L'appel de 1933

  • M'BRA Parfait
  • mercredi, 07 octobre 2015
Fichier
0.0/5 Note (0 votes)

On aura un moment de prière mercredi, jeudi et le vendredi on aura une veillée. Nous faisons notre travail et en tant que Pasteur, c’est notre travail de convoquer souvent l’église à des moments de prière et de jeûne ; à des moments de combats spirituels. Amen ! Mais dans une église, chacun de nous doit être responsable de sa foi et c’est ce qui fait la liberté en Jésus Christ. Dans la religion, on donne des directives et on tient à ce que les gens obéissent. On les maintient dans une sorte de domination ; de servitude, mais ça, ce n’est pas la vie chrétienne. Le principe qui fonde la foi chrétienne, c’est la liberté et ce n’est pas n’importe quelle liberté, c’est la liberté du Saint Esprit. Amen ! Ce qui veut dire que chacun de nous doit parvenir à se laisser conduire par l’Esprit de Dieu. Et quand Dieu te conduit, tu es un homme libre. Est-ce que vous comprenez ? Si l’Esprit de Dieu te conduit, tu es un homme libre, parce que l’Esprit de Dieu est venu pour habiter en nous...

S’Il habite en toi et qu’Il arrive à te conduire parce que tu lui as laissé de la place pour le faire, alors, tu es un homme libre. Il faut donc que chacun de nous se laisse conduire par l’Esprit de Dieu et que chacun de nous parvienne dans une position spirituelle où il est libre d’entreprendre de son propre chef des exercices spirituels. Amen ! C’est très important ! Parce que le jour de l’enlèvement, on n’ira pas dans la voiture de frère M’BRA ou bien dans le convoi de frère Anderson ; on ne va pas dans l’enlèvement en convoi. La bible dit que celui qui est près le jour de l’enlèvement sera enlevé. C’est quelque chose qui se passe en un instant. Savez-vous ce que ça veut dire « en un instant » ? Instant, c’est du français, ça veut dire en un clin d’œil. Savez-vous ce que veut dire un clin d’œil ? Ça veut dire en un battement de paupière et tu es enlevé... Cela va se passer en un clin d’œil.

Donc tous les efforts que nous faisons dans la vie chrétienne vont finir en un clin d’œil. Gloire à Dieu si tu es dans le lot, mais si tu n’es pas dans le lot, tu attendras le prochain tour. Mais le prochain tour ne sera pas en un clin d’œil, parce que ce n’est pas ce que l’écriture a dit. Le prochain tour sera l’oppression de la bête parce qu’elle va opprimer les chrétiens qui vont rester sur la terre…alors que ceux qui vont porter le coup dur seront déjà partis. Vous comprenez ? Parce que l’épouse va se battre une fois qu’elle sera formée. La finalité de ce que nous faisons, c’est la guerre contre Babylone. Pour l’heure, nous ne faisons que nous préparer…parce qu’une fois que Dieu se saisit de l’épouse, c’est pour une grande guerre et cette guerre sera contre Babylone ; contre la bête. Cette guerre va tellement chauffer qu’on va lui porter un coup dur. Et sa revanche sera sur ceux qui vont rester, c’est ce qui est le problème. Donc le prochain tour après l’enlèvement, c’est la revanche de Satan sur le reste de l’Eglise. Apocalypse 12...

Ceux qui vont chercher les chrétiens après l’enlèvement commenceront d’abord par brûler ce lieu dans lequel nous prions. Je parle comme ça, mais c’est la réalité frères. Quand ils vont commencer à chercher les gens dans les maisons et brûler vos biens, s’ils brûlent ma maison, je ne serais pas là parce que moi-même je serais devenu une maison de Dieu, qu’est-ce que je vais faire avec mes affaires…tout cela sera brûlé. Alléluia ! Dieu va mettre le feu à toute chose et rien ne va rester. Donc actuellement, on ne perd pas de temps pour ce genre de chose. Amen ! On construit si Dieu nous donne les moyens, mais ce n’est pas la finalité de la foi chrétienne. Ce n’est pas dans ces choses-là qu’on peut dire qu’on a réussi. Non ! Et même si tu me donnes le palais du chef de l’Etat, je ne vais pas dire que j’ai réussi parce je dors dans le palais du chef de l’État ! Il faut que je sois un véritable temple du Saint Esprit. Amen ! Tu peux dire que tu as réussi quand tu es devenu un véritable temple du Saint Esprit puisque tu héberges le grand Dieu, Celui qui a créé toutes choses…

Je ne sais pas si après Dieu, il y a autre chose. Alléluia ! C’est la vérité frères ! Les gens courent beaucoup et se fatiguent, mais la vérité se trouve à la fin. Donc tous les efforts que nous faisons se résument en un clin d’œil. Il y a des frères qui ne l’ont pas encore compris. Et si au moment où les choses se passent, tu n’es pas prêt, tu ne seras pas enlevé, donc tu vas attendre le second tour et là ce sera les tribulations et les persécutions. Cela est écris dans Apocalypse au chapitre 12, dans Daniel et dans beaucoup d’autre passages. Et si ma mémoire est bonne, dans Apocalypse chapitre 7, on parle de ceux qui ont été tués dans la tribulation et qui sont venus et la bible dit qu’ils étaient nombreux, ce qui veut dire qu’il y en a beaucoup qui vont manquer l’enlèvement parce qu’ils ne seront pas prêt…

Pourquoi ? Parce qu’on ne moissonne que ce qu’on sème. Moi c’est ce principe qui m’a aidé dans ma foi chrétienne. À un certain moment, le Seigneur m’a enseigné qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Tu moissonnes ce que tu sèmes. Et je suis dans ce principe. Alors, que je sois seul ou avec les frères, je vis ma foi par rapport à ce principe. Que tu sois parmi les païens ou les chrétiens, tu ne vas moissonner que ce que tu sèmes. Autrement dit, ta vie est le résultat des actes que tu poses tous les jours. Donc frères, il n’y a pas à faire semblant. Tu peux faire semblant, mais quand le fruit de l’arbre que tu as semé va pousser, il ne fera pas semblant. Est-ce que le fruit fera semblant ? Est-ce qu’une mangue peut faire semblant d’être une mangue? Jamais ! Ou bien un avocat qui fait semblant d’être un avocat ? Ça n’existe pas ! Ou bien un grain de riz qui fait semblant d’être un grain de riz, mais en réalité n’est pas un grain de riz. Un grain de riz est un grain de riz et si tu en as semé, ça va germer, pousser, et donner des grains de riz. Ça ne poussera pas autre chose. Donc le fruit ne sait pas faire semblant. C’est pour cette raison que j’aime personnellement ce principe.Le Seigneur me l’a inculqué dans mes temps de souffrance et dans ma formation de serviteur de Dieu. Et ça, ne vous trompez pas là-dessus. Donc il faut qu’on comprenne ces choses.

Celui qui s’évertue aujourd’hui à jeûner et à prier, à crier au Seigneur, à mener des combats spirituels pour sa vie intérieure, pour la délivrance de son foyer et de ses enfants, met en terre des semences de prière…Il repend ainsi des semences de prières devant Dieu et devant Son trône. Et ça va germer et produire des fruits puisque c’est ce que tu as semé ! Celui qui sème les prières, moissonne l’exaucement et ça, ce sont des principes de foi. Tu ne peux pas semer les prières et puis aller moissonner autre chose que l’exaucement. C’est la foi ! Mais si on sème autre chose, c’est ce qu’on va moissonner. Amen !

Donc un chrétien qui a compris ces principes n’a pas à faire semblant, parce qu’en un clin d’œil, tu feras toi-même le point de ta foi. Ce n’est pas quelqu’un d’autre qui viendra le faire à ta place. En un clin d’œil, tu vas commencer à chercher les gens, les nouvelles vont commencer à se répandre. Et puis quand on commence à étudier la situation, on voit que ceux qui ont disparu ont les mêmes caractéristiques. Ils prient pratiquement dans les mêmes milieux, ils ont les mêmes manières de s’habiller ; on leur a collé peut être la même étiquette… Quand on commence à faire des recherches, si tu n’es pas parti, tu sais ce qui s’est passé puisque tu es dans le milieu. Tu vas te dire que certainement les frères sont partis et puis tu es resté. C’est là que l’Esprit va commencer à te rappeler que tu n’as pas fait attention et que tu as négligé ta préparation. Tu as négligé ce que Dieu t’a dit de faire. Tu t’es amusé avec les esprits qui pouvaient te barrer le chemin alors que tu avais la possibilité de les faire tomber.

C’est vrai que les démons ne vont pas dans l’enlèvement, mais ils peuvent te retenir. Amen ! Est-ce que vous comprenez ? Ils peuvent nous retenir frères ! Donc en ce qui concerne la délivrance, il faut vraiment que Dieu nous délivre. Amen ! C’est pour cela que je dis que je ne sais pas faire semblant. Si tu n’es pas encore entré dans ta délivrance, tu n’es pas entré, sinon je pense que Dieu nous a donné les moyens de le faire. Amen ! Donc quand tu n’as pas encore vaincu un esprit, il faut toi-même prendre conscience que tu ne l’as pas encore vaincu. Mais sinon, tu as la possibilité et les moyens de le vaincre, mais peut être que tu n’es pas résolu au combat ou bien tu te donnes toi-même du temps. Amen ! Parce qu’il faut qu’on soit responsable! Un soldat qui peut faire la guerre, c’est lui qui engage les combats ; Il se prépare pour le faire, sinon il n’existe pas d’esprit invincible. Amen !

