Le Choix

  • Samuel Pouyt
  • mardi, 10 octobre 2017
Fichier
0.0/5 Note (0 votes)

C'est lui qui ramènera la paix. Lorsque l'Assyrien viendra dans notre pays, Et qu'il pénétrera dans nos palais, Nous ferons lever contre lui sept pasteurs Et huit princes du peuple. Ils feront avec l'épée leur pâture du pays d'Assyrie Et du pays de Nimrod au dedans de ses portes. Il nous délivrera ainsi de l'Assyrien, Lorsqu'il viendra dans notre pays, Et qu'il pénétrera sur notre territoire. (Michée 5:5-6)

Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras; donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. (Ecclésiaste 11:1-2)

Voici les noms des fils de Lévi, avec leur postérité: Guerschon, Kehath et Merari. Les années de la vie de Lévi furent de cent trente-sept ans. - Fils de Guerschon: Libni et Schimeï, et leurs familles. - Fils de Kehath: Amram, Jitsehar, Hébron et Uziel. Les années de la vie de Kehath furent de cent trente-trois ans. - Fils de Merari: Machli et Muschi. -Ce sont là les familles de Lévi, avec leur postérité. Amram prit pour femme Jokébed, sa tante; et elle lui enfanta Aaron, et Moïse. Les années de la vie d'Amram furent de cent trente-sept ans. (Exode 6:16-20)

Il existe un parallèle entre l’histoire de l’église et l’histoire des hébreux. Dieux ne change pas, il est le même hier, aujourd’hui et demain. Dieu a toujours choisi d’utiliser des hommes pour accomplir Ses plans. Il n’a pas besoin des hommes, mais c’est le choix qu’Il a fait. Nous pouvons voir cela dans toute la bible. Il a choisi Esdras, Néhémie, Gédéon pour reconstruire, rétablir, conquérir. Il a choisi Pierre pour prêcher aux juifs, Paul pour les gentils. Durant toute l’histoire, Dieu a choisi des hommes pour conduire son peuple.

Michée nous parle de sept pasteurs et de huit princes du peuple pour s’opposer à l’Assyrien. Qui est l’Assyrien? C’est l’antichrist, c’est le cavalier des sceaux de l’apocalypse 6, c’est celui qui vient pour vaincre et conquérir, c’est celui qui se fait passer pour Dieu mais qui vient pour tuer. L’Assyrien, c’est Babylone, c’est Nimrod, c’est l’Egypte, c’est l’esprit qui dirige le monde et qui ne veut pas de Dieu.

Les sept pasteurs ce sont les sept messagers des sept âges de l’église.  Ce sont des princes et les princes sont des chefs de guerres. Dieu a élevé des hommes pour qu’ils puissent s’opposer aux plans de l'antéchrist. Les plans du cavalier de l’apocalypse ont changé, les stratégies ont été différentes dans les âges, il y a eu le mensonge, un détournement de la vérité, un petit peu, juste pour détourner le peuple de Dieu, puis il y a eu la persécution, jusqu’à ce qu’il utilise la religion pour détourner le peuple de Dieu. Il est entré dans l’église et il s’est fait adorer à la place de Dieu. La religion c’est l’adoration sans la révélation. Et la révélation, c’est la base de l’église, c’est la pierre sur laquelle Dieu a fondé son église. Sans révélation, il n’y a pas de vraie adoration.

Dieu a donc élevé septs pasteurs pour nous conduire dans la terre promise, dans la demeure qu’Il nous a préparée: Paul, Irénée, Martin, Colomban, Luther, Wesley et Branham. Voilà les septs pasteurs qui ont reçu la promesse de la terre promise, les septs pasteurs qui ont conduit l’église à travers les âges. On le voit déjà dans la bible, Paul doit sans cesse ramener les chrétiens du début dans le droit chemin, cela est particulièrement clair avec les Corinthiens. Et finalement il y a eu Branham qui nous a montré le chemin pour sortir d’Egypte, de Babylone et pour revenir à ce que la Bible enseigne, ce que Jésus enseigne, ce que les Evangiles enseignent, ce que Paul enseigne. William Branham a ramené le coeur des enfants aux pères. Il a accompli la prophétie de Malachie 4:5.

Regardons ce qui s’est passé avec les Hébreux. Abraham a reçu une promesse. Dieu a promis de multiplier sa descendance, qu’elle serait comme le sable dans la mer ou les étoiles dans le ciel et de lui donner Canaan, la terre promise. Il a eu un fils, alors qu’il avait entre 99 et 100 ans (La bible dit qu’il avait 99 ans lors de la promesse et que Dieu reviendrait le voir à la même époque l’année suivante et que son fils serait né). Isaac est né, mais Abraham n’a jamais vu la promesse s’accomplir, il n’a jamais possédé la terre promise, il a même dû acheter la terre pour enterrer sa femme alors que Dieu lui avait dit que la terre qu’il foulait était à lui. Il n’a jamais vu non plus la multitude dont Dieu lui a parlé. Isaac a eu Jacob qui, à son tour, a eu douze fils, dont Lévi. Mais de nouveau, tant Isaac, que Jacob et Lévi, n’ont vu la promesse s’accomplir. Douze, ce n’est pas une multitude, et ils n’ont jamais possédé Canaan. Ils étaient même esclaves en Egypte! Pharaon dominait sur eux. Mais la promesse de Dieu était toujours là, ils savaient qu’un jour ils possèderaient Canaan.

