Le jour du Seigneur (1)

Prédications 21 mai 2024

Prêché à koumassi, le 29 octobre 2023

On va lire plusieurs écritures juste pour nous donner l’idée essentielle. On peut lire dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 à partir du 1er verset :

1Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères,de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.

« Comme si le jour du Seigneur était là ». Donc, ce matin, je vais expliquer certaines choses qui concernent le jour du Seigneur. On va parler sur le jour du Seigneur. C’est un enseignement donc on va aller petit à petit. Il n’est pas certain que je finisse tout aujourd’hui. On traitera ce sujet peut-être sur deux séances voire sur trois, quatre séances si je veux expliquer beaucoup de choses mais je vais essayer de réduire cela à deux séances car je ne suis pas toujours là. Amen.

Alors, le jour du Seigneur. Qu’est-ce que c’est que le jour du Seigneur ? quels sont les événements qui ont lieu au jour du Seigneur ? car l’Écriture parle du jour du Seigneur depuis l’ancien testament, mais dans l’ancien testament on parle du jour de l’Éternel. « Le Jour de l’Éternel », c’est ainsi que c’est désigné dans l’ancien testament et dans le nouveau testament, on parle du « Jour du Seigneur » ou bien du « Jour de Christ ». Les trois désignations parlent de la même chose.

Il y a une autre notion qui accompagne le jour du Seigneur, c’est « les derniers jours », ou bien « les derniers temps », cela désigne la même chose. Et quand les prophéties parlent des derniers jours, si on lit par exemple 2 Timothée 3 ou 4 au sujet des derniers temps, c’est la période depuis l’avènement du Messie. Depuis que Jésus est venu en tant que Messie, en tant que Sauveur, il a commencé une œuvre jusqu’à l’achèvement, jusqu’à ce qu’on arrive à l’achèvement c’est-à-dire en notre temps. Donc, la période qui commence au ministère du Messie, qui voit sa mort et sa résurrection et qui continue dans l’Église parce que le ministère de Jésus-Christ continue dans l’Église, l’Église étant le prolongement du ministère de Jésus. On parle des « derniers jours » quand on parle du temps qui commence avec la venue du Messie jusqu’à ce qu’on finisse avec l’œuvre de Dieu, jusqu’à l’achèvement.

Globalement, on compte en tout sept millénaires, jusqu’à la fin du règne de Christ qui équivaut à 1000 ans. Au moment où le Seigneur Jésus vient, on a déjà effectué quatre millénaires. D’Adam jusqu’à Hénoc, on compte 1000 ans. D’Hénoc à Abraham, on compte 1000 ans. D’Abraham à Salomon encore 1000 ans et de Salomon à Jésus-Christ 1000 ans. Cela fait en tout 4000 ans. Donc les derniers jours dont parlent les prophéties correspondent aux deux millénaires qui restent et qui seront utilisés pour achever l’œuvre de Christ dans l’Église et dans le monde, avant l’entrée dans Son règne millénaire.

Puisque Pierre a dit que, devant le Seigneur, un jour égale mille ans, donc, ce sont les deux jours qui restent qu’on appelle les derniers jours, soit les deux derniers millénaires. Dans ces deux derniers jours, on trouve « le jour du Seigneur » ou bien « le jour de Christ ».

Maintenant, il y a plusieurs évènements qui ont lieu dans le jour du Seigneur. La résurrection des morts par exemple a lieu au jour du Seigneur, en tant que lapse de temps dans lequel plusieurs événements prophétiques s’accomplissement. Mais le JOUR-J de la résurrection est un évènement ponctuel qui aura lieu un jour de la semaine qu’on ne connait pas, comme cela est écrit.

Un lundi ou un mardi ? un mercredi ou un jeudi ? quoiqu’il en soit, ce sera un jour du calendrier mais on ne sait pas lequel. Ce n’est pas un laps de temps, mais un jour concret. L’Écriture dit « en un clin d’œil », on sera changé, en un clin d’œil. Donc, il s’agit d’un jour, d’une heure précise dans un jour donné… Et Jésus a dit que ce jour-là, personne ne le saura.

Donc, le jour du Seigneur, c’est d’abord le jour de la résurrection des morts. Deuxièmement, c’est le jour du changement de corps pour les vivants car il est dit que ce jour-là, on va revêtir des corps nouveaux, des corps spirituels. Donc, le jour du Seigneur c’est aussi le jour du changement, le jour de notre transformation, de notre transmutation en vue de l’enlèvement. Par conséquent, on peut dire aussi que le jour du Seigneur c’est le jour de l’enlèvement. Le jour du Seigneur c’est le jour de l’enlèvement. L’Écriture dit qu’on sera enlevés sur des nuées, les morts en Christ vont ressusciter les premiers, nous les vivants, on sera changés et ensemble, on sera élevés dans les airs à la rencontre du Seigneur. Et quand on va le rencontrer sur les nuées, on va aller au ciel. Alléluia.

Mais le jour du Seigneur ne s’arrête pas là, cela continue parce que c’est une fête. Ce n’est pas la fête pour tout le monde, mais seulement en partie, pour un groupe. Le jour du Seigneur ce n’est pas la fête pour tout le monde. En résumé, le jour du Seigneur correspond à la résurrection des morts, au changement de notre corps, à l’enlèvement, et ce jour-là continue au repas des noces, le repas des noces de l’agneau décrit dans Apocalypse 19. Quand on va rencontrer le Seigneur dans les nuées, on va dans sa présence pour une réception. Il nous prend et on va au ciel pour une réception. Pendant cette réception, durant ce repas, il y a notre récompense. C’est là que le Seigneur essuie nos larmes et nous dit des paroles de bienvenue, des paroles d’accueil, des paroles de douceur, des paroles de réconfort – alléluia – puisqu’on a souffert mais qu’on est délivrés, on est libérés, on est entrés dans l’Éternité, dans l’immortalité, nous sommes de nouvelles personnes. C’est la révélation, la manifestation de la nouvelle création. Cela c’est aussi le jour du Seigneur. On va lire les écritures mais déjà, je vous donne une vue d’ensemble et ensuite on va entrer dans les versets bibliques. Je pense que cette méthode est mieux ainsi.

Je viens de parler de ce qui concerne vraiment l’Église. Quand l’Écriture annonce le jour du Seigneur il y a toujours un pan de jugement et un pan de félicité. Donc, au cours de cette réception, il y a les récompenses, les paroles d’encouragement, de bienvenue : c’est la communion avec l’Époux. L’Époux et l’Épouse sont en communion, le ciel est content de nous recevoir. Alléluia. On ne peut pas dire tout ce qu’il y a dedans parce que ce sont des mystères qui sont découverts au fur et à mesure. Quand j’imagine que, là-bas dans ce lieu, je vais trouver tous ces saints dont la bible parle, et tous les saints des deux mille ans ! eux ne sont pas dans la bible ! depuis que Jésus est ressuscité jusqu’à maintenant, les saints ne sont pas mentionnés dans la bible. La bible parle des saints de l’ancien testament. Donc, il y a tellement de saints à découvrir, tellement de choses à partager dans ce lieu, dans ce moment, qu’on ne peut pas décrire dans les détails ce qui va se passer. Mais je veux vous dire que le jour du Seigneur commence ici, sur la terre, et se prolonge au ciel.

