Ninive et Tarsis

  • M'BRA Parfait
  • vendredi, 30 octobre 2015
Fichier
5.0/5 rating 1 vote

Ninive et Tarsis, c’est une histoire qui se trouve dans le livre de Jonas 1v1-15.

1 La parole de l’Eternel fut adressée à Jonas, fils d’Amitthaï, en ces mots: 2 Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle ! Car sa méchanceté est montée jusqu’à moi. 3 Et Jonas se leva pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face de l’Eternel. Il descendit à Japho, et il trouva un navire qui allait à Tarsis ; il paya le prix du transport, et s’embarqua pour aller avec les passagers à Tarsis, loin de la face de l’Eternel. 4 Mais l’Eternel fit souffler sur la mer un vent impétueux, et il s’éleva sur la mer une grande tempête. Le navire menaçait de faire naufrage. 5 Les mariniers eurent peur, ils implorèrent chacun leur dieu, et ils jetèrent dans la mer les objets qui étaient sur le navire, afin de le rendre plus léger. Jonas descendit au fond du navire, se coucha, et s’endormit profondément. 6 Le pilote s’approcha de lui, et lui dit : Pourquoi dors-tu ? Lève-toi, invoque ton Dieu ! Peut-être voudra-t-il penser à nous, et nous ne périrons pas.

 

7 Et ils se dirent l’un à l’autre : Venez, et tirons au sort, pour savoir qui nous attire ce malheur. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Jonas. 8 Alors ils lui dirent : Dis-nous qui nous attire ce malheur. Quelles sont tes affaires, et d’où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ? 9 Il leur répondit : Je suis Hébreu, et je crains l’Eternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre. 10 Ces hommes eurent une grande frayeur, et ils lui dirent : Pourquoi as-tu fait cela ? Car ces hommes savaient qu’il fuyait loin de la face de l’Eternel, parce qu’il le leur avait déclaré.

11 Ils lui dirent : Que te ferons-nous, pour que la mer se calme envers nous ? Car la mer était de plus en plus orageuse. 12 Il leur répondit : Prenez-moi, et jetez-moi dans la mer, et la mer se calmera envers vous ; car je sais que c’est moi qui attire sur vous cette grande tempête. 13 Ces hommes ramaient pour gagner la terre, mais ils ne le purent, parce que la mer s’agitait toujours plus contre eux.

14 Alors ils invoquèrent l’Eternel, et dirent : O Eternel, ne nous fais pas périr à cause de la vie de cet homme, et ne nous charge pas du sang innocent ! Car toi, Eternel, tu fais ce que tu veux. 15 Puis ils prirent Jonas, et le jetèrent dans la mer. Et la fureur de la mer s’apaisa. 16 Ces hommes furent saisis d’une grande crainte de l’Eternel, et ils offrirent un sacrifice à l’Eternel, et firent des vœux.

Amen ! On va ajouter une autre lecture dans Exode 14v13-31.

13 Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l’Eternel va vous accorder en ce jour ; car les Egyptiens que vous voyez aujourd’hui, vous ne les verrez plus jamais. 14 L’Eternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence. 15 L’Eternel dit à Moïse : Pourquoi ces cris ? Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils marchent. 16 Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la ; et les enfants d’Israël entreront au milieu de la mer à sec. 17 Et moi, je vais endurcir le cœur des Egyptiens, pour qu’ils y entrent après eux : et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire. 18 Et les Egyptiens sauront que je suis l’Eternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire. 19 L’ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit et alla derrière eux ; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux.

20 Elle se plaça entre le camp des Egyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était ténébreuse d’un côté, et de l’autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n’approchèrent point l’un de l’autre pendant toute la nuit. 21 Moïse étendit sa main sur la mer. Et l’Eternel refoula la mer par un vent d’orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. 22 Les enfants d’Israël entrèrent au milieu de la mer à sec, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche. 23 Les Egyptiens les poursuivirent ; et tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses cavaliers, entrèrent après eux au milieu de la mer. 24 A la veille du matin, l’Eternel, de la colonne de feu et de nuée, regarda le camp des Egyptiens, et mit en désordre le camp des Egyptiens. 25 Il ôta les roues de leurs chars et en rendit la marche difficile. Les Egyptiens dirent alors : Fuyons devant Israël, car l’Eternel combat pour lui contre les Egyptiens. 26 L’Eternel dit à Moïse : Etends ta main sur la mer ; et les eaux reviendront sur les Egyptiens, sur leurs chars et sur leurs cavaliers. 27 Moïse étendit sa main sur la mer. Et vers le matin, la mer reprit son impétuosité, et les Egyptiens s’enfuirent à son approche ; mais l’Eternel précipita les Egyptiens au milieu de la mer.

28 Les eaux revinrent, et couvrirent les chars, les cavaliers et toute l’armée de Pharaon, qui étaient entrés dans la mer après les enfants d’Israël ; et il n’en échappa pas un seul. 29 Mais les enfants d’Israël marchèrent à sec au milieu de la mer, et les eaux formaient comme une muraille à leur droite et à leur gauche. 30 En ce jour, l’Eternel délivra Israël de la main des Egyptiens ; et Israël vit sur le rivage de la mer les Egyptiens qui étaient morts. 31 Israël vit la main puissante que l’Eternel avait dirigée contre les Egyptiens. Et le peuple craignit l’Eternel, et il crut en l’Eternel et en Moïse, son serviteur. Amen !

Que Dieu soit béni ! Nous avons lu la parole de Dieu. Je suppose que nous y croyons. Amen ! Ninive veut dire beaucoup de chose. Tarsis aussi veut dire beaucoup de chose. Amen ! Ce sont deux destinations. Il y a une destination qui a été indiquée par Dieu et l’autre que Jonas a dû prendre lui-même pour fuir. Amen ! Je vais prêcher un peu dans l’esprit de ce que nous avons dit le dimanche passé. On a parlé de l’appel de 1933. Qui n’était pas là ? Qui n’a pas écouté la prédication : l’Appel de 1933? [Quelques mains sont levées]. Que Dieu vous bénisse ! Vous savez, il n’est pas bien de manquer les prédications. C’est comme les cours qu’on donne à l’école. Mais c’est Dieu qui sait les raisons pour lesquelles vous n’étiez pas là. Il faut toujours prier Dieu quand on a la santé pour avoir les moyens de venir à l’église parce qu’une prédication peut révolutionner votre vie chrétienne. Ça peut changer votre foi. Une seule prédication. Souvent même, un bout de phrase peut changer votre vie chrétienne. Amen !

J’avais parlé de l’appel de 1933 et j’ai dit que j’allais poursuivre. Ça fait deux fenêtres que j’ai ouvertes. J’avais parlé d’abord de la présence démoniaque dans les mariages. J’ai dit que j’allais revenir sur certains détails pour parler des couples de la bible. Je ne l’ai pas encore fait, mais je vais le faire. Je vais rester sur l’appel de 1933. Je vais rester un moment là-dessus. Parlant de l’appel de 1933, c’est relié à la vision prophétique de la fin des temps. Amen ! Lorsque le Seigneur a appelé le prophète Branham, Il lui a adressé une parole le 11 juin 1933 devant des milliers de personnes qui étaient témoins, lors d’une cérémonie de baptême de gens qui avaient cru. En ce moment, frère Branham était un jeune évangéliste. Donc pendant qu’il baptisait ceux qui avaient cru, une lumière est apparue dans les cieux au-dessus de lui et a fait entendre une voie dans un coup de tonnerre. Les témoins ont entendu un coup de tonnerre, mais de ce coup de tonnerre est sorti un message qui a dit : « De la même manière que Jean-Baptiste fut envoyé pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un Message qui va préparer ma seconde venue. » C’est frère Branham seul qui avait entendu le message.

C’est un appel qui date de 1933. Ça fait longtemps aujourd’hui. Et c’est cet appel qui a guidé la vie et le ministère de William Branham. Amen ! Et c’est dans cet appel que nous sommes. Maintenant, j’ai voulu en parler parce qu’il y a parmi nous des frères qui sont venus et qui n’ont pas eu l’occasion de lire les prédications de William Branham. Et quand bien même les gens lisent, beaucoup ne comprennent pas. La preuve que beaucoup ne comprennent pas, c’est ce que nous voyons. Aujourd’hui le milieu de ceux qui ont cru au message du temps de la fin est un milieu très désordonné parce que les gens n’ont pas compris l’appel que Dieu a adressé au prophète et par le prophète à tous ceux qui allaient venir après lui. Donc j’ai parlé de cela et j’ai dit que j’allais continuer. Mais pour l’essentiel, pour ceux qui n’étaient pas là le dimanche passé, puisque c’est un peu dans cet esprit que je vais parler ce matin, je vais vous faire un petit rappel.

Donc dans ce qui a été dit au prophète, il est important de retenir que Dieu dans notre génération a une œuvre particulière à faire dans le monde. Amen ! Il faut que vous le sachiez frères. C’est très important ! Le monde va finir. Amen ! Et nous sommes dans les temps où ça va s’arrêter. Amen ! Et les preuves sont dans les écritures, parce qu’il y a beaucoup de prophéties qui ont été données par le Seigneur Jésus-Christ et par Ses apôtres qui doivent s’accomplir dans notre génération. Le livre d'Apocalypse parle de ces prophéties qui doivent s’accomplir. Et avant même le nouveau testament, dans l’ancien testament, il y a beaucoup de prophéties qui ont été données par Jérémie, par Ésaïe, par Zacharie, par Daniel. Il y en a beaucoup. Dans tous les livres des prophètes, il a été question du retour de Jésus-Christ et de la fin des temps. Donc quand on rassemble tout ça, ce qui ressort c’est que nous sommes dans la génération qui va voir le retour de Jésus.