Lévi, c’est le quatrième après Abraham, Moïse est le septième. Il y a donc sept générations jusqu’au libérateur: Abraham, Isaac, Jacob, Lévi, Kehath, Amram, Moïse. Dieu a choisi Moïse. Il l’a choisi pour libérer son peuple. Il l’a envoyé avec un message, un message qui a libéré le peuple hébreu de l’emprise de pharaon. Il y a eu beaucoup de miracles, des choses incroyables, des choses qui nous étonneraient aujourd’hui aussi. Avons-nous vu la mer se séparer en deux? Avons-nous vu les pestes qui ont frappé les Egyptiens, mais qui ne touchaient pas les habitants du pays de Goshen? Dieu a manifesté sa puissance et sa gloire pour attester le message de son envoyé.

Nous avons aussi vécu cela, à notre époque. Dieu a manifesté sa puissance dans le ministère de William Branham qui est notre septième, nous avons vu ces miracles: des guérisons, des prophéties, des paroles de connaissance, et aussi la parole parlée. Dieu, comme au temps de Moïse, a montré sa gloire et a confirmé le ministère de son serviteur. Le message qu’a reçu Branham est le même que celui de Moïse: Laisse aller mon peuple. Moïse s’adressait à l’Egypte, Branham à Babylone.

Le peuple est sorti dans les deux cas. Moïse a physiquement fait sortir les hébreux de l’Egypte, Branham a rétabli les doctrines bibliques, et a montré qui est Dieu. Le peuple, dans les deux cas, était libre. Qu’a fait le peuple? Qu’a fait le peuple malgré tout ce qu’il avait vu? Et cela dans les deux cas: Il s’est endormi. Cet endormissement est représenté physiquement chez les hébreux, alors que pour les chrétiens de l’église de Laodicée, il s’agit de tiédeur, de religion, mais les deux choses sont liées.

Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, s'assembla autour d'Aaron, et lui dit: Allons! fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d'Égypte, nous ne savons ce qu'il est devenu. Aaron leur dit: Otez les anneaux d'or qui sont aux oreilles de vos femmes, de vos fils et de vos filles, et apportez-les-moi. Et tous ôtèrent les anneaux d'or qui étaient à leurs oreilles, et ils les apportèrent à Aaron. Il les reçut de leurs mains, jeta l'or dans un moule, et fit un veau en fonte. Et ils dirent: Israël! voici ton dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte. (Exode 32:1-4)

Il s’agit ici de la première étape, l’assoupissement des hébreux. “Comme Moïse tardait” les hébreux ont demandé à Aaron de leur fabriquer une idole. Cette idole a été construite avec de l’or, mais ce n’est pas n’importe quel or, c’est l’or des boucles d’oreilles. Les oreilles droites des sacrificateurs (Ex:29) doivent être purifiées par le sang du sacrifice d’expiation. Ici, les oreilles n’ont pas été sanctifiées, et les boucles d’oreilles représentent le message que le peuple a reçu, c’est de l’or, c’est la richesse de ce peuple. Ils ont reçu un message, ils ont été libérés et ils se dirigent vers la terre promise. La promesse de Dieu est en train de se réaliser. Ils prennent ce qu’ils ont entendu et ils fabriquent une idole et disent “Israël! Voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte.” Ils ont mis Dieu à la porte et l’ont remplacé par ce veau d’or. Dans leur folie, les hébreux disent que le message, et non Dieu est celui qui les a fait sortir d’Egypte, ils reviennent à ce qu’ils ont quitté, ils redeviennent esclave de la religion dans laquelle ils étaient. Ils ont remplacé Dieu par le message reçu.

Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent” (Matthieu 25:5). Nous parlons ici des vierges. Les vierges sont sorties le soir. Elles ont entendu le message du temps du soir. Elles sont toutes vierges, elle sont toutes les mêmes, elles ont été rendues pures par le message qu’elles ont reçu. Mais elle se sont toutes assoupies. Les vierges s’assoupissent, puis elles s’endorment. Il s’agit de deux étapes. L’assoupissement, c’est la construction du veau d’or. L'Époux tarde, le prophète n’est plus là, le message devient la richesse des vierges. Le message est la richesse de Laodicée. Malheureusement voilà ce que dit le Seigneur:

Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. (Apocalypse 3:18)

Les vierges, Laodicée, ne savent pas qu’elles sont malheureuses, misérables, pauvres, aveugles et nues. Laodicée dit être riche, mais elle est pauvre, elle n’a rien, elle pense tout connaître car elle a eu la révélation, elle a eu le message qu’elle a entendu. Laodicée s’est aussi construite un veau d’or, comme les hébreux. L’aveuglement prouve que Laodicée est dans la religion, elle est aveugle, elle n’a pas l’esprit de prophétie, elle n’a pas la révélation elle adore son veau d’or sans révélation, c’est la définition même de la religion. Comme les hébreux, Laodicée a mis Jésus-Christ à la porte et elle l’a refermée derrière Lui.

