Dispensateurs des biens du Christ

  • M'bra Parfait
  • jeudi, 11 février 2016
Fichier
3.3/5 Note (3 votes)

Nous lisons dans Luc 16 à partir du premier verset.

1 Jésus dit aussi à ses disciples: Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. 2 Il l’appela, et lui dit: Qu’est-ce que j’entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. 3 L’économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m’ôte l’administration de ses biens? Travailler à la terre? Je ne le puis. Mendier? J’en ai honte. 4 Je sais ce que je ferai, pour qu’il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. 5 Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître?

6 Cent mesures d’huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. 7 Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts. 8 Le maître loua l’économe infidèle de ce qu’il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l’égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière.

9 Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu’ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer. 10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. 11 Si donc vous n’avez pas été fidèles dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables?

12 Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? 13 Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. 14 Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui.

15 Jésus leur dit: Vous, vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; car ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu. 16 La loi et les prophètes ont subsisté jusqu’à Jean; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence pour y entrer. 17 Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu’il ne l’est qu’un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber. 18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.

Que le Seigneur soit béni! On va y ajouter d’autres écritures: 1 corinthien 4v1:

Ainsi, qu’on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. 2 Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle.

1 Pierre 4v9. 9 Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans murmures. 10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu, 11 Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles.

Que le nom du Seigneur soit béni! J’ai pris cette Parabole parce que je l’ai reçu comme une inspiration alors qu’on était en prière. Amen! J’ai même déjà prêché sur Luc 16 en d’autres occasions, mais cette fois-ci, je l’ai reçu comme une inspiration un peu particulière et c’est ce qui m’a frappé que je vais partager avec vous ce matin; juste la pensée qui m’est venue quand Dieu a ouvert mon esprit. Amen! Ici le Seigneur Jésus-Christ parle d’un économe. Vous savez que le Seigneur a beaucoup enseigné avec les paraboles. Il a donc utilisé celle-ci pour donner un enseignement. Mais cet enseignement est un peu voilé. Ça passe inaperçu. Il a parlé d’un économe infidèle. Mais en quoi est-ce qu’il est infidèle? C’est qu’il avait à administrer les biens d’un homme riche, c’est-à-dire qu’il a été établi sur les biens d’un homme riche, mais il ne gérait pas bien les affaires de cet homme et le rapport a été fait qu’il ne gérait pas bien les affaires de son maître. Son maître a donc décidé de se séparer de lui. C’est juste! Si tu as des affaires et que tu les confies à quelqu’un qui les gère mal, c’est juste que tu te sépares de cette personne. C’est ce qu’il a fait.

Quand l’économe a reçu l’information que son maître voulait se séparer de lui, il a commencé à préparer son départ, parce qu’il allait se retrouver dans la rue sans emploi, sans argent. Il a donc commencé à réfléchir pour voir comment il ferait une fois mis à la porte par son maître. En réfléchissant, ce qu’il a trouvé de bien, c’était de revoir les dettes des créanciers de son maître. Amen! Il les a appelés pour les aider en réduisant leurs dettes. Il les a appelés pour les amener à ouvrir leurs cœurs en sa faveur quand il ne serait plus là. Donc s’il y avait quelqu’un par exemple qui devait 100,000 fcfa, il réduisait sa dette de moitié ou le quart.

Alors, il annulait le premier billet sur lequel était mentionné le vrai montant de la dette et il délivrait un autre billet ou il pouvait écrire 50.000 fr ou 75000 de sorte que le nouveau gérant ne puisse pas recouvrer l’ancienne créance qui n’existe plus! Il réduisait les dettes des débiteurs, mais il le faisait pour un but; c’était pour que ces mêmes personnes le lui rende en retour. Il aidait les gens pour qu’ils aient compassion de lui dans son temps de chômage…qu’ils l’invitent au moins à manger chez eux quand il aurait faim. Ce sont des choses qu’on voit tous les jours dans la vie. Il y a des gens qui font de larges faveurs à d’autres personnes; mais ils ne le font pas pour rien! Ils le font dans l’espérance que ceux à qui ils ont fait des faveurs aujourd’hui, leur soit reconnaissant demain! Le Seigneur Jésus a donc raconté cette histoire pour donner un enseignement. Quand Il a fini, ce qui est curieux, c’est qu’il dit que le maître a loué cet économe. Quand tu lis cette partie, tu te demandes pourquoi le maître pouvait-il louerun tel gestionnaire…Amen!

