Je lui ferai une aide semblable

Prédications 4 janv. 2023

Gloire à Dieu. Que le nom du Seigneur soit béni. Vraiment, je ne vais pas prendre trop de temps. Alléluia. Parce  que la semaine est vraiment  occupée.  Que Dieu soit béni.  Donc, faites l’effort de m’écouter. Amen ! Bon ! J’ai reçu plusieurs  prédications mais, celle-là me paraît quand même urgente, vu la situation par laquelle nous passons. Amen ! Quand je dis : la situation par  laquelle nous passons, ce n’est pas seulement la situation du pays. Mais pour nous, le calendrier que nous suivons est un calendrier  spirituel.  Alléluia !  Et  nous  sommes  dans  une  phase  de  transition, transition pour entrer dans la promesse. Tout ce qui se passe au plan physique en Côte d’Ivoire, c’est  aussi pour nous faire entrer dans notre promesse. Alléluia ! Voilà le titre que je donne à la prédication par la grâce de Dieu : je lui ferai une aide semblable ou le but de Dieu dans le mariage...

On va lire sans tarder Genèse au chapitre 2. Alléluia! Genèse 2, verset 18. Je lis :

l’Éternel Dieu dit : il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je lui ferai une aide semblable à lui.

Amen ! Que Dieu soit béni ! Vous savez que j’ai beaucoup de difficultés à construire. Alléluia! Je vais essayer ce matin d’utiliser la truelle, amen. Moi, je suis plutôt du genre démolisseur. Quand on dit de démolir, c’est plus facile que de construire. En fait quand il s’agit de dénoncer, c’est plus facile mais construire, ce n’est pas facile. Il y en a qui ont des dons de construction dans la maison de Dieu. Mais Il y a des ministères qui ont pour particularité de détruire…Que son nom soit béni ! Donc je vais faire l’effort de construire…

On a lu Genèse 2. Dieu a dit qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul, qu’Il lui ferait une aide semblable, alléluia ! Dieu a jugé bon que la femme soit à côté de l’homme. Et sachons, frères et sœurs, que lorsque Dieu fait une chose, Il a toujours un dessein caché derrière. Et il est toujours important de discerner ou de découvrir ce dessein-là, qui est le but de Dieu. Quand on parle de dessein on parle de but. Le but que Dieu veut atteindre. En mettant ensemble l’homme et la femme, Dieu avait un but derrière, et nous allons nous entretenir au sujet de ce but. Maintenant, comme on parle de but, je voudrais qu’on sache ceci en introduction. En effet, dans la bible, souvent, il est parlé du dessein de Dieu ou des desseins de Dieu... Il y a dessein au singulier et desseins aussi au pluriel. Pourquoi ? Parce que les desseins sont inclus dans le dessein…

Le dessein c’est le but. Dans le but se trouve ce qui est recherché ! Ce que l’on cherche à atteindre. Maintenant les desseins si vous voulez, ce sont les objectifs. Excusez-moi. Les objectifs nous aident à atteindre le but. Alléluia. Le but est très élevé, c’est le sommet des sommets. Les objectifs, ce sont les buts à court terme ou à moyen terme qu’il faut atteindre. J’espère que c’est compris. Les objectifs nous permettent de tendre vers le but. Quand les joueurs…. je prendrai l’exemple du football. Quand on joue, le but c’est d’aller marquer dans le camp de l’adversaire… Mais cependant il faut construire le jeu, se faire la passe, il faut défendre tout ça, ce sont les objectifs. Parce que si vous voulez gagner, n’encaissez pas de but. Donc, en se défendant aussi, c’est un objectif. C’est un objectif parmi tant d’autres. En se faisant la passe, en construisant le jeu…

Il faut être solidaires pour pouvoir gagner, atteindre le but. Donc, dans la vie chrétienne, dans la marche chrétienne, il y a le but principal à atteindre, le but de Dieu qui est la perfection. Et la perfection, Paul a dit que nous, nous devons tendre vers la perfection. Et dans tout ce que nous faisons, nous recherchons à travers tout cela la perfection. Alléluia. Quand on se sanctifie, quand on combat les démons, quand on s’exhorte, quand on prie, tout ce qu’on fait, c’est pour atteindre le but. Alléluia. Aussi on va atteindre le but pour vivre avec Dieu. Car on devient parfait pour habiter avec Dieu. Mais les hommes disent qu’on peut atteindre les objectifs, mais qu'on ne peut pas atteindre le but parce que pour eux, le but c’est un idéal.

Humainement parlant, on ne peut pas atteindre le but. Mais avec Dieu, il est possible d’atteindre le but. Notre travail, notre devoir à nous, c’est de tendre vers la perfection qui est le but. Alléluia ! Lui-même, Il se chargera de nous perfectionner. Donc ils ont raison ! Nous, on ne peut pas atteindre de nous-même la perfection. Mais comme c’est une promesse de Dieu, nous tendons vers cela... Et Lui-même va venir, dans Sa grâce, et va nous rendre parfaits, amen ! C’est pourquoi recherchons la perfection. Tendons vers la perfection.

Au commencement était la perfection parce que le péché n’était pas introduit. Tout était en ordre et Dieu a apprécié cela. Il avait trouvé que tout ce qu’Il avait créé était bon. Il a tout apprécié, frères et sœurs! Quand Dieu apprécie, c’est que c’est bon. Parce que son jugement n’est pas susceptible d’erreur. Amen ! C’est nous qui pouvons-nous tromper, on peut mal juger. Mais quand Dieu a jugé, c’est ce qui revêt l’autorité de la chose jugée. Parce que si Dieu dit : c’est bon, alors c’est bon ! Donc Dieu a créé l’homme et Il a trouvé qu’il est bon que la femme soit à ses côtés. Et dans Son plan, en posant l’homme et la femme comme fondement, Dieu a trouvé que c’était bon. Dieu a trouvé que l’homme à lui seul ne pouvait pas tout faire. Alors Il lui fallait une aide semblable. Et c’est par la suite que le péché est entré…

Les hommes aiment à dire que le mariage est une institution divine. Quand on chante : c’est une institution divine. Mais à quel moment le mariage a été institué ? Le mariage a été institué au moment où Dieu a dit que tout était bon, alléluia ! Ou tout était propre, sans péché ; c’est là qu’Il a institué le mariage. Alors Adam ne pouvait pas dire qu’il ne voulait pas se marier… Parce que le but de Dieu en prenant sa côte pour former sa femme était qu’il se marie. Il n’y avait pas une autre femme à côté. Mais quand le péché est venu les choses se sont compliquées. Et désormais Dieu nous laisse libre choix de nous marier ou de ne pas nous marier…

Dieu ne fait pas du mariage une obligation. On est d’accord ? Dieu ne fait pas du mariage une obligation. Donc on va voir l’enseignement de Jésus sur le mariage. Je vais le résumer. On va lire Matthieu 19:3-12 :

Les pharisiens l’abordèrent et dirent pour l’éprouver : est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque ? Il répondit : n’avez-vous pas lu que le créateur au commencement fit l’homme et la femme et il dit c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux mais ils sont une seule chair.
Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier ? Il leur répondit : c’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes. Au commencement, il n’en était pas ainsi. 9 Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. Ses disciples lui dirent : si telle est la condition de l’homme à l’égard de la femme, il n’est pas avantageux de se marier. Il leur répondit : tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné. Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne.

Alléluia !

Voici l’enseignement de Christ sur le mariage. Amen ! Et regardez comme c’est profond ! Et c’est clair. Alléluia ! Il dit : quand deux personnes s’unissent elles ne sont plus deux, mais une seule chair. Que personne ne sépare donc ce que Dieu a uni. Les disciples ont relevé que Moïse avait permis le divorce… Le Seigneur a répliqué que c’était à cause de la dureté de leur cœur… sinon au commencement c'est-à-dire au moment ou Dieu instituait le mariage, il n’y avait pas de divorce. Amen ! C’est à cause de votre méchanceté, c’est à cause de ce que vous ne pouvez plus rien supporter que Moïse vous a permis de divorcer. C’est la volonté permissive de Dieu. Ce n’est pas sa volonté parfaite. Moïse vous a permis de donner une lettre de divorce à vos femmes... mais désormais, quand vous vous mariez, vous êtes UN. Le divorce n’est pas possible. Pour un motif quelconque ? Jésus leur dit non ! Donc quand ses disciples ont vu cela - parce qu’ils ont compris le fond du mariage - ils ont dit : Seigneur, si tel est le cas mieux vaut ne pas se marier. Et le Seigneur répond : Oui ! ça c’est vrai. Beaucoup ne comprennent pas. Mais sachez seulement que sur la terre, il y a les eunuques nés, il y a ceux qui le sont devenus du fait des hommes et il y a ceux qui ont décidé eux-mêmes de ne pas se marier. Il y a des eunuques qui le sont devenus du fait des hommes. Par exemple dans les palais, on prend des hommes qu’on castre et puis on fait d’eux des gardiens des épouses ou de l’équipe des femmes des rois. Ce sont les hommes qui les ont rendus comme ça.

Maintenant, il y a ceux qui, à cause de leur mission dans le royaume des cieux ont décidé de devenir eunuque, comme Paul par exemple. Parce que, quand Paul prenait son sac le matin, et qu’il sortait de sa maison, il n’était pas maître de son temps. Quand il est sorti le matin à sept heures, il n'est revenu que trois ans après. Alléluia ! Que va-t-il faire avec une femme ? Elle va l’attendre indéfiniment ! Paul n’a pas été le seul dans ce cas…certainement qu’il y en a eu d'autres qui ont choisi volontairement de ne pas se marier.

Maintenant on va voir ce que Paul lui-même dit au sujet du mariage. Le mariage n’est pas obligatoire et c’est en cela que justement pour se marier, il faut chercher la volonté de Dieu. Nous, on est déjà mariés. Ceux ou celles qui ne le sont pas encore, ne vous mariez pas d’après vos critères mais mariez-vous d’après les critères de Dieu. Amen ! Parce que Dieu a un but attaché au mariage. Il ne faut pas se leurrer : le frère est beau ; le frère a de l’argent ; il a un style entre guillemets qui me plaît. La sœur est belle, la sœur est claire, la sœur est ceci ou cela. Ce n’est pas ça le but de Dieu! Donc il faut bien prier, si tu es encore charnel, il faut bien prier ! Parce que Jésus qui est notre modèle parfait a dit : je viens ô Dieu pour faire ta volonté. Et quand c’était dur pour lui il a dit ; toutefois pas ma volonté mais ta volonté. Alléluia !