Que fait Moïse quand il voit ce qui se passe avec le peuple? Il détruit le veau d’or en le jetant au feu et il le pile. L’or devient une fine poudre qu’il mélange à l’eau du torrent qui coule de la montagne et il le donne à boire au peuple. Moïse dit:

Puis je pris votre péché, le veau que vous aviez fait, et je le brûlai au feu, et je le mis en pièces et le moulus jusqu'à ce qu'il fût réduit en poudre; et j'en jetai la poudre au torrent qui descendait de la montagne. (Deutéronome 9:21)

Moïse a pris le péché du peuple et il l’a brûlé au feu. On peut dire que spirituellement il a purifié le message, il a purifié par le feu, l’or, il l’a mis dans le torrent qui représente la parole de Dieu et il l’a fait boire au peuple. Cela typifie le renouvellement du message. Comme nous le savons, les types ont une manifestation physique. Par exemple, la sortie physique de l’Egypte représente la sortie de Babylone des chrétiens qui veulent marcher avec Dieu. Boire de l’or comme les hébreux l’ont fait a une conséquence physique. Le corps humain est purgé, nettoyé de l’intérieur et il en résulte une diarrhée qui est la manifestation physique de cette purification. Le renouvellement du message a pour but de le purifier, de purifier les chrétiens et cela se manifeste par la repentance, un nettoyage interne et personnel, et par une vie de sainteté. Ce message renouvelé n’est pas une nouvelle parole, un nouveau message, mais l’or purifié et revigoré par la Source d’Eau Vive. C’est aussi ce que Dieu conseille à Laodicée d’acheter. Laodicée doit acheter de l’or purifié par le feu. Nous allons revenir là-dessus.

Cet assoupissement du peuple a des conséquences, car après avoir détruit le veau d’or, Moïse a appelé ceux qui sont pour Dieu. Les Lévis ont répondu et Moïse les a envoyés à travers le peuple pour frapper de leur épée le peuple.

Et il leur dit: Ainsi a dit l'Éternel, le Dieu d'Israël: Que chacun de vous mette son épée au côté. Passez et repassez, de porte en porte, dans le camp; et tuez chacun son frère, chacun son ami, et chacun son voisin. Et les enfants de Lévi firent selon la parole de Moïse; et il y eut en ce jour-là environ trois mille hommes du peuple qui périrent. (Exode 32:27-28)

L’adoration du veau d’or est donc fatale à environ trois mille hommes. Beaucoup échappent à la colère de Dieu. Ceux qui sont morts, sont morts frappés par leurs frères, frappés par ceux que Dieu avait choisis. (C’est la signification du nom Lévi: choisi pour Dieu et par Dieu). Nous savons que l’épée représente la Parole de Dieu et en notre temps, c’est la parole proclamée par ceux que Dieu a choisis qui va condamner ceux qui ne veulent pas marcher.

La deuxième étape, c’est l’endormissement des hébreux. Cette étape est celle qui les a conduits définitivement à la mort. A cause de cela, Dieu les condamne et ceux qui sont sortis d’Egypte ne verront jamais la terre promise.

Dis-leur: Aussi vrai que je suis vivant, dit l'Éternel, je vous ferai ce que j'ai entendu que vous avez dit; Vos cadavres tomberont dans ce désert; et tous ceux d'entre vous qui ont été dénombrés, selon tout votre nombre, depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, vous tous qui avez murmuré contre moi, Vous n'entrerez pas au pays au sujet duquel j'ai levé ma main, jurant de vous y faire habiter; excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun. Mais j'y ferai entrer vos petits enfants, dont vous avez dit qu'ils y seraient une proie; et ils connaîtront le pays que vous avez méprisé. Mais vos cadavres, à vous, tomberont dans ce désert. Et vos enfants iront paissant dans le désert quarante ans, et ils porteront la peine de vos prostitutions, jusqu'à ce que vos cadavres soient consumés dans le désert. (Nombres 14:28-33)

Les hébreux ont péché car ils ont eu peur. Ils ont eu peur des géants et ils ont refusé le combat. Le plan de Dieu a toujours été de juger Canaan. Il a dit cela à son serviteur Abraham (Gen 15:16) et Abraham savait qu’il ne prendrait pas possession du pays de son vivant. Dieu condamne les hébreux à cause de leur incrédulité. Ils n’ont pas eu confiance en Lui. Le message pour faire sortir le peuple d’Egypte était le premier pas vers la terre promise. Il fallait ensuite prendre possession de ce pays.

Il en est de même avec l’église de Laodicée. Les chrétiens qui ont entendu le message de l’ange, sont sortis de Babylone, de l’Egypte spirituelle. Ces chrétiens dénominationnels sont devenus l’église de Laodicée et comme l'Époux tardait, ils se sont créé un veau d’or avec le message apporté par William Marion Branham. C’est l’assoupissement, et cet assoupissement conduit à l’endormissement.

Laodicée se croyant riche avec son veau d’or, croyant être arrivée, croyant avoir tout compris car le prophète avait tout révélé, s’est assoupie et n’a pas pris garde. Dans l’assoupissement, comme les hébreux, Laodicée a refusé le combat, refusé de se battre contre les géants et Laodicée a été conquise! Elle s’est endormie. Le combat de Laodicée pour entrer dans la terre promise est un combat spirituel, un combat contre les démons, un combat contre l’esprit de religion et l’esprit d’antéchrist qui se bat contre l’église depuis presque deux mille ans. Laodicée a été vaincue et comme pour les hébreux la génération qui a refusé le combat n’est plus. Elle est morte dans le désert. Dieu leur a refusé l’entrée dans la terre promise à cause de leur incrédulité.