Comment pouvait-il louer un économe qui sentant la menace du licenciement s’est mis à réduire ou à effacer les dettes des créanciers sans l’accord de son maître? Pourquoi est-ce qu’il le loue? Amen! Il ne l’a pas loué parce qu’il était fidèle! Vous comprenez? L’écriture dit bien qu’il était infidèle dans sa gestion. Mais son maître l’a quand même louéparce qu’il était avisé. C’est le mot qui a été utilisé. C’est-à-dire qu’il a été intelligent. Alléluia! Il n’a pas été juste, mais il a été intelligent. Il a su penser à lui-même. Est-ce que vous comprenez?Il a su penser à son avenir; il a su prendre des dispositions par rapport à son renvoi. Et il s’est montré en grand gestionnaire par rapport à cela. Il l’a démontré.

Vous voyez, il fallait qu’il agisse comme il l’a fait, sinon, il ne trouverait personne pour l’aider après. Il l’a lui-même bien dit… Il ne pouvait pas aller mendier…ce serait trop compliqué pour lui. Aller travailler au champ, il n’y était pas habitué. Amen! La seule solution qu’il avait donc trouvée était d’aider ceux qui devaient à son maître. Il s’est dit que s’il les aidait, ils lui seraient reconnaissants dans ses temps difficiles…Voilà ce que dit cette parabole. Amen!

C’est l’histoire qu’a raconté Jésus, mais ce qu’il y a en dessous, c’est que la bible parle d’un économe. Un économe, c’est un gérant, un intendant qui gère des biens qu’on lui a confiés. Amen! Et il y a une personne à qui appartiennent les biens et qui donne l’autorité, le pouvoir pour les gérer. Vous connaissez l’histoire de Joseph? En Égypte, Joseph à gérer les biens de pharaon; il était un économe. Amen! Il a géré sept ans de famine. Est-ce que vous comprenez? Il a géré beaucoup de biens. Il y a beaucoup d’autres gens dans la bible qu’on connaît comme Daniel et ses compagnons, Mardoché etc. qui ont géré des royaumes et des biens…Daniel a été établi sur le royaume de Babylone. Il y a donc des gens que Dieu rend intelligents et sages pour gérer aussi Ses affaires. Amen! Dieu peut te rendre sage et intelligent pour gérer les affaires d’un homme ici sur la terre, mais aussi Ses propres affaires spirituelles.

Et les affaires de Dieu que nous gérons, ce sont les dons qu’Il nous donne. Amen! Vous comprenez? Dieu peut faire des dons dans son église. Quand tu deviens chrétien, si tu es vraiment bien intégré au royaume de Dieu, si tu as l’Esprit, tu as des dons que Dieu te fait…Dans les biens du Royaume de Dieu, il y a les ministères de la Parole… les dons de l’Esprit, les vertus qui sont les qualités du Saint-Esprit…Amen! Des caractères spirituels, des qualités qui servent au corps de Christ; qui servent aux frères et sœurs dans les Assemblées…Et celui qui a un don ou des dons; celui qui a une ou des vertus, des qualités que Dieu lui a données; il en devient dispensateur. Amen! Il en devient gérant, économe. Vous comprenez? Et il doit les gérer dans l’intérêt du maître et des frères et sœurs qui sont des fils de Dieu comme lui. Amen! Vous comprenez ce que je dis? Amen! Si tu es dans l’église, si tu es membre du corps de Christ, tu as des dons, tu as des qualités, tu as des vertus que Dieu t’a donné et ils participent à la vie de l’église; à la vie de l’Esprit; au fonctionnement normal du corps de Christ. Et ces dons, ces qualités, ces vertus que tu as; tu les as pour tes frères et sœurs. Tu en es donc le dispensateur, c’est-à-dire le gérant…

Quand Paul dit que nous sommes les dispensateurs des mystères de Dieu, cela veut dire qu’il enseignait les mystères de Dieu. Paul avait reçu le don de l’enseignement. Amen! Il enseignait les mystères; il dispensait les mystères. Mais il y a des dons qui ne sont pas des dons de l’enseignement. Quelqu’un peut avoir reçu la sagesse, l’intelligence spirituelle pour régler des problèmes entre frères. Mais à quel moment est-ce qu’il les dispense? C’est au moment où il est effectivement en train de faire le travail dans l’église ou même en dehors de l’église. Parce que même les païens ont part à la dispensation des biens spirituels que Dieu nous donne. En dispensant les biens que nous avons auprès de ceux qui ne connaissent pas Dieu, ça leur donne la lumière; ça leur ouvre l’esprit et cela peut les amener à la foi. Amen! Vous comprenez frères?

