La Foi d'Enoch

  • Super User
  • mardi, 01 janvier 2019
Fichier Articles liés
3.0/5 rating 1 vote

Nous rendons grâce au Seigneur pour tout ce qu’il a fait pendant toutes ces années avec notre frère Christophe. Ce sont des cantiques de réveil, des cantiques inspirés par rapport à la marche dans laquelle nous sommes. Avant d’aller plus loin, je voudrais dire quelque chose de très important et je souhaite que chacun de nous garde cela à l’esprit. Quand on parle de l’œuvre de Dieu, il ne faut jamais oublier la question de l’onction. Nous qui avons cru au message du Temps de la Fin, Dieu nous a placés sous une onction, c’est-à-dire qu’il y a une puissance qui a accompagné le Message du Temps de la Fin. Et par rapport à cette onction, Dieu a tracé une voie. Le frère Branham a marché dans cette voie et tous les serviteurs de Dieu qui viennent après lui doivent marcher dans cette voie, sous la même onction. Et dans ce lot, ceux qui sont appelés à composer des cantiques ne sont pas exclus. Donc, nous chantons des cantiques qui accompagnent le Message que nous avons reçu. Alléluia ? C’est cela frères et sœurs. Les cantiques que nous chantons sont des cantiques qui sont sous l’onction du Message qu’on a reçu. Donc, on ne chante pas pour chanter. On doit chanter ces paroles et elles doivent demeurer dans nos cœurs comme des prédications. C’est très important et il ne faut pas oublier cet aspect-là. Il y a beaucoup de serviteurs de Dieu dans le monde mais nous, nous sommes placés sous une onction, l’onction du Message du Temps de la Fin. C’est l'onction qui prépare l’Épouse de Christ pour l’enlèvement. Celui qui ne croit pas au Message n’est pas sous cette onction. Dans Mathieu 25, c’est cette onction qui a allumé les lampes des dix vierges et à minuit, cette onction est renouvelée. Au moment où les vierges se réveillent, l’onction est renouvelée. C’est pour cela qu’elles prennent de l’huile dans des vases de réserve. Alléluia. L’huile, c’est le symbole de l’onction. Nous, on ne chante pas pour chanter. On chante sous une onction, on marche sous une onction et le Seigneur va nous conduire jusqu’à la fin.

Ce soir, je voudrais parler de la foi d’Énoch. Vous savez que la Bible dit qu’Énoch a marché avec Dieu et qu’il a été enlevé. J’ai reçu une parole du Seigneur à propos de cela et je voudrais qu’on en parle ce soir. Énoch est un exemple pour nous parce qu’il a été enlevé et comme nous attendons l’enlèvement, il est important qu’on examine sa foi. On va lire dans Genèse chapitre 5 à partir du verset 21 :

Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah. Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. Tous les jours d’Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans. Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

On va lire dans Hébreux 11 verset 5, l’apôtre Paul est revenu sur l’espérance d'Enoch:

C'est par la foi qu'Enoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce que Dieu l'avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Amen. Que Dieu nous bénisse.

Mes frères et sœurs, nous savons tous qu’à la fin des temps nous avons reçu le Message du Temps de la Fin et c’est le Seigneur qui nous a fait venir un prophète, le prophète William Marion Branham. Le frère Branham est venu à l’Eglise avec un message de préparation pour l’enlèvement. On peut ainsi dire que le Message du Temps de la Fin est un message de préparation pour l’enlèvement. Ce message a été adressé à toute l’Église. C’est ceux qui acceptent le Message qui se placent sous l’onction qui accompagne le Message. Cette onction est une puissance. C’est la présence de Dieu et cette présence de Dieu a été manifestée par l’apparition d’un ange, qui a marché avec le frère Branham durant tout son ministère. Le frère Branham est mort mais l’Ange du Seigneur n’est pas mort. Alléluia. Il a continué de diriger l’Église jusqu’à maintenant. Ce sont des choses qu’il ne faut pas oublier. Il y a des frères qui sont attachés à la personne de William Branham et quand il est mort ils ont été désorientés.

Quand nous regardons dans la marche des Hébreux, après leur sortie d’Égypte, Dieu est venu et a dit à Israël: Je mets mon ange devant toi pour te conduire car les enfants d’Israël ne connaissaient pas le chemin pour aller à Canaan. Ils ne savaient pas par où passer. C’était un chemin désert. Donc quand le peuple a traversé la mer, Dieu a mis son Ange avec eux. C’est l’ange qui les a conduits jusque dans la terre promise. Moïse a marché avec cet Ange-là. Quand Moïse est mort, Aaron est mort. Myriam est morte. Josué devait entrer dans le pays avec le peuple. Le même ange est venu se présenter à Josué et c’est lui qui a dirigé les combats pour l’établissement dans la terre promise. Moïse était déjà mort ! Moïse est mort et la marche ne s’est pas arrêtée parce que l’objectif n’était pas encore atteint. C’est pour ça que dans le Message, les serviteurs de Dieu peuvent mourir, mais on ne doit pas oublier qu’on est placés sous une onction. Nous sommes dans une présence. Il y a un Esprit qui nous conduit. Alléluia. Il y a un Esprit qui nous conduit. On peut ne pas le voir à l’œil nu mais les Fils de Dieu voient la Présence de Dieu en Esprit. Les Fils de Dieu voient la Présence de Dieu par la foi parce qu’on ne marche pas dans la chair. On ne marche pas selon les vues humaines. On dit qu’on ne marche pas selon les vues humaines mais c’est notre foi qui marche, c’est notre esprit qui marche et nous sommes appelés à marcher avec Dieu. Regardons la vie d’Énoch. Dans les temps anciens Dieu se révélait. Dieu s’est révélé à Adam et Ève. Dieu s’est révélé à Seth qui était un fils d’Adam. Dieu s’est révélé à beaucoup de patriarches. Dieu s’est révélé à Énoch. La Bible dit qu’Énoch était âgé de soixante-cinq ans quand il a commencé à marcher avec Dieu et il a marché avec Dieu pendant trois cents ans.

