Meditations: La prohétie de Joël

  • Super User
  • samedi, 25 mai 2019
Fichier
0.0/5 Note (0 votes)

Que la grâce et la paix de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ soient avec vous tous dans son amour. Comme je vous l’ai déjà dit, nous avons entamé la dernière phase de l’œuvre de réveil de Minuit. Aujourd’hui tous les frères et sœurs en Christ devraient comprendre de manière très claire que c’est la prière qui va délivrer l’Eglise et rien d’autre. N’est-ce pas dans les prophéties de Joël que se trouve décrit le triste sort de l’Eglise de Laodicée telle que prêché par le prophète William Branham dans la restitution de l’Arbre de l’Epouse ?  Racontez–le à vos enfants, Et que vos enfants le racontent à leurs enfants, Et leurs enfants à la génération qui suivra ! 4 Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré ; Ce qu’a laissé la sauterelle, le jélek l’a dévoré ; Ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré.

C’est progressivement que le diable a dépouillé l’Assemblée des Saints, de manière inaperçue au départ. De quoi l’a-t-il dépouillée ? Il l’a dépouillé de sa puissance, de son autorité et de ses dons. L’Eglise de Jésus-Christ au 21e siècle ressemble à une armée sans armement. Que peut-elle faire face à l’ennemi ? l’Eglise qui est l’Autorité suprême sur la terre est confondue au monde et est dans la confusion et la séduction des démons. Et à la vue de cette catastrophe, elle devrait pleurer comme il est écrit : Réveillez–vous, ivrognes, et pleurez ! Vous tous, buveurs de vin, gémissez. Malheureusement, il est dit au sujet de Laodicée dans Apocalypse 3 qu’elle ne voit pas sa misère, elle ne sait même pas qu’elle est nue, pauvre et misérable. Je dois avouer que j’étais du nombre de ceux qui ne voyaient pas qu’ils étaient misérables, jusqu’à ce que Dieu commence à me visiter en l’an 2000 pour me révéler le sommeil et l’assoupissement dans l’Eglise.

Tous ceux qui ont bien compris le Cri de Minuit qui a retenti ont vu la description que le Seigneur a faite au sujet de Laodicée. Nous avons compris la situation de notre Assemblée en méditant les Paroles reçues dans Matthieu 25, là où il est question du sommeil et de l’assoupissement spirituels, Car c’est le dépouillement de Laodicée qui l’a conduit dans le sommeil et l’assoupissement. C’est parce que Laodicée a perdu l’onction qu’elle est tombée dans la tiédeur. En conséquence, pour retrouver l’onction et reprendre sa position de domination, l’Eglise doit se repentir et revenir au Seigneur, comme c’est encore écrit dans Joël : Lamente–toi, comme la vierge qui se revêt d’un sac Pour pleurer l’ami de sa jeunesse ! Beaucoup ne veulent pas se repentir, ni se lamenter sur leur sort et celui de leur AssembléeCertainement qu’ils ont d’autres solutions pour la situation misérable présente ! Que se passe-t-il maintenant ? N’est-ce pas que l’œuvre de Dieu est devenue très difficile dans ces conditions ? Offrandes et libations disparaissent de la maison de l’Eternel ; Les sacrificateurs, serviteurs de l’Eternel, sont dans le deuil.

10 Les champs sont ravagés, La terre est attristée ; Car les blés sont détruits, Le moût est tari, l’huile est desséchée. Les champs missionnaires sont ravagés par l’ennemi parce que le diable est sur le terrain pour travailler contre le Seigneur. Les églises sont affaiblies et éparpillées dans les divisions et les séparations, avec toutes sortes de courants de pensées et de fausses doctrines. Quand l’huile d’onction est desséchée et que la terre est attristée, quelles récoltes comptons-nous avoir ? Les vrais serviteurs de Dieu sont consternés parce qu’on fournit beaucoup d’efforts pour moissonner peu – ce qui n’était pas le cas à la pentecôte où une seule prédication avait apporté trois milles âmes au Seigneur Jésus-Christ. Et 11 Les laboureurs sont consternés, les vignerons gémissent, A cause du froment et de l’orge, Parce que la moisson des champs est perdue. 12 La vigne est confuse, Le figuier languissant ; Le grenadier, le palmier, le pommier, Tous les arbres des champs sont flétris… La joie a cessé parmi les fils de l’homme ! Les arbres des champs, c’est vous et moi – le peuple de Dieu qui est flétris parce qu’il lui manque l’onction – la présence vivante de Son Seigneur. C’est pour cette raison que nous devons pleurer parce que c’est notre Dieu qui nous éprouve.

