La Foi voit l’invisible

  • Super User
  • jeudi, 21 janvier 2016
Fichier
4.0/5 Note (3 votes)

Alléluia ! Bonne année la foi. Si on te fait bonne année la foi, c’est bon. C’est comme ceux qui disent « bonne année beaucoup d’argent ». J’ai dit ici que nous, notre monnaie c’est la foi ! Dans le monde spirituel, notre monnaie c’est la foi. Donc je vais te souhaiter ce matin beaucoup d’argent en esprit. Amen ! La foi c’est beaucoup d’argent. Celui qui a la foi est un milliardaire ; c’est même un multi millionnaire parce qu’il peut tout acheter avec sa foi. Amen ! Et il peut entrer dans les magasins du ciel et dans les trésors du ciel et prendre tout ce qu’il veut tranquillement. Amen ! Tu peux aller faire ton marché comme tout le monde. Si tu as un besoin, tu fais ton marché. Alléluia ! Donc c’est important.

Je vais parler de la foi ce matin en mettant l’accent sur le but de la foi. Amen ! J’avais prêché ici il y a quelque mois, sur la parabole des talents. Vous vous souvenez de cela, pour ceux qui étaient là ce jour-là. J’ai prêché sur la parabole des talents. Et j’ai parlé de ce que le talent dans l’ancien temps était une monnaie. Donc en réalité, les talents que Jésus avait distribué, c’était la foi. Parce que la foi c’est la base, c’est le commencement de la vie chrétienne. La foi, c’est notre monnaie – c’est avec la foi qu’on fait les transactions dans le Royaume de Dieu. Amen ! Mais cette foi doit être multipliée. Elle doit grandir, elle doit mûrir. Amen ! Elle doit rapporter à Dieu des intérêts c’est-à-dire que ta foi doit travailler dans le royaume de Dieu pour apporter un plus. Ta foi quand elle est manifestée, elle doit ajouter un plus dans le royaume de Dieu. Amen !

Mais si tu enterres ton talent, donc si tu enterres ta foi, que tu ne la mets pas en action, tu ne peux pas apporter des intérêts, donc un plus dans le royaume de Dieu. Donc c’était un peu ça la parabole des talents. Et vous avez vu dans cette parabole le bon exemple et un mauvais exemple. Il y a un qui a reçu cinq talents, il les a multipliés. Il y a un qui a reçu deux, il les a multipliés et il y a un qui a reçu un talent, il ne l’a pas multiplié. Il a enterré son talent. Quand il l’a enterré, il l’a donné à son maître à son retour. Il lui a dit, mais tu me redonnes mon argent sans intérêt pourquoi ? Il fallait le placer à la banque, ça allait me rapporter des intérêts parce que les banquiers travaillent avec l’argent, donc ils allaient m’apporter des intérêts, toi tu l’as enterré… Ça c’est un mauvais exemple. C’est l’exemple de celui qui est dans la maison de Dieu et qui ne fait rien avec sa foi. Amen ! Il a cru, il est assis dans la maison de Dieu, il ne s’occupe de rien, il ne travaille pas, il n’est pas associé à l’œuvre qui se fait dans la maison de Dieu. Dans l’église il ne porte pas la charge de l’œuvre de Dieu, alors que tous les croyants doivent porter la charge de l’œuvre de Dieu. Ne pensez pas que dans une église, l’œuvre de Dieu incombe seulement au pasteur ou à ceux qui dirigent l’église. On doit tous porter la charge de l’œuvre de Dieu. Parce qu’on a été tous fait sacrificateur. Alléluia ! Que Dieu soit béni !

Donc c’est très important ! Et la foi, frère, c’est une puissance. Je tiens à le dire ce matin. Amen ! Dans ce monde, quand vous avez l’argent, vous êtes puissant. Les richards, les milliardaires de ce monde sont craints parce qu’ils ont de l’argent. Ils peuvent monter des armées, Des hommes pour en faire des militaires, des armements, ils peuvent en acheter parce qu’ils ont les moyens. Ils financent les rébellions, ils achètent des hélicoptères de combat, des chars, toutes sortes d’armements. Un richard peut monter une armée parce qu’il est puissant et les hommes sont faible vis-à-vis de l’argent. Donc ils peuvent acheter les hommes, ils peuvent les corrompre. Alléluia ! C’est la même chose dans le monde spirituelle.

Dans le monde spirituel, les démons tremblent devant la foi. Vous comprenez ? Parce que la foi, c’est une puissance ; quand tu la manifeste, les démons tremblent... Toutes les situations tremblent devant la foi. Si c’est une maladie, ça tremble. Si c’est un blocage, ça tremble parce que ta foi est manifestée. Amen ! Et la foi voit quelque chose et c’est la chose que la foi voit qui fait sa force. C’est ça qui fait sa puissance et c’est ça qui fait trembler. Alléluia ! La foi voit l’invisible. Et qui est l’invisible ? L’invisible, c’est le Dieu tout puissant. Alléluia ! C’est lui qui est l’invisible. Vous avez déjà vu Dieu une fois depuis que vous vivez dans ce monde ? Mais est-ce que Dieu n’existe pas ? Dieu existe. Dieu est vrai. Mais la foi voit Dieu. Amen ! Et comme la foi voit Dieu, comme la foi voit ce qui est invisible, alors la foi fait trembler. Et c’est à notre avantage nous, les hommes de foi. C’est à notre avantage que la foi soit une puissance. Celui qui n’a pas de foi doit pleurer. Amen ! Parce que c’est comme si tu es un homme pauvre dans ce monde ! Un misérable! Vous ne voyez pas les pauvres dans ce monde ? Vous ne voyez pas leurs conditions, comment ils sont misérables ! Un homme pauvre dans ce monde est misérable. Pour manger c’est difficile, pour dormir c’est difficile, pour se vêtir c’est difficile. Tout est difficile. Ils vivent misérablement. Mais si tu n’as pas la foi, il faut pleurer devant Dieu jusqu’à ce qu’Il te donne la foi. Amen ! Sinon un homme qui a la foi est serein. Alléluia !

Je vais lire l’écriture ici dans Colossiens 1 : 15. 15 Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

« 16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18 Il est la tête du corps de l’Eglise ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. 19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ; 20 il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. »

Je vais prendre le fondement de la prédication ici. 2015 doit être pour nous une année de foi. Alléluia ! Notre foi doit monter, frères. Parce qu’on ne peut pas vaincre le monde sans la foi. On ne peut pas vaincre la puissance du péché sans la foi. On ne peut pas vaincre les œuvres des ténèbres sans la foi. On ne peut pas vaincre Satan sans la foi. On ne peut pas vaincre l’opposition sans la foi. Et on ne peut pas changer les circonstances sans la foi parce que la foi a la capacité de changer les circonstances. Et un adorateur doit pouvoir changer les circonstances de sa vie. Alléluia ! Oui frères, si tu es un adorateur de Dieu, si tu es un homme de foi, tu dois pouvoir changer les circonstances de ta vie. Parce que la bible dit que Dieu est le Dieu qui change les circonstances. Il change les temps, Il change les situations. Amen ! Quand c’est défavorable, il les rend favorables parce que la foi c’est une puissance qui peut rendre favorable une situation qui est défavorable. La foi est une puissance qui rend une situation désavantageuse à ton avantage. Alléluia ! Parce que la foi change les circonstances.