Le jour du Seigneur c’est aussi un jour de jugement. Jugement pour les nations, jugement pour les peuples, pour tous ceux qui n’ont pas aimé le Seigneur, qui ne l’ont pas adoré, qui ne l’ont pas servi. C’est un jour de jugement aussi pour eux et l’écriture en parle. Il faut pouvoir situer les choses dans les détails. Quand on parle du jugement durant cette période, il faut savoir qu’il y a trop de choses. Quand on ouvre le sixième sceau, il est fait mention de certains évènements difficiles à vivre : quand le soleil va s’obscurcir, que les étoiles vont tomber du ciel, qu’il y aura des tremblements de terre ... vous voyez ? cela correspond aussi à la résurrection des deux témoins. En effet, quand il est parlé dans Apocalypse 9 des deux témoins qui vont venir prêcher aux nations, à Israël, il y aura des répercussions dans les nations. La bible dit que ces deux-là vont faire souffrir les peuples, ils vont faire souffrir tout le monde. Donc, quand ils vont mourir, les gens seront contents mais cela ne durera que trois jours car le troisième jour, l’esprit de Dieu va entrer en eux, ils vont se réveiller et monter au ciel. Et quand ils vont monter au ciel, il y aura un grand tremblement de terre qui fera des milliers de morts. A partir de ce moment-là, la terre ne sera plus en sécurité. La terre ne sera plus en sécurité parce que des évènements vont venir et vont s’enchaîner. On est dans le jour du Seigneur, c’est le jugement ! mais pendant ce temps-là, nous, on a été recueillis au ciel dans la présence de Dieu et Jésus continue son combat sur la terre avec les impies d’un côté et de l’autre, en regardant avec bienveillance Israël pour sauver le petit reste qui reste à sauver. Alléluia. Ce sont tous ces détails qu’on doit regarder et, vers la fin, je mettrai un accent particulier sur une caractéristique de ce jour. C’est une notion dont on doit tenir compte parce que c’est important.

Quand le Seigneur parle de ce jour, il dit que le Seigneur viendra comme un voleur. C’est un jour qui viendra comme un voleur. Le jour viendra comme un voleur. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Si le propriétaire de la maison savait à quelle heure le voleur allait venir, il prendrait ses dispositions pour l’attendre, mais il ne sait pas ! il ne connaît pas quand il vient, il ne sait pas à quelle heure il vient, et comment il vient ! donc, il est obligé de veiller parce que, néanmoins, il sait qu’un voleur viendra. Si on regarde le contexte de la bible, il sait qu’un voleur viendra. Généralement, dans la vie de tous les jours, on ne pense pas qu’un voleur peut entrer dans la maison ! c’est seulement le jour où il arrive qu’on voit, qu’on constate qu’il a volé. Mais dans le contexte biblique, on sait qu’un voleur viendra, n’est-ce pas ? on le sait parce que les évangiles le disent. On sait qu’un voleur viendra mais on ne sait ni le jour où il va venir, ni l’heure. Aussi, qu’est-ce qu’on doit faire si on sait qu’un voleur doit venir ? on prend des dispositions pour ne pas être volés. C’est là que viennent les problèmes parce que ce n’est pas facile. Que Dieu soit béni.

Donc, on va commencer la lecture par Malachie. C’est une lecture que nous connaissons très bien parce que c’est celle que le frère Branham a utilisée en tant que messager de la fin des temp :

Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. (Malachie 4:5)

Ici, la prophétie parle d’un jour grand et redoutable. La prophétie met ici l’accent seulement sur le côté du jugement : c’est un jour grand et c’est un jour redoutable. La prophétie s’arrête là mais il y en a d’autres qui décrivent la situation de façon plus exhaustive.

On va ajouter à cela Zacharie 14 qui est également une écriture que nous connaissons, pour ceux qui ont lu les brochures de frère Branham. On va lire à partir du verset 1 :

Voici, le jour de l'Éternel arrive, - voilà comment ça commence « voici le jour de l’éternel arrive » - Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem.

Voici un évènement qui arrive dans le jour du Seigneur ou bien de l’Éternel. Est-ce que vous comprenez ? c’est la teneur ! quand le jour est annoncé, c’est ce qui est dit à l’intérieur qui nous permet d’avoir une idée. Il dit

2 Je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem ; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L'Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille.
Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, Et il se formera une très grande vallée : Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi.
Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, Car la vallée des montagnes s'étendra jusqu'à Atzel ; Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, Au temps d'Ozias, roi de Juda. Et l'Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui. (Zacharie 14 :1-7)

Alléluia. Il viendra et tous ses saints avec lui. Mais ses saints, ils étaient où à ce moment-là ? ils étaient en haut, au ciel. Donc ils viennent avec lui. Voilà une information qui concerne la troisième venue – puisque le Seigneur Jésus vient trois fois. La première venue s’est déjà accomplie avec le Messie, la deuxième venue sera pour l’enlèvement, et à la troisième venue, il vient avec les saints pour juger les nations. Donc, quand vous regardez cette information :

Et l'Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui » :

En ce jour-là, il n'y aura point de lumière ; Il y aura du froid et de la glace.
Ce sera un jour unique, connu de l'Éternel, Et qui ne sera ni jour ni nuit ; Mais vers le soir la lumière paraîtra. (Zacharie 14:1-7)

Amen. On comprend par-là que nous sommes dans les jours du Seigneur parce que le frère Branham a utilisé cette écriture pour commencer son ministère. « Mais vers le soir la lumière paraîtra ». Nous sommes dans le jour du Seigneur et il y a plusieurs évènements dans le jour du Seigneur. Il y a un élément dans ce jour qui indique qu’il y a un jour unique, un jour J – qui peut être un jeudi, un vendredi, un samedi ou un dimanche – et là, il s’agit de la résurrection, en un seul jour. Mais quand on dit le jour du Seigneur, on ne sait pas combien de mois, d’années cela fait mais c’est un laps de temps à l’intérieur duquel il y a des évènements dont l’un d’eux est la résurrection des morts qui, elle, a lieu en un jour, en un clin d’œil. Aussi, on ne peut pas dire que cela dure plusieurs jours. Est-ce que le clin d’œil peut durer plusieurs jours ? non, c’est en un seul jour : la résurrection des morts, le changement des corps et l’enlèvement. Donc, Zacharie 14 parle du jour du Seigneur.

On va lire Esaïe 13, verset 9 qui est encore plus explicite :

Voici, le jour de l'Éternel arrive, - « voici le jour de l’Éternel arrive », même expression - Jour cruel, jour de colère et d'ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs. 10 Car les étoiles des cieux et leurs astres Ne feront plus briller leur lumière, Le soleil s'obscurcira dès son lever, Et la lune ne fera plus luire sa clarté. (Esaïe 13:9-10)

L’information que vous trouvez là, dans Esaïe, se trouve dans Mathieu 24, verset 29. Nous allons le lire tout de suite pour ne pas le perdre :

29 Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Mathieu (24:29)

Et maintenant, voici ce qui est dit dans Esaïe 13 :

10 Car les étoiles des cieux et leurs astres ne feront plus briller leur lumière, Le soleil s'obscurcira dès son lever, Et la lune ne fera plus luire sa clarté. Esaïe 13:10

Alléluia. Est-ce que vous comprenez ? vous voyez que ce sont les mêmes informations. Dans Mathieu 24, c’est Jésus lui-même, le prophète, qui annonce ces évènements-là. Vous savez que Mathieu 24 annonce les prophéties sur ce qui va se passer à la fin des temps. Maintenant, cette même information sur le jour du Seigneur, on la retrouve dans Apocalypse 6, dans le sixième sceau :

12 Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau – le sixième sceau annonce des jugements -; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, 13 et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. (Apocalypse 6:12-13)

Est-ce que cela n’est pas une information ? suivez bien, frères, tout ce que je suis en train de vous dire va aboutir à quelque chose. Suivez bien, frères, ne promenez pas vos esprits, suivez très bien ! vous voyez que l’information donnée dans Esaïe 13 se retrouve dans Mathieu 24, puis dans Apocalypse 6 et toutes ces prophéties disent la même chose. Quand on parle du jour du Seigneur, on trouve à l’intérieur un temps de jugement et cela concerne beaucoup d’évènements graves. Une information est donnée dans Esaïe 13 – même Pierre dit qu’au jour du Seigneur, le ciel sera dissout, les éléments embrasés vont se dissoudre et ainsi de suite. Pierre parle aussi du jugement. Donc, il y a des informations qui concernent le jour du Seigneur en termes de jugement et d’autres informations en termes de festivités. Donc, il y a un côté festivités pour l’Église, pour les saints, et il y a un côté jugement pour les nations, pour les peuples de la terre. Il ne faut pas faire de confusion.