Quand Jésus a fini de raconter l’histoire de cet économe, Il a dit que le maître de ce serviteur l’a loué parce que dans notre génération, ce genre de personnes est plus avisé que les enfants de lumière. Vous comprenez ce que ça veut dire? Nous, nous pouvons dire que cet économe était un voleur et un injuste…Pourquoi? Parce qu’il avait dilapidé les biens de son maître. Mais l’écriture dit qu’il était plus avisé que les enfants de lumière parce que les enfants de lumière ne savent pas faire ce qu’il a fait. Le Seigneur dit que les enfants de lumière ne savent pas faire ce que cet économe a fait. Qu’a-t-il fait? Il a réfléchi et a su préparer son avenir avec sa position, mais les enfants de lumière ne savent pas se mettre au service de leurs frères et sœurs,ce que Dieu leur a donné comme position dans l’Assemblée. Les enfants de lumière ne savent pas mettre leurs dons et qualités spirituelles au service de leurs frères et des autres…

En effet, les débiteurs ici sont ceux qui ont des problèmes spirituels…les dettes sont des problèmes spirituels, des problèmes à régler avec Dieu…les soucis, les maladies, le péché, les influences ou les possessions démoniaques etc. Donc le débiteur, c’est celui qui a des problèmes spirituels, qu’il soit un frère en Christ ou un non croyant… Il faut comprendre le contexte de l’enseignement de Jésus. Dans le contexte de l’histoire, les débiteurs sont des gens qui ont des problèmes de tous ordres... Amen! Alors qu’est-ce qu’il faut faire pour les aider? Il faut travailler à réduire ou à effacer leurs dettes, toi qui a les biens, les dons ou les qualités spirituelles nécessaires pour les aider…Amen!

Je prends un exemple simple. Un frère souffre, il est malade dans l’Assemblée, alors que tu as un don pour le guérir. Il souffre pendant que toi, tu as le don pour guérir les malades et tu ne fais rien. Est-ce que vous comprenez ce que je dis? Amen! Tu peux annuler sa dette de maladie! Tu peux mettre fin à sa souffrance de par ta position! Alléluia! Tu as une onction pour ça! Il faut donc l’aider à mettre fin à sa souffrance. Amen! Mais la parabole dit que les enfants de lumière ne savent pas le faire. Alors qu’en le faisant, tu t’assures à toi-même des lendemains meilleurs…

Voyez cet économe. On lui a dit qu’il ne gérait pas bien, donc il s’en allait. Alors il a réfléchi pour voir comment faire pour que ceux qu’Il va aider ne n’oublient pas. Il a donc agit comme un homme normal. Celui qui n’a pas Christ est un homme normal… Quand tu as reçu Christ, tu as l’Esprit, tu as la parole de Dieu; tu n’es plus un homme normal. Je veux dire tout simplement que tu n’es plus un homme naturel. Alléluia! Tu es devenu un homme spirituel. Mais un homme naturel agit naturellement de la manière dont a agi cet économe. Il avait le pouvoir de réduire les dettes donc il les a réduits. Amen! Il l’a fait pour qu’on lui rende service plus tard. Mais toi, tu es un homme spirituel. Tu as des capacités spirituelles. Tu as des dons. Tu as des qualités, des vertus et tu es conscient que tu les as et que tu peux aider les autres avec, mais tu ne le fais pas. C’est de ça que parle la Parabole de Jésus. Ça veut dire que tu n’es pas sage, tu n’es pas avisé. Tu ne sais pas que mettre tes dons au service des autres, c’est t’assurer à toi-même un lendemain meilleur, que ce soit dans ce monde comme dans le monde à venir…

