Publication: 26 février 2019
Temps de lecture: ~ 23 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Tu demandes une chose difficile

Exhortations de février 2014

Je vous salue dans le nom précieux de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ qui est mort et ressuscité pour nous. C’est avec Lui que nous marchons puisqu’Il s’est révélé à nous dans notre génération et nous a fait la grâce d’être compté parmi Ses serviteurs. Comme Il l’a dit aux disciples : 16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. (Jean 15 :16) C’est évidemment le Seigneur et le Maître qui nous a choisis. Mais Il ne nous a pas choisis sans notre accord, parce que c’est volontairement que nous avons accepté de marcher avec Lui dans Son service. C’est pour cette raison que nous serons récompensés un jour si nous travaillons bien. Il ne nous a pas seulement choisi, mais Il nous a aussi établis afin que nous allions et que nous portions du fruit et surtout que notre fruit demeure. C’est dans cette exigence que nous sommes aujourd’hui avec le Christ mes bien-aimés frères !

Nous devons porter du fruit pour Lui, afin que notre Père soit glorifié. Et le Message que nous avons reçu doit produire un fruit dans notre génération. Celui qui a cru au Message du temps de la fin doit aussi comprendre qu’il est appelé à présenter un fruit à Celui qui nous a adressé ce Message. Oui mes frères ! Le Message doit produire un FRUIT. Sachez que nous avons reçu cette parole pour produire un FRUIT à la fin. Et le fruit que cette Parole doit produire, c’est cette maturité spirituelle, symbolisée par le fils d’Apocalypse 12. Dieu attend de Son peuple élu dans notre génération une maturité spirituelle sur laquelle Il va s’appuyer pour présenter Jésus-Christ dans les nations.

La particularité de ce fruit attendu est qu’il est une promesse divine qui touche le retour de Jésus-Christ sur la terre. Ce n’est pas une petite affaire. Ce n’est pas de l’amusement, mais il s’agit d’un grand combat et d’une grande œuvre, parce que Christ est maintenant à l’achèvement de Sa course dans Son Eglise. Ce que le diable avec beaucoup de tact essai de faire, c’est de nous faire dévier de l’objectif. Et malheureusement, plusieurs frères se laissent gagner par l’ennemi. Ils ne se sont pas attachés à l’objectif du Message, mais plutôt aux hommes, qui parlent d’eux-mêmes à longueur de journée. Ils se sont immiscé dans les querelles d’hommes charnels qui n’ont rien compris à la Mission divine. Nous n’avons pas été appelés pour parler de nous-mêmes, mais de l’objectif du Message du Temps de la Fin.

Nous parlons de la semence de la perfection que chacun d’entre nous a reçue. Nous parlons de la sainteté de Christ et de Ses ouvriers. Nous parlons du fils de l’Eglise et de la maturité spirituelle à laquelle nous sommes appelés. C’est pour cette raison que Dieu a fait venir Son prophète. Nous parlons du vin nouveau de l’Esprit que Christ doit donner à boire aux nations et aux peuples de la terre à travers Son Epouse. Mes bien-aimés, nous parlons de choses spirituelles sérieuses qui doivent être notre raison d’être et d’exister dans ce monde !

Je dois vous dire que celui qui espère dans ces choses en a fini avec le monde et avec le péché. C’est cela qui est la vérité ! Celui qui croit dans ces choses en a fini avec les légèretés et devient ouvrier avec le Seigneur pour se dépouiller de sa vie passée. Il ne sera pas supplié pour cela, car c’est de manière naturelle qu’il aura du dégout pour ce monde. Observez  et vous verrez que tous ceux qui ont cette semence de la perfection dans leur cœur aspirent à une vie de plénitude. Je voudrais ici vous rappeler ce que le prophète a écrit, comme Parole de l’Ange du Seigneur dans sa prédication la Parole parlée est la semence originelle.

