Publication: 1 août 2006
Temps de lecture: ~ 35 minutes
Auteur: Parfait M'bra
Download
Prenez courage
Exhortation spéciale d'août 2006 (Première exhortation du mois)

Je voudrais de manière spéciale adresser une Parole d'exhortation pour ce mois d'Août à tous les frères et sœurs qui sont reliés dans la chaîne de prière et d'intercession avec nous, en Afrique de l'ouest (Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Togo), en Afrique centrale (Congo Brazza, RDC, Gabon), en Europe (Angleterre), en Haïti, et à Madagascar, au moment où nous entamons la phase pratique de l'œuvre du réveil sur ce site. Par mes mains, le Seigneur Jésus-Christ, le Dieu Tout-Puissant vous dit : Prenez courage ! Le courage est la force de caractère qui fait supporter la souffrance et qui fait aussi braver le danger.

Prenez courage mes frères et sœurs ! vous qui avez compris que les promesses de Dieu s'acquièrent dans le combat spirituel. Je voudrais insister sur ce fait au moment où nous entrons dans cette œuvre d'intercession. Le Seigneur nous a promis la pluie de l'arrière-saison, mais Il nous demande de prier pour la pluie dans Zacharie 10 :1-2 : Demandez à l'Eternel la pluie, la pluie du printemps ! L'Eternel produira des éclairs, Et il vous enverra une abondante pluie, Il donnera à chacun de l'herbe dans son champ. Car les théraphim ont des paroles de néant, les devins prophétisent des faussetés, les songes mentent et consolent par la vanité. C'est pourquoi ils sont errants comme un troupeau, Ils sont malheureux parce qu'il n'y a point de pasteur…

Le prophète Elie avait prophétisé qu'il n'y aurait pas de pluie pendant sept ans en Israël parce que le roi Achab avait détourné les regards du peuple de Dieu vers des dieux étrangers. Ce fut seulement le défi du mont Carmel qui mit fin à l'idolâtrie d'Israël et à la saison sèche. Bien que la pluie fût annoncée par Elie lui-même, il pria avant qu'elle ne tombe : Et Elie dit à Achab : Monte, mange et bois ; car il se fait un bruit qui annonce la pluie. Achab monta pour manger et pour boire. Mais Elie monta au sommet du Carmel ; et, se penchant contre terre, il mit son visage entre ses genoux, et dit à son serviteur : Monte, regarde du côté de la mer. Le serviteur monta, il regarda, et dit : Il n'y a rien. Elie dit sept fois : Retourne. A la septième fois, il dit : Voici un petit nuage qui s'élève de la mer, et qui est comme la paume de la main d'un homme. Elie dit : Monte, et dis à Achab : Attelle et descends, afin que la pluie ne t'arrête pas. En peu d'instants, le ciel s'obscurcit par les nuages, le vent s'établit, et il y eut une forte pluie.(1 Rois 18 :41-45).

Aujourd'hui, les serviteurs de Dieu ne doivent pas seulement annoncer la pluie du réveil du bout des lèvres au peuple de Dieu, mais doivent le conduire dans des exercices spirituelles pratiques qui aboutissent à l'avènement de cette abondante pluie que nous attendons tous dans l'Eglise. Comme Elie, il faut entrer dans les prières d'intercession en faveur de la pluie, comme le Seigneur nous le demande dans Zacharie, parce que la sécheresse est bien établie parmi nous. Nous sommes dans la sécheresse spirituelle, comme des idolâtres. Que le Seigneur ait pitié de nous. Nous devrons intercéder comme Elie jusqu'à ce qu'un petit nuage nous soit annoncé dans le Corps de Christ.

En effet, Dieu n'oublie pas, mais Il aime qu'on rappelle à Son souvenir, Ses propres promesses. C'est pour cette raison qu'il se trouve toujours des intercesseurs dans les âges de l'Eglise. Pour l'amour de Sion je ne me tairai point, Pour l'amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s'allume. (Es 62 :1)

Sur tes murs, Jérusalem, j'ai placé des gardes ; Ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui la rappelez au souvenir de l'Eternel, Point de repos pour vous ! Et ne lui laissez aucun relâche, Jusqu'à ce qu'il rétablisse Jérusalem Et la rende glorieuse sur la terre (Es 62 :6-7).

Celui à qui on ne doit point laisser de relâche est bel et bien le Seigneur Dieu. C'est à Lui qu'on doit crier dans les prières d'intercession jusqu'à ce qu'Il nous envoie ce qu'Il nous a promis. Dans tous les âges, les moments de réveil connus dans l'histoire de l'Eglise furent toujours précédés par de vastes mouvements de prière et d'intercession. Cela a toujours été ainsi. Et cela sera jusqu'à la fin.

