Faire Dieu menteur

  • Super User
  • jeudi, 18 août 2016
Fichier
3.0/5 Note (2 votes)

Nous rendons grâce au Seigneur pour ce matin. Et je remercie aussi le Seigneur qui m’a fait la grâce d’arriver ici. Ça fait très longtemps que je ne suis pas venu ici dans cette église. Ça fait longtemps qu’on n’a pas apporté la parole ici et je remercie Dieu pour cette occasion. Ma prière c’est qu’on puisse avoir l’occasion de vous rendre visite. Vous devez savoir aussi que le diable combat l’œuvre de Dieu. Il combat les serviteurs de Dieu, il combat l’œuvre missionnaire. Il travaille pour nous empêcher d’aller là où on doit se rendre. Mais je pense qu’ici il y a des serviteurs pour vous apporter la parole et cela vous aide à aller de l’avant. Je voudrais qu’on s’entretienne sur un sujet important. Mais avant d’arriver là, je voudrais vous dire que l’année passée, j’ai prêché sur la foi pendant longtemps parce que le Seigneur est en train de nous enseigner sur la foi dans une dimension plus élevée. Le Message qu’on a reçu à la fin des temps est un Message qui est venu pour nous donner une grande foi, une foi importante. Une foi qui nous amène à faire face aux épreuves de la fin des temps. 

Nous sommes appelés à avoir une foi qui manifeste la gloire de Dieu parce que si on n’a pas la foi que Dieu nous demande aujourd’hui, il nous sera très difficile d’avancer et de révéler la gloire de Dieu. La foi que tous les chrétiens peuvent avoir aujourd’hui n’est pas la foi que Dieu nous demande. C’est plus que ça. Et quand le prophète est venu, il a prêché beaucoup sur la foi. Et dans ses dernières prédications sur la foi, il parlait de la foi parfaite, une foi particulière qui va nous amener à manifester la parole de Dieu. Une foi qui matérialise ce que nous prononçons comme parole. Amen ! Et en parlant de ces choses, il a pris des références dans Marc 11, parlant de Jésus qui s’est adressé au figuier et qui l’a fait sécher par Sa parole. Amen ! Donc l’année passée, la première prédication que j’ai donné dans notre église à l’occasion du nouvel an, c’était sur la foi. Et puis au milieu de l’année, j’ai commencé à recevoir des paroles sur la foi. J’en ai parlé tout le temps jusqu’à la fin de l’année.

 J’ai été en Europe et c’est de cela que j’ai parlé là-bas. J’ai été au Congo, c’était la même chose. C’est venu comme ça. Mais j’ai aussi compris que c’est Dieu qui était en train de faire quelque chose parce qu’un matin, je me suis réveillé avec cette parole dans la bouche : vous devez avoir une grande foi. Et cela trois fois. Et actuellement le problème que nous avons dans l’Eglise, c’est l’incrédulité. Il est vrai qu’on se rassemble, on loue le Seigneur, on prêche, chacun rentre chez lui, mais il nous manque la foi. Le peuple de Dieu aujourd’hui est devenu incrédule. Et l’incrédulité conduit à la ruine du peuple de Dieu et à la religion parce que l’incrédulité bloque la manifestation de Dieu. Dieu se manifeste là où on croit en Lui,  là où on Lui fait confiance et on s’attend à Lui. Dieu se manifeste là où on Lui donne de la place pour se manifester. Dieu se révèle à ceux qui croient en Lui. C’est à eux qu’Il fait grâce. C’est eux qui voient Sa main. Celui qui ne croit pas ne peut pas voir la main de Dieu. Une église qui ne croit pas et qui vit dans l’incrédulité ne peux pas voir la gloire de Dieu. Un chrétien qui vit dans l’incrédulité ne peut pas voir la main de Dieu. Amen ! Ce n’est pas possible. Ce qui va se manifester, c’est la misère spirituelle, les problèmes et les souffrances. Vous voyez frères !  Je pense que je vais trouver un temps, je prie Dieu pour avoir du temps pour passer dans certaines églises pour parler plus longuement sur ces choses. 

Quand Dieu nous parle, ce n’est pas pour nous seul. Amen ! Il y a plusieurs manières de recevoir la prédication. En méditant on peut recevoir une prédication. Dieu peut nous parler en vision, Il peut nous parler en songe. Il peut nous parler directement sur un sujet. Ça devient un Message adressé au peuple de Dieu. Amen ! Et je me suis surpris en train de prêcher pendant des mois sur la foi. C’est un problème. Amen !

Ce matin je voudrais parler un peu en faisant référence à cela, mais je vais d’abord dénoncer un comportement que nous avons dans l’Eglise, et c’est toujours par rapport à la foi. On va lire d’abord dans Nombres 23 :18. 

18  Balaam prononça son oracle, et dit: Lève-toi, Balak, écoute ! Prête-moi l’oreille, fils de Tsippor ! 19  Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ? 20  Voici, j’ai reçu l’ordre de bénir : Il a béni, je ne le révoquerai point.

Amen ! On va ajouter à cela une autre écriture dans 1 Jean 5 : 9. Amen ! 

9  Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils. 10 Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. Celui qui ne croit pas Dieu, Le fait menteur. C’est sur ça que je vais m’entretenir avec vous. Mais c’est toujours en relation avec la foi et ma prière, c’est que nous puissions avoir le temps pour revenir ici pour parler un peu sur la foi. Comme je le disais, nous sommes dans un temps où Dieu nous demande d’avoir une grande foi parce que les épreuves auxquelles nous faisons face aujourd’hui sont de grandes épreuves. Les attaques de Satan dans l’Eglise aujourd’hui sont de grosses attaques. Le diable combat chaque chrétien individuellement. Il combat l’Eglise dans son entièreté. Il combat les serviteurs de Dieu. Il combat la parole de Dieu. Il combat la manifestation de Dieu parce que selon les écritures, nous sommes arrivés à la dernière heure. Nous sommes dans les derniers instants de l’histoire du salut. Donc chacun, que ce soit du côté de Dieu comme du côté du diable jette ses derniers atouts dans la bataille. Amen! 