« Oh, frères (vous qui écoutez cette bande), si vous n’êtes pas d’accord avec moi, je prierai pour vous. Si je suis dans l’erreur, priez pour moi. Je vais en lire quelque chose maintenant; je voudrais que vous l’écoutiez très attentivement. C’est là que l’Esprit m’a dit: «Prends ta plume». Je vous en apporterai une partie, mais j’en laisserai aussi une partie de côté.

Voilà: Voici ce que j’essaie de vous faire comprendre: la loi de reproduction est de reproduire selon son espèce (Genèse 1.11). En ces derniers jours, la véritable Epouse-Eglise arrive à la Pierre de faîte. Ce sera la super-Eglise, une super-race tandis qu’Elle approche de la glorieuse Pierre de faîte. Elle sera tellement semblable à Lui qu’elle sera à Son image même, de manière â être unie à Lui. Ils seront UN. Elle sera la manifestation même de la Parole du Dieu vivant. Les dénominations ne peuvent jamais produire cela. Elles produiront leurs credo et leurs dogmes mélangés avec la Parole et cela donnera un produit hybride.

Le premier fils était la Parole Semence parlée de Dieu. Il lui fut donné une épouse (je passe simplement en revue ce que l’Esprit m’a ordonné de noter), une épouse afin de se reproduire lui-même. Mais elle tomba. (Vous voyez, c’est pour cela qu’une épouse lui fut donnée, pour produire un autre fils de Dieu; mais elle tomba en faisant une hybridation). Elle devait Le reproduire Lui-même, mais elle tomba, causant sa mort.

Le second fils, une Parole Semence parlée par Dieu, reçut comme Adam une épouse, mais avant qu’il pût l’épouser, elle était tombée elle aussi. Comme l’épouse d’Adam, elle avait le libre arbitre, ayant le choix de croire la Parole de Dieu et de vivre, ou d’en douter et de mourir, ce qu’elle fit. Mais dans ce petit groupe de la vraie Semence de la Parole, Dieu présentera à Christ une Epouse bien-aimée, une vierge, une vierge de Sa Parole, et par l’intermédiaire de ce groupe, par le moyen de ce groupe, s’accomplira tout ce qui a été promis, car Sa Parole est dans cette vierge qui ne connaît ni dogmes ni credo fabriqués par l’homme. La Parole de la promesse était en Lui comme Elle était en Marie: Dieu Lui-même manifesté. Il agira Lui-même par Sa propre parole de promesses afin d’accomplir tout ce qui a été écrit de Lui. Ce qu’Il fit en sortant d’une matrice vierge, type de la matrice spirituelle d’aujourd’hui, la vierge d’aujourd’hui le fera pareillement en acceptant sa Parole: “Qu’il me soit fait selon Ta Parole”. Bien que cela ait été dit par un ange, c’était la Parole écrite (Esaïe 9.6). Ils L’aimeront et auront Sa puissance, car Il est leur Tête et ils sont Ses sujets, sujets de Sa Tête. Le gouvernement de Christ est Sien.

Remarquez cette harmonie! Jésus ne faisait jamais rien avant que le Père ne le Lui ait montré. (Voyez l’harmonie entre Dieu et Christ, dans Jean 5.19). C’est ainsi que fera l’Epouse: Il lui montre Sa Parole de Vie (Il la lui montre) et elle La reçoit; elle ne doute jamais d’Elle. Rien ne peut lui faire du mal, même pas la mort; car si la Semence est plantée, l’Eau la ressuscitera. Amen! (maintenant je pousse un grand alléluia!) Voici le secret: la Parole ainsi que la pensée de Christ est dans l’Epouse afin qu’elle connaisse ce qu’Il veut qui soit fait avec la Parole et elle le fait en Son Nom. Elle a le AINSI DIT LE SEIGNEUR… »

Mes chers amis, avez-vous compris ce que l’Ange a fait écrire au prophète ?  Quelque chose de particulier doit sortir de cette parole révélée que nous avons reçue. Ce n’est pas de l’amusement, mais nous sommes dans le plan de Dieu. Le Message est le plan de Dieu dans notre génération. Mais malheureusement, cette chose ne s’accomplie que dans un petit groupe. « Mais dans ce petit groupe de la vraie Semence de la Parole, Dieu présentera à Christ une Epouse bien-aimée, une vierge, une vierge de Sa Parole, et par l’intermédiaire de ce groupe, par le moyen de ce groupe, s’accomplira tout ce qui a été promis »