Ce soir, je voudrais nous appeler à marcher avec Dieu. Nous sommes appelés, dans le Message, à marcher avec Dieu. Tous ceux qui veulent être enlevés doivent marcher avec Dieu. Énoch a marché avec Dieu pendant trois cents ans. Trois cents ans, frères ! Dieu s’est révélé à lui. En ce temps-là, il n’y avait pas d’assemblées. L’écriture ne dit pas qu’il y avait des prédicateurs, mais Dieu se révélait individuellement aux croyants. Et Dieu s’est révélé à Énoch. Dans son temps, on vivait longtemps sur la terre. Lui, il a vécu trois cents ans de marche avec Dieu et il a commencé à soixante-cinq ans. Donc, au total, Énoch a vécu trois cent soixante-cinq ans. Mais quand Dieu s’est révélé à lui, il a connu Dieu, il l’a compris et il a su ce que Dieu voulait. Frères, ça ne suffit pas que Dieu t’appelle mais tu dois savoir ce que Dieu veut, tu dois savoir ce que Dieu attend de toi. Alléluia ! Énoch a été appelé par le Seigneur et il a marché pendant trois cents ans. Trois cents ans ! Alléluia ! Trois cents ans ! Il a marché pendant trois cents ans avec le Seigneur. La Bible dit qu’il a engendré des fils et des filles. Au temps d’Énoch, il était marié. C’était un père de famille. Il a fait des enfants et les a éduqués. Il a dû travailler pour prendre soin de sa famille car un père de famille doit travailler. Peut-être était-il berger ou cultivateur mais Énoch a travaillé pour prendre soin de sa famille. Il a vécu dans l’environnement du monde de son temps. Ses enfants ne l’ont pas empêché de marcher avec Dieu. Sa famille ne l’a pas empêché de marcher avec Dieu. Les gens avec qui il travaillait ne l’ont pas empêché de marcher avec Dieu.

Après un an, Dieu s’est révélé à Noé. La Bible dit qu’au temps de Noé, les hommes étaient portés à faire le mal. Entre Énoch et Noé, il n’y avait pas beaucoup d’années. Déjà, au temps d’Énoch, il y avait des méchants sur la terre. Les hommes vivaient dans le mal. Ils vivaient dans tous les péchés qu’on rencontre aujourd’hui. La terre n’était pas habitée par des saints. La terre était habitée par des pécheurs, des criminels, des débauchés. La Bible dit qu’au temps de Noé, le cœur des hommes était porté tous les jours à faire le mal. C’est le péché qui a amené Dieu à détruire le monde par le déluge. Le Seigneur a demandé à Noé de faire une arche pour sauver les couples d’animaux. Tout ce qui est resté est mort. Seulement huit personnes ont été sauvées en ce temps-là avec les animaux.

Les péchés qui ont poussé Dieu à détruire la création au temps de Noé sont les mêmes que ceux que nous avons aujourd’hui. En effet, dans Luc 17, le Seigneur Jésus a dit que le temps dans lequel nous sommes sera semblable au temps de Noé. Les gens mangeaient, buvaient, se mariaient, faisaient des enfants. Ils vivaient dans le mal : c’étaient des criminels, des débauchés. 

Il y avait Sodome et Gomorrhe, tous les esprits méchants. Le Dieu de l’argent était présent en ce temps-là aussi. C’est d’abord Énoch qui a vaincu ce temps avant Noé. Énoch était dans un environnement où le péché avait abondé, mais sa foi a vaincu les démons de son temps. Sa foi a vaincu le péché de son temps. Alléluia. Le monde n’a pas triomphé d’Énoch car il a marché avec Dieu. Frères, le mot « marcher » veut dire beaucoup de choses. Comment peux-tu marcher avec quelqu’un que tu ne vois pas à l’œil nu ? Dieu n’est pas un homme assis avec nous à la maison. Dieu est Esprit et celui qui veut l’adorer doit l’adorer en Esprit. Dieu est Esprit et celui qui veut marcher avec Lui doit marcher en Esprit. Quand on parle de la marche par l’Esprit, on parle de la marche par la foi, on parle de la marche par la révélation.

Énoch est un grand enseignement pour nous parce qu'il a marché avec Dieu et il a fini par l’enlèvement. Notre marche à nous doit finir aussi par l’enlèvement. C’est pour cette raison que Dieu nous appelle à marcher avec Lui. Énoch a marché avec Dieu pendant trois cents ans. Nous aussi, nous sommes appelés à marcher avec Dieu. On ne connaît pas encore le nombre d’années parce que c’est l’enlèvement qui va mettre fin à notre marche. Énoch a marché avec Dieu. Cent ans après, il continuait de marcher avec Dieu. Deux cents ans après, il marchait avec Dieu. L’âge n’a pas eu raison de sa foi. Peut-être qu’il a commencé jeune parce qu’en leur temps, on vivait longtemps. Il a eu des enfants. Il avait des parents, des amis, des voisins. Personne ne l’a empêché de marcher avec Dieu.

