Le culte de la vierge Marie: L’abomination des ivoiriens

  • Parfait M'bra
  • vendredi, 21 avril 2017
Fichier
2.2/5 Note (5 votes)

Introduction

La vénération de la vierge Marie dans certaines églises, et particulièrement à l’Eglise Catholique a pris une tournure telle qu’il est nécessaire que les Saintes Ecritures soient consultées sur cette affaire pour prévenir les croyants. Je crois fermement que toutes les pratiques de vénération, d’adoration, et tout culte voué à un quelconque dieu dans l’Eglise doivent être éprouvés par les Saintes Ecritures.

Au commencement, lorsque l’Eglise Catholique a été accusée de faire trop de place à la vierge Marie dans l’Eglise, ses dignitaires ont répondu que l’Eglise ne faisait que vénérer la vierge et qu’elle ne lui vouait aucune adoration particulière. Mais aujourd’hui, nul ne peut faire la différence entre vénérer et adorer la vierge. Le constat parle de lui-même, car des prières sont adressées particulièrement à la vierge, des sanctuaires de Marie existent dans le monde entier, des cantiques sont chantés en son honneur, des cathédrales et même des Etats sont dédiés à sa protection. L’on a dépassé le stade de la vénération. Que dit la Bible sur la vierge Marie ? Quel rapport il y a t-il entre cette femme et l’histoire du salut ? Il est bon que cela soit su et que celui qui veut adorer Dieu dans la vérité découvre son chemin. Car c’est à dessein que l’Esprit a dit : qu’il viendra un temps (et ce temps est venu) où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais au gré de leurs propres désirs, avec la démangeaison d'écouter, ils se donneront docteurs sur docteurs ; ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables (2 tim 4 V 2-4).

Qu’est-ce que c’est qu’une abomination ?

Le peuple hébreu fut le premier peuple avec lequel Dieu conclut la première alliance pour l’adoration. C’est à ce peuple que Dieu avait interdit de manière formelle les pratiques idolâtres abominables des nations qui ne le connaissaient pas et qui vivaient dans le territoire qu’Abraham avait reçu en héritage. Au moment d’entrer dans ce pays de Canaan, l’Eternel Dieu dit aux enfants d’Israël : Prends garde à ce que je t’ordonne aujourd’hui. Voici, je chasserai devant toi les Amoréens, les Cananéens, les Héthiens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. 12  Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays où tu dois entrer, de peur qu’ils ne soient un piège pour toi. 13  Au contraire, vous renverserez leurs autels, vous briserez leurs statues, et vous abattrez leurs idoles. 14  Tu ne te prosterneras point devant un autre dieu ; car l’Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux. 15  Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays, de peur que, se prostituant à leurs dieux et leur offrant des sacrifices, ils ne t’invitent, et que tu ne manges de leurs victimes ; 16  de peur que tu ne prennes de leurs filles pour tes fils, et que leurs filles, se prostituant à leurs dieux, n’entraînent tes fils à se prostituer à leurs dieux. 17  Tu ne te feras point de dieu en fonte. (Nombres 34 :11-17)

La consigne du Seigneur Dieu fut très claire pour Son peuple. Les enfants d’Israël une fois en Canaan devraient détruire les idoles des nations et ne pas se prosterner devant elles. Une idole, c’est un démon représenté dans une image taillée ou en métal fondu. Et tous les peuples qui ne connaissaient pas L’Eternel Dieu adoraient des démons qui se sont présentés et imposés à eux comme des dieux, des esprits supérieurs qu’ils représentaient par des images taillées en bois ou en métal fondu. Mais le Dieu d’Israël qui est aussi notre Dieu avait formellement interdit ces pratiques aux enfants d’Israël parce que nul n’a jamais vu Dieu ; comment alors le représenter ? Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, 16  de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un homme ou d’une femme, 17  la figure d’un animal qui soit sur la terre, la figure d’un oiseau qui vole dans les cieux, 18  la figure d’une bête qui rampe sur le sol, la figure d’un poisson qui vive dans les eaux au-dessous de la terre.  (Deut 4 : 15-18) Dieu est esprit, Jésus est devenu esprit et tous les saints seront aussi des esprits semblables aux anges à la résurrection (Marc 12 :25). En conséquence, on ne peut pas les représenter de quelque manière que ce soit.

Aucun adorateur de l’Eternel Dieu n’a le droit de fabriquer des statues, des statuettes ou des images en bois ou en métal pour les placer dans sa maison, dans un lieu de culte ou dans un lieu de pèlerinage. C’est une abomination devant Dieu. Cette interdiction faite au peuple hébreu est valable pour nous les chrétiens parce que nous adorons le même Dieu. Ainsi dit le Seigneur : Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, œuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret ! Et tout le peuple répondra, et dira: Amen ! (Deut 27 :15) Par-là, nous comprenons que toutes les images taillées ou fondues représentent des démons et non l’Eternel Dieu. Et les adorateurs qui se prosternent devant ces représentations sont des idolâtres et non des adorateurs de Dieu. Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur : Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, 52  vous chasserez devant vous tous les habitants du pays, vous détruirez toutes leurs idoles de pierre, vous détruirez toutes leurs images de fonte, et vous détruirez tous leurs hauts lieux. 53  Vous prendrez possession du pays, et vous vous y établirez ; car je vous ai donné le pays, pour qu’il soit votre propriété. (Nombres 33 :51-53)

L’Eternel, ton Dieu, te les livrera ; et il les mettra complètement en déroute, jusqu’à ce qu’elles soient détruites. 24  Il livrera leurs rois entre tes mains, et tu feras disparaître leurs noms de dessous les cieux ; aucun ne tiendra contre toi, jusqu’à ce que tu les aies détruits. 25  Vous brûlerez au feu les images taillées de leurs dieux. Tu ne convoiteras point et tu ne prendras point pour toi l’argent et l’or qui sont sur elles, de peur que ces choses ne te deviennent un piège ; car elles sont en abomination à l’Eternel, ton Dieu. 26  Tu n’introduiras point une chose abominable dans ta maison, afin que tu ne sois pas, comme cette chose, dévoué par interdit ; tu l’auras en horreur, tu l’auras en abomination, car c’est une chose dévouée par interdit. (Deut 7 :24-26)

Ce qui est une abomination devant Dieu et qui attire la malédiction sur les idolâtres, ce sont bel et bien les images taillées, les statues et toutes les formes de représentation des démons qu’on appelle dieu. Ce sont des choses immondes. En Côte d’Ivoire, nos ancêtres n’étaient pas hébreux, donc ils adoraient aussi des démons qu’ils représentaient par des images diverses et qui étaient nommés,  telles que les masques. Ils adoraient aussi les femmes et les maris de l’au-delà qui sont représentés par des images de femme ou d’homme sculptées. Ce qui était de la pratique des nations qui ne connaissaient pas Dieu ne peut pas être la pratique du peuple de Dieu aujourd’hui. Et si Dieu a interdit ces choses aux enfants d’Israël, ce n’est pas avec l’Eglise de Jésus-Christ qu’Il va accepter cela, d’autant plus que l’Eglise est dans une Alliance meilleure que celle d’Israël. Maudit est celui ou celle qui place une image taillée ou fondue d’homme comme Jésus ou de femme comme la vierge Marie dans sa Maison ou dans un lieu quelconque pour l’adorer ou la vénérer.

Dans le Nouveau Testament, parlant de l’adoration avec la femme Samaritaine, Jésus lui dit : Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23  Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24  Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. (Jean 4 : 22-24) Dieu est Esprit. Il faut alors que ceux qui l’adorent le fassent en esprit et avec vérité. Il ne s’agit pas ici de gens qui ont des statuettes de Marie, de Jésus et des saints avec des amulettes de chapelets comme des musulmans qui prient Allah. L’Eglise de Jésus-Christ n’a pas besoin de tels adorateurs. Aujourd’hui il ne s’agit plus d’adorer sur des montagnes ou des grottes, comme le disait la femme samaritaine à Jésus : Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. En Christ, c’est le cœur des disciples qui est le lieu d’adoration ; malheureusement, cette femme samaritaine croyait qu’il fallait adorer sur les montagnes, dans les hauts lieux et les juifs croyaient qu’il fallait adorer dans le temple à Jérusalem. Mais Jésus jugea les deux croyances : L’heure est venue ou il faut adorer Dieu en esprit et en vérité. Etienne rappellera aux juifs dans sa prédication, dans Actes chapitre 7, que Dieu n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme.