Dans l’Assemblée des saints, en rendant service aux autres, tu te rends service à toi-même. Amen! C’est ce que le Seigneur veut enseigner icifrères! En priant pour tes frères, tu pries pour toi-même. En soutenant des frères qui ont des problèmes spirituels, tu te soutiens toi-même. Alléluia! Oui frères! C’est la vérité! C’est pour cela que le Seigneur dit que si tu n’es pas fidèle dans les biens de ce monde, qu’on appelle des biens terrestres, comment pourras-tu être fidèle dans les biens spirituels? Comment est-ce que ce sera possible? C’est donc pour attirer notre attention sur la solidarité dans l’église; la solidarité surtout spirituelle; la compassion, le dévouement, l’engagement qu’on doit apporter dans ce combat-là. Parce que frères, le combat spirituel, ce n’est pas un combat de quelques jours…Amen! C’est une lutte et dans la guerre, il faut que l’armée soit soudée. Si nous ne sommes pas soudés ce ne sera pas possible et l’église est efficace lorsque les dons se rassemblent. Quand les vertus et les qualités spirituelles se rassemblent,alors l’église est solide... C’est la solidarité qui fait l’église. C’est quand chacun de nous commence à exprimer le don qu’il a reçu de Dieu que tout va bien dans l’Assemblée. Amen! Mais si nous ne sommes pas solidaires, ce sera difficile.

Ce monsieur a posé un acte dans son injustice et a été loué pour cela. Dieu l’a loué. Amen! Il s’est fait des amis avec la position qu’il avait dans la société. Mais ça, c’est ce qu’un homme naturel peut faire. Il y a des gens qui dès qu’ils sont élevés; quand on leur donne une responsabilité, une autorité, un poste, ils deviennent amers; ils deviennent méchants; ils briment tout le monde. Ils ne peuvent pas se mettre au service des autres. Ils les briment; ils les font souffrir et au lieu de les louer, tout le monde grogne contre eux…Voyez-vous frères?

Mais ici, ce dont nous parlons est beaucoup plus spirituel. Même dans l’église, si vous voyez deux frères qui sont inséparables, si vous menez vos enquêtes vous allez comprendre qu’il y a quelque part un soutien spirituel. On se sent à l’aise avec ce frère parce qu’il apporte un soutien spirituel. Amen! C’est ce qui fait l’amitié en Christ, le soutien spirituel. Vous voyez! Les païens peuvent nous apporter des soutiens matériels autant que les frères en Christ. Donc, ça ne peut pas être au centre de notre amitié en Christ. Mais ce qu’il y a c’est le soutien spirituel; l’expression des dons et des Ministères. Mais si vous vous retirez dans votre coin et si tout ce qui se passe dans l’église ne vous concerne pas, c’est difficile!

Si tout le monde doit attendre les pasteurs ça sera difficile frères. Amen! Dans l’église, c’est difficile et les problèmes ne seront pas réglés. Est-ce que vous comprenez ce que je veux dire? Amen! La parabole est très claire ici, il est question de dispenser les biens du Seigneur. Et c’est ce que Pierre dit. Comme de bons dispensateurs des biens de Dieu… et il a évoqué les dons de l’Esprit. Il a évoqué la place de chacun dans l’église et comment est-ce qu’on doit faire pour le bon avancement de l’église. Ces apôtres avaient compris ces choses, mais selon ce que le Seigneur a dit, les enfants de lumière n’ont pas encore compris cela. Une église où tout est ramené au pasteur, moi je ne suis pas d’accord…Ce n’est pas une église biblique; ça c’est l’église du monde. C’est l’église des païens. Les païens ont des églises, mais dans l’église de Christ, ça fonctionne comme un corps humain. Alléluia!

Si tu vois que ta sœur a un problème, priez ensemble! Toi tu vois qu’elle a un problème et vous en parlez entre vous. Retrouvez-vous et priez ensemble,Dieu va vous exaucer. Il va agir et s’Il ne le fait pas, dans ce cas, vous pourrez maintenant venir nous voir. Amen! Mais au moins manifestez ce que vous avez en vous. Amen! Parce que même la foi vient de là. Si tu n’as pas appris à compatir à la douleur des autres; à les soutenir dans la prière, comment est-ce que tu peux avoir la foi? Ce n’est pas possible. Les dons sont en nous et au milieu de nous et ça dort!