Le Seigneur Dieu avait promis le pays de Canaan à Abraham et à sa descendance, mais Josué et le peuple de la promesse entrèrent dans la terre promise les armes à la main – avec des morts et des blessés. A chaque promesse de Dieu est attaché un combat spirituel. En conséquence, celui qui veut entrer dans sa promesse doit mener le combat spirituel qui s'impose à lui. Plusieurs parmi nous refusent de mener les combats qui s'imposent à eux et espèrent quand même entrer en possession des promesses. Sur cette question, il est très avantageux de s'en tenir seulement à ce qui est écrit. Il y a bel et bien un prix à payer pour aller dans l'enlèvement. Et le prix à payer est celui qui est réclamé aux vainqueurs. Celui qui refuse de payer ce prix n'entrera pas.

Evoquer les promesses de Dieu à longueur de journée n'est pas la voie indiquée pour les posséder. Il existe une seule voie dans la bible : les exercices spirituels pratiques, c'est à dire aussi l'exercice pratique de la foi. Notre frère Branham disait dans son témoignage que son corps spirituel était plein de blessures, parce que tout ce qu'il avait obtenu de Dieu, avait été possible seulement par la prière. Malheureusement, les chrétiens du Message du temps de la fin ne prient pas beaucoup. Ils parlent beaucoup mais prient peu. Nous sommes riches en théorie et pauvres en démonstration et en expériences. Les expériences nous manquent parce que nous manquons d'exercices spirituels.

Le Seigneur Jésus avait fait la promesse du baptême de l'Esprit en ces termes : Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu'ai-je à désirer, s'il est déjà allumé ? Il est un baptême dont je dois être baptisé , et combien il me tarde qu'il soit accompli! (Luc 12 :49-50). Cette promesse se réalisa à la chambre haute, au lieu de prière des disciples (Act 1 :12-14).

Le Seigneur dit ‘' prenez courage'' à tous ceux qui ont compris la nécessité d'entrer en communion particulière avec Dieu dans les jeûnes et les prières, au sein de cette chaîne de prière. Ce n'est pas que nous n'avons jamais été en communion avec Dieu, mais je veux seulement souligner la particularité de cette expérience que nous voulons ensemble vivre entre nous et aussi avec le Seigneur. Prenez courage ! Car celui qui veut entrer en possession de sa promesse doit prendre courage parce que devant lui se trouve l'adversité.

Lorsque Josué devait entrer en Canaan avec le peuple, le Seigneur Dieu lui apparut et lui dit : Fortifie-toi et prends courage, car c'est toi qui mettras ce peuple en possession du pays que j'ai juré à leurs pères de leur donner. Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t'a prescrite ; ne t'en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras (Josué 1:6-7). Du courage, Josué et le peuple entier en avaient besoin et Dieu le savait, c'est pourquoi Il vint à lui pour le tranquilliser.

Le pays de Canaan était habité par des dieux étrangers, c'est à dire des démons qui devaient maintenant prendre la fuite devant les enfants d'Israël, adorateurs du Dieu très haut. Alors le combat devrait être très rude, et les dirigeants du peuple de Dieu avaient besoin de courage pour galvaniser les troupes au combat. Alors fortifiez-vous et prenez courage !

Aujourd'hui, plusieurs frères dans l'Eglise sont gagnés par le découragement,parce que la puissance de Dieu ne se manifeste pas parmi nous comme cela devrait être. Mais à qui la faute ? Il est évident que la faute n'est pas à Dieu, car Dieu ne change pas. Dans tous les âges, Il demeure le même. Selon le célèbre passage d'Hébreux 13 :8 : Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement…

Sûrement que le changement vient des chrétiens. Ce sont les croyants de l'âge de Laodicée qui ont changé vis-à-vis de Dieu. C'est nous qui avons fait Dieu menteur. C'est à dessein que le message d'Apocalypse 3 :14 adressé à notre âge est sans éloges. Dieu ne loue en rien les chrétiens de l'âge de Laodicée parce que leurs œuvres sont mauvaises.

Discerner le Corps de Christ

L'Eternel Dieu n'a pas changé mais Il est le même. En conséquence, la situation de tiédeur et d'assoupissement généralisée de l'Eglise devrait interpeller les frères et sœurs ainsi que tous les serviteurs de Dieu. Il y a des frères et sœurs qui croient que cette situation de tiédeur se trouve dans la volonté de Dieu. Ceux qui croient de cette manière doivent relire Apocalypse 3 :14-22 pour comprendre que le fait d'être tiède ne vient pas de Dieu : Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu : Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

La vie de tiédeur vient de l'assoupissement et du sommeil spirituels dans lequel est plongée l'Eglise en ce moment. C'est réellement maintenant que l'Eglise vit Apocalypse 3 :14-22, parce que l'âge de Laodicée a bel et bien commencé avec le réveil en 1906 aux USA. Au temps de frère Branham, l'Eglise n'était pas vraiment dans la tiédeur. Au contraire, la puissance de Dieu a été manifestée dans le monde, à partir des Etats-Unis. Le mouvement pentecôtiste avait gagné le monde entier avec les évangélistes américains.