Nous allons mettre l’accent sur l’Église, sur les détails des évènements parce qu’il y a beaucoup de choses qui se passent quand nous sommes dans le jour du Seigneur. Les hommes ne peuvent rien changer aux évènements qui sont prévus au jour du Seigneur – ils s’accompliront tous. Amen. Je vais revenir dans les détails sur ce qui nous concerne parce que c’est très important. Ce qui nous concerne est très important. C’est très important pour avoir sa foi ancrée dans quelque chose de clair, de sûr. Aujourd’hui, on ne doit pas être des chrétiens qui se promènent dans la rue sans savoir où ils vont, qui ne savent pas ce qui se passe et qui se laissent entraîner à tous les vents de doctrine.

Actuellement, il y a un évènement qui est en train de troubler les frères du message : c’est la mort de Billy-Paul. Billy-Paul Branham est mort alors que le prophète a dit qu’il doit voir les requins nager à Los Angeles. Les requins n’ont pas nagé, Los Angeles n’est pas entrée sous l’eau et Billy Paul est mort ! « Est-ce que c’est Dieu qui a parlé ou bien c’est le diable, c’est Satan, ou bien c’est le prophète lui-même qui a parlé... ». Il y a la confusion ! Je vous l’ai déjà dit et je le redirai toujours : Le message doit nous conduire à quelqu’un. C’est qui ? c’est Jésus ! et le prophète, et son message doit nous mener à quelqu’un. C’est comme dans une salle de mariage. Le père vient avec sa fille - là, c’est le rôle du serviteur de Dieu. Le rôle du serviteur de Dieu qui a cru au message du temps de la fin, c’est exactement le rôle que le papa joue le jour du mariage de sa fille. Il prend sa fille et il vient la placer à côté de son futur mari. Puis il dégage. Il ne reste plus là. C’est fini. Il dégage. Il a conduit sa fille jusque-là, il jette un coup d’œil vers le futur mari qui prend sa femme, puis il s’en va. C’est fini pour lui. C’est ce que Jean-Baptiste a dit : « nous sommes les amis de l’Époux. Si l’Époux est là, nous, on n’a plus rien à faire. C’est fini ». Notre travail c’est de conduire l’Église à Jésus.

Maintenant, un frère qui a été conduit à Jésus et qui l’a connu, qu’est-ce qu’il a à faire avec le décès d’un autre frère ? Qu’est-ce qu’il a à faire avec le décès d’un frère ? il est certain que le décès d’un frère qu’on a côtoyé provoque en nous un pincement au cœur, mais moi, je suis avec quelqu’un qui me parle, qui me conduit. On m’envoie des informations mais cela ne m’intéresse même pas de regarder, je n’ai pas la force de regarder car je n’ai pas le temps pour ça. Franchement, je n’ai pas le temps pour ça. D’ailleurs, je m’étais dit qu’effectivement, le frère pourrait mourir un jour sans que Los Angeles soit sous l’eau. Est-ce que vous comprenez ? maintenant il y en a qui disent que la prophétie en question s’est accomplie mais qu’on ne l’a pas vue ! oui ! il y a un prédicateur qui a expliqué cela  – alors que Billy Paul était encore vivant, donc ce n’était pas pour se rattraper – mais il a dit que la prophétie en question a déjà eu lieu parce qu’il y avait eu une inondation à Los Angeles et, comme l’eau a monté, des requins ont été retrouvés dans la ville et ont effectivement nagé là où le frère Branham s’est retrouvé avec son fils. Donc, la prophétie en question serait déjà accomplie. Nous, on attendait son accomplissement – enfin, il y en a qui attendaient son accomplissement – alors que c’était déjà accompli. Donc, le frère en question a expliqué que cette prophétie est déjà accomplie depuis longtemps.

Quel est le risque ? quand on regarde le contexte de la prophétie, on voit qu’il doit y avoir un glissement de terrain et la ville de Los Angeles doit entrer sous la mer parce que c’est un jugement de Dieu. C’est un jugement à cause de la prophétie qui décrit Los Angeles comme ayant pollué le monde entier avec le cinéma – puisque c’est le centre du cinéma mondial. C’est une prophétie qui annonce un jugement de la ville. Donc, le contexte, si on veut voir le fond, c’est le jugement de la ville. Actuellement, la ville n’est pas encore jugée. J’ai bien lu ce que le frère Branham a dit. Il a dit qu’il était avec son fils dans cette rue et c’est comme si son fils avait des doutes sur ce que son père disait. Alors l’ange lui a dit « dis à ton fils qu’il ne sera pas un vieillard qu’il verra les requins nager ». C’est ce que le prophète a dit. C’est clair et vous pouvez le lire dans un témoignage mais, dans « le choix d’une épouse », c’est une prédication dans laquelle la prophétie a été donnée, je crois. Cela étant, il explique ce qui s’est passé mais il n’était plus à ce moment-là sous l’onction de la prophétie. La réunion était finie, il était avec son fils dans une rue de Los Angeles et ils ont eu cette conversation.

Bon, moi j’appelle cela les écueils du message. C’est-à-dire qu’il y a des événements, des déclarations faites çà et là, des choses qui ont été dites, que le frère Branham a vécues, expérimentées et qu’il explique mais c’est pour donner comme un agrément au message essentiel qui est la vision prophétique qui nous engage tous. La vision prophétique, c’est ce qui nous engage tous. Mais l’expérience que moi, M’bra j’ai vécue ou bien qu’untel frère a vécue n'est qu’une expérience personnelle qui ne concerne que l’individu qui l’a expérimentée. On ne peut pas s’accrocher qu’à ça.

Afin que vous compreniez l’esprit dans lequel je parle je vais vous donner un exemple. Dans le temps, quand il y avait eu la crise ici, en Côte d’Ivoire, on avait eu des révélations sur ce qui se passait dans le pays comme, par exemple la vision que j’avais eue de deux éléphants qui se battaient. C’est une vision réelle et c’est Dieu qui me l’a montrée, qui m’a parlé. Deux éléphants se battaient : un gros et un petit. Cela ressemblait à la Côte d’Ivoire car à ce moment-là on était en pleine crise avec des tensions entre deux camps dans ce pays. Nous, on priait pour le président qui était en place parce que c’est ce que Dieu nous recommande de faire, prier pour nos autorités. Donc, on a prié pour une question de principe. On n’a même pas cherché à savoir derrière qui Dieu est, non, non, non. « Le chef de l’état est là, il y a une rébellion qui attaque le pays donc il faut qu’on prie pour lui ». C’est ce qu’on a fait jusqu’au bout pour respecter la parole de Dieu mais Dieu avait sa mainmise dans cette affaire.