Dans le mariage, c’est comme ça que nous devons prier. Seigneur j’aime Roseline, mais Seigneur toutefois pas ma volonté, mais la tienne ! Et puis il faut être ferme parce qu’on a l’habitude de réciter les prières. Mais quand Dieu nous dit que ce n’est pas elle, il ne faut pas s’obstiner… Il dit que le péché est conçu ; nous-mêmes, on est déjà porteur du péché ; on porte la semence du péché. C’est à dire tout est là et on prie superficiellement. Seigneur ! Vraiment toutefois pas ma volonté, mais il regarde la sœur ! Seigneur, toutefois pas ma volonté, mais la tienne or en réalité, je suis sur ma volonté. Mais on ne peut pas tromper Dieu. Mais avec l’expérience, on voit que ceux qui se sont crus plus malins en ont eu pour leur compte car plusieurs ont fini par reconnaître qu’ils ont forcé pour se marier…

Ils n’étaient pas dans la volonté de Dieu, mais ils ont forcé… Dieu ne voulait pas, mais ils ont forcé. Et ils vous racontent les songes que Dieu leur a donnés. Frères et sœurs, c’est pour cela que je dis toujours aux frères que personne ne pourra se tenir, un jour, devant Dieu pour dire : Seigneur tu ne m’as rien dit. Il n’y en a pas un. Même les païens, Dieu les avertit. Je connais un monsieur dont le foyer est un chaos total. Un jour qu'on se parlait, il me dit : mon frère, le problème de ma femme et moi, personne ne peut régler… J’ai dit Ah bon ! Il me dit. Quand je devais l’épouser, j’ai eu un songe ou je devais traverser un pont et j’ai glissé et je suis tombé dans un trou. Il a glissé sur le pont et il est tombé.

On n’a pas besoin d’être un prophète pour comprendre ça. Cela veut dire que la décision que tu as prise va mal tourner pour toi. Mais là aussi, il faut avoir la révélation pour savoir. Amen ! Il n’y a pas de situation compliquée pour un homme spirituel, même quand il a pris une mauvaise décision. Je le dis pour nous rassurer. Celui qui connaît Dieu vraiment, même quand il a pris une mauvaise décision, il saura revenir à Dieu. Il va assumer parce qu’il ne s’appartient pas. Il appartient à Dieu et il se dit qu’il est tenu d’accomplir la volonté de Dieu. Amen !

On va prendre 1 Corinthiens 7 pour voir l’enseignement de Paul. Je vais aller vite et puis Éphésiens 5 aussi. 1 Corinthiens 7. Je vais lire rapidement le verset 28 et puis on continue. « Si tu t’es marié, tu n’as pas péché, si la vierge s’est mariée elle n’a pas péché. Mais ces personnes auront des tribulations dans la chair et je voudrais vous les épargner ». Alléluia !

Voilà l’un des points importants de l’enseignement de Paul sur le mariage. Tout ce qu’il a développé dans 1 Corinthiens 7, Paul a voulu nous dire que le mariage n’est pas obligatoire. Amen ! Ce n’est pas forcé ! Alléluia ! Si tu t’es marié, tu n’as pas péché. Tu ne t’es pas marié, tu n’as pas péché. Mais si ça ne tenait qu’a lui Paul, il est mieux de ne pas se marier. Mais il a ajouté que ce n’est pas pour nous prendre au piège qu’il a dit cela… Tout son enseignement ; et je résume ; ce n’est pas 1 Corinthiens 7 seulement, mais partout où Paul a parlé du mariage. Mais il faut retenir que si tu prends la décision de te marier, tu auras des tribulations dans la chair. Amen ! Tribulation veut dire épreuve, difficulté, souffrance.

C’est ce que Paul a voulu dire. Donc, Retenons cela. C’est un premier point. Le second point et le plus important encore, c’est que Dieu lui a révélé tout l’enseignement sur le mariage. Paul a regardé et il a vu dans l’union entre l’homme et la femme, Christ et l’Église. Voilà les deux enseignements principaux de Paul sur le mariage. Quand il a vu par l’Esprit, il a compris que,  dans ton foyer, tu pèches. Alléluia !

ICI

Donc il faut accepter le sacrifice de perdre ta vie. Et quand Christ s’est sacrifié pour l’Église, Il ne s’est pas agi de l’amour EROS. L’amour EROS est l’amour qu’il y a entre un homme et une femme. C’est un amour qui se limite à la chair. Mais entre nous et nos épouses, ce qu’il y a c’est qu’en plus de cet amour naturel, nous devons avoir un amour agapao. C’est un amour qui ne se limite pas à la chair. C’est le type d’amour qu’il y a entre Christ et nous ! C’est ce que la bible appelle amour divin. Et nous devons prier pour avoir en nous cet amour agapao pour être certain d’aimer nos conjoints. Je parle de tout le monde. La sœur doit avoir un amour agapao pour son mari et le mari doit avoir un amour agapao ou agapè, c’est la même chose, pour sa femme. Sinon, vous n’irez pas loin et ce sera problème sur problème…

Parce que dans l’amour EROS il y a beaucoup de problèmes. Beaucoup de chrétiens se sont limités à cet amour et sont entrés dans le mariage. Ils ont eu tous les problèmes du monde. Alléluia ! Ils ne peuvent plus avancer parce que leur cartouche d’amour est épuisée. Amen ! Mais l’amour agapao va au-delà de la chair et là ça ne peut pas se décharger. Pourquoi ? Parce que l’amour de Dieu est renouvelé chaque jour. Oui, oui !quand on était bébé, Jésus nous aimait, quand on a péché toutes ces années, on est devenu jeune, il nous a aimé, quand on a vieilli il nous a aimé. Pourtant de temps en temps, j’entends dire…..mes parents me disent : quand tu étais petit, tu étais beau ! Mais quand tu as grandi tu es devenu bizarre. Oui mais ça, c’est fini. Parce que vous regardez avec des yeux d’homme.

Mais Jésus m’aime toujours. Je n’ai pas changé pour lui. Donc frères et sœurs, voilà un peu ce qu’il y a à retenir de l’enseignement de Paul sur le mariage. Quand on décide de s’unir, ça doit être une décision pour toujours. Et il faut avoir à l’esprit le sacrifice que cela nous demande. C’est pour cela, frères, permettez-moi de dénoncer certaines choses. Ceux qui s’asseyent là-bas quelque part dans le message. C’est charnel ! Ils disent : On doit marier une femme vierge. Excusez- moi ! Dieu dit qu’un tel doit marier une femme vierge. Amen ! Je me dis mais quelle injustice! C’est charnel ! Si vous voulez retourner à la base de la loi, allez- y ! Mais vous oubliez que la loi n’a pas été parfaite. C’est pourquoi Christ est venu pour parfaire la loi. Il fallait que Christ vienne pour rétablir les choses ; pour montrer aux gens que le mariage est plus que ce que vous pensez. Il y a des gens et aujourd’hui les polygames, ceux qui parlent de virginité. Regardez ! Ils commencent par dire : un serviteur de Dieu doit marier une vierge et après ça devient deux vierges ; trois vierges, quatre vierges. Des menteurs…

Parce qu’en réalité c’est un esprit charnel qui est toujours derrière. Parce que le but de Dieu n’est pas de satisfaire ta misérable chair dans le mariage. Lui, Il a son but. C’est un but très élevé par rapport à tes petites ambitions dans le mariage. Alléluia ! Donc dans le mariage, Dieu a donné à l’homme et la femme plusieurs missions. C’est-à-dire se reproduire pour remplir la terre, élever les enfants etc. mais depuis la chute et depuis que l’homme a commencé à adorer…Désormais le but suprême pour l’homme et la femme qui s’unissent, c’est le service divin. Tout ce qu’on fait, c’est pour servir la cause de Christ. Retenons ça, c’est l’essentiel de ce message ! Dans nos maisons, quand on doit poser un pas, quand on doit prendre une décision, la question qu’on doit se poser : Est-ce que ça sert la cause du Seigneur ? Est-ce que ça répond au besoin du service divin ? Est-ce que ça nous aide dans l’adoration de Dieu ?

Alléluia ! C’est ça qui est important. Et frères et sœurs, quand on s’unit l’homme et la femme, c'est-à-dire l’époux et l’épouse, ils ont un MINISTERE COMMUN. Alléluia ! Le ministère de ton mari, c’est ton ministère ! Le ministère de ton mari, c’est ton ministère. Et la sœur ou l’épouse ne doit rien faire pour desservir ce ministère, c’est à dire qu’elle ne doit rien faire qui aille contre ce service qui leur est confié par Dieu ! Désormais l’homme n’est pas sans la femme une fois qu’il est marié. Alléluia ! Et quand Paul enseigne pour dire que Christ est le chef de l’homme et l’homme est le chef de la femme, ce n’est pas pour satisfaire les religieux. Mais en réalité, comme le service divin est organisé selon Dieu…C’est par rapport au divin service que l’homme est ici le pasteur de sa maison. C’est pour cela qu’il est appelé chef.

Et pour ne pas qu’il y ait des abus ; voilà pourquoi Paul dit que l’homme qui est le pasteur a pour chef Jésus-Christ, le bon pasteur, le bon berger. Parce que le chef de l’adoration, c’est Jésus-Christ... Quand on identifie un couple, au couple Jésus et l’Eglise, vous voyez, c’est un grand symbole… actuellement il nous est promis un ministère de l’Epouse. N’est-ce-pas ? Mais est-ce que l’Epouse a d’elle- même un ministère ? C’est dans le ministère de Christ qu’elle se trouve. Donc, en rapport avec cela, quand un homme a une charge devant Dieu, son épouse est tenue de prendre part à cette tâche. Alléluia, et dans son comportement de tous les jours, elle doit savoir qu’elle a une mission auprès de son mari. Si ton mari se bat, il lutte pour plaire à Dieu, toi l’épouse, tu ne dois pas aller dans le sens contraire…

Quand ton mari regarde au ciel, toi tu ne dois pas regarder en bas, dans le monde. Il y a problème en ce moment-là. Alléluia ! Parce que tu n’étais pas obligé frères et sœurs… je suis obligé de vous le dire, aucun de nous n’était obligé de se marier. On n’était pas obligé. On n’avait pas la tête dans le pot quand on faisait nos choix. Soyons des adultes. Alléluia ! Comme Paul le dit à Timothée. Soyons des hommes ! Tu as choisi à vue, amen ! On n’a pas d’excuses ! L’homme et la femme sont dans un même champ. Quand la sœur comprend qu’elle a un service à accomplir auprès de son mari et qui ne découle pas de la volonté de son mari, mais de la volonté de Dieu pour elle, alors elle peut devenir une SERVANTE DE DIEU. Parce que j’entends partout servante de l’Eternel, servante de l’Eternel ! Des femmes se lèvent. Elles se mettent là dans des ministères de conduite spirituelle. Et on dit servante de l’Eternel…

C’est une aberration de la chose. Alléluia ! C’est une aberration, c’est un dérapage. Frères et sœurs, laissez moi nous dire que ce n’est pas parce qu’une une chose existe qu’elle est la volonté de Dieu. Ce n’est pas parce que ça existe que c’est selon Dieu. Ça peut exister et ne peut pas être la volonté de Dieu. C’est simple ! Les drogues existent non ? Mais pourquoi vous et moi, on ne se drogue pas ? Ce n’est pas Dieu qui a créé la drogue ? Mais pourquoi on ne va pas tous fumer la drogue ou bien nous shooter ? Amen ! Ce n’est pas parce que ça existe que c’est admis par Dieu. Ça, c’est la volonté permissive de Dieu. Alléluia ! Elle peut réussir. Elle peut faire beaucoup de choses au nom du Seigneur. Mais frères et sœurs, c’est entre Dieu et elle. Je n’ai rien à voir avec ça.