La vraie semence de la parole dont parle le prophète ici n’est rien d’autre que la semence de la PERFECTION. Tous ceux qui croient au Message n’ont pas cette semence. Mes frères, c’est le drame ! Mais pourquoi le Message s’accomplira dans un petit groupe ? Mais c’est parce que les gens ont perdu l’objectif. Ils n’ont pas conscience qu’ils doivent travailler pour produire un fruit. Mais Dieu est en train d’investir dans un petit groupe de croyants qui ont reçu cette semence de la perfection dans leur cœur et qui aspirent à manifester le fruit du Message. Cette semence n’est pas la semence des branhamistes, ni des tonnerristes. Ce n’est pas non plus la semence des gracistes ou des Frankistes. Cette semence n’est pas la semence d’un serviteur de Dieu, ni son influence. Mais c’est la semence de la perfection, qui doit conduire ceux qui la portent à la révélation de Jésus-Christ.

Quant à moi, mon Ministère n’a pas planté de semence, mais je fais partie de ceux qui arrosent la semence. Le réveil appelle la pluie pour arroser. Mon Ministère est un Ministère qui arrose et qui entretient la plante mal en point. Ce sont les premiers missionnaires parus après le prophète qui ont planté. Et chaque espèce de semence qui a été plantée produira son fruit. Mais je sais que dans le Message se trouve une semence de la perfection qui doit manifester le Christ. Pour la fin des temps et pour la fin de l’histoire du Salut, il n’existe plus d’autres semences ou un autre Evangile que celui-là. Le Message du Temps de la Fin est l’Ultime Evangile pour l’Ultime combat et l’Ultime témoignage contre l’adversaire de Dieu.

Le prophète dit encore dans le même texte inspiré par l’ange du Seigneur :

« Tenons-nous debout comme Josué et Caleb. (Soyez bien attentifs maintenant: cela va avoir un fondement spirituel.) Tenons-nous debout comme Josué et Caleb alors que la Terre promise commence à être en vue! Le temps approche. JOSUE en hébreu signifie SAUVEUR et représente le conducteur promis pour le temps de la fin, celui qui doit enlever l’Eglise. Caleb représente le vrai croyant qui resta avec Josué. Dieu suscita un Israël vierge par Sa Parole, mais ils voulurent quelque chose de différent. C’est ce qu’a fait l’église du dernier jour. Remarquez que Dieu n’a pas fait partir Israël avant le temps que Lui-même avait fixé. (Maintenant écoutez ceci: cela a une profonde signification.) Josué attendit ce moment-là! Oh, les gens eurent beau dire: “Dieu nous a donné le pays, Il en a fait la promesse; partons maintenant et prenons-le”. Ils auraient pu dire: “Josué, tu as manqué ta mission; tu n’es qu’une mauviette! Pourquoi ne fais-tu pas quelque chose? D’habitude, tu connaissais le AINSI DIT LE SEIGNEUR au moment même et quelle était la volonté de Dieu!”. Mais si ce sage prophète envoyé de Dieu connaissait la promesse de Dieu, il savait aussi attendre, pour l’accomplissement de cette promesse, qu’une décision précise vienne de Dieu pour son temps.

Quand le temps fut venu, Dieu donna la décision à Josué qui était resté avec Lui par la Parole car Il ne pouvait pas se fier aux autres. Mais en lui Il pouvait avoir confiance. Cela se répétera de la même manière! C’est comme Moïse, ce puissant prophète oint. Il savait que Dieu allait l’utiliser car Dieu avait prouvé à Moïse qu’il était Son serviteur par sa naissance singulière. La délivrance de la semence d’Abraham arriva au temps marqué. (comprenez-vous cela?) Moïse ne resta pas en Egypte pour discuter de points scripturaires avec eux. Il ne disputa pas avec les prêtres mais alla dans le désert, servant le Seigneur jusqu’à ce que le peuple soit prêt à le recevoir. Il était venu leur rendre témoignage, mais ils ne voulurent pas le recevoir. Dieu appela Son prophète dans le désert. Dieu avait rendu témoignage qu’Il l’avait choisi et l’attente ne vint pas à cause de Moïse, mais à cause du peuple qui devait être prêt à recevoir Moïse. Moïse pensait que les enfants d’Israël comprendraient qu’il était envoyé. (Ce n’est pas moi qui ai écrit cela, c’est Lui. C’est pareil aujourd’hui.)

