Le jour du Seigneur (3) - Et le Message du Temps de la Fin

Prédications 21 mai 2024

Prêché à Koumassi, le 12 novembre 2023

Nous allons lire dans Malachie 4, le texte qu’on a déjà lu. Ce matin, c’est la troisième étape mais c’est pour parler du jour et du message, essayer de réexpliquer ce que le message fait par rapport au jour du Seigneur parce que le message est venu pour préparer le jour du Seigneur. C’est ce que le message est venu faire. Le message que nous avons reçu à la fin des temps qui a été porté par le prophète William Branham est venu préparer le jour du Seigneur dont nous parlons parce que Dieu ne fait pas les choses sans préparation. Et le texte qui le dit si bien c’est Malachie 4 qu’on a déjà lu mais je reviens là-dessus et je vais expliquer les choses dans les détails. Lisons :

1Car voici, le jour vient, Ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; Le jour qui vient les embrasera, Dit l'Éternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau.
Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes ; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable,

Amen, vous voyez, il dit que le jour sera ardent comme une fournaise et cela s’adresse à un groupe. Il les cite : « Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume. Ce jour les embrasera. » amen. Mais au verset 2 il parle de nous : « Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice. » donc, comme je l’ai dit, et je le répète encore ce matin, c’est un jour de vengeance, c’est un jour de jugement pour une certaine catégorie de personnes et puis c’est un jour de félicité, un jour de joie, un jour d’assurance, de visitation, de restauration pour un autre groupe de personnes.

Et vous foulerez les méchants, Car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, Dit l'Éternel des armées.

C’est un jour que Dieu prépare. C’est un jour qui se prépare. La notion de la préparation est une notion très importante. « Au jour que je prépare », donc, il y a quelqu’un qui prépare ce jour-là et c’est le Seigneur Lui-même qui prépare son jour. Ce n’est pas un jour qui vient comme ça et c’est ce qui fait la contradiction, entre guillemets, des choses. En même temps que c’est une surprise, la prophétie dit que c’est un jour que Dieu prépare, un jour qui va surprendre comme un voleur et, en même temps, il dit « un jour que, moi, je prépare. » Pour qui est-ce que Dieu prépare ce jour ? c’est pour nous ! alléluia ! c’est un jour qui est préparé même si c’est présenté comme un jour qui surprend le maître de maison comme un voleur, c’est aussi un jour qui est préparé et nous sommes dans la préparation de ce jour. Et le message qu’on a reçu est venu préparer ce jour.

Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, des préceptes et des ordonnances.
Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l'Éternel arrive, ce jour grand et redoutable.

Là, il fait particulièrement état du jour du jugement. Dans les deux premiers versets, il parle de jugement et de félicité mais là, précisément, le verset 5, il parle du côté redoutable. Pourquoi ? parce qu’avant cela, il aura préparé ce jour avec les siens, avec l’Épouse, avec le message du temps de la fin après quoi viendra le temps du jugement.

Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit.

Que Dieu soit béni. Ce passage est clair. On va revenir là-dessus dans les explications, mais déjà vous voyez les deux choses qui sont montrées là. C’est ce qu’il ne fait pas oublier, frères. Il faut savoir cela, c’est que le jour du Seigneur est un laps de temps dans lequel il y a beaucoup d’événements, certains concernent l’Église et d’autres concernent le monde et tout ce qui l’entoure comme le jugement de Babylone. Tout cela est prévu. Le combat contre Babylone est un combat qui atteint un jour, un point culminant. Cela a commencé mais il y a un point culminant qui est Apocalypse chapitres 17 et 18. On y lit le jugement de la grande Babylone, de la grande prostituée. Dieu va juger l’esprit et le système. Apocalypse chapitres 17 et 18, c’est le jugement de l’esprit de Babylone et du système babylonien. C’est prévu. Mais au moment où Dieu juge le monde, l’Église n’est plus là.

On va lire un autre passage dans Thessaloniciens. C’est un passage que j’aime bien, qui est bien caché et celui qui ne fait pas attention ne va pas le voir car c’est bien caché. 2 Thessaloniciens chapitre 1 verset 6 :

Car il est de la justice de Dieu de rendre l'affliction à ceux qui vous affligent,
et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance,

Frères, suivez bien, lisez ! c’est Paul, dans le nouveau testament. C’est un apôtre, c’est un prophète. Il est en train de parler et, dans cette déclaration, on voit les deux choses qu’on vient de lire dans Malachie. Tous les prophètes ont dit la même chose concernant ce jour-là et c’est clair. Il dit « il est de la justice de Dieu de rendre l'affliction à ceux qui vous affligent ». Donc, le jugement des méchants, le jugement des orgueilleux, le jugement de tous ceux qui sont contre le Seigneur et ses enfants – c’est y compris les puissances démoniaques aussi. Puis il dit « et de vous donner, à vous qui êtes affligés » c’est-à-dire nous, « le repos avec vous lorsque le Seigneur apparaîtra ». Il s’agit là du jour de gloire. C’est le jour de consolation, c’est le jour de visitation. Maintenant, il dit

Quand il apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance,

8au milieu d’une flamme de feu pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de notre Seigneur Jésus.

Quand il dit qu’il va apparaître au milieu d’une flamme de feu pour punir, là il est dans le jugement, mais sinon, quand le Seigneur vient pour prendre l’Église, il n’apparaît pas dans une flamme de feu, non, il vient sur des nuées. C’est ce qui est écrit. Il vient sur des nuées, il reste suspendu dans le ciel et nous, on monte à sa rencontre. Mais là, il fait allusion à une autre venue qui est une venue de jugement. C’est dans Matthieu chapitre 24, où on dit « tout œil le verra ». Quand le monde entier va voir le Seigneur apparaître, comme ça, au ciel, c’est le jugement. Et vous allez voir que, dans Apocalypse chapitre 6, parlant du sixième sceau, il dit que les rois diront aux pierres cachez-nous, tombez sur nous. Ils vont se cacher parce qu’il va apparaître dans le ciel, tout le monde va le voir. Tout le monde va le voir là, au ciel, comme on voit le soleil, Jésus-Christ avec un visage de colère et de terreur. Ils vont le voir et il va apparaître au milieu d’une flamme de feu ! Est-ce que vous comprenez cela ? Il va apparaître au milieu d’une flamme de feu. Quand vous voyez le visage de Jésus au milieu d’une flamme de feu, que pensez-vous que c’est ? c’est le jugement ! Ce n’est pas un visage doux.

Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force,
10 lorsqu'il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru,

Amen. Que Dieu soit béni. Vous voyez, c’est un jour comme ça. La visitation, la gloire, la joie, les réjouissances et puis les pleurs, les cris, les larmes pour ceux qui n’ont pas cru, qui ont rejeté le Seigneur, qui n’ont pas aimé son avènement…

Aujourd’hui, nous expliquons un peu la place du message que nous avons reçu dans le jour du Seigneur. C’est un message qui est venu pour préparer le Jour du Seigneur, donc préparer l’Église à rencontrer le Seigneur Jésus-Christ. Pourquoi ? Parce que les temps qui précèdent le retour du Seigneur sont un temps de déstabilisation pour l’Église, c’est un temps d’égarement car il est vrai que dans cette période-là l’Église s’égare dans les problèmes, dans les difficultés. C’est là qu’on parle de l’avènement des faux prophètes et des faux Christ. Aussi, fallait-il un message pour ramener l’Église au Seigneur. C’est pour cela qu’il est dit dans Malachie que l’esprit d’Elie qui va venir est un esprit de restauration et de restitution. Quand il viendra, il va ramener le cœur de l’Église à la foi des pères apostoliques. C’est le travail qu’est censé faire l’esprit d’Elie. Le message qu’on a reçu est un message qui doit nous ramener à la personne du Seigneur Jésus-Christ, nous ramener à la vraie foi que Jésus lui-même a semée au commencement.