Et quand tu attaques les démons, il faut voir quelle est leur capacité de résistance. Si ce sont des démons qui résistent longtemps, il faut toi aussi te préparer en conséquence. Et puis le combat spirituel c’est une vie ; ce n’est pas un match de football qui a commencé et qui finit après quarante-cinq minutes. Il faut le prendre comme ça. Alléluia ! Si tu prends ça en fairplay, ton esprit est toujours dans le combat. Mais si tu prends la chose comme un combat de deux ou trois jours, tu vas vite te fatiguer. Le combat spirituel, c’est tous les jours... Amen ! Que Dieu soit béni !

Donc je disais que nous faisons notre travail. Ça veut dire que de temps en temps, on engage l’église dans des moments de prière par rapport à l’orientation de l’Esprit ; par rapport à ce que nous ressentons. Mais il faut que chacun de nous soit responsable de sa vie chrétienne. C’est très important ! Ce que Dieu m’a enseigné par l’Esprit, c’est ce que je vous enseigne…À l’église, on ne suit personne. Si tu viens dans une église pour suivre un homme, tu vas te perdre ou bien si tu viens pour imiter quelqu’un, tu vas te perdre. Amen ! Les serviteurs de Dieu donnent des indications, des orientations spirituelles par la prédication…Et ceux qui sont intelligents et sages savent déjà s’orienter quand ils écoutent les prédications et les exhortations. Oui frères, parce qu’il faut tout ramener à sa propre personne. Chacun a ses problèmes, chacun a ses ennemis, chacun à ses opposants. Amen ! Chacun de nous vit une opposition à divers niveaux. Moi je vis l’opposition. Il y a des esprits qui s’opposent à ma personne et à mon ministère… Et puis de façon générale, il y a l’atmosphère de l’Eglise. Ce sont toutes ces choses qu’on examine et puis on prend position par rapport cela. Amen ! Mais il ne faut pas rester seulement au niveau de ce qu’on fait à l’église.

C’est comme les études. Un enfant qui s’en tient seulement aux exercices que donne le professeur en classe avance difficilement dans les études. Tu n’étudies pas, tu n’as jamais le temps pour faire d’autres exercices d’application…Mais il te sera difficile d’avancer. Amen ! Et il y a beaucoup d’élèves qui échouent à cause de ces choses-là parce que dès qu’ils sortent de la classe, c’est fini ! Ils n’étudient plus. Ce n’est pas bon ! Un bon élève prend les cours et fait ses exercices d’application en classe et à la maison. Il prend du temps pour étudier et s’il ne comprend pas, il se fait aider. Celui-là peut réussir. Et puis frères, on apprend mieux quand on apprend seul. Oui ! Quand tu es assis devant ton cours et que tu lis tranquillement, tu comprends mieux. Il y en a qui écoutent la prédication et quand ils rentrent chez eux, c’est fini. Moi, je réécoute les prédications. Je vous le dis aujourd’hui…Je réécoute les prédications qui sont données ici. Pas seulement une fois, souvent même plusieurs fois...

Mais il faut examiner les choses parce que tout ça fait partie de la préparation. Il y a des moments où tu ne te sens pas dans la prière, mais en réécoutant les prédications, tu peux avoir de la force. Il y a des moments où tu sens les ténèbres autour de toi parce que l’adversaire combat, frères. Il faut réécouter les prédications et tous les chrétiens sont sujets à ça. Même les plus grands serviteurs de Dieu… Tous passent par là. Lisez la bible ; l’apôtre Paul a vécu des moments comme ça. Il y a des moments où tu ne te sens pas et tu as une pression autour de toi et il te faut quelque chose pour t’aider, pas forcément la prière parce que tu n’arrives même pas à prier comme il se doit ; tu sens qu’il te faut quelque chose d’autre, soit une compagnie de frères qui te rendent visite…

Tout ça fait partie de la préparation. Mais si toi un élève, tu viens en classe et tu te contentes de ce que le professeur a dit…C’est dangereux. Amen ! Donc que Dieu nous aide. Je voulais juste nous dire ça ; il ne faut pas se négliger et n’imitez pas les autres. Si on doit imiter un frère, ça doit être dans le bon sens…Tu peux voir un frère, apparemment tu penses qu’il ne fait rien pour avancer, alors qu’il travaille. On a eu des problèmes comme ça avec des amis de classe au collège. On ne les voyait jamais étudier. Est-ce que vous comprenez ? Alors on pensait qu’ils n’étudiaient pas alors qu’ils étudiaient. Ils avaient leur manière d’étudier. Peut-être qu’il y en a qui étudiaient à quatre heure ou à trois heures du matin…Toi tu penses qu’ils n’étudient pas, mais en classe, ils arrachent les meilleurs notes…L’Eglise c’est comme une classe. Il ne faut pas aller dormir quand tu pars d’ici, sinon dans les examens, tu seras recalé. Parce qu’à l’examen, il y a des épreuves. Quand les épreuves viennent, si tu n’as pas étudié ta leçon, tu seras recalé. Amen ! Que Dieu vous bénisse !

Je voudrais revenir un peu sur l’appel de 1933. En fait, j’ai beaucoup de soucis par rapport à ces choses, parce que dans l’Assemblée, il y a toujours de nouveaux frères qui viennent et je ne suis pas sûr que beaucoup comprennent ce que nous faisons. Je le dis souvent, ne voyez pas comme si nous sommes dans une église ordinaire parce que dans notre génération, Dieu a lancé un appel. Amen ! Sinon il y a les églises traditionnelles que nous connaissons. Quand on parle de l’église catholique, des assemblées de Dieu, les méthodistes, les baptistes, les pentecôtistes, les adventistes, l’église le réveil, les témoins de Jéhovah; il y a beaucoup de dénominations à travers le monde et aujourd’hui, ces églises ont un statut. C’est-à-dire que ce sont des organisations religieuses. Si on devait parler dans le terme des affaires, on dirait que ce sont des « multinationales » parce que ce sont des églises qui ont des sièges mondiaux et qui à partir de ces sièges se sont déployés dans le monde entier. Amen !

Vous comprenez ? Ce sont des églises qui ont quand même des statuts, qui sont organisées d’une certaine manière et qui opèrent. Et par rapport au retour de Jésus-Christ, quand Dieu a regardé ça, Il a compris que les chrétiens ne peuvent pas être préparés pour le retour de Jésus-Christ à partir de ces églises traditionnelles. Donc la solution qu’Il a trouvé, c’est qu’Il a lancé un appel dans la chrétienté; un appel à sortir de ces églises organisées pour venir se préparer à l’aide d’un Message. Amen ! J’ai commencé avec le mot PREPARATION. Donc à la fin des temps, dans notre génération, le chrétien répond beaucoup plus à « un appel ». Ce n’est plus l’adoration dans l’esprit de s’asseoir pour former une religion ou bien une église ordinaire comme on le dit. Amen ! Il faut faire la différence entre l’esprit qui nous anime, nous qui avons répondu à l’appel et l’esprit qui anime les organisations religieuses. Ce n’est pas la même chose. Nous ne sommes pas sous la même ONCTION. C’est vrai que tout le monde parle du retour de Jésus, mais l’esprit qui nous anime n’est pas le même esprit. Il faut que vous compreniez bien ça. Amen ! Surtout les personnes qui se sont jointent à nous. Amen ! Donc il s’est passé quelque chose en 1933 dans notre génération. Dieu a visité un prophète, le frère Branham. Vous pouvez partir d’ici et souvent dans les causeries, quelqu’un peut te demander dans quelle Assemblée tu pries. Tu diras que tu pries avec le pasteur M’BRA à Koumassi. Mais il faut que tu saches exactement ce qui se passe et ce qu’il croit.

J’ai rencontré quelqu’un comme ça sur internet, il m’a dit qu’il avait entendu parler de moi et il a commencé à me poser des questions. Je lui ai dit que les gens disaient beaucoup de choses à mon sujet, vous voyez ! Et souvent, les gens parlent sans connaître ! Voilà : …De la même manière que Jean Baptiste a été envoyé, pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un message qui va préparer ma seconde venue. Amen ! Cette parole a été adressée au prophète William Branham en 1933, précisément le 11 juin. Ça, c’est l’appel de 1933. Vous comprenez frères ? Je vais faire toute une prédication autour de cet appel pour que vous gardiez cela à l’esprit pour toujours. Il est vrai qu’il y a beaucoup de frères et sœurs ici qui n’ont pas lu les brochures de William Branham parce qu’aujourd’hui, les gens n’aiment pas lire. C’est à nous, les ministres de la parole qu’il appartient de lire pour vous transmettre le message. Il y en a même qui lisent et qui ne comprennent pas. Et comme frère Branham était prophète, il disait souvent des choses difficiles à comprendre…Mais sachez que nous prêchons dans l’esprit de cet appel et personnellement, pour moi c’est un souci que vous qui êtes assis ici compreniez de quoi il est question. Et pour comprendre l’essentiel, la première chose à savoir, c’est que Dieu a vu les différentes églises qui sont établies dans le monde entier et Il a compris qu’Il ne pouvait pas organiser Son retour dans ces églises parce qu’elles se sont organisées elles-mêmes. Elles se sont donné des chefs. Elles se sont établi des objectifs. Amen !