Mais ce que je sais, c’est que quand une femme a pris conscience qu’au côté de son mari, elle est en train de servir Dieu dans son Ministère, elle réalise qu’elle a un chef dans ce service qui est son mari. En ce moment, elle est en train de servir Dieu. Et comment ? Qu’est-ce qu’elle doit faire ? Pour la femme ça commence d’abord, avant toute chose par la prière…Ça commence par la prière. Elle doit prier pour que le Seigneur lui révèle sa place dans le ministère de son mari. Elle doit prier Dieu pour l’aider à accomplir sa part dans la charge qu’il leur a confiée ! Elle doit prier comme ça. Seigneur ! Voilà notre service c’est l’adoration. Tu m’as mise au côté de mon mari. Il faut me révéler ce que je dois faire pour être dans ta volonté. Alléluia ! La charge que tu lui as confiée est pour nous deux. Comment je peux être utile dans ce service. Alléluia ! C’est la prière qu’une bonne épouse doit faire et en cela elle deviendra la servante de Dieu. C’est pour cela que Paul va parler des saintes femmes qui font profession de servir Dieu. C’est d’elles …il a pris l’exemple de Sara qui allait jusqu’à appeler son mari, mon seigneur. En fait c’est une image, frère. Parce qu’en servant aux côtés votre mari, vous servez le Seigneur. Tant que vous aurez l’œil sur le mari charnel qui est là, vous ne pourrez pas servir Dieu. Ça, je vous garantie mes sœurs, ce n’est même pas possible. Parce que nous les maris, on a tellement de défauts et souvent nous comprenons même mal les écritures et on veut vivre cette mauvaise compréhension.

Christ a reçu un très grand Ministère. Il n’y a aucun Ministère, aucune charge qui provienne de nous-mêmes. Parce que Christ est le propriétaire de tout. Les dons, les Ministères. Tout est pour Lui. Mais maintenant, comme il veut que son Epouse le serve, Il a distribué les Ministères et les dons dans l’Eglise. Alléluia ! Donc, quelqu’un qui a un Ministère d’Apôtre, il est dans le Ministère de Christ. Et sa femme qui sert à ses côtés est dans le même Ministère de Christ. Si   quelqu’un a un don de prophétie ! Toujours est-il que ce don est de Christ parce qu’avant Jésus, les dons n’avaient pas été distribués aux hommes ! Nous savons cela…

Les dons n’avaient pas été distribués parce que les dons sont distribués par le Saint-Esprit ! Et il fallait que Christ meure et qu’il monte pour nous donner le Saint Esprit ! Le Saint-Esprit est venu avec les dons. C’est pourquoi dans Joël 2, 28 il est écrit : « dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai de mon Esprit sur toute chair ». Alléluia ! Et c’est depuis la pentecôte que les dons, les ministères ont commencé à être distribués aux hommes. Alléluia ! Et quand je parle de ministère, frères, ne prenez pas seulement les cinq ministères de la parole. Mais, même l’adoration, c’est un ministère ! Comprenez ça comme ça. Quand j’ai un don que je suis entrain d’exercer, c’est un ministère. Et il faut que je le remplisse bien.

Tout ce que je dois faire pour que ça rende service à Dieu, c’est ce que je dois faire ou rechercher. Les dons, les ministères, tout ça, c’est tout simplement des outils que Dieu nous donne. C’est pourquoi, il n’y a pas à se glorifier pour dire, moi je suis ministre ici… moi j’ai tel don, comme on le voit dans la religion…Les ministères, les dons, tout ça, ce sont des outils pour travailler dans le champ de Dieu. C’est par rapport à la portion qui te revient que le don t’est donné. Amen ! C’est un outil de travail, c’est un instrument de travail. Et il faut entretenir cet instrument, il faut en prendre soin. Il faut que cet instrument soit toujours opérationnel, qu’il réponde toujours.

Que le nom du Seigneur soit béni. Je n’exclus pas le fait qu’une sœur peut avoir un don, même avoir des dons… Mais là encore, son mari qui est le chef de service doit s’occuper du don de sa femme. Qu’est-ce qu’il doit faire pour que ce don serve vraiment les intérêts du Seigneur ? Parce qu’il faut l’encadrer ! Il faut la guider sinon, elle peut se retrouver avec un démon ! Un démon peut entrer dedans et puis tout est mélangé. Et puis ça devient autre chose pour vous deux. Que le nom du Seigneur soit béni.

Donc dans le couple, personne ne doit faire les choses seul. Il faut que vous les fassiez à deux. C’est pour cela qu’il est parlé du COMMUN ACCORD. Le commun accord, c’est pour les mariés. Quand on parle du commun accord, ça veut dire que vous qui êtes deux, vous devez vous comporter comme une seule personne. Vous devez prendre la décision comme une seule personne et il ne doit pas avoir de conflit dans ce commun accord…

Et la Bible parle de chef ici… lorsqu’on ne s’entend pas, il faut laisser la décision du chef agir pour éviter les conflits. Mais toi, tu es servante de Dieu, je suis sûr que Dieu t’écoute, quand tu vas aller plier les genoux, s’il adore, vous allez voir ! Invoquez le divin roi, le grand pasteur, c’est-à-dire lui son chef. Invoquez-le, vous allez voir ! Non sœurs, la vie chrétienne n’est souvent pas compliquée. Quand vous priez, priez ! vingt quatre heures, quarante huit heures après, il va revenir. Ah ! Chérie, on dirait que je me suis trompé…

Alléluia ! Que son nom soit béni. C’est pour éviter les conflits. Mais où est-ce qu’on pèche ? Quand on ne s’entend pas sur une décision, on ne veut pas laisser l’ordre de priorité ! Dieu a donné la priorité à l’homme. Dans le code de la route… Priorité à droite, n’est-ce pas ? Donc l’homme a toujours la priorité sur la route. Amen ! Entre l’homme et la femme, c’est le mari qui est prioritaire. Quand ça ne va pas, il faut lui laisser la priorité. Mais quand tu dis non ! Aujourd’hui, il n’y a pas de priorité. Alors c’est un accident qui va se produire. Et qui entre ? C’est le diable. Et dès le moment où vous êtes désunis, c’est Satan qui travaille dans votre milieu. C’est lui qui devient votre chef, parce qu’en Jésus, il n’y a pas de conflit.

La belligérance est terminée il y a longtemps. On va y arriver, frères et sœurs. Que le nom du Seigneur soit béni. Donc, la femme est forcément dans le Ministère… elle est naturellement même dans le Ministère de son mari. Alléluia ! Et elle ne doit rien faire qui déstabilise le service. Parce que Dieu a dit au sujet de ceux qui conduisent ? Qu’ils reçoivent de nous un double honneur. Alléluia ! Et on ne doit pas faire de sorte qu’en adorant, ils gémissent, qu’en servant, ils gémissent ! Alléluia ! le couple est déjà une assemblée locale…

C’est aussi valable pour la sœur qui est à la maison. Parce que si tu sais que ton mari est le chef de l’adoration, tu ne dois rien faire qui le fasse gémir dans le service de Dieu. Alléluia ! Tu dois faire en sorte qu’il se sente considéré, honoré, alléluia ! Pas parce qu’il est beau, il est intelligent, il est sage, non ! Mais à cause de la charge que Dieu Lui a confiée. Toi, c’est ta part, si tu veux servir Dieu, c’est comme ça que tu dois faire. Donc en priant, tu peux le faire aisément.

Que nous dit Ecclésiaste 7 ? Quand je parle de témoignage, on va être pratique. C’est la récitation. Qu’est-ce qu’on dit de toi ? Bien sûr, il y a les calomniateurs. On ne s’occupe pas de ceux-là. Mais qu’est-ce que les gens disent de toi ? Et quand on commence par toi, ça devient vous ! Alléluia ! Il n’y a pas toi sans vous ! Parce que…Quand on dit   toi, c’est la deuxième personne du singulier. Quand on dit vous, c’est la deuxième personne du pluriel. Quand on dit toi, son image, c’est vous…Et quand on dit vous, son image, c’est toi. On ne peut pas juger ton mari sans te juger. On ne peut pas juger ta femme, sans te juger. Et c’est Dieu qui l’a voulu ainsi. C’est dans la volonté de Dieu que les choses soient ainsi. Parce que vous n’êtes plus deux, mais une seule chair. Alléluia ! Alors, la femme doit avoir UNE BONNE REPUTATION. Alléluia ! Ecclésiaste 7 nous dit quoi ? On va lire…

Ecclésiaste 7, le verset 1: « Une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum », Comme nous autre, on n’aime pas trop les parfums, compte tenu de certaines circonstances. Le parfum, c’est une bonne chose. Mais la bible nous dit qu’une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum. Vous savez, je dis toujours que quand on a échoué spirituellement, on cherche à nous rattraper par ce qui est charnel. Une femme de qui on rend un bon témoignage…Quand une femme est spirituelle, une sœur est spirituelle, on ne fait même pas attention à sa façon de s’habiller pour ceux qui sont spirituels ! Amen ! On ne fait pas trop attention à cela….

C’est son comportement qu’on voit. Amen ! Mais une femme qui n’a pas réussi à asseoir une bonne réputation, son comportement est charnel. Il faut que je m’habille, il faut qu’on me voie. Il faut que je mette les parfums… quand on me dépasse ça doit sentir bon. C’est de telles préoccupations. Parce que tout ce que nous avons dans le spirituel a son image dans notre monde. Ceux qui aiment les parfums des hommes, généralement dégagent une mauvaise odeur dans les narines du Seigneur. Alléluia ! Je ne dis pas qu’il ne faut pas acheter des parfums ! Si vous avez la possibilité d’en acheter c’est bien. Mais généralement, ceux qui font cela ont une très mauvaise odeur dans les narines du Seigneur. La bible dit de ne pas avoir soin du corps pour en satisfaire les convoitises. Celui qui est plein de convoitise cherchera toujours a bien se mettre pour bien paraître, parce qu’il est envieux ! Il pense que tel qu’il réfléchit, c’est comme cela que tout le monde réfléchit autour de lui. Si tu veux, il faut mettre une veste de vingt millions, tu ne m’intéresses pas ! Une femme peut se mettre en collant ou en jupe, tu ne m’intéresses pas ! C’est Jésus qui m’intéresse, alléluia ! Parce que toi, si je te suis, on va au cimetière ! Or, si je suis Christ, je m’en vais pour la vie éternelle. Ce que tu dois savoir, c’est que toi et moi à l’origine, nous avons manqué le but. Il y a un serviteur de Dieu qui a dit que le péché signifie manquer le but et il a raison ! Parce qu’à l’origine, l’homme était destiné à vivre éternellement et on a échoué, voilà pourquoi nous mourons !