Mes bien-aimés, ne nous trompons pas, c’est Dieu qui nous éprouve pour connaître l’état de notre cœur : 13 Sacrificateurs, ceignez–vous et pleurez ! Lamentez–vous, serviteurs de l’autel ! Venez, passez la nuit revêtus de sacs, Serviteurs de mon Dieu ! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu. Le salut de Laodicée se trouve dans cette position recommandée par le Seigneur et non ailleurs. Nous ne pouvons pas attendre la restitution et la restauration dans une autre position que celle-là ! Non frères, ce n’est pas possible.

14 Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, Dans la maison de l’Eternel, votre Dieu, Et criez à l’Eternel !

Pour nous, le jeûne a été publié depuis le commencement de cette œuvre, et nous n’avons pas cessé de jeûner et prier. Qui est un sacrificateur de l’Eternel ? Qu’il prenne le sac et la cendre et qu’il entre dans la maison de l’Eternel en priant, car la Maison de Dieu sera appelée une maison de prière et non une caverne de voleur. Je veux vous le redire mes frères et sœurs : l’heure est à la prière et au jeûneL’heure est à la guerre et au combat spirituel. C’est le temps de l’affrontement contre les géants qui sont sur la terre et qui tiennent l’Eglise dans la captivité. Actuellement, Dieu envoie contre l’Eglise, tous les chefs démoniaques qu’Il veut juger, parce qu’Il sait qu’Il a entrainé une armée capable de jouer ce rôle. Et nous avons déjà jugé plusieurs chefs depuis le début. Il y a des esprits au sujet desquels j’ai reçu des instructions fermes de la part du Seigneur et que j’ai combattu. Aujourd’hui, celui qui est dévoilé s’appelle « la tiédeur », le tombeur de Laodicée. Puisqu’il est dévoilé, il doit être jugé par le peuple de Dieu. Au dernier jour de la Convention de Yamoussoukro, nous avons été prévenus par prophétie qu’on allait maintenant faire face à l’esprit religieux et à l’esprit antichrist. Nous y sommes ! C’est le démon de la tiédeur qui est l’esprit religieux. La tiédeur est le trait caractéristique du religieux qui n’est ni chaud, ni froid. Et dans le Message du temps de la fin, le diable a suscité des doctrines et de fausses conceptions de la foi pour attiédir les frères et les serviteurs de Dieu, entre autres la doctrine de la prédestination, la grâce infinie, la polygamie, l’accomplissement des promesses de Dieu sans effort de l’homme, les dons aux dénominations et la Parole aux frères du Message. Le diable nous a fait croire que nous étions l’Epouse de Christ et que notre enlèvement était déjà assuré alors que tous ceux qui croient au Message ne font pas partie de l’Epouse.  

Mes bien-aimés frères et sœurs, est-ce que nous pouvons discerner le temps spirituel dans lequel nous sommes ? Jésus avait répondu aux pharisiens qui l’interrogèrent au sujet d’un signe du ciel, Il dit : Quand le soir est venu, vous dites: Il fera beau temps, car le ciel est rouge; 3 et le matin: Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est rouge et sombre. Vous savez discerner l’apparence du ciel; et ne pouvez–vous pas discerner les signes des temps? Ne pouvons-nous pas discerner le temps dans lequel nous sommes ? Si nous ne sommes pas de la race des méchants, alors nous devons connaître le temps dans lequel nous sommes : C’est la guerre spirituelle totale parce que Jésus-Christ arrive ! Nous ne sommes pas dans un temps où il faille aller fouiller sur internet pour chercher des prédicateurs ou des mystères particuliers. Et surtout, ne pensez pas que ça va mieux ailleurs, ce serait un mirage et une séduction. Ne pensez pas que d’autres personnes que vous enverront le réveil en notre milieu ou dans l’EgliseNe comptez sur personne pour prier à votre place. Si vous avez reçu la révélation de la situation présente, c’est la preuve que Dieu compte sur vous pour agir et changer la situation.