Dieu a son plan, Satan aussi à son plan. Et c’est comme ça que les deux travaillent. Mais frères, nous pouvons créer un handicap chez le Seigneur. On peut créer des problèmes à Dieu par notre vie et par notre comportement. Par notre manière de saisir et de vivre la parole, on peut créer des problèmes à Dieu. Si vous lisez dans les prophètes, dans Esaïe, le Seigneur a dit que son bras n’était pas trop court pour secourir son peuple, ni Son oreille trop dur pour entendre les prières de son peuple ! Dieu n’a pas un bras court, ça veut dire que Dieu n’est pas impuissant. Dieu est puissant. C’est ce qu’Il a dit à Israël. Mais ce sont vos péchés qui font blocage entre vous et moi. Amen ! Donc le péché peut handicaper le Seigneur ! Ça peut le bloquer dans l’exécution de Sa volonté, dans la manifestation de Sa grâce et de Sa puissance. L’autre chose qui peut Le bloquer, c’est l’incrédulité. De toutes les façons, le péché, c’est l’incrédulité. C’est même le péché, comme le frère Branham le disait souvent. 

La bible dit que celui qui ne croit pas dans le Seigneur fait Dieu menteur. Qu’est-ce que ça veut dire, faire Dieu menteur ? Jésus a dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. C’est le Seigneur qui est la vérité. Il n’existe pas une autre vérité en dehors du Seigneur. Non seulement, Il dit la vérité, mais Lui-même est la vérité. Christ est la vérité manifestée. Dans tout ce qu’Il a fait, dans tout ce qu’Il a dit, Il demeure la vérité et Il est le principe de la vérité. Ça veut dire que nul ne peut dire la vérité sur cette terre s’il n’a Jésus-Christ avec lui. C’est Jésus Christ qui est la vérité. C’est Lui qui dit la vérité. Et l’Esprit que nous avons reçu, c’est l’Esprit de vérité. Ce n’est pas un esprit de mensonge. Mais l’Ecriture dit que celui qui ne croit pas Dieu Le fait menteur. Par notre incrédulité, on rend le Seigneur menteur. Pourquoi  devient-Il menteur ? Parce qu’Il a dit une chose qu’Il ne peut réaliser avec nous à cause de notre incrédulité ! Il a dit ce qu’Il est. Il a dit ce qu’Il sait faire, ce qu’Il peut faire. Et Dieu sait tout faire et peut tout faire. Mais on ne peut pas Le voir en train de faire ce qu’Il a dit qu’Il peut faire parce que nous sommes incrédules. Dieu ne se manifeste pas parmi Son peuple tant qu’il demeure dans l’incrédulité ! Celui qui ne connait pas Dieu, un païen, un idolâtre, un brigand, tout ce que vous pouvez imaginer, ceux qui ne connaissent pas Dieu peuvent voir la manifestation de Dieu de manière particulière. Il peut faire au milieu d’eux, de grandes choses pour qu’ils croient. Mais pour nous qui avons déjà cru, si on n’a pas la foi, Dieu ne peut pas se manifester en notre milieu parce qu’on n’a pas le même traitement que les autres. 

Le peuple de Dieu peut devenir incrédule et l’incrédulité s’exprime de plusieurs manières. Il y a l’incrédulité qui concerne ceux qui ne connaissent pas Dieu et il y a l’incrédulité qui concerne ceux qui connaissent Dieu, ceux qui sont déjà croyants après avoir dit oui à Jésus ; ceux qui ont été baptisés en son nom, qui ont reçu la parole de Dieu et qui ont déjà expérimenté Dieu dans certains domaines. Ceux-là sont des chrétiens. Ils sont issus du peuple de Dieu. Ils sont nés de nouveau et ont reçu le Saint Esprit, mais ce peuple malgré tout peut devenir incrédule. C’est de ça qu’il s’agit. Et quand il devient incrédule, il fait Dieu menteur. Celui qui ne croit pas en Dieu Le fait menteur. On peut dire qu’on a la foi et je ne crois pas que dans l’Eglise, un frère puisse dire qu’il n’a pas la foi. Tous les chrétiens disent qu’ils ont la foi. Mais pourtant, on ne voit pas les œuvres de la foi. C’est-à-dire qu’on ne voit pas les manifestations du Seigneur dans nos vies personnelles et dans la vie de l’Eglise. Là où on s’attend à Dieu sur une situation, on ne Le voit pas. Et on se plaint. 

Si dans l’Eglise, on ne voit pas Dieu, on n’a pas à se plaindre. Il faut te demander pourquoi tu ne vois pas Dieu. On peut l’expliquer frères ! Hébreux dit que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Amen ! Jésus-Christ est le même hier. Il est le même aujourd’hui et Il est le même pour toujours. Ce verset on le cite tout le temps. Hébreux 13 :8.  Il y a des églises où c’est écrit en grands caractères, donc tous ceux qui sont dans le peuple voient. Il y en a sur les pancartes. Souvent quand on fait des programmes d’évangélisation, on affiche ça. Mais cette écriture se trouve dans Hébreux 13. Si vous lisez Hébreux 11, vous allez voir que la bible a cité des hommes de foi. Amen ! Jésus-Christ est le même, mais quand Il s’est manifesté dans les temps anciens, Il l’avait fait parce qu’Il avait trouvé des hommes et des femmes de foi. Jésus ne se manifeste pas seul ! Il se manifeste quand Il trouve des serviteurs de Dieu qui ont la foi, des frères qui ont la foi. C’est au travers d’eux que le Seigneur se manifeste. Amen ! Quand vous regardez la bible dans les temps anciens, Dieu ne s’est jamais manifesté sans les hommes.

Hébreux 11 cite Abraham, il cite les Jephté, les Samson, il cite Isaac et Jacob. Hébreux 11 cite des femmes comme la prostituée de Jéricho, Rahab. Hébreux 11 cite beaucoup de femmes qui ont prié, qui ont ramené des morts à la vie. Hébreux 11 cite des gens qui ont combattu avec la foi leurs ennemis.  Hébreux 11 rend témoignage de la foi des anciens comme Daniel et ses compagnons en Babylone, quand elle parle de ceux qui ont fermé la gueule des lions, qui ont éteint le feu. Donc quand la bible dit que Jésus-Christ est le même hier, on doit savoir que hier, Jésus-Christ s’est manifesté parce qu’Il avait trouvé des hommes et des femmes de foi. Aujourd’hui, Jésus-Christ est le même ! Mais où sont les œuvres d’aujourd’hui s’Il est le même ? 