Donc Jésus est venu pour nous réhabiliter pour que nous apprenions à marcher et à conserver la vie éternelle, alléluia ! C’est pour cela que Paul a dit à Timothée : Saisis la vie ! Saisis la vie éternelle. Actuellement, la vie éternelle est à notre portée, on doit la saisir. Ce qu’Adam et Eve n’ont pas pu garder, nous on doit garder cela. Alors on a atteint le but, frères et sœurs. La bonne réputation vaut mieux qu’un bon parfum. Ne pensez jamais que vous êtes libres, parce que nous tous qui avons accepté de venir à Christ, nous sommes tous des esclaves de Christ. Et un esclave n’est pas libre. Tu ne peux pas te permettre de faire ce que tu veux ! Non, je ne suis pas d’accord ! Alléluia ! Dieu n’est pas d’accord. Tu as choisi de te marier, il faut assumer. Mon frère, tu as pris une femme, il faut assumer. Ma sœur, tu t’es engagée, il faut assumer. C’est alors que tu accompliras la volonté de Dieu pour toi…

De toute façon, Jésus a dit qu’à la résurrection, il n’y a plus de mariage. Donc autant vivre le mariage ici… C’est ce que Paul pourrait dire, alléluia ! Tel que tu es venu à Christ, il faut demeurer ainsi… Le couloir où Dieu t’a placé pour aller au ciel, reste dedans, bats-toi là. Alléluia ! C’est ça ! Et puis en Christ, tout est facile. Amen ! Oui mais c’est facile, frères. C’est facile parce que dans notre faiblesse, nous pouvons tout par Jésus-Christ.

Paul a dit, je puis tout par celui qui me fortifie. Si tu le veux, tu vas réussir. Il y avait une disposition de la bible que je lisais sans comprendre… Il dit : « les commandements de Dieu ne sont pas pénibles ». Parce qu’il est allé, il est monté… il a trouvé que, mais vivre la foi, ce n’est même pas compliqué. Alors, il écrit les commandements de Dieu ne sont pas pénibles. Or moi, dans ma misère spirituelle avant, je ne comprenais pas. Tant que tu n’as pas l’Esprit de Dieu, c’est difficile. Mais une fois que tu as reçu l’Esprit de Dieu pour marcher, c’est facile. Quand on dit que ce n’est pas difficile, ça ne veut pas dire qu’on n’échoue pas ! Mais quand j’ai échoué, je sais où je vais ! Je vais à la source. Je mets mes deux genoux à terre et je dis : « Seigneur, j’ai échoué » C’est tellement bon ! Père, j’ai échoué. Tu dis que je dois bien faire, mais j’ai échoué. Tu sais, je ne voulais pas échouer… Seigneur, je ne voulais pas faire ça, mais c’est arrivé et tu sais toi-même que je ne suis pas content parce que j’ai péché ; je ne suis pas content de moi- même ! Mais il faut faire en sorte que j’ai la joie, en réussissant à faire ta volonté. Alors, je suis en paix ! Quand je me lève, quand Satan dit… oh! Je dis, tu as menti, je n’accepte pas ce complexe.

Dieu sait où il m’a pris ! Est-ce que j’étais bon ? Non ! Je vous raconte souvent un témoignage ici. Un serviteur de Dieu qui a commis un péché pour lequel il a jeûné, prié, il pleurait, il pleurait. Je ne vous dis pas d’aller pécher ! Amen ! Oui. Il y a des gens, il y a des démons qui nous parlent et on comprend mal les choses. Parce que si tu es allé te mettre dans le feu, il ne faut pas dire Anderson a dit. Oui, oui ! Parce que quand on est dans la liberté, on ne se rend pas compte de ce que c’est ! On dit le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu. Quand un chrétien pêche, il comprend qu’il a perdu sa liberté. Regardez, on dirait que tu es dans le feu !

Je vais vous raconter cette histoire là pour avancer. Il a jeûné, prié, il pleurait même. Tellement il a insisté, le Seigneur lui a donné une vision. Le Seigneur lui a parlé. Le Seigneur lui a dit ça va. Alléluia ! Moi, il y a longtemps que je sais que ce péché est en toi. C’est toi qui le découvre seulement maintenant. Alléluia ! Alors, je te pardonne, continue. Amen ! Il y a des choses en nous que nous ignorons. Oui. Quand tu penses que tu es arrivé, un matin, tu glisses et tu tombes. Seigneur, je suis tombé ! Oui, oui, je savais. Mais corrige ça et puis avance, alléluia ! C’est comme ça. Et souvent c’est dans ça qu’on apprend avec le Seigneur. Un jour, j’ai menti à quelqu’un. Frères et sœurs, comprenez ma pensée. C’est là, j’ai compris que le chrétien n’était pas libre. J’ai menti parce que la personne m’a posé une question...

Bon, j’ai écouté la question et puis je me suis défendu à ma manière. J’ai menti, j’ai donné une fausse réponse. Mais consciemment, quand je suis sorti de là, je n’étais plus libre, ça chauffait, il y avait du feu en moi. Je me demandais comment faire… Seigneur, pardonne-moi. Seigneur, pardonne-moi. C’est là j’ai compris, parce que avec Josué… quand Josué disait à Acan, mon fils rend gloire à Dieu. C’est ce jour là, j’ai bien compris ce passage. Je suis là et j’entends : « mon fils, rends gloire à Dieu ». Je dis, mais ça c’est quoi ! Mon fils, rends gloire à Dieu… Je dis, mais ça veut dire quoi ? Il dit : Mais si Dieu t’a attrapé, il faut avouer ton péché ! Là on sait qu’il est Dieu. Alléluia ! Donc je suis revenu pour avouer que j’avais menti. Et j’ai donné la bonne réponde à la question. Et j’ai été déchargé. Mais j’étais content après cela ! Alléluia !

Mais si Dieu t’attrape, il faut avouer ! Alléluia ! C’est là que j’ai bien compris le sens. Et c’est ce que Paul a repris plus tard quand il dit que c’est quand il y a le don de prophétie au milieu de vous, que les péchés sont dénoncés… les faux sont démasqués…Quand ça dénonce quelqu’un, il tombe sur sa face, et il reconnaitra que Dieu est au milieu de vous !

Souvent on pense qu’en disant aux gens qu’on prêche, on est arrivé. Mais aussi dans la misère, l’échec, tu dois prouver que Dieu est avec toi. Quand je viens dire à quelqu’un que je lui ai menti… Alléluia ! Il connait mon Dieu ! Alors je lui prêche. Il dira : Ah, mais, celui-là… il est malade ou bien ? Tu mens et tu viens te dévoiler ? Oui, Il m’a attrapé, je viens me dévoiler, alléluia ! Quand on t’attrape, il faut dire ce que tu as fait. Donc, frères et sœurs, c’est cela la marche avec Dieu, nous ne sommes pas libres, une fois qu’on a accepté de se marier, on ne doit pas faire chemin seul ! Alléluia !

Il y a des couples dans la parole de Dieu qui ont réussi ! Amen ! Je l’ai dit ici le vendredi. La maison de Philipe l’évangéliste, dans actes 21, Philipe l’évangéliste, frères, chaque fois que je lis cette phrase là, je suis content. Voilà un frère, on arrive chez lui, il a quatre filles qu’il a réussi a gardé vierge. Et en plus, ces quatre filles prophétisaient, mais quelle famille ! Quel succès en Christ. Quel succès en Christ. Chez nous, quand les gens viennent, on parle, mais comment ? Celui-là, il a la maîtrise. Mon fils, il a le DUEL [diplôme universitaire d’études littéraires], l’autre là-bas il a le BAC, un tel a le BAC C [baccalauréat série C] et puis on bombe la poitrine, on est content. Les enfants ont réussi à l’école…

Mais est-ce qu’ils connaissent le Seigneur ? Tu as échoué. Une famille qui veut faire la volonté de Dieu, c’est ça. Parce que nous sommes pèlerins et voyageurs sur la terre. Je vous l’ai dit ici un soir, un étranger qui est intelligent ne va pas bâtir à l’étranger ! Et s’il y a la guerre et qu’on te chasse… parce qu’il y a des infractions dans la loi… la loi pénale. Si tu as péché, tu as violé la loi et puis on t’attrape, il y a des sanctions qui disent que tu dois être privé de séjour dans le pays ! Bon, si on t’a reconduit à la frontière et puis toi, tes biens sont derrière, mais tu vas te battre avec les policiers. Mais si j’ai mes biens, je ne vais pas vous laisser me reconduire à la frontière ! Amen !

Donc, le voyageur qui est sage, l’étranger, celui qui est à l’étranger s’il est sage, il ne bâtit pas là-bas. Nous sommes étrangers sur la terre. On ne doit pas bâtir sur la terre. Pourquoi nos yeux sont tous tournés vers le monde ? On a les mêmes valeurs que le monde, ce n’est pas normal. On a les mêmes repères que le monde, ce n’est pas normal. Le frère KADJANI l’a dit ici la dernière fois. Dieu est prêt, mais c’est nous qui n’avons pas encore quitté le monde. Et c’est juste ! On a les mêmes critères de réussite que le monde en ce moment. Où allons-nous ? Tout ce qu’on fait est tourné vers la réussite dans le monde, sur la terre et non vers le ciel. C’est compliqué d’apprendre les voies du Seigneur à nos enfants. Mais Il est plus facile de leur servir les clubs des petits, il est plus facile de leur offrir des livres. Mais il y a combien ici qui vont acheter des livres chrétiens pour donner à leurs enfants ? Combien ? Je vous dis toujours frères et sœurs, vous savez comment Dieu recrute ? Moi, j’ai été recruté enfant ! Parce que mon grand frère avec qui j’étais ne m’offrait que des livres chrétiens, parce que lui-même, il aimait la littérature, donc il achetait les livres chrétiens…

J’étais au CM2. J’ai lu la bible. J’étais au CM 2, parce que pour lui, c’était sa façon de me former. Il m’a offert deux bibles, une en français courant et l’autre, Louis Second. C’est ce que j’avais, j’étais au CM 2 et je lisais toujours. Mais quand j’ai lu l’histoire de Paul en bande dessinée, je me suis dit, mais Seigneur, je veux être comme ce Paul ! Alléluia ! Oui dans mon cœur et je disais, mais ce Paul… et l’image qui m’est resté jusqu’aujourd’hui, tout à fait à la fin de la bande dessiné, on a mis Paul et il regardait en arrière et on a fait une carte qui retraçait son parcours dans le ministère et ils ont mis comme titre mission accompli. Alléluia ! Cette image m’est restée comme la fin d’un film, alléluia ! Mais on a vite fait d’acheter des CD, MAYA l’Abeille, ou bien etc.