Un homme qui n’a rien et qui du jour au lendemain gagne à la loterie et devient un millionnaire, frères, sa situation change. Tu n’as rien et puis un jour, tu gagnes au LOTO, tu te retrouves avec trente millions, cinquante millions ! Est-ce que ta situation ne change pas ? Ça change. Quelqu’un qui vit dans une maison misérable et précaire et qui n’a rien, qui un matin gagne au LOTO…Mais sa situation change avec ses cinquante millions, cents millions…Mais il déménage. Il va aller construire une maison solide. Amen ! Donc la foi c’est une puissance qui change les circonstances. Et je vous le dit honnêtement frères. Moi je suis chrétien. Je n’ai pas encore vu dans la bible un chrétien dont la situation ne change jamais. Honnêtement, moi je n’ai pas encore vu ça. Lisez la bible. Amen ! Ça change parce que le Dieu que nous servons est le Dieu qui change les circonstances. Le problème c’est le but que notre foi poursuit. Il y a des mots important. J’ai parlé de puissance, je note ça aussi. Le But que notre foi poursuit. Il y a des frères et des sœurs qui sont sans but. Leur foi n’a pas de but. Amen ! Si ta foi n’a pas de but c’est difficile. C’est comme quelqu’un qui a beaucoup d’argent et qui ne sait quoi en faire. Il n’a pas de but, ni de projets. Donc si tu n’as pas de but, ce n’est pas quelqu’un qui va venir changer ta situation. Le but est important dans la question de la foi.

Dans Colossien 1 : 15, il est question de Jésus! N’est-ce pas ? Amen ! La bible dit que ce qui est invisible et ce qui est visible ont été créés par le Seigneur. Et quand vous lisez à côté, dans 2 Corinthiens 4 : 17, on va le lire. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, 18 parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles ; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.

Nous lisons le chapitre 5, verset 6. C’est juste à côté. Amen ! Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu’en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur- 7 car nous marchons par la foi et non par la vue, 8 nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.

Frères, ça c’est l’apôtre Paul qui parle. C’était un homme de foi. Alléluia ! La foi voit dans l’invisible. Alléluia ! Celui qui a la foi marche non pas en regardant les choses visibles mais en regardant les choses invisibles, parce que les choses visibles périssent, mais les invisibles subsistent éternellement. Et Jésus Christ le Dieu tout puissant est l’auteur de la création des choses visibles et invisibles. Et les choses qui sont invisibles sont les choses les plus importantes. Ce sont les valeurs de Dieu. Ce sont les trésors de Dieu. C’est ce qui fait la personnalité spirituelle du chrétien. C’est ça qui est invisible. Alléluia ! Et les choses invisibles sont des choses qui sont du domaine de Dieu. C’est le domaine de la puissance de Dieu. Et la foi qui voit l’invisible est revêtue de la puissance de Dieu. La foi elle-même est une puissance, c’est la puissance qui a la capacité de déplacer les choses qui s’opposent à nous comme une force de résistance, une force d’opposition à la volonté de Dieu à notre égard. Amen ! C’est très important frères et sœurs.

La foi est une puissance et Jésus nous a dit que ce qui est en nous est plus grand que ce qui est dans le monde. Amen ! Par la bouche de Jean, ça été dit comme ça. Autrement dit, la chose invisible à l’œil nu; la chose invisible à nos voisins, invisible à nos parents, à nos amis, ce que nous avons et que le reste du monde ne voit pas mais qui est en contact avec Dieu l’invisible et qui voit Dieu est plus grand que ce qui est dans le monde. C’est plus puissant que ça. Amen ! Donc celui qui a la foi, qui voit Dieu, qui voit les choses invisibles, qui sont du domaine de la puissance de Dieu manifeste la victoire. Quelqu’un m’a envoyé un message de meilleurs vœux. Il m’a souhaité la victoire sur mes ennemis. Je lui ai répondu que je m’appelle Victoire. Alléluia ! Mon nom est Victoire. Un bon chrétien s’appelle victoire. Amen ! Je suis la victoire manifestée. Alléluia ! En moi, il n’y a pas de défaite. Non ! Je ne connais pas l’échec. Je ne sais pas ce que ça veut dire. Il y en a qui combattent les démons de l’échec…

Il y a des pasteurs qui voient des esprits d’échec sur les gens. Il ne faut pas croire dans des révélations pareilles ! Le jour que je vous dis que vous avez un esprit d’échec, frères, priez pour moi. C’est que j’ai été imbibé par l’onction des faux prophètes. Vous comprenez ? Et si on vous dit que vous avez un esprit d’échec et que vous croyez à ça, vous allez vous enfoncer. Je m’appelle victoire. En moi, il n’y a pas de défaite. Et je le dis toujours au diable, si toi et moi on se rencontre, c’est toi qui va plier et fuir ! Alléluia ! On va monter et descendre, c’est Satan qui va fuir. L’autre nom de Satan, c’est ECHEC.

N’oubliez pas les prédications. Je le dis. Quand on rencontre Satan, c’est lui qui va plier. C’est la parole de Dieu. Il faut avoir la foi. Alléluia. Bonne année la foi ! Ayons la foi frères ! Et dans la foi, il n’y a pas de peur. Dans la foi, il n’y a pas de crainte, dans la foi, il n’y a pas de tremblement. Dans la foi, ce sont les belles paroles. Un homme de foi a dans son cœur et sur ses lèvres de bonnes paroles, des paroles de bénédiction qu’il prononce comme des prières. Et ses paroles se manifestent. Parce que ces paroles ont une source. La source c’est l’invisible. Amen ! Quand tu prononces la bénédiction, la source c’est l’invisible. Et comme la foi voit l’invisible, les paroles qu’on prononce sont des paroles de l’invisible. Et l’invisible provient de la divinité.