Comprenons bien l’épisode du veau d’or, des quarante jours où Moïse est absent. C’est une scène prophétique pour nous; cela montre le temps depuis la disparition du prophète, jusqu’à la fin de la traversée du désert, jusqu’au réveil des vierges. Retenons bien cela. Moïse n’est pas entré dans la terre promise, il l’a vue de loin. De la même manière, Branham a vu la terre promise, il a vu le combat, il a expérimenté le fils mâle, ou comme il le dit: le troisième pull. Mais, comme Moïse, il est mort dans le désert, il n’est pas entré dans la terre promise. Mais Moïse n’était pas seul dans le désert à s’occuper du peuple. Il y a avait aussi Aaron et ses fils.

Aaron et ses fils ne sont pas entrés dans la terre promise, ils sont aussi morts dans le désert. Moïse parlait avec Dieu et conduisait le peuple. Aaron était en charge de la nourriture quotidienne du peuple. Il était en charge du service quotidien. Quand Moïse était sur la montagne, Aaron était avec le peuple.

Dans le désert la charge du tabernacle revenait aux Lévites, à Aaron et à ses fils. Mais c’est Aaron qui a construit le veau d’or, car le peuple le lui a demandé et c’est lui qui a donné les instructions, qui a demandé les boucles d’oreilles et qui a fait le travail. C’est lui qui a convoqué le peuple en disant: “Demain il y aura fête en l'honneur de l'Éternel!” (Exode 32:5). Aaron ne s’est pas opposé au peuple, il a accédé à sa demande et il a donc participé activement à l’assoupissement du peuple en transformant le message en idole.

Je pense que le “Aaron” de notre époque est le serviteur fidèle et prudent. C’est lui qui durant la traversée du désert, avait la responsabilité de la distribution de la nourriture. La responsabilité d’Aaron et des lévites est de maintenir le service de Dieu dans le temple, de faire les sacrifices pour les péchés. Leur rôle est d’être au quotidien avec le peuple. Ils sont là pour garder et distribuer, aux temps convenables, la parole de Dieu.

Quel est donc le serviteur fidèle et prudent que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner la nourriture au temps marqué ? Heureux ce serviteur que son maître trouvera faisant ainsi, quand il arrivera. Je vous dis en vérité, qu'il l'établira sur tous ses biens. Mais si c'est un méchant serviteur, qui dise en son coeur: Mon maître tarde à venir; Et qu'il se mette à battre ses compagnons de service, et à manger et à boire avec des ivrognes; Le maître de ce serviteur-là viendra au jour qu'il n'attend pas, et à l'heure qu'il ne sait pas; Et il le séparera, et il lui donnera sa part avec les hypocrites; là seront les pleurs et les grincements de dents. (Matthieu 24:45-51)

Nous le savons, le serviteur fidèle et prudent est Ewald Frank. Il a récupéré la nourriture, le message du temps du soir, il l’a préparée en la traduisant et il a nourri le peuple de Dieu durant les années de traversée du désert. Comme Aaron, il n’a pas travaillé seul, il a travaillé avec Alexis Barilier et ils ont distribué la nourriture. Alexis Barilier s’est principalement occupé de l’Afrique et de l’Afrique francophone. Alexis lui même reconnaît cela dans une lettre qu’il adresse à Ewald Frank dans laquelle il parle de leur collaboration:

“ C’est ainsi que j’ai traduit une partie de tes écrits sans te connaître et sans t’en demander la permission. Ce fût là le commencement, je le crois, d’une fructueuse collaboration avec toi dans la diffusion de la merveilleuse parole de notre Dieu et Père dans le monde entier, mais reconnaissons-le, plus particulièrement dans les pays francophones d’Afrique.” (Première lettre de A. Barilier à E. Frank Oct. 2006 )

Grâce à Alexis Barilier le message du temps du soir a été compris et assimilé par les africains. Ce n’est pas par hasard que ce sont les pays francophones qui ont particulièrement bénéficié de son travail. Car il fallait que celui qui allait conduire ce réveil, ce cri de minuit, entende ce message et qu’il ait un terreau fertile de chrétiens connaissant le message du temps du soir pour pouvoir réagir et se mettre en route.

Le réveil des africains

Pourquoi est-ce qu’Ewald Frank et surtout Alexis Barilier ont passé leur temps en afrique pour amener ce message? Le plan de Dieu a un déroulement temporel, nous vivons dans le temps de l’église. Il s’agit de deux jours de mille ans intercalés entre la soixante-neuvième et la soixante-dixième semaine de la prophétie du chapitre neuf de Daniel. C’est le temps de la grâce. Mais le plan de Dieu pour l’évangélisation du monde a aussi un déroulement géographique. Cela est typifié dans la construction du tabernacle, dans le positionnement des tribus d'Israël lors de la marche dans le désert et annoncé par des prophéties.