Paul nous révèle, qu’avant son enlèvement, Énoch a reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. C’est une révélation que Paul nous apporte. Paul n’était pas là. Il n’a pas été témoin de la marche d’Énoch mais dans Hébreux 11, il en rend le témoignage par l’Esprit : Énoch avait une marche agréable à Dieu. Dieu a approuvé sa foi. Dieu a approuvé son engagement. C’est pour cette raison que Dieu l’a pris. La Bible dit qu’il n’était plus, il avait disparu. Ses voisins ont dû le chercher. Ses parents ont dû le chercher. Dieu ne les avait pas prévenus qu’Il allait prendre Enoch, mais l’enlèvement a été la consommation de sa foi. L’enlèvement a été la fin de sa foi. Dieu l’a transporté au ciel après qu’il ait témoigné de sa foi autour de lui. Il a marché avec Dieu.

Aujourd’hui, dans le Message, il y a un grand mal, frères et sœurs : beaucoup de frères ne marchent plus avec Dieu. Quand on parle de la marche avec Dieu, il s’agit de deux personnes : Toi et Dieu ! Vous deux ! C’est vous deux qui marchez ! Même si dans l’église il y a mille membres, la marche avec Dieu est individuelle. C’est toi qui dois marcher avec Dieu, et c'est toi qui dois être enlevé ! Alléluia. C’est toi qui veux être enlevé, donc c’est toi qui dois marcher avec Dieu. Toi, l’individu, c’est toi qui dois marcher avec Dieu. Les autres peuvent marcher avec Dieu et cela les concerne : c’est entre eux et Dieu, mais toi, tu dois marcher avec Dieu. Quand on parle de la marche avec Dieu, c’est individuel, c’est personnel. Le problème aujourd’hui, est que les frères marchent par groupe. On se rassemble par groupes parce que dans les esprits, il y a un esprit sectaire : si un frère ne s’assemble pas avec moi, on le met de côté car on ne le considère pas comme un frère parce que les gens pensent que marcher avec Dieu c’est une affaire de groupe.

Au temps d’Énoch on ne sait pas combien de croyants il y avait sur la terre. Pourtant, la Bible rend témoignage d’Énoch, la personne d’Énoch. Il avait une femme : la Bible n’en parle pas. Il avait des enfants : la Bible ne parle pas d’eux, et ne rend pas témoignage de leur foiLa Bible parle d’Énoch et de sa foi : son nom est dans l’Écriture parce que c’est de lui qu’il s’agit! Frères. Il ne s’agit pas de son église ni de ses voisins, mais il s’agit de lui, lui Énoch. C’est sa foi qui a été agréable à Dieu. C’est son comportement qui a été agréable à Dieu. C’est sa fidélité que Dieu a approuvée, son intégrité, sa justice, c’est ce que Dieu a regardé. Alléluia. Dieu a marché avec Énoch car celui qui marche avec Dieu, Dieu marche aussi avec lui. Quand la Bible dit qu’Énoch a marché avec Dieu pendant trois cents ans, cela veut dire que Dieu a marché avec Énoch pendant trois cents ans ! Si tu marches avec Dieu, Dieu marche avec toi et c’est Lui qui approuve la foi. Il approuve la foi individuellement.

Nous sommes dans un temps où l’Esprit nous adresse un appel individuel. Esther et toutes les vierges se sont préparées ensemble, mais un temps est arrivé où le Roi les a appelées individuellement, chacune par son nom pour approuver leur préparation. Alléluia. Mes frères et sœurs, nous sommes dans un temps où chacun de nous doit marcher avec Dieu parce que l'appel dans le Message est individuel. Ne nous laissons pas emporter par les esprits de groupes. Dieu ne viendra pas approuver un groupe. Dieu rendra un témoignage personnel et individuel. Dieu rendra témoignage de ma foi à moi. Il rendra témoignage de ta foi. Donc si tu dois marcher, c’est avec Dieu parce qu'aucun frère ne viendra attester de ta foi. Un frère peut rendre témoignage de ta foi mais ce n’est pas ce que Dieu regarde.

Dieu a son témoignage ! Si tu marches avec les frères mais que tu ne marches pas avec Dieu, les frères rendront témoignage de ta foi, Dieu ne dira rien à ton sujet. Il y en a qui marchent avec les frères et qui restent dans l’environnement des frères. Ils sont dans les activités de l’église mais ils ne marchent pas avec Dieu. Non, ils ne marchent pas avec Dieu. Ils marchent avec les frères, avec l’Assemblée, avec le groupe. Ils n’ont pas de témoignage personnel. Frères, quand on parle de témoignage personnel, il s’agit de toi et Dieu, de ce que vous faites ensemble, de votre manière de marcher ensemble, de ta manière de te comporter avec Lui, de la promesse qu’il y a entre vous. Alléluia ? C’est de cela qu’il s’agit. Il s’agit de l’engagement entre deux personnes. Alléluia. C’est de cela qu’il s’agit. En ce qui concerne Énoch, il a marché avec Dieu trois cents ans. Quand Dieu s’est révélé à lui, Énoch ne s’est pas arrêté. Les deux ont marché ensemble. Il a eu une famille : une femme et des enfants. Il avait des frères et sœurs, des amis, des parents. Il avait son champ et peut-être qu’il avait ses troupeaux. C’était un homme normal. Il a vécu dans une communauté et il a marché avec Dieu pendant trois cents ans.