Il y en a qui confessent de mauvaises paroles. Ils regardent à l’environnement immédiat, qu’ils voient et puis ils prononcent de mauvaises paroles. Ça c’est un manque de foi. Mon enfant est comme ceci, mon enfant est comme cela, mon papa est comme ceci, ma maman est comme cela, mon mari est comme ceci…frères, ça c’est le visible. C’est ce que tu vois. C’est le circonstanciel. La foi ne regarde pas ça. Amen ! Non ! La foi voit l’invisible. La foi voit ce que Dieu a dit que tu es. Amen ! C’est ça qui est la vérité. Ce que Dieu n’a pas dit que tu es n’est pas vrai. Moi je ne crois pas à ça. On évolue. Et ce qui provient d’un homme de foi, je l’ai dit ici déjà concernant nos enfants, nous les pères de famille… J’ai dis que ce qui provient de nous, à moins que tu ne sois pas un chrétien ou bien que tu n’aies pas encore compris l’évangile. Amen ! Je le dis frères. Ce qui provient de nous ne doit pas se perdre…

Il y a un couple au Canada qui a un souci avec leur fille… Je les aie exhortés à prendre courage. Je leur ai dit « frères, moi j’ai la foi. ». Moi mon enfant, l’enfant qui est sorti de mes entrailles ne peut pas être n’importe quoi dans ce monde. Non ! Je ne peux pas accepter ça. Ça ne me concerne pas. Amen ! Si je monte au ciel, mes cinq enfants sont avec moi. Est-ce que vous comprenez ? Si moi je monte au ciel, M’BRA Béraka, M’BRA Emmanuela, M’BRA Loïs, M’BRA Keren, M’BRA Ruth, toutes les cinq montent avec moi avec leur maman. Ça vaut pour vous tous, pour vos enfants. Amen ! Il n’y a pas un seul qui va rester ici sur la terre. Pour quelle raison ?

Non frère, l’enfant est entêté, il ne respecte pas…il est bandit…Ce n’est pas la peine… Ta propre chair ! Non, frères ! Il faut avoir la foi. La foi saisit le domaine spirituel, le domaine invisible. Et dans le domaine invisible, il est claire Dieu nous a fait des promesses, on marche avec ça. On prie pour ça. On combat pour ça. Amen ! Et nous donnons le meilleur de nous-mêmes dans ce combat. Arrachez vos enfants des mains du diable et de ce monde de ténèbres. Amen ! Pour que notre foi manifeste la réalité. C’est comme ça. Un homme de foi, c’est celui qui est animé par les bonnes paroles de Dieu. Alléluia ! Non frères, il est animé par les bonnes paroles de Dieu. La foi est vivante parce qu’elle est manifestée par les bonnes paroles de Dieu. On n’est pas chrétien pour confesser le négatif, pour croire le négatif, pour voir les circonstances immédiates. Non, frères !

Je vous ai dit ici une fois, au moment où j’avais des difficultés avec ma femme au début de notre mariage, où on avait des problèmes pour nous entendre je lui ai dit un jour « Un jour, il faut qu’on nous cite en exemple toi et moi dans l’église. On doit dire, regardez le frère M’BRA et sa femme comme ils s’entendent ; comme ils sont bien. Amen ! » Aujourd’hui, je peux dire que Dieu nous a exaucé ! C’est ça qui est la vérité ! C’est ce que la bible a dit. Christ et son épouse son UN et l’entente est parfaite. Ce n’est pas des querelles, ce n’est pas des palabres, des injures. Amen ! Ce n’est pas la haine, ce n’est pas le mépris, ce n’est pas ça. Ça ce n’est pas la foi, et un homme qui vit comme ça n’a pas la foi, parce que la foi pour un tel homme, c’est le fait de contempler ce qu’il voit tous les jours. Il est dans le feu, il est dans les flammes, il est dans les palabres, il est dans les querelles, c’est ce qu’il voit et c’est de ça qu’il parle tous les jours. Mais ce n’est pas ça frères. Non ! Il faut voir ce que Dieu a dit. Il faut saisir ça. Amen ! Et il faut travailler par rapport à ça. On marche par l’invisible. On ne marche pas par la vue. Non frères ! C’est ce que Paul dit.

Paul dit : Nous sommes pleins… ce mot est important. Nous sommes pleins de confiance. Pourquoi il dit que nous sommes pleins de confiance ? Chez lui, il n’y a pas de désespoir. Ça n’existe pas. Il n’y a pas d’échec, il n’y a pas d’abandon. Alléluia ! Je vais abandonner, non frères, il n’y a pas ça. Chez Paul, ça n’existe pas. Nous sommes pleins de confiance parce que nous marchons non par la vue. Je ne marche pas par rapport à ce que je vois autour de moi, notamment mes épreuves, mes souffrances et mes peines ! Non ! Je ne marche pas par rapport à mes angoisses du moment. Paul a évoqué ses souffrances dans 2 Corinthiens 11. Il a évoqué ses souffrances, ses douleurs. On le frappait… Souvent il dormait sans rien manger. Il avait des problèmes, des difficultés, mais ici, il a dit : Nous sommes pleins de confiance parce qu’on ne marche pas par la vue. La foi ne voit pas tout ce qui est autour ; les circonstances ; les problèmes. Nous sommes pleins de confiance parce qu’on ne marche pas par la vue, on marche par la foi. Et l’invisible c’est ce que la foi regarde.

Ce que tu sais que ta vie sera, c’est ça que tu regardes. C’est tout ! Ce que Dieu a dit que ta vie sera, c’est ce que ta vie est maintenant même. Est-ce que vous comprenez ? Parce que, ce que ta vie est maintenant a pour but de t’amener à ce que ta vie doit être. C’est la foi. C’est pour ça que je dis, je ne connais pas l’échec. Je ne connais pas l’abandon. Je m’appelle victoire. Alléluia ! Ce n’est pas demain que je vais m’appeler victoire, je m’appelle victoire ici et maintenant. Amen ! C’est la vérité frères ! C’est la parole de Dieu. Ça ne changera pas. Dieu t’a donné le nom de Jésus c’est fini ! Et le nom de Jésus c’est la Victoire pour l’éternité ! Est-ce qu’en Jésus il y a l’échec ? Il y a l’abandon ? Non ! Lorsqu’on prononce le nom de Jésus, les genoux fléchissent dans les cieux, sur la terre et sous la terre. La foi est une puissance. Ça chasse les démons, ça chasse la maladie, ça chasse la mort. Ça chasse les ténèbres, ça détruit les œuvres du diable. La foi est une puissance. Quand tu l’as, les démons te craignent et ils ont peur. Amen ! Ils gesticulent, mais ils savent que tu es résistant, que tu es fort et que tu n’as pas peur d’eux.