Le chemin que parcourt le grand sacrificateur dans le tabernacle est le suivant. Il rentre à l’Est, il offre un sacrifice sur l’autel d’airain, il se lave avec l’eau qui se trouve dans la cuve d’airain et change d’habit. Cela montre bien que c’est à l’Est que l’évangile commence avec le sacrifice de Jésus-Christ qui nous permet de nous laver et de changer nos habits sales. C’est aussi à l’Est que se trouvait la tribu de Juda et nous le savons, pour les grecs, ou les gentils, c’est à dire nous les païens, le salut vient des juifs (Jean 4:22). Ensuite venant de l’Est, Paul et Irénée, les anges des deux premiers âges de l’église étaient aussi de l’Est, Paul étant juif et l’apôtre des gentils.

Ensuite le sacrificateur typifiant l’évangile se dirige au Nord vers la table où se trouvaient les pains de proposition. C’est le Nord, l’Europe, qui a été au centre de plusieurs âges de l’église cela avec Martin, Colomban, Luther et Wesley. Et c’est avec le message de sanctification de Wesley que les réveils qui ont introduits le dernier âge dans lequel nous nous trouvons a pu commencer en 1906 avec le réveil d’Azuza Street.

L’Ouest est là où se trouve l’arche de l’alliance et devant lui l’autel des parfums. Sur l’autel des parfums est brûlé “un parfum” qui doit être “salé, pur et saint” (Exode 30:35). Ce parfum est réservé et mis à part pour l’Eternel. Cela représente l’épouse de Christ qui est le sel de la terre, qui est pure et qui est sainte, mise à part pour Dieu. Cela représente aussi les prières qui montent devant Dieu. L’ange de Laodicée est un type de ce que l'Épouse doit être. Cet autel se trouve devant l’arche de l’alliance, ou l’arche du témoignage. Le témoignage de Dieu n’a jamais été aussi grand durant les âges de l’église que lorsqu’il s’est révélé à l’Ouest, en Amérique. Mais ce n’est que les prémices de ce qui vient car le témoignage de l’Epouse sera bien plus grand. L’arche du témoignage contient les tables de la loi, la manne et la verge fleurie d’Aaron. Cela montre que lorsque l’évangile se trouve à l’Ouest c’est un temps pour revenir à la loi, à l’évangile de nos pères, de découvrir la manne cachée et que c’est aussi un temps ou les choisis de Dieu refleurissent et que l’on peut reconnaître ceux qui marchent avec Dieu. C’est donc à l’Ouest que la divinité de Dieu est à nouveau révélée au monde cela à travers son serviteur William Branham.

Il n’y a pas d’ange pour le Sud mais au Sud, il y a le chandelier à sept branches. Il est d’or battu, en une seule pièce. La lumière vient de l’huile qui est brûlée. C’est au Sud que l’évangile boucle la boucle avant de repartir pour le témoignage final, le témoignage de l’épouse. Nous voyons bien qu’au Sud il y a la lumière, que les sept âges font un tout, car la lumière provient d’un chandelier en une pièce, qu’il y a l’esprit de Dieu représenté par l’huile et qu’il y a la puissance représentée par le feu qui éclaire, qui brûle. C’est au Sud que cela se produit. Si à l’Ouest on a pu voir les prémices, l’accomplissement se produit au Sud.

Au sud du tabernacle, au milieu des tribus qui ont perdu leur place, ou leur position à cause de leurs actes, il y a notamment la tribu de Gad: ce nom veut dire troupe. La prophétie de Jacob à son égard est: “Quant à Gad, des troupes viendront le ravager, mais il ravagera à la fin” (Genèse 49:18-19). C’est le Sud, la troupe de soldats de Dieu qui vient du Sud qui, à la fin, ravagera Babylone, ravagera le royaume de l’antéchrist, le royaume de celui qui attaque l’église.

William Branham n’a pas pu se rendre en Afrique (sauf en Afrique du Sud qui, en 1951, est le seul pays d’Afrique qui fait partie du Commonwealth et qui est une ancienne colonie britannique) bien qu’il ait vu que quelque chose devait se passer là-bas. Comme nous l’avons vu, le travail pour apporter le message en Afrique a été fait par Ewald Frank et Alexis Barilier.

Quand l’évangile est au Sud, il n’y a pas d’ange, il n’y a pas de messager qui a été envoyé. Au Sud, il s’agit toujours de l’église de Laodicée. C’est toujours le même message, mais ce message est ravivé, il est renouvelé et surtout, ce message est accompagné de puissance pour pouvoir éclairer le monde qui vit dans les ténèbres. C’est pour cela que Moïse brûle au feu le veau d’or et qu’il le donne à boire au peuple, c’est pour que le peuple ingurgite la nouvelle vie du message et qu’il puisse aller de l’avant, il s’agit bien sûr d’un type pour nous de ce qui arrive au message, car les hébreux n’avait pas fini de s’endormir.

C’est pour la même raison que la prophétie de Michée parle de sept pasteurs, ce sont les sept anges de l’église, qui viennent avec un message pour chaque âge. Ces pasteurs sont aussi des chefs de guerre et comme le peuple s’est endormi, Dieu a pourvu. Il a pourvu comme nous pouvons le voir dans l’Ecclésiaste:

Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras; donnes-en une part à sept et même à huit, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. (Ecclésiaste 11:1-2)

Le pain c’est la parole de Dieu. Cette parole est jetée sur la face des eaux, sur les peuples tout en sachant que la parole reviendra à Dieu avec le temps. Nous pouvons voir que cette parole est jetée en sept parts et que, à cause du malheur qui peut arriver sur la terre, il y a même une huitième part. Le malheur, c’est l’endormissement du peuple, de l’épouse. La huitième part est  issue de la septième, comme le huitième prince est issue du septième car il n’y a pas de huitième berger, il n’y a pas de nouveau message comme il n’y a pas d’ange pour l’évangile lorsqu’il se trouve au Sud. Le message est le même, mais une nouvelle vie lui est donnée et c’est à minuit que cela se produit.