Où sont les manifestations de Jésus aujourd’hui ? On ne les voit pas parce que le peuple de Dieu est devenu incrédule. C’est tout ! Et maintenant, on fait Dieu menteur. On est dans une situation où on est en train de faire Dieu menteur. Mais Dieu ne ment pas. Alléluia ! C’est notre vie qui ment ! C’est notre foi qui ment. 

C’est ce que Balaam a dit : Dieu n’est point un homme pour mentir ni un fils d’homme pour se repentir. Dieu n’est pas un homme. Alléluia ! Quand Dieu dit quelque chose, c’est la vérité et ce qu’Il dit, Il l’accompli, Il le manifeste. Ce que Dieu dit, c’est ce qui est vrai et c’est ce qui doit être. Mais quand ce n’est pas, on doit se demander pourquoi ce n’est pas parce que de toutes les façons, ce n’est pas la faute à Dieu. Dieu n’a jamais eu de problèmes frères ! Il a la puissance pour exécuter Sa parole. Dieu ne peut pas dire une chose aujourd’hui et demain changer. Ce sont les hommes qui ont le mensonge dans la bouche. Dieu n’a pas le mensonge dans Sa bouche. Dieu est la vérité et Il ne dit que la vérité. C’est Satan qui est le père du mensonge. C’est le diable qui ment, sinon Dieu ne ment pas. Dieu n’est pas un homme. Il n’est pas comme nous. Dieu ne se justifie pas. Il ne tourne pas en rond. S’il dit une chose, c’est ce qu’Il a dit. Et quand Dieu fait une promesse, Il l’accompli. Il ne peut pas faire une promesse aujourd’hui et ne pas avoir de puissance pour l’accomplir. Non ! 

Dieu a tous les pouvoirs. Il a toutes les puissances. Il est le seul qui a l’autorité nécessaire pour accomplir Sa parole. Dieu peut accomplir Sa parole en utilisant la création. Je parle des vents, des tempêtes, des animaux, des hommes, les incrédules comme les croyants, les idolâtres, les rois, les hommes les plus bas, les plus petits comme les plus grands, les libres comme les esclaves, les riches comme les pauvres. Dieu utilise tout le monde pour exécuter sa parole. Amen ! Il a ordonné à Elie d’aller chez une femme veuve pour se nourrir. Il est allé et  il a été nourri avec une petite poignée de farine et un peu d’huile. Dieu a ordonné à des corbeaux, des animaux de nourrir Elie. Ils l’ont nourri. Dieu est capable de tout. Quand Dieu dit une parole, Il l’exécute. Il peut faire une promesse qui peut faire des centaines d’années, des milliers d’années, mais ça va s’accomplir. Il a le pouvoir de le faire et Il peut utiliser n’importe qui pour accomplir Sa parole. Même les plus grands féticheurs peuvent être utiles à  Dieu. 

Il a pris Nebukadnetsar, c’était un roi païen qui ne Le connaissait pas. Il a pris Cyrus un autre roi païen pour accomplir Sa parole. Il y a beaucoup de gens non-croyants dans la bible comme ça que Dieu a utilisé. Amen ! Donc Dieu ne ment pas frères ! Mais c’est nous aujourd’hui qui avons le mensonge dans la bouche. Nous les frères et sœurs dans nos églises, c’est nous qui avons le mensonge dans la bouche. C’est nous qui faisons Dieu menteur parce que nous sommes devenus incrédules, on ne croit plus. On vient à l’église, on retourne à la maison, on pense qu’on croit, mais on ne croit plus frères ! Prions Dieu pour qu’Il nous donne la foi. C’est un sujet de prière que je vous laisse. Et ce que tu as, que tu assimiles à la foi, il faut demander à Dieu si c’est vraiment la foi. Demande à Dieu, Il va te répondre. Et même si c’est la foi, je vous ai dit que le Seigneur dit qu’on doit avoir une grande foi. Amen ! Ça veut dire que la foi a plusieurs niveaux. La foi a plusieurs degrés. Le degré où on se trouve en ce moment ne peut pas nous faire avancer. Peut-être que ça nous a fait avancer jusqu'à un certain niveau, mais ça ne peut plus nous faire avancer. Il faut avoir une grande foi, une foi plus puissante. Amen !  

Celui qui ne croit pas Dieu Le fait menteur. Au milieu de nous, il y a des malades, il y a des gens qui ne sont pas délivrés du péché, délivrés du monde, délivrés de beaucoup de choses, il y a des possédés, il y en a qui ont des liens, des problèmes spirituels qui datent de plusieurs années et ce n’est pas réglé. La bible dit que celui qui est dominé par un péché en est esclave. Et ça se voit. On n’est pas libéré de la religion. Pourquoi ? C’est la foi qui nous manque, parce que la foi a des manifestations et celui qui a la foi a un comportement parce que la foi n’est pas sans les œuvres. Jacques dit qu’on ne peut pas dire qu’on a la foi et puis on ne voit pas les œuvres. La foi a des œuvres. Quand tu crois dans un Message, il y a des œuvres, il y a des manifestations, il y a un comportement qui suit. Quand Dieu dit quelque chose et que tu dis que tu crois à ça, ça se voit dans ton comportement, dans ta manière de faire. C’est par là qu’on voit si tu as la foi parce que la foi n’est  pas une chose qu’on voit à l’œil nu. La foi se voit à l’œil nu par ses œuvres, quand elle est manifestée. Amen ! Si par exemple je deviens musulman aujourd’hui, vous le saurez seulement quand vous allez me voir dans ma soutane en train de faire les prières avec les ablutions. Ça ne peut pas être dans mon cœur seulement ! Ça ne suffira pas pour que vous sachiez que je suis devenu musulman !  Amen ! Même si vous avez vu en vision ou en songe que je suis devenu musulman, tant que vous ne m’avez pas vu en train de pratiquer l’islam, vous ne saurez pas que je suis musulman. Donc la foi doit produire des œuvres, un comportement. C’est là qu’on voit. 