Ne pensons pas que la situation misérable de l’Eglise est dûe à un manque de révélation ou de mystère. Non mes chers frères et sœurs. Ce n’est pas quand vous allez observer les sabbats dans l’Eglise comme les juifs ou appeler Jésus « Yashuah ha Mashiah » que vous allez obtenir la délivrance ou la visitation de Dieu. Non ! La délivrance de notre Assemblée ne se trouve pas dans une nouvelle traduction ou dans une relecture de la bible en Hébreux. Non ! Nous n’avons pas un problème de traduction et notre prophète n’a pas mal prêché. William Branham a tenu son poste jusqu’à la mort.

Mes bien-aimés, je vous exhorte à prendre la solution de Dieu et répondre à Ses exigences, sinon ne nous attendons pas au salut ou à la délivrance. La délivrance ne se trouve pas avec les nouveaux serviteurs de Dieu qu’on appelle juifs messianiques qui sont en train de lier des fardeaux sur la tête de toute la chrétienté comme les premiers juifs qui ont cru en Christ voulaient le faire avec les frères païens. Il y en a qui ne comprennent pas et c’est malheureux. Ce n’est pas le temps de se laisser distraire mes bien-aimés. Réveillons-nous et sortons des distractions de Satan. Vous connaissez l’histoire de Naomie et de son mari Elimélec. (Ruth 1) Comme il y avait la famine en Israël, il a cru bon de partir au pays de Moab pour se mettre à l’abri de la faim avec sa famille. Mais Elimélec et ses deux enfants moururent au pays de Moab parce que ce n’était pas un pays indiqué pour les hébreux. Lorsque ça ne va pas en Israël, le peuple de Dieu doit prendre le sac et la cendre et non pas aller en exil dans d’autres pays pour se réfugier, Car c’est en Israël qu’il y a la grâce et la bénédiction.

Aujourd’hui, c’est le péché des frères du Message du temps de la fin et même de plusieurs qui ont cru au Cri de Minuit. En effet, les épreuves, la misère spirituelle et les souffrances poussent beaucoup de frères à se poser des questions et à chercher le salut par tous les moyens, alors ils font beaucoup de recherches et courent après des prédicateurs qui n’ont rien à voir avec la Parole révélée et l’onction que nous avons reçue. Et plusieurs s’égarent ou s’abreuvent sous de fausses onctions qui les plongent davantage dans la confusion. Je ne suis pas contre le fait qu’un frère cherche quelque chose ailleurs puisque le Royaume de Dieu est grand, mais les spirituels comprendront mon langage, Car il y a un temps pour toute chose. 

Mes bien-aimés, avons-nous vraiment besoin de chercher ailleurs lorsque le Seigneur nous a informés que le Message est venu préparer la seconde venue de Christ ? Abraham était descendu en Egypte à cause de la famine et cela ne lui avait pas réussi, Car une fois en Egypte, se sentant dans l’insécurité à cause de sa belle femme Sara, il n’avait pas dit toute la vérité sur leur relation. Cette indélicatesse d’Abraham a failli conduire le roi d’Egypte dans le péché, ce qui aurait compromis le plan de Dieu. (Genèse 12)

Quand la même famine revint plus tard et que son fils Isaac voulut descendre en Egypte, Dieu l’en empêcha. Et il y eut une famine dans le pays, outre la première famine qui avait eu lieu aux jours d’Abraham; et Isaac s’en alla vers Abimélec, roi des Philistins, à Guérar. Et l’Éternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Égypte; demeure dans le pays que je t’ai dit; 3 séjourne dans ce pays–ci, et je serai avec toi, et je te bénirai; car à toi et à ta semence je donnerai tous ces pays, et j’accomplirai le serment que j’ai juré à Abraham, ton père, 4 et je multiplierai ta semence comme les étoiles des cieux, et je donnerai tous ces pays à ta semence, et toutes les nations de la terre se béniront a en ta semence, 5 parce qu’Abraham a écouté ma voix, et a gardé mon ordonnance, mes commandements, mes statuts et mes lois.(Genèse 26 :1-5)