Donc, quand j’ai eu la vision des deux éléphants qui se battaient, un gros et un petit. Eh bien à la fin, le petit a écrasé le gros. Le gros a d’abord dominé mais à la fin, le petit a projeté le gros, a pris une grosse pierre et l’a écrasé. Ensuite, je vois sortir du petit éléphant quelque chose qui ressemblait à un petit mouchoir blanc. Puis de ce petit mouchoir, je vois le Seigneur Jésus-Christ lui-même qui me regarde et me dit « c’est moi qui ai reçu le pouvoir de détruire les hommes. » puis il a continué son chemin. À la fin, j’ai compris. Pour nous, le petit éléphant c’est le camp qui incarnait le président de l’époque. C’est comme cela qu’on l’a tous interprété. Mais quand vous regardez les événements jusqu’à présent, qui a été écrasé, broyé ? soyons courageux, examinons, regardons.

Tout cela pour vous dire quoi ? que moi, je peux avoir une vision, je peux avoir un songe que j’interprète selon ma sensibilité. Le songe est vrai, réel. C’est Dieu qui l’a donné et je peux l’interpréter selon ma sensibilité qui peut donner une fausse orientation. Cela ne veut pas dire pour autant que le songe est faux ! il est vrai à cent pour cent ! c’est ce que Dieu a dit qui va s’accomplir. Dans tous les cas, l’un va broyer l’autre et maintenant, comme on est tous là, on peut regarder : qui broie qui ? Qui a broyé qui ? Il ne faut pas s’attacher à un individu – il faut être réaliste. Le Seigneur lui-même est sorti du petit éléphant. J’étais étonné. Et il m’adresse la parole, droit dans les yeux « c’est moi qui ai reçu le pouvoir de détruire les hommes. » C’est ce qu’on voit. Soyons courageux ! c’est ce qu’on voit donc, ne vous attaquez pas aux hommes car les hommes n’ont rien à voir dans ce qui se passe dans ce pays. Alléluia.

C’est Dieu qui fait tout et quand l’Église prie, elle doit s’attendre au Seigneur. Et quand Dieu agit, on peut ne pas voir tout de suite comment il fait les choses mais on finit toujours par comprendre.

Donc, pour moi, les expériences de frère Branham, les prophéties qu’il a données, les songes et les visions qu’il a eus, je les mets tous dans un cadre et j’observe, je regarde. Mais l’essentiel pour nous, ce que nous partageons avec lui, qui nous engage tous, et que Dieu nous a donné, c’est la vision prophétique, c’est une ligne de conduite spirituelle. Il y a une génération qui était au commencement et nous, on a repris les choses en main et on continue. Et on doit continuer. Donc il ne faut pas regarder en arrière pour se laisser distraire par un événement.

À un moment donné, il y en a qui ont soulevé une question « ils ont invoqué des réunions que frère Branham devait tenir en Afrique du Sud, il a annoncé cela disant que c’est le Seigneur qui le lui a dit mais les réunions en question n’ont pas eu lieu. Il a même dit qu’il y aurait des centaines de milliers de participants mais ils ne sont pas venus, donc, c’est un faux prophète ». Non ce n’est pas un faux prophète !  Il y a eu un événement en1962 où les anges sont descendus sur la montagne et ont formé le visage de Jésus. Mais les scientifiques disent que c’est un essai de l’armée américaine, quelque chose comme ça…

Les opposants racontent beaucoup trop de choses sur le message et le prophète ! Ne vous laissez pas distraire par tout cela frères et sœurs. Non ! il faut aller à l’essentiel. Nous avons reçu une vision prophétique et elle est très claire, car elle doit nous conduire à Jésus-Christ. Est-ce que tu as été conduit à Jésus quand tu as cru au message ? Est-ce que tu as été mené à Jésus ? Est-ce que tu es avec lui ? Formes-tu une seule personne avec Lui ? En effet, celui qui est arrivé à Christ et qui forme une seule personne avec lui n’est plus dans un groupe du message. Un groupe de tonnerriste, un groupe de ceci ou de cela, non ! Non ! gloire à Dieu !

Et nous sommes dans le jour du Seigneur Jésus. C’est son jour qui englobe les deux derniers millénaires. Jésus leur a parlé des jours du fils de l’homme. Les jours du fils de l’homme sont les jours des prophéties de Jésus. Cela a commencé avec le ministère de prophète de Jésus. Là où nous sommes arrivés en notre temps, on parle de la notion de l’esprit d’Elie. C’est une autre notion. Quand on parle des jours du fils de l’homme à la fin des temps, on fait appel à l’esprit d’Elie qui a animé le frère Branham pour achever son Ministère qui avait commencé depuis le temps de Jean-Baptiste. Et l’avènement de l’esprit d’Élie, c’est pour nous amener à comprendre l’esprit dans lequel les prophéties de la fin des temps ont été données. C’est pour cela que ceux qui n’ont pas cru au message de frère Branham sont aujourd’hui embrouillés et ne savent pas ce qui se passe. Alléluia. Que Dieu soit béni.

Donc, pour revenir au sujet, nous sommes dans les jours du fils de l’homme et on est en train de constater que les prophéties dont on parle ici concernent en partie des temps de jugement et puis des temps de bénédictions. On va lire le verset 11 de Esaïe 13 :

11 Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités ; Je ferai cesser l'orgueil des hautains, Et j'abattrai l'arrogance des tyrans. (Esaïe 13:11)

C’est le Seigneur qui parle. Et c’est le jugement qui va s’abattre sur le monde, sur la terre. Maintenant, on peut lire Amos 5 :

18 Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Éternel ! Qu'attendez-vous du jour de l’Éternel ? Il sera ténèbres et non lumière. (Amos 5:18)

Alors, si vous vous arrêtez à cela vous allez dire que le jour du Seigneur c’est un jour de ténèbres !

20 Le jour de l'Éternel n'est-il pas ténèbres et non lumière ? N'est-il pas obscur et sans éclat ? (Amos 5:20)

Ici, il prophétise le côté obscur. Maintenant, on va lire dans le nouveau testament. Qu’est-ce que les apôtres disent concernant le jour du Seigneur :

Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus, qu'un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. (1 Corinthiens 5:4)

C’est l’apôtre Paul qui parle du frère qui avait été sanctionné dans l’église de Corinthe. Le jour du Seigneur Jésus dont il parle là, c’est le jour de la résurrection des morts. Le frère en question, s’il est livré à Satan et qu’il meurt, comme c’est un frère en Christ, au jour de la résurrection il va ressusciter dans la vie éternelle parce que le châtiment l’aura délivré de son péché. Mais dans ce verset, il parle du jour de Jésus. Il y a un autre passage dans 2 Corinthiens 1 :

14 comme vous avez déjà reconnu en partie que nous sommes votre gloire, de même que vous serez aussi la nôtre au jour du Seigneur Jésus. (2 Corinthiens 1:14)

Il mentionne encore ici le jour du Seigneur Jésus-Christ. Il dit « vous serez aussi notre gloire au jour du Seigneur Jésus ». Quand il dit « vous serez notre gloire » à quoi se réfère-t-il ? il parle de récompense parce que dans le jour du Seigneur il y a un temps de récompense. Quand on sera dans la présence de Dieu, on sera récompensés. Chacun de nous sera récompensé avec des paroles et tout ce qui suit. Ce sont des mystères qu’on ne peut pas expliquer en détail. Donc, quand on peine ici à faire l’œuvre de Dieu, ne soyons pas découragés ! soyons fortifiés, soyons encouragés en sachant qu’on sera récompensés au jour de Christ. Ceux qui auront cru en notre travail et en auront bénéficié, ce jour-là, ils seront notre couronne, ils seront notre gloire. Alléluia. Et quand on parle de cela, on ne regarde pas seulement les prédicateurs !