Ce n’est pas ça! Redéfinissons nos repères à la maison. Servons la cause de Christ. Pourquoi nous les parents, nous sommes tournés vers le fait de bien habiller nos enfants ? Quand l’enfant est en veste, on est content. C’est mon fils. C’est ton fils ? Oui, c’est mon fils. Et Dieu pourrait dire, fumier. Alléluia ! Oui mais tu ne vois rien. Il faut sauver son âme ! Nos enfants, si l’homme et la femme ont un seul but qui est le but de Dieu, alors ils pourront prendre soin de leurs enfants selon Dieu. Et on ne peut pas éduquer… l’éducation se fait à deux ! On ne peut pas réussir quand on n’a pas le même objectif. Papa dit ciel, maman dit monde, maman dit ciel, papa dit monde. Vous voyez ! Pendant que celui qui est tourné vers l’objectif de Dieu est entrain de travailler pour les mener, l’autre, si c’est les filles, maman envoie collant, pantalon…

Celui qui est du monde fait son travail pour le monde. Il ne faut pas que mes enfants sortent… Regardez ! On dirait une vieille femme ! Un démon nous a dit ça Le démon nous a dit mais regardez ! A cause de vous elle ne porte plus mèche, elle ne porte plus boucle d’oreille, elle ne porte plus pantalon, on dirait une vielle femme ! C’est le démon qui disait ça. Et quand toi papa…, frères il y a de biens tristes situations sur la terre. J’ai une nièce, malheureusement qui est décédée.

Son père est un homme politique de la place. Il est maire de chez nous. Elle aimait s’habiller en mini jupe et moi je n’aimais pas ça, alléluia ! Elle aimait ma compagnie mais elle s’habillait mal. Et je lui disais toujours que c’était le péché. Un jour elle me disait que son père n’aimait pas les mini jupes, mais il aimait les pantalons. Lui, il croyait qu’il avait encore la morale, vous voyez ! Parce qu’il n’aimait pas les mini jupes, il aimait les pantalons. Tu n’as rien fait ! Tu l’as toujours tuée ! Elle est morte sans avoir connu le Seigneur ! Nous avons une responsabilité devant Dieu. Les missions, je le dis pour avancer, tout ce que Dieu nous a dit de faire de façon naturelle…les missions de père et mère, Dieu nous demandera des comptes pour ça. Ne pense pas que ta foi va te disculper. Tu es sauvé ! Et tes enfants ? Et ton conjoint ? Alléluia !

Je bénis Dieu parce que j’ai fait des enfants, je les ai mis au monde. Est-ce que tu es sûr que tu es un vrai père ? Tu es sûre que tu es une vraie mère ? Le vrai père, la vraie mère, c’est celui qui cherche à sauver l’âme de son enfant du péril à venir, de la destruction à venir, sinon on est irresponsable. Le danger arrive, toi, tu cours, tu vas te cacher, tu laisses tes enfants, tu laisses ton conjoint. Quand ça devait chauffer, je disais que je voulais partir ! Frère Kadjani m’a dit :

« Il ne faut pas laisser ta femme ! » Oui ! Mais c’est vrai ! Il y a un danger et toi, tu abandonnes ta femme et tu cours… Oui ! C’est ça ! Spirituellement, nous agissons comme ça ! Le monde est en péril…Jésus dit que ce n’est pas la pluie qui vient, c’est le feu qui vient. Toi, tu cours et puis tu laisses ta famille.

Imaginez, un jour l’enlèvement se produit, papa et maman s’en vont. Alléluia ! Ou bien papa seul. Il est enlevé. Quand ta femme va venir s’asseoir… Mais à supposer que tu ne lui as rien dit…Elle dira : mais mon mari était méchant ! Ou bien les enfants diront : Papa ne nous aimait pas. Ce serait triste ! Moi je ne veux pas laisser un tel témoignage à mes enfants. Papa a fui, il est allé dans l’enlèvement, nous on s’en va en enfer. Je ne veux pas. Amen ! Assumons maintenant. Des couples… Il y en a…Non ! Ma femme est trop difficile. Mon mari est trop compliqué. Qu’il reste là-bas ! Dieu va s’occuper de lui. Dieu va s’occuper de lui comment ? Toi tu fais quoi ? C’est toi qui l’as marié ! C’est ce que Paul a dit. Sais- tu si tu sauveras ton mari ? Sais-tu si tu sauveras ta femme ?

Là encore ce sont des païens et à plus forte raison nous deux qui sommes en Christ. Il y en a qui laissent le diable emporter la dépouille de leur conjoint sous leur nez. Oui, oui. Si ton conjoint est mort spirituellement, il faut lui redonner la vie. Tu as reçu les moyens de lui donner la vie. Tu dis, mais il est mort, on va faire quoi ? Il y a un passage de l’écriture qui m’a toujours paru vraiment curieux. Quand Jude dit que l’Archange Michel a lutté le corps de Moïse avec le diable ! Ce n’est pas ça ? Ah donc moi aussi, si mon conjoint même spirituellement est mort, son cadavre spirituel ; je ne vais pas laisser le diable l’emporter. On va lutter, je vais garder son corps mort avec moi, Mais j’ai décidé de l’aimer. Quand on va devant les autorités, on vous demande : Voulez-vous prendre pour époux Mr/Mlle ici présent ? On répond avec un gros OUI ! Donc vous croyez que c’est de la comédie ! Jésus a dit que votre OUI soit OUI et votre NON soit NON ! Paul a écrit qu’en Christ est le OUI et l’Amen ! Tu as dit oui, alors assume ! Tu es un enfant de lumière ! Souvent on a honte de nos conjoints… Eh, ta femme ne vient pas à l’église. Ou bien dans le quartier on dit elle fait ceci ou cela…et on a honte. Oh mes frères, il y a des complexes que moi j’ai refusé il y a longtemps. Alléluia ! Si vous n’avez pas un moral de fer, le diable va vous avoir. Si tu veux, il faut tout dire. Mais j’ai choisi et j’assume. J’assume mon choix.

Lisez le livre du pasteur sur le mariage et les péchés sexuels. Josué et les Gabaonites ; ils l’ont trompé, ils ont fait alliance non ? Mais Dieu a pris acte de l’alliance. Quand Saül plus tard est allé violer l’alliance, Dieu a frappé Israël pour ça non ? Alors, j’ai pris ma femme, je suis dans une alliance et alors, je ne dois pas pécher contre l’alliance, j’assume. Je ne dois pas pécher contre l’alliance. J’assume, frères et je suis fier parce que dans le couloir où Dieu m’a placé, je vais faire avec Lui des exploits, amen ! Mais vous savez que la prière est l’âme fatale du croyant ! La prière, c’est une arme fatale pour le diable, pour tous les démons, je vous assure, frères et sœurs. Peut-être que on ne voit pas, tout de suite, son effet, mais elle a un effet certain. Si tu fais l’œuvre de Dieu avec négligence, tu es un insensé ! Malheur à quiconque fait l’œuvre de Dieu avec négligence.

Quand la Bible parle de l’œuvre de Dieu, on croyait que ça consistait à venir à la chaire ici, pour prêcher seulement. L’œuvre de Dieu, ça commence chez toi à la maison. Quand tu peux sauver une âme, pour la ramener à Dieu, tu fais l’œuvre de Dieu. Quand tu peux te battre pour arracher ton conjoint, tu fais l’œuvre de Dieu. Combien de fois avons-nous jeûné et prié pour nos conjoints. Et qui a fait ça ? Combien de fois ? Alléluia ! Seigneur vraiment, il faut avoir pitié de ma femme, ça c’est le jour où on est content. Il faut avoir pitié de ma femme, il faut avoir pitié de mon mari, il faut le ramener, il faut le ramener, amen. Mais le jour où on jeûne, quand on jeûne, c’est pour d’autres sujets…les sujets donnés à l’église, c’est pour ça on jeûne. Mais prendre la décision soi-même de prier et jeûner pour son conjoint ou ses enfants ; on ne le fait pas. Nous sommes des sacrificateurs. Et on doit présenter des offrandes à Dieu. Les prières sont des offrandes.

Quand j’attrape mon conjoint, puis je rentre dans le lieu très saint, c’est là-bas que Dieu se trouve. Je le présente comme un sacrifice. Comment ? Je vais rester là-bas jusqu’à ce que Dieu agrée le sacrifice. Abraham a fait son sacrifice. Il attendait que Dieu l’exauce. Il est resté là jusqu’à ce que… Le sommeil est tombé sur Lui. Des oiseaux de proie se sont jetés sur le sacrifice. Il a pris son bâton et il a commencé à les chasser. Et il est resté toute la journée assis à coté de son offrande. Tant que Dieu n’avait pas agréé, il veillait dessus. Tant que Dieu ne m’a pas exaucé, je veille sur ma prière pour la faire. Et vers le soir, Dieu est venu agréer le sacrifice d’Abraham. Le feu est passé dedans. Et Dieu a commencé à lui faire des promesses.

Mais nous faisons des prières en passant… Ce n’est pas comme ça ! Nos enfants, est-ce qu’on prie pour leur salut ? Est-ce qu’on prie pour qu’ils connaissent les voies du Seigneur ? C’est ça aussi l’œuvre de Dieu, le  service divin ; c’est  ça ! Philippe l’évangéliste et sa femme ont réussi ça ! ET N’OUBLIEZ PAS QUE DANS L’ASSEMBLEE, CHAQUE FAMILLE A UN TEMOIGNAGE ! CHAQUE COUPLE A

UN TEMOIGNAGE DANS LA MAISON DE DIEU. Il est parlé de Aquilas et Priscille, regardez ce qu’ils faisaient ! Paul a parlé d’eux. Jean a parlé de l’élu Kiria et d’autres dont les enfants obéissaient à Dieu. Alléluia! Mais comme c’est agréable !

Mais nous, on ne pense pas que c’est important. On peut prier pour que quelqu’un soit sauvé ! On peut prier pour que quelqu’un qui est païen se convertisse à Dieu, et Dieu exauce cette prière. Ce sont des prières que Dieu aime, au lieu de dire à Dieu de te donner une voiture. Il faut prier pour que quelqu’un que tu aimes se convertisse. Dieu aime ce genre de prière. Tu ne perds pas ton temps. Mais comme on est tourné vers le monde, on veut les choses matérielles qui sont là…Quand le frère a eu ce qu’il voulait, il s’est marié, il a des biens, ou bien, le serviteur de Dieu a racketté les frères et sœurs, il est riche…il passe et quand on le voit. Mais Dieu l’a béni, Dieu l’a élevé. Il n’est pas élevé, c’est un voleur.