Donc celui qui dit qu’il croit dans un Message, ça doit se voir dans son caractère, dans son comportement et dans sa manière de faire les choses. C’est ça qui est la vérité. On est devenu incrédules frères et c’est malheureux. Prions Dieu pour qu’Il  nous donne une grande foi, une foi pour triompher du monde actuel parce que notre foi doit triompher de notre génération. Amen ! Ça doit triompher du péché ; ça doit triompher de la mondanité ; ça doit triompher des puissances des ténèbres, des démons. Notre foi doit triompher de toute la pression de Satan. Ça doit se manifester. Alléluia ! Mais la foi, c’est un comportement. Sinon Dieu ne ment pas frères, Il dit la vérité. Est-ce que Dieu peut dire une chose et ne pas l’accomplir. Ce n’est pas possible ! Tout ce que Dieu a dit concernant la vie personnelle de chacun de nous, concernant l’Eglise et son évolution va s’accomplir. D’ailleurs ça y est en accomplissement. Ce n’est pas que l’accomplissement est bloqué, nous sommes dans l’accomplissement normal du Message du temps de la fin.

Mais le problème que nous avons, c’est que la foi a quitté beaucoup parmi nous. Les frères et sœurs en Christ n’ont plus la foi. Et la foi est un mystère. Amen ! Ça veut dire que pour comprendre la foi, pour l’expliquer, il faut que Dieu ouvre tes yeux. C’est quand Dieu va ouvrir tes yeux que tu vas réellement comprendre ce que c’est que la foi. Sinon c’est difficile. Notre foi, ce n’est pas la foi des catholiques, ni des protestants ! Ce n’est pas la foi des chrétiens qu’on voit un peu partout dans le pays ici. Ce n’est pas ça notre foi. Je vais à l’église ! Tu crois ? Oui je crois en Jésus-Christ. Ce n’est pas la foi que Dieu nous demande aujourd’hui frères ! Amen ! Si c’est ça, il aurait fallu qu’on reste dans nos dénominations, qu’on reste baptiste, Assemblée de Dieu, Méthodiste ou CMA ! La foi que Dieu nous demande aujourd’hui, ce n’est pas ça. C’est une foi plus grande, plus vivante, qui satisfait le cœur de Dieu parce qu’il faut que Dieu soit content d’être parmi nous, frères ! Alléluia ! 

Vous-mêmes, est-ce que vous pouvez aller vous produire quelque part si vous êtes un chanteur ou un artiste, vous pouvez aller vous produire dans un endroit  où les gens ne vous aiment pas ? Ce n’est pas possible ! Amen ! Tu n’iras pas ! Quand Dieu se manifeste, son cœur doit être content, Il doit être heureux de se glorifier. Mais si nous sommes incrédules, si on fait Dieu menteur, si à cause de nous, on blasphème son nom, si à cause de nous, les gens n’ont même pas le courage de venir au Seigneur, si notre comportement fait le Seigneur menteur, mais il est évident que Dieu ne peut pas se manifeste pas au milieu de nous. Ça va de soi. Celui qui ne croit pas en Dieu fait Dieu menteur. Et aujourd’hui, nous faisons Dieu menteur au milieu de nous. Il ne guérit plus les malades, Il ne chasse plus les démons, Il ne ressuscite plus les morts, Il ne transforme plus la vie des gens. Dieu est devenu menteur parce que les frères retournent dans le péché. On retourne dans ce qu’on a vomit, on retourne dans le mal. On est encore dans les inimitiés, dans les querelles, dans le désordre. On fait Dieu menteur. Amen ! Je ne parle pas spécialement de votre église, je parle de ce qui se passe de façon générale. Amen ! Celui qui ne croit pas Dieu Le fait menteur. Et ça se voit dans le Message aujourd’hui. Nous sommes devenus incrédule et quand le peuple de Dieu devient incrédule, c’est très grave. Les gens n’ont plus confiance en Dieu, alors ils règlent leurs problèmes par leurs propres moyens, ils cherchent d’autres voies pour régler leurs affaires. Si le peuple n’a plus confiance en Dieu, on commence à voir les problèmes s’accumuler et devenir nombreux dans l’Eglise ; les maux, les souffrances dans le peuple sont là parce que le peuple de Dieu devenu incrédule s’inflige toujours des souffrances inutiles. 

Quand vous faites Dieu menteur, vous commencez à souffrir. Amen ! Et ça se voit. On ne peut pas faire Dieu menteur et être à l’aise. Quand par ton incrédulité, tu fais Dieu menteur, c’est toi qui souffre, c’est toi qui paye les pots cassés parce que Dieu n’a pas de problème. Amen ! C’est nous qui avons des problèmes. C’est l’Eglise qui a des problèmes. Ce sont les frères et sœurs individuellement qui ont des problèmes. Dieu n’a pas de problème. Mais Il agit là où on veut qu’Il se manifeste. Il agit là où les gens se laissent entre Ses mains. Dieu agit là où on travaille, là où on s’humilie, là où on se repent, là où on vient à Lui. Dieu n’est pas un homme pour mentir. Dieu ne se repent pas. Ce n’est pas quelqu’un qui est né et qui a grandi. Vous avez vu la mère de Dieu une fois ? Non ! Amen ! 

Dieu existe par Lui-même, Il ne ment pas et s’Il dit une chose, c’est ce qui est vrai. Et la chose doit être comme ça. Quand ce n’est pas comme ça, c’est qu’il y a un problème et le problème ne vient pas de Dieu. Ça vient de nous. Amen ! Parce que celui qui ne croit pas fait Dieu menteur et l’Eglise aujourd’hui fait Dieu menteur. On peut dire que Dieu est la vérité, mais par notre comportement on dit qu’Il ment, Qu’Il n’est pas capable. Mais cette parole de Paul : Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement demeure la vérité. Amen ! Mais dans chaque temps, dans chaque période de l’Eglise, il faut que Dieu trouve des hommes et des femmes de Foi pour se manifester. S’il ne trouve pas, Il ne se manifeste pas. Il faut qu’il y ait des hommes qui rendent le cœur de Dieu content par leur foi. Moi il m’est arrivé plusieurs fois de me mettre à la place du Seigneur. Et puis quand je me mets à Sa place, je comprends ses réactions. Si Son cœur n’est pas content, on veut qu’Il se manifeste pour faire quoi ? 