Si vous prenez une église organisée, par exemple, on peut dire que l’objectif c’est d’implanter cette année, des églises en Arabie Saoudite. Si en Côte d’Ivoire, on a vingt églises, il faut qu’on passe à vingt-cinq ou bien à trente églises. C’est un objectif. Vous comprenez ? Si au niveau des finances par exemple, on a récolté cinquante millions cette année, il faut que l’année prochaine on passe à soixante, soixante-dix millions, c’est un objectif. Mais ce genre d’objectif ne concerne pas Dieu ; ce n’est pas Son objectif ! Donc il faut comprendre dans ce qui se passe aujourd’hui, que le Seigneur n’a pas trouvé nécessaire de frayer un chemin dans les organisations religieuses que vous voyez. Pourquoi ? Parce qu’elles se sont organisées elles-mêmes. Elles se sont établi des chefs, des autorités; elles se sont donné des orientations, des visions spirituelles, des manières de voir qui n’ont rien à voir avec le retour de Jésus Christ qui a été déjà prophétisé dans la bible. Amen !

Donc Dieu ayant mis de côté ces organisations, a décidé de lancer un appel ; un appel à ceux qui sont dans ces mêmes organisations religieuses à venir se mettre autour d’un message prophétique qu’Il apporte dans le monde pour préparer la seconde venue de Christ. Donc on n’est pas rassemblé dans le même esprit que les églises que vous voyez. C’est différent. Amen ! Quand l’ange est apparu au prophète William Branham, c’était devant des témoins. Ça je peux le répéter à tout moment. Ça ne me gêne pas parce que c’est quelque chose de très important à ne pas le minimiser. Ils étaient à un rassemblement de baptême avec des milliers de personnes et la Voix de Dieu s’est fait entendre au-dessus de frère Branham. Les gens ont entendu comme un coup de tonnerre, mais c’était la voix de Dieu ! Et cette voix a délivré un message. Et c’est le message qui a été donné que j’ai écrit ici au tableau: « De même que Jean Baptiste a été envoyé pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un Message qui va préparer ma seconde venue ». C’est ce que j’appelle l’appel de 1933… Cet appel trouve sa racine dans les écritures. C’est pour ça qu’il a été cru. Il a sa place dans les prophéties de la bible. Ce n’est pas un appel qui a été donné dans l’air ! Amen !

Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus ?

On va lire dans Amos chapitre 3 v 3-8. 3 Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus  ? 4 Le lion rugit-il dans la forêt, Sans avoir une proie ? Le lionceau pousse-t-il des cris du fond de sa tanière, Sans avoir fait une capture ? 5 L’oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, Sans qu’il y ait un piège ? Le filet s’élève-t-il de terre, Sans qu’il y ait rien de pris ? 6 Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l’épouvante ? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l’Eternel en soit l’auteur ? 7 Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.8 Le lion rugit : qui ne serait effrayé ? Le Seigneur, l’Eternel, parle: qui ne prophétiserait ?

Amen ! Deux hommes marchent-ils ensemble, sans se concerter ? C’est la question que je vous pose ce matin. Est-ce que deux hommes peuvent marcher ensemble sans se concerter ? Si tu t’en vas à l’assemblée et qu’en marchant tu rencontres un frère, vous cheminez ensemble ! Si tu vas au marché le matin et que tu rencontres des femmes sur la route, vous cheminez ensemble ! Si tu vas à l’école et que tu rencontres des camarades d’école, vous cheminez ensemble ! Ça ce n’est pas un accord ! Mais quand la bible interroge : Est-ce que deux hommes marchent-ils ensemble sans être convenus ? Il s’agit d’une autre marche.Il s’agit ici d’une marche par rapport à un projet. Amen ! C’est de ça qu’il est question dans Amos. Vous ne pouvez pas faire quelque chose ensemble si vous ne vous accordez pas. Vous ne pouvez pas avoir un projet commun sans vous accorder. Pour que vous ayez un projet commun, il faut que vous vous accordiez au départ. Amen ! On veut réaliser un projet, il faut qu’on s’accorde. Qu’on soit deux ou trois, il faut qu’on tombe d’accord sur la manière de faire les choses. C’est comme ça ! Si c’est un mariage entre un homme et une femme, c’est la même chose. Vous ne pouvez pas vivre dans un couple sans vous accorder. Amen !

Donc frères, la marche avec Dieu, c’est la même chose. On ne peut pas marcher avec Dieu sans nous accorder. Amen ! Et je voudrais le dire ici… Quand l’Ecriture parle de deux personnes, il y a NOUS et il y a le Seigneur. Amen ! Quand je dis NOUS, chacun doit se reconnaitre dans le NOUS. Il y a moi et le Seigneur. Il y a toi et le Seigneur. Vous ne pouvez pas marcher sans vous concerter; sans convenir de quelque chose ; sans vous entendre. Amen ! Donc l’entente est importante ! Mais c’est au niveau de l’entente qu’il y a un problème. Amen ! Et c’est pour régler le problème de l’entente qu’il y a eu l’appel de 1933. Dans notre génération, comme il s’agit de la fin de toutes choses, le Seigneur ne pouvait pas revenir prendre un peuple pour aller au ciel sans un accordau préalable,d’autant plus que ce peuple est dans la CONFUSION religieuse. Amen ! Et notre entente doit porter sur quelque chose, sur un projet.

Il ne faut pas confondre ce qui se passe à la fin des temps dans l’Eglise avec ce qui s’est passé dans l’histoire de l’Eglise. C’est différent, parce que tout ce que le Seigneur a donné comme prophétie, pour la grande partie est rapporté à la fin des temps. Et les révélations de ces prophéties sont apportées dans notre génération. Amen ! Pourquoi ? Parce que Dieu a un projet. Il a un but à atteindre à la fin des temps. Il a une orientation à donner à un peuple. Amen ! Donc on ne se rassemble pas dans le même esprit que les autres. Le message du temps de la fin dont on parle tant, n’est pas un rassemblement comme on le voit dans les autres églises. Amen ! Ce n’est pas la même chose ; c’est différent ! Et cet appel de 1933 doit être entendu et compris de la même manière par tous ceux qui prétendent croire au Message… On doit comprendre cet appel parce que le but de Dieu se trouve là. C’est ce qui a été dit au prophète ! Et on l’a lu dans Amos que Dieu ne fait rien sans avoir révélé auparavant, Son secret à ses prophètes. Amen ! Donc dans notre génération, Dieu n’a rien fait sans avoir révélé auparavant Sa pensée au prophète Branham. Amen ! C’est la pensée qu’Il a révélé au prophète qui a été donnée à l’Eglise. Et c’est dans cette pensée que nous sommes. Alléluia ! Vous devez savoir ce qui fait le problème entre nous et les autres églises. Vous devez aussi savoir ce qui fait le problème entre nous et les autres frères du Message. Ce n’est pas une affaire de groupe ou une affaire d’association, d’entente ; ce n’est pas de ça qu’il s’agit. Alléluia ! Il s’agit de répondre à un appel. Ce n’est même pas une affaire de doctrine, frères. Amen ! Quand vous regardez dans cette déclaration de 1933, est-ce que vous voyez une doctrine qui est soulevée ici ? Il n’y a pas une doctrine qui est soulevé ici !

L’appel est au-delà des doctrines. Ça n’a rien à voir. Mais là où le diable a coincé les frères et sœurs ; les serviteurs de Dieu dans le message, c’est sur les doctrines. On ne peut pas avoir le même niveau de compréhension sur les enseignements. Non frères ! Ce n’est pas possible ! Moi je suis un ministre de la parole, j’ai une onction sur moi pour lire la bible, la comprendre et l’expliquer. On ne peut pas avoir la même compréhension de la bible avec un frère qui et assit dans l’église, qui n’a pas cette onction ! Ce n’est pas possible. Donc c’est normal que je comprenne certaines choses et que d’autres ne les comprennent pas. Ça c’est la moindre des choses. Notre enlèvement ne dépend pas de notre niveau de connaissance de toute la bible. L’enlèvement dépend de notre niveau de connaissance de Jésus-Christ ; la connaissance expérimentale. L’expérience avec le Seigneur, c’est de ça qu’il s’agit ! Parce que là à ce niveau, on n’a pas besoins d’onction de la prédication! Est-ce que vous comprenez ? Un frère qui ne sait même pas lire la bible peut connaitre le Seigneur plus que moi s’il a une bonne communion avec Lui. Donc ce n’est pas un problème de doctrine. Il y a une différence frères ! Amen !