Que Dieu soit béni. Alors, frères et sœurs, donc j’espère que nous avons compris que le foyer doit servir Dieu. En élevant nos enfants, en faisant tout ce que nous devons faire, on doit servir Dieu, ça doit être tourné vers les intérêts du Seigneur. Et l’épouse, ou bien l’époux, nous sommes obligés d’avoir un bon témoignage. Et pour la sœur, la bible insiste, parce que Pierre, dans 1 Pierre 3, le verset 1 à 7 ; Pierre dit qu’en voyant la façon de se conduire de nos femmes, alors ils se laisseront gagner par Dieu. Parce qu’une femme, quand elle a de la vertu selon Dieu, quand ils la voient passer, ils se donnent au Seigneur. Mais voyez-vous, qu’est-ce que la religion a fait ? Elle a renversé ça. La femme est impolie, elle fait palabre, mais elle a l’onction de Dieu, elle est prophétesse, elle porte pantalon, mais elle prophétise, et on dit servante de l’Eternel ! Tu es servante du diable ! Parce que dans ma bible, Jésus a dit : je leur dirai je ne vous ai jamais connus. Vous dites j’ai chassé les démons en ton nom, j’ai guéri les malades… Eh, tu as brisé les chaines et tu as fais 1.000 f par chaine. Il y a une église, vraiment… c’est un frère qui me l’a dit, là-bas, on brise les liens à 5.000 f...Vous voyez !

Si moi je prends de l’argent, Dieu gagne combien ! puisque c’est Lui le propriétaire de la chose. J’ai loué, et lui qui m’a donné gratuitement le don. Et je viens vendre, ce n’est pas juste ! Jésus leur dira je ne vous ai jamais connus. Parce que ce qu’Il te demande, ce n’est pas ce que tu as fait. Tu peux rendre service à Dieu en dehors de sa volonté. Tu peux aller jeûner, le prophète Samuel nous a dit que l’obéissance vaut mieux que les sacrifices. Tu vas aller jeûner 21 jours, 40 jours. La prophétesse a l’onction, mais elle est en pantalon ! Et Dieu fait des miracles au travers d’elle et les gens sont assis. Et la prophétesse a l’onction. D’autres disent Maman, sois bénie et on les appelle maman et vous voyez ces hommes, de ces grands hommes, maman ! Quelle maman ? C’est de la religion ! Tu finis de faire maman, maman, si tu ne prends pas garde, tu vas te retrouver dans la géhenne ! Ce que Dieu attends, c’est qu’on obéisse à sa volonté ! Quand tu es une femme, il faut avoir un bon témoignage pour commencer. N’empêche que tu peux annoncer l’évangile. Mais imagine, une femme, tout le monde sait au quartier qu’entre toi et ton mari, ça ne va pas, et puis tu viens avec ta bible.

Mais lui-même à qui tu parles, s’il est au courant de ton histoire, je suis sûr qu’il va t’écouter difficilement parce que tu n’es pas un modèle. Pourquoi on veut inverser les choses ? Obéissez d’abord et puis vous accomplirez la volonté de Dieu. Vous pourrai prêcher, rendre témoignage, ce que vous voulez faire, mais ayons d’abord nous tous, si on prend des sœurs, nous aussi, nous faisons partie de l’Epouse de Christ. Et nous devons tous avoir une bonne réputation, un bon comportement.

Les gens en nous voyant, quand on leur parle de Dieu, ils croient ! Regardez vous- mêmes, quand on obéit à Dieu regardez la sainte crainte qui s’empare de ceux qui nous entourent. Quand on te regarde… ah ce monsieur n’est pas comme nous ! C’est un témoignage, oui, oui, on vit ça frères et sœurs. Souvent vous pensez que les gens ne vous voient pas ! Ils vous voient. Ils ont les yeux sur vous. Ne pensez pas qu’ils ne vous voient pas ; parce que quand tu dis Jésus, tout le monde tourne la tête. Qui c’est Jésus ? Le monde te regarde ! Parce que ça ne sert à rien de réveiller tout les voisins le matin en priant et de sortir à 8h avec des querelles. Qu’as-tu fais ? Toute la prière que tu as faite est renversée. Des pasteurs qui font coup de poing, moi j’en ai vu. Donc, vraiment frères et sœurs, nous devons accomplir la volonté de Dieu dans le mariage.

Certains peuvent me dirent, mais la polygamie, qu’il y en a qui ont plusieurs femmes. Je l’ai dit ici d’entrée de jeu, que des gens qui pensent comme ça, sont charnels. Si par le passé, le Seigneur a laissé faire, sachez que c’est sa volonté permissive… Les patriarches ont eu pour beaucoup d’entre eux plusieurs femmes, n’est-ce pas ? Et la bible nous dit que certains parmi eux étaient des types de Christ. Voyez-vous ? Il y a un enseignement à tirer de ça. Un homme peut avoir mille femmes, mais la volonté de Dieu se trouve dans son union avec une seule des milles. Oui, il ya des exemples bibliques. On a trompé Jacob, on lui a donné une femme qu’il ne voulait pas. Si c’était moi, je n’accepterais pas. Il faut que je marie celle que j’aime.

Plus tard on lui a envoyé sa femme Rachel, mais la volonté de Dieu se trouvait entre lui et Rachel. Parce que c’est de leur union qu’est sorti Joseph qui a perpétué le ministère. Alléluia ! Il y a eu Abraham, il a pris Agar, même, je crois que quand Sara a enfanté, il a pris une autre femme avec qui il a eu d’autres enfants, mais la volonté de Dieu se trouvait entre lui et Sara, c’est là Qu’Isaac est sorti. Tu peux aimer toutes les femmes, mais cherche la volonté de Dieu, elle est avec une seule. Toi un frère, tes yeux se promènent… la sœur Aya est jolie, la sœur tant est jolie là, tu as besoin de délivrance. Oui, oui, on ne peut pas aimer toutes les femmes. On ne doit plus aimer toutes les femmes. On cherche la volonté de Dieu, elle est où ? Si tu regarde bien, Dieu va cocher celle où se trouve sa volonté. Alléluia ! Parce que c’est elle qui va t’aider dans ce que Dieu t’a confié. C’est elle qui pourra comprendre tes souffrances, tes douleurs, une autre ne pourra pas accepter.

Celle qui peut t’accepter tel que tu es, c’est celle que Dieu a désigné pour toi. Sinon l’autre va fuir dans tes difficultés. Alors, moi j’en connais un exemple dans la bible, David et Mical [fille] de Saül. Oui, le jour où il dansait devant l’arche… d’abord pour la marier, il a eu tous les problèmes.   Quand il a épousé même, le jour où il dansait devant l’Arche, elle lui a dit : tu n’as pas honte de te comporter comme ça. Moi je suis entrain de m’humilier devant Dieu, toi tu m’en veux pour cela ! Voyez-vous ce sont les femmes qui ont l’esprit tourné dans le monde. Mais, toi un roi ! Tu es en veste et puis regarde les œuvres que tu fais ? Oui, oui, parce qu’il y a des femmes comme cela…

Tu peux dire, non, chéri tu n’es pas bien…ça, c’est votre droit le plus absolu, le plus légitime. C’est normal sœurs, faites-le. Mais si vous voyez votre mari entrain de s’humilier devant Dieu. Là ça ne vous regarde plus ! Laissez ce domaine. Mais Dieu m’a fait grâce, alors, je suis entrain de lui montrer que je suis content ; toi, tu veux que je marche comme un roi ! Quel roi ? Devant Dieu, il y a roi ? Oh, oh ! Frères et sœurs, mais vous n’avez rien vu encore ! Le jour que la grâce de l’Esprit va s’emparer de nous ici, vous allez voir. Il y a des jours ça a chauffé ici, vous avez vu les pas de danse. Amen ! David a dansé comme un homme de la rue ! Elle dit roi…Et Dieu a approuvé David. Elle a été frappée ! Plus tard même, la malédiction a fait même que son père l’a arraché à David, pour la donner à quelqu’un d’autre.

Donc frères et sœurs, la polygamie n’est pas de Dieu. Tu as mille femmes, la volonté de Dieu se trouve avec une seule. Abraham a vécu ça, David a vécu ça. Alléluia ! Et ne regardez pas à ceux qui veulent marier des vierges. Toi-même tu as été vierge ? Alléluia, pourquoi est-ce qu’on demande cela à l’autre ? Excusez- moi ! C’est peut-être indécent, mais il faut qu’on se le dise. Toi l’homme…est-ce que tu es resté vierge ? Il y a des gens qui ont eu des aventures et ils veulent marier des vierges une fois convertis. Mais Dieu ne tient pas compte des temps d’ignorance ! Mais pourquoi on devient exigent vis-à-vis de l’autre ? Nous sommes tous des pécheurs sauvés par grâce, et on ne doit pas aller prendre la vieille vidéo de quelqu’un pour regarder. Parce que notre Dieu, c’est le Dieu de la grâce. David avait des femmes de qualité ! Regardez Abigail de Carmel, c’était une femme modèle! Il l’a épousé, mais la volonté de Dieu ne se trouvait pas entre lui et Abigaïl ! Mais celle qu’il a épousée de la pire manière.

Ils se sont rencontrés dans des conditions calamiteuses, comme on dit chez nous ici. Ils ont été unis dans des conditions calamiteuses, mais justement, leur union était l’union élue. Je parle de Barscheba, c’est d’elle qu’il s’agit, ils ont commis tous les deux adultère …, frères, moi je suis sur que si elle ne voulait pas, il n’y aurait pas eu adultère. Ils se sont entendus, ils ont fait ! Et en plus, ils ont tué son mari. Ils sont adultères et meurtriers. Mais, on ne comprend pas Dieu

! C’est pour cela qu’il ne faut pas vous occuper des autres et de leurs affaires avec Dieu. Comment je suis avec Dieu, c’est ça qui m’intéresse. Les deux sont meurtriers, ils sont adultères, David a pleuré, il est revenu à Dieu ! Tous les autres enfants qui n’étaient pas adultérins ont été tués ou écartés par Dieu. C’est Salomon, le fils de cette Barscheba qui a été élu par Dieu.

C’est lui qui s’est assis sur le trône. La promesse était à travers Barscheba ; l’enfant sorti de ses entrailles, c’est lui qui était l’enfant de la promesse. Mais il y en a ; souvent le diable a eu raison d’eux par les raisonnements… Vous êtes mariés dans des conditions bizarres, est-ce que c’est ta femme ? Tu es sûr que c’est ta femme ? Elle te fatigue assez ! Oui, c’est ma Barscheba. Alléluia ! Oui, je dirai ça au diable ! C’est ma Barscheba ! C’est avec qu’elle se trouve l’enfant de la promesse. Que le nom du Seigneur soit béni. Le diable est un menteur, il veut nous faire croire que la grâce de Dieu n’est pas la grâce ; c’est la grâce, alléluia ! Nous sommes tous sauvés par grâce, par le moyen de la foi.