Pourquoi Dieu avait-Il exhorté Isaac à rester sur ses terres ? Parce que c’est là que Dieu pouvait accomplir ses promesses. Les promesses de Dieu sont toujours liées à une POSITION. Dieu ne bénis pas en dehors de Ses exigences. C’est pour cette raison que les promesses qu’Il nous a faites ne s’accompliront pas pour nous alors que nous quittons notre position pour aller après d’autres onctions et d’autres doctrines. A ce sujet, une prophétie nous a dit entre autres paroles « J’ai des reproches à vous faire. Pourquoi ne vous laissez-vous pas convaincre ? vous ne vous laissez pas enseigner, vous ne vous laissez pas avertir, vous ne vous laissez pas consoler. Que cherchez-vous dehors. » Cela est en lien avec ceux qui cherchent des mystères et des révélations au lieu de chercher Dieu avec le sac et la cendre. Sachez-le ! S’il y avait une solution ailleurs, nous l’aurions déjà su. C’est sur vous que Dieu compte, vous qui avez cru au Cri de Minuit et qui avez la juste compréhension du Message du Seigneur adressé à Laodicée ainsi que la révélation de Matthieu 25. De votre attitude dépend l’avenir de l’Eglise de Laodicée. Voyez que Naomie est retournée en Israël lorsqu’elle avait appris que Dieu avait visité son peuple. N’est-ce pas que Dieu se souviens toujours d’Israël ? Mais comment était-elle revenue ? Dépouillée et malheureuse, comme l’Eglise de Laodicée. Elle avait perdu son mari et ses deux fils qui pouvaient l’aider.

19 Elles firent ensemble le voyage jusqu’à leur arrivée à Bethléhem. Et lorsqu’elles entrèrent dans Bethléhem, toute la ville fut émue à cause d’elles, et les femmes disaient: Est–ce là Naomi ? 20 Elle leur dit : Ne m’appelez pas Naomi ; appelez–moi Mara, car le Tout–Puissant m’a remplie d’amertume.

Naomie avait compris que sa famille ne devrait pas partir d’Israël, Car dès l’instant où elle avait quitté Israël, tout pouvait lui arriver. C’est malheureusement ce qui se passe aujourd’hui. Quand Dieu visitera son peuple, beaucoup reviendront, mais dans quelles conditions ? C’est de la folie de partir du Message et du Cri de Minuit. Naomie était bien malheureuse et misérable, remplie d’amertume. Elle voulait s’appeler « Mara », le nouveau nom qui attend les vierges folles – ceux qui se promènent au lieu de prendre le sac et la cendre. 21 J’étais dans l’abondance à mon départ, et l’Eternel me ramène les mains vides. Pourquoi m’appelleriez–vous Naomi, après que l’Eternel s’est prononcé contre moi, et que le Tout–Puissant m’a affligée ?

Si nous avons réellement cru au Message du temps de la fin, nous n’avons pas à nous promener mes frères et sœurs. Si nous avons réellement cru au Cri de Minuit et reçu l’onction de réserve, nous n’avons plus à nous promener, au risque de nous appauvrir. Nous ne pouvons pas mêler cette onction à l’esprit religieux. Le Message dit « Sortez de Babylone ! » Babylone, c’est d’abord une onction, une puissance de tiédeur qui a enveloppée toute la chrétienté et qui a fini par gagner Laodicée. Je me souviens très bien qu’au commencement, les frères du Message avaient établis une séparation totale d’avec cet esprit, mais aujourd’hui, il a réussi à s’établir parmi nous parce que nous sommes devenus religieux et profanes, mais le Seigneur nous a dit « Mon héritage ne sera pas profané »

Le livre de Joël est une prophétie très claire pour nous, car tout nous a été dit au début, en 2006, mais qui y a pris garde ! L’Eternel fait entendre sa voix devant son armée ; Car son camp est immense, Et l’exécuteur de sa parole est puissant ; Car le jour de l’Eternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir ? Nous sommes l’armée du Seigneur et une Parole nous a été adressée dès le départ : Préparez la guerre ! Mais contre qui est cette guerre ? N’est-ce pas contre l’esprit religieux qui n’est rien d’autre que la manifestation de Satan dans notre génération.