Donc ici, ce qui a été dit au prophète, quand vous lisez, vous allez voir que pour la première venue de Jésus-Christ, Il est venu comme le Messie. Amen ! Et par rapport à cela, on n’a d’abord vu une jeune fille vierge qui s’appelait Marie, qui a conçu et qui a enfanté un bébé. La cousine de Marie qu’on appelait Élisabeth, qui est la mère de Jean Baptiste aussi avait conçu et enfanté Jean Baptiste le prophète. Vous voyez que dans l’appel de 1933, le nom de Jean Baptiste apparait. C’est très important ! C’est une grande référence. Dieu a parlé de Jean Baptiste. Amen ! On va lire l’Ecriture par rapport à ça dans Luc 1v15. « 15 Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère ; 16 il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu ; 17 il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »

Amen ! Ça c’est ce qui a été dit sur le prophète Jean Baptiste quand sa mère a conçu. Amen ! Il sera revêtu de l’esprit et de la puissance d’Eli. C’est ce qui a été sur Jean Baptiste pour préparer l’avènement du Messie. Quand vous entendez messie, ça veut dire « sauveur », qui vient pour racheter l’humanité par le sacrifice de la croix. C’est de ça qu’il s’agit quand on parle du Messie. Donc nous, on a déjà expérimenté Jésus Christ en tant que Messie. Alors, si le Seigneur doit revenir sur la terre, Il ne revient plus en tant que Messie, non frères ! Donc celui qui parle du retour du Messie est dans l’erreur. Je le dis parce qu’il y a un prophète qui parle du retour du Messie. Jésus est déjà venu et s’est manifesté comme le sauveur, le Messie. S’Il revient encore en tant que Messie, c’est pour aller en Israël pour se présenter aux juifs qui ne l’ont pas reconnu comme leur Messie. Pour les nations, c’est fini ! Amen !

Donc ici dans l’Appel, quand le Seigneur a fait référence à Jean Baptiste, c’était pour dire que le prophète William Branham vient avec un message qui va jouer le même rôle que Jean Baptiste. Amen ! Et quel est ce rôle ? C’est de nous préparer à recevoir Jésus Christ, pas en tant que Messie, mais en tant qu’Epoux. Il vient pour nous prendre comme un mari vient prendre sa femme. Alléluia ! Ça c’est le premier élément.  Deuxième élément, Il vient s’associer à nous dans une guerre spirituelle, une guerre de conquête. Ça c’est en tant que Roi et nous en tant que Ses sujets, Son armée. Alléluia ! Parce qu’à la fin des temps, le Seigneur doit entrer dans ce qu’Il a acquis à la croix. À la croix, Il a acquis la rédemption de la terre ; la rédemption des hommes. Il a acquis toutes les nations. Donc il faut qu’Il vienne entrer dans ce qu’Il a racheté. Alléluia ! Mais Il a besoin d’une armée terrestre pour l’aider dans ce sens-là. Une armée d’hommes et de femmes, de gens qui se sont accordés avec Lui sur un projet, parce que deux hommes ne peuvent pas marcher ensemble s’ils ne s’accordent pas. Amen ! C’est important frères !

Donc à la fin des temps, les églises que vous voyez ne peuvent pas s’accorder avec le Christ dans un plan. Ce n’est pas possible ! Les assemblées de Dieu ont leur manière de faire ; les méthodistes ont leur manière de faire ; les pentecôtistes ont leur manière de faire. Amen ! Chacun dans son coin à sa manière de faire les choses. Ils ont une direction ; ils ont des conseils d’Administration qui décident des orientations à donner à l’église, de la formation des pasteurs... Tout est disposé et organisé. Amen ! C’est comme ça ! Rien n’est permis. Il n’y a pas de liberté et les doctrines sont arrêtées. Quand c’est ainsi, vous n’entrez plus dans l’esprit de la révélation parce que celui qui a l’esprit de la révélation, n’a jamais de doctrine arrêtée. Parce que tu peux ne pas voir une chose aujourd’hui et puis la comprendre mieux demain, si Dieu ouvre ton esprit. Mais si l’église a déjà des doctrines arrêtées ; c’est fini !

On nous a appelés et on est allé quelque part à la Riviera. Le frère Nazaire avait donné un document sur le mariage à quelqu’un. J’ai écrit un livre sur le mariage et à l’intérieur, j’ai parlé un peu de la semence du serpent…Donc il y a des gens qui ont lu et le pasteur nous a appelé parce qu’il ne voyait pas bien. En fait c’était contraire à l’enseignement de leur église. Donc on est allé à leur invitation et il y a un pasteur qui est venu qui a dit : vous savez, ça ce n’est pas un sujet sur lequel on va discuter, parce que notre église ne croit pas comme ça.  Vous voyez ? C’est ça l’organisation ! C’est un esprit. C’est-à-dire qu’il y a quelque chose qui est là qui est déjà établie et qui ferme la voie à la révélation. Dieu ne marche pas dans ces choses-là, parce que le principe de la liberté de l’adoration n’est pas respecté. Tu ne peux pas dans la liberté de l’Esprit dire que tu as reçu une révélation. Tu ne peux pas prétendre avoir compris quelque chose de nouveau que tu peux partager…Parce que l’église est déjà balisée.

Donc l’appel de 1933 est un appel à sortir de ces choses pour entrer dans la liberté de l’Esprit ; dans la liberté de l’adoration ; dans la liberté de la révélation parce que Dieu avait des révélations à donner à la chrétienté à la fin des temps par le ministère du frère Branham. C’est pour ça que l’écriture dit que Dieu ne peut pas faire quelque chose sans donner le secret à ses prophètes. Donc le frère a reçu un secret. Et le secret qu’il a reçu, c’est la révélation des explications des prophéties bibliques à la fin des temps. Amen ! Ça marque la différence entre les autres églises et nous. Mais à l’intérieur de ce thème « message » comme on le dit, il y a beaucoup de choses. Il faut que vous le sachiez. Amen ! Vous voyez que l’appel est clair. Une référence est faite du prophète Jean Baptiste. Dieu a pris cela en exemple pour qu’on comprenne l’esprit dans lequel Il veut travailler avec nous à la fin des temps. Et l’esprit dans lequel Dieu travaille, c’est l’esprit de la préparation. Il s’agit de disposer les cœurs des chrétiens d’aujourd’hui à recevoir Jésus quand Il va revenir. Donc aujourd’hui, celui qui dit qu’il est dans le message doit apporter la démonstration que par sa prédication, il prépare ceux qui l’écoutent à recevoir Jésus-Christ. Ceux qui nous écoutent doivent être préparés à revenir à la sainteté, à la piété, à la pureté. On doit les préparer à se séparer de la mondanité, de la religion. On doit les préparer à entrer dans le Saint-Esprit, à entrer dans la puissance de Dieu. Amen ! On doit les préparer à une vie nouvelle, une vie qui est claire, propre et irréprochable. C’est ça l’esprit de la préparation ! C’est ça l’onction qui est dans le message et qui doit animer ceux qui prêchent. Ce n’est pas autre chose. Alléluia !

Dans ce sujet, il y a beaucoup de choses. Pourquoi ? Parce que les prédicateurs du message n’ont pas compris l’appel de 1933. Beaucoup sont venus se focaliser sur les enseignements de William Branham. C’est ce qu’ils appellent les doctrines. Comme tout le monde lit les brochures qui sont à la disposition de tous, il y a des problèmes parce que beaucoup sont focalisés sur des enseignements qu’ils ne comprennent pas ; alors que la mission du prophète va au-delà des doctrines et des enseignements. Il faut amener le peuple de Dieu à entrer en communion avec le Seigneur Jésus-Christ ; à l’expérimenter ; à comprendre le but pour lequel le Seigneur vient. Le but, ce n’est pas seulement l’enlèvement frères ! Le but c’est de lever une armée. N’oubliez jamais ça frères ! Alléluia ! C’est la partie même la plus importante parce que l’enlèvement, c’est en un clin d’œil comme je l’ai dit au début. Mais une affaire qui va se passer en un clin d’œil. Je pense que c’est le point cumulent d’une succession d’évènements.

On sera enlevé en un clin d’œil, mais l’enlèvement marquera la fin d’un processus. Et moi je le dit toujours. Tous ceux qui seront enlevés sauront qu’ils s’en vont. Je le crois ainsi. Ils ne seront pas surpris parce que Paul a dit qu’on ne sera pas surpris comme ceux qui dorment. Il y en a qui dorment. Si tu es en train de dormir, tu seras surpris par l’enlèvement, mais celui qui est réveillé et qui est resté en éveil ne sera pas surpris. C’est pour cette raison que le réveil ne commence pas le jour de l’enlèvement. Est-ce que vous comprenez ? C’est un processus. Comme je l’ai dit par rapport à la restitution. Le Seigneur quand Il restitue les choses ne commence pas par où les destructeurs ont commencé. Les destructeurs ont commencé par les fruits avant de descendre à la racine. Mais Dieu commence la restauration par la racine avant d’atteindre les fruits. J’ai pris l’exemple de Job. La destruction de Job a commencé par les fruits de son travail. D’abord ses biens, donc les fruits de son travail. Ses animaux sont morts, après les fruits de ses entrailles étaient atteints, ses enfants sont morts, après c’est sa personne qui a été atteinte d’ulcère. Il a souffert, mais quand Dieu devait lui restituer ce qu’il avait perdu, Il a commencé par où ? Il a commencé par sa personne d’abord. Donc il fallait que sa personne soit bien guérit ; bien délivrée de la maladie. Amen ! Il fallait qu’il soit en bonne santé pour retrouver le fruit de ses entrailles et le fruit de son travail.

Pareillement, le Corps de Christ à la fin des temps doit d’abord être guérit et j’ai prêché ici « médecin guéris-toi, toi-même » parlant du fait que le Corps de Christ est le Médecin de la fin des temps pour les peuples et les nations. Amen ! Et c’est le Seigneur qui est la tête du Corps. Pour que le Corps puisse guérir et panser les plaies de l’humanité, il faut que le Corps Lui-même soit guérit d’abord en tant que médecin traitant. Quand le Corps est guérit alors les fruits peuvent venir. Est-ce qu’un corps qui est guérit et qui se porte bien, peut porter de mauvais fruits ? Un arbre qui a été restauré depuis la racine, on y a mis de l’engrais et qui est devenu vert, dont la sève monte régulièrement et dont l’écorce est bien épaisse ne peut que produire de bons fruits ! C’est normal que ça donne des fruits verts qui murissent après. Amen ! C’est comme ça ! Donc c’est un processus qui se fait. Alors par rapport donc au message, les frères n’ont pas bien compris et c’est malheureux. Ça se voit dans le comportement des gens qui ne comprennent pas. Ils pensent que c’est une affaire de « notre église », « notre milieu »... Si celui-là ne prie pas dans le même lieu que moi je le vois mal...