C’est évident ! Et je l’ai plusieurs fois dit ici, que la prophétie la plus importante, qui a été accomplie et que les yeux charnels voient, c’est le retour d’Israël dans sa patrie. Amen ! Les prophètes avaient prophétisé la dispersion des enfants d’Israël dans les nations. Ça s’est accompli en l’an 70 après le ministère de Jésus et des apôtres. Parce que quand vous lisez dans Actes des Apôtres, comme dans les évangiles, vous allez voir qu’au moment où Jésus était dans Son Ministère terrestre, Israël existait en bonne et due forme en tant que nation. Jérusalem était là. Le temple était là. Mais après le ministère de Jésus, Jérusalem fut brûlée. Le temple fut cassé et tous les enfants d’Israël sont allés dans la dispersion en Europe. Donc la terre d’Israël est restée presqu’inhabitée. Les romains ont tout détruit et le peu qui restait en Israël est allé dans la dispersion…Quand vous lisez Actes des Apôtres, vous allez voir Athènes, Thessalonique… C’était l’Europe. Amen ! Les juifs étaient dans tous ces territoires.

Maintenant les prophéties disent qu’à la fin des temps, Israël va redevenir une nation. C’est-à-dire que les juifs vont se rassembler physiquement dans leur territoire à la fin des temps. Et c’est ce qui est arrivé dans notre génération entre 1946 et 1948. Comment ça s’est passé ? C’est à l’issu de la deuxième guerre mondiale. J’ai souvent parlé de la remarquable prophétie d’Ésaïe 27:12-13. « 12 En ce temps-là, L’Eternel secouera des fruits, (les arbres) Depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent d’Egypte ; Et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël ! 13 En ce jour, on sonnera de la grande trompette, Et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie Ou fugitifs au pays d’Egypte ; Et ils se prosterneront devant l’Eternel, Sur la montagne sainte, à Jérusalem.

J’ai déjà expliqué cette écriture. Les arbres qui ont été secoués, ce sont les nations. Dieu a secoué les nations par la deuxième guerre mondiale et quand les nations ont été secouées, il y a l’ONU qui a travaillé avec les juifs à leur retour en Israël pour créer l’État hébreux. L’ONU a autorisé cela et Israël est redevenu une nation à part entière…Un appel à l’Exode avait été lancé dans le milieu juif parce qu’ils étaient maltraités en Europe où ils étaient assez nombreux. Il y a des juifs qui étaient aux USA…ils avaient immigré à l’occasion du peuplement de l’Amérique après sa découverte en 1492 par Christophe Colombe. C’était un continent pratiquement inhabité. Il n’y avait seulement que quelques indiens…Tous ces juifs qui étaient çà et là dans le monde sont rentrés chez eux après la création de l’Etat hébreu en 1948. Ce fut l’accomplissement d’une grande prophétie dans notre génération.

Aujourd’hui, les États Unis sont tenus par les juifs. Ils sont là-bas et ont beaucoup d’argent. Ça c’est le plus grand signe que nous sommes à la fin des temps. Amen ! Maintenant le deuxième signe est un signe spirituel. C’est le ministère du frère Branham. Amen ! Vous comprenez frères ? Parce que de la même manière que Dieu a sonné le rassemblement des juifs de manière physique en Israël, Il a aussi sonné un rassemblement spirituel de tous ceux qui sont en attente de l’enlèvement AVEC LA GRANDE TROMPETTE. Amen ! C’est le Message qui est la grande trompette dont la prophétie parle. Comprenez très bien pour ne pas perdre de vue quand je parle de Ninive et de Tarsis. C’est pour en arriver là-bas. Il faut comprendre très bien pourquoi nous nous sommes rassemblés. Nous ne sommes pas des catholiques, ni des méthodistes, ni des assemblées de Dieu ni des pentecôtistes. Amen ! Nous ne sommes rien de tout ça. Parce que Dieu a vu qu’il n’était pas possible de préparer le retour de Jésus-Christ dans les organisations religieuses. Il ne peut pas aller voir les catholiques pour dire : « Je vais préparer le retour de Jésus Christ dans votre église ». Le Seigneur ne peut préparer Son retour dans une dénomination. Il faut une Parole qui rassemble Son peuple. Et c’est par l’écoute qu’on vient au rassemblement. Les églises sont déjà établies et bien organisées. Elles ont des conseils d’administration et des présidents. Ils ont tout un ensemble de chose…des doctrines et des pratiques. Des écoles de pasteurs où elles forment leurs pasteurs. Si une église a formé ses pasteurs, le Saint Esprit ne peut pas aller ajouter quoi que ce soit là-bas. Non ! Ils ont des écoles où on étudie pour être pasteur. Ça n’a rien à voir avec les pasteurs qui sont dans Éphésien 4:11, parlant des ministères de la Parole. Amen ! Les pasteurs du Christ, on ne les forme pas dans les écoles pastorales où dans les études de théologies. Amen !

Le Saint-Esprit a une école et c’est là-bas qu’Il forme ses pasteurs, ses prophètes, ses docteurs, ses apôtres... Mais si vous avez vos écoles où vous formez les pasteurs, les prêtres, Dieu ne peut pas entrer dans ces choses-là. Donc qu’est-ce qu’Il a fait, Il a choisi un prophète et Il lui a donné un Message. C’est ce Message qui est l’Appel de 1933. C’est un appel à la préparation de chacun d’entre nous en vue du retour de Jésus. C’est pour ça qu’il a été dit au prophète que « De la même manière… » Cette expression veut dire qu’il y a une comparaison…De la même manière que Jean Baptiste a été envoyé pour préparer ma première venue…Vous voyez, il y a déjà eu une venue de Jésus Christ en Israël et Il est venu en tant que Messie. Il a fait une œuvre, Il est mort et est revenu à la vie. Amen ! Et Il a payé nos dettes. C’est Jean Baptiste qui avait été envoyé pour préparer cette première venue. C’est de cette même manière que William Branham est envoyé avec un message qui va préparer Sa seconde venue. Il n’a pas dit à William Branham : tu es envoyé pour préparer ma seconde venu. Mais Il lui a dit : Tu es envoyé avec un Message qui va préparer ma seconde venue. C’est pour cette raison que William Branham est mort et que le Seigneur n’est pas encore venu. C’est le Message et l’onction qui l’anime qui subsiste jusqu’à la fin. Il y a un esprit dans le message. Amen !

Pendant la prédication sur l’Appel de 1933, on a lu dans Luc au sujet de Jean-Baptiste et dans Malachie 4/5-6. « Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, Avant que le jour de l’Eternel arrive, Ce jour grand et redoutable. 6 Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit. » Ça c’est une écriture à laquelle le frère Branham s’est référé quand il a reçu l’appel de 1933. Amen ! En fait, quand vous lisez dans l’appel, il est question de Jean Baptiste. Dès l’instant où le nom de Jean Baptiste est apparu, en décryptant, on comprend très bien ce que veut dire le message. L’écriture parle de Jean Baptiste dans Luc. Et dans Luc l’écriture dit que Jean Baptiste a été revêtu de l’esprit et de la puissance d’Eli. Ça c’est un élément très important. Alors quand on rapporte ça dans Malachie 4v5 où il est question du prophète Elie, on comprend qu’Elie dont il est question ici n’est pas la personne physique d’Elie le prophète, mais de l’esprit et de la puissance qui l’a animé pour préparer l’avènement du messie.

Alors, quand Dieu a rassemblé physiquement Israël, en esprit Il a aussi lancé par le Message, un exode dans tout le christianisme. Dieu a lancé un appel au rassemblement. Amen ! Frères n’oubliez pas ça. C’est ce qui fait que nous nous sommes debout. Vous comprenez ? Même si le Seigneur tarde à venir et que j’ai des cheveux blancs demain, je resterai sur ça. Je vais rester debout parce que personne ne peut m’enlever ça. Aucune épreuve, aucun problème, aucune persécution, aucun esprit dans les cieux et sur la terre ; aucun ange ne peut m’enlever ça. C’est fini. Il faut savoir pourquoi tu marches. Qui t’a mis en mouvement et pour quelle raison! Il faut le savoir. Et avant de commencer la prédication le dimanche passé, on a lu dans Amos 3. Deux hommes ne peuvent pas marcher ensemble sans être convenu. Il faut nécessairement qu’ils s’accordent avant de s’engager dans un projet ! C’est le préalable. Et j’ai dit que si tu fréquentes une même école avec quelqu’un, sur le chemin de l’école vous pouvez vous rencontrer ; vous allez cheminer ensemble pour aller à l’école. Ce n’est pas de ça que la prophétie parle. On est dans le domaine spirituel. On est dans le domaine de la commission des prophètes parce que, plus bas dans le même texte, il est dit que Dieu ne fait rien sans avoir donné son secret à ses serviteurs les prophètes. Voilà frères !

Donc on ne peut pas marcher ensemble si on ne tombe pas d’accord sur le motif de la marche. Pourquoi est-ce qu’on va marcher ensemble ? Et à la fin des temps si Dieu a lancé un appel à un rassemblement, c’est qu’il y a un accord. Il y a quelque chose sur lequel Dieu veut s’accorder avec ceux qu’Il appelle. Il y a un projet. Je l’ai dit qu’on s’accorde par rapport à un projet, c’est-à-dire que Dieu veut faire quelque chose et il cherche des partenaires. Amen ! Des gens avec lesquels Il peut s’accorder pour entreprendre ce projet. Et Il a déjà éliminé les églises organisées. Elles sont éliminées de par leur constitution, de par leurs manières de faire, de par leurs doctrines, elles sont déjà éliminées. Le principe qui fonde la foi chrétienne, c’est le principe de la liberté. La liberté par le Saint Esprit. C’est-à-dire que tous ceux qui viennent à la foi, et qui marchent dans la foi véritable, selon la parole de Dieu, doivent se laisser conduire par le Saint Esprit.

Et c’est la conduite du Saint Esprit qui nous donne la liberté. La liberté dans le ministère, la liberté dans la marche de la foi, la liberté dans les expériences avec Dieu, la liberté dans la compréhension de la parole de Dieu, la liberté dans l’exécution de la volonté du Seigneur. Il faut qu’on soit libre ! Amen ! Mais si on est enfermé dans une religion, dans une église qui est établie avec des doctrines, avec des pratiques, une église dirigée par un conseil d’administration de qui on doit avoir une autorisation pour entreprendre, il n’y a plus de liberté. C’est fini !