Tous ceux à qui tu as fait du bien, c’est eux qui seront ta couronne ! ne pensez pas que, quand on parle de récompense on parle seulement des frères qui prêchent, non ! Jésus a dit « celui qui donne un verre d’eau à l’un de ces petits, c’est à moi qu’il l’a donné. » il ne perdra pas sa récompense. Donc, ne pensez pas que ce sont les prédicateurs seulement qui seront récompensés au ciel. Ce n’est pas la vérité, frères ! Ne le croyez pas comme ça ! alléluia ! et tes prières d’intercession, tes prières de supplications à l’endroit des frères, à l’endroit de l’Église pour l’avancement de l’œuvre de Dieu, tu penses que Dieu ne va pas te récompenser pour ça ? mais le vrai combat, c’est dans la prière qu’on le fait ! la vraie œuvre de Dieu commence dans la prière. Quand tu pries pour un serviteur de Dieu, quand tu pries pour une œuvre, quand tu pries pour les églises, que tu pries pour les frères en difficulté, quand tu apprends qu’un frère a un problème et que tu pries, tu intercèdes pour lui, mais tu es en train de faire une grande œuvre ! Dieu va te récompenser pour ça. Alléluia.

Donc, comme je l’ai dit, au jour de Christ, dans ce texte, cela se rapporte au jour du Seigneur, cela se rapporte aussi à une partie du jour de l’Éternel et, à l’intérieur, il y a la récompense et la récompense c’est quand nous serons dans la présence du Seigneur. Il y a une autre écriture que j’ai déjà évoquée, c’est dans 1 Thessaloniciens et on va le lire :

1 Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront (là, il y a une indication) : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. (1 Thessaloniciens 5:1-3)

Ici, il est en train de parler du jour du Seigneur. Il dit « quand les gens diront paix et sûreté » là, il se réfère aux nations. Dans cette prophétie, Paul parle des nations. Suivez bien parce qu’il y a une petite différence ici. Il dit : « Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. » Ici, il est question de jugement. Prenez le chapitre 2, il parle toujours de l’avènement du Seigneur. Lisons depuis le verset 1 :

1 Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
Que personne ne vous séduise d'aucune manière.

Là, il est dans l’église, il n’est plus dans les nations parce qu’il a bien ajouté « pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur et notre réunion avec lui ». Notre réunion avec lui. Il donne des signes. Pour les nations il dit « quand ils vont dire paix et sureté, une ruine va les surprendre » ; il s’agit alors des nations et du jugement des nations.

Que personne ne vous séduise d'aucune manière car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. (2 Thessaloniciens 2:1-4)

J’ai déjà prêché abondamment sur ce texte mais je vais vous montrer que, ici, comme il est question de l’Église, il donne un signe à l’intérieur même de l’Église : c’est l’occupation de l’Église par l’adversaire de Dieu, par le diable. C’est le mystère de Satan dans l’Église, le mystère de l’iniquité et on l’a rapporté au passage de Michée 5. Mais dans le texte qu’on a lu, il parle des nations, de jugement, de paix et de sécurité. Un temps viendra où les gens se sentiront en paix dans le monde. Je pense même qu’on est déjà dans ces choses. On est dedans ! regardez comment la guerre en Ukraine a surpris les gens. Pensez-vous qu’à partir de maintenant un conflit mondial peut surprendre quelqu’un ? non, moi, je ne crois pas. Cette prophétie est accomplie. Oui, c’est accompli ! cette prophétie est accomplie parce qu’à partir de maintenant, dans ce monde, aucun conflit mondial ne va surprendre qui que ce soit.

Les nations ne peuvent plus s’oublier parce qu’ils ont déjà été surpris par le comportement de la Russie quand ils ont envahi l’Ukraine : au moment où ils vont se réveiller, la guerre est en Europe. Regardez aussi comment Israël a été surpris par l’attaque du Hamas ! ils ont été surpris, frères, parce que pour eux, ils étaient en paix puisque Netanyahou a calmé les ardeurs du Hamas. Donc pour eux tout était fini, c’était bon. Le Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza, le Fatah ne résiste plus, même le président palestinien n’a plus de poids et pendant ce temps, Netanyahou fait d’autres choses. Eux, ils sont surpris par le diable. Quand les gens diront « paix et sûreté », quand apparemment tout est calme, tout est bien et soudain, un événement vient chambouler tous les plans, tous les projets ! les gens sont surpris ! les européens ne fabriquaient plus d’obus, plus d’armes. Les Américains ont arrêté de faire beaucoup de choses. Le seul qui fabriquait c’est Poutine. Le seul qui fabriquait les armes à fond, c’est monsieur Poutine, et il en a plein en réserve qu’il n’utilise même pas puisqu’il en achète à la Corée, en Iran. Il n’utilise pas ses armes et ses munitions, il les garde.

Cette prophétie montre par ces événements qu’elle s’est accomplie : « une ruine soudaine ». Au moment où les gens s’en rendent compte, la guerre a déjà commencé et cela ne va pas s’arrêter. Le monde sera ainsi jusqu’à ce qu’on arrive à un conflit qui dégénère de manière incontrôlée. Plus personne ne va se laisser surprendre par quoi que ce soit. Les blocs se resserrent, les rangs se resserrent et chacun essaie de voir comment ils peuvent fabriquer à nouveau des armes, ils augmentent les budgets de défense. Chacun est en train d’affûter ses armes parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver demain. Donc, je pense que nous somme dans l’accomplissement de cette prophétie.

Pour l’Église, c’est déjà accompli aussi. Le fils de perdition est venu s’asseoir dans le temple et, actuellement, le travail qu’on fait c’est de le dégager pour que le Seigneur notre Dieu s’asseye à sa place. Voilà. Donc ce sont des prophéties qui s’accomplissent. On est dans leur accomplissement.

Donc, quand on parle du jour du Seigneur, comme je l’ai dit, il y a un jour fixe, un jour donné qui est le jour de l’enlèvement, le jour de la résurrection des morts. Le jour où notre corps sera changé, ce sera en un clin d’œil. Donc c’est un jour précis, une date que personne ne connait. Mais le jour du Seigneur se rapporte aussi à plusieurs événements qui peuvent se passer sur un laps de temps de plusieurs années. Si on veut aller plus loin en tenant compte de l’avènement du Messie, on parlera des derniers jours ou bien des derniers temps. Vous allez voir que, dans les prophéties, quand on parle des derniers temps ou des derniers jours, cela se rapporte toujours aux jours de Christ, au pluriel. Que Dieu soit béni.

On a lu dans Thessaloniciens et dans Corinthiens et ce sont essentiellement ces versets qui ont parlé du jour du Seigneur. Pierre en parle également :

Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.
10 Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour (en ce jour ! Pierre va évoquer les jugements), les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée.
11 Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété,
12 tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu (là, il dit le jour de Dieu mais c’est la même chose), à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !
13 Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. Amen (2 Pierre 3:10-13)

Cela concerne le même événement, la même période mais il met l’accent sur le jugement. Ici, le jugement de la nature car il dit « les cieux passeront avec fracas » - Apocalypse 21 dit qu’il y aura de nouveaux cieux et une nouvelle terre – donc, Pierre se réfère ici au jugement de l’ancien monde, le monde dans lequel on est actuellement. Ce monde-là va disparaître et il y aura de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Pierre se rapporte à cela car dans le jour du Seigneur, il y a cet événement-là qui doit aussi arriver : le jugement de la terre et des cieux et l’établissement d’une nouvelle terre et d’un nouveau ciel. Que Dieu soit béni.