12 Maintenant encore, dit l’Eternel, Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations ! 13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Eternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie. Beaucoup sont venus au Cri de Minuit sans déchirer leur cœur – ils avaient seulement déchiré leurs vêtements. Ceux-là n’ont pas pu tenir la guerre, ils sont retournés à leur religion. Mais pour nous, il est important de satisfaire les exigences de Dieu : Qu’entre le portique et l’autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l’Eternel, Et qu’ils disent : Eternel, épargne ton peuple ! Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, Aux railleries des nations ! Pourquoi dirait–on parmi les peuples : Où est leur Dieu ?

Voyez que la prière que nous avons à faire a été mise dans notre bouche : Eternel, épargne ton peuple ! Aie pitié de ton Eglise Laodicée – souviens-toi d’elle, pardonne-lui tous ses péchés et ses égarements. Fais lui grâce et ramène-là de toutes ses mauvaises voies et conduis là dans ta présence, où coule le lait et le miel que Tu as réservé à notre génération. Oh Dieu, viens au secours de notre misère. Dieu d’Abraham, D’Isaac et de Jacob, sois apaisé envers nous – souviens toi des promesses que tu as faites à ton peuple dans notre génération et sauve le petit reste qui est sur le point de mourir. Agis à cause de ton grand nom et non à cause de notre piété, parce que nous n’en avons même plus.

Sauve ton héritage afin que ton nom soit encore grand dans les nations et parmi ton peuple. A toi la gloire, le règne et la puissance aux siècles des siècles. Amen !

Regardez le verset 18 du chapitre 2 de Joël : 18 L’Eternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple. 19 L’Eternel répond, il dit à son peuple : Voici, je vous enverrai du blé, Du moût et de l’huile, Et vous en serez rassasiés ; Et je ne vous livrerai plus à l’opprobre parmi les nations.

C’est seulement lorsque nous aurons satisfait à ses exigences que le Seigneur nous répondra. De toutes les façons, le Seigneur va répondre à Son peuple parce qu’il y a longtemps que nous semons les prières et les supplications. C’est cela mes frères et sœurs. Dieu ne répondra pas à notre connaissance ou à nos discussions sur les jeux de mots, les sabbats et les nouveaux noms de Jésusmais Il répondra à notre humiliation, dans les prières et les supplications.

20 J’éloignerai de vous l’ennemi du nord, Je le chasserai vers une terre aride et déserte, Son avant–garde dans la mer orientale, Son arrière–garde dans la mer occidentale ; Et son infection se répandra, Sa puanteur s’élèvera dans les airs, Parce qu’il a fait de grandes choses.

Savez-vous que notre Eglise Laodicée est combattue par l’ennemi du Nord ? l’ennemi du nord, c’est l’esprit du Royaume du nord, c’est-à-dire Babylone. Cet esprit est décrit dans les chapitres 2 et 17 d’Apocalypse, comme une femme, Jézabel qui s’appelle aussi l’esprit babylonien. C’est le même esprit qui agite le monde musulman et l’islam. C’est un esprit très violent. C’est lui qui a attaqué le Message depuis le début et qui l’a dépouillé par plusieurs ruses. Mais j’ai contre toi, que tu laisses faire la femme Jésabel qui se dit prophétesse; et elle enseigne et égare mes esclaves en les entraînant| à commettre la fornication et à manger des choses sacrifiées aux idoles. (Apocalypse 2:20)

(Apocalypse 17 : 5-6) Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. 6 Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

Mes bien-aimés, la femme Jésabel est une prophétesse et elle a un enseignement qui égare le peuple de Dieu. C’est pour cette raison que vous trouvez dans le Message, beaucoup d’enseignements et de doctrines, tous tirés des déclarations de frère Branham. Aujourd’hui Dieu ne nous demande pas de faire le point des doctrines ou des enseignements, mais de prier. Que soit béni celui ou celle qui a compris cela !