Je vais vous le dire frères. Dans cette église, il y a beaucoup de choses qu’on a ici. On ne peut pas ne pas avoir des dons dans nos vies. Avec tout ce qu’on a fait depuis lors, on ne peut pas ne pas avoir des dons. Les dons sont là mais endormis. Mettez-vous en mouvement et vous verrez. Ça dort parce qu’on ne va pas loin. Amen! Beaucoup de dons dorment. Pierre dit: Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mettes au service des autres le don qu’il a reçu de Dieu. Vous comprenez? Amen! Cette déclaration résume la parabole dont on parle. C’est ce que l’économe a fait. Il a mis au service des autres, le pouvoir que le maître lui a donné. Est-ce que vous comprenez? Il a le pouvoir de réduire les dettes, il l’a donc fait. Alléluia! C’est lui le gérant; c’est lui qui rend compte donc il a réduit pour que les débiteurs se souviennent de lui.

Je prends maintenant le corps spirituel de Christ. Si tu as aidé un frère ou des frères et sœurs en difficulté, quand tu en auras aussi, ils viendront te soutenir… Dieu Lui-même enverra des gens te soutenir. Il va montrer des songes et des visions sur ce qui te concerne aux autres et ils te porteront en prière. Le Seigneur a tous les moyens de mobiliser les gens en prière en ta faveur…Et ton problème sera réglé. Mais si toi, tu ne t’occupes pas des autres; leurs affaires ne te concernent pas; tu es indifférent… Vous voyez, généralement, quand ceux qui sont indifférents dans l’Assemblée ont des problèmes, on ne le sait pas. Ils sont tellement indifférents par rapport aux autres qu’ils le sont par rapport à leurs affaires. Ils n’en font pas cas. Ils chargent seuls leurs fardeaux. En ce moment, vous n’êtes pas dans un corps. Vous n’êtes pas dans le Corps de Christ si vous n’êtes pas intéressés par les problèmes des autres! Ils ne peuvent pas aller soutenir un frère dans la prière; ils ne peuvent pas le faire pourtant ils voient le problème. Frères, prions pour que Dieu nous aide. Amen! On en a besoin. Parce que la déclaration du Seigneur est la vérité. Il dit que les enfants de lumière ne sont pas avisés comme ce monsieur-là. Ce qui veut dire qu’ils ne sont pas intelligents en esprit… Ils ne mettent pas au service des autres ce qu’ils ont comme don; comme position ou qualité spirituelle.

Quand je parle, je parle de dons, je parle de qualités. Les qualités que vous avez, que les gens louent c’est Dieu qui vous les a données. Amen! Il y a des vertus; il y a des qualités; il y a des dons de l’Esprit. Amen! Il y a de bonnes dispositions qu’on peut avoir; il y a une conduite de l’Esprit qui est dans le milieu des chrétiens. Amen! Mais si on n’utilise pas tout cela pour l’église, pour son bon fonctionnement, frères ce n’est pas juste! Amen! Soyons des chrétiens avisés. Soyons des serviteurs de Dieu avisés; des chrétiens avisés; des hommes avisés, des servantes de Dieu avisées…

Dans le milieu des chrétiens-païens, la servante de Dieu, on l’appelle «la maman pasteur», c’est-à-dire c’est la femme du pasteur. C’est seulement elle qui est la servante de Dieu. Ça c’est dans les églises des païens, mais dans l’église de Christ, ce n’est pas comme cela. Amen! Le corps de Christ fonctionne normalement comme un corps humain et chaque membre à sa position. Les mots qu’utilise Pierre sont très précis dans ce domaine-là. Pierre dit: «comme de bons dispensateurs»… C’est celui qui a un don qui en est le dispensateur! Ce qui veut dire que c’est toi qui doit mettre le don en mouvement pour aider autrui. C’est toi seul qui peux le faire, puisque tu en es le gérant. Moi je suis un prédicateur et je peux me lever et aller prêcher dans une autre église. Est-ce que vous comprenez? J’y vais et je prêche parce que c’est mon don. Et quelle que soit la position que tu me donnes je vais prêcher. Si je ne veux pas prêcher aussi je n’irai pas. Ce qui veut dire que je suis le dispensateur de ce que Dieu m’a donné. Je sais dans quelle disposition me mettre pour ne pas prêcher et je sais aussi dans quelle disposition me mettre pour prêcher. Amen!