Donc, nous allons voir que, dans chaque prophétie, on a des informations concernant ce qui se trouve à l’intérieur du jour du Seigneur mais il ne faut pas regarder un seul évènement quand on parle du jour du Seigneur. Il y a le côté festivité qui concerne exclusivement l’Église, puis il y a le jugement des nations et le jugement qui concerne la création, la restauration de la terre et la restauration du ciel. C’est pour cela qu’il est parlé d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre parce que le premier ciel aura disparu et l’ancienne terre aura aussi disparu. Plus tard, je vais revenir sur la caractéristique du voleur parce que c’est important. On va lire Actes chapitre 2 dans lequel les apôtres ont aussi abordé ce point :

17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ;

Bon, cette prophétie se trouve dans Joël mais, le jour de la Pentecôte, quand Pierre est en train de prêcher, il voit ce jour et dit « dans les derniers jours » mais ce n’était pas écrit de cette manière dans Joël. Mais lui, Pierre, dit par inspiration « dans les derniers jours ». Donc, comme je l’ai dit, les derniers jours ont déjà commencé. Ils ont commencé il y a deux mille ans avec Jésus et c’est là qu’on a commencé à compter le temps, comme vous le savez, le calendrier a commencé à compter avec la naissance du Christ. C’est Dieu qui a inspiré tout ça car, quand on parle des derniers jours, cela commence avec l’avènement du Messie c’est pourquoi les deux derniers millénaires sont inclus. Pierre dit :

17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ;
Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. (Actes 2:17)

Voilà. C’est une prophétie qui donne une date : le commencement des derniers jours, où le Seigneur répand son esprit, et quand on parle des derniers jours, cela se rapporte aussi aux jours de Christ. C’était pour montrer les versets bibliques. On va lire une autre écriture dans 2 Timothée 3 :

1Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. (2 Timothée 3:1)

Amen. Voilà, nous sommes dans les derniers jours où il y aura des temps difficiles.

Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. (1 Timothée 4:1)

Ici on parle des derniers temps. C’est la même chose que les derniers jours.

1Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,
Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, (Hébreux 1:1-2)

Quand Paul désigne les temps passés, avant Jésus, il dit « autrefois ». Quand il dit « Dieu nous a parlé par le Fils », il parle de Jésus, du Saint-Esprit.

Donc, les derniers temps, les derniers jours désignent les deux derniers millénaires dans lesquels nous sommes. Et quand on parle des jours du Seigneur, il est question de cette période de temps. Quand on parle du jour du Seigneur, cela peut désigner le jour de la résurrection, le jour de la transmutation, le jour de l’enlèvement dans la présence de Dieu. Quand on parle du jour du Seigneur, il y a d’un côté la festivité, la gloire, la joie, la paix qui concernent l’Église et de l’autre côté, il y a la destruction, la mort, le jugement, l’angoisse qui concernent les nations, les peuples de la terre qui n’ont pas cru en Jésus, qui concernent aussi le ciel et la terre. Je voulais que cela soit clair dans l’esprit des uns et des autres. Si on vous parle des jours du Seigneur, que cela soit clair dans votre esprit. C’est une période de temps et nous sommes dans cette période de temps.

Maintenant, si on veut aller dans les détails concernant ce jour, on peut alors prendre événement par événement pour expliquer ce qui se passe. Actuellement, nous sommes arrivés dans le temps où Jésus lui-même doit entrer en scène de façon formelle dans l’Église parce qu’il y a eu le temps où il a envoyé des prophètes, des serviteurs de Dieu qui ont fait un travail sur l’Église. Mais ils ont fini leur travail. Frère Branham nous a prêché « sortez de Babylone, sortez des églises organisées ». On est sortis, on s’est regroupés, on a reçu le message parce que la Parole a été distribuée, et physiquement, et par les prédicateurs que Dieu a oint du même Esprit que le prophète, donc on a été bien enseignés, bien nourris. C’est vrai qu’on a connu un temps de sommeil, d’assoupissement puisque le message a accouché des vierges folles et des vierges sages. C’est comme ça : le message a accouché de deux groupes d’enfants, des fous et des sages.

Il y a eu un réveil brutal dans l’Église, c’est ce qu’on a appelé le cri de minuit. Dieu a dit « vous êtes endormis, vous êtes fatigués, vous êtes dans le sommeil. Réveillez-vous ! parce que le diable est entré au milieu de vous et il est en train de vous détruire par le sommeil et l’assoupissement ». C’est une description qu’on trouve dans la deuxième épitre de Thessaloniciens au chapitre 2, on la trouve également dans Apocalypse chapitre 3 qui est l’adresse à l’église de Laodicée. Ce sont des choses que nous connaissons.

Donc, il y a eu un réveil, un mouvement de réveil. Il y en a qui ont cru, d’autres n’ont pas cru. Ceux qui n’ont pas cru ont pensé que le réveil de minuit, c’est le ministère de l’Épouse. Donc, comme ils ne voient pas les miracles, les prodiges au milieu de nous et dans le monde, alors pour eux, c’est un faux réveil. Ils n’ont pas compris qu’il s’agit d’un renouvellement intérieur pour reprendre la marche. Ils ont pensé que le cri de minuit c’est le ministère de l’Épouse. Le ministère de l’Épouse c’est ce qui vient maintenant. C’est l’époux lui-même qui accomplit le ministère de l’Épouse, c’est Jésus-Christ la plénitude glorifiée dans l’Église. C’est ça qui fait le ministère de l’Épouse. Ce n’est pas un ministère qui est tenu par un prophète ou bien par un prédicateur. Non, non, non ! C’est Jésus-Christ dans l’Église glorifiée, l’Église restaurée.

Il y a un serviteur de Dieu qui a eu une vision que je vous ai partagée il y a des années déjà. Il racontait comment le corps de Christ s’est réveillé petit à petit, mais quand il s’est réveillé et qu’il s’est tenu sur ses pieds, tout péché a été banni dans l’Église, c’est-à-dire que la lumière est venue dans l’Église et a banni le péché. Une forte lumière, une forte présence dans l’Église. Les chrétiens ont oublié ce qu’on appelle le péché, la chair. Ceux qui n’étaient pas dans l’Église voyaient nettement la gloire de Jésus-Christ. Mais frères, attendez, si Jésus est venu au milieu de nous, qu’il n’a pas banni le péché, c’est qu’il n’a rien fait ! Non, il n’a rien fait !

Actuellement, on s’amuse. Mais quand il va venir, si le péché n’a pas été banni c’est que Jésus n’a rien fait. Vous n’avez pas vu au temps des apôtres, et là encore c’était au commencement mais la bible dit que les gens n’osaient pas s’approcher d’eux. Ce n’est pas qu’ils n’aimaient pas la communion des frères ! Est-ce que vous comprenez ? quand la bible dit qu’on n’osait pas s’ajouter à eux c’est parce qu’ils avaient peur. Ils étaient effrayés par la présence de Dieu. Ils ne savaient pas ce qui pourrait arriver s’ils s’approchaient des frères. Quand ils ont vu le couple Ananias et Saphira morts, est-ce qu’ils ont eu peur ? oui, ils avaient peur et n’osaient pas se joindre à eux, ils les regardaient de loin.