L’assoupissement suivi de l’endormissement des vierges signale leur mort. Nous l’avons vu avec les hébreux, ils sont tous morts dans le désert. Tous ? Non ! Josué et Caleb ont été trouvés digne de rentrer dans la terre promise. Quand Moïse est monté sur la montagne pour passer quarante nuits et quarante jours, Josué n’était pas avec le peuple, il se trouvait aussi sur la montagne. Josué avait été mis à part.

Josué, ne s’appelait pas encore Josué quand il est monté avec Moïse sur la montagne. Le livre des Nombres nous explique que le fils de Nun a eu son nom changé par Moïse alors que ce dernier sélectionnait les hommes qui devaient espionner la terre promise: “Moïse donna à Hosée, fils de Nun, le nom de Josué” (Nombres 13:16). Hosée veut dire “libérateur”, Josué veut dire “Dieu sauve”. Nous pouvons voir qu’il y a une transition. Josué est le libérateur jusqu’à ce qu’il devienne espion, à ce moment il devient “Dieu sauve” cela pour montrer que c’est Dieu qui agit et que c’est Dieu qui donne la victoire.

Reconnaître le huitième

Josué est un chef de guerre. Il est suscité par Dieu pour faire entrer les hébreux dans la terre promise. Moïse était le septième; il avait reçu un message pour faire sortir le peuple de Dieu d’Egypte et pour se rendre dans la terre promise, cela dans la même promesse qu’avait reçue Abraham. Josué ne change pas le message, il continue et achève ce qu’avait commencé Moïse, il fait entrer les hébreux dans la terre promise. Et c’est par le combat! C’est ce que Josué avait vu et compris alors qu’il était espion. Il a dû attendre quarante ans dans le désert, pour pouvoir amener le peuple au combat. Voilà le rôle de huitième, préparer le peuple pour qu’il sorte du désert et le conduire dans le combat!

Dans notre génération, le huitième est le serviteur de Dieu qui crie à minuit pour réveiller les vierges (Matthieu 25:6). Son ministère est de réveiller et de conduire le peuple de Dieu dans la préparation et dans le combat à la manière de Josué. Le Josué de notre génération ne change pas le message de l’ange de Laodicée. Il est là pour que le peuple se prépare, pour que le veau d’or soit détruit et que le peuple de Dieu boive l’eau fraîche, le message du temps du soir renouvelé, afin de devenir une armée puissante pour le témoignage de l’épouse.

La première chose que notre Josué fait c’est d’appeler le peuple à la repentance. Il répond à l’appel que Dieu fait à Laodicée: “Aie donc du zèle, et repens-toi” (Apocalypse 3:19). C’est la première étape de la préparation de l’épouse. Il faut que l’épouse reconnaisse ses torts envers Dieu. Il faut que Laodicée se repente de son orgueil et de son endormissement. Ensuite, ceux qui se sont repentis, peuvent se mettre à marcher sur le chemin de la préparation qui conduit l’enfant, le bébé spirituel en un homme fait, un soldat de Dieu prêt au combat.

Ensuite le peuple de Dieu doit acheter à Dieu “de l'or éprouvé par le feu”, nous l’avons vu l’or c’est le message, c’est le matériel qui a été utilisé pour la fabrication du veau d’or. Ce message a été purifié par le feu. Le péché a été ôté du message en le purifiant par le feu. Cela représente le travail que Dieu fait dans la vie de celui qui s’est repenti, pour qu’il soit débarrassé de la religion, du monde et de tout ce qui ne plaît pas à Dieu. Mais comment le chrétien peut-il acheter quelque chose à Dieu? Pour acheter quelque chose, il faut une monnaie, il faut de l’argent.

Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n'a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu'ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu'il a promis à ceux qui l'aiment? (Jacques 2:5)

C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. (1 Pierre 1:6-9)

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. (Hébreux 11:6)

Ces trois passages sont clairs. La monnaie dans le royaume de Dieu, c’est la foi! Nous pouvons être riches en foi, par la foi nous devenons héritier du royaume ce qui est aussi une richesse. Dieu est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. C’est par la foi que nous cherchons Dieu, c’est par la foi que nous lui plaisons. Quand nous lui sommes agréables, il nous rémunère, il nous paye un salaire, c’est le sens du mot grec, payer un salaire. Quand nous sommes agréables à Dieu par la foi, il nous donne un salaire. Quand nous avons un salaire, nous avons une  monnaie, de l’argent à dépenser. Nous pouvons donc faire des transactions avec Dieu par la foi.

Le passage de Pierre explique très bien ce que Dieu veut que nous fassions en tant qu’église de Laodicée. L’épreuve de notre foi est plus précieuse que l’or périssable qui pourtant est passé dans le feu pour être purifié. C’est par la foi que nous obtenons le salut de nos âmes, et notre foi est mise à l’épreuve par Dieu.

