Publication: 28 décembre 2019
Temps de lecture: ~ 4 minutes
Auteur: Samuel Pouyt
Qu’est-ce qu’un type dans la Bible?

Pour le dire simplement, un type est une histoire, un objet ou encore une personne de l’Ancien Testament (mais aussi dans le Nouveau Testament) qui peut être vu comme ayant une dimension prophétique ou ayant un sens prophétique. Nous pouvons voir l’accomplissement de ce type dans le nouveau testament ou même à notre époque.

Quand nous disons que nous devons « sortir de l’Egypte ». Nous ne parlons pas de l’Egypte actuelle, nous nous référons à l’histoire de l’Ancien Testament qui parle du miracle que Dieu a accompli pour sortir les Hébreux du pays d’Egypte. Dans ce cas là le mot Egypte est synonyme, par exemple, du mot esclavage.

Nous pouvons argumenter qu’« être en Egypte » représente, pour nous les chrétiens, l’esclavage spirituel. Quand nous sommes dans le monde, nous vivons dans un esclavage spirituel. L’histoire des Hébreux libéré d’Egypte est prophétique car elle annonce la liberté que nous pouvons aujourd’hui gagner en Christ. Nous pouvons être libéré d’Egypte, c’est à dire être libéré de l’esclavage spirituel.

### Que dit la Bible au sujet des types ?

Les types ne sont pas qu’une supposition. La Bible en parle.

Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam, lequel est la figure de celui qui devait venir. (Romains 5:14)

Ici, le mot “figure” est traduit du grec τύπος (typos) qui a donné le mot “type”. Ici la Bible est claire. Adam est un type celui qui devait venir: Christ.

16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: 17 c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. (NEG 1979. Colossiens 2:16-17)

L’expression “l’ombre des choses à venir” transmet la même idée que le mot type. Cela représente une chose meilleure qui doit venir ou qui a été prédite. Dans sa lettre aux Colossiens Paul explique que nous ne sommes pas soumis à la loi car la loi n’était que l’ombre des choses à venir, quelque chose de mieux qui était déjà là alors que Paul écrivait.

Paul exprime la même idée dans sa lettre aux Hébreux :

ils célèbrent un culte, image et ombre des choses célestes, comme Moïse en fut divinement averti lorsqu’il allait construire le tabernacle: Aie soin, lui fut-il dit, de tout faire d’après le modèle qui t’a été montré sur la montagne. (NEG 1979. Hébreux 8:5)

Le mot « image » utilisé en conjonction avec le mot « ombre » est la traduction du mot ὑπόδειγμα (hypodeigma) qui veut dire exemple ou imitation. Ainsi le tabernacle est un type des choses qui devaient venir. C’est une imitation terrestre des réalités célestes auxquels Moïse et les Hébreux n’avaient pas accès.

Dans cette vidéo nous voulons simplement expliquer ce qu’est un type. Nous allons ensuite développer sur le Sabbat, la Loi, la nourriture et d’autres sujets dans notre prochaine vidéo.

Nous pouvons trouver un autre mot dans la Bible qui a le même sens que le mot « type » :

C’est un symbole pour le temps présent; il signifie que les dons et sacrifices présentés ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte; (NEG 1979. Hébreux 9:9)

Le mot « symbole » dans le texte grec est le mot παραβολή parabolē qui peut être traduit par le mot parabole ou similitude. Un des sens de ce mot est, en accord avec le mot G3850 de la concordance Strong : « une histoire terrestre ayant une signification céleste ».

Nous pouvons encore un autre mot qui n’apparaît que deux fois dans le Nouveau Testament. C’est le mot ἀντίτυπος (antitypos). Il apparaît dans Romains 9:24 et 1 Pierre 3:21

Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. (Romain 9:24)

Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus- Christ (NEG 1979. 1 Pierre 3:21)

Le mot antitype ne veut pas dire un type qui est oppose à un autre. Cela veut dire qu’il ressemble à un autre. Le préfixe « anti- » à deux significations : contre, opposé et « au lieu de », « à la place de ». Le mot Strong G499 définit clairement les antitypes comme étant la contrepartie d’un type et non son opposé.

Ainsi nous pouvons voir que la Bible donne plusieurs exemples de types et nous en avons rassemblés cinq. La notion de type n’est pas une invention récente mais elle fait partie à part entière de la Parole de Dieu et c’est une clef pour comprendre la connexion qui existe entre le Nouveau et l’Ancien Testament. Un type n’est pas une interprétation. Nous avons vu que la Bible elle-même parle de quelques types, mais il y en a bien plus qui sont cachés dans la Parole de Dieu. Dieu parle à Son peuple aujourd’hui. Il révèle des connaissances cachées et des secrets qui peuvent être révélés dans Sa Parole. Dieu révèle beaucoup de types pour que nous puissions mieux comprendre Sa Parole, mais il y a aussi beaucoup de types qui sont très connus et qui s’expliquent d’eux-même.

Dans notre prochain article, nous allons explorer certains types pour avoir une meilleure compréhension de la raison pour laquelle un chrétien est libre et peut manger de tout et qu’il ne doit pas garder les samedi comme étant le Sabbat (ni aucun autre jour d’ailleurs).