C’est le même Dieu qu’on adore. C’est le même Seigneur qu’on prie. Il est encore là ! Et on prie qu’il se montre et que nous ayons la paix. Quand le Seigneur est présent, les choses se mettent en ordre d’elles-mêmes. Personne ne dit à son frère « mets-toi en ordre, frère, mets-toi en ordre » Non ! Non ! Quand le Seigneur est là, les choses se font d’elles-mêmes. On y a goûté un peu. Les choses se font d’elles-mêmes quand le Seigneur est présent. Dieu est fort, Dieu est puissant. Que Dieu soit béni. Donc, prions seulement que le Seigneur intervienne.

Là où nous sommes, c’est ce qu’on attend. On est un peu comme dans une situation d’attente, mais c’est une situation au cours de laquelle le Seigneur travaille. Le Seigneur travaille et il sait ce qu’il fait. Nous, on ne voit pas tout, on ne connaît pas tous les détails mais c’est chacun dans sa relation avec Dieu qui voit. Le Seigneur travaille. Ne pensez pas que le silence veut dire que Dieu ne travaille pas ! Dieu travaille et il sait ce qu’il fait. I sait comment il fait les choses. Il faut faire attention à la prédication, à ce qui se passe, à ce qui est dit et, en regardant, tu verras toi-même que Dieu est en train de dire quelque chose, l’Esprit est en train de nous parler, de nous orienter. Amen.

Et en regardant aux événements dans le monde parce qu’il faut aussi regarder aux événements puisque la prophétie en question parle de l’Église et quand elle parle de l’Église elle parle aussi des nations. Ainsi, il y a des choses qui se passent dans les nations et d’autres qui se passent dans l’Église. Dans l’Église, les gens vont s’embrouiller et ils vont davantage s’embrouiller. Ils vont se scandaliser, se choquer, se troubler eux-mêmes. Pourquoi ? parce que le message n’a pas atteint l’objectif dans leur vie. Si tu as cru au message et que tu n’as pas été réuni avec le Seigneur, tu vas te scandaliser, tu vas t’embrouiller avec les déclarations du prophète. C’est sûr, tu vas t’embrouiller ! ou bien le décès d’un serviteur va te créer un problème.

Actuellement, on doit s’inscrire dans la continuité et voir comment l’œuvre de Dieu évolue avec nous, avec moi, avec toi, c’est ça qui doit être ta préoccupation. Là où Dieu nous appelle, comment on va y arriver ? comment on va avancer ? comment on va progresser ? c’est ça qui doit être l’objet de notre réflexion, de notre méditation. Mais on ne va pas faire un problème, la mort d’un frère, ni susciter des débats. Frères, on en a fini avec les débats. Tout à l’heure le frère Anderson l’a dit, c’est la prière qui compte, la prière ! il faut se concentrer pour prier. Il faut réfléchir, il faut méditer sur ta vie personnelle, sur ta relation avec Dieu et il faut chercher à t’ancrer dans la foi. J’en parle parce que c’est important : il faut t’ancrer dans la foi. Et la foi a des bases, des appuis solides.

Est-ce que tu es un fils de Dieu ? il faut te déterminer par rapport à cela. Ta position dans le Seigneur, l’appel que Dieu t’a adressé, détermine-toi aussi par rapport à cela. Ta position, ta nature divine... parce que celui qui a en lui le divin est supposé gouverner le naturel. La nature divine gouverne le naturel. Ce sont des choses qu’on doit comprendre. Si moi, je sais que je suis un dieu, normalement, je gouverne la nature, je soumets la nature. Ma nature divine soumet la création. Quand le Seigneur a fait la création, il l’a confiée à Adam. C’est le péché qui a fait qu’Adam est entré dans la frayeur. Il faut que notre foi soit ancrée quelque part mais pas sur un prophète, pas sur un serviteur de Dieu, pas sur un événement.

Aujourd’hui, si le Seigneur rappelle le frère Frank, ce sera la catastrophe. Ce sera la catastrophe ! Ce sera la catastrophe ! Des gens vont se poser la question : est-ce que vraiment c’était un homme de Dieu ? ils vont oublier tout ce qu’il a prêché, tout ce qu’il a dit ! ils vont oublier tout cela parce que dans leur logiciel il ne doit pas mourir ! comment un homme ne meurt pas ? moi, dès le départ, dès le départ, le Seigneur m’a dit : « c’est une nouvelle génération », c’est-à-dire qu’on ne regarde pas loin. C’est une nouvelle génération. J’ai expliqué ça. Ceux qui ont quitté l’Égypte avec le peuple et puis ceux qui sont entrés. Ce sont les fils du désert qui sont entrés. Eux, ils sont nés dans le désert, pas en Égypte. Ils ne connaissaient pas l’Égypte, ils ne savaient pas ce qui s’est passé là-bas parce qu’ils sont nés dans le désert. Et c’est eux qui sont entrés.

Les choses étaient claires dans mon esprit dès le départ. C’est une génération qui a fait ce qu’ils avaient à faire. Dieu leur a confié un travail et ils l’ont fait. C’est fini. C’est fini. On ne peut plus s’accrocher. Et puis, on connaît le résultat de leur travail, on le voit, c’est là ! nous-mêmes, nous sommes le résultat de leur travail aussi. Ce qui reste, la finalité de l’œuvre, c’est avec une nouvelle génération, les ouvriers de la dernière heure. Il y en a qui sont ici, on ne les connaît même pas, on ne sait pas qui ils sont. Ils sont dans l’église avec nous et on les voit comme de jeunes frères…Mais ce sont des ouvriers choisis par le Seigneur pour achever son œuvre.

Mais oui, quand tu travailles, cela produit des résultats sinon tu n’es pas un serviteur de Dieu. Si ton ministère n’a pas suscité des prédicateurs, c’est que tu es nul ! tu es nul ! Dieu ne t’a pas envoyé ! mais quand ton ministère suscite des prédicateurs, des serviteurs de Dieu, des servantes de Dieu alors tu es fier, tu es content parce que tu sais que ce n’est pas une onction banale que tu as reçue, surtout quand ces prédicateurs-là sont des gens sérieux qi apportent la lumière, la vérité. Tu es fier. Alléluia. C’est ce qui est vrai, frères. Mais tout ce que les gens racontent, là, c’est autre chose. Nous, on n’entre pas dedans. Le message est sensé nous conduire dans la présence de Jésus. C’est Jésus qui est la vision, c’est lui qui est l’orientation, c’est lui qui est le BUT. Si on est arrivés à LUI, c’est tout. Gloire à Dieu.

Pour aujourd’hui je vais m’arrêter là. Il y a un autre élément : quand on parle du jour du Seigneur, il faut compter le règne millénaire. C’est un jour aussi. Le règne millénaire, le règne de mille ans. Mille ans ! devant Dieu cela fait un jour. C’est le septième jour. Est-ce que vous voyez ? Le 7ème jour c’est le jour de repos. C’est aussi un jour du Seigneur parce qu’à ce moment-là, il est établi, il est assis, il est le Roi de toute chose. Il est le Roi des rois, il est le Seigneur des seigneurs et nous, nous sommes avec lui. Il va régner mille ans sur le monde entier. Tous les présidents et les rois sont destitués. On ne parle pas d’eux, on ne les connaît même pas. Tout le monde cherchera à aller à Jérusalem. Gloire à Dieu ! C’est Jésus qui sera là car c’est lui le Roi, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs.