Ils vont te bousculer, mais ils savent que tu ne tomberas pas. Amen ! Tu tiendras débout ils le savent. Quand ils le savent, ils ont peur, ils tremblent. La foi ne tremble pas. Dans la foi, il n’y a pas la peur, il n’y a pas de crainte. La foi est stable. La foi est convaincue. Alléluia ! C’est comme ça. La foi n’est pas influencée par les vents, par les tempêtes, par les mouvements de Satan, les mouvements de la nature et des démons. Alléluia ! Je l’ai toujours dit : Quand on vous annonce un malheur, soyez tranquille. Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Soyez toujours paix. Alléluia ! Paul dit je le répète : Soyez toujours joyeux. Parce qu’aussi la joie est une arme. Que Dieu soit béni ! Frères, Jésus a dit : Je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents, sur les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemie et il a ajouté : Rien ne pourra vous nuire. Amen ! Souvent frères, on craint les représailles des démons, les représailles de Satan. On va aller de représailles en représailles jusqu’à ce que Satan ne soit plus en mesure de faire des représailles. C’est tout ! Avec les démons, c’est la violence.

Mes frères, bonne année la foi. Ayons la foi. Amen ! La bible dit que celui qui s’approche de Dieu s’il n’a pas la foi, ne peut pas être agréable à Dieu. La foi ne regarde pas les circonstances parce que la foi à la capacité de les transformer. La foi a la capacité de changer la direction des vents, la direction des tempêtes. Alléluia ! La foi a cette capacité-là. Elle peut changer les directions. Quand la tempête s’est soulevée, dans le petit bateau avec les disciples, ils avaient commencé à s’agiter, parce qu’ils avaient peurs. Ils criaient, Seigneur, Seigneur. Et le Seigneur qui avait la foi était couché là et dormait tranquillement. Alléluia ! Ça c’est la bonne attitude. Il était tranquille, Il était serein parce que la foi c’est la victoire. Un homme qui a la foi voit l’invisible. Qu’est-ce qui pouvait arriver de pire à Jésus là  dans ce canoë? Un prédicateur est en train de prêcher, il n’a pas encore fini son œuvre, qu’est-ce qui pouvait lui arriver de pire là ? Les disciples étaient agités par manque de foi! Ça n’allait pas parce qu’il y avait la tempête. Il a parlé à la tempête: calme-toi. Pourquoi ? Parce que la foi change la direction des vents. La tempête s’est calmée. Et puis ils étaient là à Le regarder avec étonnement.

Ils sont allés quelque part et Il leur avait dit de s’avancer avec la barque. Lui Il avait tardé et Il les a rejoint par la suite en marchant sur la mer. Quand ils l’ont vu venir, ils ont cru que c’était un fantôme. C’est ce qu’ils ont dit frères. Pourquoi ? Parce qu’un homme ne peut pas marcher sur l’eau frères ! Ce n’était pas possible, un homme qui marche sur la mer et qui ne s’enfonce pas...Donc ils ont conclus que c’était un esprit et ils avaient commencé à trembler et à crier dans la barque. Ils avaient peur. Jésus a dit non ! Ce n’est pas un fantôme, c’est moi. Et quand il a dit que c’était Lui, Pierre a dit : « Si c’est toi, ordonne que je vienne vers toi. Il n’avait pas la foi. Il a dit si c’est toi ordonne que moi aussi je marche sur l’eau. Alors Jésus lui a dit : viens ! Il est sorti de la barque et il a marché vers le Seigneur. Vous voyez ! C’est là qu’intervient ce mot-là : BUT. Le But.

Pierre est sorti de la barque et il s’est retrouvé sur la mer. Il avait commencé à marcher. Mais il n’avait pas perçu le but. Quand il a commencé à marcher et que les vents ont commencé à se soulever…Vous voyez ! Jésus marchait sur la mer malgré les vents ! Mais Pierre a eu peur des vents.

Quand les vagues se sont soulevées, il a eu peur et il avait commencé à s’enfoncer. Il avait perdu le but pour lequel il était sorti de la barque. Le but était de marcher vers le Seigneur. Donc Pierre devait aller tout droit vers le Seigneur. Il n’avait pas à regarder les vagues et les vents. Pierre avait pris peur ! Et la peur est un ennemi de la foi. Il a pris peur et quand il a pris peur, il a commencé à s’enfoncer. La peur détruit la foi. La peur détruit l’assurance. Amen ! Les craintes, les tremblements détruisent l’assurance, ça détruit la foi, frères. Vous devez le savoir. Donc il a commencé à s’enfoncer. Il n’était plus en sécurité. Tu n’es pas dans la barque et tu n’es pas un super homme. Parce que ce n’était pas un super homme Pierre ! Il a commencé à s’enfoncer. Et le Seigneur a tendu la main pour le secourir…Vous voyez ? Donc la foi est une puissance intérieure. C’est une puissance invisible. Vous comprenez ? On ne la voit pas à l’œil nu. C’est pour cette raison que ceux qui sont autour de nous ne peuvent pas toujours nous comprendre. Et cette puissance intérieure manifeste quelque chose parce que ça voit quelque chose. Amen !

Quand vous regardez la vie des ancêtres, leurs contemporains se sont à chaque fois demandés pourquoi ils se comportaient d’une certaine manière ! Or ils voyaient quelque chose. La foi voit quelque chose, mais la chose que la foi voit est invisible aux autres. Oui on ne voit pas cela à l’œil nu. Tout le monde ne voit pas ça. Donc les gens qui sont dans l’environnement peuvent être étonnés de ton comportement, de ton attitude et de tes prises de position parce qu’ils ne voient pas ce que tu vois. Amen ! Ils peuvent même te juger parce qu’ils ne voient pas ce que toi tu vois. Oui frères ! C’est une révélation. Quand tu reçois la révélation de la foi, tu deviens un peu différent parce qu’il y a un changement. Et tes prises de position s’expriment par rapport à cette révélation. Et les autres ne comprennent pas, ils ne voient pas.

Vous voyez frères ? Paul dit qu’on ne marche pas par la vue. La vue, c’est notre position sociale. La vue, ce sont nos richesses. La vue, c’est notre culture. La vue ce sont les avantages qu’on a autours de nous, les hommes qu’on a autours de nous, les circonstances de la vie de tous les jours. La vue, c’est tout ce qui nous environne, c’est notre vie quotidienne avec ses joies et ses peines. Amen ! C’est ça la vue. Paul dit qu’on ne marche pas par rapport à ça, on marche par rapport à l’invisible. Et l’invisible, c’est Jésus Christ. Amen ! Ce sont les promesses qu’Il nous a faites. C’est la position qu’Il nous a donné. C’est ça qui est l’invisible. L’invisible ce sont les récompenses qu’on reçoit des trésors de Dieu. L’invisible c’est la vie de Christ qui a été déversée en nous. C’est la loi de Dieu à laquelle on est soumise, la parole. C’est aussi ça l’invisible parce que cette Parole est dans notre cœur. Les hommes ne peuvent pas apprécier cela parce qu’ils ne connaissent rien de la foi. Mais nous, nous savons ce que c’est que la foi, si on accompli la parole de Dieu. Frères, bonne année la foi. Vraiment ayons la foi. Si on n’a pas la foi, on ne peut rien faire. On ne peut pas changer les circonstances de notre vie chrétienne. On ne peut rien changer, mais avec la foi c’est possible. Parce que le Seigneur a dit que tout est possible à celui qui croit. Amen !