C’est aussi un appel à sortir des dénominations qui sont généralement des églises organisées selon les hommes. Pourquoi ce jour est-il préparé ? En effet s’il n’est pas préparé, personne ne sera sauvé ! Car la religion avait pris toute la place à la fin des temps du fait des faux christs et des faux prophètes. Dieu n’était plus adoré de la bonne manière. L’enseignement n’était plus correct. Il fallait une préparation, donc un esprit qui nous ramène dans la Parole de Dieu, dans la lumière, dans la compréhension de la saine doctrine et des prophéties bibliques de la fin des temps. C’est le BUT pour lequel le message a été envoyé. Car l’Église n’est pas seulement spectateur du jour du Seigneur ! on participe aux évènements qui ont lieu dans le jour du Seigneur ! Quand le Seigneur entame son jour dans son déroulement, c’est avec l’Église, avec ceux qu’il a pris, qu’il a mis de côté par le message, ceux qu’il a visités par sa présence.

Maintenant, il y a un élément important dans ce jour, dans Malachie chapitre trois. On va le relire même si on l’a déjà lu, parlant de l’entrée du Seigneur dans son temple. J’ai déjà prêché cela ici :

1Voici, j'enverrai mon messager ; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l'Éternel des armées.

Voici maintenant une information :

Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? Car il sera comme le feu du fondeur, Comme la potasse des foulons.
Il s'assiéra, fondra et purifiera l’argent ; Il purifiera les fils de Lévi, Il les épurera comme on épure l'or et l'argent, Et ils présenteront à l'Éternel des offrandes avec justice.
Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à l'Éternel, Comme aux anciens jours, comme aux années d'autrefois.

Ici, quand il dit qu’un messager vient annoncer le Seigneur et que, soudainement, il va entrer dans son temple – vous savez que le temple de Dieu c’est l’Église ? alléluia, c’est l’Église -, donc le Seigneur viendra au commencement de son jour, il va entrer dans l’Église qu’il aura glorifiée, dans l’Église qu’il aura restaurée dans notre génération, pour commencer lui-même son travail.

Donc, au niveau prophétique, comme je l’ai dit, l’enseignement prophétique c’est pour expliquer les prophéties et surtout pour dire à l’Église à quelle heure elle se trouve et ce qu’elle devrait faire. Si cela n’existe pas, c’est-à-dire que si vous adorez Dieu mais que Dieu ne peut pas vous expliquer ce qui se passe et la position dans laquelle il veut que vous vous trouviez à un moment précis, c’est que le Dieu que vous adorez n’est pas le vrai. Sinon, le vrai Dieu informe toujours ses serviteurs et ses servantes au sujet de l’évolution des choses.

Donc, pour me répéter, nous avons reçu un message du temps de la fin pour nous aider à préparer le jour du Seigneur. Le jour du Seigneur, c’est le jour d’entrée en scène, de façon particulière, du Seigneur Jésus-Christ. Quand il entre en scène, il commence par l’Église. On va aller dans les détails. Dans le jour du Seigneur, il y a la visitation, la restauration, la restitution – je parle de ce que Dieu fait dans le jour pour l’Église car nous somme du côté de l’Église. Maintenant, je rentre dans les détails. Je rentre dans les détails pour l’Église et après on ira dans les détails pour le jugement. Tout est consigné dans la bible. Il n’y a rien qui ne soit consigné.

L’évènement départ

Ainsi, quand on parle du jour du Seigneur, il y a un moment précis où cela commence. Alors, c’est cette précision qu’il est important de faire parce que c’est un temps de départ. Un jour a toujours un commencement, n’est-ce pas ? le départ, par rapport au jour du Seigneur, je précise. « l’événement départ », l’événement qui commence le jour du Seigneur, c’est ce qui est écrit dans Malachie 3 verset 1. L’entrée soudaine du Seigneur dans son temple qui est l’Église, marque le début de la visitation du Seigneur à son peuple et entame le commencement de son jour.

On peut aussi appliquer cette écriture au Seigneur quand il est arrivé au jour de la Pentecôte, à la chambre haute. On peut interpréter cela ainsi. On peut interpréter cela en disant que, le jour de la Pentecôte, les frères étaient rassemblés et le Seigneur est venu à eux par la puissance du Saint-Esprit. Il est entré ainsi dans l’Église au commencement. Ce fut un jour de visitation. Il est entré dans son temple. On peut dire cela, on peut relier ce texte-là à ce qui s’est passé à la Pentecôte. En même temps, on voit qu’il y a d’autres prophéties, comme celles de Joël par exemple, qui ont parlé du jour de la Pentecôte et c’est ce qui a été rappelé par Pierre dans sa prédication, dans Actes 2.

Quand on regarde les éléments qui entourent ce jour, parlant de vérifications et consort, on voit qu’il s’agit de la visitation du Seigneur dans l’Église restaurée à la fin des temps. C’est le but du message. Ceux qui s’accrochent aux hommes n’ont rien compris.

Sinon, le message que nous avons reçu par l’Esprit est un message de préparation, un message qui nous prépare à recevoir la visitation du Seigneur. Et il y a un moment où la préparation est finie. L’Église ne se prépare pas indéfiniment. Je vous ramène toujours à l’expérience d’Esther. Il est bien écrit que les jeunes filles ont eu douze mois pour se préparer. Six mois de préparation avec certains produits, six autres mois de préparation avec d’autres produits. Cela a fait un an et quand cette année a été finie, il a alors été question que chaque jeune fille aille dans la chambre du roi. C’est une autre étape. Et maintenant, Dieu est revenu avec des prophéties. Il y avait un jour du roi qui était prévu et n’était pas inclus dans les douze mois de préparation des jeunes filles, n’est-ce pas ? ce n’était pas inclus. Lui, s’est réservé un jour pour recevoir les jeunes filles. Mais les douze mois de préparation se faisaient avec les eunuques qui étaient au service du roi. C’est eux qui surveillaient leur préparation avec les produits.

Mais ce qu’on appelle le jour du Seigneur, je peux le comparer au jour d’Assuérus, jour que le roi s’est réservé pour recevoir les vierges. C’est son jour. Donc, le message qu’on a reçu est venu pour préparer le jour du Seigneur puis, un jour vient, un moment vient où le Seigneur entre en scène avec le groupe qui s’est réservé, le groupe qui a suivi la préparation par le message et par l’esprit qui a accompagné le message. Et l’événement qui commence ce jour-là, c’est ce que nous attendons. Nous attendons que le Seigneur entre dans son temple. C’est la plénitude, la plénitude qu’il fait entrer dans son temple qu’il a restauré. Alléluia. Quand il entre dans son temple qu’il a restauré, lui et son temple deviennent une seule personne. En ce moment, son jour commence et dans les événements de ce jour, il achève le ministère qu’il a commencé. Il achève le ministère qu’il a commencé, c’est-à-dire qu’il va de nouveau parler à l’Église, sauver les derniers qui doivent être sauvés – c’est ce qu’on appelle le témoignage de l’Épouse, c’est-à-dire que le Seigneur va utiliser l’Église pour parler encore au monde et racheter les derniers qui doivent être rachetés. On est dans son jour.