Après nous être repenti, nous devons acheter par la foi à Dieu de l’or éprouvé par le feu. Nous devons supporter et grandir dans les épreuves qui nous amènent à nous débarrasser du message frelaté, du message religieux, du message branhamiste, pour n’avoir qu’un message pur, le message originel. Le message que nous avons reçu c’est vraiment de l’or, c’est vraiment une richesse car ce message nous donne la clé pour vaincre Satan, pour vaincre le monde et pour triompher avec Dieu et c’est ce message que nous devons acheter avec les épreuves qui l’accompagnent. Alors nous devenons riches car là où est notre coeur, là est notre trésor.

Nous devons aussi acheter des vêtements blancs afin de cacher notre nudité. Il s’agit de la sanctification, c’est la préparation du sacrificateur, nous devons tendre à la perfection, nous devons être consacrés à Dieu. C’est aussi par la foi que nous pouvons faire cela. Le chrétien embarqué dans ce processus, se lave, se sanctifie en priant et en étant en communion avec Dieu. Cette sanctification est une mise à mort de  notre chair, pour que nous servions totalement Dieu, pour que nous devenions ses lévites, ce peuple qui est pour lui et à lui, ses sacrificateurs, qui seront prêts pour le service, pour le témoignage, pour apporter la sanctification au reste du monde.

Finalement, par la foi nous devons acheter un collyre pour oindre nos yeux. C’est en étant agréables à Dieu par la foi qu’Il peut nous ouvrir les yeux pour nous révéler son plan, pour se révéler à nous et pour que nous puissions marcher dans l’Esprit prophétique de notre temps car “le témoignage de Jésus est l'esprit de la prophétie” (Apocalypse 19:10). C’est en ayant les yeux ouverts que nous pourrons témoigner au monde de Jésus, par Son esprit et ainsi vaincre Babylone.

Au temps de Moïse, Josué et Caleb ont eu la foi. Ils savaient  que grâce à Dieu, ils seraient vainqueurs. Les autres espions et tout le reste du peuple ont douté et ont eu peur. Ils en sont morts. C’est le même sort qui attend l’église de Laodicée si elle ne se repent pas, si elle ne se réveille pas au cri de minuit.

Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. (Apocalypse 3:16)

Mais, sans s'inquiéter de l'invitation, ils s'en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic; et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. (Matthieu 22:5-7)

Il faut que nous comprenions bien que le message du temps du soir est une invitation qui vient de la part de Dieu. Les vierges ne sont pas forcées à sortir de Babylone, elles ne sont pas forcées à sortir à la rencontre de l’Epoux. Nous sommes invités aux noces, ce n’est pas une obligation. Dans leur arrogance, les invités aux noces n’ont pas seulement négligé l’invitation, ils ont aussi tué les messagers qui leur amenaient l’invitation. Cela met en colère le Roi et il envoie ses troupes pour faire périr ces meurtriers. C’est ce qui s’est passé avec les hébreux; les lévites ont pris leur épée et ils ont tué les idolâtres, ceux qui ont méprisé le message de Dieu. Il en est de même à notre époque. Notre épée est la Parole et c’est une épée à double tranchant. Les chrétiens de l’église de Laodicée, qui sont tièdes et qui refusent de combattre, qui refusent de changer, d’avoir du zèle et de se repentir, sont vomis de la bouche de Dieu! C’est le même avertissement que dans Matthieu 22. Ceux qui refusent l’invitation, ceux qui refusent de changer, ceux-là sont jugés très sévèrement, car ils ont beaucoup reçu. Oui, le message du temps du soir est un don de Dieu, c’est une manifestation de la miséricorde de Dieu à notre égard. Mépriserions-nous cela?

Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. (Matthieu 25:5-7)

La prophétie est claire: comme l’époux tardait, toutes les vierges, tous ceux qui ont entendu le message du temps du soir sans exception se sont endormis. Nous devons bien comprendre cela, la prophétie est très claire à ce sujet. Cela veut dire que tous les ministères, tous les pasteurs, tous ceux qui prêchaient le message, tous se sont endormis. Cela veut dire qu’Ewald Frank et Alexis Barilier se sont aussi endormis. Ils ont continué à travailler, à distribuer la nourriture, mais ils se sont endormis comme tous les autres car l'Époux tardait. Dieu, en son temps, a suscité un ministère, le ministère du cri de minuit. Dieu a réveillé cet homme et lui a enseigné ses voies. C’est ainsi qu’il a apporté ce message de réveil aux vierges endormies.

Il est de la responsabilité des vierges d’entendre, de reconnaître le messager et de se positionner. C’est ce qu’Alexis Barilier a fait en publiant les “Trois visions du Message du Temps de la Fin”, “le réveil promis” et “Assoupissement et sommeil spirituel”. Dieu a préparé le coeur d’Alexis Barilier pour qu’il puisse reconnaître ce cri de minuit. Cela peut se voir dans les éditoriaux qu’il écrit pour les lettres circulaires d’Ewald Frank. Celui de la lettre 48 par exemple parle du veau d’or et de l'idolâtrie d’Israël après être sorti d’Egypte… Puis les éditoriaux deviennent de plus en plus clairs jusqu’à ce qu’il parle du réveil de l’épouse, ou comme il le dit de l’Eglise-Epouse (Lettre 56, janvier 2005).