Un jour, il ne fut plus. Dieu l’avait pris. Alléluia. Dieu l’avait pris. C’est ce qui va se passer dans notre génération : un jour va arriver où ceux qui marchent avec Dieu ne seront plus. Dieu va les prendre quel que soit leur environnement, quels que soient leurs engagements dans ce monde, quel que soit leur position dans ce monde, qu’ils soient riches ou pauvres... Dieu va les prendre. Aussi, notre foi doit vaincre notre environnement quel que soit ce que nous sommes dans ce monde. On doit comprendre qu’il n’y a pas d’excuse pour nous. Il n’y a pas à nous expliquer, à nous justifier : frère, tu vois que je travaille trop… C’est mon champ qui fait que je n’ai pas le temps… non frère, mon épreuve est lourde… On peut se justifier, on peut dire beaucoup de choses mais ce n’est pas ce que Dieu regarde. Il faut marcher avec Dieu, c’est de cela qu’il s’agit frères et sœurs. Marchons avec Dieu. Comment est ton mari?

Marche avec Dieu, même si ton mari est méchant avec toi, ce n’est pas un problème. Marche avec Dieu. Si ta femme est méchante, ce n’est pas un problème. Marche avec Dieu. C’est un témoignage personnel. Ne laisse personne gâcher ton témoignage personnel. Ne laisse pas le monde gâcher ton témoignage. Ne laisse pas le péché gâcher ton témoignage car au temps d'Enoch, il y avait ces choses. Il y avait des méchants sur la terre, le péché était sur la terre. On voit aujourd’hui le même comportement que celui des hommes méchants du temps d'Enoch. Frères, ne pensez pas que notre condition est trop difficile. Le monde a existé avant et ce qu’on voit aujourd’hui a déjà existé : ce sont les mêmes démons qui sont là parce que les démons ne meurent pas. Ils ont attaqué Énoch hier, ils ont combattu Énoch hier et ils nous combattent aujourd’hui. Ils ont combattu Abraham hier et ils nous combattent aujourd’hui. Au temps d’Abraham, Sodome et Gomorrhe existaient. Il y avait la débauche sur la terre et le dieu de l’argent était au centre des affaires : ce sont les mêmes démons, ce sont les mêmes esprits aujourd’hui. Donc, ne pensez pas que notre situation est trop compliquée.

On doit marcher avec Dieu et c’est celui qui marche avec Dieu qui voit la gloire de Dieu. C’est celui qui marche avec Dieu qui peut avoir un bon témoignage. C’est celui qui marche avec Dieu qui peut entrer dans une foi parfaite. Marcher avec Dieu, c’est accepter premièrement la condition dans laquelle Il te place. Cela commence par là. Si tu n’acceptes pas la condition dans laquelle Dieu t’a placé, tu ne peux pas marcher avec Lui. Celui qui envie le prochain ne peut pas marcher avec Dieu. Celui qui regarde au dehors, dans le monde ne peut pas marcher avec Dieu. La foi est un engagement personnel. Donc, la première chose à faire est d’accepter sa condition avec Dieu. Celui qui a la foi est satisfait de sa condition. Alléluia. Amen. On se comprend frères ?

Quand Dieu t’appelle, viens tel que tu es et accepte la condition dans laquelle il te place : c’est alors que vous pouvez marcher ensemble. Mais si tu n’acceptes pas ta condition, tu ne peux pas marcher avec Dieu. Commence par là. Amen. Commence par-là, accepte ta condition, accepte le contexte dans lequel Dieu te positionne, accepte ta position dans la société, accepte ta condition dans le corps de Christ et tu pourras marcher. Quand Dieu se révèle à toi Il te fait des promesses et te dit où Il veut t’amener. Quand Dieu s’est révélé à Abraham, il lui a dit: sors de la maison de ton père et va dans le lieu que je vais t’indiquer. Abraham a accepté en son temps. Il n’y avait pas une église ni un groupe de frères ! Non, il est sorti avec sa femme, Sara. Ils sont partis avec son neveu, Lot. Il est parti ! Il a accepté de partir et Dieu a complété la révélation au fur et à mesure parce que la marche avec Dieu est une marche par la révélation.

On ne voit pas toute la révélation au commencement de la marche. Les frères du Message veulent voir toute la révélation au commencement de la marche. Il y en a qui pensent qu’ils ont vu toute la révélation : Frère Branham a tout dit ! Frère Branham a tout dit, il n’y a plus rien derrière ! Frère Franck a tout dit, il n’y a plus rien derrière ! Mais non, frères. Celui qui pense de cette manière ne marche pas et si tu ne marches pas c’est que tu as déjà tout vu ! Dieu n’est pas comme cela. Par exemple, tu dois marcher cent kilomètres et tu en es à trente kilomètres. Il en reste soixante-dix à parcourir mais toi, tu sais déjà ce qu’il y a devant ! Non, ce n’est pas comme ça. Avec Dieu, on marche de révélation en révélation. Abraham a quitté la maison de son père. Dieu a marché avec Lui. Ensuite, il y a eu la promesse d’Isaac. Cela a pris du temps pour se réaliser. Quand Isaac est né, Abraham s’est réjoui mais il ne savait pas encore que Dieu allait lui demander de le sacrifier. Il n’avait pas cette révélation. Alléluia. C’est venu plus tard, à un moment précis. Il lui a dit : va et sacrifie l’enfant. Il est parti faire ce que Dieu lui demandait mais il ne savait pas à ce moment-là que L’Éternel allait présenter un animal sur la montagne. Il ne pouvait pas le savoir parce que Dieu voulait l’éprouver.