Après cet événement et quand il a fini de sauver les derniers qu’il doit sauver dans l’Église, intervient la résurrection de ceux qui sont morts, le jour du changement du corps des vivants pour l’enlèvement. L’enlèvement est une étape importante dans le jour du Seigneur, car c’est le couronnement de son œuvre à la fin des temps. Quand l’enlèvement a lieu, ceux que le Seigneur a pris montent au repas des noces de l’Agneau. (Apoc 19). On arrive au ciel, on est contents d’être là, on a changé de vêtements, nous sommes entrés dans l’éternité, on est dans la gloire de Dieu, on est dans la présence de Dieu. On ne connaît pas les détails de ce qui se passe au ciel. Ce que l’écriture dit c’est qu’il y a un repas, un repas des noces de l’agneau. C’est une fête. Mais la bible n’est pas claire sur les éléments détaillés qui suivent. Si je veux avoir une causerie avec l’apôtre Paul ou bien avec l’apôtre Pierre ou l’apôtre Jean, cela n’est pas écrit dans la bible, n’est-ce pas ? est-ce qu’on se comprend ?

Pour moi, ce n’est pas un rêve, c’est la réalité des choses. Avec Dieu on ne rêve pas. Quand je regarde en arrière, j’ai vu que Pierre a dit des choses qui se sont accomplies, donc ce qu’il dit maintenant va s’accomplir. Moi, je le crois à 100%. J’avais douze ans – douze ans – quand le Seigneur m’a dit que j’aurais un ministère à la fin des temps, quand je serai plus grand. J’avais douze ans. Aujourd’hui, j’ai plus que ça donc, je ne peux pas douter de ce que le Seigneur a écrit dans Apocalypse. Je ne peux pas douter ! quelqu’un qui te dit quand tu as douze ans « quand tu seras plus grand, tu vas me servir, tu vas exercer un ministère qui sera en relation avec la fin des temps. » Douze ans. Et puis tu vois la réalité, plusieurs années après tu vois la réalité donc, tu ne peux pas douter ! ou bien ? tu peux douter ? non, tu ne peux pas douter. Donc ces choses ne sont pas des rêves. C’est la réalité.

Frère Branham a parlé, a dit beaucoup de choses sur l’avenir de l’Église, sur ce qui arrive, sur ce qui se passe, donc il n’y a pas de doute. Ce qu’on doit faire c’est d’avoir l’esprit éveillé pour voir avec Dieu comment on prend part à tout cela, mais il n’y a pas de doute là-dessus. Alléluia. Quelqu’un peut s’égarer avec ses propres pensées, ses raisonnements ou bien ses problèmes de péché. C’est lui, c’est son problème mais la vision spirituelle est claire ! il n’y a pas de doute à avoir là-dessus ! frères, à ce niveau-là, moi je souhaite toujours que les choses soient claires pour chacun de nous. Que Dieu nous bénisse.

Quand on va arriver au ciel, on aura des conversations entre nous puisque tout le peuple de Dieu sera réuni dans la présence de Dieu. Moi, je voudrai savoir qui on appelle Abraham, qui on appelle Isaac, qui on appelle Jacob. Je voudrai savoir aussi qui est Abigaël, la femme de Nabal, ou bien Anne, la mère de Samuel. Moi, je sais que je veux savoir cela et que je vais me renseigner. Il semble même qu’on ne se renseignera pas, c’est-à-dire qu’on se connaitra par discernement. Quand on sera dans la présence de Dieu, on saura les choses par discernement.

Est-ce que Dieu se renseigne sur notre identité ? non ! Donc, si tu vois Abigaël, tu vas la connaître, si tu vois David, tu sauras que c’est de lui qu’il s’agit. Gloire à Dieu. Aussi, ce qu’on va se dire dans les détails quand on sera là-bas, la bible n’en parle pas mais elle dit que c’est le repas des noces de l’agneau quand on sera réunis avec le Seigneur. Amen !

Pendant ce temps, ici, sur la terre, le jour du Seigneur continue et tous les chrétiens qui n’ont pas pu expérimenter l’enlèvement – qui ont raté l’enlèvement -, seront sur la terre dans de grandes difficultés car cela aussi c’est le jour du Seigneur puisque l’Église est montée, le reste du monde entre normalement dans le jugement. A ce propos, on va lire dans Apocalypse 6 et expliquer quelque chose car ce n’est pas facile de positionner dans le temps cet événement.  Lisons le verset 9 :

Quand il ouvrit le cinquième sceau,

J’ai prêché sur ce cinquième sceau. Vous avez oublié beaucoup de choses là-dedans mais sachez que le quatrième sceau parle de ce qui se passe maintenant dans l’Église mais c’est un sceau qui présente beaucoup plus le plan de Satan contre l’Église à la fin des temps et comment le Seigneur réagit par rapport à ça. Maintenant, dans le cinquième sceau, c’est la présentation de ceux qui sont morts car pendant le témoignage de l’Église, il y aura la persécution. Ne vous y trompez pas., les frères qui pensent qu’on va recevoir la puissance de Dieu et que peut-être tout le monde va s’abaisser devant nous, doivent s’enlever cette pensée de la tête car ce sont des pensées charnelles. Il y aura la persécution. Vous priez Dieu pour être visités mais quand vous serez visités vous serez persécutés, vous devez le savoir, c’est écrit. Quand il y a eu la Pentecôte, est-ce que cela a empêché la persécution ? la Pentecôte où les frères respiraient la puissance du Saint-Esprit, est-ce qu’il n’y a pas eu la persécution ? Etienne a été lapidé à cause de sa sagesse.

 

La sagesse qu’il a eue par le don de Dieu l’a conduit à la mort. Il confondait ses adversaires avec cette sagesse. A cause de cela il a été tué. Normalement, si tu es sage, si tu es intelligent, que tu es rempli de connaissances et que tu instruis des foules, on devrait t’ovationner, t’applaudir mais dans la religion, il y a des irréductibles, des soldats de l’esprit religieux qui, eux, défendent leur religion. Ils ne vont pas t’applaudir. Ils défendent leur religion contre Christ. Le démon de la vierge Marie a des défenseurs, vous le savez, non ? ils sont très violents. Ils vont vous prendre à parti malgré votre instruction, malgré votre connaissance, bien que vous respiriez la puissance de Dieu. Ils vont vous prendre à parti, ils vont vous lapider, ils voudront même vous tuer car dans le cinquième sceau, le Seigneur montre ceux qui sont morts pendant le témoignage. Verset 9 :

Quand il ouvrit le cinquième sceau, Je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu.

« À cause du témoignage qu’ils avaient rendu ». Tu vas rendre témoignage et on va te tuer pour cela comme on a tué Etienne, comme on a tué d’autres personnes. Ce n’est pas dans tous les milieux qu’on reçoit favorablement les témoignages. Tu peux aller rendre témoignage quelque part où tu vas trouver la mort parce que les hommes ne vont pas accepter. Beaucoup de missionnaires sont morts ainsi. Donc, eux, dans le cinquième sceau, ils sont présentés sous l’autel et ils exigent vengeance mais on leur donne une information importante :

10 Ils crièrent d'une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarde-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ?

Ils exigent vengeance ...31.20...