Une statuette de Jésus ou de Marie est l’œuvre d’un artisan ; donc ça ne peut en aucun cas représenter Dieu ou sa présence. David trouva grâce devant Dieu, et demanda d’élever une demeure pour le Dieu de Jacob ; 47  et ce fut Salomon qui lui bâtit une maison. 48  Mais le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme, comme dit le prophète: 49  Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, Ou quel sera le lieu de mon repos ? (Actes 7 :47-49)

Comme Dieu n’habite pas dans ce qui est fait de mains d’hommes, Jésus a prédit la destruction du Temple de Jérusalem qui était le grand symbole de l’adoration d’Israël. Il fallait que le temple de Jérusalem soit détruit pour que les chrétiens comprennent que l’adoration de Dieu aujourd’hui doit se faire en esprit et en vérité. Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple, ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. 2  Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. (Matth 24 :2) Dieu n’habite pas dans ce qui est fait par les mains des hommes comme le temple de Jérusalem ou la basilique Notre dame de la Paix de Yamoussoukro. C’est pourquoi Il a donné Jésus-Christ Son fils dans lequel Il a habité pleinement parmi nous. Jésus était le Temple de Dieu. C’est pourquoi Paul nous apprend qu’en lui, habitait corporellement toute la plénitude de la divinité. (Col 2 :9)

Après Jésus, c’est nous ses disciples qui sommes devenus le Temple de Dieu. Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. (Jean 14 :23) En effet, Dieu nous a acquis pour nous habiter. C’est cela le sens de notre adoration. Aucun chrétien n’a été appelé à Jésus pour vénérer des saints ou des saintes, des statues ou des lieux saints ; le faire, c’est attirer sur soi la condamnation. Paul dit : 15  Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? 16  Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17  C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.  18  Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. (2 Cor 6 :15-18)

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?  Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. (1 Corinthiens 3:16-17)

La question qu’on peut poser aux frères catholiques est-celle-ci : Qui habite les statues de Marie, de Jésus et des saints qu’on rencontre dans les maisons, les lieux de pèlerinage et dans les temples catholiques ? En Côte d’Ivoire, une statue de la vierge aurait pleuré du sang. Quel est cet esprit qui a pleuré du sang ? La question reste posée puisque pour nous les chrétiens, Dieu d’Israël et notre Dieu n’habite pas dans les statues. Mon cher lecteur, quel est l’esprit qui vit dans les grottes mariales et qui maintenant se manifeste dans les Messes en l’honneur de Marie ? Selon les écritures, ce n’est pas l’Esprit de Dieu parce que Dieu n’habite pas dans ce qui est fait de mains d’hommes, mais au contraire, Dieu habite dans les chrétiens.

Les hauts lieux des idoles

Au temps des enfants d’Israël, dans leur déviation, ils bâtissaient des hauts lieux où ils allaient brûler de l’encens à d’autres dieux et sacrifiaient des victimes pour des dieux païens. Aujourd’hui les hauts lieux, ce sont les grottes mariales, les lieux de pèlerinage et maintenant des sanctuaires de la vierge qu’on érige çà et là en bordure des grandes voies de telle manière que tous ceux qui passent voient. En Christ, il n’existe pas de hauts lieux.  La Bible relate les abominations des rois d’Israël.

(2 Rois 17:9-11)  Les enfants d’Israël firent en secret contre l’Eternel, leur Dieu, des choses qui ne sont pas bien. Ils se bâtirent des hauts lieux dans toutes leurs villes, depuis les tours des gardes jusqu’aux villes fortes.  Ils se dressèrent des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. Et là ils brûlèrent des parfums sur tous les hauts lieux, comme les nations que l’Eternel avait chassées devant eux, et ils firent des choses mauvaises, par lesquelles ils irritèrent l’Eternel.

(Habacuc 2 : 18-20) 18  A quoi sert une image taillée, pour qu’un ouvrier la taille ? A quoi sert une image en fonte et qui enseigne le mensonge, Pour que l’ouvrier qui l’a faite place en elle sa confiance, Tandis qu’il fabrique des idoles muettes ? 19  Malheur à celui qui dit au bois : Lève-toi ! A une pierre muette : Réveille-toi ! Donnera-t-elle instruction ? Voici, elle est garnie d’or et d’argent, Mais il n’y a point en elle un esprit qui l’anime. 20  L’Eternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui !

Nul ne peut transporter Dieu, mais une idole comme la Vierge Marie des catholiques peut être transportée par ses adorateurs. En Christ, l’adoration ne se passe pas de cette manière. Les premiers chrétiens et les apôtres ne se promenaient pas dans les rues de Jérusalem avec des statues de Jésus et de Marie, mais ils étaient remplis du Saint-Esprit. (Actes 2) Ce que nous voyons sur cette image est du fétichisme converti en catholicisme.

(Deutéronome 16:21)  Tu ne fixeras aucune idole de bois à côté de l’autel que tu élèveras à l’Eternel, ton Dieu.

(Jean 4:23-24)  Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent,  l’adorent en esprit et en vérité.

Grotte Notre Dame des grâces du voyageur.

Mes chers frères et sœurs, abandonnez les grottes. Soyez sages de la sagesse de Dieu. Ecoutez la Parole de Dieu pour votre salut. Esaïe trouve que c’est ridicule d’adorer des idoles, œuvre des mains des artisans. (Esaïe 44 :15-22)

Ces arbres servent à l’homme pour brûler, Il en prend et il se chauffe. Il y met aussi le feu pour cuire du pain ; Et il en fait également un dieu, qu’il adore, Il en fait une idole, devant laquelle il se prosterne. 16  Il brûle au feu la moitié de son bois, Avec cette moitié il cuit de la viande, Il apprête un rôti, et se rassasie ; Il se chauffe aussi, et dit: Ha ! Ha ! Je me chauffe, je vois la flamme !

17  Et avec le reste il fait un dieu, son idole, Il se prosterne devant elle, il l’adore, il l’invoque, Et s’écrie : Sauve-moi ! Car tu es mon dieu ! 18  Ils n’ont ni intelligence, ni entendement, Car on leur a fermé les yeux pour qu’ils ne voient point, Et le cœur pour qu’ils ne comprennent point.

19  Il ne rentre pas en lui-même, Et il n’a ni l’intelligence, ni le bon sens de dire: J’en ai brûlé une moitié au feu, J’ai cuit du pain sur les charbons, J’ai rôti de la viande et je l’ai mangée ; Et avec le reste je ferais une abomination ! Je me prosternerais devant un morceau de bois !

20  Il se repaît de cendres, Son cœur abusé l’égare, Et il ne sauvera point son âme, et ne dira point : N’est-ce pas du mensonge que j’ai dans ma main ? 21 Souviens-toi de ces choses, ô Jacob ! O Israël ! car tu es mon serviteur ; Je t’ai formé, tu es mon serviteur ; Israël, je ne t’oublierai pas.

Les bouddhistes, les féticheurs et toutes les autres sectes que nous connaissons à travers le monde peuvent fabriquer des statues et les placer dans des endroits secrets pour leur brûler des parfums ou les prier, mais pas les chrétiens. Ceux qui se réclament de Christ n’ont pas le droit d’agir de cette manière parce que c’est une abomination devant Dieu. Les chrétiens catholiques qui se livrent à cette pratique doivent savoir qu’ils adorent un esprit malin, un démon déguisé en ange de lumière qui se fait appeler Vierge Marie.

Le problème ici, est qu’il y a une malédiction qui est attachée à l’abomination.  Aujourd’hui, cet esprit a dans l’Eglise catholique des prêtresses, des femmes très dévouées qui manifestent un charisme tout à fait diabolique et qui captivent pour leur perdition beaucoup de croyants ignorants. On peut dire que le fétichisme africain s’est mué dans la religion catholique et les prêtres sont devenus des féticheurs. Plusieurs prophétesses sont maintenant révélées dans le culte marial. Elles sont consultées comme on consulte les danseuses de ‘’Komians’’ dans nos villages. Où est la parole de Dieu dans toutes ces choses ? Que cherchent nos frères catholiques ? Sans le savoir, les adorateurs de « Maman Marie » sont retournés dans le fétichisme africain.  

Le jugement de ceux qui pratiquent l’abomination

Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris ; car ces paroles sont certaines et véritables. 6  Et il me dit : C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement. 7  Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

8  Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. 9 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. (Apoc 21: 5-8)

Les idolâtres n’iront pas au ciel parce que leur sort, c’est la seconde mort, la séparation éternelle d’avec Dieu. En attendant d’aller en enfer, les idolâtres purgent déjà une peine sur la terre révélée par Paul dans son épitre aux romains. Il montre que ceux qui prient les statues et les idoles sont livrés à l’impureté et à l’homosexualité. Aujourd’hui, on est étonné d’apprendre les affaires de pédophilie et d’homosexualité avec les prêtres catholiques et les religieuses. On est étonné de voir que les croyants catholiques n’arrivent pas à se séparer du péché et à expérimenter une vraie conversion en Jésus-Christ. Mais en priant les idoles, on ne peut que s’éloigner de Dieu. 

En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, 21  puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22  Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous ; 23  et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. 24  C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté, selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; 25  eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !

26  C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; 27  et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. (Rom 1 :20-27)

En Côte d’Ivoire, depuis que notre pays a été confié à la vierge Marie à l’inauguration de la Basilique notre Dame de la Paix de Yamoussoukro, il n’y a plus eu de paix. La Côte d’Ivoire a sombré dans le chao, depuis les violences de 1990 jusqu’à aujourd’hui. Les ivoiriens sont devenus violents et les images du démon de Marie se sont multipliées dans le pays. Partout des grottes mariales, des lieux de pèlerinage, des sanctuaires. Dans les résidences, dans les bureaux, même dans les voitures, des images de Marie avec des chapelets.  Quel est ce culte ? Quel est ce nouveau dieu ? L’idole appelée ‘’Vierge Marie’’ est devenue le dieu des chrétiens catholiques de Côte d’Ivoire et même du monde entier. Ses adeptes deviennent de plus en plus nombreux. Il a davantage de prophètes et de prophétesses au sein de l’Eglise catholique et plusieurs familles lui confient leur sort. Mais comment pouvez-vous mépriser Dieu à ce point ?

Les cadres de l’administration ivoirienne et des forces armées organisent maintenant des pèlerinages à l’étranger, en France, à Lourdes ; tout cela dédié à Marie. Que cherchent les ivoiriens avec ‘’la vierge Marie’’ ? Mes chers lecteurs, aucun adorateur de la vierge Marie n’entrera dans le Paradis de Dieu parce que nulle part dans la Bible ne se trouve prescrit l’adoration ou la vénération de la Vierge Marie. Marie mère de Jésus est une sœur en Christ dont la Bible parle.

Pourquoi Marie - l'immaculée conception

L’immaculée conception est un dogme de la foi catholique. Ce dogme dit que Marie, depuis sa conception dans le sein de sa mère, n'a pas été entachée par le péché originel. Selon l'église Catholique, Marie a été conçue sans péché ; ce qui serait la raison principale de son choix pour porter le Messie. Mais l’immaculée conception ne peut pas être la raison du choix de la vierge Marie. Celui qui veut connaitre les raisons qui ont poussé Dieu à choisir Marie comme Mère-porteuse de l’enfant Jésus doivent d’abord s’intéresser à la Mission du Christ sur la terre. Il existe essentiellement trois raisons fondamentales du choix de la Vierge Marie. Premièrement, le Messie devait naître dans la Maison de David pour être Roi ; deuxièmement, le Messie devait naître sacrificateur et troisièmement, il devait naître d’une vierge.

Jésus-Christ - fils de David et Roi

31  Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.

32  Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. 33  Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin(Luc 1 :31-33)

Selon les promesses faites à David par Dieu, il devait avoir pour toujours un successeur sur son trône. Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés devant toi, ton trône pour toujours affermi.  (2 Sam 7v16). Cette promesse devait trouver son accomplissement avec le Messie qui devait naître dans la maison royale de David. Et l’ange Gabriel qui avait parlé à Marie a rappelé que l’enfant qu’elle allait porter serait fils de Dieu, mais aussi fils de David parce qu’il hériterait du trône de David. Alors convenons ensemble qu’au temps de la naissance de Jésus, il existait certainement beaucoup de vierges en Israël, mais il fallait à Dieu, une vierge qui était liée à un homme de la maison royale de David pour donner au Messie la qualité d’enfant royal. C’est ce qui s’est passé avec Joseph. Dans le nouveau Testament, Matthieu le chapitre 1 établit la généalogie de Jésus-Christ : Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d’AbrahamDans une filiation humaine, Jésus est fils d'Abraham et fils de David. Et si Jésus est appelé fils de David, c’est à cause de Joseph son père, qui l’avait élevé. Donc l’une des raisons du choix de Marie pour porter le Messie, c’est qu’elle était fiancée à Joseph qui était de la Maison de David.

Jésus-Christ sacrificateur

Jésus-Christ ne devait pas seulement naître Roi, mais il devait être issu de la race des sacrificateurs parce qu’il venait faire un sacrifice dans le monde. Cela fait partie des conditions de la naissance du Messie.  Déjà les prophéties avaient tracé la voie : L’Eternel l’a juré, et il ne s’en repentira point : Tu es sacrificateur pour toujours, A la manière de Melchisédek. (Psaumes 110:4) Cette Prophétie parlait du Christ et c’est Paul qui va le révéler  plus tard dans Hébreux 7. 19  Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au-delà du voile, 20  là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. (Hébreux 7 :19-20)

Jésus est né sacrificateur. Mais de qui tenait-il cette qualité dans son humanité ? De sa mère, Marie. En effet, la Bible ne donne pas beaucoup d’informations au sujet des parents de Marie, mais il est évident qu’ils étaient connus. Par exemple, Elisabeth, la mère de Jean Baptiste est présentée comme une parente de Marie, chez qui elle était demeurée trois mois pendant sa grossesse. Dans la version Martin, il est dit « Et voici, Elisabeth ta cousine, a aussi conçu un fils en sa vieillesse » (Luc 1 :36). Et Elisabeth était issue d’Aaron ; donc certainement que Marie était issue de la grande famille des sacrificateurs : Au temps d'Hérode, roi de Judée, il y eut un sacrificateur du nom de Zacharie, de la classe d'Abia, sa femme était une descendante d'Aaron, et son nom était Elisabeth. (Luc 1 :5) Marie était issue d’Aaron comme sa cousine Elisabeth, ce qui est vrai selon les fonctions prophétiques du Seigneur Jésus. Ainsi le Seigneur exerce des fonctions royales sur le trône de David parce qu'Il est issu de David par Joseph, l'époux de Marie et exerce des fonctions sacerdotales parce qu'Il est issu d'Aaron de par sa mère Marie, en sorte qu'il n'est pas fait entorse à la loi.

La virginité

Voici que la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils et on lui donnera le nom d'Emmanuel  (Esaïe 7v14). Marie elle-même au moment de la conception du Messie devrait être trouvée vierge, mais cela ne suffisait pas, car il fallait qu’elle soit fiancée à un homme de la Maison royale et qu’elle soit elle-même issue d’une famille de sacrificateur. Ici, la bible n’a jamais imposé une condition d’immaculée conception. Marie n’a pas porté le messie parce qu’elle était née sans péché. C’est une invention catholique. L’immaculée conception est catholique et non biblique. Nul n’a été conçu sans péché, au contraire, tous sont conçu dans le péché depuis la chute dans le Jardin d’Eden d’autant plus qu’Eve est la mère de tous les vivants et que le péché originel demeure un lien naturel de sang et d’esprit. Dans son plan de salut, Dieu n’avait pas besoin d’une personne conçue sans le péché originel, mais plutôt d’une VIERGE pour porter le Messie.  

Au total, si Marie a été choisie pour porter le Messie, c’est à cause de ces trois raisons essentielles : l’appartenance de Joseph, son fiancé, à la Maison de David, l’appartenance de Marie elle-même à la famille d’Aaron et sa virginité.

Les frères et soeurs de Jésus

Marie et son époux ont bel et bien eu des enfants après la naissance du Messie, selon ce qui est écrit : N'est-ce pas le fils du Charpentier ? Sa mère ne s'appelle t-elle pas Marie ? Et ses frères, JacquesJosephSimon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ?  (Math 13 v 55). On prétend à l'église Catholique qu'il s'agit des parents proches du Seigneur. Mais il est clair selon les Ecritures qu’il n’en est rien du tout. Jésus-Christ a bel et bien eu des frères et des sœurs. Au sujet de Jésus : Ses frères lui dirent, pars d'ici et va en Judée afin que tes disciples contemplent aussi les œuvres que tu fais. (Jn 7-3).

Parmi elles étaient Marie Madeleine, Marie Mère de Jacques et de Joseph (frères de Jésus) et la mère des fils de Zébédé.   (Mat. 27-56). Jacques et Joseph ont été cités dans Mathieu 13-55 et dans Marc 6-3 comme fils de Marie et frères de Jésus.

Je n'ai vu aucun autre des apôtres si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur  (Gal.1-19). 

Jacques est encore cité ici comme le frère du Seigneur Jésus et ce Jacques était selon les écritures l'une des colonnes de l'église de Jérusalem : Jacques, Céphas et Jean considérés comme des colonnes  (Gal. 2-9). Jude, serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques (Jude 1-1).  Jude a été également cité dans Mathieu 13/ 55 et Marc 6/3 comme frère de Jacques et de Jésus et fils de Marie. Cependant, sous sa propre plume, il a reconnu n'être que serviteur de Jésus. Jude pouvait se prévaloir d'être le frère de Jésus selon la chair, mais il a compris que cette filiation humaine n'est que charnelle. Malgré tous ces versets bibliques, l'on persiste à croire que Marie est demeuré vierge toute sa vie.

Lorsque le Sabat fut passé, Marie Madeleine, Marie (mère de Jacques) et Salomé achetèrent des aromates afin d'aller embaumer Jésus. (Marc 16-1). Il s'agit encore ici de Jacques qui est cité comme fils de Marie. Le mot ''cousin'' existe dans la Bible, c’est pourquoi il aurait été employé pour désigner toutes ces personnes si effectivement il ne s'agissait que des cousins de Jésus comme plusieurs le prétendent.  (Colossiens 4:10)  Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres s’il va chez vous, accueillez-le.