On doit organiser une réunion, il faut avoir l’accord du président de l’église. Si j’étais un évangéliste et que je veux organiser une rencontre quelque part pour prêcher aux gens, il faut que j’aie l’accord du conseil d’administration ou bien du président. Même si Dieu m’a donné une vision, il faut ça d’abord, sinon on peut me sanctionner…

Si tu veux composer avec le Seigneur, tu es obligé de sortir de ce cadre-là. C’est pour ça qu’il y a des mouvements de sortie dans les églises pour ceux qui veulent vraiment avancer. Et le frère Branham, quand il a reçu son appel, il a dû quitter l’église Baptiste parce qu’il ne pouvait pas fonctionner avec ça. Ça ne tient pas frères ! Ce n’est pas possible ! L’organisation, c’est un esprit. C’est une doctrine, c’est un enseignement, c’est une manière de voir, de comprendre et c’est archi-faux. Amen !

Ce qui fonde la foi chrétienne, c’est la liberté. Amen ! Quand bien même on est soumis à la volonté de Dieu, mais on est libre frères. Donc il faut savoir dans quel esprit on est rassemblé. Ceux qui ne comprennent pas s’essoufflent assez vite, ils se fatiguent parce qu’ils n’ont pas de vision. Ils n’ont pas d’orientation. Mais celui qui a bien compris ne peut pas s’essouffler, ni se fatiguer. Il ne peut même pas se décourager. Non ! Le plus intéressant est devant nous ! Pourquoi alors devrais-je m’arrêter ou me retourner ? Non frères ! Ce n’est pas possible. Donc ces deux choses que Dieu a eu à faire dans notre génération, marquent quelque chose de très important. Israël est physiquement reconstitué. Et il y a un appel qui a été lancé par le message du temps de la fin pour rassembler le peuple de Dieu et le préparer pour l’enlèvement.

Maintenant, j’ai aussi dit que l’enlèvement aura lieu en un clin d’œil. C’est ce qui est écrit dans Thessaloniciens. Amen ! Mais cette expérience qui se passe en un clin d’œil est l’achèvement d’un processus. En fait, Dieu a rassemblé Son peuple et ce peuple qui a été rassemblé par le message est soumis à deux accords. J’ai parlé d’abord d’une alliance de mariage parce qu’actuellement, Jésus Christ cherche une Epouse. Et Il cherche l’Epouse par le message qui a été adressé aux nations. Amen ! Par-là, on doit comprendre que le message que nous prêchons contient en lui-même une onction, une puissance pour transformer les gens à l’image de Jésus Christ. Ceux qui veulent être transformés à l’image du Seigneur Jésus-Christ peuvent l’être parce que la parole qui a été adressée contient une onction pour ça. Amen ! C’est le but principal du Seigneur Jésus Christ aujourd’hui : Amener les gens à être ses disciples. Si tu es dans une église organisée, tu n’es pas aidé. D’où viens-tu ? Je suis Assemblée de Dieu. Un autre dira : Je suis Baptiste. Et un autre : Je suis pentecôtiste…Je suis de l’église CMA ou bien du christianisme céleste. Vous voyez ? C’est ça !

Quand quelqu’un dit : Je suis Assemblée de Dieu, il y a un esprit derrière. Parce que vous verrez que dans son comportement, il est différent du Baptiste. Le Baptiste se reconnaît par son aspect. Les femmes ont toujours un voile sur la tête, même en dehors des heures de prière. Elles mettent les voiles comme les musulmanes. Ça c’est une distinction de l’organisation. Dans les milieux Baptistes qu’on a connus avant, quand on s’habille, on met le dernier bouton, même quand ce n’est pas nécessaire. Les christianistes célestes marchent les pieds nus quand ils sont dans leurs soutanes. Ce sont des signes de distinction de l’organisation et non des disciples de Christ. Amen ! Jésus n’avait pas de soutane particulière pour les jours de cultes ! Donc chaque église a une marque. Dieu a rejeté ces choses et le message est venu comme un appel. Donc dans notre génération, on répond beaucoup plus à un appel. Et l’appel ici ne dit pas : vient à Jésus Christ pour ton salut. Ce n’est pas de ça qu’il s’agit. On a dépassé cela. L’appel de 1933 est un appel prophétique. Ça ne porte pas sur le salut, mais sur le combat spirituel de la fin des temps. Ce n’est pas au vingtième siècle qu’on va parler de salut mes frères ! Amen ! Ce n’est pas un appel pour la conversion. L’appel à la conversion marche depuis le commencement à la pentecôte…Même avant, depuis le ministère de Jésus, cet appel est là. Amen ! Donc dans toutes les générations de la bible, cet appel à la conversion est là… Est-ce que le paradis a été ouvert en 1933 ? Mais non ! Alléluia ! Donc celui qui pense que cet appel est un appel à la conversion doit démontrer par les écritures que c’est en 1933 que le paradis a été ouvert. Ce n’est pas vrai d’autant plus que frère Branham est venu à la foi avant l’appel de 1933. C’est un appel prophétique. Amen ! Frères, comprenons bien ça. Le but c’est de nous amener dans la sélection de l’Epouse de Jésus Christ pour une œuvre.Dieu a un projet avec nous .

Et quand l’écriture parle de l’Epouse de Jésus Christ, c’est par rapport à une position spirituelle. Est-ce que vous comprenez ? Quand vous lisez dans l’histoire d’Esther, il y avait beaucoup de filles vierges dans le royaume d’Assuérus. Donc l’appel qui avait été lancé pour sélectionner l’épouse d’Assuérus n’était pas pour faire des filles vierges . Non ! C’était un appel pour leur donner un statut. Donc l’appel de 1933 est un appel pour donner un statut à une catégorie de chrétien dans notre génération. Il faut bien comprendre. Et il y a des frères qui ont commencé à prêcher dans le message pour dire que pour être sauvé, il faut avoir la révélation des sept sceaux. Mais ils n’ont rien compris ! Vous ne pouvez pas me démontrer que la conversion est venue à la révélation des sept sceaux. Non ! Amen ! Ça n’a rien à voir frères ! Donc notre rassemblement est un rassemblement prophétique parce que les écritures en parlent. Amen !

Maintenant en deuxième lieu, j’ai parlé de la formation d’une armée. Amen ! Une armée qui va apporter un témoignage dans les nations avant l’enlèvement. Parce que Jésus Christ doit entrer dans ce qu’Il a acquis à la croix. Quand il y a eu le sacrifice de la croix, le Seigneur a acquis les nations. Et Il veut à la fin des temps entrer dans Son règne en tant que roi de la terre. Amen ! Jésus est le Roi des rois, Il est le Seigneur des seigneurs. Amen ! Et la bible prévoit un règne millénaire. On va le lire. Je compte aller petit à petit pour que nous comprenions ceux dont il est question. Amen !

Je crois qu’il y a d’abord Apocalypse. Il y a aussi des écritures dans Ésaïe. On va lire l’écriture d’Apocalypse 20 v 1. 1 « Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. 2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. 3 Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps ».

Amen !

Il est prévu que le diable soit lié pendant mille ans. Amen ! Pendant les milles ans où il est lié, toute la terre est dans la paix, dans le calme, dans la prospérité et les habitants auront une longue durée de vie. Ils vivront longtemps. Ça sera un règne du Seigneur Jésus Christ et de son Epouse. C’est-à-dire que les frères et sœurs parmi nous qui auront achevé dans la gloire, le combat que nous menons présentement. Est-ce que vous comprenez ? Les frères et sœurs qui ont répondu à l’appel de 1933, qui sont restés dans la ligne de cet appel et qui sont entrés dans l’enlèvement avec le Seigneur, ceux-là reviendront avec le Christ régner pendant mille ans. Pendant ce règne, Satan serait lié avec tous les démons et le monde entier sera en paix. Le Roi Jésus gouvernera avec son Epouse. Il y aura mille ans de paix, mille ans de calme, mille ans de bonheur. Après ça, Satan sera délié et va encore troubler les nations. On le lit encore dans Apocalypse 20.

Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. 8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. 9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. 10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. (Apoc 20 :8-10) Amen ! C’est après ces événements qu’on va à nouveau entrer dans l’éternité.

L’Appel de 1933 est relié donc à cette alliance de mariage et puis à ce combat spirituel. C’est une grande guerre. Parce que quand le Seigneur va libérer ceux qui vont arriver au bout du processus de préparation, ils auront en eux-mêmes ce désir de mener ce combat parce qu’ils sont déjà participants du règne de Jésus. Une femme se bat pour son mari, elle se bat pour sa maison, elle se bat pour son règne. Amen ! Sinon ce n’est pas une bonne femme. La bonne femme se bat pour les intérêts de son mari. Donc le travail que le Seigneur est en train de faire actuellement a pour but de susciter des croyants qui vont se battre pour Lui en vue d’établir Son règne dans les nations. C’est un appel prophétique qui concerne l’Eglise, donc tout le peuple de Dieu. Et Israël est dans cette prophétie. Israël aussi va connaitre des épreuves, des difficultés, des souffrances parce qu’un temps va venir où toutes les nations vont se soulever contre Israël à cause de sa position spirituelle. Amen !

Et pendant ce règne de mille ans, la ville de Jérusalem que vous voyez sera la capitale du monde. Est-ce que vous comprenez ? C’est ce que les prophéties disent… Le monde est pratiquement à sa fin. Il y en a qui ne comprennent rien parce qu’ils n’ont pas de connaissances mais ils pensent qu’ils connaissent les choses ; ils pensent qu’ils voient. Ils ne veulent pas s’humilier pour que Dieu les aide. Amen ! Mais l’appel de 1933 est très important. Celui qui a oublié ça et qui sort du cadre sera malheureux! Il va devenir un religieux. Amen ! Donc nous avons été appelés dans une alliance de mariage et nous avons été recrutés comme des soldats pour mener un combat spirituel en vue du règne de notre Seigneur, notre Epoux, notre Roi. Amen ! Donc il y a deux dimanche que j’ai évoqué cela. Alors comme il y en a parmi vous qui n’étaient pas là, j’ai voulu faire ce rappel pour qu’on soit au même niveau d’information. Amen ! C’est très important ! C’est un appel très important. C’est prophétique. Ne confondez pas ça avec tout ce qu’on a toujours lu dans la bible. Viens à Jésus-Christ et tu seras sauvé. Amen !