Aujourd'hui nos péchés nous ont ramenés dans l'assoupissement et le sommeil, parce que la gloire de Dieu nous a quittés. C'est ainsi dit le Seigneur :

Non, la main de l'Eternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l'empêchent de vous écouter. Car vos mains sont souillées de sang, Et vos doigts de crimes ; Vos lèvres profèrent le mensonge, Votre langue fait entendre l'iniquité. Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture ; Ils s'appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime. Ils couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d'araignée. Celui qui mange de leurs œufs meurt ; Et, si l'on en brise un, il sort une vipère. Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement, Et ils ne peuvent se couvrir de leur ouvrage ; Leurs œuvres sont des œuvres d'iniquité, Et les actes de violence sont dans leurs mains. Leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang innocent ; Leurs pensées sont des pensées d'iniquité, Le ravage et la ruine sont sur leur route. Ils ne connaissent pas le chemin de la paix, Et il n'y a point de justice dans leurs voies ; Ils prennent des sentiers détournés : Quiconque y marche ne connaît point la paix…

La plupart des Assemblées du Message du temps de la fin ne connaissent pas la paix à cause des querelles entre serviteurs de Dieu. Il y en a qui ont inventé des doctrines pour vivre dans la débauche sexuelle et la domination dans le peuple. Nous sommes tous dans un corps et un péché commis quelque part par un frère ou une assemblée souille et affaiblit tout le Corps. En effet, c'est logiquement en notre milieu que nous devons avoir la signification réelle de ce qu'est le Corps de christ. Toute l'Eglise est affectée par la vie de débauche et de souillure des membres du Corps. C'est pourquoi : l'arrêt de délivrance est loin de nous, Et le salut ne nous atteint pas ; Nous attendons la lumière, et voici les ténèbres, La clarté, et nous marchons dans l'obscurité. Nous tâtonnons comme des aveugles le long d'un mur, Nous tâtonnons comme ceux qui n'ont point d'yeux ; Nous chancelons à midi comme de nuit, Au milieu de l'abondance nous ressemblons à des morts…

Acan seul avait péché, mais son péché affecta tout Israël dans la défaite parce que Dieu considérait Israël comme un seul peupleune seule nationune seule famille, la famille d'Abraham, Son serviteur. Dans le Corps de Christ, nous formons aussi une seule famille, un seul peuple, une seule armée comme l'armée d'Israël dans laquelle chacun a sa place pour combattre. Parlant du péché d'Acan, la Bible dit : Les enfants d'Israël commirent une infidélité au sujet des choses dévouées par interdit. Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérach, de la tribu de Juda, prit des choses dévouées. Et la colère de l'Eternel s'enflamma contre les enfants d'Israël... Josué envoya de Jéricho des hommes vers Aï, qui est près de Beth-Aven, à l'orient de Béthel. Il leur dit : Montez, et explorez le pays. Et ces hommes montèrent, et explorèrent Aï. Ils revinrent auprès de Josué, et lui dirent : Il est inutile de faire marcher tout le peuple ; deux ou trois mille hommes suffiront pour battre Aï ; ne donne pas cette fatigue à tout le peuple, car ils sont en petit nombre. Trois mille hommes environ se mirent en marche, mais ils prirent la fuite devant les gens d'Aï. Les gens d'Aï leur tuèrent environ trente-six hommes ; ils les poursuivirent depuis la porte jusqu'à Schebarim, et les battirent à la descente. Le peuple fut consterné et perdit courage.

L'analyse du texte montre bien que le Seigneur accuse d'abord tout Israël avant d'en arriver à l'individu Acan. Les conséquences de ce péché furent des pertes en vie humaine : Les gens d'Aï leur tuèrent environ trente-six hommes. Plusieurs familles furent endeuillées par la convoitise d'Acan. Lorsqu'il fut découvert, il fut lapidé par toute la communauté : Josué et tout Israël avec lui prirent Acan, fils de Zérach, l'argent, le manteau, le lingot d'or, les fils et les filles d'Acan, ses boeufs, ses ânes, ses brebis, sa tente, et tout ce qui lui appartenait ; et ils les firent monter dans la vallée d'Acor. Josué dit : Pourquoi nous as-tu troublés ? L'Eternel te troublera aujourd'hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida, et l'on éleva sur Acan un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd'hui. Et l'Eternel revint de l'ardeur de sa colère. C'est à cause de cet événement qu'on a donné jusqu'à ce jour à ce lieu le nom de vallée d'Acor (Jos 7 :24-26).