11 Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. (Apocalypse 6:9-11)

Là, il est fait référence à la grande tribulation. Et vous allez voir dans Apocalypse chapitre 7 que, effectivement, on présente ceux qui sont morts pendant la grande tribulation et vous verrez que ce sont les mêmes :

Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. (Apocalypse 7:9)

Est-ce que dans le cinquième sceau ils n’ont pas les robes blanches ? on leur a donné les robes blanches. Ici, également, on donne les robes blanches car on a affaire à ceux qui vont mourir pendant le témoignage et on leur dit « attendez car d’autres doivent encore être tués ». Il s’agit là de ceux qui meurent encore après dans la grande tribulation. Le Seigneur a dit clairement qu’il y aura trois ans et demi de grandes tribulations. Il n’y a pas de délai concernant la persécution durant le témoignage. On ne le connaît pas. Ce seront peut-être des persécutions sporadiques parce que tu vas aller quelque part, tu vas déplacer un ordre religieux, tu vas amener plusieurs à la foi. Le salaire qui va t’être payé sera ta mort parce que tu es allé casser une religion, tu as détruit une religion dans une région, un pays, quelque part, tu as cassé une grande porte de prison et les gens sont sortis, sont libérés aussi tu ne peux pas rester en vie là-bas ! mais quand tu perds une vie de cette manière, tu te réjouis parce que c’est ta couronne. Ah oui, c’est ta couronne et tu seras à l’aise au ciel, tu seras l’un des plus fiers. Ah mais oui, tu as vu la mort et tu n’as pas fui ! tu as affronté la mort, tu as sauvé des âmes aussi tu seras parmi les plus fiers.

Bon, quand on parle comme ça, la chair remue un peu parce que la chair a du mal à accepter la mort. Mais Etienne ne s’est pas enfui quand on le lapidait. Il n’a pas dit « oh, frères, excusez-moi, on va trouver un compromis, ce n’est pas ce que je voulais dire, la réalité c’est que je ne voulais pas dire ça » Non ! Non ! Dire cela pour se rattraper afin que les gens laissent tomber les cailloux ? non, non ! Etienne a continué, il a insisté, il était sous une onction, la main du Seigneur était sur lui. Il a insisté. Frères, cela a chauffé. Il y a eu beaucoup de localités où cela a chauffé.

Regardez un pays comme le Bénin où il y a le vaudou, un frère qui va prêcher dans un tel pays ne va pas s’en sortir sans égratignure parce que les gens sont assis dans des pratiques diaboliques qu’ils ne sont pas prêts à abandonner. En Inde, il y a des figures de serpents partout. Ce sont des bastions ! ce sont des bastions de Satan.

Il y a eu des morts dans le témoignage. C’est la persécution. Elle arrive naturellement. Les apôtres ont été persécutés. On les mettait en prison, on les faisait sortir. Il y en a qui ont été tués. Jacques a été tué, Etienne a été lapidé, Paul a été frappé plusieurs fois et pour finir on a coupé sa tête. Beaucoup ont été pendus. Bon, écoutez, c’est ainsi que Dieu finit avec nous dans la gloire. Que Dieu soit béni. Pour moi, un saint qu’on tue en plein réveil, je pense que c’est l’amour de Dieu qui a été manifesté. Ce n’est pas autre chose ! un saint qu’on tue en plein réveil, ce n’est pas une malédiction ! au contraire, il est béni. C’est la réalité. Il est béni. Pourquoi les frères se réjouissaient d’avoir été frappé pour le Seigneur ? c’est parce qu’ils avaient bien compris les choses. Eux, ils voyaient et ils savaient ce qui les attendait.

Quand on sera dans le sixième sceau, c’est là qu’intervient quelque chose. Lisons le verset 12 et suivons très bien ce texte :

12 Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau ; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, (on retrouve ce passage dans Mathieu 24)
13 et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.
14 Le ciel se retira comme un livre qu'on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places.
15 Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes.
16 Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau ;
17 car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? (Apocalypse 7:12-7)

Donc, vous voyez que, lorsqu’on ouvre le sixième sceau, on annonce l’autre partie du jour du Seigneur, qui est la partie concernant le jugement. Dans le cinquième sceau, on montre ceux qui ont été tués pendant la persécution, dans le quatrième sceau, c’est là que l’Église finit : la préparation, l’enlèvement, etc... Vous voyez que, à partir d’Apocalypse 7, c’est le jugement, Apocalypse 8, jugement. Et les sceaux vont jusqu’au chapitre 9.

Tout à l’heure, je vous disais qu’il y a des événements un peu difficiles à positionner. Quand on regarde dans les prophéties, le processus de salut d’Israël se trouve dans la partie concernant les jugements, c’est quelque chose que je suis en train de voir et qui me perturbe un peu quand même. Vous comprenez ? cela se trouve dans la partie des jugements, c’est-à-dire que le salut d’Israël est in extremis, ce jour que le Seigneur a réservé pour sauver une partie d’Israël. Quand on lit le sixième sceau, regardez le chapitre 7, il dit au premier verset « Après cela », c’est-à-dire quand on a avancé le jugement. Ensuite il dit :

Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant ; il cria d'une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit :
Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.
Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël (Apocalypse 7:2-4)

Vous voyez que le jugement de Dieu est suspendu sinon, normalement, après l’enlèvement de l’Église, après la persécution, c’est le jugement qui doit commencer, mais c’est suspendu le temps que les enfants d’Israël soient marqués, soient sauvés. Mais il n’empêche que c’est dans ce lot-là.

Pour revenir à ce que je disais concernant l’Église, le jour du Seigneur commence quand le Seigneur entre dans son temple de façon particulière. C’est une prophétie. Quand le Seigneur entre dans son temple, c’est une visitation particulière qui change la condition spirituelle de l’Église. Je vous ai dit que, Esther par exemple, était une jeune fille vierge qui, lorsqu’elle est entrée en communion avec le roi et qu’elle en est sortie, son statut avait changé. Elle est devenue la reine du royaume d’Assuérus. Elle n’était plus la jeune fille vierge cachée quelque part, nièce de Mardochée, non. Non ! elle est devenue la reine du royaume d’Assuérus. Donc, sa condition a changé. Ainsi, cette entrée du Seigneur dans son temple restauré change le visage de l’Église, change la condition de l’Église et cela libère toutes les énergies spirituelles pour le témoignage du Seigneur dans le monde, le dernier témoignage.

Après ce témoignage, il y a deux événements importants, puis c’est l’enlèvement. J’ai dit que pour l’enlèvement, le corps change pour ceux qui sont vivants et il y a la résurrection pour ceux qui sont morts. Puis on monte au ciel dans la présence de Dieu.

Troisième événement important sur la terre, les choses continuent mais le trouble envahit ceux qui n’ont pas été enlevés ainsi que toutes les nations parce que le monde s’est rendu compte qu’un événement s’est passé, qui avait été certainement annoncé et auquel ils n’avaient pas pris part. Donc tout le monde est troublé. C’est ce qu’on a lu, les rois de la terre s’inquièteront. Tout le monde s’inquiètera. Le reste de l’Église s’inquiètera aussi. Mais c’est dans cette période qu’interviennent les deux prophètes dont on a parlé et qui vont entrer en scène. Deux serviteurs de Dieu que Dieu va élever sur la terre. Ils vont prêcher en Israël mais cela aura des échos dans le monde entier à cause des réseaux sociaux. Vous savez que maintenant, il n’y a pas un événement qui se passe dans un coin du monde sans que tout le monde ne soit informé. Donc, à cause des réseaux sociaux, il y aura un écho dans le monde de leur ministère en Israël et l’Écriture dit que leur prédication va durer trois ans et demi. Après cela, on va les tuer sur la place publique. C’est écrit dans le chapitre 11 verset 3 :

Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours. (Cela fait trois ans et demi)
Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.
Si quelqu'un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis ; et si quelqu'un veut leur faire du mal, il faut qu'il soit tué de cette manière.
Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu'il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie ; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu'ils le voudront. (Ce sont deux prophètes forts !)
Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.
Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.
Des hommes d'entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre.
10 Et à cause d'eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l'allégresse, et ils s'enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. (Apocalypse 11:3-11)

Amen. Après ces trois jours, un esprit va entrer en eux, ils vont ressusciter et monter au ciel. Maintenant, quand ils montent au ciel, vous voyez que le jugement qui a été suspendu dans le sixième sceau commence. Comment on sait que cela commence ? c’est écrit. On le lit au verset 18 :

18 Les nations se sont irritées ; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre.
19 Et le temple de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l'arche de son alliance apparut dans son temple. Et il y eut des éclairs, des voix, des tonnerres, un tremblement de terre, et une forte grêle. (Apocalypse 11:18-19)

Vous voyez, non ? le jugement a été suspendu pendant l’activité des deux prophètes. Dès qu’ils ont terminé leur travail, le jugement revient. Là, Dieu a fini avec l’Église et avec Israël, fini avec les deux prophètes qui sont montés au ciel. Il n’y a plus rien à défendre sur la terre. C’est le chaos, c’est la mort, c’est le châtiment. Vous allez voir que tout est écrit et on va lire un grand nombre de châtiments. Il y a un premier lot de châtiments qui concerne la nature. Au départ Dieu touche les arbres, les montagnes, la mer qui va donner du sang. En tous cas, la nature ne sera pas bien. Puis après, il commence à toucher les hommes pour qu’ils sentent les douleurs dans leur chair. C’est tout à fait écrit. On va le lire. Cela dure un moment puis il y a un petit temps d’accalmie. Les hommes vont se réorganiser, l’ordre mondial va changer, avec Babylone. De nouvelles puissances vont se lever sur la terre.  Ils vont se lever pour persécuter tout le monde. Puis ce sera la chute de Babylone (Apocalypse 17-18). Le jugement va continuer jusqu’à ce que le Seigneur rétablisse son royaume.

En ce qui concerne l’Église, les détails sont ceux dont on parle ce matin. L’événement qui commence, c’est ce qu’on attend : l’entrée du Seigneur dans son temple. Cela va se faire subitement. C’est-à-dire que, subitement, on va voir que l’environnement spirituel a changé autour de nous, l’Esprit commence à prendre de l’ampleur en nous, au milieu de nous. Puis cela va atteindre un niveau où on sera libéré pour aller témoigner avec les armes spirituelles que Dieu va donner. Gloire à Dieu.

Jésus a dit « vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée, en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre ». Alléluia. Quand on parle de réveil, les temples – les lieux de prière – ne sont plus à l’ordre du jour parce que chacun va dans la direction du vent, le vent de l’Esprit. Là où le vent de l’Esprit nous conduit c’est là qu’on va. Que ce soit une famille, que ce soit un frère, chacun se déplace en fonction de la direction du vent de l’Esprit. C’est à peine même si on va se voir car chacun sera occupé dans son ministère, dans sa mission.

Tu te réveilles le matin, Dieu t’a dit d’aller à tel endroit alors tu y vas. Tu ne te réveilles plus le matin avec la pensée d’aller faire le culte. Non ! c’est toi maintenant qui fait le culte. Tu ne vas pas aller avec ta femme pour écouter un pasteur faire le culte. L’Esprit fait le culte avec toi. Où il veut que tu ailles, tu t’en vas. Il a dit à Philippe d’aller quelque part dans le désert et d’attendre. Philippe est allé se positionner là-bas et a vu un monsieur arriver, un eunuque éthiopien. Dès qu’il a fini avec lui, l’Esprit l’enlève et le dépose quelque part dans Azot, puis en Samarie où il est allé prêcher la Parole. Gloire à Dieu.

Donc, cette visitation n’est pas loin parce que la préparation qui devait se faire a été faite par le message que nous avons reçu. Si on n’avait pas reçu un message pour nous préparer, on douterait de cette visitation mais on ne peut pas douter puisque le message qui doit nous préparer a été envoyé il y a longtemps avec un prophète. Aussi, ce que Dieu a commencé il va l’achever. Il va l’achever simplement.

C‘est un peu ce que je voulais dire. La prochaine fois, on va continuer pour aller dans les détails concernant les jugements parce qu’on doit savoir aussi qu’il y a de grands jugements qui attendent les hommes sur la terre. C’est le jour du Seigneur. Quand Jésus prend les choses en main, il les prend en mains, on ne revient plus en arrière et il ne revient pas en arrière. Il avance, il va, il évolue. Et aujourd’hui, comme je l’ai dit, ce que chacun de nous doit faire c’est de travailler dans sa relation personnelle avec le Seigneur. La préparation est individuelle, personnelle. Le jour où Assuérus recevait les jeunes filles, ce n’était pas deux ou trois en même temps, non. On fait un programme et lorsque ton jour arrive, tu vas chez le roi. C’est toi seul qui va chez le roi. Tu n’y vas pas avec quelqu’un d’autre. Tu n’y vas pas avec une voisine. Et c’est cette relation personnelle, vraiment personnelle que le Seigneur nous demande d’avoir aujourd’hui avec lui, ce n’est pas une affaire de groupe car le groupe n’a pas d’avenir, frères.

Moi, je ne crois pas dans le groupe. Depuis que je suis chrétien, je ne crois pas dans le groupe, même dans un groupe dit « spécial ». Je ne crois pas dans les groupes parce que les groupes c’est la foule. J’en ai parlé ici. On se retrouve pour que chacun de nous bénéficie des dons. Quand on se rassemble vous bénéficiez de mon don et moi, je bénéficie des dons que vous avez. C’est tout. Après cela, c’est chacun qui a une relation personnelle avec Dieu, c’est chacun qui a des dons, des ministères, qui a une œuvre à faire, qui a peut-être un champ de compétences. C’est chacun que Dieu envoie. Dieu n’envoie pas un groupe, Dieu envoie des individus.

Quand l’écriture a dit « vous serez mes témoins à Jérusalem », à Jérusalem il y a eu des témoins. Ce ne sont pas tous les frères qui ont prêché à Jérusalem, non. Il y en a dont les ministères ont eu de l’avenir en dehors de Jérusalem. Quand on parle de Jérusalem, on parle de Pierre, de Jean et Jacques. Etienne a prêché un peu puis il est mort. Le ministère de Philippe a eu de l’ampleur en dehors de Jérusalem. À Jérusalem, il servait au temple et donnait de la nourriture aux frères – le travail de mon frère Jean-Baptiste et de mon frère Ebrotié |des frères dans l’assemblée| – c’est ce que Philippe faisait quand il était à Jérusalem. Pourtant, c’était un puissant évangéliste mais on ne le savait pas. À Jérusalem c’était un diacre. Il servait à manger aux enfants, il les faisait asseoir pour qu’ils se tiennent tranquilles, il partageait le pain. Un puissant évangéliste ! mais dès qu’il sort de Jérusalem, c’est l’onction que Dieu lui a donnée par rapport au témoignage qui devait être rendu qui a commencé à se manifester.

Notre rassemblement, notre union c’est pour un BUT mais ce n’est pas une fin en soi. Nous, on n’est pas là pour former un groupe, on travaille à un événement. On travaille à un événement ! et l’événement, c’est quand le Seigneur entre soudainement dans son temple. Ça c’est l’évènement ! quand il entre dans son temple, c’est le ministère de la prophétie qui commence, et c’est ce que j’appelle le nouveau ministère et ce n’est pas nous qui allons le gérer. Ce qu’on gère, c’est ce qu’on fait maintenant : on prêche, on prêche, on prêche. Mais quand la plénitude entre en action, les hommes ne gèrent plus rien. L’événement le plus important, l’événement qui commence le jour du Seigneur, c’est ça. Que Dieu nous bénisse.