Le message du temps de la fin va au-delà de la conversion. C’est un message qui nous appelle à une œuvre, qui nous appelle à un combat spirituel, c’est un message qui nous appelle à un devoir vis-à-vis du Christ. C’est pour cette raison que le message est un engagement. Dieu n’oblige personne. Amen ! C’est un appel à sortir pour une œuvre précise, ce n’est pas pour nous rassembler et former encore une nouvelle dénomination, ce que plusieurs sont en train de faire maintenant. Amen !

Aujourd’hui beaucoup de frères sont venus, les églises sont nombreuses et grandes, il y a de l’argent, il y a de la gloire donc il y en a qui pensent qu’ils sont arrivés. Ils ont oublié l’objectif. Le Seigneur a dit d’aller à Ninive pas à Tarsis. Amen ! Qu’est-ce qu’il y a à Tarsis ? Et pour quoi faire ? Quand Jonas a reçu l’appel, Dieu lui a dit clairement: va à Ninive. Amen ! Quand on a lu l’appel de Jonas c’est ce qui a été dit. Va à Ninive, mais c’était pour un but. Dieu lui a donné une mission. Amen ! Ce n’était pas pour aller se promener à Ninive. Mais Jonas a pris le navire et il a changé de direction…Pourquoi ? Parce qu’il ne voulait pas accomplir la volonté de Dieu. C’est tout !

Ninive c’est là où Dieu nous envoi. Amen ! Ninive c’est là où Dieu a ouvert un chemin pour nous. Et dans notre vie, il y a toujours un Ninive. Amen ! Une destination dans laquelle Dieu nous engage. Dieu ne peut pas appeler quelqu’un sans l’engager dans une voie. Quand Dieu t’appelle, Il t’engage dans une voie. Aujourd’hui la voie n’est pas pour aller s’associer à des églises ; à des lieux de prière. Ce n’est pas ça la foi d’aujourd’hui! La foi aujourd’hui est prophétique.Nous sommes dans une génération prophétique. Il y a quatre, cinq, six siècles ce n’était pas ainsi ! Mais maintenant c’est comme ça. Notre engagement est prophétique ; notre Mission est prophétique. Amen ! Tout est prophétique dans ce qu’on fait aujourd’hui. Parce qu’on est dans un processus qui a été déjà annoncé à l’avance par Dieu et par des prophètes avant nous. Dieu a déjà dit ce qui va se passer. Il a dit ce qui va se faire et un prophète a déjà été envoyé avec une Mission, un message... Amen ! Donc tout ce que nous faisons est prophétique. On ne s’associe pas, mais on cherche à comprendre. Amen !

Allez s’y prendre quelqu’un qui prie dans une église quelconque et demandez-lui ce qu’il croit. Demandez-lui ce qu’il comprend. Il n’aura rien à vous dire. Ou bien il va vous emballer dans une vision qui est fausse. Oui frères. Parce qu’ils n’ont pas compris la vision prophétique de la fin des temps ! Ils ne sont pas dedans. Ils ne savent pas de quoi il est question. Amen ! Ils ne comprennent pas. Mais Dieu a tracé une voie dans un message et il faut marcher dedans. C’est Ninive. Amen ! Et quand Dieu trace une voie pour Son peuple, il peut l’emprunter ! Mais ceux qui viennent après comme pharaon et son armée qui ont osé suivre le peuple de Dieu dans le chemin de la Mer qui avait été ouvert s’exposent à la mort.

Dieu trace une voie pour son peuple et les Egyptiens viennent s’engouffrer là-dedans. Est-ce que vous comprenez ? Mais la voie que Dieu a tracé ; la mer que Dieu a ouverte n’était pas pour les égyptiens. Amen ! Est-ce que vous comprenez ? Ce n’était pas pour eux. Mais ils sont venus s’engouffrer là-dedans. Parce qu’ils ont vu Israël traverser alors, ils sont venus s’engouffrer pour les poursuivre. Mais vous connaissez la suite ? Ils ont été engloutis. C’est pour cette raison que je vous dis souvent que je crois dans la vision. Amen ! Je crois dans mon appel. Le reste n’est pas mon problème. Alléluia ! Qu’est-ce que j’appelle le reste ? Le reste, ce sont ces égyptiens qui peuvent menacer par ci par là…Le reste, c’est un monsieur diable comme pharaon qui peut crier par ci par là, qui peut s’énerver. Amen ! Il y en a beaucoup comme ça. Ce sont des chars comme les chars du pharaon qui peuvent se jeter à ma poursuite, mais moi je crois dans ma commission divine. Amen ! Je crois dans l’appel que Dieu m’a adressé. Amen ! Je crois dans la voie qu’Il a tracé pour moi, je sais où je m’en vais. Amen ! Frères, je n’ai pas été comme Jonas qui a dit qu’il n’irait pas à Ninive. Ah non, frères !

Il faut comprendre et croire dans ce que Dieu est en train de faire. C’est très important d’avoir compris la vision prophétique dans laquelle nous sommes. Dieu a rejeté tout ce qui est système humain, tout ce qui est organisation humaine, tout ce qui est contre Sa volonté, tout ce qui est sectaire… Amen ! Tout ce qui est barricade, clôture, Dieu a tout cassé. Il a mis une croix là-dessus. Amen ! Ce n’est pas nécessaire. Ce qui est important, c’est la vision prophétique qui est véhiculée en ce moment. C’est ça qu’il faut comprendre. Pourquoi Dieu a envoyé un message ? Pourquoi Dieu a envoyé un prophète ? Amen ! C’est ça qu’il faut comprendre.

Si tu as compris ça et que tu es engagé dans cette voie, pharaon peut se mettre à ta poursuite. Ses chars, ses chevaux, ses soldats peuvent se mettre à ta poursuite. Dans tous les cas c’est un chemin. Tout le monde peut y passer. Amen ! On va avancer. Mais tout ce qui n’est pas destiné à la prophétie n’arrivera pas au bout. Ils ne sont pas dans la prophétie. Quand tu n’es pas dans la prophétie, tu ne peux pas arriver au bout. Pour arriver au bout, il faut être inclus dans la prophétie. Amen ! Parce qu’une prophétie, ça marche. Quand Dieu ouvre une voie, c’est pour Son peuple, c’est pour Ses oints ; ceux qu’Il a choisis, Mais les autres n’ont pas d’avenir sur ce chemin. C’est pour cette raison que nous disons que les épreuves que nous traversons, les difficultés, les souffrances qui sont autours de notre appel, ce sont effectivement ces égyptiens qui sont entrés dans la mer après les enfants d’Israël. Ils ne sortiront pas vivants de là. Amen ! Ils ne vont pas triompher frères. Amen ! Ils ne peuvent pas triompher parce qu’ils ne sont pas dans la prophétie. Ça ne les concerne pas. Amen ! Nous ne sommes pas dans une marche classique ; ordinaire, nous sommes dans une marche prophétique. Dieu est en train de faire quelque chose de particulier. Alléluia ! Dieu est en train de faire quelque chose de spéciale, et Il met les moyens pour ça. Alléluia !

Tarsis est une autre voie. Ceux qui sont appelés dans notre génération ont emprunté cette voie pour beaucoup d’entre eux. Et le prophète lui-même a prêché, un homme fuyant loin de la face de Dieu, parlant de Jonas. Mais je me demande si les gens ont compris cette prédication de frère Branham. Quand ça concerne le message, il faut comprendre. Il y a quelques années, le Seigneur m’a montré cela ! Beaucoup sont allés à Tarsis, peut être sans le savoir. Jonas a pensé qu’il était en train d’échapper à la volonté de Dieu. Il ne savait pas qu’il s’attirait des ennuis personnels. C’est seulement ça. Quand tu empruntes une voie que Dieu n’a pas tracée pour toi, tu t’attires des ennuis, des problèmes, des souffrances, des difficultés. Amen ! C’est ce qui lui est arrivé. Il avait emprunté la voie qui n’était pas prophétique. Quand le Seigneur lui a parlé, Tarsis n’avait jamais été mentionné. Il lui avait dit d’aller à Ninive. Amen !

Mais d’où venait Tarsis ? Ça n’avait pas de sens. Dieu n’avait jamais dit Tarsis, Il avait dit Ninive. Tarsis était une autre direction. Et comme Jonas ne voulait pas accomplir la volonté de Dieu pour des raisons qu’il a évoquées plus loin, il a pris cette voie. Il a dit que Dieu est trop miséricordieux. Il a dit la raison. Amen ! Vous voyez comment un homme peut fabriquer quelque chose qui n’a rien à voir avec la pensée de Dieu ? Dieu lui a dit : va à Ninive parce que là-bas, j’ai résolu de détruire la ville. Va annoncer le malheur...Mais Jonas aurait voulu qu’après sa prédication, les gens ne croient pas et qu’ils soient détruits. Vous voyez, c’est par là qu’il voulait qu’on sache qu’il est prophète. Mais s’il va annoncer le malheur et que les gens se convertissent et que les gens se repentent, il pense qu’il passerait comme un faux prophète. Vous voyez ? Donc il a ajouté à sa mission, il a ajouté à ce que Dieu lui a dit. Dieu a dit : va annoncer le malheur, dans quarante jours Ninive sera détruit. Lui il dit : si je vais leur dire ça, ils vont se repentir et s’ils se repentent, je serai traité de faux prophète parce que j’ai dit que la ville serait détruite…Je ne peux pas accomplir une telle mission. Il s’est échappé et il a pris la voie de Tarsis. Son imagination avait beaucoup travaillé dans sa Mission ! Frères, n’imaginons rien, sinon nous passerons à côté. Croyons ce que Dieu a dit ! Vous voyez ! C’est plus tard que Jonas a fait sortir ce pourquoi il ne voulait pas partir. Ça y est dans le chapitre 4.