Même l’ancien, le diacre qu’on consacre, une fois qu’il est établi diacre ou ancien, il devient le dispensateur du service que Dieu lui a confié. Amen! Ce n’est pas quelqu’un qui va venir te dire: mon frère il y a tel banc qui est mal placé; il y a tel personne qui est mal assise. Ce n’est pas quelqu’un d’autre qui va te le dire. Dès que tu es consacré diacre dans l’église, tu dois veiller à cela. Est-ce que vous comprenez? C’est toi qui vois ce qui se passe dans l’église. C’est comme cela pour tous les dons. Que chacun mette au service des autres, ce qu’il a reçu de Dieu comme don; comme qualité; comme vertu; comme puissance, comme autorité. Amen! Mais ce n’est pas bon si on ne le fait pas. Ça veut dire qu’on n’est pas avisé. Je le dis donc dans l’esprit des prières et des moments de jeûne que nous avons. C’est l’occasion pour nous de nous entraider. Amen!

Si vous savez dans l’église qu’il y a telle famille qui a un problème, ce n’est pas un ange qui va descendre du ciel pour venir vous suggérer de la soutenir! Non! Vous devez avoir de la compassion. Amen! Vous devez avoir de la compassion pour vous intéresser aux problèmes des autres; aux problèmes des frères. Et quand tu vas t’y intéresser n’y va pas dans la chair, vas-y dans une bonne disposition d’Esprit. Amen! N’y va pas parce qu’on en a parlé à l’église, mais il faut y aller avec responsabilité; avec engagement, en sachant que tes qualités et tes vertus que Dieu t’a donné peuvent répondre aux problèmes. Amen! Quand on s’intéresse aux problèmes de quelqu’un, si c’est un essaim d’abeilles qu’on a dérangé, il faudra être prêt à assumer. Si c’est un démon qui s’est soulevé, on est prêt à assumer. Amen! Est-ce que vous comprenez ce que je veux dire? Amen! Si c’est un combat qui doit durer des moisou des années, on est prêt à assumer jusqu’au niveau où Dieu veut nous mener. Amen!

Dieu est là pour nous aider dans ces choses-là. Amen! Et en le faisant, Dieu le voit et Il va te récompenser. Demain quand tu vas avoir des problèmes, c’est Dieu Lui-même qui va alerter les autres pour venir te soutenir et prier pour toi. Amen! Récemment j’ai exposé un problème à des amis qui sont en Europe et je leur ai demandé de prier par rapport à cela. Il y a un parmi eux qui m’a dit. Tu as été là pour ma femme, je serai là pour ta fille. On va prier. Ça m’a fait chaud au cœur. Et c’est de cela qu’il s’agit dans ce texte… C’est le sens de ce passage. Parce qu’il m’a rappelé que j’ai été là pour sa femme. Je l’ai soutenu dans la prière, donc il était prêt à mener ce combat pour moi. Ça m’a fait beaucoup plaisir d’entendre quelqu’un mettre quelque temps de côté pour moi dans la prière.

Mettez à la disposition des autres ce que vous avez reçu de Dieu. Car en le faisant tu le fais pour toi-même. Amen!

C’est aussi ce que nous devons comprendre. En priant pour les autres, tu pries pour toi-même. Parce que quand ça va arriver chez toi, les anges vont mobiliser les gens pour dire qu’un tel a un problème. Mais ne soyons pas indifférents. Alléluia! Et je peux vous dire que c’est comme cela que fonctionne normalement le royaume de Dieu. Quand tu fais du bien aux autres Dieu te le rend. Tu les soutiens, Dieu te le rend. Amen! Il te le rend. Et celui qui sait qu’il n’a personne dans ce monde, qu’il se mette au service des autres…

Mets-toi à la disposition des autres quand tu sais que tu n’as personne et tous ceux à qui tu rends service deviendront ta famille. Amen! Tu n’as personne, mais il faut servir les autres parce qu’ils deviennent ta famille. Amen! Peut-être sans que tu ne le saches, ils le deviennent. Ça ne sera pas toi, mais c’est Dieu qui va les mobiliser demain quand tu vas avoir un problème et ils viendront. Amen! C’est comme ça! Et cet homme, c’est ce qu’il a fait. Il a dit qu’il ne pouvait pas aller au champ! Ce n’était pas sa position. Dieu ne l’avait pas appelé aux travaux champêtres. C’était trop difficile. Il ne pouvait pas aller mendier, c’était trop difficile. Alors il s’est demandé ce qu’il pouvait faire.