21 Terre, ne crains pas, Sois dans l’allégresse et réjouis–toi, Car l’Eternel fait de grandes choses ! 22 Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses. 23 Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez–vous En l’Eternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière–saison, Comme autrefois.

Il est évident que Dieu nous visitera d’en haut. Il l’a déjà fait au commencement de cette œuvre par le déversement de Sa puissance, ce qui nous a propulsé dans un renouvellement spirituel qui nous a donné la force d’arriver là où nous sommes maintenant. C’est par cette onction qui a renfloué nos lampes que nous avons compris la vision prophétique à Minuit et la suite de la marche. Le Seigneur l’a promis et Il le fera dans un délai qui n’est plus loin : 25 Je vous remplacerai les années Qu’ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j’avais envoyée contre vous.

Avant que les années dévorées soient remplacées, il faut que le peuple de Dieu prenne la position juste et remplissent les exigences de Dieu. Toute attitude contraire à ce que les prophéties bibliques disent est fausse. Toute démarche spirituelle qui ne prend pas en compte ce qui est écrit ici est fausse et ne peut aboutir dans la volonté de Dieu. Ceux qui ne sentent pas présentement leur misère et la misère de l’Eglise n’ont pas de promesse liée à la restitution et à la restauration. Ceux qui n’ont pas présentement soif de Dieu et de Sa présence ne sont pas concernés par l’avenir de l’œuvre de Dieu. Dans les prophéties d’Ezéchiel, avant la destruction, le Seigneur avait donné des ordres au sujet de ceux qui étaient dans son camp : (Ezéchiel 9:4) Et l’Éternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur les fronts des hommes qui soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations qui se commettent au dedans d’elle.

Notre Dieu a un camp – celui de ceux qui soupirent après la délivrance et qui ne sont pas d’accord avec l’esprit de péché et de débauche qui est dans l’Assemblée des saints. Ils pleurent, ils crient, ils parlent à Dieu au sujet de Ses promesses et de l’avenir de Son Royaume. Mes chers frères et sœurs, ne nous trompons pas – il existe une attitude que nous devons avoir aujourd’hui dans l’Eglise, si nous attendons réellement la délivrance de la part du Seigneur. Si nous sommes ces adorateurs et ces serviteurs que Dieu veut dans notre génération, Il devrait nous marquer à cause de nos soupirs. Voyez que l’ange n’a pas reçu l’ordre de marquer ceux qui sont remplis de connaissance et de mystères. Non ! Ceux qui ont été marqué sont ceux qui soupiraient et qui gémissaient à cause des problèmes de Jérusalem.

Aujourd’hui le péché est dans nos murs et Dieu nous résiste à cause de cela. Mais que faut-il faire ? Il faut parler avec Dieu et l’amener à avoir pitié de Son héritage. C’est ici la différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas. Ce n’est pas du bout des lèvres qu’on sert Dieu, mais dans les actes en faveur de Son Royaume et de Son avènement. Dans Malachie chapitre 3 le Seigneur a fait la promesse : Et vous verrez de nouveau la différence Entre le juste et le méchant, Entre celui qui sert Dieu Et celui qui ne le sert pas.

Mes chers amis, certes, nous avons connus des difficultés et des épreuves dans l’œuvre de réveil, mais la Parole de Dieu ne change pas, elle s’accomplira certainement. Je nous exhorte à marcher selon les prophéties bibliques et à ne pas nous laisser distraire par le diable avec ses manifestations et tentations diverses. Ne nous laissons pas distraire par l’ennemi. Jésus-Christ notre Seigneur et Maître, avant d’entrer dans Son Ministère puissant fut tenté dans le jeûne et la prière pendant quarante jours et quarante nuits : Or Jésus, plein de l’Esprit Saint, s’en retourna du Jourdain et fut mené par l’Esprit dans le désert, 2 étant tenté par le diable quarante jours. Et il ne mangea rien pendant ces jours–là; et lorsqu’ils furent accomplis, il eut faim. (Luc 4 :1-2)