Par ailleurs, il serait ridicule de croire que Joseph ait vécu douze années avec Marie, après la naissance de Jésus sans que cette dernière n’ai été sa femme Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pacque. Lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent selon la coutume de la fête  (Luc 2 V 41). Marie n'est pas demeurée effectivement vierge toute sa vie, mais elle a eu des enfants. Il ne faut jamais penser ou croire que Marie ait été choisie pour porter le Messie parce qu'elle a été conçue sans péché. De tout cela, il n'en est rien. Marie fut choisie pour porter le Messie parce qu'elle était fiancée à un homme de la maison de David. C’est la grâce de Dieu.

Marie n'est pas aussi la « Mère Universelle » comme on veut nous le faire croire ; car la Bible dit dans Genèse 3 v 20 que: L'homme donna le nom d'Eve à sa femme parce qu'elle a été la mère de tous les vivants. Celle qui mérite d'être appelée mère universelle selon la Bible, c'est bel et bien Eve qui a été créée alors que le péché n'existait même pas encore sur la terre et qui est la mère de tous les vivants. Il faut soutenir en accord avec les écritures que Marie ne fut qu'une brave servante du Dieu vivant comme toute autre servante de Dieu (Ruth, Esther, Déborah etc). Il n'est donc pas juste de lui vouer une adoration ou une vénération particulière : Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit faite selon ta parole. (Luc 1-38).

La pensée humaine dans l'adoration de Marie

Selon les Ecritures, seul Dieu doit être vénéré et adoré. Même les anges refusent qu'on les adore. Pourquoi alors vénérer Marie jusqu'à lui adresser des prières ? A ce stade on ne parle plus de vénération mais d'adoration. Lorsque Jean voulait adorer l'ange qui lui montrait les révélations d'Apocalypse, ce dernier lui dit : Gardes-toi de le faire, je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu ! (Apoc 22 v 8-9). Il faut vénérer et adorer Dieu Seul.

Les Chrétiens Catholiques en priant Marie lui demandent d'intercéder auprès de son fils pour eux. Ils s’imaginent qu’en demandant à la mère d’intervenir auprès de son fils en leur faveur, Il agirait certainement. Cette manière de voir les choses est normale, mais c’est une démarche humaine dont on n’a pas besoin dans l’adoration de Jésus-Christ. Ce n’est pas de cette manière que les apôtres et les prophètes nous ont appris à adorer Dieu. Jésus Lui-même avait déjà rassuré les disciples au sujet de l’exaucement de nos prières : En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ; 13  et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. 14  Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. (Jean 14 :12-14) Jésus, le fils nous a déjà dit que si nous demandons quelque chose en son nom, Il le fera. Mais où est le problème ? A-t-on besoin de mettre cette Parole en doute pour aller passer par « sa mère ! ». En plus, Jésus nous a donné son nom qui contient une puissance particulière pour nos combats spirituels ! Son nom opère des miracles. Mais que peut faire le nom de Marie ? Jésus dit encore : 

Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16  Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. 17  Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; 18  ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. 19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu. (Marc 16 :15-19)

Mes chers amis, c’est par des pensées humaines que  l’Eglise catholique a créé auprès de Jésus, une place d’intercession à Marie ; cela n'existait pas auparavant. Paul s’est écrié dans Romains : 33  Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie ! 34  Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous (Rom 8 :33-34) Qui intercède pour nous ? C’est Jésus ! Qui pardonne nos péchés ? C’est Jésus ! C’est ce que la bible dit. Jésus intercède pour nous parce qu’Il est ressuscité et qu’il est assis à la droite de Dieu. Il y a un seul Dieu et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. (1Tim 2 v 5-6). Il est clair que l’œuvre de médiation et d'intercession ne se fait pas par la décision des hommes. Jésus  intercède pour nous auprès du père parce que c'est Lui qui nous a rachetés en payant la rançon. Demander à Marie d'intercéder pour nous les chrétiens auprès de son fils est une prière insensée et humaine.

Entre Jésus et le croyant, il n'y a pas besoin de médiation parce que depuis le sacrifice de Golgotha, nous avons un libre accès au sanctuaire. (Heb 9 v 7-11). Ce sont les païens qui ne savent pas ces choses sinon les enfants de Dieu savent qu'ils n'ont pas besoin des saints ou de la Vierge Marie pour prier pour eux. Jésus-Christ est aussi notre avocat. Mes petits-enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. (1 Jean 2/1) Ce mot Avocat est unique dans la bible et  s’applique uniquement à Jésus. Si Christ est notre intercesseur auprès de Dieu et notre avocat devant son tribunal, c’est suffisant.

Jésus-Christ est l'image du Dieu invisible, et c'est en Lui que Dieu a rencontré les hommes, car Dieu était en Jésus-Christ, réconciliant le monde avec lui-même. Dès lors, un homme qui voudrait adorer Dieu doit le faire en Esprit et en vérité. Il ne s'agit pas de prier devant des statuettes ou des statues de saints. Au temps des apôtres, ils ne priaient pas les statues d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Dans le temple de Jérusalem, il n’existait pas non plus des statues en honneur des saints de l’Ancien Testament. On n’a jamais trouvé dans le temple de Jérusalem, des statues d’Abraham notre père dans la foi ou de Moïse ou d’un quelconque saint de l’Ancien Testament qui sont ressuscités lors de la résurrection de Jésus-Christ. « Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, 52  les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. 53  Etant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. »

(Matth 27 : 51-53) Il a existé des saints dans l’Ancien Testament, mais la Loi de Moïse n’avait jamais prescrit que des statues et des autels leur soient dressés pour être vénéré. Au contraire, la Loi avait interdit ces pratiques. Pourquoi alors l’Eglise catholique vénère-t-elle les saints qui sont décédés au  nom de la FOI chrétienne ?

Les apôtres du Christ n’avaient pas prescrit que l’Eglise devrait vénérer les saints qui sont morts. Aucune trace de ces pratiques n’existe dans la vie de Jésus et des apôtres. Les quatre évangiles qui retracent la vie de Jésus, les Actes des apôtres  et les différentes épîtres que les apôtres ont adressées aux saints ne font pas état de telles pratiques. D’où viennent alors ces pratiques catholiques ? Les pères apostoliques n’ont pas prié, ni vénéré la vierge Marie. Marie, la mère de notre Seigneur Jésus-Christ était avec les disciples dans la chambre haute pour rechercher, le Saint Esprit qui leur avait été promis par le Seigneur : Tous d'un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, avec Marie, mère de Jésus, et avec ses frères (Actes: 1 V 19).  D'où est donc venue cette pratique ? Pas de Pierre, ni de Paul, ni de Jean.

Aujourd'hui, l'Eglise catholique adore une femme qui recherchait aussi le Saint-Esprit avec les apôtres sous prétexte qu'elle est montée au ciel. Nous savons que Marie n'est pas montée au ciel parce qu'il ne peut pas s'agir de Marie dans le texte d'Apocalypse 12 V 1-6. La Bible dit que Satan se déguise en ange de Lumière. Certainement que dans l’histoire de l’Eglise catholique, des démons sont apparus à des croyants qui n’ont pas de discernement et de connaissance pour faire la différence entre les anges et les démons.

les apparitions dans la bible

Selon les témoignages des chrétiens catholiques, la vierge est apparue plusieurs milliers de fois à travers le monde, mais toutes les apparitions de la vierge ne sont pas reconnues par l’Eglise catholique. Il existe des milliers d’apparitions depuis plusieurs siècles. Dans ce chapitre, nous voulons comparer quelques apparitions de la vierge avec la bible pour savoir si c’est conforme à la Parole de Dieu. En effet, toutes les apparitions surnaturelles ne viennent pas de Dieu. Satan se déguise lui-même en ange de lumière pour séduire les hommes. Malheureusement, les lieux d’apparition de la vierge deviennent souvent des lieux de pèlerinage pour les frères catholiques. Les plus célèbres sont Lourdes et Fatima.

Il existe une problématique fondamentale sur le sujet des prétendues apparitions de Marie, mère de Jésus. L’Eglise catholique fait tout pour éviter la question, mais elle se pose avec beaucoup d’acuité : Marie, mère de Jésus a-t-elle la capacité spirituelle d’apparaitre aux vivants ? Autrement dit, est-ce que les saints peuvent apparaitre aux vivants après leur mort ? On peut déjà regarder dans la Bible pour trouver des réponses à cette question.  La bible présente essentiellement trois formes d’apparition : les apparitions dans les visions et les songes et les apparitions réelles.

Au commencement, Dieu apparaissait à Abraham notre père dans la foi. Il lui est apparu plusieurs fois en songe et en vision et une fois dans la réalité, avec trois anges qui l’accompagnaient.

L’Eternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Eternel, qui lui était apparu. (Gen 12 : 7)

1 Lorsqu’Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit : Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre. 2  J’établirai mon alliance entre moi et toi, et je te multiplierai à l’infini. 3  Abram tomba sur sa face ; et Dieu lui parla, en disant: 4 Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations. 5  On ne t’appellera plus Abram ; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations. 6  Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations ; et des rois sortiront de toi. (Gen 17 :1-6)

Aux chênes de Mamré, le Seigneur était apparu physiquement à Abraham après lui être apparu plusieurs fois dans des visions et des songes. Le Seigneur Dieu était apparu comme un homme, accompagné de deux anges eux-aussi apparus comme des hommes. Ils ont mangé et bu chez Abraham et y sont restés pour se reposer.