« Il nous a quittés ; il est partit du milieu de nous ; il n’était pas des nôtres ». Est-ce que vous comprenez ? Ça ce sont les assemblées de Dieu, les baptistes qui peuvent parler comme ça. Moi je pense et je l’ai toujours dit qu’ici ce n’est pas la nouvelle Jérusalem. Donc on ne tient pas ce genre de discours ici. Il ne faut pas tenir ce genre de discours sinon, tu vas attraper un démon. Si un frère est ici et que demain, il n’est plus là, il ne faut pas penser qu’il est perdu ou qu’il s’est égaré. Frères, nous ne sommes pas là pour ça. À la fin des temps, on répond à un appel. C’est important frères. Et puis, il s’agit des ministères que Dieu a suscité qui travaillent.

Si tu pries quelque part et que ce qu’on y prêche t’arrange pour te préparer, c’est bien ! Mais si ça ne t’arrange pas, ce n’est pas quelqu’un d’autre qui va te dire de quitter les lieux ! Voilà ! C’est comme ça que ça se passe. C’est tellement simple. Mais nous avons été atteints par l’organisation que Dieu a reprochée aux dénominations. Cet esprit est entré dans le message il y a longtemps. Il y en a qui sont allés soulever des doctrines. Vous avez par exemple ceux qui prêchent la polygamie. L’appel dit de se préparer pour le retour de Jésus et eux, ils parlent de polygamie. Est-ce que vous comprenez la contradiction ? Qu’est-ce que le retour de Jésus dans les nations à avoir avec la polygamie ? Mais il y en a qui insistent là-dessus au point que ça devient un thème central comme si le prophète en avait fait un sujet principal !

Il y a deux phases dans ce qui se passe. . La première phase, c’est l’enlèvement parce que c’est en répondant à l’appel de 1933 qu’on s’engage dans le couloir de l’enlèvement. Ceux qui ne sont pas engagés dans ce couloir sont exclus de l’enlèvement d’office.

Deuxièmement, quand tu t’engages dans ce couloir, il faut savoir que tu es un soldat qui prend part à une armée qui va mener un combat spirituel final pour le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Parce que ce Roi doit entrer dans ce qu’Il a acquis à la croix. Il doit entrer en possession de toute l’humanité et cela commence par la délivrance de l’Eglise, par sa libération et par la chute de l’empire babylonien qui s’est établie dans l’humanité à la place du Royaume de Dieu. Amen ! Et à la fin, c’est le Règne de Christ qui sera établie. Amen !

Il faut garder ces deux choses à l’esprit. Si tu as cru au message, ça veut dire que tu as convenu avec le Seigneur sur deux choses : d’abord d’une alliance de Mariage parce que la voie du Message te conduit à l’enlèvement et un contrat de soldat parce que par ce Message, le Seigneur forme une armée de libération de l’Eglise, étant entendue que cette Eglise qui est le Temple de Dieu est occupé selon 2 Thessaloniciens 2 par l’adversaire. Donc l’appel de 1933 est aussi un enrôlement dans l’Armée de la Fin des temps. Amen ! Est-ce que vous comprenez ? Deux hommes marchent-ils ensemble sans être convenu ? Non, ils conviennent d’abord. Voici les deux points de l’accord. Premièrement, il y a une alliance de mariage entre nous et le Seigneur. Celui qui lit Mathieu 25, va comprendre ça et deuxièmement, il y a un contrat de soldat. Alléluia ! Est-ce que vous comprenez ? Vous devez bien comprendre cet aspect. C’est un contrat. C’est un contrat qui est dans l’appel. À la fin des temps, il y a le royaume de Dieu à défendre. En tant qu’armée, il y a un combat à mener pour notre Roi et notre Seigneur.

Si vous lisez Apocalypse 12, vous allez voir qu’après l’enlèvement, il y a les Noces de l’Agneau et l’Epouse de Christ est allée aux Noces. Amen ! C’est parce qu’il y a une alliance de mariage qui est tissée entre nous et le Seigneur. Et l’alliance est tissée par rapport à la prédication qu’on a reçue. Que Dieu soit béni ! Et le deuxième élément c’est cela, le contrat de soldat. C’est pour cette raison que dans la prédication qu’on apporte ici, vous allez voir qu’il y a un aspect qui concerne beaucoup le combat spirituel. Ce n’est pas simple. C’est parce qu’il y a une grande guerre qui va venir dans l’Eglise. L’onction que nous attendons est une onction pour mener une guerre spirituelle. Ce n’est pas une onction pour nous faire voir. Ceux qui pensent comme ça qu’ils se détrompent. Alléluia ! On le dit souvent ici. Cette onction est pour mener une grande guerre, frères. C’est la guerre des dieux comme on l’a entendu ici.

Les fils de Dieu seront alignés comme des dieux et feront face aux autres dieux que nous connaissons sur la terre. Alléluia ! C’est la guerre des étoiles. C’est comme ça que moi je l’appelle. Nous sommes les étoiles de Dieu. Et les conséquences comme je l’ai dit vont rejaillir sur ceux qui ne seront pas enlevés. Parce que celui qui n’est pas engagé dans ce contrat va subir les conséquences. En fait, l’Epouse par son Ministère va attaquer frontalement la bête et va marcher sur elle et la prostituée. C’est le combat contre Satan et son système religieux et Satan connaîtra une grande chute selon Apocalypse 12. Et il sera pris de colère contre le reste de l’Eglise. Et ceux ne seront pas enlevés subiront les conséquences de sa colère à travers la grande tribulation.

Mais la grâce que Dieu a faite à ceux-là, c’est qu’il leur a laissé un temps pour se préparer en vue d’affronter la bête. C’est écrit dans Apocalypse 12. Vous allez voir si vous lisez. Ça va durer trois ans et demie. La bête va se déchaîner après et la bible dit que c’est là que toute l’humanité entière va voir le vrai visage de Satan. Il va se montrer de tout son fond. Vous savez que le diable est méchant ! On n’a pas encore bien vu sa méchanceté. Il y a certaines actions de Satan que nous ne verrons jamais parce qu’on ne sera pas ici. Alléluia ! Mais ceux qui vont rester après nous, verront toutes les facettes de Satan. Parce que la bible dit que ce qu’il va faire après l’Epouse n’a jamais été fait sur la terre.

C’est ce qui est écrit et la bible pèse bien les mots. Les prophéties disent que ce que le diable va faire à l’humanité après l’enlèvement ne s’est jamais passé sur la terre. Il va boire assez de sang. Et moi je me dis que si ça doit être aussi cruel et aussi grave, c’est qu’il y aura trop de chrétiens qui vont rester. Est-ce que vous comprenez ? Si c’est seulement un petit groupe qui reste, il n’y a pas de problème, mais la bible dit qu’ils seront nombreux à mourir et puis ça sera grave. Le nombre de ceux qui se réclament de Christ, que la bête va tuer n’a jamais existé. Alors qu’on a dénombré des millions dans les siècles passés. Et là ces millions ont été dénombrés sur plusieurs siècles. Mais ce qui va se passer à la fin des temps va dépasser en trois ans et demi, le chiffre de tuerie et de persécution qu’on a connu avant. Donc ça veut dire qu’il y aura beaucoup qui vont rester et moi ça ne me surprendra pas parce que les gens n’ont pas la vision et l’esprit de la préparation. Beaucoup parlent du retour de Christ mais ils vivent comme si le Seigneur ne revient pas. Mais frères, nous, nous nous sommes accordés avec le Seigneur sur quelque chose.

Et ce matin, je voudrais vous le dire. Si vous avez cru au Message sans vraiment comprendre la raison fondamentale, je pense que vous pouvez encore vous rattraper. Vous pouvez encore CONVENIR avec le Seigneur sur ce qu’Il est en train de faire en ce moment dans l’Eglise et dans les nations. Parce que deux hommes ne peuvent pas marcher ensemble s’ils ne s’accordent pas. Si vous n’êtes pas encore entré dans cet accord, ce matin je vous demande de prendre vos responsabilités. Amen ! Il y a un appel qui a été lancé dans notre génération. Alléluia ! De la même manière que Jean Baptiste a été envoyé pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un message qui va préparer ma seconde venue. Amen ! Ça c’est un accord ! Celui qui répond à cet appel entre dans un accord sur deux points : premièrement c’est une alliance de mariage. C’est-à-dire que tu acceptes de faire partie de l’Epouse de Christ. Cet engagement doit te défaire de tous les liens de mondanité, de péchés qui sont autours. Ça doit te séparer. Amen ! Moi je ne peux pas admettre que ma femme se retrouve avec quelqu’un d’autre. Non ! Je vais lui demander s’il y a un problème. Ou bien tu veux marier une sœur, tu lui fais un vœu et puis elle est tout le temps avec d’autres garçons dont on ne connaît pas les intentions. Est-ce que vous comprenez ?