J’ai reçu la grâce, mon conjoint ou ma conjointe a reçu la grâce, et nous sommes sous la grâce et sous la grâce on va faire la volonté de Dieu et on fera des exploits. On doit servir le Seigneur dans sa grâce! Jeûnons et prions ; faisons confiance à Dieu. Si tu laisses ta femme, Jésus a dit, on a commencé… que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni. Je ne connais rien dans la doctrine sur le mariage ! Mais aussi je crois avoir l’Esprit. Parce qu’il y a des gens qui sont malins, ils prennent une mauvaise décision…C’est le Saint Esprit qui m’a dit ! C’est pourquoi Paul a coupé court en leur disant : si vous pensez que ce que vous avez choisi c’est l’Esprit, moi aussi j’ai l’Esprit. Je ne connais pas la doctrine sur le mariage, mais j’ai l’Esprit de Dieu. Jésus a dit quoi ? Que personne ne sépare ce que Dieu a uni. Vous savez quand on va se marier en Christ, je parle du mariage chrétien ; quand on va se marier en Christ, on se met là, on béni l’union.

Ce qui est béni a reçu la caution de Dieu ! Donc toi, tu vas t’attaquer à ce qui a reçu la bénédiction de Dieu ! Et puis tu n’auras pas de conséquences ? Je ne crois pas ! Je nous donne un exemple. Saul avait reçu l’onction de Dieu, David avait reçu l’onction de Dieu, les deux étaient oints ; Saul se lève contre David, David court, court ; deux fois il a eu l’occasion où il pouvait ôter la vie à Saul, il ne l’a pas fait. Jusqu’à un jour, il y a un de ses officiers qui lui a dit : Mais David…Saul dormait, ils ont réussi à entrer dans sa présence…

David a dit : Oserions-nous nous attaquer à l’oint de l’Eternel ? Dieu qui l’a oint m’a aussi oint. Laissez-Le s’occuper de lui. Le moment venu, qu’est-ce que Dieu a fait avec son oint ? Il a pris quand il le voulait. David n’était pas souillé ; il dit loin de moi de porter la main sur l’oint de l’Eternel. Une union qui a reçu l’onction de Dieu, l’approbation de Dieu et moi je me lèverais contre cela ? Quand c’est comme ça on commence à réciter la beaucoup de paroles à tort et à travers, parce qu’on veut justifier nos mauvais penchants. Non, la bible dit que le divorce n’existe pas. Tu as choisis, il faut assumer.

Donc, on ne touche pas à ce que Dieu a béni. Ce que Dieu a joint, on ne touche pas ! C’est saint ! C’est consacré. On ne touche pas. Et Dieu s’occupe du reste ! C’est pourquoi, frères et sœurs, sachons très bien ce que nous faisons.

On a des problèmes quand on se détourne du but de Dieu et on veut faire autre chose. Il y a des couples, leur objectif, c’est de s’enrichir. Ça, ils ont des problèmes parce que Paul nous a dit que l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ! Et ceux qui ont voulu s’enrichir se sont jetés dans bien des tourments ! C’est écrit non ? Dieu ne nous a pas mis ensemble pour qu’on devienne des milliardaires. Il dit si vous avez la nourriture, le vêtement, cela vous suffit. Il n’a pas dit d’aller mendier non plus. C’est pour ça aussi on doit être exigent ; tant que je ne me suffis pas, il y a problème ! Parce qu’il ne doit pas avoir plus, il ne doit pas avoir moins, et moi je suis dans le moins… Il faut que je retrouve l’équilibre. C’est ça frères et sœurs, on doit rechercher le but de Dieu. Il faut que Dieu vienne voir nos maisons. Quand on dort ici, il nous regarde, il regarde monsieur, il regarde madame, il regarde les enfants, il est content. Les deux conjoints doivent servir Dieu. La femme même peut être plus spirituelle que son mari. Oui, ça existe frères. Quand c’est comme ça, elle doit couvrir le faible dans la foi, elle peut le sauver ! Et si les deux sont dans la volonté de Dieu frères, ils vont faire des exploits.

Regardez Moise, le grand prophète ; une nuit Dieu a voulu le tuer, c’est sa femme Séphora qui l’a sauvé. Qui lui a dit qu’on doit couper le prépuce de l’enfant. Parce qu’elle est spirituelle, elle a reconnue la faute de son mari. Et c’est ce qu’elle a fait ! En tant que juif, il n’avait pas circoncis son enfant. C’était une alliance. Et là, il n’était pas sous l’alliance ; alors elle a coupé le prépuce de l’enfant, elle a jeté entre l’ange de l’Eternel et son mari, criant : tu es pour moi un époux de sang ! Et elle chassé la colère de Dieu ; et son mari est resté vivant. Si ma sœur, tu te dis que comme ton mari n’est pas spirituel, alors vous allez aller dans le décor, vous risquez d’être comme Ananias et Saphira. L’Ecclésiaste nous dit que deux valent mieux qu’un. Si l’un tombe, l’autre le relève. C’est ça, si je tombe, ma femme me relève, si ma femme tombe, je dois la relever. C’est ça qui est dans le plan de Dieu.

Mais souvent on est égoïste ; égoïste et impatient ! L’égoïste a un autre caractère principal, c’es l’impatience. Il dira : Toi, depuis que je te parle, tu ne changes pas, tu vas voir. Moi, je prie, je jeûne… Tu vas voir. Dieu m’a montré un songe sur toi, ce n’était pas bon. Oui, frères. On fait ça quand on est fâché. On fait ça quand on est fâché. Ce n’est pas ce que Dieu a dit! Est-ce que Jésus-Christ n’est pas patient envers l’Eglise ? On doit être patient envers nos conjoints. Mais pourquoi tu agis ainsi ? La personne ne voit pas ce que tu vois, tu veux qu’elle voie obligatoirement…ce n’est pas possible. Prie, quand elle va voir, elle va se mettre en marche seule. Ce qu’on doit faire, c’est de se supporter, parce qu’on a été prévenu que ceux qui veulent se marier, ils savent qu’ils auront des tribulations dans la chair. Et si tu es dans les tribulations, acceptes les tribulations ! Et puis Dieu va te faire grâce. Ah, sinon frères, avec Dieu c’est facile. De toute façon, le choc va passer. Quand on se bat, souvent quand on reçoit un coup, ça fait mal ! On résiste jusqu’à ce que la douleur passe. C’est comme ça dans le couple. Quand le diable a donné un coup, tu es à terre, tu te relèves quand la douleur est passée…

Quand je rentre après dans le lieu très saint, je vais répliquer. Je lui donne aussi des coups ; on va se battre jusqu’à ce qu’il parte. La guerre a duré longtemps entre la maison de David et la maison de Saül ! Pourtant la volonté de Dieu se trouvait avec la maison de David et elle n’était pas avec la maison de Saül ; mais la guerre a duré longtemps, et qu’est-ce que la bible dit ? Que la maison de Saül allait en s’affaiblissant et la maison de David allait en se fortifiant ; c’est la même chose. Ma maison va aller en se fortifiant. Mais le temple du diable ira en s’affaiblissant, jusqu’à ce qu’il disparaisse. Alléluia !

Nous tenons le bon bout frères et sœurs, ne nous laissons même pas distraire par le diable un seul instant. Si vous avez des problèmes, appelez du secours. Il n’y a pas de honte ! Amen, frères, moi je l’ai fait. Quand ça ne va pas, priez ! Si vous êtes conduits, appelez quelqu’un. Frères au secours. Venez m’aider, on va éteindre le feu. Oui ! Vous savez, quand on est orgueilleux, on ne peut pas aller loin dans la foi. C’est celui qui est humble qui avance. A l’insu de tout le monde, il est entrain de progresser. Il y avait l’évangéliste Philippe…il distribuait de la nourriture comme un diacre. Plus tard, il est descendu dans le désert, devant l’énuque éthiopien, Dieu a transporté Philippe. Moi, je n’ai pas encore voyagé avec l’Esprit de Dieu…Lui, il l’a fait.

Les Pierre et plusieurs autres n’avaient pas fait de voyage comme ça. Eux ils marchaient. Ce jour là, quand il a fini avec l’énuque éthiopien, l’esprit de Dieu l’a transporté comme il faisait avec Eli. Il l’a envoyé quelque part là-bas. Quand il est arrivé, comme un bulldozer de Dieu, il a défriché la forêt sacrée de Dieu là-bas. Il a tout mis à terre, le magicien Simon à terre, tout à terre. Et il dit à pierre, venez prier pour qu’ils reçoivent l’Esprit. C’est comme ça ! Pourtant au départ, il distribuait de la nourriture. Il servait, mais il progressait. C’est l’humilité qui fait avancer. Etienne aussi a été repéré comme un distributeur de nourriture ; un matin, mais Etienne ! La bible rend témoignage de ce qu’il était. Quand il s’est présenté, tout le monde tremblait. Tout feu tout flamme !

Frères et sœurs, nous avons des missions ; et je voudrais nous dire que, dans le plan de Dieu, même les missions naturelles que Dieu nous a confié, il nous demandera des comptes pour ça. C’est pareil pour les missions qui concernent le domaine spirituel. Et sachons que les missions naturelles doivent tous servir l’intérêt de notre mission céleste. Est-ce qu’on comprend ? Alléluia ! Donc, ne pensons pas que nos enfants ne sont pas importants. Ils font partie de la mission.

Maintenant les dons…J’ai fini. Je ne veux pas nous perdre le temps. Mais les dons…La bible parle à la fois des dons et des talents. En fait, la différence, c’est la même chose, mais la différence c’est qu’on a des dons naturels ou des talents naturels, mais c’est Dieu qui donne. Et il y a des dons spirituels qui nous sont donnés par l’Esprit de Dieu. Et très souvent, vous voyez, les talents naturels sont des indicateurs. Dans une certaine mesure, des indicateurs du don spirituel ou de l’œuvre à laquelle on est appelé. Voyez-vous, il y a un exemple dans la bible. Quand Moise est allé, il a reçu de Dieu la révélation de l’arche, de tout ce qu’il devait faire, mais Dieu lui a dit qu’il avait nommé des gens à qui il avait donné l’Esprit, l’art, la science pour travailler tel ou tel objet.