Les gens ont rencontré Jésus et ils lui ont dit : Fait nous voir un miracle si tu es le fils de Dieu. Il a dit : voici une génération mauvaise, perverse qui demande un miracle, mais je vais vous donner le miracle de Jonas. Vous n’êtes pas converti, vous n’êtes pas né de nouveau et vous voulez un miracle ! En fait, le miracle de Jonas était un miracle qui avait une signification spirituelle. C’était la mort et la résurrection. Et la mort et la résurrection, c’est la nouvelle naissance, la conversion. Tu meurs à ton ancienne vie, tu reviens dans une nouvelle vie. Je vais vous donner le miracle de la nouvelle naissance pour que vous naissiez de nouveau afin que  vous soyez chrétien avant de voir les miracles de Dieu. Amen ! C’est ce qu’on voit aujourd’hui. Les gens veulent des miracles qu’ils poursuivent et c’est ce qui fait que les faux prophètes prospèrent parce qu’ils vont chez les féticheurs pour prendre des puissances diaboliques pour venir tromper les gens. Comme c’est ce qu’ils veulent voir, ils font avec ! Mais c’est un faux esprit. Tant que notre foi ne satisfait pas le cœur de Dieu, Il ne se manifestera pas. On ne peut pas forcer Dieu à faire ce qu’il n’a pas envie de faire. Nous les serviteurs de Dieu, il faut que le cœur de Dieu soit content de nous. Quand le cœur de Dieu est content, Il se glorifie. Amen ! Regardez  Daniel en Babylone, un pays d’idolâtres et d’incrédules qui ne connaissent pas Dieu. Daniel est arrivé au palais du roi, mais il s’est dit qu’il fallait que dans ce palais, les gens voient la gloire de Dieu. Il a servi le roi avec justice, avec équité, quand bien même il était un idolâtre, il avait ses dieux. Mais Daniel a servi Nébucatnesar proprement, sans histoire. Il s’est soumis à lui. Il faisait tout ce que le roi lui demandait. Amen ! Il a occupé sa position. Il était en terre étrangère, il n’était pas chez lui. Et quand ils ont présenté leurs idoles, il a dit qu’il ne pouvait pas se soumettre. Il avait servi le roi loyalement, mais pour l’adoration d’un autre dieu, Daniel avait refusé ! Et les babyloniens ont trouvé une sanction contre lui. Il a dit qu’il était d’accord ! Le cœur de Dieu était content de Daniel. Quelqu’un qui prend position pour toi dans un palais royal… Nébucatnesar à l’époque c’était le roi le plus puissant de la terre, personne ne pouvait parler devant lui. Mais Daniel avait pris position pour le Seigneur devant lui. 

Devant tout son entourage, dans tout Babylone, la capitale, Daniel avait pris position pour le Seigneur et le cœur de Dieu était content de lui. Jésus a dit : Si vous rendez témoignage de moi devant les hommes, moi, Je vais rendre témoignage devant mon père à votre sujet. Amen ! Ça c’est la parole de Dieu. Alors quand ils l’ont mis dans la fosse aux lions, il est sorti vivant. Dieu a calmé les lions et quand il est sorti vivant et que le roi l’a vu, il a dit : ça veut dire que dans ce royaume, c’est le Dieu de Daniel qui est le vrai Dieu. C’est Lui Seul qu’il faut adorer. Amen ! Après ce sont ses trois compagnons qui furent éprouvés ! Eux aussi ont pris position pour le Seigneur. Son cœur était content. On a fait un grand feu où ils avaient été jetés. Ils avaient dit au roi : Le Dieu que nous prions peut nous délivrer de ta main roi ! Il peut le faire. Et s’Il veut le faire, Il va le faire. Amen ! Le cœur de Dieu était content. Quand on les a jetés dans le feu, Dieu est venu lui-même les secourir. Il était la quatrième personne que les gens voyaient dans les flammes et pourtant ceux qui les avaient mis dans le feu sont morts.

Aujourd’hui le traitement que Dieu nous fait subir n’est pas un petit traitement. Si le cœur de Dieu n’est pas content de nous, il ne peut pas se manifester. L’adoration de Dieu n’est pas du bout des lèvres. C’est avec le cœur qu’on adore Dieu. Et Dieu regarde toujours dans le cœur de l’adorateur pour le traiter. Amen ! C’est le cœur que Dieu regarde pour faire les choses, Il ne regarde pas dans le néant parce que l’adoration a des lois. L’adoration a des règles. Une génération où les gens n’ont pas la foi, ils méprisent Dieu, ils suivent eux-mêmes leurs propres chemins, leurs propres voies, ils ont leurs pensées, leurs idées, leurs chemins qu’ils empruntent, une génération comme ça ne peut pas voire la gloire de Dieu. Une génération qui s’amuse avec la parole de Dieu comme Laodicée où les gens sont matérialistes, ils jouent avec la parole de Dieu. Je parle de nous les frères du Message. Quand je prêche, je ne parle pas des païens, je ne parle pas des catholiques, je ne parle pas de ceux que nous appelons religieux. Je parle de nous les frères du Message. 