L’Eternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. 2  Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. 3  Et il dit : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur. 4  Permettez qu’on apporte un peu d’eau, pour vous laver les pieds ; et reposez-vous sous cet arbre. 5  J’irai prendre un morceau de pain, pour fortifier votre cœur ; après quoi, vous continuerez votre route ; car c’est pour cela que vous passez près de votre serviteur. Ils répondirent : Fais comme tu l’as dit. (Gen 18 :1-5)

Le Seigneur Dieu apparut aussi à Isaac. L’Eternel lui apparut dans la nuit, et dit : Je suis le Dieu d’Abraham, ton père ; ne crains point, car je suis avec toi ; je te bénirai, et je multiplierai ta postérité, à cause d’Abraham, mon serviteur. 25  Il bâtit là un autel, invoqua le nom de l’Eternel, et y dressa sa tente. Et les serviteurs d’Isaac y creusèrent un puits. (Gen 26 :24-25)

L’Eternel apparut à Moïse dans une flamme de feu, un buisson ardent. La particularité de cette apparition est qu’on ne voit aucune forme humaine, mais une flamme de feu réelle. Dans cette expérience, Moïse n’était pas dans une vision, mais dans la réalité, comme lorsqu’Abraham avait reçu les trois hommes.

Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. 2  L’ange de l’Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. 3  Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. (Exode 3 :1-3)

(Exode 6:3)  Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob, comme le Dieu tout-puissant ; mais je n’ai pas été connu d’eux sous mon nom, l’Eternel.

Dieu était aussi apparu à Salomon dans une vision.

(1 Rois 3:5)  A Gabaon, l’Eternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit : Demande ce que tu veux que je te donne.

 (2 Chroniques 7:12)  l’Eternel apparut à Salomon pendant la nuit, et lui dit : J’exauce ta prière, et je choisis ce lieu comme la maison où l’on devra m’offrir des sacrifices.

Dans le Nouveau Testament, le Seigneur apparaissait aussi aux disciples.

(Matthieu 1:20)  Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ;

(Matthieu 2:13)  Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr.

(Matthieu 2:19) Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Egypte.

Jésus ressuscité apparut à plusieurs frères et sœurs. Les témoignages des disciples font état de quarante jours d’apparition avant son ascension au ciel. La particularité de ses apparitions est qu’elles étaient réelles.

(Marc 16:9)  Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d’abord à  Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.

(Marc 16:12)  Après cela, il apparut, sous une autre forme, à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.

(Marc 16:14)  Enfin, il apparut aux onze, pendant qu’ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité.

(Actes 1:3)  Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu.

Toutefois, après être monté au ciel, toutes les apparitions du Seigneur se feront dans des visions ou des songes.  

(Actes 23:11)  La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul, et dit : Prends courage ; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome.

(Actes 9:10)  Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision : Ananias ! Il répondit : Me voici, Seigneur !

Lorsque nous analysons toutes les apparitions dans l’Ancien, comme dans le Nouveau Testament, il est question de Dieu et des anges qui apparaissent aux croyants pour des raisons bien précises. Depuis le commencement, Dieu apparaissait aux saints qui marchaient selon sa Parole, depuis Abraham, Isaac et Jacob jusqu’aux saints du Nouveau Testament. Nulle part, on a vu que des saints décédés, avaient été divinisés par les vivants et vénérés, comme les catholiques le font pour la vierge Marie et les morts déclarés saints. Nulle part, on a vu des saints ressuscités, apparaitre aux frères dans le temple de Jérusalem ou dans des synagogues.

En effet, c’est Dieu et les anges qui peuvent apparaitre aux vivants. En conséquence, si nous avons des apparitions à l’Eglise catholique de la vierge Marie, c’est que les catholiques ont « divinisé » la vierge Marie. Marie est devenue une déesse et n’est plus une simple sainte. Dans les récits connus dans les Evangiles et les lettres des apôtres, c’est le Seigneur Jésus Lui-même et les anges qu’Il envoyait qui apparaissaient aux saints. A ce sujet, Jésus avait dit aux disciples : Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. (Jean 14:19) Aujourd’hui encore, nous pouvons voir le Seigneur parce qu’Il est vivant. Comme Il est vivant par la résurrection,  Il peut continuer d’apparaitre aux vivants. Mais les morts en Christ ne peuvent pas apparaitre aux vivants actuellement parce que la résurrection n’a pas encore eu lieu. En plus, aucun mort en Christ n’a de Mission auprès des saints vivants actuellement. C’est Jésus lui-même qui continu son œuvre à travers ses serviteurs. Il n’a envoyé aucun mort en Mission auprès de l’Eglise, car tous les morts en Christ se reposent. Alors d’où viennent les apparitions de Marie à l’Eglise catholique ?

On se rappelle que dans la Parabole du riche et du pauvre Lazare,  le riche avait plaidé pour que Dieu envoi Lazare, pour parler à ses frères vivants, au sujet de ce qui se passe après la mort.

27  Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père ; 28 car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. 29  Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent. 30  Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. (Luc 16 :27-30) Dans cet enseignement de Jésus, on peut voir qu’aucune mission n’a été confiée aux morts en faveur des vivants. Celui qui veut être sauvé doit écouter les serviteurs de Dieu qui sont encore vivant et qui lui prêche l’Evangile tous les jours. Ce n’est pas la peine de demander à des morts de prier ou d’intercéder en notre faveur. Ce n’est pas faisable. Ils ont Moïse et les prophètes, qu’ils les écoutent. Les apparitions de la vierge Marie dont on parle à l’Eglise catholique ne sont pas bibliques, mais il se cache derrière ces apparitions, une grande séduction diabolique.

Quelques apparitions de la vierge Marie

Lourdes

En février 1858, Bernadette Soubirous (14 ans), jeune fille simple et de santé fragile, part chercher du bois près du rocher de Massabielle, à Lourdes (Hautes-Pyrénées). Dans la partie supérieure de la grotte, lui apparaît une belle Dame vêtue de blanc. Jusqu’au mois de juillet 1858, elle aura 18 apparitions. Le sommet de toutes: le jeudi 25 mars, fête de l’Annonciation où la Vierge Marie se présente à elle comme étant « l’Immaculée Conception ».

Plusieurs milliers de personnes vont chaque année en pèlerinage à Lourdes pour rechercher la protection de la vierge Marie. Et tout cela tient sur le témoignage d’une jeune fille de 14 ans qui ne savait pas faire la différence entre les anges et les démons. La bible nous recommande d’éprouver les esprits pour savoir s’ils viennent de Dieu.  (1 Jean 4)

Le Message de Lourdes délivré par la vierge ne pouvait qu’être faux. Le démon appelé ‘’la reine du ciel’’ ne pouvait que confirmer les faux enseignements qui lui donnent de la force pour posséder les fidèles catholiques. « L’immaculée conception » ne peut pas être vraie. Le mystère de la naissance de Jésus n’est pas lié au fait que Marie ait été conçue sans péché. En effet, il ne pouvait pas exister d’être humain conçu sans péché, sinon Jésus ne serait pas venu dans le monde. Si Marie avait été conçue sans péché, elle aurait accompli la Mission pour laquelle Jésus est venu dans le monde. Mais c’est justement parce qu’il n’y avait personne pour sauver l’humanité parmi les hommes que Jésus est venu. C’est lui qui avait été conçu sans péché. C’est lui qui avait été miraculeusement conçu par la vertu du Saint-Esprit et non par le fait de l’homme.

Champion

En octobre 1859, la Vierge Marie apparaît trois fois à Adèle Brise, à Champion (Wisconsin, Etats-Unis). À l’issue d’une Messe, la jeune femme raconte ces apparitions à son confesseur. Elle explique avoir vu une femme vêtue d’un blanc éblouissant, et portant une couronne d’étoiles sur la tête. Le prêtre l’invite à demander l’identité à la dame. La Vierge lui répondra « Je suis la Reine du Ciel qui prie pour la conversion des pécheurs, et je désire que tu fasses comme moi ».

Pologne

En 1877, dans un village polonais, à Gietrzwald, la Vierge Marie apparaît à 160 reprises à deux jeunes filles : Justyna Szafrynska (13 ans) et Barbara Samulowska (12 ans). Le 30 juin, elle dit : « Je désire que vous récitiez le rosaire tous les jours ». Le 1er juillet, elle se présente : « Je suis la très sainte Vierge Marie Immaculée ». Les messages transmis invitent à la prière et à la pénitence.

Irlande

Le 21 août 1879, Mary McLoughlin (quarante-cinq ans) et Mary Byrne (vingt-neuf ans) aperçoivent des images lumineuses sur la façade de l’église paroissiale à Knock (Irlande). Elles voient la Vierge Marie, accompagnée de saint Joseph et de saint Jean l’Évangéliste. Elles avertissent toutes les personnes à l’entourage : quinze personnes voient la Vierge pendant près de deux heures. Aucun message n’est donné. Les témoins voient aussi un autel sur lequel se tiennent un agneau et une croix. Cette apparition ne peut qu’être de la séduction. Aucun saint n’apparait aux disciples de Christ. Ces expériences ne sont pas vraies.