Celui qui marche avec Dieu, cela se voit dans son comportement parce qu’il avance dans la révélation de la Parole. Il avance dans la maturité, il mûrit, il grandit. Mais les frères du Message veulent tout savoir en même temps, aussi quand quelqu’un vient avec une révélation, ils disent Non ! Frère Branham a déjà tout dit… Frères, Branham est mort en 1965. Le frère ne pouvait pas tout savoir jusqu’à aujourd’hui, en 2018, ce n’était pas possible. Il ne pouvait pas tout voir. Il peut avoir vu des choses de loin et les mentionner en passant mais il ne pouvait pas tout voir. La marche avec Dieu ne se passe pas comme ça. Figurez-vous que Paul n’a pas connu le livre de l’Apocalypse. Est-ce que vous savez cela ? Paul n’a pas lu l’Apocalypse. Pierre non plus. Tous les apôtres sont morts. Donc, par rapport à eux, nous on a plus de révélations à cause de l'Apocalypse. Alléluia. On a plus de révélations ! Même les Pères de l’Église n’ont pas lu l’Apocalypse. C’est Jean qui a vu. Dieu lui a dit Je vais te montrer les choses à venir. Je vais te montrer la marche de l’Église. Jean n’a fait qu’écrire ce qu’il a vu. Il n’en a même pas eu la révélation. Il ne pouvait pas l’avoir parce qu’il ne pouvait pas vivre ces choses-là, frères. C’est nous, les vivants, qui avons la révélation, ce ne sont pas les morts, frères. Comment un mort peut-il avoir la révélation ? Est-ce possible ? un prophète qui est mort et enterré ? Il va avoir la révélation de 2018 ? de 2017 ? Ce n’est pas possible. Jean a écrit mais il n’a rien expliqué. Jean n’a pas eu la révélation des sept sceaux. Il a juste écrit. Il est mort avec la révélation des sept tonnerres. Dieu lui a dit de ne pas écrire, mais il est mort avec la révélation.

Marchons avec Dieu. Quand tu marches avec Dieu, tu as de l’assurance parce que la marche avec Dieu est une marche par la révélation. Et Dieu se révèle toujours à son peuple vivant. Toujours ! car ce sont les vivants qui doivent marcher. Quand on vit on marche et Dieu nous éclaire au fur et à mesure. Le jour où on meurt, notre marche s’arrête. Dans Mathieu 25, les vierges folles ont dit à un moment donné nos lampes s’éteignent. Donc, c’est avec la lampe qu’on marche. Nous, on doit marcher avec Dieu et c’est avec la Parole prophétique reçue qu’on marche avec Dieu ; mais si ta lampe est en train de s’éteindre, c’est que tu ne marches pas avec Dieu. Ce n’est pas avec Dieu que tu marches mais tu marches avec un prophète qui est mort. Tu ne marches pas avec l’Ange qui a marché avec lui. Tu n’es pas sous l’onction du Message du Temps de la Fin. Tu marches avec un prophète qui est mort, qui se repose. Alléluia.

Les vierges sages, elles, avaient leurs lampes éclairées. Pourquoi ? parce qu’elles ont pris de l’huile dans des vases. Les vases, ce sont les serviteurs de Dieu qu’Il a choisis pour conduire l’Église jusqu’à la fin. Alléluia. A chaque étape de la marche dans le Message, il y a des vases de réserve. Je vais vous expliquer, écoutez-moi très bien. Quand Dieu a appelé le frère Branham, il a marché avec Dieu. Il a prêché le Message et il est mort en 1965. Quand il est mort, Dieu avait des vases en réserve. Les vases de réserve en question, ce sont les missionnaires qui ont répandu le Message partout sur la terre après le prophète. Alors que le ministère du prophète se déroulait, Dieu les avait mis en réserve. Il y avait une onction qui devait les accompagner : c’était l’onction de la distribution de la nourriture. Au moment où ils entrent en scène et commencent à parcourir les différents continents pour répandre le Message, il y en a qui disent le prophète a déjà tout dit, après le prophète il n’y a plus de serviteurs de Dieu… Que font-ils alors ? Ils rejettent les vases de réserve, des vases mis en réserve par rapport au Message du frère Branham. Le vase mis en réserve continue le travail et Dieu lui donne une onction pour faire cela.

Quant à ces frères qui ont distribué le Message partout, on voit aujourd’hui qu’ils sont vieux. La plupart sont morts. Celui qui est encore en activité, c’est le frère Frank : aujourd’hui, il a quatre-vingt-cinq ans. Amen. Je vous parle directement pour que les choses soient très claires pour vous. Il est né en 1933… cela fait combien d’années aujourd’hui ? 85 ans. Il a déjà 85 ans. Frère Barilier est mort, je crois, à 85-86 ans. Si demain on nous annonce la mort de frère Frank, il y a des frères qui vont paniquer. Ils vont se renverser, ils vont dire qu’ils ne comprennent plus rien. Ils vont commencer à poser des questions ah, frère, tu as appris la nouvelle ? ah, le serviteur fidèle et prudent est mort!… il est mort… mais qu’est-ce qu’on fait ? Ils vont commencer à s’effrayer. Pourquoi ? Parce qu’ils ne marchent pas avec Dieu. Ils ne marchent pas avec Dieu ! Observez! Vous allez voir ceux qui ne marchent pas avec Dieu. Vous allez les voir. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit, frères. Il faut qu’on comprenne bien les choses. Par rapport à cette génération qui distribue la nourriture, Dieu a mis des vases en réserve parce que Dieu sait, dès le départ, qu’ils vont vieillir dans le Ministère et qu'ils vont peut-être disparaître à un moment donné et Jésus n’est pas encore revenu. Qu’est-ce qu’on fait ? les frères sont morts et Jésus n’est pas revenu ? Qu’est-ce qu’on fait ? Mais est-ce que Dieu est mort ? Dieu n'est pas mort!