Il implora l’Eternel, et il dit : Ah ! Eternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays ? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal. 3 Maintenant, Eternel, prends-moi donc la vie, car la mort m’est préférable à la vie. Vous voyez frères ? Donc en fait l’histoire de Jonas n’est pas simple. Il y avait quelque chose en dessous. Et ce qui était en dessous, on l’a vu. Amen ! Dieu te dit ouvertement : va à Ninive et il se lève et prend un autre chemin. Mais il a donné la raison plus tard. Amen ! Est-ce que vous comprenez ? Il a reçu l’appel dans son pays. Mais déjà il avait imaginé sa commission, il avait fait des calculs et à la fin de ses calculs, il a compris qu’il ne fallait pas répondre à l’appel. Amen ! Est-ce que vous comprenez où peut nous conduire notre imagination dans les choses de Dieu?

Jonas a été victime de ses calculs humains et charnels. Il avait ajouté à son appel, ses propres pensées et calculs. Ça ne marche pas avec Dieu. Dieu lui dit : va à Ninive, va prêcher ma parole, va leur dire que quarante jours et Ninive sera détruit. C’est tout ce que le Seigneur lui avait dit. Voici son appel. Mais Jonas s’assoit et calcule et à la fin, il dit : Je ne vais pas. Sa fuite était préméditée ! Il a nourris des pensées et il a décidé de ne pas répondre à l’appel de Dieu.

Quand Jonas a pris la voie de Tarsis, le malheur a éclaté dans le bateau. Pendant que les mariniers cherchaient à régler le problème, il est descendu dans les cales et a commencé à dormir. Les gens l’ont appelé et lui ont dit: Ce n’est pas normal ; le bateau est en train de couler et toi tu dors tranquillement, tu ne vois pas qu’on est en train de périr ? Chacun prie son dieu, donc toi aussi prie ton dieu pour savoir ce qui ne va pas. Après, ils ont été inspirés et ont dit : on va tirer au sort pour savoir qui nous attire ce malheur. C’était la voix de Dieu parce qu’ils étaient convaincus qu’il y avait un malheur qui venait de quelque part et que ce n’était pas une tempête simple. Amen ! Comprenez qu’il y a des épreuves qui ne sont pas simples, mais qui dépendent des voies que nous empruntons qui ne sont pas bonnes.

Donc ils ont commencé à tirer au sort et le sort est tombé sur Jonas. Ils ont dit : Dis-nous quelles sont tes affaires. D’où viens-tu ? Qui es-tu ? Où est-ce que tu vas ? Quel est ton peuple ? ça sous-entend quel est ton dieu ? Tu es dans le monde, mais quelles sont tes affaires ? Qui est ton dieu ? De quel peuple est-ce que tu viens ? Tu as reçu un appel, mais où est-ce que tu vas ? Tu t’attires le malheur, les problèmes, les difficultés et les souffrances et tu fais souffrir les autres. Quelles sont tes affaires ? Dépose et qu’on examine. Il a dit : Je suis hébreu. Tu es hébreu ? Ils étaient surpris parce qu’en ce temps-là, lorsqu’on parlait des hébreux, on parlait d’eux comme un peuple qui avait un Dieu particulier, l’Éternel Dieu. Donc ils ont dit : Mais qu’est-ce que tu as fait à Dieu pour qu’on ait des malheurs dans le bateau? Il s’est expliqué et ils lui ont demandé : qu’est-ce qu’on fait ? Il a dit : Jetez-moi à l’eau et il y aura le calme. Les gens ne voulaient pas, donc ils voulaient naviguer jusqu’au bord pour qu’il descende tranquillement… Ils ont essayé, mais ça n’allait pas. Ils ont prié Dieu et l’ont jeté à l’eau. Quand ils l’ont jeté à l’eau, la tempête s’est calmée. Amen ! Vous voyez ? Cette tempête est un symbole du trouble intérieur. Amen !

Quand tu empruntes une voie qui n’est pas la voie de Dieu, une tempête se soulève en toi ! Il y a une tempête qui se soulève et tu n’es pas en paix. Amen ! Sinon le Seigneur nous a laissé la paix ! Jésus a dit : Je vous laisse ma paix. Amen ! Je vous donne ma paix, pas comme le monde donne. Et la paix du Seigneur est comme une mer calme. C’est un temps calme... Amen ! Tu ne peux pas être sur la voie de Dieu et craindre les menaces, les troubles, les difficultés et les épreuves. Moi je ne crois pas à cela. Amen ! Et chacun de nous doit avoir une foi élevée pour dominer ces choses. Il faut croire dans ton appel. C’est très important ! Si Dieu ouvre une voie pour toi et que tu marches réellement sur cette voie, laisse les ennemis venir. Amen ! Les démons têtus, laisse les venir, qu’ils te poursuivent... Mais frères, le Seigneur l’a dit. Moïse a dit : ces égyptiens que vous voyez là, vous ne les verrez plus jamais... c’était fini pour eux !

Pourquoi ? Parce que le chemin que Dieu avait ouvert dans la Mer n’était pas pour les égyptiens ! Non ! C’était un chemin pour le peuple de Dieu ! Dieu avait ouvert la mer pour les hébreux. Amen ! Pas pour les égyptiens, pas pour les chars de pharaon. Pourquoi le ferait-Il ? Est-ce que Dieu avait appelé pharaon à Canaan ? Non ! Maintenant si pharaon a poursuivi le peuple d’Israël, c’était à ses risques et périls. Oui frères ! Donc tout ce qui se passe est conditionné par une prophétie. Et il est très intéressant d’être appelé dans une vision prophétique. Alléluia ! Ce n’est pas une marche ordinaire. Et comme ce n’est pas une marche ordinaire, c’est intéressant parce que Dieu te met dans un chemin et te suit.

Regardez l’appel de Joseph. Dieu a montré à Joseph qu’Il avait été élevé au-dessus de ses frères. C’est Dieu qui lui avait montré cela. C’était un appel. Amen ! Mais regardez la vie de Joseph après. Tout ce qui s’est passé avec Joseph visait un SEUL objectif. Il n’y en avait pas deux. Le seul objectif était d’accomplir ce que Dieu lui avait montré. C’était tout. Amen ! Qu’est-ce que Dieu lui a montré ? Dieu lui avait montré qu’il avait été élevé au-dessus de ses frères. Amen ! C’est ce qu’il avait vu. C’était la vision. Et cela pouvait déterminer sa vie, son orientation. Amen ! C’était le but de Dieu dans sa vie. Heureux ceux à qui Dieu a assigné un BUT dans la vie !

C’est la voie que Dieu a tracée, donc ses frères l’ont vendu. C’était dans le plan. Il fallait qu’il soit vendu pour être transporté dans le pays de son élévation ! Donc le fait qu’on le vende était dans le plan…Certainement que Dieu n’avait pas dit qu’il serait un jour vendu par ses frères ! Donc malgré que ses frères l’aient vendu, il ne pouvait pas croire au pire parce que Dieu lui avait dit qu’il serait élevé au-dessus d’eux ! C’est ce que Dieu nous a dit qui compte dans notre vie frères ! Pas ce qui nous arrive ! Non ! Joseph a été élevé au-dessus de ses frères. Et il croyait dans son appel, dans ce que Dieu lui avait dit.

Beaucoup d’évènements sont arrivés dans la vie de Joseph ! Il avait été vendu comme un esclave et il fut acheté comme esclave par un certain Potiphar. C’était dans le plan. Amen ! Chez Potiphar, sa femme avait commencé à le séduire. Joseph a refusé d’aller avec la femme de Potiphar parce qu’il savait que c’était un piège pour anéantir le projet que Dieu avait pour lui. La femme aux yeux doux, c’était dans le plan ! Parce qu’il fallait cela pour qu’il se retrouve en prison et rencontre les proches de Pharaon. Mais si Joseph était tombé avec la femme de Potiphar, la relation aurait continué et sa vie se serait arrêtée chez Potiphar parce que la femme l’aurait entretenu. Mais Joseph a évité ce piège. Amen ! Frères, Joseph n’avait jamais emprunté une autre voie. Est-ce que vous comprenez ? Il n’avait pas emprunté une autre voie que la voie que Dieu lui a indiquée. Joseph et Jonas c’est différent. Ce n’est pas la même chose. Amen !

Le plan a conduit Joseph jusqu’en Égypte, jusqu’au-dessus des égyptiens et quand ses frères sont venus, est-ce qu’ils n’ont pas vu la prophétie ? Ils l’ont vu. Ce sont des choses que Joseph avait raconté à ses frères et à ses parents. Même Jacob ! C’est Jacob qui avait interprété les songes ! Il a dit « Est-ce que tu veux nous dire que tu seras élevé au-dessus de nous, qu’on se prosternerait devant toi, moi, ta mère et tes frères ? Amen ! Mais c’est ce que Dieu lui avait dit. Amen ! Joseph était prophète.

Frères, nous devons croire dans notre appel. Et nous, Dieu nous a parlé. Dieu nous a dit que dans notre génération, il y a un groupe de croyants auxquels Il a lancé un appel et de ce groupe sortiront des femmes et des hommes qui seront rendus semblables à Jésus-Christ pour une œuvre. De ce groupe sortira une armée puissante qui va détruire les œuvres du diable dans l’Eglise et relever le nom du Seigneur Jésus dans les nations, afin que les peuples sachent la différence entre Jésus-Christ et les autres dieux. Amen ! Ça c’est établis. C’est la parole de Dieu, c’est la prophétie. Ça va s’accomplir. C’est notre APPEL ! Il faut y croire. Et c’est dans notre génération, ce n’est pas dans une autre génération qui vient. Non ! C’est dans notre génération que ça va s’accomplir.