Si tu es célibataire, il ne faut pas confesser ton célibat, sinon, tu ne vas jamais te marier. La foi marche avec un but. Quand tu crois dans quelque chose, il y a un but qui est attaché à ça. Quel est ton but dans ce monde ? Quel est ton but dans la société ? Quel est le but de ton engagement dans la foi ? Quel est ton but de ton engagement dans l’œuvre de Dieu ? C’est le but qu’il faut regarder. C’est le but qui suscite la foi. C’est le but qui suscite la persévérance. C’est le but qui fait l’engagement. C’est le but qui fait qu’on supporte les épreuves, les difficultés et les souffrances. C’est le but qu’on veut atteindre qui fait ça, qui nous rend dur, qui nous rend fort, qui nous rend résistant. S’il n’y a pas de but, on s’affaibli. On tombe, on chute. Si on n’a pas de but, le diable nous fait trembler. Quel est ton but ? Quel est le but de ta foi? C’est important frères !

Si moi mon but est d’être comme Christ, je ne sais pas si avec un tel but on peut avoir d’autres préoccupations supérieures. Je ne sais pas. Alléluia ! Si le but c’est de ressembler à Christ, je ne sais pas si on peut trouver une autre préoccupation au-delà de ce but. Je ne sais pas si ça existe. Parce que si ce n’est pas ça le but, on peut tomber, on peut chuter, on peut connaitre l’échec, on peut connaitre l’abandon, on peut connaitre la défaite. Mais pour celui qui veut être comme Christ, il n’y a pas de défaite, il n’y a pas d’abandon, il n’y a pas d’échec. Toutes choses concourent à ce but, à son bien. C’est ça la vérité. Et ça c’est la foi.

Quand vous lisez Hébreux 11, vous allez voir, la bible fait la liste de tous ces hommes et ces femmes de foi et vous allez voir que le but principal qu’ils poursuivaient, c’était une meilleure résurrection parce qu’en leur temps, ils croyaient en la résurrection des morts. On leur avait dit dans le secret de leur foi, qu’après la mort, il y avait une vie. Donc ils travaillaient à leur meilleure résurrection. Mais c’est le but suprême. Donc ce sont des gens qui ne se laissaient pas distraire par l’environnement. Non ! Vous connaissez plusieurs cas dans les écritures. Même la femme qui était à Jéricho, Rahab la prostituée, quand les juifs sont venus pour prospecter les lieux, elle a dit : En tout cas ici on a entendu parler de vous, aucun peuple ne vous résiste. Quand vous allez venir, moi et ma famille, il faut qu’on soit sauvée ; il faut qu’on soit épargné. Amen ! Une prostituée, mais elle avait compris quelque chose. Un peuple à qui personne ne résiste ; depuis l’Égypte il marche et à l’époque l’Égypte c’était la puissance mondiale ! Dieu les avait frappés là-bas. Les hébreux ont traversé la mer. Et depuis ils marchaient, et aucun peuple ne leur résistait. Tous ceux qui les rencontraient tombaient. Vous voyez ! Et c’est un tel peuple qui venait attaquer Jéricho. Rahab a compris qu’il fallait se ranger du côté des hébreux.

Et actuellement l’homme fort c’est Jésus. Vous connaissez un autre homme fort dans ce monde ici ? Ça n’existe pas. C’est pour ça que j’ai dit que moi je ne connais pas l’échec, je m’appelle victoire. Amen !

On ne peut pas parler de M’BRA Parfait sans parler de Jésus. On ne doit pas pouvoir parler de toi sans parler de Jésus parce que toi et Jésus vous formez une seule personne. Ça c’est la parole de Dieu. Amen ! Vous ne croyez pas ? On ne peut parler de ta tête sans toucher les autres membres ! Quand on parle de toi, c’est en entier. Alléluia ! D’autres disent des cheveux jusqu’aux orteils. C’est la parole de Dieu. Et le but aujourd’hui dans le message du temps de la fin c’est ça. Dieu est en train de faire quelque chose pour former vraiment une seule personne avec des hommes et des femmes de telle manière qu’on ne puisse pas parler de Christ sans les mentionner. Il faut qu’on sache ce qu’on veut ! Il faut qu’on sache où on va. Il faut savoir quel but tu poursuis dans la foi et dans l’œuvre de Dieu aujourd’hui! Amen ! C’est important frères ! Mais celui qui n’a pas la foi vit par hasard. Vous connaissez la vie par hasard? Si le vent l’envoi à gauche, il va à gauche. Si Le vent l’envoi à droite, il va à droite. Il n’a pas de but, il n’a pas d’objectif, il est instable. Celui qui n’a pas la foi est dans le sort de Caïn comme je l’ai prêché ici une foi.

Caïn se promenait dans la nature. Quand il a tué son frère, Dieu l’a renvoyé et au lieu de se repentir, il ne voulait pas se repentir, il se promenait dans la nature. Et actuellement, c’est le sort du monde ; c’est le sort de la création. La création sans Christ se promène dans la nature. Ils vont à plusieurs dieux, mais celui qui a le Christ, qui a la foi a un but. Il a un objectif qu’il poursuit. Amen ! Si tu es venus à l’église et que ton but c’est de t’intégrer dans la société, le jour que tu vas t’intégrer dans la société, tu vas abandonner le Seigneur. C’est fini, ta vie s’arrête là. Tu as eu une femme, tu as du travail, ton but est atteint c’est fini. Et il y en a comme ça, qui ne savent pas ce qu’ils veulent, ils ne savent pas où ils s’en vont. Il y en a aussi qui sont tourmentés par la sorcellerie, ils viennent à l’église. Le jour qu’il est délivré de la sorcellerie, il retourne dans le monde.

Il y en a qui viennent parce qu’ils sont malades. Quand on prie pour eux et qu’ils sont guéris, ils retournent dans le monde. Il y en a aussi qui cherchent un mari. Il y a beaucoup de femmes qui cherchent à se marier…Excusez-moi, vous savez à la chaire, les femmes ne viennent pas ici. C’est nous les hommes qui avons le micro, donc quand on parle, on parle pour nous d’abord. Alléluia ! Actuellement dans le monde, il est de plus en plus difficile de se marier…Ce n’est pas seulement ici, c’est partout, vous savez pourquoi ? Parce que les hommes sont devenus pervers. C’est tout ! Ce n’est pas qu’il n’y a pas d’hommes. Il y en a, et j’ai reçu une information, il semble qu’en Côte d’Ivoire, il y a plus d’hommes que de femmes. Curieusement le dernier recensement le dit. Pourtant on a toujours cru le contraire. Moi j’ai toujours cru qu’en Côte d’Ivoire il y a plus de femmes que d’hommes, mais le dernier recensement dit qu’il y a plus d’hommes que de femmes. Vous voyez ? Donc normalement, on devrait trouver des hommes…

Mais les hommes sont devenus pervers, donc quand dans une société les hommes son pervers, ils ne se marient pas. Donc il y a beaucoup de femmes qui veulent se marier, elles viennent à l’église parce que là-bas on se dit que les hommes sont un peu sérieux…Donc ce genre de femmes, quand elles trouvent un mari, elles s’en vont ou elles deviennent des sympathisantes de l’église. Il y a des hommes aussi qui ont connus beaucoup d’échecs, alors ils viennent vers les sœurs en Christ, s’ils trouvent une, ils retournent dans le monde ou ils deviennent des sympathisants, et la sœur a des problèmes. On a connu des cas comme ça.