Les frères sont vieux : est-ce que la révélation a vieilli ? Est-ce que l'Esprit a vieilli ? Il a les cheveux blancs ? Dieu s’est fatigué ? Esaïe dit Dieu ne se fatigue point. Les anges de Dieu ne se fatiguent pas. L’onction du Message demeure sur nous jusqu’à l’enlèvement. C’est la colonne de feu qui demeure sur l’Église jusqu’à la fin, jusqu’à l’enlèvement.

Élie a été pris dans un char de feu. Il n’a pas connu la mort. Regardez, Elie a marché avec Dieu et il a été appelé en tant que prophète, seul, au moment où le cœur de tout Israël s’est tourné vers les Baal et les Astarté. Seul, il s’est opposé contre les faux prophètes de son temps. Il les a combattus par la puissance de Dieu et Dieu était avec lui. Il a marché avec Dieu. Élie a marché avec Dieu. Il n’a pas marché avec Baal ni avec Astarté : il s’est préservé. En son temps, l’Écriture dit que Dieu s’était réservé sept mille : c’est sept mille qui marchaient avec Dieu ! Ils n’étaient pas dans les mouvements de Baal et d’Astarté, non frères, ils sont restés fidèles au Seigneur. Ils n’ont pas été enveloppés par l’esprit qui était sur Israël. Alléluia. Ils ont marché avec Dieu. Dieu a approuvé la foi d’Élie et quand Il a voulu lui donner du repos, Il lui a dit d’aller donner l’onction à Élisée. Élisée a lui aussi marché avec Élie car il avait la promesse qu’il allait continuer l’œuvre après Élie.

Les frères du Message, pour la plupart, ne marchent pas avec Dieu. Ils marchent avec des groupes d’anciens, des groupes de frères, ils fréquentent des lieux de prières et ils disent: on a reçu le Message, on a reçu la Pure Parole … frères, ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Marchons avec Dieu. Énoch a marché avec Dieu pendant trois cents ans. Pendant que tu es vivant et que tu peux respirer, marche avec Dieu. Marche avec Dieu et marche de telle manière que ta foi soit approuvée par le Seigneur et non en prenant des chemins détournés. Il ne faut pas marcher par des voies détournées. Il faut marcher avec Dieu. Il faut t’assurer de ta communion avec Dieu. Il faut être sûr que devant tous les évènements tu vas tenir ferme et inébranlable. Quand le frère Branham est mort...c'est le frère Frank qui a rendu le témoignage. Les frères de son église sont venus prier pour qu’il revienne à la vie parce qu’ils ne comprenaient pas qu’il meure. Puis ils ont beaucoup chanté et il ne se réveillait pas. C’est alors qu’ils ont compris qu’il est mort. Dieu a dit à Josué Mon serviteur Moïse est mort… Alléluia. C’est Dieu qui lui a annoncé la nouvelle.

Le Seigneur a dit à Moïse de monter sur la montagne où il devrait mourir. C'est là que Dieu avait fait sa tombeEt Moïse est monté. Peut-être que Josué était un peu froid, sceptique, comme il n'avait pas vu de corps, ni de tombe. Donc c’est Dieu lui-même qui a repris Moïse qui est venu annoncer à Josué la nouvelle. Il lui a dit Mon fils, mon serviteur Moïse est mort… va, fortifie-toi et prends courage. Tu as marché avec Moïse, c’est bien, mais maintenant, sache qu’il est mort. Tu es obligé de marcher avec moi. Alléluia. C’est ce que nous devons comprendre, nous les frères du Message. On ne peut pas rester là à pleurer un prophète. Non frères, c’est de la séduction. Dieu marche avec les vivants. Il marche avec ceux qui sont en vie, qui portent encore le Saint-Esprit, qui portent encore la Parole... Ceux qui portent encore l’onction du Message et qui peuvent travailler encore pour faire avancer Son œuvre. Dieu marche avec eux parce qu’ils sont vivants, ils sont en activité, ils travaillent. Marchons avec Dieu. Celui qui marche avec Dieu est au présent, il vit les faits, il voit les visions, il voit les songes. Dieu travaille avec lui. Dieu se manifeste avec lui. Dieu se révèle à lui et Dieu s’est révélé à Enoch, c’est pour cela qu’il est resté ferme sur le chemin.

Frères, il va y avoir des tremblements de terre. On va connaître des tremblements de terre dans le Message. Soyez-en sûrs ! Il va y avoir des tremblements de terre, des secousses. Cela va remuer. Ceux qui ne marchent pas avec Dieu seront terrassés. Ils seront terrassés, troublés, perturbés, mélangés et il y en a qui vont se retrouver dans le décor. Quand tu ne marches pas avec Dieu, tu te retrouves dans le décor, tu perds les pédales. Alléluia. Que Dieu soit béni. Énoch marcha avec Dieu pendant trois cents ans et ses voisins ont rendu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. C’est de cela dont il s’agit aujourd’hui : Nous et le Seigneur. Que Dieu nous bénisse et nous donne de comprendre.