C’est la lettre suivante, la 57 qui montre le tournant de la situation. Cette lettre a le titre “Le cri de réveil de minuit”. Il y a deux directions qui vont être prises. D’une part celle d’Alexis Barilier qui reconnaît le ministère du cri de minuit et publie ses visions, et d’autre part la direction d’Ewald Frank qui ne reconnaît pas ce ministère. Ewald Frank n’a pas reconnu le ministère, mais il s’y est aussi opposé publiquement! Cela en 2006 à Abidjan. Il n’y a que deux possibilités avec Dieu. Soit nous marchons avec Lui, soit nous sommes contre Lui.

Celui qui n'est pas avec moi est contre moi, et celui qui n'assemble pas avec moi disperse. (Matthieu 12:30)

Alexis Barilier a choisi de marcher avec Dieu, il a reconnu le cri de minuit.

En effet, beaucoup pensent qu’il suffit de recevoir le Message, et c’est ainsi que le Seigneur a été mis hors de l’Eglise de Laodicée. Il se tient à la porte et Il frappe par le ministère et les exhortations de notre frère M’BRA en ce temps bien déterminé du milieu de la nuit pour reprendre la place qui Lui est due. Seul le croyant qui reconnaît individuellement que c’est Jésus qui frappe à sa porte de cette manière, ouvrira la porte de son coeur et Le laissera entrer. Les autres qui refusent de croire que c’est le Seigneur Jésus qui frappe par ce ministère n’ouvriront pas, et par conséquence ils ne mangeront pas avec Lui et n’auront pas la nourriture spirituelle qui doit transformer et rendre l'Épouse semblable à Son Fiancé pour être prête pour l’enlèvement.(Quatrième lettre de A.Barilier à E. Frank, juin 2007)

Alexis Barilier a reconnu le ministère du cri de minuit, il a travaillé à diffuser ce message, alors qu’Ewald Frank s’est opposé au message de réveil de Minuit. Cette opposition a conduit beaucoup de frères dans l'égarement. En suivant Frank, ils marchent à leur perte. Notre frère et père dans la foi, Alexis est rentré à la maison, alors que Frank est toujours dans l’opposition. Cela a été prophétisé par le Seigneur Jésus lui même:

Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi! Je vous le dis en vérité, il l'établira sur tous ses biens. Mais, si c'est un méchant serviteur, qui dise en lui-même: Mon maître tarde à venir, s'il se met à battre ses compagnons, s'il mange et boit avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les hypocrites: c'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 24:45-51)

La prophétie est claire. Frank a distribué la nourriture, il s’est endormi comme toutes les vierges (“Mon maître tarde à venir”) et il bat ses compagnons, il mange et boit avec les ivrognes. Les ivrognes ce sont ceux qui se sont enivrés du vin de Babylone, ce sont les chrétiens religieux, ceux qui adorent le veau d’or, le message, et qui ont mis dehors le Seigneur Jésus-Christ. Il faut que nous comprenions bien que cela n’est pas seulement valable pour deux serviteurs de Dieu. Il faut que tous les chrétiens, que toute l’Eglise de Laodicée, que tous ceux qui ont entendu le message du temps du soir, entendent le cri de minuit. Ce n’est pas tout, il ne faut pas seulement l’entendre, il faut aussi prendre position pour Dieu, et se mettre en ordre!

Que Dieu nous ouvre les yeux, qu’il ait pitié de nous. La situation est grave, ceux, qui comme nous, ont entendu le message et qui ne font rien sont en danger de mort. Ils sont en danger de mort, car ils offensent Dieu. Ils Lui font un affront! Et la prophétie de Matthieu 22 est claire à ce sujet: “Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville” (Matthieu 22:7). Dieu est en colère contre Laodicée, et Dieu est particulièrement en colère contre ceux qui ont entendu le cri de minuit et qui ne font rien. En ne faisant rien, nous méprisons Dieu!

Car voici, le jour vient, Ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume; Le jour qui vient les embrasera, Dit l'Éternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau. Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d'une étable, Et vous foulerez les méchants, Car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, Dit l'Éternel des armées. Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances. Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, Et le coeur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d'interdit. (Malachie 4)

Le Seigneur a envoyé Elie, ils  nous a donné le message du temps du soir, mais tous ceux qui refusent l’invitation, ne craignent pas le nom du Seigneur. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume et ils vont être embrasés. Tout ceux qui refusent de se repentir et de se mettre en ordre, de se préparer seront remplacés par ceux qui sont trouvés dans les chemins et les carrefours et qui n’étaient pas dignes de l'invitation du Roi. Dieu leur fera grâce, mais pas à nous qui avons tellement reçu:

Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n'a rien préparé et n'a pas agi selon sa volonté, sera battu d'un grand nombre de coups. Mais celui qui, ne l'ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié. Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu'ai-je à désirer, s'il est déjà allumé? Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu'il soit accompli! Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois; le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. Il dit encore aux foules: Quand vous voyez un nuage se lever à l'occident, vous dites aussitôt: La pluie vient. Et il arrive ainsi. Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites: Il fera chaud. Et cela arrive. Hypocrites! vous savez discerner l'aspect de la terre et du ciel; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci? (Luc 12:47-56)

Que la grâce et la paix du Seigneur soient sur les lecteurs.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.