Il y a un ministère qui est devant nous, c’est la manifestation de Jésus dans une autre dimension. C’est prophétique. Il ne faut pas dire qu’il n’y a pas de nouveau ministère. Celui qui dit cela se trompe. Il se trompe. Il y a un nouveau ministère, c’est le commencement du jour du Seigneur – C’est une nouvelle œuvre, c’est l’aboutissement du Message du temps de la fin. Le Seigneur s’est réservé ce jour où Il va achever en nous le travail qu’Il a commencé avec les apôtres. Et c’est pour cela que le message est venu. Donc il y a un nouveau ministère, une nouvelle œuvre. Ce n’est pas le ministère de frère Branham, ce n’est pas le ministère d’Ewald Frank, ce n’est pas un ministère quelconque qui s’est développé. Tout cela c’est du passé. On est plus loin. On parle d’un ministère qui est devant nous. Ce n’est pas le cri de minuit non plus. Je vous l’ai déjà dit. C’est une nouvelle œuvre. Et c’est une œuvre qui, quand elle commence, nous introduit dans l’enlèvement. On ne revient plus en arrière. Nos yeux et nos désirs ne sont plus sur la terre. C’est la fin, frères. C’est la fin. Alléluia !

Regardez ce qui se passe en Israël. Vous pensez que c’est simple ? la guerre en Europe, vous pensez que c’est simple ? Ce n’est pas simple et c’est déjà consigné dans la bible. Même en Amérique, ce qui va s’y passer n’est pas simple. Tout est déjà consigné. Le frère Branham a fait des prophéties qui sont consignées. Les nouvelles puissances qui émergent… Tout ce qui se passe dans le monde arabe est déjà écrit dans la bible. Le conflit à Gaza avec les états qui gravitent autour comme l’Iran, tout cela est consigné. C’est aussi une guerre des religions. Oui, Jésus-Christ d’un côté, Mohammed et l’Islam de l’autre côté. C’est ce qu’on voit en Israël, ce sont des petites figures, de petits visages. C’est ce que Dieu essaie de nous montrer un peu.

Une mosquée qui est bâtie à la place du temple de Jérusalem, mais l’Écriture prévoit que ce temple sera rebâti. Mais quand le jour du Seigneur commence dans l’Église, cela veut dire que, au niveau spirituel, le temple de Dieu est complètement rétabli. Les effets dans la réalité sont que les juifs vont aller casser cette mosquée et ils vont y rebâtir leur temple. C’est ce que tout le monde va voir mais nous, en Esprit, le Seigneur a commencé une œuvre de restauration et quand elle atteint son point culminant, il entre dans son temple. Là, on parle de l’Église restaurée qui va rendre le témoignage du Seigneur Jésus-Christ. Mais dans les faits, en Israël, les juifs vont aller casser la mosquée qui est là et vont rebâtir leur temple.

Les arabes réclament une partie de Jérusalem. Ils ne leur donneront pas. Ni aujourd’hui ni demain. Ils ne vont pas couper Jérusalem en deux et leur donner la partie Est. Ils ne le feront jamais. Dieu va la laisser entière car c’est une ville symbole. Jérusalem est une ville symbole aussi Dieu ne peut pas la laisser dans les mains de quelqu’un d’autre. Jérusalem c’est Jérusalem. L’Écriture dit que Jérusalem va rester à sa place.

Ce sont des choses qui sont déjà établies dans l’Écriture. Cet évènement de Malachie 3 « alors le Seigneur entrera soudainement dans son temple », est un événement très important. C’est l’accomplissement du message du temps de la fin, c’est l’accomplissement de nos prières, c’est l’accomplissement de tout ce qu’on a fait depuis le prophète jusqu’à aujourd’hui et cela dépend de Jésus lui-même. C’est son jour, c’est le jour qu’il a décidé lui-même. C’est son jour.

Donc mes frères et sœurs, ce matin je voudrais m’arrêter là et la prochaine fois on s’arrêtera dans les détails concernant ce qui vient après à propos des jugements afin que nous sachions ce qui se passe.

Chants

Gloire à Dieu. Mes frères et sœurs, l’Église a un propriétaire. Et le Seigneur est plus conscient que nous tous de tout ce qui se passe. Souvent les hommes sont lassés. Ils sont lassés d’attendre l’accomplissement de la promesse de Dieu ou bien de la Parole de Dieu. Ils attendent depuis tellement longtemps qu’à un moment donné ils se lassent, ils se fatiguent, ils n’en peuvent plus. C’est exactement à ce moment-là que Satan se manifeste. Quand toutes tes forces t’ont abandonné et que tu as attendu longtemps, tu es fatigué d’attendre, tu n’y crois même plus, tu es désabusé, c’est à ce moment-là qu’il se présente.

Regardez Abraham qui a fait un sacrifice à Dieu et attendait qu’il vienne pour honorer le sacrifice. Il a attendu, attendu et ne voyait pas le Seigneur. Pour finir, les oiseaux de proie ont commencé à vouloir manger le sacrifice. Il les chassait. Il en a tellement chassé, comme nous aujourd’hui on a tellement chassé les démons, qu’Abraham a commencé à dormir. C’est là qu’il voit une flamme de feu qui vient et entre dans le sacrifice pour le consumer et l’approuver. Après cela, le Seigneur lui dit qu’il aura un fils. Il a attendu, attendu, attendu tellement que lui et sa femme étaient fatigués. Ils ont attendu 25 ans.

Sa femme a dit « on va avoir un fils par un autre moyen. Tu iras vers ma servante. Moi, je suis vieille, je ne pourrai plus porter de grossesse. Va vers Agar. Elle va nous faire un enfant ». Agar a fait l’enfant, mais Dieu n’a pas approuvé la démarche. Il a à nouveau précisé sa pensée à Abraham en lui disant que c’est sa femme Sara qui aura l’enfant et non Agar.  Sara a ri. Elle a ri dans son cœur. Abraham aussi a ri. Vous savez pourquoi ils riaient ? parce qu’ils étaient fatigués ! ils n’y croyaient plus. C’est bien là la réaction de l’homme ! quand il est fatigué d’attendre, il n’y croit plus. C’est la raison pour laquelle ils ont commencé à rire. Abraham a ri, Sara a ri aussi. Souvent on oublie Abraham et on parle de Sara mais Abraham a ri aussi. Quand le Seigneur lui a dit qu’il aurait un enfant, Abraham a ri et a dit « Je suis vieux ! qu’Ismaël vive devant ta face ! » Le Seigneur a dit non.

Aujourd’hui, pourquoi est-ce qu’on fait face à l’esprit religieux ? l’esprit religieux choisit le bon moment ! Ah oui ! il choisit le bon moment ! En Israël les gens ont attendu, attendu le Messie. Ils disaient « il y a un messie qui vient. Il va nous délivrer des romains. » c’est comme ça que les gens interprétaient la prophétie. Ils ont attendu mais ne voyaient personne venir. Alors ils ont pris leur destin en mains. Des révolutionnaires sont venus mais cela n’a pas marché. Et la religion s’est installée. Tous les guides religieux qui étaient là sont devenus importants. Ce sont eux qui ont commencé à prendre de la valeur. Ils ont pris les choses en main et ont commencé à faire leurs affaires et il y a eu beaucoup de courants de pensées parce que, comme les gens ne voient pas, chacun pense ce qu’il veut penser.