Au moment où on est entrés dans le mouvement de réveil, quand le Cri de minuit a sonné, les vierges sages se sont réveillées. Elles ont pris de l’huile dans des vases. Ce n’était pas seulement l’huile qui était en réserve, les vases aussi étaient en réserve. On ne peut pas séparer l’huile et les vases parce que l’onction de Dieu se trouve sur les serviteurs de Dieu. Aussi, pour continuer la marche, les vierges sages ont dû écouter les ministères que Dieu a mis en réserve, des ministères qu’on ne voyait pas au moment où les autres étaient en action. Quand le frère Branham travaillait, qui voyait le frère Frank ? qui voyait Alexis Barilier ? qui voyait tous ces frères ? Personne ne les voyait. Ils étaient dans l’anonymat. On voyait le prophète mais, Dieu les avait mis en réserve parce qu'il savait que le prophète allait mourir et que l’œuvre allait continuer. L’œuvre ne continue pas avec les morts mais avec les vivants. Par rapport au prophète, ces frères étaient des vases de réserve avec une onction de réserve et seulement ceux qui les ont écoutés ont été éclairés et ont marché.

Voici notre frère Christophe qui est assis là. Il a vu le commencement de l’œuvre ici : ce sont des missionnaires qui venaient. Ce n’est pas le frère Branham qui est venu ici. Ce sont les missionnaires qui ont envoyé le Message. Ils n’ont pas seulement donné les brochures mais ils ont prêché le Message. Alléluia. Ils ont prêché. Leur comportement aussi a prêché. C’est tout cela qui a fait qu’on a cru, qu’on a compris les choses. Les missionnaires ont visité régulièrement les églises qui sont nées de leurs Ministères. Ils ont sillonné les églises régulièrement chaque année. Par tous les moyens, on a été entretenus. Des églises sont nées partout. C’est le travail des vases de réserve, des vases mis en réserve par rapport au ministère de frère Branham. Il fallait les écouter, il fallait les suivre pour voir l'avenir de la marche et non pas rester là en disant le prophète a tout dit ! Le prophète a tout dit ! Ceux qui ont fait cela se sont égarés dans les tonnerres. Certains ont dit que la résurrection des morts a déjà eu lieu. Qui a dit que la résurrection des morts a déjà eu lieu ? L’enlèvement a déjà eu lieu. On est dans le millénium. On attend maintenant les jugements qui viennent sur la terre. Qui vous a dit cela ? Ce sont les vases de réserve qui vous ont dit cela ? C’est le frère Branham qui a dit cela ? Non ! Mais quand on ne fait pas attention aux vases de réserve, on s’égare, on se perd. Alléluia.

Nous, nous sommes des prédicateurs, des vases de réserve. Moi, je fais partie des vases de réserve, en tous cas pour ce qui me concerne, et je connais des serviteurs de Dieu qui sont des vases de réserve, c’est-à-dire des ministères qui ont été positionnés par rapport au ministère des distributeurs de la Parole. L’œuvre de Dieu ne s’arrête pas comme ça. Notre marche aboutit à l’enlèvement. Tant que cela n’a pas eu lieu, l’œuvre de Dieu continue et, par la grâce de Dieu, il y a des ministères de réserveDieu met toujours des ministères en réserve par rapport à ceux qui sont en activité, pour qu’après eux la marche continue. Josué a été mis en réserve, Caleb a été mis en réserve car pour entrer en Canaan il fallait des chefs de guerre. Ce sont des chefs de guerre qui ont conduit les frères. Moïse n’étant plus là, Dieu a mis ces frères-là en réserve et c’est eux qui ont encouragé le peuple à entrer en Canaan et à y mener la guerre. Ils se sont établis. La promesse de Dieu est accomplie. Alléluia.

Frères, il y a toujours des ministères en réserve. Celui qui marche avec Dieu doit le savoir. Toujours. Et dans la marche qui nous concerne, il y a toujours des ministères en réserve. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la prophétie : les vierges sages ont pris de l’huile dans des vases de réserve. Les folles n’ont rien pris. Les vierges folles sont le genre de croyants qui ne font pas attention au plan de Dieu : leur marche s’accroche toujours à un serviteur de Dieu. C’est comme ça. C’est le péché des vierges folles. Leur marche s’accroche toujours au serviteur de Dieu et cela ne suit pas la logique du plan de Dieu. Donc, quand le serviteur de Dieu n’est plus là, tout le monde s’écroule. Marchons avec Dieu. Nous avons reçu le Message de l’enlèvement pour marcher avec Dieu et non pour nous accrocher au serviteur de Dieu. Alléluia.

Ne soyons pas des gens qui marchent par la chair mais soyons des gens qui marchent par l’Esprit parce que la foi est spirituelle. La foi c’est la révélation. Aujourd’hui, il y a une génération de serviteurs de Dieu qui est en train de se lever dans le Message. Suivez très bien. Vous allez les voir : c’est eux qui vont ébranler le monde. Ils vont ébranler l’Église par leur parole, par leur puissance : ce sont des vases de réserve et un jour l’Église devra les écouter. Oui, frères, l’Église devra les écouter. Ils se connaissent. Celui qui est un vase de réserve, il le sait. Il sait qu’il a reçu de Dieu un appel et des capacités. Alléluia. Tout cela, c’est pour ceux qui marchent avec Dieu.