C’est comme Elie. Après que ce prophète puissamment confirmé à qui venait la Parole de Dieu eut fini de prêcher son message à ce groupe moderniste américain et à la première dame du pays qui avait les cheveux coupés comme cette Jézabel peinte et son groupe, Dieu vint confirmer Son prophète. Chaque fois qu’il prophétisait, c’était la vérité. Dieu dut l’appeler hors du champ de mission jusqu’au moment où il appela de grandes plaies sur cette génération parce qu’elle avait rejeté le message de son prophète et la Parole de Dieu qui lui avait été envoyée. Dieu l’envoya se cacher dans le désert. Pas même le roi ne put l’en faire sortir. Et ceux qui essayèrent de le faire sortir contre la volonté de Dieu moururent pour l’avoir fait! (Oh, gloire à Dieu!) Mais lorsque Dieu parla à Son fidèle prophète par une vision, il sortit du désert avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR. Que fit-il? Il retourna directement à la Parole. Il apporta les douze pierres et les mit ensemble. C’est comme Jean-Baptiste, le fidèle précurseur de Christ, le prophète oint. Ni l’école de son père, ni l’école des pharisiens, ni aucune dénomination ne put l’appeler du désert où Dieu l’avait envoyé jusqu’à ce qu’il ait entendu la Voix de Dieu, l’Agneau du Messie! »

Mes frères, avez-vous compris cela ? De même que Dieu appela Elie et Moïse au désert, pareillement dans notre génération, Dieu devra appeler ce petit troupeau qui a reçu cette semence au désert de l’épreuve et de la formation spirituelle pour affronter l’Egypte de Pharaon et l’Israël religieuse d’Achab et de Jézabel. Cela ne peut pas être autrement. Il n’existe pas une autre voie pour nous. C’est la voie tracée par Dieu, laquelle conduit à la révélation de Jésus-Christ. Celui qui veut affronter Pharaon aujourd’hui doit passer par le désert comme Moïse ; c’est là-bas qu’on obtient le bâton de Dieu.

Celui qui veut affronter la Jézabel d’Apocalypse 17 doit faire le désert comme Elie, c’est là-bas qu’on reçoit l’ordre de nous tenir devant Achab. L’Epouse sortira du désert, comme le prophète l’a dit : Nul ne peut prêcher ce Message s’il n’a fait le désert. Au temps de Moïse, ce sont les fils du désert qui se sont emparés du pays de Canaan ; leurs parents étant morts dans le désert à cause de leur désobéissance. Tous ceux qui ont reçu cet appel du Message et qui gardent en eux cette semence de la perfection feront le désert de l’épreuve et de la formation spirituelle. Toutes les qualités, les dons, les Ministères et vertus spirituels qu’ils détiennent seront éprouvés, testés et validés par le Seigneur Lui-même. C’est seulement au sortir de tout cela que les choses sérieuses commenceront.

Tu demandes une chose difficile, telle fut la réponse que le prophète Elie donna au jeune Elysée après que ce dernier lui ait demandé une double portion de son esprit.

1 Lorsque l’Eternel fit monter Elie au ciel dans un tourbillon, Elie partait de Guilgal avec Elisée. 2 Elie dit à Elisée : Reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie jusqu’à Béthel. Elisée répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils descendirent à Béthel. 3 Les fils des prophètes qui étaient à Béthel sortirent vers Elisée, et lui dirent: Sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 4 Elie lui dit : Elisée, reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie à Jéricho. Il répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! Je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent à Jéricho.