Donc c’était des talents naturels, disposés d’avance pour le service de Dieu. Si tu peux bien écrire, il faut savoir que tu dois rendre compte par rapport au talent d’écriture que tu as reçu. Si tu as laissé dormir, Il va te demander des comptes. Que diras-tu en réponse ? Non, j’ai sorti un roman, la Perle... Non, j’ai écrit une pièce de théâtre, mais ils vont rendre compte. Vous écrivez pour perdre les gens ou bien pour les sauver. Mais arrivé là-bas, tu as fais quoi ? Non, j’ai écrit, la tragédie du roi Christophe...

Utilisons ça pour servir le Seigneur ! Alléluia, je me souviens d’une histoire que cette dame, Rebecca Brown a raconté. Il y a un monsieur qui est venu la voir, un chrétien, ils ont tellement lu que le feu de Dieu brûlait en lui… Il voulait prêcher l’évangile. Il veut servir Dieu, mais il ne sait pas quel est son don. La dame lui demande, de façon naturelle, qu’est-ce que tu sais faire ? Il ne voulait pas répondre. Il dit : mais moi je n’ai pas de don de façon naturelle. Bon, tu fais quoi comme métier ? Il dit non, mais je suis coiffeur ; parce qu’il se dit que le fait de coiffer n’a rien à voir avec les affaires de Dieu.

Donc, ça ne l’intéressait pas d’aller coiffer ! Elle dit : Mais tu es coiffeur non ? C’est dans la coiffure que tu dois servir Dieu. Il s’est énervé. Elle a dit : mais moi, je ne peux rien faire pour toi ! Il dit ok ! Ils ont prié. Frères et sœurs, quand il est parti, son salon de coiffure a fait des convertis ! Quand quelqu’un vient s’asseoir, il lui parle de Dieu…Dans la position où on est, on peut servir Dieu. Quand il a prié et que Dieu a tourné ce talent dans la bonne direction, pour le service de Dieu, quand il est entrain de coiffer, il prêche. Mon frère, tu sais, il y a quelqu’un qui est venu, il s’appelle Jésus-Christ… Quand il a fini, il y en a qui se mettent à genou là dans son salon, qui pleure sur leur péché, qui se convertissent, Alléluia ! Et lui-même, des années après, il avait fait tellement de convertis… Il est revenu… Ah, vraiment sœur Rebecca, vraiment Dieu m’a béni… Je n’avais pas compris, mais aujourd’hui, je suis heureux. Quand il se lève le matin pour aller dans son salon, il prie : Seigneur, je m’en vais certes, chercher à manger, mais il faut que je te serve et quand il va, il devient un instrument de Dieu.

C’est comme ça ! Ne pensez pas que tout ce que Dieu vous a donné est nul dans le domaine spirituel. Non ! Tu maîtrises l’informatique, c’est pour la gloire de Dieu ; tout ce que tu maîtrises dans ce monde, il faut tourner ça vers Dieu. Il n’y pas un qui n’a rien à faire dans la maison de Dieu. Moïse avait reçu la révélation ! On doit construire l’arche, mais il ne savait pas travailler la pierre, il ne savait pas tanner, il ne savait pas travailler le bois. Il a fallu des gens qui ont reçu ça de Dieu pour le faire. Parce que si tout le monde veut être Ministre, ce sera une course de piroguiers ! Tout le monde fait les mêmes gestes. Non ce n’est pas comme ça. La bible dit qu’il y a une diversité en Dieu.

Alors frères et sœurs, il y a beaucoup de choses qu’on peut faire pour Dieu. Nos maisons peuvent être transformées en des lieux de bénédiction, pour beaucoup. Quand un sorcier vient, vous exercez l’hospitalité. Ne soyons pas des religieux, frères et sœurs. Dans la religion… il y a tellement d’aberrations là-bas. Je veux terminer par là. J’ai une connaissance qui est allée voir un serviteur de Dieu ou une servante, je ne sais plus… Il lui dit : Ta maman vit ? Non, ma maman est décédée. Ah, mais elle t’a détruit ! Elle a mis un voile noir sur ton visage. La personne est venue me dire. Je dis mensonge ! Si Dieu voulait lui parler de ta mère, il lui aurait dit que ta mère est déjà décédée.

Pourquoi te demande-t-il si ta mère vit ? Mensonge ! C’est du diable. C’est des trompeurs. Voyez-vous ? Il y a plein de distractions comme ça dans le monde. Donc Dieu qui te dit que sa maman a fait quelque chose, il ne peut pas te dire que sa maman n’est plus de ce monde ? Ou bien Dieu ne connait pas le nombre exact d’hommes vivants sur la terre actuellement. Je vous dis qu’à chaque seconde, Dieu sait combien d’hommes il y a sur la terre. Il sait combien qui vont mourir dans les heures avenir. Il sait aussi le nombre de morts qu’il a eu depuis qu’Il a créé la terre. Nos registres sont limités, mais lui, tous ses registres sont à jour.

Des menteurs comme ça, soyez prudents ! C’est des marabouts vraiment, des charlatans ; et ils prennent de l’argent. Toujours des mendiants, ça là c’est les gens qui font noir perd, rouge gagne. Oui, et quand ils finissent de te mentir, il faut semer pour Dieu. C’est leur mot ça. Il faut semer pour Dieu. Ah bon ! C’est toi qui va me dire de semer pour Dieu ! C’est des voleurs.

Vous notez Romain 12, le verset 3 à 8, 1 Corinthiens 12 : 4, 1 Corinthiens 12 : 287 à 31. Sachez que tous les dons que nous avons s’inscrivent aussi dans la mission générale confiée à l’Eglise. C’est-à-dire, chaque don doit servir la grande mission de l’Eglise. Parce que le tout n’est pas d’avoir un ministère, mais il faut aussi avoir la révélation de ton champ de mission. Souvent, tu peux être ministre, mais tu n’as pas un champ de mission pour toi-même, tu es dans le ministère et le champ de mission d’un autre ministre de Dieu. Mais après tout, le champ, c’est pour Dieu ! Bon, si on n’a pas la compréhension, chacun cherche à avoir des galons et il va, et il sert le diable. Donc, c’est ça, et il y a des gens…, voyez-vous ? Prions pour avoir le discernement, il y a des gens qui ont le don de libéralité. Tout ça vous le verrez dans ces passages que vous avez notés.

Le don de libéralité, Paul en a parlé ! Il y a des gens qui aiment donner, qui aiment assister… Et il faut prier pour que le diable ne pervertisse pas ça. Parce qu’il y en a qui ont la main tellement facile qu’ils finissent par être eux-mêmes endettés. Mais si tu veux aider les gens, il ne faut pas te tuer. Parce que le diable il vient tout pervertir. Quand tu as un don… il y a des gens ils sont gentils, ils ont la libéralité, ils ont la main facile ; d’ailleurs même, tous les chrétiens sont appelés à avoir la main facile. Si tu n’as pas la main facile, il faut savoir que tu portes une chaine encore. Mais il y a en qui ont reçu ça comme un don. Mais, ils font jusqu’à s’endetter et ils ne peuvent plus exercer, ils sont endettés.

Tu es en prison ; donc on prie pour que le Seigneur nous conduise à faire ça comme il faut. Et il faut persévérer dedans. Paul a écrit. On va prendre Romain

12. Romain 12, je lis à partir du verset 3.

Par la grâce de Dieu qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes selon l a mesure de foi que Dieu a réparti à chacun, car comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membre des uns des autres. Puisque nous avons des dons différents selon la grâce qui nous a été accordé, que celui qui a le don de prophétie l’exerce en proportion de la foi, que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère, que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, que celui qui exhorte, à l’exhortation, que celui qui donne le fasse avec libéralité, que celui qui préside le fasse avec zèle, que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec miséricorde.

Qui pratique la miséricorde ? Qui pratique la libéralité ? Alléluia ! C’est des gens entre guillemet gentils. C’est un don qu’ils ont reçu, ils aiment assister les faibles, les pauvres, les démunis. Dieu n’a pas dit d’en faire une organisation. Parce que ça, il y a des gens qui exercent ce don dans le cadre d’une organisation. On crée association Charitas… les ONG… Bon, c’est apparemment bien ! Je suis passé courtement, brièvement dans ce milieu. Ceux qui font les ONG, leur vrai but, c’est de gagner sur le dos, sur les images des pauvres ! C’est-à-dire ils vous filment, ils prennent vos photos ; non, regardez en Afrique, dans telle partie du pays, mais ils sont pauvres, misérables, ils n’ont pas à manger, ils n’ont même pas le vêtement, et les blancs regardent. Et on prend l’argent du contribuable européen, on leur donne quand ils viennent, ils donnent ; s’ils ont présenté une personne, ils donnent à dix et ils empochent le reste et ils organisent des manifestations, et on vient filmer ; et telle ONG a fait tel don et quand on est entrain de remettre le don, celui qui le reçoit et le donateur, la caméra les filment… On se fait des accolades. Ça, ce n’est pas la façon de faire de l’Esprit de Dieu. Jésus dit, que ta main droite ne sache pas ce que fait ta gauche.

La main droite et la gauche, souvent, c’est l’homme et sa femme ! Il ne faut pas aussi donner souvent devant ton conjoint. C’est important ! Vous connaissez l’histoire de Tabitha… Peut être qu’elle était couturière, elle faisait des habits, elle donnait aux pauvres, aux veuves. Et c’était important aux yeux de Dieu. Peut être qu’on voyait Pierre, le grand apôtre, mais Dieu voyait Tabitha aussi. Donc le jour qu’elle est décédée, l’église dont il est question là, Pierre n’était pas Pasteur là-bas. C’était une petite assemblée d’une localité. Mais quand Tabitha est décédée, c’est comme si c’est le pasteur même qui était décédé. Ils ont pleuré amèrement…Et quand ils ont appelé Pierre, il est venu, dès qu’ils lui ont présenté la situation… Les veuves, les orphelins, c’était leur maman qui était partie…Vous pensez qu’ils vont pleurer comment ? Quand l’orphelin crie, Dieu entend. Seigneur, ramène-la, sinon je suis foutu ! C’est elle qui m’habille. Comme Dieu voulait les exaucer, il leur a mis à cœur de faire venir Pierre.

Etant dans l’Esprit, Pierre avait compris que Dorcas devrait revenir à la vie… Il n’a pas discuté. Il est rentré, il s’est mis à genou, quand il a prié, Tabitha s’est levée. Et elle a été rendue à l’église. Parce que ce qu’elle faisait était important aux yeux de Dieu. Donc, frères et sœurs, il n’y a pas comme on dit, de sots métiers en Christ. Et nous qui sommes mariés, quel que soit ce que nous faisons, soyons fidèle…Prions pour que tout soit vraiment conduit parce que chacun à sa place dans la maison de Dieu.

En conclusion, prions pour nos maisons, pour nos foyers. Assumons ensemble nos choix dans le mariage… Et mettons au service de Dieu dans nos Ministères, les dons que nous avons reçu du Seigneur. Car nous et nos épouses, nous sommes UN dans le Ministère. Que Dieu nous bénisse !


Mots clés