Et ce qu’il a pu faire, c’est qu’il s’est rappelé que plusieurs devaient à son maître. Il a donc décidé de les aider. Est-ce que ce n’est pas intelligent de sa part? Puisque c’est tout ce qu’il pouvait faire pour se tirer d’affaire. Il s’est dit qu’il pouvait les aider espérant qu’ils le lui rendent un jour! Il a été avisé. Il a commencé à réduire leurs dettes. Le maître a vu cela et lui a dit: Tu es injuste, mais honnêtement je loue ta sagesse; je loue ton intelligence; tu es avisé et tu n’es pas stupide. Et Jésus a dit: Même les enfants de lumière ne sont pas avisés comme ce monsieur. En fait Jésus parle de nous. C’est nous qui sommes les enfants de lumière. Si au niveau spirituel, on agissait comme cet économe, on serait sage et intelligent. On serait avisé. Un homme avisé, c’est un homme responsable; qui sait prendre les choses en main. Il sait prendre sa vie en main en prévoyant l’avenir.

Il sait prendre les dispositions avant même que les choses n’arrivent. Que Dieu soit béni et que sa grâce soit sur nous! Pendant qu’on priait, c’est cette pensée qui m’est venue et je voulais donc la partager avec vous. Soyons donc solidaires. Alléluia! Soyons solidaires pour que nous soyons plus efficaces. Et si vous avez des problèmes, ne soyez pas dérangés de dire aux frères de venir prier pour vous. Amen! Nous devons le faire; c’est notre travail. Même les cultivateurs ont des associationsdans les villages qu’ils appellent «société». Les femmes en ont et elles peuvent être une vingtaine à travailler à tour de rôle. Aujourd’hui elles vont chez l’une d’entre elles et quand elles vont travailler, elles peuvent nettoyer un hectare et même plus en un seul jour, et donc le travail qu’on peut faire seul en un mois, elles le font en un jour puis le lendemain elles vont chez une autre. Chez les hommes c’est pareil…

Dans une église ou il n’y a pas de solidarité, l’œuvre spirituelle n’avance pas. Amen! Mets au service de l’Assemblée ton temps, tes prières, tes jeûnes, ton engagement, la puissance que Dieu t’a donnée, alors tu verras que tu seras plus efficace. Amen! Ou bien mets à la disposition des débiteurs, les conseils si tu sais que tu as quand même cette capacité à conseiller quelqu’un sur un sujet précis parce que toi-même tu y es déjà passé. Amen! Parce que nos blessures, nos échecs d’aujourd’hui deviennent demain des richesses pour nous; une expérience vécue devient demain une richesse pour nous. On peut la partager avec quelqu’un. C’est ce qu’on appelle un témoignage. Amen! On a donc trop de richesses frères! Mais si on n’a pas une bonne disposition d’esprit, on ne pourra pas aider les autres avec.

Il y en a qui commencent et qui n’arrivent jamais au bout. Il y a des frères et sœurs qui ne peuvent pas aider quelqu’un jusqu’au bout; ils s’arrêtent en chemin. Il fait deux ou trois jours après le reste du temps, ce sont les murmures. Mais qui t’a envoyé? Qui t’a mis un fardeau sur la tête? Amen! Tu n’es pas obligé! Amen! Ce sont des dons et des capacités qui s’expriment. Vous voyez! Cet économe n’avait pas souffert pour réduire les dettes des débiteurs parce qu’il en avait la capacité et la possibilité! Quand c’est le don qui s’exprime, il n’y a pas de murmures derrière, ni de grognes. Mais c’est avec joie et disponibilité qu’on le fait et ça surprend même ceux qui ne sont pas appelés à cela. Est-ce que vous comprenez? Amen!

Mais quand ça murmure, est-ce que ça c’est bon? Ce n’est pas bon! Et il aurait fallu ne même pas commencer. Alléluia! Amen! Quand tu veux aider quelqu’un, tu vas jusqu’au bout. Il ne faut pas commencer et te plaindre après. C’est pour cela que j’ai dit que si c’est un essaim d’Abeilles que tu as remué, il faudrait assumer. Jésus voulait nous aider, il est allé jusqu’au bout. Amen! Prions donc Dieu pour qu’Il nous donne de mettre à la disposition des autres ce qu’on a reçu. Amen! Parce qu’en le faisant, nous nous faisons du bien à nous-mêmes, nous faisons du bien aux frères, nous faisons du bien à tous. Et le témoignage de Dieu évolue. Alléluia! Que son nom soit béni!

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.