C’est en notre milieu qu’il y a la mondanité, qu’il y a le désordre et les  légèretés. C’est parmi nous qu’il y a les idolâtres. Ce n’est pas ailleurs. Amen ! Si on était dans la bonne position, aujourd’hui le Seigneur serait en train de faire de grandes choses parmi nous. On aurait vu sa gloire déjà parce qu’Il serait content de nous. Quand on entend un Message, il faut le mettre en pratique. Dieu veut aujourd’hui que nous ayons une grande foi. La foi qui peut nous amener à manifester la parole comme Jésus l’a fait dans Marc 11. Jésus a dit à un figuier : Que plus personne ne mange de ton fruit. Et le figuier a séché le lendemain. Ça, c’est la foi. Amen ! Donc mes frères, nous avons intérêt à ne pas faire Dieu menteur. Arrêtons de faire Dieu menteur. Dieu chasse les démons, Il guérit les malades, Il ressuscite les morts, Il transforme les cœurs des gens, Il les change. Quand tu viens à Jésus-Christ Il te libère. Il t’affranchi. Amen ! On n’adore pas Dieu avec les démons. On n’adore pas Dieu avec le péché, la débauche et les liens. Quand on vient au Seigneur, on doit être délivré. C’est ce que le Seigneur a dit. Amen ! Il dit qu’Il nous délivre, qu’Il nous libère et Il l’a fait à la croix. Maintenant si on n’entre pas dedans, on fait Dieu menteur. Alléluia ! Et les gens diront : Où est votre Dieu ? Parce que nous, nous faisons Dieu menteur. Je me souviens de Gédéon. Gédéon se plaignait. L’ange du Seigneur lui est apparu pour lui parler. Il a dit : Ah ! Seigneur ! Nos pères nous ont parlé de Dieu. On a appris qu’Il fait de grandes choses, mais nous voilà dans la servitude de nos ennemis. Si Dieu est avec nous, où sont les miracles ?  

Si Dieu est avec nous, où sont les miracles ? Il se plaignait parce que l’ange l’avait salué et lui avait dit : Vaillant héro, le Seigneur est avec toi. Il dit : Si Dieu est avec nous, où sont les miracles ? Parce que Gédéon savait de par les témoignages que l’Eternel est le Dieu des miracles. On a entendu que Dieu a fait de grandes choses avec nos pères. Il avait ouvert la mer, nos parents sont passés à sec. Il avait ouvert le Jourdain et ils étaient encore passés. Il avait frappé les égyptiens. Dans le désert, leurs ancêtres avaient mangé la manne. Dieu avait fait de grandes choses. Mais tout cela, Gédéon ne voyait plus rien. C’est ce que le frère disait dans les prières. Vous voyez ! Gédéon ne voyait plus ces miracles et l’ange vient lui dire que Dieu est avec lui ! Il ne pouvait pas l’imaginer ! Si Dieu est avec nous, où sont les miracles du passé ? Mais vous oubliez que dans les temps où Dieu a fait ces miracles, il y avait un homme qui s’appelait Moïse qui était là, qui croyait en Dieu et qui Le craignait. Il y avait un homme qui s’appelait Josué qui était là, qui croyait en Dieu et qui Le craignait. Amen ! 

Il y avait des gens qui croyaient en Dieu en ce temps-là. Ceux qui sont nés dans le désert sont entrés dans le pays promis. Ils sont entrés avec la parole de Dieu, avec la promesse de Dieu, ils sont entrés avec la violence. Ils croyaient en Dieu. Amen ! Et ils avaient à leur tête des gens qui croyaient en Dieu. C’est comme ça qu’ils sont allés combattre. Avant eux, leurs parents arrivés à Kadès Barnéa ont té incrédules et ont pleuré jusqu’à irriter Dieu ! Quand on leur a annoncé qu’il y avait des géants à Canaan, ils ont dit qu’ils n’entraient pas. Ils ne voulaient pas entrer, ils ont eu peur. Ils sont tous morts dans le désert, mais leurs enfants sont entrés parce qu’ils croyaient en Dieu. Amen ! Mais le Seigneur a répondu à Gédéon. Il lui a dit qu’Il voulait travailler avec lui pour libérer le peuple. Il faut retourner chez toi dans la maison de ton père, il y a un autel de baal là-bas, il fallait aller abattre ça. Vous voyez ? Il y avait l’autel d’un dieu étranger dans la maison et avec ça, Gédéon voulait voir des miracles ? Comment est-ce possible ? Si Dieu est avec nous, où sont les miracles ? Il y a un autel qui est là, un autel diabolique, un autel de baal, un esprit, c’était chez Gédéon. Il est allé abattre ça. Amen ! 

Vous voyez ? Et quand le Seigneur les a appelés, cette armée, pour aller libérer le peuple, Il a dit à Gédéon : Il faut leur dire que ceux qui ont peur retournent à la maison. Quand il a fait l’annonce, des milliers sont retournés à la maison. Il y avait la peur dans leurs cœurs. Celui qui a peur est un incrédule. Il ne croit pas. Ils étaient terrorisés, ils avaient peur de leurs voisins qui les faisaient souffrir depuis longtemps. Vous voyez frères ! Ils ont fait Dieu menteur. Et il y a toujours eu des gens comme ça dans l’Eglise. Dans toutes les générations, ils font Dieu menteur. Vous voyez des églises qui n’évoluent pas, qui n’avancent pas. La qualité de la foi, de la vie des gens n’évolue pas. C’est toujours la même chose, pendant des années ils sont là. Pourquoi ? Parce qu’ils sont incrédules, ils ne croient pas en Dieu, ils ne veulent pas avancer. Ils ne croient pas dans la puissance de Dieu, ils ne croient pas dans l’œuvre de Dieu. Ils ne font rien avec les prédications qu’ils écoutent, donc ils n’avancent pas. Mais celui qui a la foi dans la parole que Dieu annonce travaille avec et il avance. Sa vie change, sa vie se transforme, on voit son nouveau témoignage. On voit en lui les œuvres de Dieu, on voit la main de Dieu avec lui, on voit que Dieu est en train de faire quelque chose de nouveau en lui parce qu’il n’a pas fait Dieu menteur. Quand il est venu à la foi, il est venu sincèrement. Il y en a qui ne viennent pas de tout cœur. Ils viennent à l’église, mais ils ne viennent pas à la foi. Ils ne croient pas. Ils sont incrédules. Et dans l’Eglise aujourd’hui, il y a beaucoup d’incrédules pour faire Dieu menteur. Mais je vais vous dire une chose : Quand vous allez prier quelque part dans un endroit, si vous êtes sure que c’est Dieu qui est là-bas, faites très attention. Amen ! Ou bien si vous marchez avec un serviteur de Dieu et que vous êtes sûr que c’est Dieu qui l’a envoyé, faites attention. Amen ! 

Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni un fils d’homme pour se repentir. Dieu ne se repent pas, parce que Dieu ne ment pas, Il ne pèche pas. C’est celui qui ment qui se repent. C’est celui qui prend une mauvaise voie qui après revient en arrière sur la bonne voie. Dieu n’est pas comme ça. Amen ! Dieu est la vérité. Tout ce qu’Il dit est vrai. Il n’y a pas une parole dans la bible qui ne soit pas vraie. Tout est vrai. Mais le problème, c’est qu’on ne croit pas et ça se voit dans nos comportements, dans notre manière de vivre et de faire les choses. C’est par là qu’on voit qu’on ne croit pas encore au Message du temps de la fin et qu’on ne comprend pas encore le Cri de Minuit. On ne comprend pas encore quand on parle de réveil. 

Le réveil c’est quoi ? Lisons Joël. Le réveil, c’est le retour à Dieu. Dans le réveil, Dieu a sa part, nous avons notre part. Il y a une onction qui t’a secoué et qui t’a fait prendre conscience. Quand tu prends conscience, le reste est entre tes mains ! Ce n’est plus l’affaire de Dieu. Si tu t’es réveillé et tu vois la boue dans ta maison, c’est Dieu qui va descendre du ciel pour te dire de nettoyer la boue ? Tu ne sais pas toi-même que tu dois nettoyer la boue ? Si tu te réveilles, c’est Dieu qui va te dire de te laver le visage ? Tu ne sais pas toi-même que tu dois laver ton visage ? Amen ! Qu’est-ce que Dieu a mis dans l’homme qui fait que chaque matin il se réveille ? Dieu a programmé l’homme pour qu’il se réveille le matin, quand il fait jour. Quand il fait nuit, l’homme a sommeille parce que la nuit est fait pour dormir. C’est Dieu qui a mis cela en nous. Donc le temps où tu dors jusqu’à ton réveille, tu n’es pas conscient. Tu peux faire des rêves, mais tu n’es conscient de rien. Tout ce qui se passe pendant que tu dors t’est étranger. Mais quand tu te réveilles le matin, ce n’est pas Dieu qui va te dire de sortir de ta chambre ou de te laver pour aller au champ. Toi-même tu sais que tu dois aller au champ, si tu fais les travaux champêtres. Si tu travailles dans un bureau, tu sais que tu dois te laver et aller au travail. 

C’est ainsi pour le réveil spirituel. Si Dieu a secoué ton esprit et que tu t’es réveillé, il faut arranger ta situation ! Les problèmes spirituels que tu as vus autour de toi, il faut les régler ! Ce n’est pas  un ange qui va encore descendre du ciel pour le faire à ta place. Il faut régler tes problèmes. Alléluia ! Le réveil, c’est le retour au Seigneur. Il faut revenir à Dieu parce que quand l’esprit dort, il s’éloigne de Dieu. Mais quand notre esprit est réveillé, il faut revenir au Seigneur. Dans la dernière action de Dieu, Il va travailler avec des gens qui sont libres. Dieu ne va pas travailler avec des gens qui sont liés, qui sont esclaves des démons, esclaves du péché, esclaves de la mondanité parce que Dieu exige de nous, une délivrance totale. Il va travailler avec des gens qui sont réveillés et qui ont travaillé à se libérer. Si tu es lié, comment le Seigneur va travailler avec toi ? Dieu ne travaille pas avec des gens qui sont liés parce que celui qui est lié par un démon ou un péché est dangereux. Celui qui a encore une emprise de Satan sur lui est dangereux et imprévisible.  À tout moment, il peut amener Dieu dans la confusion. Par lui, on peut blasphémer le nom du Seigneur. 

Frères, celui qui ne croit pas en Dieu Le fait menteur. Arrêtons de faire Dieu menteur. Soyons une église qui croit la parole de Dieu, qui travaille et qui est à l’œuvre. Hier, je disais aux frères à zatta, que nous devons achever avec le Seigneur ce qu’on a commencé. Amen ! C’est un Message qu’on a reçu à Abidjan pendant un moment de jeûne. Le Seigneur nous a dit que la fin d’une chose vaut mieux que son commencement. Quand tu commences une chose, il faut l’achever parce que Dieu va achever Son œuvre. Amen ! Ce que Dieu a commencé, Il va l’achever. L’œuvre de Dieu sera achevée. Ce pour quoi le prophète est venu sera accompli. Ce que le Seigneur a commencé avec nous, Il va l’achever. Donc toi, il faut te mettre en marche avec le Seigneur pour achever ce que vous avez commencé ensemble parce que dans tous les cas, Il va achever. Dieu n’a pas de problème, Il va achever son œuvre et Il va l’achever avec ceux qui sont prêts à l’achèvement. Ceux qui ont été libérés, ceux qui se sont affranchis de la puissance de Satan. Dieu ne travaille pas avec les gens qui sont liés, esclaves, des gens qui sont encore dans la servitude du péché et des démons, qui n’ont pas profité pleinement de ce que le Seigneur a fait à la croix pour eux à cause de leur incrédulité.

Je me souviens, quand le Seigneur a donné le don de guérison au frère Branham, l’ange qui est venu lui parler, il lui a dit : si tu arrives à convaincre ceux qui t’écoutent, si tu arrives à semer la foi dans leurs cœurs, c’est là que tu vas faire de grandes choses. Amen ! Pourquoi avait-il dit ça ? Parce que Dieu se manifeste par rapport à la foi et souvent dans les réunions, frère Branham voyait la foi des malades. Il disait souvent : Il y a de la foi par ici dans cette rangée. Et des miracles se produisaient. Les gens étaient libérés parce qu’ils avaient la foi. Ils croyaient dans le prophète. Ils croyaient dans la puissance de Dieu qui se déployait et dans la présence de Dieu. Ils avaient la foi, mais il y en a qui ne croyaient pas. C’est la foi qui appelle Dieu en notre milieu. Amen ! Parce que c’est la foi qu’on met en lui qui lui donne la joie, la satisfaction, c’est ça qui l’amène à se glorifier. 