L'exemple du péché d'Acan illustre bien le lien mystérieux qui existe dans le Corps de Christ. Dieu voit l'Eglise issue du Message du temps de la fin comme un seul Corps qui doit se repentir de son péché. L'unité de la foi et de l'Esprit ne peut s'opérer sans la repentance dans le Corps de Christ. Les querelles, les divisions, les séparations, les calomnies et la rébellion contre les serviteurs de Dieu ont affecté le Seigneur Jésus. Alors, Son secours se tient éloigné de nous, c'est pourquoi : Nous attendons la délivrance, et elle n'est pas là, Le salut, et il est loin de nous. Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, Et nos péchés témoignent contre nous ; Nos transgressions sont avec nous, Et nous connaissons nos crimes. Nous avons été coupables et infidèles envers l'Eternel, Nous avons abandonné notre Dieu ; Nous avons proféré la violence et la révolte, Conçu et médité dans le cœur des paroles de mensonge ; Et la délivrance s'est retirée, Et le salut se tient éloigné…

L'Eglise doit se repentir avant de réclamer la pluie de l'arrière-saison. Rien en ce qui concerne le dernier réveil ne se fera en dehors des Saintes Ecritures. Lorsque Dieu est fâché, il faut lui demander pardon et rappeler à Son souvenir Ses promesses à l'endroit de Son peuple. Non, la main de l'Eternel n'est pas courte, ni Son oreille trop dure pour nous entendre, mais ce sont nos péchés qui mettent une barrière entre nous. Les Assemblées sont en ruines à cause de nos péchés. Dans cette affaire, tous sont coupables.  Mais que ceux qui croient être nets sachent qu'ils sont dans un Corps spirituel et que des péchés commis en Europe ou en Afrique peuvent influencer la force de tout le Corps dans le combat. C'est cela le lien mystérieux qui existe à l'intérieur du Corps de Christ. Paul a présenté le Corps de Christ comme une pâte. Une fois que le levain y entre, il fait monter toute la pâte. C'est ainsi que le péché d'une seule assemblée locale peut affaiblir tout le Corps.

Alors, Pourquoi l'homme vivant se plaindrait-il? Que chacun se plaigne de ses propres péchés. Recherchons nos voies et sondons, Et retournons à l'Eternel ; Elevons nos cœurs et nos mains Vers Dieu qui est au ciel : Nous avons péché, nous avons été rebelles ! Tu n'as point pardonné ! Tu t'es caché dans ta colère, et tu nous as poursuivis ; Tu as tué sans miséricorde ; Tu t'es enveloppé d'un nuage, Pour fermer accès à la prière. Tu nous as rendus un objet de mépris et de dédain Au milieu des peuples (Lam 3 :39-44).

Chaque membre dans le Corps de Christ doit considérer la situation de l'Eglise, se plaindre de son péché et demander pardon à Dieu. Mais malheureusement, ceux qui se rendent compte de cette situation ne sont pas nombreux. C'est pour cette raison que le Seigneur cherche des intercesseurs, des hommes et des femmes pour se tenir à la brèche en faveur de l'Eglise. S'il en trouve, Il fera grâce.

Il voit qu'il n'y a pas un homme, Il s'étonne de ce que personne n'intercède ; Alors son bras lui vient en aide, Et sa justice lui sert d'appui. 17 Il se revêt de la justice comme d'une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut ; Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d'un manteau (Es 59 :16).

Ses sacrificateurs violent ma loi et profanent mes sanctuaires, ils ne distinguent pas ce qui est saint de ce qui est profane, ils ne font pas connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, ils détournent les yeux de mes sabbats, et je suis profané au milieu d'eux. Ses chefs sont dans son sein comme des loups qui déchirent leur proie ; ils répandent le sang, perdent les âmes, pour assouvir leur cupidité. Et ses prophètes ont pour eux des enduits de plâtre, de vaines visions, des oracles menteurs ; ils disent : Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel ! Et l'Eternel ne leur a point parlé. Le peuple du pays se livre à la violence, commet des rapines, opprime le malheureux et l'indigent, foule l'étranger contre toute justice. Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n'en trouve point. Je répandrai sur eux ma fureur, je les consumerai par le feu de ma colère, je ferai retomber leurs oeuvres sur leur tête, dit le Seigneur, l'Eternel (Ez 22 :26-30).

A ceux qui ont décidé de prendre à cœur cette œuvre, je dis : prenez courage ! Ne t'ai-je pas donné cet ordre : Fortifie-toi et prends courage ? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Eternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras (Jos 1:9). Dieu est avec chaque membre de cette chaîne de prière. Vous aurez vous-mêmes le temps de vous en rendre compte, parce qu'il s'agit d'une œuvre particulière pour tout le Corps de Christ.

C'est Joab, le chef de l'armée de David qui parlait à son frère Abischaï en ces termes : Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours ; et si les fils d'Ammon sont plus forts que toi, j'irai te secourir (la solidarité dans le combat).

Sois ferme, et montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l'Eternel fasse ce qui lui semblera bon ! Joab, avec son peuple, s'avança pour attaquer les Syriens, et ils s'enfuirent devant lui (2 Sam 10 :9-11).