Dieu nous a appelés dans une voie. Il faut comprendre cela et marcher dans cette voie. L’appel de 1933 est une voie, c’est la voie de Ninive. Parce qu’a Ninive, il y a eu un témoignage qui a été rendu et le monde d’aujourd’hui est dans la position de Ninive. Vous le savez. Alléluia ! Il y a déjà une condamnation qui est suspendue sur le monde et le Seigneur veut sauver plusieurs. C’est le but du Ministère de l’Epouse. C’est le but de la guerre. Le Seigneur veut encore sauver des gens. Il y a une dernière œuvre d’évangélisation qui doit se faire dans les nations. Dieu va sauver encore un grand nombre. Donc c’est Ninive. Nous sommes dans l’appel de Jonas. Il ne faut pas aller à Tarsis, il n’y a rien là-bas.

Tarsis n’est pas dans la prophétie. C’est une voie qui n’a rien à voir avec la prophétie. Ça, c’est la voie qui vient de l’imagination de ce qu’on fait de l’appel. Quand on ajoute de nous-même à l’appel de Dieu, comme Jonas a ajouté à l’appel du Seigneur…Il est allé interpréter ce que Dieu lui a dit…Et il a ramené les choses à sa personne. Il s’est dit : Quand ils vont se repentir, tu vas leur pardonner et moi je serais humilié, confus... Vous voyez ! Et ça l’a conduit dans une autre voie, Tarsis. Il est parti. Heureusement que Dieu l’avait sauvé. Amen ! Dieu l’a ramené sur la bonne voie. Et vous savez, Jonas a été délivré après. Dieu l’a repris. Il dit : la mort m’est préférable à la vie. Il s’aimait beaucoup Jonas. Il était enflé de lui-même. Il y a des gens comme ça. Ils sont orgueilleux, remplis d’eux-mêmes. Et leur orgueil prend le dessus sur l’appel que Dieu leur a adressé. Alors ils étouffent, ils ne s’en sortent pas. Amen !

Ce fut le cas de Jonas. C’était un vrai prophète, mais il avait un problème, il aimait sa personne. En effet, si tu as proclamé le malheur et que Dieu a sauvé les habitants de la ville parce qu’Ils se sont repentis, mais où est le problème ? Amen ! Il ne faut pas t’irriter ou te fâcher. Il y en a qui se fâchent contre Dieu. Ça existe. Il y en a qui arrivent à se fâcher contre Dieu. Il y a un frère qui était avec nous ici qui m’a dit un jour. Je suis fâché avec Dieu. J’ai dit : Ah bon ! Tu es fâché avec Dieu ? Et pourquoi ? Il dit qu’il demandait du travail à Dieu et Dieu ne lui donnait pas. Maintenant, il a eu du travail. J’entends parler de lui, mais je ne le vois plus. Alléluia !

Vous voyez frères ? C’est nous qui oublions Dieu, sinon Dieu ne nous oublis pas. Même les incroyants ont du travail, mais le problème n’est pas là. Les affaires de Dieu ce n’est pas le travail. Ce n’est pas ça le problème de Dieu. Les païens, ceux qui ne connaissent pas Dieu ont du travail, ils ont de gros salaires. Amen! Est-ce que vous comprenez ? Des gens méchants qui se réveillent et qui parlent contre Dieu ont du travail et toi, tu n’en aurais pas ? Non ! Je pense que le problème est ailleurs. En fait, c’estla vision que Dieu a de ta personne qui l’intéresse et c’est par rapport à cela qu’Il te fait marcher. Amen ! Nous, on peut avoir notre perception à nous-mêmes de notre vie et marcher avec. Mais ce n’est pas comme ça. Dieu a une manière de nous voir, Il a une manière de nous regarder et c’est par rapport à ça qu’Il nous traite. Amen ! C’est comme ça.

Si nous regardons à notre manière de nous voir, on verra que ça n’a rien à voir avec Dieu et Sa manière de nous voir. C’est différent ! Ce n’est pas la même chose. Dieu nous traite d’une certaine manière par rapport à Lui Ses objectifs. Par rapport à Sa mission pour nous. Jonas ici avait sa manière de se voir avec sa mission divine. Mais est-ce que ça pouvait marcher ? Non ! Il est évident qu’il ne pouvait que prendre une autre voie ! TARSIS ! Que veut dire Tarsis ? Ça veut dire : ORGUEIL DE LA VIE ou AMOUR DE SOI-MEME + MISSION DIVINE. Ça donne TARSIS. Quand tu ajoutes tes propres intérêts à la Mission Divine, ça ne marche pas. Est-ce que vous comprenez ? Jonas a ajouté sa manière de se voir lui-même avec la mission que Dieu lui a confié. Il raisonne : Tu vois Jonas, Dieu est un Dieu miséricordieux, tu vas annoncer le malheur et si ça n’arrive pas ! Tu vas aller prêcher, les gens vont croire et ils vont demander pardon à Dieu. Il va accepter et ta prophétie de destruction ne sera pas accomplie…Jonas avait a écouté ses propres raisonnements et ça l’a conduit dans une voie…

Dans la mission, Dieu n’avait pas dit à Jonas : Quoi qu’ils fassent, je ne leur pardonnerai pas ! Dieu n’a pas dit ça. Non frères ! Mais vous voyez, Jonas avait quelque chose en lui. C’est cette chose qui l’a conduit à Tarsis. Et sur le chemin, Dieu l’a rattrapé et il lui a dit : revient en arrière…Jetez-le à l’eau. Les gens voulaient le sauver parce qu’ils craignaient pour lui. Ils voulaient aller jusqu’au bord pour le jeter là pour être sûr qu’il ne mourrait pas. Dieu a empêché que le bateau arrive sur le rivage parce qu’Il avait la solution.

Frères, quand Dieu t’envoie en Mission, Il t’a envoyé. Il faut croire dans ton appel. J’insiste parce que c’est important ! Si Dieu t’envoie, même si une baleine t’avale, elle va te rendre. Si la mort t’englouti, elle va te rendre parce que tu es en Mission ! L’ange du Seigneur dira à la mort : Sa mission n’est pas terminée, ramenez-le ici ! Amen ! Parce que la mort, c’est le danger extrême. L’Ange du Seigneur dira : Il y a une prophétie inscrite sur sa vie, elle n’est pas encore accomplie, ramène-le ! Amen ! Alléluia ! C’est la vérité frères ! Qu’il vive, qu’il prêche ! Amen ! Ce n’est pas fini !

Tant que ce n’est pas fini, on court. Nous, on doit prêcher à Ninive. C’est comme Paul qui a été appelé à aller à Jérusalem pour rendre témoignage devant le roi. Amen ! J’ai prêché ici le voyage de Paul à Rome. Qu’est-ce qu’il y a eu en chemin ? La tempête s’est soulevée. Ça chauffé sur la mer. Les vents, les tempêtes. Paul était dans les cales, l’ange du Seigneur lui a dit : Reste tranquille. La prophétie a dit que tu dois arriver à Rome rendre témoignage ! C’est écrit, ce n’est pas encore arrivé. Même si tu descends dans le ventre de la mer, la mer va te rendre. Alléluia ! Est-ce que tu as rendu témoignage à Rome ? Non ! Pas encore ! Il lui a dit : C’est le navire qui va se perdre, comme l’Armée de Pharaon ! Alléluia ! Mais toi non ! Amen ! Ceux qui sont avec toi, non ! Et puis effectivement le navire s’est perdu comme les chars de pharaon. Alléluia ! Au moment où ils étaient en pleine mer, Dieu a démonté les roues et les chars ont commencé à se casser. Amen !

Dieu nous a placés dans une voie. Si un démon veut me suivre dans cette voie, c’est à ses risques et périls ! Tu vas rester en arrière. La mer va t’engloutir parce que tu n’es pas dans la prophétie qui me concerne. Alors Paul est descendu sur une île, après ils ont pris un autre navire et sont arrivés à Rome. Il faut croire dans ton appel. L’appel nous protège. Amen ! La foi dans ce que Dieu a dit nous surveille, ça nous encadre et on avance parce que Dieu sait ce qu’Il est en train de faire avec nous. Il ne peut pas t’abandonner. Amen !

Donc l’appel de 1933 est très important ! Et je le dis parce qu’il y a beaucoup qui ont abandonné cette voie tracée en 1933. Le Message est dispersé, mélangé, perturbé, troublé, parce que les gens ont abandonné cette orientation. Ils ont oublié qu’ils ont été appelés pour un but. Maintenant on lutte les âmes, on lutte les places, on lutte les sièges de pasteur, on lutte l’argent et on se montre bien orgueilleux. C’est ça qui est à l’ordre du jour et la mission a été mise de côté. Oui frères ! Ils ne sont plus nombreux, ceux qui croient encore et qui comprennent…Qui ont encore en mémoire ce qui s’est passé. On a balayé même ce que le prophète a dit. C’est fini. Mais nous sommes dans une orientation spirituelle, dans une voie. Et vous qui êtes assis ici devez savoir pourquoi on est rassemblé. Ce n’est pas pour former une église ordinaire.

Ne vous laissez pas distraire par le diable et par l’environnement. Ne vous laisser pas distraire par tout ce que les yeux voient. Car ce que les yeux voient est souvent de la pourriture devant Dieu. Ça ne vaut rien. Ce qui est quelque chose, c’est l’écriture, la prophétie qui est inscrite sur ta vie, dans laquelle tu as cru et qui doit s’accomplir. Amen ! On va achever en revenant sur Ésaïe 65. Celui qui a compris l’appel n’est pas effrayé. Tous ceux qui te suivent le font à leurs risques et périls. Amen ! Ils vont se noyer tout simplement. Toi reste dans la voie que Dieu a tracée. Si Dieu a ouvert un chemin, tu marches dedans. Amen ! Donc dans Ésaïe 65 à partir du verset 18. Voilà ce qui est écrit.

Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, A cause de ce que je vais créer ; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, Et son peuple pour la joie. 19 Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie ; On n’y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris. 20 Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours ; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. 21 Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.

22 Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit ; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’œuvre de leurs mains.

23 Ils ne travailleront pas en vain, Et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr ; Car ils formeront une race bénie de l’Eternel, Et leurs enfants seront avec eux. 24 Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai ; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai 25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Eternel.

Amen ! Est-ce que vous comprenez ? Aujourd’hui on n’atteint pas cent ans avant de mourir, mais pendant le règne millénaire, celui qui va mourir à cent ans serait encore jeune. On dira qu’il est mort trop tôt. Mais aujourd’hui l’espérance de vie en Côte d’Ivoire n’est pas beaucoup. Est-ce que vous comprenez ? C’est dans ces choses que je m’en vais. Qui peut me retenir en arrière? C’est dans ces choses que tu t’en vas ! Ça c’est la parole de Dieu. Tu es mort à cent ans, tu es mort très jeune. Amen ! Il n’y aura plus de bruit, de pleurs et de cris. Aujourd’hui, on t’annonce une bonne nouvelle, demain c’est une mauvaise nouvelle. On parle des djihadistes, avec des attentats, les explosions. Amen ! Chaque jour, il y a des mauvaises nouvelles dans le monde. Mais pendant le règne millénaire, ces nouvelles vont disparaitre parce que celui qui monte ces coups, Satan sera enchaîné et jeté en prison. Et une fois que le diable est en prison, tous les démons sont enfermés avec lui et c’est le calme dans les nations...

Aujourd’hui, tu finis ta maison, les sorciers se rassemblent sur ton compte. Ils se disent : Il a fini la maison. Ils se rassemblent, ils font des réunions dans leur milieu et on te jette un mauvais sort, tu es mort. On met tes enfants et ta femme dehors et ils prennent la maison. Donc beaucoup ont bâti des maisons pour d’autres personnes. Mais ici, pendant ce règne, tu construis ta maison, tu vas y vivre pendant longtemps ! Vous voyez ! Ça, c’est le règne millénaire… Pendant ce temps, l’Epouse sera dans la nouvelle Jérusalem. Ceux qui vont former l’Epouse auront des corps nouveaux. Ils ne vivront plus comme des hommes. Ils ne feront plus de champs. Ils ne vont plus élever des animaux! On aura des corps nouveaux. On ne fera plus d’enfants parce que le mariage n’existera plus pour nous ! On ne distinguerait pas entre un homme et une femme parce qu’on sera comme des anges.

Faites la différence frères. Le règne millénaire n’est pas seulement pour les fils de Dieu. Quand le Seigneur va donner le salut à Israël, Il va avoir une période ou de grands jugements vont s’abattre sur la terre. Donc Dieu va détruire la terre et la restaurer. Mais il y aura encore des habitants qui auront échappé à toutes les calamités. Dieu va restaurer la nature. Il va restaurer la terre. Et le diable sera lié et jeté en prison. Parce que c’est lui qui inspire les mauvaises choses. Israël sera restauré, toutes les autres nations seront restaurées. Donc, ceux qui vont survivre aux châtiments vont demeurer sur la terre. Parmi eux, il y aurait des chrétiens et des incrédules. Est-ce que vous comprenez ? Maintenant, ceux qui font partis de l’Epouse de Christ règnent avec le Seigneur. Ils seront dans une cité. La bible parle de cette cité dans Apocalypse 21. On va le lire.

9Alors l’un des sept anges, qui avaient eu les sept coupes pleines des sept dernières plaies, vint à moi, et me parla en disant : Viens, je te montrerai la nouvelle mariée, l’épouse de l’Agneau. 10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne, et il me montra la grande cité, la sainte Jérusalem qui descendait du ciel venant de Dieu, 11 Avec la gloire de Dieu. Et son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, telle qu’une pierre de jaspe cristallin. 12 Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes, et aux douze portes douze anges et des noms écrits, c’étaient les noms des douze tribus des enfants d’Israël. 13 A l’Orient, trois portes ; au Septentrion, trois portes ; au Midi, trois portes ; à l’Occident, trois portes.

14 La muraille de la ville avait douze fondements, sur lesquels étaient les noms des douze apôtres de l’Agneau. 15 Et celui qui me parlait avait un roseau d’or pour mesurer la ville, et ses portes, et sa muraille. 16 La ville était quadrangulaire, et sa longueur était égale à sa largeur ; il mesura la ville avec le roseau, douze mille stades de côté ; sa longueur, sa largeur et sa hauteur étaient égales. 17 Il mesura aussi la muraille, cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange. 18 La muraille était bâtie de jaspe, mais la ville était d’un or pur, semblable à un verre pur.

19 Et les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de toute sorte de pierres précieuses. Le premier fondement était de jaspe ; le second, de saphir ; le troisième, de calcédoine ; le quatrième, d’émeraude ; 20 Le cinquième, de sardonix ; le sixième, de sarde ; le septième, de chrysolithe ; le huitième, de béryl ; le neuvième, de topaze ; le dixième, de chrysoprase ; le onzième, d’hyacinthe, et le douzième, d’améthyste. 21 Les douze portes étaient douze perles ; chaque porte était d’une seule perle, et la place de la ville était d’un or pur semblable à du verre transparent. 22 Je n’y vis point de temple ; car le Seigneur Dieu Tout-Puissant et l’Agneau en sont le temple.

23 Et la ville n’a pas besoin du soleil, ni de la lune, pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau. 24 Et les nations qui auront été sauvées, marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire et leur honneur. 25 Ses portes ne se fermeront point chaque jour, car il n’y aura point de nuit. 26 On y apportera la gloire et l’honneur des nations. 27 Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui s’adonne à l’abomination et au mensonge, mais ceux-là seuls qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau.

Amen ! Il y a eu de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Est-ce que vous comprenez ? La terre actuelle sera restaurée, tout ce que nous voyons sera restauré. Maintenant, la nouvelle Jérusalem, la ville sainte en question ici descend d’auprès de Dieu. C’est une ville. Amen ! Le verset 10 décrit bien. Amen ! C’est une ville. Vous comprenez ? Donc cette ville descend du ciel et c’est dans cette ville que va vivre l’Epouse de Christ. Ceux qui vont arriver au bout du processus dans lequel nous sommes, depuis l’Appel de 1933. Ceux qui vont se laisser préparer par le Message du temps de la fin, qui vont se laisser dépouiller, sanctifier... ceux que le Seigneur va approuver comme faisant partie de son Epouse, la Nouvelle mariée. Ceux-là, pendant le règne millénaire seront dans cette cité. Et c’est de là-bas que la terre entière sera dirigée.

Aujourd’hui, il y en a qui sont là. Président des USA, président de la France, président de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Burkina, président de la Chine. Amen ! Reine d’Angleterre, roi d’Espagne. Ils sont là et ils règnent. Mais pendant le règne millénaire, leurs couronnes seront dans la poussière. On ne parlera plus d’eux. Tout le monde entier sera dirigé à partir de la ville du Grand Roi. Et c’est Jésus Lui-même qui sera dans la ville avec nous. Je dis « Nous » parce que moi je serai là-bas aussi. Est-ce que vous croyez dans votre appel ? Amen ! On sera là-bas.

Maintenant cette ville sera suspendue entre le ciel et la terre. Ça veut dire que si tu n’es pas un ange, tu ne pourras pas entrer là-bas. Si tu n’as pas un corps nouveau… les anges actuellement sont au ciel, ils viennent sur la terre quand ils veulent parce qu’ils ont des corps particuliers. Ils ont cette capacité à se déplacer partout où ils veulent aller. On ne peut pas saisir un ange. On ne peut pas le bloquer. On ne peut pas le surveiller. Amen ! Donc si tu n’es pas un ange, tu ne pourras pas entrer dans cette citée ! Et comme nous aurons des corps nouveaux alors on pourra aller vivre là avec le Seigneur.

Mais pendant ce temps, sur la terre, la vie va continuer. La seule chose c’est que Satan sera en prison en ce moment-là. Donc il ne pourra plus déranger les nations. Même celui qui ne sera pas adorateur de Dieu ne sera pas un homme méchant puisqu’il n’y aura pas de démons pour l’influencer dans le mal. Il n’y a pas de démon pour faire le mal, donc l’homme normal aura son bon sens. Et les hommes qui n’ont pas revêtus de nouveaux corps pourront aller à Jérusalem, en Israël pour adorer dans le temple, mais ils ne pourront pas accéder à la Nouvelle Jérusalem qui sera la cité de l’Epouse.

C’est par rapport à ces choses que je marche. Je m’en fou du reste ! Tout ce qui est autour de moi ne m’intéresse pas. Souffrance, épreuve, maladie, tiraillement de Satan, manque d’argent, etc. Quand je regarde cette espérance, ces épreuves deviennent petites. Ça devient petit et ça s’évanouit. Amen ! La foi, c’est vivre d’espérances, vivre des promesses de l’avenir. La foi, c’est croire dans son Appel, son destin. Amen ! Aujourd’hui, il y en a dans le monde ici qui parlent de leur « destinée ». Et si tu lui demandes ce qu’est sa destinée, il te dira : Je dois aller en France. C’est ta destinée ça ? Je vais aller aux États-Unis. C’est ta destinée ça ? Et il y a des faux prophètes, de fausses prophétesses qui ne font que parler de destinée aux gens. Quand on regarde la destinée, c’est une voiture, une maison. Tu vas voyager, tu vas avoir un visa pour le Canada… Tu vas avoir mari, tu vas avoir un bon emploi. Ah ! Mais tu n’as rien compris. Sur cette terre, l’homme n’a aucune destinée ! Aucun avenir ! L’avenir le plus certain pour tout homme c’est la mort. TOUT nous met sur le chemin de la Mort. Quelle destinée dans ce monde ? Ça, ce sont les prophéties des faux prophètes.