En 1933, dans un petit village au sud de Liège, à Banneux (Belgique), la Vierge Marie apparaît à Mariette Béco (11 ans). Un soir, la jeune fille voit avec surprise une lumière dans le jardin. Elle aperçoit ensuite une dame qui l’invite à se rapprocher. Mariette s’en va, puis revient : la dame est toujours là. Elle se présentera comme la « Vierge des Pauvres ». Après avoir vécu pendant des années avec Joseph et fait des enfants avec lui, Marie ne pouvait plus apparaitre aux frères et se présenter à eux comme « une vierge »

Amsterdam

Le 25 mars 1945, la Vierge apparaît à Ida Peerdeman (1905-1996), à Amsterdam. C’est la première de 56 apparitions qui ont lieu entre 1945 et 1959. Un jour, elle a une vision prophétique de la situation de l’Église et du monde. Dans ces messages, Marie révèle le plan que Dieu veut réaliser à travers elle, pour le salut du monde et pour l’avènement d’une nouvelle ère. Elle se présente en disant : « Je me tiens sur ce globe terrestre, parce que je veux qu’on m’appelle “la Dame de tous les peuples” ». Dans toutes les prophéties bibliques, il n’existe aucun plan de Dieu avec Marie, annoncé à l’avance à part la naissance du Messie. Si Dieu avait un plan avec Marie, Il l’aurait annoncé dans les prophéties comme Il l’avait fait pour tous son plan concernant la fin des temps.

En Novembre 1981, la Vierge Marie est apparue à Kibeho, le lieu le plus pauvre du Rwanda, à Alphonsine Mumereke, Nathalie Mumukamazimepaka et Marie-Claude Mukangango. Elle se présente comme « Notre-Dame des Sept Douleurs », et fait allusion au massacre qui va déchirer le Rwanda en 1994. Elle exhorte à la prière incessante, au jeûne, à la repentance et à la conversion.

Lorsqu’on compare les apparitions de Dieu et des anges dans les récits bibliques avec les apparitions de la vierge Marie, on peut voir la nette différence. Les apparitions de Dieu ne sont pas spectaculaires et ne donnent pas lieu à des pèlerinages. Le Christ lui-même à qui appartient l’Eglise n’apparait pas autant aux chrétiens catholiques.  Il s’agit simplement de la manifestation d’un mauvais esprit qui se cache derrière Marie, la mère de Jésus pour tromper les chrétiens catholiques. La vierge Marie a été « divinisée » à partir du texte d’Apocalypse 12. Il est bien que ce texte soit examiné pour avertir ceux qui veulent persister dans la condamnation.

La vision de Jean n’est pas l’Assomption (Apocalypse 12)

Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. 2  Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. 3  Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.  4  Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. 5  Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône.

6  Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. 7  Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, 8  mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. ( Apoc 12 : 1-8)

Il est évident qu’il ne pouvait pas s’agir de la vierge Marie dans Apocalypse 12. Marie ne portait pas douze étoiles quand elle vivait, et elle n'est jamais ressuscitée avec douze étoiles sur la tête. Lorsque le Seigneur est ressuscité, Il a été vu par ses disciples. Lequel des disciples du Seigneur a aperçu Marie à sa résurrection des morts? Laquelle des nombreuses femmes qui suivaient le Seigneur avec Marie l’a vu à sa résurrection?  Sinon, qu'on nous dise ce que signifient ces douze étoiles ? Marie ne s'est pas enfuit dans un désert où elle a passé 1260 jours comme la Bible le prétend pour cette femme. Si oui, qu'on nous dise ce que signifient les 1260 jours qui équivalent à 3 ans et demi. Marie n'était pas non plus revêtue de soleil et de lune. Si oui qu'on nous dise ce que signifient la lune et le soleil qui l'enveloppent dans cette image d’Apocalypse 12.

Pour ceux qui comprennent la Parole prophétique, la femme dont il est question dans apocalypse 12,  est loin d'être un être humain. Il s’agit de l’Eglise de Jésus-Christ. Ce passage traite d'une autre question qui n'a absolument rien à voir avec les interprétations  auxquelles se livrent les docteurs de l’Eglise catholiques. Nous sommes écœurés lorsque nous entendons que Marie est ressuscitée et qu'elle entreprend une œuvre de « co-rédemptrice » auprès du Seigneur Jésus qui a versé son sang. Le seul qui est mort : c'est Jésus Christ et non Marie. Car l'œuvre de Rédemption n'est pas liée à la naissance du messie, mais bien à sa mort et à sa résurrection. Il n'y avait pas de Rédemption tant que Jésus-Christ n'était pas mort. En conséquence, tous ceux des croyants qui demandent pardon à Dieu par Marie n'ont jamais été pardonnés et ne sont d'ailleurs jamais nés de nouveau. Le livre d'Apocalypse est un livre prophétique qui n'a rien à voir avec les interprétations superficielles.

Pour ceux qui supposent qu'il s'agit de Marie et de Jésus dans Apocalypse 12, ils doivent penser au fait que Jean se trouvait sur l'île de Patmos pour voir les choses à venir, et non celles du passé. Les événements mentionnés ensuite ne se sont pas accomplis avec Marie et Jésus. Marie ne s'est pas enfuie dans un désert et Jésus n'a pas été enlevé après sa naissance, mais au contraire, c'est après avoir accompli la parfaite Rédemption et sa résurrection qu'il est monté au ciel. Pas une seul fois il est dit de Lui comme au sujet d'Enoc et d'Elie qu'il aurait été enlevé, mais bien qu'il fut élevé en haut dans le ciel d'ou l'expression " Ascension de Christ ".

Dans l'Ancien Testament, Israël en tant que peuple de l'alliance est qualifié à maintes reprises de femmes ou d'épouses dans sa relation avec Dieu. (Jér. 3 : 6-11 ; Osée 2 : 4). Dieu emploie des exemples naturels pour expliquer ses relations spirituelles avec son peuple. (Osée 2 : 20). Dans Esaïe 54 : 5-10, le Seigneur dit en rapport avec Israël: " car celui qui t'affecte est ton mari ; son nom est l'Eternel des Armées, et ton Rédempteur, le Saint d'Israël, Il sera appelé Dieu de toute la terre. Car l'Eternel t'a appelé comme une femme délaissée et affligée d'esprit, une épouse de la jeunesse qu'on a méprisée, dit ton Dieu. "

Dans le Nouveau Testament, il est question d'époux et d'Epouse (Jean 3/29) et de repas des noces (Mathieu 25/1-13). La femme que Jean a vue dans ce chapitre, ne peut être que l'Eglise de la Fin des Temps. Le fait qu’elle soit enveloppée du soleil et de la Lune veut dire qu’en Elle a été accomplie toutes les promesses de l’Ancien et du Nouveau Testament. La couronne des douze étoiles signifie que cette Eglise du Nouveau Testament est couronnée de la doctrine des douze apôtres.

Il est dit de la femme d'Apocalypse 12 qu'elle est enceinte et se trouve dans les douleurs de l'enfantement. Mais de quoi est enceinte cette femme ? Elle est enceinte de la vie de Jésus-Christ, son caractère divin qui sera manifesté dans son peuple de la fin des temps dans les nations pour les confondre avant le retour de Christ. Le dragon, Satan se tient devant cette femme pour dévorer son enfant, le fils, mais il échappe à cette confrontation avec le diable. Non ! Cette vision d’Apocalypse 12 ne peut pas représenter la  résurrection de la vierge Marie. Il s’agit plutôt de l’Eglise de la Fin des temps. Notre bien aimée sœur marie, Mère de Jésus se repose avec les Saints dans le paradis. Elle ressuscitera au dernier jour lorsque la voix de l'archange se fera entendre pour l'enlèvement. Pour nous, la '' Marie '' que l'église Catholique a aujourd'hui divinisée est un esprit séducteur. : " Et ce n'est pas étonnant car Satan lui-même se déguise en ange de lumière ".  (2 Cor 11 v 14). 

la vierge Marie -  reine des catholiques - la reine du ciel

S'il y a un esprit qui a réussi à séduire beaucoup de chrétiens, c'est bel et bien le démon de Marie qui possède aujourd'hui les Chrétiens Catholiques. L'Apôtre Jean écrivait aux chrétiens : Bien aimés, ne vous fiez pas à tout Esprit ; mais éprouvez les esprits pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde  (1 Jn 4v1). Les esprits s'éprouvent par la Parole de Dieu. Lorsque le Seigneur a envoyé ses disciples, Il leur a demandé d'être prudents comme des serpents. Aujourd'hui, il n'y a pas plus imprudents que les Chrétiens catholiques qui ne font attention à rien et qui se laissent séduire par des apparitions. L'adoration de la Vierge Marie qui consiste à la prier en lui faisant une place auprès de Dieu ou  de Jésus n'est pas recommandée par la Bible. Cette adoration suppose que Marie est une déesse, étant entendu que les chrétiens catholiques ne peuvent pas prier Marie en tant que femme de Joseph.  Si nous demeurons dans la logique catholique, dire de Marie qu'elle est la mère de Dieu veut dire qu'elle est elle-même une déesse. En réalité, l'église a entretenu un démon d'idolâtrie et de séduction assez puissant pour tromper la vigilance des chrétiens.