On peut accepter ça ? Non ! Il y a un problème ! Donc quand tu entres dans l’alliance ici pour être l’Epouse de Christ, il y a un comportement à avoir et ce comportement est déterminé par la prédication que nous donnons aujourd’hui. C’est une prédication qui est assez dure; assez rigoureuse et qui doit nous amener à prendre nos responsabilités. La deuxième chose, c’est que tu es enrôlé par un contrat de soldat. Tu es un soldat de Christ donc tu as une responsabilité qui est engagée dans notre génération par rapport à la délivrance de l’Eglise ; par rapport au règne de Christ dans les nations et ça c’est prophétique. Dans Mathieu 24, Luc 21, dans Marc 13, dans les épitres de Paul, il est question de la fin des temps. Il y a une grande guerre dans notre génération. On se prépare pour cette guerre. Amen !

Alors frères, il y a un appel qui existe dans la chrétienté dans notre génération. C’est un appel spirituel.Ce n’est pas de l’amusement et c’est Dieu Lui-même qui a parlé, ce n’est pas quelqu’un qui est venu donner une parole. Dieu a parlé du haut des cieux. Il y a eu des témoins qui ont entendu et toute la vie du prophète William Branham a été focalisé sur ce but-là. Cependant il est mort, mais l’appel demeure. Amen ! Et l’esprit qui a animé Jean Baptiste... Vous avez vu que dans le passage qu’on a lu dans Luc, la prophétie a dit que Jean Baptiste serait animé par l’esprit et la puissance d’Elie. Les écritures qui parlent d’Elie se trouvent dans le livre de 1 Rois. Amen ! Et Elie a été enlevé au commencement du livre de 2 Rois et c’est Élisée qui l’a remplacé dans le Ministère. Mais l’esprit qui a animé le prophète Elie est le même esprit qui a animé le prophète William Branham. Et William Branham est mort et c’est le même esprit qui nous anime aujourd’hui. C’est un esprit qui a été donné pour nous préparer à la guerre spirituelle. Elie avait affronté tous les faux dieux de son temps qui avaient envahi Israël, l’esprit de Baal et d’Astarté. Amen ! C’était des faux dieux et il avait fait front contre ces dieux. Jean Baptiste en son temps avait fait front contre le roi Hérode. Quand il avait commencé à prêcher, Hérode l’a fait prendre et l’a guillotiné. Il lui avait coupé la tête parce que sa prédication était très rigoureuse et ça frappait Hérode, ça frappait la classe religieuse qui était là ; les pharisiens, les scribes, les docteurs de la loi de Moïse, le sanhédrin, le grand sacrificateur.

Il leur disait : «races de vipères ». C’est-à-dire une race d’hommes charnels. Quand l’écriture dit « races de vipères », ça fait référence à la chair, au péché. Je l’ai dit ici la dernière fois, parlant de l’alliance qu’il y a eu entre Ève et Satan. J’ai dit qu’il y a une alliance charnelle et une alliance spirituelle. C’est de cela qu’il est question. Ils avaient la loi, mais n’avaient pas l’esprit de la loi. Donc Jean Baptiste avait attaqué tout ce monde-là. C’est un esprit ; c’est une onction et dans notre génération, c’est le même esprit qui nous anime. Et on va aller dans les mêmes affrontements. Et ça sera la fin. Après cette grande guerre, ça sera fini ! Ce qui viendra, c’est le royaume de Christ qui va s’établir. Alléluia ! Un jour je vais prendre le temps pour expliquer un peu l’avènement de ce royaume-là. Que Dieu nous bénisse.

Beaucoup d’égarement dans le Message

Comprenons bien l’appel de 1933. Je disais que les frères du message n’ont pas compris parce qu’ils sont allés dans les doctrines. Il y en a comme je l’ai dit qui sont allés prendre une doctrine parlant de la polygamie. Ils ne mettent pas l’accent sur la préparation. Selon eux, un homme peut se marier à plusieurs femmes. Mais qu’est-ce que cela a à voir avec les deux choses dont je parle ici, frères ? Ça n’a rien à voir ! Actuellement où l’Eglise a des problèmes, Dieu cherche des soldats qui veulent se battre pour la libérer, et toi tu parles de ce qu’un homme peut se marier à plusieurs femmes. Pourquoi UNE SEULE femme ne suffirait pas ? Où est le lien ? Il y a la polygamie. Après il y a d’autres qui ont une doctrine qui dit que Jésus-Christ est déjà revenu en William Branham et que c’est lui qui est l’Epouse de Christ. Est-ce que vous comprenez ? Et William Branham aurait été enlevé en 1963 parce que cette année-là, il y a eu un évènement… il y a sept anges qui sont venus et qui l’ont pris dans une vision et il s’est retrouvé en l’air avec eux.

Ce sont ces anges qui sont venus après lui révéler les sept sceaux dans Apocalypse 6. Donc ceux-là disent que c’est William Branham qui est l’Epouse de Christ. Comme il a été enlevé, donc l’enlèvement a eu lieu et qu’actuellement, on est maintenant dans le millenium. Mais quand vous leur demandez ce qu’on fait sur la terre, ils répondent qu’on attend les jugements. Vous voyez frères ! Mais quel est l’objectif du Message en ce moment ? Cette doctrine est contraire à l’appel de 1933. Qu’est-ce qu’on fait alors sur la terre ? Si l’enlèvement a eu lieu, où l’accomplissement d’Apocalypse 19, parlant des Noces de l’Agneau ! Aujourd’hui, quel est l’objectif de la chrétienté si l’enlèvement a eu lieu ? Si William Branham est l’Epouse de Christ, ça veut dire alors que le Message lui était adressé à lui-seul. Je vous préviens que vous allez les rencontrer un jour.

Et il y a un autre groupe qui dit que Branham, c’est Jésus Christ et que Dieu a eu plusieurs noms et que William Branham est le nouveau nom de Dieu. Donc Dieu est revenu en William Branham. Ceux-là, quand vous croyez, ils vous baptisent dans l’eau au nom de William Branham. Ils existent. Est-ce que vous comprenez l’appel? Parce que la chose est là. Quand on parle de Message, il faut savoir que Dieu a dit quelque chose au départ ! Et c’est la chose qui est là. Un appel a été lancé ! Le message est venu préparer le retour de Jésus et le prophète a répété plusieurs fois que ce n’est pas William Branham qui prépare le retour de Jésus, mais c’est le Message qui prépare le retour de Jésus. Ça sous-entend qu’après le prophète, le message devrait être prêché par d’autres serviteurs de Dieu pour continuer la préparation du peuple de Dieu.

Et quand on va dans Mathieu 25, l’écriture dit que quand les vierges sages se sont réveillées, elles ont pris de l’huile dans des vases. Et j’ai dit ici que les vases sont des serviteurs de Dieu. Amen ! On se comprend frères ? Amen ! Donc, c’est le message qui prépare le retour du Seigneur, mais quand toi tu viens dire que William Branham c’est Jésus, c’est fini ! Comme Jésus est déjà venu donc, le message n’a plus de sens. Et puis où est la guerre des dieux ? Où est le mariage de l’Agneau? Où est l’Epouse ? C’est pour quand le repas des noces ? Est-ce que vous comprenez, frères ? Ce sont des esprits qui sont dans le milieu qu’on appelle « le message ». Vous allez les rencontrer. Vous comprenez ? Ils vont essayer de vous faire comprendre que vous ne comprenez rien et que vous êtes perdus. 

Ils sont des milliers de courants qui disent beaucoup de choses, mais la seule manière de garder l’équilibre, c’est de regarder à l’appel de 1933. Il y a un appel qui a été lancé et cet appel nous a mis dans un accord à deux points : premier point, si tu entres dans cet appel, tu acceptes d’être l’Epouse de Christ. Deuxième point, tu es enrôlé en tant que soldat dans une armée qui va mener une grande guerre de délivrance de l’Eglise. Alléluia ! Restez focalisé sur l’objectif du message du temps de la fin. Vous pouvez tout lire, vous pouvez tout entendre, mais il faut rester sur l’objectif sinon vous allez vous égarer. Amen ! Deux personnes ne peuvent pas marcher ensemble si elles ne s’accordent pas sur un projet. Dieu n’a rien fait dans notre génération sans avoir révélé auparavant son secret à son serviteur le prophète William Branham. Amen ! Notre Accord avec Dieu dans notre génération n’est pas SUR LA PERSONE DE WILLIAM BRANHAM. C’est faux. L’ACCORD porte sur une entreprise entre NOUS et CHRIST. Le prophète est l’INTERMEDIAIRE ENTRE NOUS ET LE CHRIST QUI L’A ENVOYE.

Nous on ne fait que continuer dans l’esprit de ce qui a été déposé par le prophète. Amen ! On ne prêche pas autre chose que le message du temps de la fin et on ne développe pas une autre finalité que l’objectif du message du temps de la fin. Amen ! La fin, c’est que Jésus-Christ doit être formé en chacun d’entre nous. Il doit pouvoir nous utiliser comme instrument pour se manifester ; pour faire éclater Sa gloire dans les nations et dans l’Eglise. Amen ! C’est ça la préparation. Donc restons dans cet esprit. Celui qui vient parmi nous, et qui met en oubli la préparation de sa vie intérieur, celui-là est sorti du message. Tu peux continuer de fréquenter un groupe mais tu es sorti de l’esprit qui gouverne le message. Amen !