5 Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s’approchèrent d’Elisée, et lui dirent : Sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 6 Elie lui dit : Reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie au Jourdain. Il répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin. 7 Cinquante hommes d’entre les fils des prophètes arrivèrent et s’arrêtèrent à distance vis-à-vis, et eux deux s’arrêtèrent au bord du Jourdain.

8 Alors Elie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et ils passèrent tous deux à sec. 9 Lorsqu’ils eurent passé, Elie dit à Elisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Elisée répondit : Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit ! 10 Elie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi ; sinon, cela n’arrivera pas.

11 Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. 12 Elisée regardait et criait : Mon père ! Mon père ! Char d’Israël et sa cavalerie ! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux, 13 et il releva le manteau qu’Elie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s’arrêta au bord du Jourdain ; 14 il prit le manteau qu’Elie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit : Où est l’Eternel, le Dieu d’Elie ? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Elisée passa. (2 Rois 2 :1-14)

Mes chers amis, comme je l’ai dit au commencement de notre rassemblement, la marche d’Elie et d’Elisée est notre marche. Ce fut une marche qui eut son point culminant après la traversée du Jourdain, le grand fleuve. Ce fleuve est un important symbole. Le prophète disait que c’était le symbole de la mort du vieil homme. En effet, ce fut après la traversée du Jourdain que l’ultime question fut posée à Elisée : Que veux-tu que je fasse pour toi ? Là, il avait toutes les opportunités d’entrer dans la grâce de Dieu. Il pouvait réellement exprimer son besoin parce qu’il était entré dans la pleine faveur de Dieu.

Il y a un temps pour entrer dans la pleine faveur de Dieu. C’est ce moment-là, à la mort du vieil homme ; quand l’esprit prend définitivement le pouvoir sur l’âme et le corps. C’est pour cette raison que nous sommes exhortés à travailler pour parvenir au repos. Car c’est ici le repos. Elisée allait se reposer de sa longue marche, avec son père Elie, qui était prêt à partir. La réponse du jeune prophète à la question fut très préoccupante pour Elie. Il dit : Je veux une double portion de ton esprit. Voyez la demande du jeune prophète. N’est-ce pas que c’était légitime, étant donné qu’il a été appelé prophète à la place d’Elie ? Oui, c’est légitime ! C’est son droit le plus absolue. Mais Elisée devrait se rendre compte que la chose qu’il demandait était une chose difficile à obtenir.

En effet, l’Epouse a été appelée prophète à la place d’Elie dans notre génération. C’est elle qui va révéler Jésus-Christ dans les nations. Comme Elisée, Elle est aussi appelée à hériter le manteau d’Elie en double portion pour accomplir la volonté de Dieu dans notre génération. Mais tous ceux qui aspirent à cet héritage doivent se rendre compte que c’est une chose difficile à obtenir. La puissance de Dieu est une chose difficile à obtenir. Aujourd’hui, nous demandons la révélation de l’amour divin véritable en nous, la sainteté, la délivrance du péché, parce que nous voulons paraître sans tâches, ni rides, ni rien de semblable. Nous demandons que le règne de Christ vienne, que notre vieil homme soit effectivement mis à mort dans notre vie. Nous demandons la plénitude de la vie de Jésus-Christ. C’est cela la double portion du manteau d’Elie ; la révélation de l’amour divin dans l’Epouse. Nous demandons ces choses parce que nous savons que c’est ce qu’il nous faut aujourd’hui dans ce monde pour vaincre les puissances des ténèbres. Mes bien-aimés, sans amour, il n’y a pas de victoire en Christ. Sans sainteté, il n’y a pas de victoire en Christ. Sans la puissance de Dieu, il n’y a pas de victoire en Christ. Notre victoire passe par là. Mais nous devons nous rendre compte que toutes ces choses que nous demandons sont difficiles à obtenir. C’est la réponse directe que l’Esprit donna à notre Assemblée au sortir d’un régime de prière de 21 jours. « Tu demandes une chose difficile » Quand j’ai reçu cette réponse, je l’ai adressée au peuple de Dieu.