Aujourd’hui, nous pouvons nous poser des questions sur la prophétie de Siméon au sujet de Marie et de son fils Jésus-Christ dans Luc 2 v 34-35 : Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère : voici cet enfant est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et comme un signe qui provoquera la contradiction, et toi-même (marie) une épée te transpercera l'âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient révélées.

La prophétie se rapportant à Marie lui dit ’qu'une épée lui transpercera l'âme et révélera la pensée de beaucoup de cœurs’’. Cette épée en question est une parole qui est sortie du Seigneur Jésus pour réprimander un esprit qui s'est élevé au milieu d'une foule pour exalter Marie, la mère de Jésus. Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit : heureux le sein qui t'a porté et les mamelles qui t'ont allaité ! Mais Jésus répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! (Luc 11 v 27-28).

Cette voix qui s'est élevée au milieu de la foule était la voix du diable qui voulait accorder une importance particulière à la femme qui avait enfanté Jésus. Cette voix est celle dont parle la prophétie de Siméon en ce sens qu'elle a révélé la pensée de beaucoup de cœurs. Beaucoup de personnes en son temps pensaient qu'il fallait accorder une importance particulière à celle qui a porté et enfanté le Messie. Aujourd'hui ce même esprit d'idolâtrie s'est encore élevé au milieu des âges de l'Eglise à l'Eglise catholique.

A l'origine, les pensées des croyants catholiques et du clergé étaient exprimées dans la voix de cette femme. Marie étant un être humain ne doit donc pas être adorée, ni vénérée. Les saints non plus  ne doivent être appelés au secours. S’il y a quelqu'un qui doit être vénéré, c'est plutôt celui qui a pourvu au Messie et non celle qui l'a porté. C'est Dieu qui mérite l'adoration et la vénération. N'est-ce pas que Marie elle-même a reconnu être servante du Seigneur ? Les croyants catholiques ont entretenu aujourd'hui un culte satanique qui est celui de Marie. Jésus a dit qu'il ne fallait pas s'attacher à Marie, mais plutôt à la parole qui sort de la bouche du Seigneur. Il a également dit que : ses frères et sœurs sont ceux qui gardent sa parole et qui la mettent en pratique. Mais cette mise en garde n'a pas été entendue.

Cet esprit d'idolâtrie a pour force principale les Statues que nous trouvons un peu partout dans les églises Catholiques. C'est pour cette raison que Dieu nous a mis en garde depuis le livre de Deutéronome contre les images taillées:  Puisque vous n'avez vu aucune figure le jour où l'Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, prenez bien garde à vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une statue, une représentation de quelque effigie sur le modèle d'un homme (Jésus Christ) ou d'une femme, (Marie) de peur que levant tes yeux vers le ciel et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner devant eux et à leur rendre un culte . (Deut : 4 v 15-16-19).

Nous voyons par ce passage que Dieu refuse qu'on fasse même une image taillée en son nom parce que Dieu n'habite pas dans des statues, mais plutôt dans l'homme, dans le croyant. Dieu veut nous habiter, c'est pour cette raison qu'Il refuse qu'on dresse des statues en son nom. Quand nous nous inclinons pour embrasser une statue de Jésus-Christ, nous adorons un démon incarné: Tu ne te feras pas de statue, ni de représentation quelconque de ce qui est en haut dans le ciel, de ce qui est en bas sur la terre, et de ce qui est dans les eaux plus bas que la terre  (Exode 20 v 4).

Je suis l'Eternel (Yahweh) c'est là mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux statues  (Esaie 42 v 8-9). Dieu dit qu'il a un nom (Yahweh). Si nous voulons lui rendre gloire, il est mieux que nous le fassions selon Sa parole et non en érigeant des statues dans l'Eglise, car le Seigneur Dieu n'aime pas les statues. (Act 7 v 48-50) Cependant le Très-Haut n'habite pas dans ce qui est fait par la main de l'homme, comme dit le prophète.

En Côte d’Ivoire, comme dans beaucoup d’autres endroits,  une statue de la Vierge a pleuré du sang. Dans la Bible, nulle part, une statue n’a été animée par Dieu ou par un ange. Seuls les démons vivent dans les statues, dans les montagnes, dans les animaux, et dans les bois. C'est pour cette raison que le Seigneur a mis les croyants en garde contre les représentations des choses célestes parce que les représentations constituent des nids de démons. L'homme sans Christ constitue également un nid de démon. Une église ou une congrégation religieuse qui associe des statues à l'adoration ou au culte, que ce soit celles de Jésus-Christ, de Marie ou des Saints, entretient des démons d'idolâtrie et égare tous ses fidèles loin de la face de Dieu.

Une statue de la vierge qui a pleuré du sang.

Au jour du jugement, aucun chrétien ne parlera à la place d’un autre. Mais chacun sera face au Christ, qui jugera chacun, non selon les dogmes et les credo de son église, mais selon sa Parole. Sachez qu'au jour du jugement, ni le Pape, ni le Prêtre, ni l'Archevêque, ni le Pasteur ne parlera à votre place. Personne ne répondra à votre place. Pas même Marie. Toutes ces personnes répondront pour elles-mêmes. C'est pour cette raison qu'il importe aux frères catholiques de réviser leurs voies dès maintenant. Examinez-vous vous-mêmes pour savoir si vous êtes dans la foi, éprouvez-vous vous-mêmes  (2 Cor 13 v 5).

Aujourd'hui, dans l'église catholique, il y a des groupes de prières qui ont été spécialement consacrés à Marie, appelés  les légionnaires.  Il existe également des lieux soi-disant saints qui ont été consacrés à Marie, ainsi que des cathédrales et des chorales. Il y a des fidèles qui consacrent leurs maisons et leurs activités à la vierge Marie et ils disent qu’ils prospèrent. Mais sachez que ce démon qui vous fait prospérer est le même qui réclamera votre âme après votre mort. Mes chers frères et sœurs, toutes les prospérités ne viennent pas de Dieu. Toutes les apparitions ne viennent pas de Dieu. Ce n'est pas parce que vous priez la vierge Marie, que vous êtes exaucés, que vous êtes dans la volonté de Dieu. N’est-ce pas que les féticheurs sont exaucés quand ils font leurs incantations ? Les musulmans sont exaucés quand ils prient Allah. Les bouddhistes sont exaucés quand ils prient. L’exaucement à une prière n’est pas le signe que nous sommes en communion avec Dieu. Ne vous y trompez pas. Je vous donnerai un exemple dans la Bible

Les démons ne meurent pas - la Reine du Ciel (Jérémie 44)

En Octobre 1959, la vierge Marie est apparue à une femme et lui aurait dit : « Je suis la Reine du Ciel qui prie pour la conversion des pécheurs, et je désire que tu fasses comme moi »

Dans l’histoire d’Israël, le peuple avait adoré la reine du ciel, un démon, au lieu de l’Eternel Dieu. Cet esprit les bénissait et pourvoyait à leurs divers besoins. Je ne comprends pas les catholiques. Ne savent-ils pas que dans la bible, il y a un démon qui s’est appelé « la reine du ciel ? » C’est Jérémie qui donne le récit :

Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l’encens à d’autres dieux, toutes les femmes qui se trouvaient là en grand nombre, et tout le peuple qui demeurait au pays d’Egypte, à Pathros, répondirent ainsi à Jérémie: 16  Nous ne t’obéirons en rien de ce que tu nous as dit au nom de l’Eternel. 17  Mais nous voulons agir comme l’a déclaré notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel, et lui faire des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain pour nous rassasier, nous étions heureux, et nous n’éprouvions point de malheur. (Jer 44 :15-17)

Comme on peut le voir, les enfants d’Israël ont adoré un mauvais esprit appelé la reine du ciel. Ce n’était pas la vierge Marie, mais un esprit de séduction. Quand ils lui ont brûlé des parfums et fait des libations, Dieu s’est fâché contre eux et les a conduits en déportation. Mais on peut voir que ces hébreux n’avaient aucun regret parce que pour eux, la reine du ciel leur donnait du pain et le bonheur, ils n’avaient pas de malheur. C’est ce que nous entendons lorsque nous abordons la question de l’adoration de la vierge Marie avec les fidèles catholiques. Ils disent que la vierge leur procure le bonheur et la prospérité. Elle exhausse leurs prières : les malades sont guéris, les stériles enfantent, les célibataires se marient et les chômeurs ont du travail. Mais est-ce que les hébreux qui adoraient la reine du ciel avaient raison ? Non ! Et pourtant ils étaient exhaussés. Au contraire, en adorant la cet esprit, ils avaient abandonné l’Eternel Dieu, le Dieu des Hébreux et notre Dieu, comme aujourd’hui, les fidèles catholiques ont abandonné Jésus-Christ et sa vie pour s’attacher à des statues, des saints et à la vierge Marie, la reine du ciel, l’immaculée conception.