L’Evolution avec le CRI de Minuit

Maintenant la différence entre nous et les autres groupes du message c’est que nous,nous sommes dans une évolution. Je suppose que les autres vont arriver là-bas parce que dans le message, il y a une répartition du temps. On fait la différence entre le temps du SOIR et l’heure de MINUIT. On le trouve dans Marc 13. 35 Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; 36 craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Nous, nous sommes dans une évolution par rapport au réveil parce que la question du réveil dans le message est mal perçue. Je vous dis au passage que parmi tous ceux qui prêchent le message dans le monde anglophone et francophone, je suis pratiquement le seul prédicateur qui met un accent particulier sur la question du réveil à Minuit. Vous comprenez ? C’est ça qui fait la différence. Le problème se trouve là parce qu’il y a plusieurs compréhensions du réveil. Il y en a qui disent que depuis que le prophète est venu et qu’il a prêché, il y a eu déjà le réveil donc on est dans le réveil. Amen ! Mais la réalité c’est que dans les églises, on ne voit pas ; on ne perçoit pas les signes du réveil en question. Ce qu’il y a, c’est la confusion même dans la compréhension du message du temps de la fin. Parce que si vous ne comprenez pas le message du temps de la fin, vous avez raté le but.

Et la vraie compréhension ne se trouve pas dans les doctrines mais dans l’appel et son but.Parce qu’on peut ne pas comprendre les doctrines, mais il faut comprendre l’appel et son but. Ah oui, frères ! On ne peut pas comprendre toutes les doctrines parce qu’il y a des enseignements compliqués. On comprend l’enseignement par rapport à notre niveau de spiritualité. Vous comprenez. Donc la différence entre nous, c’est que dans le processus… dans l’évolution du message, il y a des frères qui sont restés un peu en arrière parce qu’ils n’ont pas bien perçu le but. Donc il y en a qui ne comprennent pas bien la question du réveil et qui font une confusion. Le réveil a deux points : Il y a le réveil des vierges dont il est question dans Mathieu 25 et puis il y a le Ministère de l’épouse. Quand j’ai parlé par exemple de la guerre spirituelle de la fin des temps, cela est relié au Ministère de l’Epouse ! C’est ça qui est la guerre en fait. Est-ce que vous comprenez ?

La prédication qui sera apportée pendant le Ministère de l’Epouse sera une prédication pour arracher des âmes des liens de la religion…Donc ça sera la guerre contre les esprits religieux. Tu ne peux pas aller arracher des gens qui croient dans des faussetés et des tromperies religieuses dans la paix ! Donc c’est forcément un combat spirituel. Tu ne peux pas aller prêcher et dévoiler des faux dieux, dévoiler des religions dans la paix ! Donc le Ministère de l’Epouse, c’est la guerre ! Amen ! J’ai prêché Ebranlez les prisons. N’avez-vous pas vu ce qui s’est passé avec Paul à Philippes ? Il avait été attaqué par un esprit de Python et quand il l’a chassé, il avait fini en prison avec Silas. Dans notre génération, on fait face aux mêmes esprits des faux prophètes.

Mais quand vous lisez dans Matthieu 25, les vierges qui sont dans la tiédeur, dans le sommeil et dans l’assoupissement, ne peuvent pas exercer de guerre spirituelle ou un Ministère dans le sommeil. Vous avez vu des gens qui dorment et qui vont à la guerre ? Ce n’est pas possible ! Il faut qu’il y ait un réveil. Donc là où nous sommes dans une évolution, c’est à ce niveau-là. Amen ! Vous allez rencontrer d’autres frères du message qui ne comprennent pas le réveil de Minuit parce qu’ils le confondent avec le Ministère de l’Epouse parce qu’ils vous diront, mais où sont miracles ? Amen ! Ce n’est pas la même chose. C’est différent. Il y en a qui vous diront que le cri de Minuit, c’est le Ministère du prophète William Branham. Il y en a qui vont vous dire aussi que c’est le Ministère de frère Franck. Il y en a qui croient comme ça actuellement. Mais je suis désolé ! Ce n’est pas vrai ! C’est le Ministère du prophète qui a engagé les vierges dans la course, donc ça ne peut pas être le Cri de Minuit.

Donc ici, nous sommes dans une évolution et on est dans une évolution parce que j’ai reçu des révélations du Seigneur sur la question du Cri de Minuit. Amen ! Je le dis pour ceux qui sont là il n’y a pas longtemps. Nous prêchons le message du temps de la fin, mais dans une évolution. C’est-à-dire qu’on a évolué dans la compréhension du message parce qu’on a reçu des révélations qui nous ont fait voir que l’Eglise est dans un état de sommeil et d’assoupissement et qu’Elle doit se réveiller pour retrouver la voie que Dieu a tracée pour Elle. Amen ! Elle doit se réveiller de la tiédeur. Et Matthieu 25 est en relation avec ce que le Seigneur a dit dans Apocalypse 3 à l’Eglise de Laodicée.

14 Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: 15 Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant !16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. 17 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, 18 je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

19 Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. 20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. 21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises !

Jésus a reproché à cette Eglise qu’elle est tiède et qu’elle pense qu’elle a de la connaissance alors qu’elle ne connait rien. Elle pense qu’elle voit alors qu’elle ne voit pas. Amen ! C’est une église qui a des problèmes et ses problèmes lui sont arrivés quand elle a commencé à s’assoupir et s’endormir dans Mathieu 25v5. « Comme l’Epoux tardait, toutes s’assoupir et s’endormir » Les problèmes de compréhension de la Parole, des fausses doctrines... Toutes ces fausses doctrines dont j’ai parlé… Est-ce qu’un homme raisonnable peut imaginer ça frères ? Ce n’est pas possible ! Mais c’est un esprit qui dort qui peut trouver beaucoup de faux enseignements, raisonnables. Est-ce que vous comprenez ? Quand l’esprit dort, il comprend beaucoup de faux enseignements. Je vous ai montré ici une photo une année où j’ai été en RDC. J’ai vu dans les rues de Kinshasa, un homme qui avait écrit dans son dos : « William Branham notre Dieu créateur». C’est terrible ! Comment parvenir à comprendre que quelqu’un qui est mort soit le Dieu tout puissant ? Parce que Jésus, quand Il est mort, Il est ressuscité. Mais la tombe de William Branham n’a pas connu de résurrection.

Mais celui qui croit des choses comme ça est endormi. Dans la chair, il est vivant, mais son esprit ne vit plus, donc il croit dans toutes sortes d’enseignements. Donc le Cri de Minuit précède le Ministère de l’Epouse. Le cri de minuit a pour but de sélectionner ceux qui vont faire partie de l’Epouse. C’est un cri de réveil pour une sélection. Amen ! Que Dieu soit béni ! Donc je vais m’arrêter là. Une autre fois, on va poursuivre parce que quand tu dis trop de choses à la fois, il y a beaucoup d’esprits qui ne se retrouvent plus. Mais il faut retenir qu’on a reçu un appel dans notre génération et pour celui qui a répondu à l’appel, il est placé dans deux positions : première position, tu es appelé à former un même Corps avec le Seigneur donc à être son Epouse. Deuxièmement, tu es appelé à prendre part à une grande guerre de libération de l’Eglise. Amen ! C’est ce qu’on appelle en d’autres termes le Ministère de l’Epouse ou le Ministère du fils mâle ou encore le grand réveil de la fin des temps. Amen ! Toutes les guerres se préparent. Il n’existe pas de guerre qui ne se prépare pas. Celui qui veut aller à la guerre sans se préparer est mort. Donc répondre à cet appel, c’est être placé dans ces deux positions. Et si tu es dans ces deux positions, ça appelle une responsabilité de ta part . Amen ! Il faut que tu sois responsable de ta foi, responsable de ta vie chrétienne. Il ne faut pas rester là à attendre tout des autres ou bien il ne faut pas rester là à pleurnicher ; à penser que ce sont les autres qui doivent toujours faire les choses à ta place. Si tu es dans cette logique, tu vas voir que l’enlèvement a eu lieu et puis tu es resté. Amen ! Tu n’as pas été apprêté, tu t’es amusé avec ta foi ; tu t’es amusé avec la préparation et puis le Seigneur a fait les choses et l’enlèvement a eu lieu et tu es resté.

Mais celui qui a bien compris ces choses se dispose et il se prépare pour ne pas être surpris le moment venu. Vous allez voir qu’un temps va venir ou on va recevoir une onction ici qui va nous engager dans cette voie.Et une fois que ce mouvement est enclenché, c’est fini, il n’y a plus de marche en arrière. Amen ! Et c’est pour ça qu’il faut se préparer pour y entrer parce qu’une fois que tu es entré là-dedans, c’est fini. C’est comme un rouleau compresseur. Je me souviens que j’ai vécu une expérience une année, c’était en 2006. J’étais allé au Congo. Le Seigneur m’a montré une grande boule de feu et ça venait comme un ballon qui roule et je savais que je devais entrer là-dedans. J’ai déjà évoqué cette expérience. C’est une puissance ! Si tu rentres dedans c’est fini. Le reste c’est pour l’enlèvement après l’œuvre qu’on doit accomplir. C’est un chemin de non-retour. C’est pour ça qu’on se prépare. C’est pour ça que le message est venu. Amen ! C’est pour entrer dans cette boule de feu ; dans cette puissance. Une puissance que l’humanité doit connaitre ; une coupe de vin que l’humanité doit boire. Amen ! C’est un vin qui sera amer pour certains et doux pour d’autres. Mais si tu n’es pas préparer, comme je le dis souvent, on ne met pas le vin nouveau dans de vieilles outres. Ça aussi c’est un enseignement de Jésus. Que Dieu soit béni !