Et nous, quand il nous a été dit que nous allions faire face à l’esprit religieux eh bien il a choisi le bon moment. L’esprit religieux choisit le bon moment, quand vous êtes fatigués, épuisés, que vous avez attendu longtemps, qu’on ne voit pas l’aboutissement du message, on ne sait pas ce qui se passe, le prophète est mort, les frères qui ont répandu le message partout sont devenus vieux. Récemment, on nous a appris que le fils de frère Branham est mort. Cela a déstabilisé encore certaines personnes. Les missionnaires sont vieux. Nous autres même on ne sort plus, on reste à la maison. L’esprit religieux choisit le bon moment mais moi, je me ris de ce démon-là parce que si lui pense qu’il peut choisir le bon moment, et le Seigneur alors ? nous autres, tu peux nous distraire mais Jésus ? Et Jésus ? De toutes façons, il faut que ce que le Seigneur a dit s’accomplisse ! ce qu’il a dit va s’accomplir ! il va faire ce qu’il a à faire, il va achever ce qu’il a commencé ! amen ?

Nous sommes dans l’achèvement donc soyons encouragés et allons de l’avant ! quand toi-même tu sais que tu es fatigué, que tu n’en peux plus, c’est alors que tu donnes gloire à Dieu. Il faut donner gloire à Dieu. Donne gloire à Dieu. Il faut dire à Dieu qu’Il est fort. Il est fort. Il est puissant. Et pourquoi le Seigneur a fait les choses ainsi ? C’est afin que personne ne s’en orgueillisse de Sa victoire. Qu’on ne vienne pas dire que nos exploits sont le fait de notre force. Tu ne diras pas que ce sont tes prières qui t’ont permis de faire ceci ou cela, puisque tes jeûnes et prières sont épuisés, tes ressources spirituelles sont épuisées.

Ta force est épuisée. Gloire à Dieu. Tes visions et tes songes sont épuisés. Tout est épuisé alors maintenant, il faut donner gloire à Dieu. Seigneur, il faut te glorifier, Seigneur glorifie-toi parce que la confusion peut venir à nous mais pas à toi ! glorifie-toi ! Alléluia, gloire à Dieu. Donc, Dieu est puissant, Dieu est vivant aussi on n’a pas de raison de douter de lui. On doit lui faire confiance et regarder comment Il fait ces choses. Que Dieu nous bénisse. Rien ne peut nous surprendre. Tout est écrit.

Chants

Frères et sœurs, j’ai encore quelque chose à dire.

Nous ne sommes pas des religieux ! La différence entre nous et les autres c’est que nous avons reçu un message du temps de la fin. Nous n’acceptons pas la religion, les cultes religieux, les manières d’adorer Dieu qui ne sont pas inspirées du Saint-Esprit. Nous n’acceptons pas une église sans puissance de Dieu, une œuvre sans puissance de Dieu. Nous n’acceptons pas que les choses se fassent sans la puissance de Dieu. On peut ne pas voir que les choses se fassent avec la puissance de Dieu. On peut ne pas voir cela mais nous ne l’acceptons pas ! nous sommes contre ça. Alléluia.

Nous ne sommes pas des religieux et ne craignons pas les assauts de l’esprit religieux en notre milieu parce qu’il fait des assauts parce qu’il veut nous amener à être des religieux, à avoir notre église à nous et adorer Dieu comme nous voulons avec nos manières de faire, nos pratiques.

Nous ne sommes pas des religieux. Nous cherchons à entrer dans la plénitude de la vie de Dieu, dans la plénitude de la puissance de Dieu, dans la plénitude du Saint-Esprit. C’est pour cela qu’on est là, depuis le début ! et on n’a pas renoncé à l’objectif. Frères et sœurs, ne craignez pas les assauts de Satan. Satan peut faire ce qu’il est en train de faire mais nous, nous savons pourquoi on est rassemblés et on sait quel objectif on poursuit. Notre Dieu c’est Jésus-Christ. C’est lui qui est notre espoir, c’est lui qui est notre puissance, c’est lui qui est notre autorité et c’est pour lui qu’on lutte. Alléluia ! Maintenant le monde est pour lui, c’est le Seigneur du monde, c’est le Seigneur du monde et nous croyons que c’est quand il va entrer dans son temple qu’on sera en paix. Tant qu’il n’entre pas on n’est pas en paix et nos cœurs, nos esprits doivent soupirer jusqu’à ce que le Seigneur fasse son entrée dans son temple parce que c’est là notre force.

Nous ne sommes pas des religieux. Nous ne sommes pas des religieux. Frères et sœurs, nous ne sommes pas des religieux. On peut avoir des problèmes spirituels, nos cultes peuvent se dérouler d’une certaine manière mais nous ne sommes pas des religieux. On sait ce qu’on cherche. Les religieux sont des gens qui cherche l’argent, qui cherche la gloire, le prestige. Ils créé une une atmosphère dans laquelle ils sont et se plaisent et cela les arrange. Nous, nous ne sommes pas des religieux. Gloire à Dieu. Nous ne sommes pas des religieux frères et sœurs. Nous ne sommes pas des religieux, mais on sait que le diable, cet esprit religieux, veut nous tirer et faire de nous des religieux, des gens qui viennent à l’église, qui repartent, qui n’accordent pas d’importance à ce qui se fait, pour eux c’est la même chose. Non, non, non. Nous ne sommes pas dans ces choses-là.

On prie le Seigneur et, aujourd’hui, ce qui doit nous guider c’est la foi, la foi dans ce que Dieu nous a dit, la foi dans l’objectif que le Seigneur nous a assigné. La foi. Qu’est-ce que Dieu nous a dit ? pourquoi le message du temps de la fin nous a-t-il été envoyé ? c’est la foi. Il faut croire dans ce pour quoi Dieu t’a appelé dans ta génération. Il faut croire dans la mission divine que le Seigneur t’a confiée et il faut croire dans l’objectif à atteindre. Et l’objectif à atteindre ce n’est pas un objectif religieux ! ce n’est pas pour plaire à une personne, ce n’est pas pour se réjouir dans la chair, non ! l’objectif c’est que la gloire de Christ soit manifestée, la gloire de Christ soit révélée. L’objectif c’est que Christ soit vu de la tête aux pieds comme le Seigneur des seigneurs et que l’Église qui le porte soit reconnue comme étant l’Église véritable de Jésus-Christ qui a été fondée au commencement.

Aujourd’hui, la grande confusion fait que, quand on parle d’église, les gens ne savent pas de quoi il est question. Le Seigneur doit rétablir tout ça. Donc, mes frères, nous ne sommes pas des religieux. Ne pensez pas qu’on a perdu l’objectif ou bien qu’on ne sache pas où on s’en va et sortez du groupe. Que votre esprit sorte du groupe. Que votre esprit sorte du groupe. Ce n’est pas une affaire de groupe, une affaire d’individus, non. Il faut savoir quel objectif tu poursuis avec le Seigneur Jésus-Christ qui t’a appelé. Qu’est-ce que tu fais avec lui ? où est-ce que vous allez ? dans quelle direction où est-ce que vous allez. Que Dieu soit béni.