C’est pour ces choses que William Branham a été envoyé. Son message doit préparer un peuple qui va vivre ici dans cette Nouvelle Jérusalem avec le Roi des rois. Mais avant que ce règne ne s’établisse, il y a une guerre violente qui va se mener.Le but du Message est de préparer ceux qui vont entrer dans cette guerre. Vous le savez, sans guerre, il n’y a pas de gloire. Sans guerre, il n’y a pas de règne. Actuellement, Jésus-Christ n’a pas encore établi son règne dans les nations et sur les peuples. Pourquoi ? Parce qu’il y a des esprits qui continuent de distraire les hommes. Mais quand la guerre va finir, le diable sera jeté en prison. Une fois que l’ennemi est mis en prison, c’est fini ! Alléluia ! Que Dieu nous bénisse !

Donc frères, c’est ça qui nous fait courir. C’est ça qui nous rassemble. Nous ne sommes pas comme les autres. Je ne suis pas catholique, je ne suis pas CMA, je ne suis pas Assemblée de Dieu, je ne suis pas Méthodiste, je ne suis pas pentecôtiste. Amen ! Je ne suis pas l’armée du salut, je ne suis pas Eglise des miséricordieux, je ne sais pas… il y a plein de noms. Nous, on n’a rien à voir avec tout ça. On a répondu à un appel et nous sommes dans cette voie. Etil ne faut pas mélanger cet appel avec l’orgueil de la vie, avec tes propres ambitions, tes propres programmes ou tes propres affaires comme Jonas. Non ! Il faut aller à Ninive. Il faut prendre la voie de Jérusalem comme Paul parce qu’on a un témoignage à rendre.

Effectivement quand vous lisez ces deux passages, l’Ecriture est accomplie. Nous rendons témoignage à Jérusalem et à Ninive. Jérusalem c’est le symbole de l’Eglise entière. Notre témoignage commence dans l’Eglise et ça fini à Ninive qui représente le monde aujourd’hui. Que Dieu nous bénisse ! Et que sa grâce et sa paix soient sur nous. Cherchons à comprendre ces choses. Et je vais vous raconter une vision du frère Kadjany. Il en a déjà parlé, mais je vais revenir là-dessus. Comme on est dans le sujet, je le rappelle. Quand l’œuvre du réveil a commencé, au moment où on était combattu dans notre Assemblée d’origine, les pasteurs parlaient contre nous à la chaire. On était attaqué. Et une nuit, le Seigneur a consolé son serviteur. Il a eu une vision. Dans la vision, c’est comme si on était dans le règne millénaire. Lui, il était venu du ciel et il visitait la terre. Dans sa visite, il était arrivé sur le territoire qu’on appelait la Côte d’Ivoire.

Dans son esprit, il savait que c’était le territoire qu’on appelait la Côte d’Ivoire. Donc il est venu là. Et quand il est venu, il a été attiré à entrer chez un frère qui est actuellement son ami. Ce frère fait partie de ceux qui ne sont pas d’accord avec le Cri de Minuit que nous prêchons. Quand il est arrivé chez son ami, il l’a vu et il l’a reconnu. On sera comme des anges, mais on va se reconnaitre. Quand Jésus est entré dans l’immortalité, est-ce que les disciples ne l’ont pas reconnu ? Ils l’ont reconnu. Alors, le frère a commencé à raconter à Kadjany ce qui s’est passé après l’enlèvement. Il lui a dit : Après votre départ, on a souffert parce qu’une femme s’est élevée sur la terre et elle nous a fait souffrir. Il lui racontait cela. Vous voyez ! C’est la grande tribulation. Et après leur conversation, quand ils devraient se séparer, le frère a demandé à Kadjany : Quand est-ce que tu reviendras me voir ? En réponse, il lui a dit : Je ne sais parce que je suis à la disposition de Dieu. Après l’enlèvement, il y aura une grande souffrance sur la terre. Ceux qui rejettent le Cri de Minuit qui nous appelle à la reprise de la marche sur l’Appel de 1933 ne seront pas prêts. C’est ce qu’on a compris. Les opposants se manifestent pour rien. Alléluia !

Quand Dieu a dit quelque chose, c’est ce qu’on regarde. C’est pour cette raison que je dis que je crois dans mon Appel. Amen ! Le reste, c’est l’armée de pharaon et ils vont se briser dans la mer. Ils ne sortiront pas vivant de cette aventure! Amen ! Tous les opposants à mon Ministère tomberont parce qu’ils ne sont pas dans la prophétie qui me concerne ! Ils vont se noyer et on va continuer tout simplement. Donc frères, cet objectif, nous le poursuivons. Alors il faut aller à Ninive. Il faut prendre la direction que Dieu a donnée. Les problèmes, il ne faut pas s’appesantir là-dessus, sinon on va se noyer. Est-ce que vous comprenez ? Quand tu veux trop regarder à ta personne, à tes problèmes et à tes épreuves personnelles, tu finis par te noyer. Il faut regarder le but, l’objectif pour lequel Dieu t’a appelé, alors tu auras la force. Regarde aux promesses que Dieu t’a faites et tu auras la force.

Les problèmes qui sont autours, c’est Dieu qui les règle. On ne peut pas les charger frères. Amen ! Si tu les charge, tu vas t’écraser. Dieu règle les problèmes en chemin. Il a dit à Moïse : lève ton bâton ! Regardez pour une dernière fois l’armée de l’Egypte ! Ces égyptiens que vous voyez, vous ne les reverrez plus jamais ! C’était la fin de l’armée de pharaon parce que Dieu avait ouvert une voie pour Son peuple. Et il existe une fin pour chaque DEMON et pour chaque PECHE ou pour chaque EPREUVE qui vous tourmentent. Oui frères et sœurs ! Amen !Et Israël avait été mandaté pour frapper l’Égypte. Dieu a dit qu’il allait endurcir le cœur de pharaon. Quand les hébreux ont pris la voie, Pharaon, avec le cœur endurcit s’est jeté à leur poursuite. C’est comme ça que l’armée de l’Égypte a disparue. C’est comme ça que la puissance de l’Égypte a disparue.

Quand l’Epouse va sortir la tête, ça sera fini ! Tous les rois seront dans la poussière. Tous les chefs d’État seront dans la poussière. Une fois que l’Armée du Seigneur, l’Epouse de Christ va entrer en action, Satan lui-même sera dans la poussière. Parce que la finalité de cette guerre, c’est la chute de Satan. C’est écrit dans Apocalypse 12. Il sera précipité sur la terre. Que Dieu nous bénisse !

J’ai été long excusez-moi. Ce n’est pas dans mes habitudes, mais je voulais quand même une fois encore rappeler l’appel de 1933 et le but pour lequel on souffre aujourd’hui. Amen ! Le but pour lequel tu es dans la fournaise, dans les épreuves, dans les difficultés, il faut que tu le saches. Si tu veux, fais un tour à l’église catholique. Tu vas t’assoir tranquillement là-bas et tu vas voir que tu n’auras plus de problèmes. Tous les grands sont là-bas. Si c’est du travail que tu cherches, quelqu’un peu t’en donner. Si le prêtre demande à une autorité de t’embaucher, elle va le faire ! Mais si tu souffres aujourd’hui, c’est qu’il y a un but qui accompagne ton Appel. Mais sachons que notre souffrance a un terme. Nos épreuves ont un terme. Ça va finir un jour. Dieu sait ce qu’Il fait. Amen ! Je vais finir là.

Vous verrez par exemple que le feu qui a été allumé contre Meschak, Abed Négo et Schadrak, avait un but. Les lions qui ont été rassemblés dans la fosse contre Daniel, c’était pour un but. Amen ! C’est la même chose aujourd’hui. Tout ce que nous vivons, tout ce que nous traversons est pour un but. Mais ce qu’il faut regarder, c’est la finalité, c’est l’objectif pour lequel Dieu t’a appelé. Et il faut croire dans ton appel. Il faut croire dans la position que Dieu t’a donnée. Il faut avoir confiance dans l’onction que tu as reçue. Ce n’est pas une onction de Misère ! Même si tu es englouti par la mort, la mort va te rendre parce que le but pour lequel le Seigneur t’a appelé n’est pas encore accompli. Alléluia !

Moi, quand je me regarde dans ma vie intérieure, je bénis Dieu. Parce que je me rends compte que le Seigneur a beaucoup investi dans ma vie intérieure. Ce qu’Il a mis en moi est un investissement important. C’est comme un père qui investit pour son fils, en espérant que dans sa vieillesse, son fils prenne la relève, qu’il prenne soin de lui au moment où il est tout affaiblit, qu’il n’est plus rien dans ce monde. Parce que quand tu deviens vieux, tu ne sers plus à rien. Il te faut trouver un fils ou une fille qui prenne soin de toi. Donc, c’est pour ça que les parents investissent dans les enfants qui à leur tour aussi seront appelés à investir dans leurs enfants. C’est la même chose que Dieu fait aujourd’hui.

Le Seigneur investit beaucoup dans un petit troupeau et en tout cas personnellement quand je me regarde intérieurement, je remercie Dieu parce que je vois qu’Il a beaucoup investit en moi. C’est pour un but. Ce n’est pas pour rien. Ce n’est pas pour le néant. C’est pour un but. Amen ! Il faut que tu le saches et que tu te prennes au sérieux par rapport à ça. Amen ! Il ne faut pas te laisser aller. Tout ce qui n’est pas dans l’appel que Dieu nous a adressé n’est pas viable ! Ça va disparaître. C’est du vent, ça passe. Et c’est le lot des épreuves. Un démon a crié par ici ! Un démon a crié par là. Il y a eu tel problème, telle situation, frères, ce sont des choses éphémères. Ce n’est pas ça le but de Dieu. En t’appelant, Dieu savait que tu passerais par toutes ces épreuves et Il t’a quand même appelé ! Souvenez-vous de l’histoire de Joseph ! Donc que le Seigneur nous aide. Que sa grâce et sa paix soient sur nous. Je vais m’arrêter là.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.