Donc gardez à l’esprit qu’à la fin des temps, on a reçu un appel. Aujourd’hui, le prophète est mort. Ceux qui ont travaillé avec lui sont morts et ceux qui nous ont transmis le message sont en train de mourir. Si tu n’as pas compris cet appel, qu’est-ce que tu deviens ? Qu’est-ce que tu fais ? Et puis que devient l’œuvre ? Puisque les vétérans sont morts. Oui ! Le frère Barilier qui nous a visités ici est mort. Frère Franck a quatre-vingt-deux ans maintenant. Est-ce que vous savez ce que ça veut dire ? C’est l’âge des plus robustes ! (Psaumes 90:10) Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans ; Et l’orgueil qu’ils en tirent n’est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons. La bible dit que les plus robustes vont à 80 ans. Même si tu es plus robuste, quatre-vingt-deux ans pour ce qu’on est en train de faire c’est beaucoup. Est-ce que vous comprenez ? Et ceux avec lesquels frère Frank a commencé l’œuvre en Allemagne sont en train de mourir.

C’est notre génération qui a cru dans cet appel qui va entrer dans cette puissance de Dieu et la faire connaitre au reste de l’Eglise et à l’humanité. Ce ne sont pas ceux qui ont quatre-vingts ans et plus maintenant. Non frères ! Lisez la Bible ! Eux, ils ont fait leur part qui était de nous transmettre l’appel. C’est comme les coureurs de relais. Vous connaissez ce genre de course ? En fait c’est une équipe. Il y a un groupe qui commence et qui cours une certaine distance. Quand ils finissent, ils passent le relais à un autre groupe. Et le précédent groupe se repose parce que c’est fini pour eux. Et un autre groupe court jusqu’à ce qu’ils remettent le témoin à d’autres qui achèvent la course. Nous devons achever la course ! C’est l’Epouse qui va achever la course.Et s’ils sont trois coureurs dans chaque équipe, vous allez voir qu’ils vont passer le relais à deux et c’est le troisième qui va atteindre le but, mais c’est l’équipe qui gagne.

Et le frère Barilier avait eu des révélations qui ont déterminé sa position sur la question du CRI de Minuit. Des révélations qui ressemblent à cette course de relais dont je parle. Je vais rappeler cela encore pour ceux qui ont oublié. Dans la période où il avait publié mes écris, il a eu une vision. Dans la vision, il a dit qu’il était dans une prairie. Et puis, il a vu un ruban qui était là et derrière le ruban, il a vu deux serviteurs de Dieu qui étaient en habit de sacrificateur et qui étaient à genoux devant le Seigneur. Lui, il faisait face au Seigneur et voyait de dos, les deux serviteurs. Mais il savait que c’était le frère Branham et le frère Frank. Et le Seigneur avait une coupe de vin à la main qu’Il a donné au frère Branham qui a bu. Puis, Il l’a repris et l’a donné au frère Frank qui a bu à son tour.

Quand le Seigneur a repris la coupe de la main de frère Franck, Il l’a dépassé et s’est dirigé tout droit vers le frère Barilier qui était en retrait derrière le ruban. Arrivé à son niveau, le Seigneur lui a donné la coupe de vin qu’il a bu. Après avoir fini de boire, il avait constaté que le Seigneur n’était plus là pour reprendre la coupe. Et en me racontant cette vision, le frère Barilier m’a dit qu’il savait qu’il était chargé de remettre cette coupe à quelqu’un d’autre. C’est là que la vision a pris fin. C’est ainsi qu’il a compris sa responsabilité dans la période où il a publié mes révélations. Nous sommes dans une course de relais frères ! Chaque génération a sa responsabilité. Et il y a un témoin qui nous a été passé. L’Epouse est une génération particulière de chrétiens.Et nous sommes placés sous la même onction que l’onction de départ – l’onction d’Elie.

La coupe de vin se promène et on la boit par génération. C’est une responsabilité. C’est l’une des visions qui ont déterminé la position de frère Barilier. Mais beaucoup de frères ignorent ces choses. Ils ont pensé avoir affaire à un vieux qui était fatigué et qui ne savait plus ce qu’il faisait. Mais frère Barilier par ses prédications a prophétisé tout ce qui se passe actuellement dans le Message. Les prédications sont là ! C’était un prophète. Tout le message en Afrique est le résultat de son ministère. Amen ! Donc c’est une coupe qu’on boit par génération. C’est une évolution. Par cette vision, Barilier avait compris que ce qui était dans ses mains et que je disais avoir reçu du Seigneur était la suite logique de l’appel de 1933. Donc il devait assurer comme une sorte de transition d’une génération à une autre et d’une vision à une autre. Il devait passer le relais. C’est lui que Dieu avait choisi pour ça.

Quand les secousses ont commencé, il m’a dit : Laisse les gens digérer. Ça va passer. Tout changement de vision est difficile. Et c’est là que beaucoup s’égarent. C’était une transition. Et vous allez voir que de frère Branham au frère Franck, il y a un grand groupe qui est resté en arrière parce qu’ils ne pouvaient pas croire au Ministère de frère Frank. Et le frère Franck a continué… Et quand il y a eu ce virage, là encore, il y en a qui sont restés en arrière. Ceux qui s’attachent aux hommes sont restés là-bas. C’est un appel. Amen ! Ce n’est pas n’importe quoi. Et c’est le même vin ; c’est la même coupe ; c’est le même message ; c’est la même orientation spirituelle. Donc vous allez voir qu’avec l’évolution des choses, il y a quelque chose qui va se passer parmi nous. Nous allons entrer dans quelque chose pour ne plus en sortir.

Si vous regardez de près cette vision de frère Barilier, vous allez voir que ça élimine beaucoup de courants du Message. Parce que la ligne originelle part de frère Branham, frère Frank et ça continu ! Mais qu’en est-il des autres branches du Message ? Qu’en est-il des autres qui se disent serviteurs dans ce message et qui n’ont pas bu ce vin ? Qu’en est- il de ceux qui sont allés après les Colman ? Il y en a qu’on appelle les tonnerristes, les gracistes… les gens de polygamie. Que devient tout ce monde ? Ils ne sont pas dans le vin. Est-ce que vous comprenez ? Ils ne sont pas dans l’originalité des choses ; ils sont égarés parce que Dieu dans cet appel a donné une vision ; une orientation qui a commencé depuis le prophète et qui suit son court. Il y en a qui combattent le ministère du frère Franck. Mais ils sont égarés !

Il y en a qui pensent que je ne crois plus au Ministère de frère Frank. Ça aussi c’est une autre forme d’égarement. Non ! J’y crois à cent pour cent, seulement qu’on est dans une évolution. C’est tout. On ne peut pas rester en arrière frères ! Il faut évoluer. La marche est évolutive. On ne marche pas pour tourner en rond, pour rester en place.Le message est une vision spirituelle, ce n’est pas un ensemble de versets bibliques qu’on lit tous les jours. C’est une orientation et c’est Jésus qui détient la chose. Amen ! Et moi, c’est Jésus que j’ai vu. Je n’ai pas vu un prophète. L’ange du Seigneur qui marchait avec le frère Branham est celui que j’ai vu. Je n’ai pas vu un individu pour me révéler quoi que ce soit. Donc il y a une différence entre nous et les autres frères du message parce qu’ils ne voient pas l’évolution des choses. Et quand Dieu change de vision, ne vous attendez pas à voir une grande masse suivre parce que les changements de Dieu sont des virages d’élimination. Ce ne sont pas des virages pour ramasser tout le monde.

C’est toujours comme ça. Est-ce que vous comprenez ? Donc celui qui pense qu’à un changement de vision, il verra la masse suivre se trompe…C’est toujours une sélection et puis à la fin ceux qui vont rester vont expérimenter les deux alliances. L’alliance du mariage et l’alliance de la guerre spirituelle. Amen ! Que Dieu soit béni ! Donc vraiment ma prière, c’est que les nouvelles personnes qui sont parmi nous comprennent ces choses. Si vous ne comprenez pas, posez des questions, on va vous expliquer. Mais on n’est pas en train de nous amuser ici. Amen ! C’est un travail très sérieux. Il y a un appel que Dieu a lancé à l’humanité, aux chrétiens parce que Dieu a décidé de ne pas traiter avec les églises organisées que vous voyez çà et là. Il y a de grands temples, les gens sont bien organisés. La dernière fois on est allé dans un temple… vraiment, si on pouvait se coucher là-bas on l’aurait fait. C’était tellement bien fait. Mais les occupants n’étaient pas d’accord avec la semence du serpent. Vous voyez ? Dieu ne traite pas avec les gens comme ça. Tu es obligé de sortir si tu veux comprendre les choses. Et c’est ça le message. C’est un appel à sortir. Et celui qui a commencé ici ne peut plus être catholique, ni méthodiste. Si tu as bu ce vin de la révélation, c’est fini. C’est un bon vin. Alléluia ! Que Dieu nous bénisse ! Je vais m’arrêter là et nous allons remettre entre les mains du Seigneur.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.