Nous ne sommes pas des religieux et l’esprit religieux sera jugé par le Seigneur. C’est écrit dans Apocalypse chapitre 17. Elle, la grande prostituée, a envoûté tout le monde entier. Elle a envoûté les chefs d’états, elle a envoûté les pasteurs, elle a envoûté tout le monde. C’est un esprit qui sera jugé. C’est écrit dans Apocalypse chapitre 17-18. La grande Babylone. Aussi, nous, aujourd’hui, ne laissons pas cet esprit nous coloniser parce que le danger est de se donner une église à nous. Si c’est le cas, vous êtes perdus. L’esprit religieux a une telle influence que tu vas te donner un groupe auquel tu appartiens, tu vas te donner une église et là, tu es perdu. Ton groupe c’est Jésus-Christ. Ton BUT c’est Jésus-Christ ! Ta vision c’est l’Église restaurée. Moi, ma vision c’est l’Église restaurée. Ma vision ce n’est pas un temple de deux mille membres, dix mille membres. Non, ce n’est pas ma vision. Ma vision n’est pas de récolter des offrandes d’un million, deux millions, trois millions chaque dimanche. Non ! Pour quoi faire ? Ce n’est pas ma vision ! ce n’est pas ma vision !

Ma vision c’est la gloire de Jésus-Christ, la gloire de Dieu, la révélation de la gloire de Dieu. C’est ça notre vision. « Non, moi, je veux construire une église de dix mille membres et je cherche les financements. Prions pour ça ». Là, c’est la vision d’un guide religieux, d’un grand pasteur qui est arrivé et qui a atteint son objectif. Moi, ma vision c’est de satisfaire le cœur de Jésus ! que son cœur soit content de moi, que son cœur soit content des frères, contents de l’Église, tellement content que dès qu’on prie, il exauce. Alléluia. Il faut amener Dieu à t’exaucer dès que tu ouvres la bouche, dès que ton cœur soupire l’exaucement est là. C’est ça l’objectif. C’est ça le but. C’est pour cela que nous sommes rassemblés.

Nous ne sommes pas des religieux. Que Dieu nous bénisse et qu’il nous aide à comprendre ces choses-là. Nous ne sommes pas des religieux et le diable sait que nous ne sommes pas des religieux. Le diable sait qu’on a découvert son jeu, qu’on connaît son jeu, on connaît le fond de son jeu et le diable connaît les intentions secrètes de nos cœurs, ce que nous mijotons à l’intérieur de nous. Satan sait. Il sait ce qu’on veut faire contre lui, il sait ce qu’on veut faire contre son royaume, il sait ce que le Seigneur veut faire avec nous. Le diable est au courant de tout cela. C’est pour cela qu’il y a les assauts de l’ennemi.

Regardez en arrière, depuis qu’on a commencé. Qui est resté debout ? qui est resté en place ? qui continue ? qui a abandonné ? faites le point, vous allez voir. C’est une marche longue, c’est une marche difficile. C’est une vision spirituelle. Les buts sont spirituels. Tout est spirituel et c’est aussi un grand combat. C’est un grand combat. C’est un grand combat mais nous avons la victoire parce que, moi, je ne regarde pas à ce qu’il y a autour, je regarde à la vision, à la révélation du Seigneur et c’est ce qui fait ma force. Sinon, si tu regardes autour de toi, il n’y a rien de spécial si ce n’est des difficultés entassées ici et là, dans tous les coins de ce que tu vois. C’est ton quotidien, c’est ce que tu touches tous les jours mais ce n’est pas cela qu’on regarde.

On regarde la vision de la gloire de Dieu, la vision de la gloire à venir. Comment Dieu va me traiter quand je serai dans sa présence ? c’est ma préoccupation. J’aurai la tête baissée ou bien la tête relevée ? J’aurai accompli ma mission entièrement ou bien à moitié ? c’est ce qui préoccupe mon esprit. Sinon, ce qui est autour de moi, je m’en fiche. Dans tous les cas, dans ce monde, chacun a son sort. Gloire à Dieu ! chacun a son sort. Au moment où tu te lamentes sur ton sort et que tu trouves peut-être que c’est trop difficile, trop compliqué, mais quand tu vois le sort de quelqu’un d’autre, tu réalises que tu es logé à une bonne enseigne par rapport aux autres. Tu vois que tu es logé à une bonne enseigne et tu vas te calmer. Tu vas te calmer parce que toi, au moins, tu as un ventilateur qui te souffle (qui te rafraîchit) par temps chaud, il y a des hommes qui n’ont pas cela.

Allez au Darfour, allez au Sud Soudan vous verrez que c’est la misère. C’est grave. Il y a des femmes et des enfants qui courent et n’ont que de petits abris dans le désert. Les enfants meurent de faim parce qu’ils n’ont pas à manger. Et même s’ils trouvent à manger, ce n’est pas de la bonne nourriture pour leur croissance. Toi, tu manges le matin, tu manges à midi, tu manges le soir. Tu as tes trois repas, tes enfants mangent, ils vont à l’école, ils dorment tranquillement. Mais au Soudan, les mamans et les enfants courent par milliers. Ils n’ont même pas où dormir. Là où ils dorment, ce ne sont que des abris de fortune. Ce sont des pagnes qu’on étend sur des branches. C’est quand l’ONU a dressé des tentes que c’est plus confortable, sinon ce ne sont que des branchages et des pagnes pour y déposer les enfants, en attendant que, peut-être, la providence fasse quelque chose. Le monde est misérable. Dans ce contexte-là, il n'est pas facile d’être un chrétien, d’être un bon chrétien. Dieu nous a fait la grâce de nous donner une orientation. Marchons dedans.

Nous ne sommes pas des religieux. Aujourd’hui on peut avoir une vie qui semble être une vie religieuse mais nous ne sommes pas des religieux ! nous ne sommes pas des religieux et il faut le dire au diable. Il faut lui dire cela clairement, ouvertement « je ne suis pas un religieux ! tu me persécutes mais moi, je ne suis pas un religieux et l’objectif que je vise, ce n’est pas ce que je vois actuellement. Je sais où je m’en vais. Je ne suis pas un religieux. Tu veux m’amener à me conformer à une vie chrétienne fade, sans puissance, sans autorité, mais je refuse cela. Je ne prie pas, je ne fais pas l’œuvre de Dieu. Tu veux me mettre là-dedans, m’enfermer. Non ! tu te trompes ! je ne suis pas un religieux. Je suis un chrétien, un fils de Dieu, je suis fort. »

La religion, il faut la renier. Ce n’est pas ta vie tu la renies. Ta vie, c’est la révélation de la gloire de Dieu. C’est ça qui est notre vie. Nous, nous sommes faits pour être habités par l’Esprit de Dieu. Nous sommes faits pour révéler la gloire de Dieu dans notre génération. Alléluia ! gloire à Dieu ! ça, ce n’est pas la religion. Ce n’est pas une religion, ce n’est pas une dénomination. Ce n’est pas une dénomination, ce n’est pas une religion, ce n’est pas une église, c’est l’Église de Jésus-Christ, la gloire de Dieu, l’Église révélée de Jésus-Christ. Que Dieu nous bénisse.

On va lui rendre Grâce. Prions ensemble.


Le jour du Seigneur (1)
Prêché à koumassi, le 29 octobre 2023 On va lire plusieurs écritures juste pour nous donner l’idée essentielle. On peut lire dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 à partir du 1er verset : 1Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères,
Le jour du Seigneur (2) - Il viendra comme un voleur
Prêché à Koumassi, le 29 octobre 2023 On va commencer la lecture dans Mathieu au chapitre 24 à partir du verset 36. C’est Jésus qui parle à ses disciples et à nous tous : 36 Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les
Le jour du Seigneur (4) - Et les tribulations
Gloire à Dieu. On va commencer dans Mathieu 24 à partir du verset 15 : 15 C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention ! -16 alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans

Mots clés