Mais la foi, ce n’est pas tout ça. Alléluia ! La foi c’est une révélation. La foi c’est une puissance invisible. C’est une puissance intérieure. Amen ! Et cette puissance se traduit par les actes. Ça se traduit dans notre vie, dans notre prise de position. Amen ! Et c’est une puissance qui est connectée à l’invisible qui est Dieu. Et dans l’invisible, on a les richesses et les qualités de Dieu. On a les vertus de Dieu et Paul dit que c’est ça qui fait qu’on marche. Quand vous voyez Abraham à qui Dieu dit de sortir de chez ses parents et puis il sort sans savoir vraiment où il allait, c’est qu’il a reçu une puissance. Il a reçu une révélation. Amen ! Et dans l’ancien temps, c’était comme ça. Dieu traitait avec des individus. Même aujourd’hui, Il le fait encore. La foi est une puissance frères. Ayons la foi en Dieu. Jésus a dit « Croyez en Dieu, croyez en moi ». C’est important. Celui qui a la foi est stable. Il est tranquille et serein.

Il y a une autre notion dans la foi qui est importante, c’est L’AMOUR. La foi est une histoire d’amour. Frères est-ce que vous comprenez ? Honnêtement ! Tu ne peux pas avoir confiance dans quelqu’un que tu ne connais pas. Ce n’est pas possible. Amen ! Tu ne peux pas avoir confiance dans quelqu’un qui n’est pas plus puissant que toi. C’est vrai que j’ai noté la question de la puissance. Tu ne peux pas avoir confiance dans quelqu’un qui ne peut pas te faire atteindre un but dans ta vie. Ce n’est pas possible ! Est-ce que vous comprenez ? Il faut avoir confiance dans un individu qui peut te faire atteindre le but que tu poursuis. Il faut avoir confiance dans quelqu’un dont tu es sur de l’amour à ton égard. Est-ce que vous comprenez ? Il faut avoir confiance en quelqu’un qui est puissant, qui peut te délivrer. Il ne faut pas mettre ta confiance dans un individu, dans un pasteur, qui est limité, qui peut ne pas se réveiller le matin parce qu’il est mort. Il y en a qui meurt dans leur sommeil ! Il y en a qui meurt sur la route. Donc l’amour de Dieu est important ! Souvent on oublie que Dieu nous aime. Et nous-mêmes souvent on n’a pas confiance dans l’amour qu’on a pour Dieu. Il n’y a pas quelqu’un qui aime l’homme comme Dieu. Alléluia !

La foi est une question d’amour aussi. Et puis quand on prie frères, quand on parle à Dieu, il faut savoir à qui tu parles. Il faut avoir la révélation de Celui à qui tu adresses la prière. On ne parle pas à Dieu à la légère. Amen ! Quand tu ouvres la bouche, il faut aussi ouvrir ton cœur. Il y en a qui ouvre leur bouche, mais pas le cœur. Il faut ouvrir le cœur. Ouvre le cœur et libère la parole. Et quand tu parles à Dieu, il faut savoir à qui tu parles, sinon ta prière ne sera pas exaucée. Amen ! Quand on parle à Dieu, on pèse les mots. Tout ça, c’est la foi. Jésus a dit au figuier  « Que plus personne ne mange de ton fruit ». La puissance qui était en Lui a séché le figuier. Quand Il a fini de parler, ils sont partis. Le figuier n’avait pas séché sur le champ. Le lendemain, quand ils reprenaient le même chemin, ils ont vu que le figuier avait séché. Les disciples ont dit : Seigneur le figuier auquel tu as parlé hier a séché. Ils ont constaté cela. Amen ! Jésus leur a dit : Si vous avez la foi, vous direz à cette montagne déplace toi elle va se déplacer. Pour lui, c’était normal que le figuier sèche parce qu’Il a dit que plus personne ne mange de son fruit. C’était fini ! Ça devrait sécher. Alléluia !

Mais quand Dieu te dit à toi, tu ne seras pas la queue mais la tête, il y en a qui voient les notes de classe. Il faut que je sois premier de ma classe parce que la bible dit que je ne serai pas à la queue mais à la tête. Ou bien s’il a eu la grâce d’être le premier, il va réciter ce verset. Et puis le lendemain on fait une autre composition, il est quatrième ou cinquième donc cette parole ne s’accompli plus pour toi ou bien si dans le service il a été le meilleur, qu’on l’a promu…Seigneur tu as dit qu’on ne sera pas la queue, mais la tête. Vous voyez ! Ce sont des Paroles qui concernent les choses invisibles, mais qu’on a ramené aux choses matérielles et visibles. Si ça ne concerne pas les choses invisibles, c’est que nous ne sommes pas dans la bénédiction de Dieu parce qu’il y a beaucoup parmi nous ici qui n’ont jamais été premier. Alléluia ! Mais ils ont quand même réussis. Dans l’invisible, on est premier. Alléluia ! C’est comme ça. Celui qui a la foi est devant parce que la foi domine toutes choses. C’est ici qu’on voit les premiers. Que Dieu nous bénisse !

Donc frères, ce matin vraiment, je voudrais qu’on s’exhorte sur ces choses, sur la question de la foi parce que c’est très important. Nous devons avoir suffisamment de foi en Dieu parce que l’avenir est important. Celui qui n’a pas la foi, je ne sais pas comment il va se comporter à l’avenir. Il faut avoir la foi. On a des problèmes, on a des tribulations, on a des difficultés, mais notre foi doit monter au-dessus de tout ça. Et en semaine, j’ai lu un autre texte que j’ai évoqué tout à l’heure aux frères. Quand Jésus a dit à Pierre de marcher sur l’eau, c’était une invitation pour nous tous à marcher sur l’eau. Amen ! On doit marcher sur la mer parce que la mer a toujours été un obstacle dans la vie des enfants de Dieu, à commencer par l’Égypte. Le Seigneur leur a dit de sortir de l’Egypte. Ils sont sortis. Et le premier obstacle qu’ils ont trouvé, c’était la mer. Quand ils sont arrivés là, ils avaient peur, ils tremblaient et Moïse avait la solution dans sa main, mais il ne savait pas en faire usage. Vous comprenez ? Le bâton qu’il avait utilisé en Égypte était dans sa main, mais devant la mer, il regardait les frères et la mer.