Que le nom glorieux du Seigneur soit béni ! Mes frères ! soyons solidaires dans le combat spirituel. Aimons-nous dans cette œuvre de prière, afin de prier tous avec le cœur, les uns pour les autres. Que cette œuvre de prière ne soit pas comme un fardeau qu'on se sent obligé de porter. Prions dans la joie et l'amour pour le Seigneur Jésus et pour les frères. Montrons du courage pour notre peuple qui est le peuple saint de Dieu. Montrons du courage parce qu'il s'agit de l'œuvre du Seigneur Jésus. Montrons du courage pour les Assemblées du Dieu vivant que Satan est en train de décimer par les démons de la division et des fausses doctrines.

Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l'Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t'abandonnera point (Deut. 31:6).

### Le Seigneur a vu votre courage

Dans le Nouveau Testament, le Seigneur a réconforté plusieurs croyants qui exerçaient leur foi dans Sa puissance :

Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés (Mat 9:2).

Jésus se retourna, et dit, en la voyant : Prends courage, ma fille, ta foi t'a guérie. Et cette femme fut guérie à l'heure même (Mat 9:22).

Jésus s'arrêta, et dit : Appelez-le. Ils appelèrent l'aveugle, en lui disant : Prends courage, lève-toi, il t'appelle (Marc 10:49).

Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde (Jean 16:33).

La nuit suivante, le Seigneur apparut à Paul, et dit : Prends courage ; car, de même que tu as rendu témoignage de moi dans Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage dans Rome (Actes 23:11).

A l'instar de tous ces frères, le Seigneur nous dit : prenez courage, car votre délivrance n'est plus loin. Nous entamerons les premiers sujets de prière dans un jeûne de repentance pour dire à notre Père que nous sommes conscients que l'Eglise a péché et qu'Il veuille nous pardonner. C'est pourquoi je finirai cette exhortation en donnant quelques brèves informations sur le jeûne. Pour moi, le jeûne de devrait pas être seulement un enseignement mais une vie.

### Qu'est que c'est que jeûner ? (Esaïe 58)

Jeûner : c'est se priver volontairement de nourriture. Le jeûne est en relation avec l'humiliation, la contrition de l'âme et la repentance. En cela, celui qui jeûne doit s'abstenir de tous ce qui fait plaisir à la chair. Le jeûne est une activité spirituelle qui est présente dans toute la Bible à toutes les époques, dans l'Ancien comme dans le Nouveau Testament. Cette activité est très importante et est menée pour plusieurs raisons.

#### le jeûne est un moment agréable à Dieu

Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, un jour où l'homme humilie son âme ? Courber la tête comme un jonc, et se coucher sur le sac et la cendre, est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, un jour agréable à l'Eternel ? (Es 58 :5)

Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug ; (Es 58:6)

Celui qui jeûne doit comprendre que le Seigneur Dieu prend plaisir au jeûne. Dieu considère le moment du jeûne comme un moment agréable à Lui. Car celui qui jeûne fait plaisir à Dieu. Certes, il fait souffrir son corps dans la faim et la soif, mais qu'il sache qu'en le faisant, il fait plaisir à son Dieu. Cela doit nous fortifier de savoir que Dieu prend plaisir au jeûne. En cela, on voit que le jeûne est un acte d'adoration – un moment au cours duquel l'âme et l'esprit se détachent de la chair pour s'humilier dans la présence de Dieu. Certains frères ont peur de jeûner, parce qu'ils ne veulent pas souffrir la faim et la soif. Lorsqu'on parle de jeûner, ils ont le cœur qui bât. Ceux-là sont des chrétiens charnels – paresseux et gourmands – liés par un démon. L'arme contre ce comportement est que celui qui jeûne doit comprendre qu'il ne se prive pas seulement de nourriture mais qu'il fait plaisir à Dieu. Qui ne voudrait pas faire plaisir à Dieu dans son cœur ? Celui qui fait plaisir à Dieu dans le jeûne sera honoré.

Celui qui veut être agréable à Dieu en jeûnant, doit se tenir dans des dispositions particulières pour faire réussir son jeûne. En effet, un jour de jeûne est un jour particulier. Pendant ce jour, l'homme spirituel doit prendre garde de ne pas se livrer à ses penchants habituels comme il est écrit : Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas ? De mortifier notre âme, si tu n'y as point égard ? Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, Et vous traitez durement tous vos mercenaires. Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing ; Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour que votre voix soit entendue en haut (Es 58 :3-4).

Ceux dont la Bible parle ici ne savent pas jeûner. Ils considèrent le jour de jeûne comme les autres jours, alors qu'il ne doit pas en être ainsi. Pendant le jour de jeûne, le cœur de l'adorateur doit être directement tourné vers Dieu dans l'humiliation et la prière. Ce jour doit être très sobre dans les échanges de parole, parce que le tentateur cherchera toujours à rendre ce moment infructueux.

Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, pour frapper méchamment du poing. Certains frères ne connaissent pas la réconciliation et le pardon dans l'Eglise et pourtant ils jeûnent. Ils répondent même aux provocations les jours de jeûne sans savoir que c'est une attaque directe de l'adversaire. La Bible veut que l'homme spirituel prenne du temps devant Dieu dans le jeûne et la prière, à condition que cela se fasse comme Dieu le veut :

Voici le jeûne auquel je prends plaisir : détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug ; partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; Si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable (Es 58 :6-7).

Comme on le voit, le jour de jeûne est un moment particulier pour faire le bien. C'est pourquoi celui qui s'engage dans le jeûne est invité à réviser la position de son cœur devant Dieu. A cela sont attachées des promesses : Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement ; ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l'Eternel t'accompagnera. Alors tu appelleras, et l'Eternel répondra ; Tu crieras, et il dira : Me voici!

Si tu éloignes du milieu de toi le joug, Les gestes menaçants et les discours injurieux, Si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, Si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas_ (Es 58 :8-10).

Oh ! comme il est agréable de jeûner ! Toutes ces promesses sont pour celui qui jeûne comme le veut le jour. C'est ici la sagesse. Celui qui veut découvrir l'importance du jeûne doit sérieusement examiner les bienfaits spirituels qui sont attachées à cela tels que relatés ici.

Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement. La lumière représente la gloire de Dieu. En cela, celui qui entre en communion avec Dieu dans le jeûne expérimente ce qu'on appelle l'illumination. Son visage rayonne de la gloire de Dieu comme Moïse dont le visage rayonnait de la gloire de Dieu comme le soleil à sa descente de la montagne. Celui qui est illuminé ne peut pas subir l'influence des démons dans la séduction. Le jeûne entraîne parfois la promptitude chez Dieu. C'est pourquoi celui qui jeûne peut promptement avoir la solution à son problème.

L'Eternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, Et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, Comme une source dont les eaux ne tarissent pas. Celui qui jeûne apprend à s'approcher de Dieu et expérimente la conduite du Saint-Esprit. Un tel homme est spirituellement profond parce que son âme est en communion avec le Dieu vivant, qui lui donne la vigueur du Saint-Esprit qui est la Puissance de Dieu. Pour être continuellement arrosé par le Saint-Esprit comme un jardin, le chrétien doit jeûner. Celui qui veut conserver l'onction doit aussi jeûner. Car un chrétien qui ne s'exerce pas dans les jeûnes et les prières pratique difficilement la Parole de Dieu. En conséquence, il ne peut produire des fruits dignes de la repentance. Le jeûne vivifie l'âme et l'esprit et les rend puissants pour le combat spirituel.

Il existe plusieurs sortes de jeûne dans les Saintes Ecritures, mais je voudrais mettre l'accent sur le jeûne collectif de repentance que nous voulons proclamer à l'intérieur de la chaîne de prière pour implorer la grâce de Dieu.

Jeûne collectif de repentance

L'exemple de Ninive

La parole de l'Eternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots : Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t'ordonne ! Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l'Eternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche. Jonas fit d'abord dans la ville une journée de marche ; il criait et disait : Encore quarante jours, et Ninive est détruite !

Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive ; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d'un sac, et s'assit sur la cendre.

Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands ; Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d'eau ! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à Dieu avec force, et qu'ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables !

Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point ? Dieu vit qu'ils agissaient ainsi et qu'ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu'il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas (Jonas 3:5-10).

Les hommes de Ninive avaient péché contre Dieu et méritaient la mort. En conséquence, Dieu avait décidé de détruire toute la ville. Comme Dieu ne fait rien sans avoir averti auparavant, il envoya Jonas le prophète pour avertir la ville par la prédication. Les hommes de Ninive écoutèrent la Parole de Jonas et entrèrent dans la repentance par le jeûne et les supplications. Le roi prit le sac et la cendre avec tout le peuple et les animaux – tous furent privés d'eau et de nourriture. Alors ils obtinrent miséricorde. Dieu regretta le mal qu'Il avait résolu de faire à Ninive. Lorsque l'état spirituel d'une communauté se dégrade dans le péché, ses pasteurs sont autorisés à la conduire dans le jeûne et la prière pour implorer la grâce de Dieu en vue du pardon.

L'initiative de Néhémie

Le vingt-quatrième jour du même mois, les enfants d'Israël s'assemblèrent, revêtus de sacs et couverts de poussière, pour la célébration d'un jeûne. Ceux qui étaient de la race d'Israël, s'étant séparés de tous les étrangers, se présentèrent et confessèrent leurs péchés et les iniquités de leurs pères (Néh 9 :1-3).