Et nous qui avons combattu pour qu’il soit établi, on sera avec lui ! Alléluia ! Gloire à Dieu ! Quand tu combats pour un roi, tu es à ses côtés quand il prend le pouvoir. Tu règnes avec lui, tu gouvernes avec lui. C’est comme ça, frères. Regardez en politique, c’est comme ça que les gens font : chacun a son état-major, organise ses campagnes pour lutter, et celui qui a gagné nomme des ministres pour son gouvernement parmi ceux qui ont travaillé avec lui car chacun cherche à avoir un ministère. C’était comme ça avec les apôtres. Ils ont dit « on est avec toi mais qu’est-ce qu’on gagne dans cette affaire ? on te suit, on a tout abandonné donc, qu’est-ce qu’on gagne dans cette affaire ? ».

Franchement, je ne sais pas ce qui avait animé les frères. Je ne sais pas s’ils pensaient que Jésus allait destituer les romains pour prendre la place de César. Je ne sais pas. Peut-être qu’ils ont pensé à des plans politiques. Jésus a parlé du renouvellement de toutes choses et a précisé que c’était un lourd labeur au bout duquel on n’est pas encore arrivé. Effectivement, les apôtres sont morts il y a deux mille ans et le règne n’est pas encore venu. Quand cela va arriver, vous aller gouverner avec moi, vous allez juger les douze tribus des enfants d’Israël a encore précisé Jésus. Ce n’est pas encore arrivé. Donc, Pierre, Paul et consort, attendent ce moment.

Nous, on lutte pour un individu, pour un monsieur qui s’appelle Jésus. On lutte pour qu’il soit Roi, Roi des rois, Seigneur des seigneurs. C’est pour lui qu’on lutte, c’est pour lui qu’on se bat et tout le reste, franchement, ne nous intéresse pas. Vous savez, dans la vie, il faut avoir un idéal. Si tu n’as pas un idéal, une vision dans la vie tu ne vas pas t’en sortir et tu vas te laisser influencer par ce que les gens disent à côté. Il faut avoir un idéal. On lutte pour le Seigneur Jésus-Christ, pour l’établissement de son règne. C’est tout. Et son règne commence dans nos cœurs. Cela commence dans ton cœur ! si Jésus ne règne pas dans ton cœur, ou va-t-il aller régner ? cela commence dans ton cœur, dans le cœur de l’Église et se répand. Quand on a regardé les prophéties bibliques, il y a des visions où les prophètes ont vu l’eau jaillir du trône, couler abondamment jusqu’à ce qu’elle se répande dans les nations. Donc le règne commence quelque part et le trône du Seigneur, c’est dans ton cœur, c’est dans mon cœur. C’est là-bas que cela commence et c’est le plus important. C’est à cela qu’on doit s’affectionner.

On va finir l’année avec le jeûne de Daniel. Je vous informe déjà afin que chacun de nous se prépare. Je vais faire un petit mot par rapport à cela et on aura les dates. On va prier concernant ce que l’on a entendu sur la nouvelle création, sur le nouveau ministère, sur la nouvelle œuvre qui est devant nous. On va prier pour toutes ces choses-là, chacun comme il peut, selon ses occupations, selon ses affaires. Vous connaissez le régime. C’est un régime simple. Rien n’est forcé mais tout est fait pour ramener nos esprits à la prière et on l’a entendu au commencement, c’est très important.

Aujourd’hui, c’est la seule solution que le Seigneur a donnée à chacun de nous. Il a annoncé beaucoup d’événements mais il a dit qu’il ne faudrait pas que vos cœurs soient appesantis par les excès du manger et du boire pour que ce jour vienne vous surprendre mais pour que vous ayez la force d’échapper à tout ce qui va arriver, la tentation, la séduction, à tout ce qui arrive. Pour que vous ayez la force d’échapper, il faut prier. Amen. Il n’y a pas une autre solution. S’il y en avait une autre on irait tous dans cette direction mais il n’y en a pas. Il n'y a que la prière. Si on ne veut pas prier, je ne sais pas ce qu’on va faire d’autre.

Avec mon expérience, j’ai remarqué que, lorsqu’on ne prie pas, on a beaucoup de problèmes. C’est le diable qui travaille et il travaille à fond ! aussi il faut rester éveillé pour que le diable ne nous submerge pas. Le diable n’aime pas la prière donc, quand on annonce une séance de prière le diable n’est pas content, la chair résiste et réagit pour dire non, je ne suis pas d’accord mais l’esprit qui a soif, qui a maigri espère un peu de souffle de la prière aussi il t’encourage peu à peu à résister à la chair pour prier un peu et de plus en plus. Si on ne résiste pas à la chair, c’est difficile de prier.

Frères, il faut que notre esprit se détache de la chair. C’est quand l’esprit se détache de la chair qu’on comprend mieux la vie chrétienne. C’est ainsi qu’on arrive à bien distinguer les deux – chair et esprit – parce qu’ils sont différents. Notre esprit est différent de notre chair. Ce sont deux natures différentes. Souvent, on pourrait penser que telle personne est double, qu’elle a une duplicité en elle. Non, il s’agit de la chair et de l’esprit. Le chrétien a ce problème. Souvent le chrétien va poser un acte bizarre au point que tu te demandes s’il est vraiment un frère, s’il est chrétien. C’est un chrétien mais sa chair l’a trompé ! mais oui ! sinon comment expliquez-vous que Pierre ait pu renier trois fois le Seigneur ? même pas une fois mais trois fois ! Pierre !

Pierre qui a prêché trois ans avec Jésus ! ils ont circulé et prêché trois ans dans Israël, çà et là et pourtant il a renié trois fois le Seigneur. Une fois, il a su, il était conscient que ce qu’il a fait était mauvais : comment peux-tu renier le Seigneur devant une femme ? la deuxième fois il a encore dit non et la troisième fois il s’est mis à jurer « je ne le connais pas, je vous jure ! je ne l’ai jamais vu ! » Oh, Pierre !?! et pourtant c’était l’apôtre de Jésus. Le Seigneur l’avait choisi. Mais frères, la chair avait pris le dessus. Donc, la prière c’est important et c’est pour cela qu’on ne doit pas trop se taper les uns sur les autres. Tout à l’heure, le frère a aussi évoqué cela. Quand tu sais que la chair se manifeste, il faut avoir de la compassion pour ton frère ou ta sœur qui a des problèmes ! il ne faut pas l’accabler ni le noyer. Alléluia. Que Dieu nous bénisse.

On va prier. On va se remettre entre les mains du Seigneur, lui confier toutes ces choses qui sont devant nous, lui dire merci pour notre génération, pour la grâce qu’il nous a faite.


Le jour du Seigneur (2) - Il viendra comme un voleur
Prêché à Koumassi, le 29 octobre 2023 On va commencer la lecture dans Mathieu au chapitre 24 à partir du verset 36. C’est Jésus qui parle à ses disciples et à nous tous : 36 Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les
Le jour du Seigneur (3) Et le Message du Temps de la Fin
Prêché à Koumassi, le 12 novembre 2023 Nous allons lire dans Malachie 4, le texte qu’on a déjà lu. Ce matin, c’est la troisième étape mais c’est pour parler du jour et du message, essayer de réexpliquer ce que le message fait par rapport au jour du
Le jour du Seigneur (4) - Et les tribulations
Gloire à Dieu. On va commencer dans Mathieu 24 à partir du verset 15 : 15 C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention ! -16 alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans

Mots clés