Le Seigneur avait dit que le peuple devrait aller en Canaan, mais déjà à la vue de la mer, il paniquait à cause des soldats égyptiens. Ils n’étaient pas arrivés là où ils devaient arriver. Ils ne connaissaient pas l’obstacle de la mer. Ils se plaignaient de Moïse, ils murmuraient. Ils confessaient ce que leurs yeux voyaient, la mer et les égyptiens... l’abandon. Leurs yeux ne voyaient pas au-delà de la mer parce que la voie pour aller à Canaan passait par la mer. Mais Dieu ne leur avait pas dit de sortir de l’Égypte pour aller rester devant la mer. Non ! Il avait dit de sortir pour aller à Canaan. Donc le but qui était invisible c’était Canaan. C’est cette terre promise qu’il fallait regarder. Mais ils sont arrivés là et ils voyaient la mer, ils ne savaient plus où aller et ils étaient en train de voir les égyptiens venir en arrière…

Mais il y a une chose. C’est que Moïse avait le bâton de Dieu, mais il ne savait pas en faire usage devant cette épreuve. Dieu lui a dit : Parle au peuple et qu’il marche. Pourquoi Dieu a dit que le peuple marche sachant que la mer était en face ? Parle et qu’il marche sur la mer. Ça c’est la foi. Et Jésus a dit dans une parabole « Mais quand le fils de l’homme va revenir, est-ce qu’il va trouver la foi sur la terre ? » ça c’est une interrogation de Jésus-Christ à l’église avant de partir. Où serait la foi ? La foi serait noyée dans l’incrédulité. Les hommes de notre siècle seraient des incrédules, des gens qui marchent par la vue, des gens qui marchent par les circonstances, qui marchent en regardant leurs difficultés de tous les jours, en regardant le manque d’argent, le manque de vêtement, le manque de nourriture, le manque de confort. Ils seraient en train de regarder autour d’eux. Ils ne seraient pas en train d’avoir les yeux sur la promesse de Dieu, sur l’invisible, sur ce que Dieu a dit. Ils ne seraient pas en train d’être rempli de foi, d’être pleins de confiance dans le Seigneur pour entrer dans les promesses de Dieu et prendre ce qui est à eux. Amen !

Dieu a dit à Moïse : Parle au peule et qu’il marche. Frères, le peuple de Dieu doit marcher parce qu’il n’y a pas d’obstacles pour lui. Tous les obstacles tombent devant le peuple de Dieu… Quand ils ont commencé à marcher, la mer s’est ouverte. La mer s’est ouverte et ils sont passés. Il est le même Dieu aujourd’hui qui ouvre toujours un chemin dans la mer pour son peuple. Quelle est ta mer aujourd’hui ? C’est quoi l’étendue d’eau qui bloque ta marche ? Marche ! Si tu te mets en mouvement ça va s’ouvrir mais tant que tu tournes en rond, ça ne s’ouvrira pas. Dieu a dit à Moïse : Parle au peuple ! Exhorte-le à la marche. Parle et qu’il marche. Ils ont commencé à marcher…L’ennemi a été englouti dans la mer. Satan, si tu me tends un piège, c’est toi qui seras englouti. Je ferai un bon, je vais passer. Et même si je tombais dans le piège, le bras de Dieu est long pour me sauver.

Quand ils sont arrivés devant le Jourdain, ce fut la même chose…Ils avaient la solution en main. Dieu a dit que les sacrificateurs descendent avec l’arche dans le Jourdain. Ils sont descendus et ça s’est ouvert et ils sont passés. Et Jésus est venu montrer aux disciples qu’Il est le même. L’écriture dit qu’Il est le même hier, aujourd’hui et pour toujours. Il voulait montrer que c’est Lui le même qui a marché sur la mer comme s’il marchait sur la terre ferme. Frères, il n’y a pas d’obstacles dans la maison de Dieu. C’est nous-mêmes qui créons les obstacles ; c’est nous-mêmes qui mettons des barrières devant nous. Sinon Dieu n’a pas d’obstacle. Amen ! Non frères ! Alléluia ! Il a dit à Pierre : Viens, marche…Pierre a commencé à marcher et puis il s’est enfoncé. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas la foi. Mais nous, Dieu veut qu’on ait la foi pour nous-mêmes.

Que vraiment sa grâce soit sur nous et qu’on comprenne que pour nous, il n’y a pas d’obstacles. Il faut garder cela en rentrant chez toi aujourd’hui. Il faut savoir si tu l’as oublié, que pour un chrétien dans ce monde, il n’y a pas d’obstacles. Alléluia ! C’est ce que la bible dit. Ce que tu ne vois pas aujourd’hui, si tu le veux, tu le verras. La foi marche avec un but, donc, quand tu vas importuner Dieu, il faut qu’Il sache réellement où tu veux en venir… Quand on va prier, Jésus a dit que ce n’est pas à force de Paroles qu’on sera exaucé. Mais souvent, c’est comme ça que les chrétiens prient. Quand ils se mettent à genoux, ils vont prier, prier, prier, demander milles choses à la fois et à la fin, Dieu ne sait pas ce qu’ils veulent…Ça c’est l’incrédulité. L’incrédule fait beaucoup de prières en peu de temps. Jésus a dit que quand vous venez prier, ne récitez pas de veines paroles. Dites exactement ce que vous voulez. Mais tu viens devant Dieu, tu parles et en peu de temps, tu as dit beaucoup de choses... Et c’est fini. Tu n’insistes pas. Tu n’es pas clair dans tes propos.

Un sujet qui te tient à cœur, tu le mélanges avec beaucoup d’autres sujets de prières. Ce n’est pas comme ça. Il faut montrer à Dieu que tu as un but. C’est ça la foi. La foi marche avec la conviction parce que pour avoir la conviction qu’on a été exaucé, il faut qu’on prie jusqu’à ce qu’on soit déchargé du fardeau de la requête. Mais si on n’est pas déchargé du fardeau de la requête, ça veut dire qu’on n’est pas encore exaucé. Et si on n’est pas encore exaucé, c’est qu’on n’a pas suffisamment prié pour ça. On ne sait pas ce qu’on veut. On commence une œuvre dans la prière, on ne l’achève pas, ce n’est pas bon. Amen ! Et le Seigneur a donné l’exemple de la femme qui est allée chez le juge inique. Elle venait à chaque fois voir le juge pour la même préoccupation ; qu’il lui rende justice et à la fin, il lui a rendu justice. Amen ! Et quand il lui a rendu justice, le Seigneur nous a donné une leçon pour dire que c’est à force de persévérance qu’on parvient à l’exaucement. Donc sachons prier parce que la prière fait partie de la manifestation de la foi.