Les israélites se réunirent pour jeûner et confesser leurs péchés et les péchés de leurs pères pour obtenir la faveur de Dieu qui les avait envoyés en déportation à cause de leurs péchés. Ceux parmi eux qui étaient restés en Israël avaient marié des femmes étrangères dont ils devaient se séparer. Le jeûne proclamé était pour sceller la réconciliation avec Dieu, c'est pourquoi à la fin ils dirent :

Nous promîmes de ne pas donner nos filles aux peuples du pays et de ne pas prendre leurs filles pour nos fils ; de ne rien acheter, le jour du sabbat et les jours de fête, des peuples du pays qui apporteraient à vendre, le jour du sabbat, des marchandises ou denrées quelconques ; et de faire relâche la septième année, en n'exigeant le paiement d'aucune dette. Nous nous imposâmes aussi des ordonnances qui nous obligeaient à donner un tiers de sicle par année pour le service de la maison de notre Dieu… (Néh 10 :30-32).

Ces moments de jeûnes avaient consolidé les acquis du réveil qui s'opérait parmi les enfants d'Israël à leur retour de Babylone. C'est ce moment de jeûne que nous voulons proclamer dans la chaîne de prière conformément aux Saintes Ecritures. Qui sait si Dieu nous fera grâce ? Après la défaite d'Israël face à Aïe :

Josué déchira ses vêtements, et se prosterna jusqu'au soir le visage contre terre devant l'arche de l'Eternel, lui et les anciens d'Israël, et ils se couvrirent la tête de poussière.

Josué dit : Ah ! Seigneur Eternel, pourquoi as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! si nous eussions su rester de l'autre côté du Jourdain ! De grâce, Seigneur, que dirai-je, après qu'Israël a tourné le dos devant ses ennemis ?

Les Cananéens et tous les habitants du pays l'apprendront ; ils nous envelopperont, et ils feront disparaître notre nom de la terre. Et que feras-tu pour ton grand nom ? L'Eternel dit à Josué : Lève-toi! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage ? Israël a péché ; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, et ils les ont cachées parmi leurs bagages (Jos 7 :6-10).

C'est ainsi. Le Seigneur ne cache pas Sa face à celui qui s'humilie devant lui dans le jeûne et la prière. Il dévoila la faute des israélites à Josué qui s'attela à mettre de l'ordre pour ramener la victoire dans le camp d'Israël. Certainement que le Seigneur notre Dieu ne nous cachera pas Sa face dans cette œuvre. Là-dessus, le peuple de Dieu doit avoir de la foi dans le Dieu qu'il sert.

Approchez-vous de Dieu et Il s'approchera de vous

Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera. Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d'un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. Un seul est législateur et juge, c'est celui qui peut sauver et perdre ; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ? (Jac 4 :8-12)

Mes chers frères et sœurs, approchons-nous de Dieu et Il s'approchera de nous. Cette Parole de Jacques s'adresse à des chrétiens qui se sont éloignés de Dieu par le péché. Alors ils doivent nettoyer les mains pleines de péchés et purifier leur cœur parce que le cœur est le siège de la vie chrétienne :

Il leur dit : Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller ? Car cela n'entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments. Il dit encore : Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme (Marc 7:18-23).

Plusieurs frères vivent dans les mirages et les illusions, parce qu'ils pensent qu'un cœur qui est né de nouveau ne peut pas pratiquer les œuvres dont le Seigneur parle ici. Mais qu'est ce qu'un cœur né de nouveau ? Un cœur né de nouveau est un cœur qui peut être changé et délivré de ses péchés. Mais la délivrance de ses souillures peut seulement avoir lieu par la pratique de la Parole de Dieu dans la puissance du Saint-Esprit. Mais celui qui se borne seulement à écouter la Parole et qui met de côté les exercices spirituels ne peut pas expérimenter la délivrance, même s'il est né de nouveau. C'est pour cette raison qu'il y a des scandales parmi nous.

Il existe bel et bien des frères nés de nouveau qui vivent dans les impuretés sexuelles – dans les adultères, les impudicités et les masturbations. Ils ne sont pas délivrés du péché. Tous les péchés ne disparaissent pas à la nouvelle naissance – certains disparaissent tandis que d'autres demeurent, pour lesquels des combats doivent être menés. Ce genre de péchés sont reliés à des démons qui occupent une place particulière dans notre vie. Celui qui refusent de mener les combats qui s'imposent à lui contre les impuretés sera un jour terrassé. Nos cœurs doivent être purifiés des souillures du péché.

Il est difficile à un frère de se rendre à la maison d'une prostituée, comme il lui est encore difficile d'aborder une jeune fille dans la rue pour la courtiser. Par contre, il est très facile de désirer dans son cœur la femme d'autrui qui passe dans la rue. Jésus appelle cela l'adultère. Ce péché est du même ordre que le fait de se trouver dans le lit d'une femme mariée : Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur (Mat 5:28). De même, celui qui convoite la jeune fille qui passe dans la rue pour la désirer dans son cœur est un impudique, comme l'incroyant qui vit dans la débauche, parce que l'impudicité se trouve dans le cœur.