Si nous sommes de Christ, il est normal et juste que nous soyons tentés et éprouvés dans le jeûne et la prière. Frère Branham a dit qu’il fallait avoir fait le désert avant de prêcher le Message. Si le fils de Marie a fait le désert avant d’entrer dans Son Ministère glorieux, il est juste et équitable que le fils de l’Eglise-Epouse fasse aussi le désert avant d’entrer dans Son Ministère qui n’est rien d’autre que le Ministère de JésusNotre maturité spirituelle doit se construire dans le jeûne et la prière, la tentation et l’épreuve. C’est le chemin que Jésus a tracé pour tous les vainqueurs. Comme Il est Lui-même déjà passé par là, nous sommes obligés d’emprunter le même chemin car il n’y a pas d’autres issues. C’est seulement après avoir fini le désert dans la tentation et l’épreuve que Jésus entra avec Puissance et autorité dans Son Ministère : 13 Et ayant accompli toute tentation, le diable se retira d’avec lui pour un temps. 14 Et Jésus s’en retourna en Galilée, dans la puissance de l’Esprit; et sa renommée se répandit par tout le pays d’alentour

Celui ou celle qui veut mettre en oubli toutes ces réalités spirituelles et attendre la restitution et la restauration est un homme malheureux, une femme malheureuse qui ne connait pas le contexte spirituel de la fin des temps. Je voudrais finir cette exhortation en attirant notre attention sur l’histoire de Manassé. En effet, ces derniers temps, mes pensées sont allées sur le mal que Manassé fit à Dieu et comment le Seigneur lui pardonna ses péchés après sa repentance. Cette histoire a affermi ma certitude en Christ et m’a permis de mesurer la miséricorde de Dieu. Je peux dire que si Dieu a pardonné à Manassé ses abominations, Il peut faire grâce à notre Assemblée. Que fit Manassé ? Lisez attentivement et vous verrez.

1 Manassé était âgé de douze ans lorsqu’il commença de régner ; et il régna cinquante–cinq ans à Jérusalem. 2 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel, selon les abominations des nations que l’Éternel avait dépossédées devant les fils d’Israël. 3 Et il rebâtit les hauts lieux, qu’Ézéchias, son père, avait démolis, et éleva des autels aux Baals, et fit des ashères, et il se prosterna devant toute l’armée des cieux, et les servit; 4 et il bâtit des autels dans la maison de l’Éternel, de laquelle l’Éternel avait dit: C’est dans Jérusalem que sera mon nom à toujours; 5 et il bâtit des autels à toute l’armée des cieux, dans les deux parvis de la maison de l’Éternel; 6 et il fit passer ses fils par le feu dans la vallée du fils de Hinnom; et il pronostiquait, et pratiquait les enchantements et la magie, et il établit des évocateurs d’esprits et des diseurs de bonne aventure: il fit outre mesure ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel, pour le provoquer à colère. 7 Et il plaça une image taillée, l’idole qu’il avait faite, dans la maison de Dieu, de laquelle Dieu avait dit à David et à Salomon, son fils: C’est dans cette maison, et dans Jérusalem que j’ai choisie entre toutes les tribus d’Israël, que je mettrai mon nom à toujours; 8 et je n’ôterai plus le pied d’Israël de dessus la terre que j’ai assignée à vos pères, si seulement ils prennent garde à faire tout ce que je leur ai commandé par Moïse, selon toute la loi et les statuts et les ordonnances. 9 Et Manassé fit errer Juda et les habitants de Jérusalem, en les induisant à faire le mal plus que les nations que l’Éternel avait détruites devant les fils d’Israël.

Manassé avait adoré des idoles et s’était livré à des sacrifices humains, en tuant ses propres enfants. Il avait pratiqué toutes sortes de cultes dans la Maison de Dieu pour irriter l’Eternel Dieu. En réaction à son comportement, le Seigneur le livra entre les mains de ses ennemis.