Tout ce que nous demandons aujourd’hui au Seigneur est légitime, car ces demandes sont selon Sa volonté. Et nous prions d’après une révélation. Mais nous devons tous comprendre que ces choses que nous demandons sont difficiles à obtenir parce que ce sont les trésors du ciel. Mais la difficulté ne se trouve pas chez Dieu. Non ! C’est pour nous que c’est difficile. Pour le ciel, ce n’est pas difficile, mais pour nous, c’est difficile. Ce n’est pas le ciel qui doit faire des efforts pour nous donner ces choses que nous demandons, mais c’est à nous que des efforts sont demandés parce que ces richesses spirituelles sont incompatibles avec la vie charnelle. C’est pour cette raison que nous ne devons pas nous décourager. Mais comme Elisée, nous devons faire le parcours avec Elie, jusqu’à traverser le grand fleuve de la mort.

Elie avait dit à Elisée ce qu’il devrait faire pour avoir la puissance du manteau en double portion. 10 Elie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi ; sinon, cela n’arrivera pas. Elisée devrait avoir la vision de l’enlèvement pour hériter le manteau. Avons-nous compris mes frères et sœurs ? En effet, le Message du Temps de la fin que nous avons reçu est venu pour nous préparer pour l’enlèvement. C’est sa mission première. Donc la puissance de Dieu qui l’accompagne s’inscrit dans ce cadre-là. Nous aurons l’héritage d’Elie dans cette vision spirituelle. C’est de la vision de l’enlèvement que provient la puissance de Dieu. Celui qui a aujourd’hui la vision de l’enlèvement se prépare pour l’enlèvement. Il travaille à se sanctifier, à se purifier et à se séparer du monde et de sa débauche. Celui qui a la vision de l’enlèvement cultive la paix avec tous et vit dans la promotion de l’Amour divin. Celui qui a la vision de l’enlèvement est obligé de faire mourir le vieil homme par les exercices spirituels.

Nous demandons une chose légitime et appropriée. Nous sommes effectivement à l’heure du Saint-Esprit, au diapason du chronogramme de Dieu, mais nous devons nous rendre compte que même si la chose demandée est légitime, elle demeure difficile à obtenir pour nous. Ce n’est pas impossible, mais c’est difficile à obtenir. Alors Dieu nous a exhortés au courage, à la patience et à la persévérance. Durant les âges de l’Eglise, plusieurs ont profané l’héritage de Dieu, mais dans cette fin des temps, notre héritage ne sera pas profané.

Personnellement, je suis heureux que cette chose ne soit pas facile à obtenir, parce que si c’était aussi facile, ça serait à la portée de tout le monde ; en ce moment, ça ne serait plus un trésor du ciel. Or ce que nous demandons provient de la divinité Elle-même. Une vie sans tâche, ni rides spirituelles est l’essence même de Dieu, comme l’Amour, la Pierre de faîte. L’exercice de la puissance, de l’autorité et du pouvoir dans l’humilité et la simplicité sont l’essence même de la divinité. Ce sont les trésors du ciel. Mes frères, ce qu’il faut à l’Epouse de Christ, c’est l’essence même de la divinité, en remplacement du vieil homme qui a été crucifié sur la croix.

Ces choses ne sont pas difficiles pour Dieu, mais pour nous, à cause de notre faiblesse et de notre irrésolution. Ces choses sont difficiles à cause de notre désir de continuer à vivre, alors que Dieu nous appelle à accepter de mourir à nous-mêmes. Nous voulons continuer à donner du plaisir à notre chair et non à l’esprit. Mon frère, ma sœur, sache que tu demandes une chose difficile, si tes prières ressemblent à ce que je suis en train d’exposer. De toutes les façons, tous ceux qui vont dans l’enlèvement font les mêmes prières, parce qu’ils ont la même source d’inspiration et la même vision.

Savons-nous de quel esprit sommes-nous animés ? Je me souviens que Jésus avait dit une chose pareille à Ses disciples.