En réponse aux propos des idolâtres, Jérémie dit : 21  L’Eternel ne s’est-il pas rappelé, n’a-t-il pas eu à la pensée l’encens que vous avez brûlé dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos chefs, et le peuple du pays ? 22  L’Eternel n’a pas pu le supporter davantage, à cause de la méchanceté de vos actions, à cause des abominations que vous avez commises ; et votre pays est devenu une ruine, un désert, un objet de malédiction, comme on le voit aujourd’hui. 23  C’est parce que vous avez brûlé de l’encens et péché contre l’Eternel, parce que vous n’avez pas écouté la voix de l’Eternel, et que vous n’avez pas observé sa loi, ses ordonnances, et ses préceptes, c’est pour cela que ces malheurs vous sont arrivés, comme on le voit aujourd’hui.

Le peuple de Juda ne se rendait pas compte qu’il était en déportation parce qu’il avait péché contre Dieu en adorant la reine du ciel. Tout le peuple, les hommes et les femmes étaient dans le malheur, mais ne savaient pas pourquoi. Au lieu de revenir au Seigneur, ils voulaient continuer de servir la reine de ciel, mais la sentence de Dieu fut très claire : 26  écoutez la parole de l’Eternel, vous tous de Juda, qui demeurez au pays d’Egypte ! Voici, je le jure par mon grand nom, dit l’Eternel, mon nom ne sera plus invoqué par la bouche d’aucun homme de Juda, et dans tout le pays d’Egypte aucun ne dira : Le Seigneur, l’Eternel est vivant ! 27  Voici, je veillerai sur eux pour faire du mal et non du bien ; et tous les hommes de Juda qui sont dans le pays d’Egypte seront consumés par l’épée et par la famine, jusqu’à ce qu’ils soient anéantis.

La Côte d’Ivoire et la reine du ciel

La Côte d’Ivoire fut consacrée à la vierge Marie, la reine du ciel le 10 septembre 1990, date d’inauguration de la Basilique Notre Dame de la Paix par le Pape Jean Paul II. Depuis lors, notre pays est entré dans un cycle d’instabilité jusqu’aujourd’hui. Le couronnement de tout cela, c’est que les ivoiriens ont eu un nouveau dieu qui s’appelle « Maman Marie ».

Sanctuaire marial d’Adjamé

Comme les premiers adorateurs de la reine du ciel, ils ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de péché contre Dieu et qu’ils doivent se repentir. Les ivoiriens ne savent pas que la reine du ciel est à l’origine des malheurs de ce pays et que son allié est l’esprit musulman.   En consacrant la Côte d’Ivoire à la reine du ciel, le pape nous a consacré au diable, à la mort et à la colère de Dieu. N’est-ce pas ce que nous vivons ?

Notre pays a connu tous les malheurs et toutes les violences, mais il n’y a pas de repentance. Les ivoiriens sont dans l’abomination, le couronnement de Satan, roi dans le temple de Dieu. (2 Thes 2) Nous sommes dans l’apogée des faux prophètes et des fausses prophétesses parce que notre pays fut consacré à la reine du ciel, la reine Jézabel, la fausse prophétesse dans toute l’histoire de la Bible. A quand le réveil des ivoiriens ? A quand la prise de conscience ? A quand la vraie repentance ? Quand est-ce que nous allons comprendre que Notre Dame de la Paix est devenue  Notre Dame de la Violence et du malheur ?

Aujourd’hui, les grottes mariales sont partout, sur les collines, dans les bureaux, les domiciles et les voitures. Il y a un véritable réveil marial chez les fidèles catholiques. Mais c’est le réveil de la mort et de la perdition. Les serviteurs et les servantes de la reine du ciel ne vont pas au paradis, car le paradis est réservé aux fils et aux filles de Dieu. Lisez la Bible !

(Apocalypse 22:15)  Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge !

(Apocalypse 21:8)  Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

(1 Corinthiens 6 : 9-10) Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, 10  ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

Quel est le problème ?

Ceux qui adorent les idoles ont un seul problème : le péché. Les frères catholiques ne veulent pas se repentir du péché. Non ! Ils ne veulent pas être habités par le Saint-Esprit. C’est pour cette raison qu’ils transportent des statues de Marie, de Jésus et des saints dans les grottes et les cathédrales. Quand Dieu habite dans un homme, y a-t-il besoin pour cet homme qu’il se prosterne encore devant une statue de Jésus ou de Marie ? Quand un chrétien a des visions et des songes, y a-t-il besoin pour un tel individu qu’il se prosterne devant des statues ? Dieu est vivant, Il n’est pas mort. Les apôtres, le jour de la pentecôte étaient remplis du Saint-Esprit et Dieu agissait au travers d’eux. Les témoignages sont rendus dans Actes des apôtres.  Avaient-ils besoin de se prosterner devant des idoles ? Non ! Pierre que l’Eglise catholique considère comme le premier Pape n’avait pas besoin de se prosterner devant des statues de Jésus ou de Marie.

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? (Corinthiens 3:16)

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? (1 Corinthiens 6:19)

Se prosterner devant des statues ou prier dans des grottes mariales, c’est ne pas connaître les raisons de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Les idoles de nos ancêtres ne changeaient pas notre vie, au contraire, avec les idoles et les génies, on avait la sorcellerie et toutes sortes de puissances mystiques et diaboliques.  Les idoles des nations sont de l’argent et de l’or, Elles sont l’ouvrage de la main des hommes. 16  Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, 17  Elles ont des oreilles et n’entendent point, Elles n’ont point de souffle dans leur bouche. 18  Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. 19  Maison d’Israël, bénissez l’Eternel ! Maison d’Aaron, bénissez l’Eternel ! 20  Maison de Lévi, bénissez l’Eternel ! Vous qui craignez l’Eternel, bénissez l’Eternel ! 21  Que de Sion l’on bénisse l’Eternel, Qui habite à Jérusalem ! Louez l’Eternel ! (Psaumes 135 :16-21)

Si nous avons décidé de devenir chrétien, ce n’est pas pour retourner dans l’adoration et le transport des statues. Nous ne sommes pas devenus chrétiens pour continuer dans le péché et la mondanité, mais pour avoir la vie de Christ en abondance, cette vie de sainteté et de piété qu’Il nous a enseignée à ses disciples que nous sommes. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. (Romains 6:22) C’est pourquoi j’exhorte mes frères catholiques et tous les adorateurs de la reine du ciel, à revenir au Seigneur Jésus-Christ pour avoir la vie éternelle. Aucun  salut ne se trouve dans les grâces matérielles. Aucun salut ne se trouve dans les grottes et les lieux de pèlerinage. Arrêtez d’adorer un démon en croyant rendre un culte à la mère de Jésus.

En conclusion, je voudrais vous laisser avec cette parole de Josué au peuple d’Israël à un moment décisif de leur histoire. Je pense que les frères catholiques doivent arrêter de jeter l’opprobre et la confusion sur la foi chrétienne. Vous n’êtes pas obligés d’adorer Dieu ou de vous réclamer de la Foi chrétienne. Cependant, celui ou celle qui se réclame de la foi chrétienne doit faire des efforts pour se conformer aux exigences de Dieu, conformément à Sa Parole écrite. Josué avait interpellé ses frères hébreux parce qu’ils n’avaient pas un bon comportement vis-à-vis de Dieu et de Sa Parole.

Maintenant, craignez l’Eternel, et servez-le avec intégrité et fidélité. Faites disparaître les dieux qu’ont servis vos pères de l’autre côté du fleuve et en Egypte, et servez l’Eternel. 15 Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servirou les dieux que servaient vos pères au-delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. 16  Le peuple répondit, et dit : Loin de nous la pensée d’abandonner l’Eternel, et de servir d’autres dieux ! (Josué 25 :14-16)

Nos frères catholiques doivent choisir s’ils servent Jésus-Christ selon Sa Parole ou s’ils servent les dieux que nos parents ont servis avant de rencontrer l’Evangile ; les idoles que nous avions dans nos peuples et dans nos régions. Le Dieu des hébreux, l’Eternel Dieu qui s’est révélé à nous en Jésus-Christ n’a rien à voir avec ces dieux. Et pour nous, il n’existe pas plusieurs sources de salut, mais une seule, incarnée par Jésus-Christ notre Seigneur. On est chrétien et on adore Dieu en Jésus-Christ ou on est idolâtre et on adore les statues qu’on s’est fabriqué soi-même et qu’on a placé dans un lieu quelconque. On ne peut pas servir Dieu ou Jésus-Christ avec des statues  et des autels érigés dans des hauts lieux et dire qu’on est chrétien. Le faire c’est être en communion avec les démons. Que la grâce et la paix de notre Seigneur et sauveur Jésus-Christ soient avec tous les lecteurs de cet exposé. Que Dieu bénisse son peuple ! AMEN !

(Lévitique 19:4)  Vous ne vous tournerez point vers les idoles, et vous ne vous ferez point des dieux de fonte.

(Lévitique 26:1)  Vous ne vous ferez point d’idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle ; car je suis l’Eternel, votre Dieu.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.