10 Et l’Éternel parla à Manassé, et à son peuple; mais ils n’y firent pas attention. 11 Et l’Éternel fit venir contre eux les chefs de l’armée du roi d’Assyrie, et ils prirent Manassé dans des ceps, et le lièrent avec des chaînes d’airain et l’emmenèrent à Babylone. 12 Et quand il fut dans la détresse, il implora l’Éternel, son Dieu, et s’humilia profondément devant le Dieu de ses pères, et le pria; 13 et il se laissa fléchir par lui, et écouta sa supplication, et le ramena à Jérusalem dans son royaume; et Manassé reconnut que c’est l’Éternel qui est Dieu.

Lorsqu’il fut dans les fers, enchainé et déporté en Assyrie, Manassé eut l’attitude juste. Il s’humilia profondément devant l’Eternel Dieu. Manassé ne fut pas seulement un mauvais roi, mais il fut un excellent homme de prière. Il fait partie de ceux qui avaient su parler au cœur meurtris de Dieu par leur péché. En effet, lorsque nous avons offensé Dieu par notre comportement, il nous revient de savoir parler à son cœur pour l’amener à nous pardonner. Si aujourd’hui, nous sommes appelés à intercéder auprès de Dieu en faveur de l’Eglise de Laodicé, nous devons savoir parler à Son cœur. Tout le monde ne sait pas parler au cœur de Dieu, au contraire, il existe même des prières qui irritent davantage le Seigneur, comme celle du pharisien dans le temple, au moment où celle du publicain avait touché le cœur de Dieu.

Mes bien-aimés, nous sommes appelés en tant qu’intercesseurs, à méditer l’attitude de cœur de Manassé. Comment a-t-il pu faire fléchir le cœur de Dieu qui l’a ramené sur son trône malgré toutes les abominations qu’il avait commises ? L’histoire dit qu’il s’humilia profondément. Ce mot « profondément » est très important dans ce contexte. Cela veut dire que son humiliation fut à la hauteur de ses abominations, ce qui ne laissa pas Dieu indifférent. Je suis convaincu que si Laodicée avait eu cette attitude, il y a longtemps qu’elle aurait été délivrée, Car Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il fait grâce aux humbles.

Lorsque le peuple de Dieu ne voit plus la gloire de Dieu, il doit entrer en lui-même et se sonder pour chercher la face de Dieu. Lorsque Dieu nous choisis pour entreprendre une œuvre d’intercession, nous devons avoir une bonne disposition de cœur qui nous permet d’avoir les mêmes sentiments que le Seigneur – ressentir ses peines et ses souffrances pour savoir lui adresser la parole en faveur de Son Eglise. Méditons l’humiliation de Manassé et allons de l’avant dans la prière et l’intercession car beaucoup de choses meilleures sont devant nous pour la gloire de Dieu. Tous mes encouragements à ceux qui comprennent ce qui se passe et qui crient à Dieu nuit et jour dans les prières et les supplications. Nous aurons notre moment de prière du 27 au 31 Mai 2019. Que notre Dieu soit favorable à chacun de nous.

  1. Prions et demandons à Dieu de nous conduire dans les profondeurs de sa présence – qu’Il nous donne la soif de sa recherche ;
  2. Prions et demandons à Dieu d’éveiller la conscience de l’Eglise sur les séductions de la tiédeur dans notre génération.
  3. Prions et demandons à Dieu de nous rendre sobre dans l’usage d’internet et des réseaux sociaux – que ces instruments de communication nous servent seulement pour notre combat dans le Royaume de Dieu ;
  4. Prions et demandons à Dieu de nous délivrer de toutes les formes de distractions qui nous asservissent – Que l’esprit du peuple de Dieu soit ramené à la prière, au jeûne et au combat spirituel ;

 

  1. Prions et demandons à Dieu d’éveiller notre conscience sur notre position – qu’Il nous donne d’être imprégné de l’esprit de la prophétie de Joël.

Puisse le Seigneur par Son Esprit conduire chacun de nous dans la prière. Que Sa grâce et Sa paix soient sur nous.

En Christ notre bien-aimé Seigneur que nous aimons tous ! Béni soit son Grand nom dans notre Assemblée. Amen !

Fr M’BRA Parfait    

Missionnaire

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.