Celui qui a la foi exalte les qualités de Dieu. Regardez les artistes quand ils descendent dans le publique, quand ils commencent, si les gens commencent à applaudir, vous allez voir qu’ils seront plus motivés et le spectacle sera encore plus intéressant. Vous voyez ! C’est la même chose avec Dieu et son Esprit. Si on est mort en nous-même, frères, on ne croit pas, on ne peut pas exalter Dieu, le louer... Louer Dieu ce n’est pas seulement les chants. Amen ! Lisez la bible ! Ce n’est pas seulement les chants. Prions pour que Dieu nous donne la foi. Qu’Il se révèle à nous. Moi j’ai engagé les frères pendant trois mois dans la prière à Abidjan sur ce sujet parce que c’est un Message qui m’a secoué. Que Dieu nous ouvre les yeux sur la foi parce que le niveau de foi qu’on a aujourd’hui n’est pas bon pour nous. Dieu ne peut rien faire avec ça. Qu’est-ce que Dieu va faire avec le niveau de foi qu’on a aujourd’hui ? À chaque œuvre de Dieu, correspond un niveau de foi. À chaque manifestation de Dieu correspond un niveau de foi. Et vous verrez que dans la bible, le Seigneur a loué une certaine foi. Il y a des gens à qui le Seigneur a dit : Tu as une grande foi. Il y a des gens à qui Il a dit : je n’ai jamais vu une si grande foi en Israël. Par comparaison, ça ne veut pas dire qu’en Israël il n’y avait pas de foi. Mais Il a dit : une telle foi, je n’ai pas encore vu. Ça veut dire qu’il y a des fois qui font l’exception. Amen ! 

Tout le monde à la foi, mais il y a des gens qui font l’exception. Et la foi de l’Epouse doit faire exception. Ça doit être une foi particulière, une foi spéciale, une foi qui a déjà été expérimentée par le prophète. Il a parlé de ça, frères. Donc prions Dieu pour qu’Il nous donne l’intelligence pour comprendre ces choses. Amen ! Que Dieu nous bénisse ! Je vais m’arrêter là et ma prière c’est que le Seigneur puisse me conduire à nouveau ici comme je le souhaite pour qu’on puisse en parler plus longuement en plusieurs séances de prédication parce que l’année passée, vraiment j’ai passé des mois à prêcher sur la foi dans une proportion plus élevée. Amen ! C’est un Message que Dieu nous adresse aujourd’hui. J’ai parlé de la foi des dieux. Il y a beaucoup de choses. Le niveau de foi que Dieu nous demande aujourd’hui, c’est important. Il faut qu’on soit enseigné là-dessus, qu’on comprenne ce que ça veut dire. Amen ! Que Dieu nous aide. 

Quand on était allé à notre convention à Arrah, beaucoup parmi vous ici n’étaient pas là-bas. J’avais reçu un Message du Seigneur. J’ai prêché sur : vous êtes des dieux. Maintenant l’année passée, j’ai prêché sur la foi des dieux. Les dieux ont une foi. Amen ! C’est dans l’écriture et ce sont des choses à développer. Il faut que Dieu ouvre notre intelligence pour qu’on comprenne que notre foi, ce n’est pas la foi que tous les chrétiens ont aujourd’hui. Ce n’est pas ça. La foi que le Message est venu transmettre n’est pas la foi que nous avons aujourd’hui. Vous savez frères, le Message du temps de la fin est vraiment un Message que Dieu a envoyé. Ce n’est pas un Message de l’homme, c’est le Message de Dieu. Et ce que nous faisons aujourd’hui se trouve dans le Message. Ce n’est pas autre chose, c’est le Message qui continu. Frère Branham est mort, mais le Message continu et l’Esprit qui a envoyé le Message est toujours là. Amen ! 

L’ange qui a marché avec le frère Branham est là. C’est lui qui continu le travail qui n’est pas encore achevé. Amen ! Dieu va achever son travail. Mais le Message est venu nous communiquer la sainteté. C’est venu nous communiquer un certain niveau de foi. Amen ! C’est venu nous communiquer un Ministère, une œuvre à accomplir. Le Message nous a adressé un appel. Donc il y a un ensemble de chose dans le Message. Il y a un appel, il y a un Ministère, il y a une puissance qui accompagne cette Parole. Amen ! Il y a un Esprit qui accompagne cette Parole. Il y a une vie, un caractère, un comportement qui accompagne cela. Donc c’est un ensemble de chose que Dieu a mis en place et qui évolue. Alléluia ! Il y a la foi dedans. Donc la foi que le Message est venu nous donner n’est pas la foi qu’on a actuellement. C’est de ça que l’Esprit de Dieu parle aujourd’hui et maintenant. Priez Dieu pour qu’Il ouvre vos yeux, votre intelligence pour que votre foi évolue dans la voie qu’Il veut, dans la compréhension qu’Il veut parce que Jésus-Christ est le même hier aujourd’hui et pour toujours. 

Hier, Jésus a eu des hommes et des femmes de foi. Il s’est manifesté. Aujourd’hui pour qu’Il se manifeste, il faut qu’Il trouve des hommes et des femmes de foi, sinon on va le faire menteur. On dira qu’Il n’est plus le même aujourd’hui pourtant Il est le même. Où est le problème ? Le problème c’est qu’Il n’a pas trouvé des hommes et des femmes nécessaires pour se manifester, pour se glorifier, pour accomplir cette parole. Au temps des Paul, Il avait trouvé des gens. Et ma prière c’est que Dieu nous aide, on est tous concerné. Amen ! Chacun a son travail dans la maison de Dieu et nous les serviteurs de Dieu, notre travail est encore plus important. Amen ! Notre niveau de responsabilité est plus grand. Donc c’est une parole pour nous tous, c’est pour moi aussi parce que c’est moi qui ai reçu cette exhortation-là premièrement, même si c’est pour toute l’Eglise ! Le Seigneur n’a pas dit : tu dois avoir une grande foi. Il a dit : vous devez avoir une grande foi. Je savais que c’est pour l’Eglise. Trois fois ça m’a été dit et je n’allais pas chercher les prédications, mais ça venait seul. Pendant près de cinq mois  en train de prêcher sur la foi. Amen ! Que Dieu nous aide et que sa grâce et sa paix soit sur nous. Nous allons nous remettre entre les mains du Seigneur. 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.