54 Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ? 55 Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés.56 Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg. (Luc 9 :54-56)

Ces disciples voulaient se venger des populations qui ne voulaient pas de Jésus dans leur territoire. Les frères voulaient faire descendre le feu du ciel pour les consumer ; alors, elles seraient perdues. Mais le Maître ne voulait pas de cela, et les reprit. Pour eux, ils étaient animés d’un esprit de vengeance et non de salut, ni de pardon. Mais nous devons comprendre que la puissance de Dieu a des fondements solides sur lesquels Elle se repose dans notre vie. Ces fondements sont : l’Amour – le Pardon - la Paix et l’humilité. Si ces quatre piliers ne sont pas dans notre vie, nous sommes en danger. Mais les trois autres piliers sont compris dans l’Amour. Car celui qui a de l’Amour pardonne, cultive la paix et est suffisamment humble.

Certes, nous demandons des choses difficiles, mais elles ne sont pas impossibles à obtenir, il nous suffit d’accepter de mourir. Quel esprit nous anime si nous demandons à Dieu de nous donner l’Amour, la sainteté, la piété et l’humilité ? Quel esprit nous anime si nous demandons à Dieu de nous donner Sa puissance – notre héritage ? Croyez-moi, celui qui demande ces choses et les recherche de tout son cœur est animé d’un bon esprit. Il a en lui la semence de la perfection et aspire à l’accomplissement de la volonté de Dieu dans sa vie. Pour lui, la fin viendra, l’achèvement de Dieu, par la pose de la Pierre de faîte que nous attendons.

Il y en a qui croient que c’est une chose facile. Beaucoup pensent que c’est facile d’obtenir ce que l’Eglise attend et pourtant ils ne l’ont pas encore obtenu. Ils pensent qu’il suffit de croire simplement et la chose arrive. Mais la foi que nous connaissons dans la Bible n’est pas sans les œuvres. Cette foi qui est vraie n’est pas sans les exercices et les efforts spirituels. Beaucoup attendent que leur passivité produise un miracle de Dieu, mais ça ne sera pas un miracle de Dieu, mais un miracle mensonger, qui vient des émotions de la chair. Une vie passive ne produit pas ce que nous demandons et attendons. Malheureusement, c’est dans cette séduction que se trouvent plusieurs croyants du Message qui ont mal compris les prédications du prophète et qui ont tordu leur sens pour se perdre.

Que Dieu soit béni mes frères et sœurs. Oh combien sont-ils qui aspirent à ces choses ? Combien sont-ils qui aspirent à la vision de l’enlèvement ? Depuis toujours et dans chaque génération, il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. Peu parviennent à voir la porte étroite pour emprunter le chemin resserré, sur lequel on demande des choses difficiles. Regardez dans cette histoire d’Elie et d’Elisée ! Les autres fils des prophètes n’avaient pas suivi Elie, parce qu’ils n’étaient pas intéressé par son héritage. Ils ne voulaient pas de cette chose difficile à obtenir. Ces fils des prophètes n’avaient pas traversé le grand fleuve de la mort et de la séparation d’avec le monde. Ils étaient restés de l’autre côté pour voir ce qui allait se passer. Mais après avoir obtenu le manteau d’Elie, Elisée est revenu de la mort, en traversant à nouveau le fleuve. Il n’était plus le même prophète, il n’avait plus la même apparence. Il était entré pleinement dans son Ministère parce que son maître n’était plus là. C’est ce qui doit nous arriver à tous.

Nous devons tous entrer dans la mort et revenir à la vie de la puissance de Dieu. Cette vie de résurrection doit être manifestée en chacun d’entre nous. Le vieil homme doit mourir pour laisser la place à la révélation de notre divinité. C’est une chose difficile à obtenir. C’est pour cette raison qu’il faut persévérer dans la vision de l’enlèvement. Nous remercions le Seigneur pour Son œuvre et nous nous attendons à Lui pour son avancement. Que Son nom soit loué parmi Son peuple et dans la joie de notre cœur. Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi ; sinon, cela n’arrivera pas.

En Christ notre Seigneur

Fr M’BRA Parfait