Il faut que notre foi voit la réalité des choses. Je l’ai dit quelque part à des frères dans un entretien. Moi, je vois la réalité des choses, je ne vis pas dans l’imagination parce que je connais Dieu. Quand tu connais Dieu, tu ne vis pas dans l’imagination, tu es réaliste, tu es dans le réel. Ce que l’intelligence humaine sait être la réalité, ce que l’homme voit avec ses yeux et qui est vrai, ne peut qu’être établi par Dieu. Amen. Ce qu’un frère peut faire à trente ans, quarante ans, cinquante ans en tant que serviteur de Dieu, n’est plus possible à 85 ans, 90 ans, ce n'est plus possible. Il ne peut plus le faire. Vous savez pourquoi ? parce qu’il est vieux. La bible dit que nos années finissent à 70 ans, mais pour les plus robustes à 80 ans. C’est Dieu qui a fait cela ainsi, ce n’est pas l’homme. On se comprend frères ? C’est très important. Quand vous voyez des frères qui nous ont conduits pendant des années devenir vieux, comme le frère Barilier qui est parti, comme le frère Frank qui a de la peine car maintenant, dans ses voyages, il ne descend plus de l’avion en marchant mais dans une chaise roulante. C’est ainsi qu’on poussait le frère Barilier à l’aéroport – et j’ai vu dans une vidéo récente qu’on poussait le frère Frank à son arrivée en Côte d’Ivoire. Ces choses-là doivent vous dire quelque chose. Si tu marches avec Dieu, cela doit t’interpeler. Amen.

On doit être dans l’esprit des frères qui, après quarante ans dans le désert se sont vus à l’entrée de Canaan. Cela veut dire que l’Église doit entrer dans une autre phase. On doit le savoir. Celui qui marche avec Dieu doit le savoir. Il doit savoir lire les temps. Que Dieu nous bénisse. Je voulais vous dire ces choses pour qu’on comprenne et qu’on ne soit pas surpris par les évènements. Celui qui marche avec Dieu n’est pas surpris par les évènements. Il ne marche pas avec les hommes, il marche avec Dieu. Énoch a marché avec Dieu. Il a vu la gloire de Dieu. Il a connu Dieu. Il a connu la volonté de Dieu. Alléluia. Il a connu toutes ces choses et il a tenu ferme trois cents ans. Nous, aujourd’hui, nous ne marchons pas longtemps ! Au plus peut-être soixante ans, cinquante ans. Mais trois cents ans et Dieu l’a pris, il a disparu. Ses frères ne l’ont plus vu… Sa femme, ses enfants… plus personne ne l’a vu.

Vous avez vu aussi que Noé a cru. Ce n’est pas Énoch qui a évangélisé Noé, c’est Dieu qui s’est révélé à lui. Lui aussi a prêché pendant des années, pendant cent-vingt ans. L’Écriture dit qu’il a prêché pendant cent-vingt ans aux gens de son époque. Noé n’a pas été enlevé mais il est entré dans l’arche. Nous sommes aussi à l’orée d’un jugement. Demain matin, je vais en parler parce que les deux prédications sont liées. Le Message est venu aussi nous annoncer un jugement et nous sommes à l’orée de ce jugement. Nous devons savoir que l’Église ne restera pas dans l’état où elle se trouve actuellement parce que selon la prophétie, Dieu a mis des ministères en réserve, des vases en réserve et ces vases-là ont une puissance, une onction pour pousser l’Église encore plus loin. Alléluia. Que Dieu soit béni.

Soyons sages et intelligents pour les écouter, pour recevoir ce que Dieu leur a donnés. C’est comme cela que notre lampe sera éclairée. On verra plus clair et on va marcher. Ne soyons pas des chrétiens qui s’attachent aux morts. Quand un serviteur de Dieu est mort, son ministère est arrêté mais l’œuvre de Dieu continue. Que Dieu nous bénisse. Nous allons prier le Seigneur qu’Il nous conduise par son Esprit, qu’Il nous donne de marcher avec Dieu comme Énoch a marché avec Dieu et a reçu le témoignage qu’il était agréable à Dieu. Il n’a pas marché comme il voulait. Il a marché avec Dieu. Celui qui marche avec Dieu se sanctifie. Celui qui marche avec Dieu met de l’ordre dans sa vie. Celui qui marche avec Dieu se soumet à Sa Parole. Celui qui marche avec Dieu cherche la volonté de Dieu pour l’accomplir. Celui qui marche avec Dieu est fidèle à Dieu, à son engagement. Celui qui marche avec Dieu ne marche pas dans le monde, au contraire, il devient l’ennemi du monde. Celui qui marche avec Dieu ne marche pas sous l’influence des mauvais esprits mais sa foi est conservée sous l’onction de Dieu. On va prier le Seigneur. Il faut dire à Dieu: donne-moi de marcher avec Toi, c’est avec Toi que je veux marcher parce que, dans notre génération, tu nous as envoyé un Message qui nous prépare pour l’enlèvement. C’est Toi qui dois attester de ma foi. C’est Toi qui vas rendre témoignage de ma foi comme Tu as rendu témoignage de la foi d’Énoch. Donne-moi de marcher avec Toi.

Prions le Seigneur.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.