Il y a des frères et sœurs qui sont dans l’église et dont les problèmes ne sont pas réglés. Moi je ne suis pas d’accord avec ça. Ça veut dire que vous ne priez pas. Vous n’avez pas la foi ou bien vous ne savez pas ce que vous voulez. Vous ne considérez pas celui à qui vous adressez les prières parce que quand tu vas devant Dieu pour parler d’un problème sérieux, il faut savoir de quoi tu parles. Amen ! Il ne faut pas mélanger les sujets de prières. Il y a des choses qui peuvent attendre. Il y a des choses qu’on ne demande pas à Dieu et Il nous les donne parce que tout le monde peut trouver ça. Amen ! Mais il y a des problèmes sérieux. Amen ! Il y a des besoins sérieux dans notre vie de tous les jours. Il y a des combats sérieux ; des combats qui relèvent de l’évolution de notre foi, de notre vie chrétienne et de l’œuvre de Dieu. Amen ! Il y en a aussi qui n’ont pas la paix. Mais quand tu n’as pas la paix qu’est-ce que tu fais ? Il faut prier. J’ai prêché ici la solution à la souffrance. Quelqu’un est-il dans la souffrance ? Qu’il prie ! Amen ! Parce que c’est la solution que Dieu a donné. Alors que Dieu nous aide. Ce matin je voudrais vraiment qu’on s’exhorte sur la question de la foi. Quand on parle de la foi, il faut voir dans l’invisible. Il ne faut pas regarder les épreuves qui sont autours de toi, les situations difficiles que tes yeux voient. Ce n’est pas important. Il faut voir ce que Dieu t’a montré, ce que tu as vu. Amen !

Qu’est-ce que Dieu t’a dit ? Quel songe as-tu vu ? Quelle vision as-tu vu ? Quelle parole Dieu t’a adressé ? Il faut garder ça et ne fait pas attention à ce que tu vois autour. Ce que tu vois autour, ce sont les manifestations de Satan qui a des problèmes et qui soulève la poussière. Satan soulève la poussière quand il a des problèmes. Quand ça ne va pas, il fait du bruit pour effrayer les gens. Alléluia ! Mais ne faites pas attention à lui. Qu’est-ce que Dieu t’a dit ? Qu’est-ce que tu as vu ? Quelle est ton avenir ? C’est ça qui est important !

Regardez dans notre pays ! Actuellement ce qui nous fait mal, ce sont les crimes, les enlèvements d’enfants pour des sacrifices humains. On tue des innocents…les brouteurs qui font des sacrifices humains. Ils vont chez les marabouts. Tout ça c’est difficile à supporter. Les enfants ne sont plus en sécurité. Même les personnes âgées ne sont plus en sécurité. On les enlève. Et en 2015, ça va continuer encore parce que le diable s’affermi dans le sang. Donc tous ceux qui sont dans la politique, dans les élections, les brouteurs qui cherchent de l’argent, c’est le sang qu’ils recueillent. L’homme est devenu comme un animal, on tue comme on veut en sacrifice à Satan ; en sacrifice pour le gain matériel…Vous voyez frères ? Tout ça c’est dur, mais ça doit nous pousser à la prière. Alléluia ! Et celui qui a la foi ne regarde pas ces choses, mais il regarde l’avenir, ce que Dieu a dit au sujet de ce qui va se passer dans ce pays. On garde cette espérance.

N’oubliez pas ce que Paul a dit : Nous sommes pleins de confiance parce qu’on ne marche pas selon la vue, mais on marche selon la foi. On marche selon ce que Dieu nous a montré ; selon l’avenir glorieux qui est devant nous. C’est ça qui nous fait marcher. C’est ça qui nous fait bouger. C’est ça qui fait qu’on tient. Amen ! Sinon si tu veux regarder autour de toi, ce qui se passe est difficile à supporter. Même dans ton foyer c’est la même chose. Il ne faut pas regarder les circonstances. Si tu as un mari qui n’est pas encore à sa place, il ne faut pas regarder cela. Ou bien ta femme n’est pas encore à sa place, il ne faut pas regarder cela. Alléluia ! Prie seulement. Il faut avoir l’assurance que ta foi peut changer la circonstance que tu traverses. Il faut savoir, il faut comprendre que ta foi peut changer les circonstances. Amen ! C’est possible ! Amen ! Si c’est rouge, la foi peut rendre cela blanc si tu veux que ce soit blanc…

Moi je crois à ça. Oui frères ! On a la foi. Parce qu’on sait avec qui on marche. Si c’est noir, si ta foi veut que ça devienne blanc, ça va devenir blanc. Et ceux qui ont vu que c’était noir ne vont pas reconnaitre…C’est devenu blanc. La puissance de la foi qui est en moi l’a rendu blanc. Dieu a la capacité, Il a les moyens de changer les circonstances et ça se fait avec la foi. Que Dieu nous bénisse ! Et que sa grâce et sa paix soient sur nous. Que 2015 voit notre circonstance changer ; notre situation changer. Amen ! C’est le vœu de mon cœur. Que Dieu nous aide…Les chefs d’États font des programmes, ça n’aboutit pas toujours. On peut dire bon, 2014 - objectif un million d’emploi. Ça n’arrivera pas parce que l’économie n’est pas Dieu Ainsi dit le Seigneur. Alléluia ! Le monde est lié. Si ça tousse aux États-Unis, ça peut atteindre la Côte d’Ivoire. Actuellement vous voyez que le prix du pétrole diminué. Ça provient de ce qu’aux États-Unis, ils ont commencé à exploiter des gisements de pétrole et comme les américains sont les premiers acheteurs de pétrole, alors ça fait chuter les prix.

L’économie, ce n’est pas l’affaire de Dieu. Donc un chef d’État peut se fixer des objectifs et ne pas les atteindre, mais un chrétien qui se fixe un objectif selon le plan de Dieu, avec sa foi va l’atteindre…Mais un chef d’État, même le président des américains se fixe un objectif, il peut ne pas l’atteindre malgré toute la puissance qu’il a. Malgré les milliards ; malgré les savants, les grands intellectuels à sa disposition, les grands conseillers, des gens qui connaissent tous les dossiers dans le monde entier, malgré tout ça, il peut échouer à un objectif. Mais toi le petit chrétien, le petit homme, la petite femme, si tu te fixes un objectif dans ton cœur, par la puissance de la foi, tu vas l’atteindre…Donc fixe-toi des objectifs avec Dieu sur ta vie sociale et ta marche dans la foi. On ne le fait pas souvent frères…Amen !

Que Dieu nous bénisse ! Nous allons nous remettre entre les mains de Dieu…

 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.