La vie chrétienne est une vie de délivrance. En conséquence, celui qui vient à Christ doit être délivré de ses péchés. Il doit mener tous les combats qui s'imposent à lui dans sa vie de sainteté. Les frères et sœurs n'iront plus au cinéma pour regarder la pornographie, mais il existe des foyers qui vivent des scènes pornographiques dans les relations intimes. La sanctification doit aller jusque dans les relations intimes des foyers. Nos œuvres sont mauvaises parce que le monde se trouve encore dans l'Eglise. Les impuretés sexuelles et les souillures de l'âme ont détruit l'Assemblée de Jésus-Christ, ce qui a éloigné la puissance de Dieu de nous. Tous les frères et sœurs et tous les foyers qui prennent part à cette chaîne de prière doivent mettre de l'ordre dans leur vie. Cette Parole de Colossiens 3 :17 doit trouver sa place en notre milieu jusque dans les rapports intimes. Tout en nous doit être sanctifié : Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus , en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.

Je voudrais ici rappeler aux bien-aimés frères et sœurs, la mise en garde du Seigneur Dieu adressée au frère Branham, s'agissant de la popularité que j'associe à l'orgueil, l'argent et la femme. Cette mise en garde est aussi pour chaque frère dans le service divin et pour chaque enfant de Dieu parvenu à la fin des temps. Chacun doit jeûner et prier pour se débarrasser de la vie de péché et de débauche.

Souvent notre vie financière est en ruine, parce que nous ne sommes pas fidèles au Seigneur. Comme Il le dit : Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, Et vous dites : En quoi t'avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière ! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Eternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Eternel des armées (Mal 3 :8-11).

Cette situation générale fait que l'œuvre de Dieu manque de soutien financier. Mais toutes ces choses viennent de nos cœurs impurs, souillés par l'influence générale du monde.

Ce n'est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit. Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces. L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle. Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, entend mes paroles, et les met en pratique. Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s'est jeté contre cette maison, sans pouvoir l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie. Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s'est jeté contre elle : aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande (Luc 6 : 43-49).

Dans cette Parole du Seigneur, Il relie des œuvres des cœurs à la pratique de la Parole de Dieu. C'est pourquoi celui qui n'entreprend pas d'exercices spirituels pour pouvoir pratiquer la Parole de Dieu verra sa vie chrétienne comme une vie d'échec et de défaite. Approchons-nous de Dieu dans cette chaîne d'intercession avec des cœurs pures – délivrés des péchés et des souillures de l'âme. Nous disons Seigneur – Seigneur ! mais il nous est très difficile de pratiquer Sa Parole parce que nous n'entreprenons pas d'exercices spirituels. Que Dieu nous vienne en aide ! Mettons-nous ensemble parce que nous sommes faibles. Cette chaîne de prière n'est pas pour les forts mais pour les faibles. Dans le monde, les hommes disent que l'union fait la force. C'est parce que nous sommes faibles que nous nous mettons ensemble pour porter nos fardeaux. Que le Seigneur vienne au secours de notre faiblesse pour nous aider.

### Sujets de prière

Je voudrais rappeler aux membres que les sujets de prière seront émis chaque deux semaines. En conséquence, nous prions du 05 au 19 Août pour les sujets ci-après :

Sujet 1 : Les prières d'intercession débuteront le samedi 05 août 2006 dans tous les pays où sont les membres de la chaîne. Cette journée du samedi sera consacrée à un jeûne de prière de repentance. Nous demanderons au Seigneur Dieu de nous pardonner nos péchés. Nous confesserons nos péchés, les péchés de notre famille, les péchés de l'Eglise (les divisions, les querelles, les vies impures, les scandales, etc). Faisons-le en nous souvenant que nous sommes dans un Corps.

Sujet 2 : Prions pour demander à Dieu de soutenir et conduire cette œuvre d'intercession. Que ce ne soit pas l'œuvre d'un homme mais que ce soit l'œuvre de Dieu Lui-même. Qu'Il inspire tous sujets de prière qui seront proposés.

Sujets 3 : Que le Seigneur protège, fortifie et encourage chaque frère et chaque sœur qui se met à genou dans cette chaîne de prière. Qu'Il délivre chaque frère et chaque sœur de ses liens de péché et de souillure dans la chaîne de prière.

Sujet 4 : Que les membres de la chaîne prient les uns pour les autres. Que ceux qui sont en Côte d'Ivoire par exemple prient pour les autres dans les autres pays et vice versa.

Je voudrais achever cette exhortation en citant une Parole dans les Psaumes : Avec Dieu, nous ferons des exploits ; Il écrasera nos ennemis (Ps 60:12). C'est seulement avec notre Dieu et sauveur Jésus-Christ que nous ferons des exploits. C'est aussi avec Lui que nous écraserons la tête de tous nos ennemis qui nous mènent la guerre. Aucun frère quelque soit son ministère ne peut nous aider dans cette œuvre. C'est pourquoi je nous invite tous à regarder seulement au Seigneur Jésus-Christ. A Lui Seul soient la gloire et les honneurs aux siècles des siècles ! Amen !

En Christ notre Seigneur !

Fr M'BRA Parfait.