Publication: 22 février 2020
Temps de lecture: ~ 50 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Les signes d’un Ministère ou d’une œuvre authentique de Dieu

Deuxième partie

Dimanche passé, nous avons parlé des signes d’un ministère ou d’une œuvre authentique de Dieu. Nous allons continuer sur ce sujet ; mais avant, nous allons faire une révision de ce que nous avons vu. Nous avons dit qu’un signe était une preuve, une confirmation que Dieu apporte dans le cadre d’une œuvre qu’il est en train de faire. Un signe, c’est un témoignage, ça peut aussi être un jugement ou une approbation. Maintenant, nous avons noté deux types de signes : les signes intérieurs et les signes extérieurs. Les signes intérieurs, on a dit que c’était la nouvelle naissance et le baptême du Saint-Esprit et que les signes extérieurs s’accomplissaient dans les rassemblements de croyants. Comme ce matin où nous sommes rassemblés, Dieu peut manifester des signes. Là, ce n’est plus en nous, mais c’est extérieur, pour édifier l’église. La prophétie par exemple est un signe extérieur, le parler en langues également comme c’est écrit dans 1 Corinthiens 14. On a aussi les ministères de la Parole. Quand Dieu fait une œuvre, Il suscite des ministères comme les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les pasteurs, les docteurs. Tous ceux-là sont des signes de ce que Dieu est en train de faire quelque chose. Et ce sont eux-mêmes qui portent le travail que Dieu est en train de faire. Ce sont les premiers signes que Dieu manifeste parce qu’Il doit donner un message, et ce sont les ministères qui donnent cette Parole.

C’est par leur travail que le reste voit le chemin à suivre. Donc les ministères sont aussi des signes, de même que les dons, et tout cela donne la confirmation de l’œuvre. Également, on a dit que les signes se manifestaient dans un certain environnement. Il y a des conditions pour que les signes se manifestent. Les signes que Dieu donne visent aussi un objectif, qui est d’interpeler le peuple, que ce soit le peuple de Dieu ou le reste. Si vous voyez un serviteur de Dieu qui se lève et qui commence à prêcher un message, et qu’il y a des miracles, des signes qui attirent l’attention, on cherchera tous à savoir ce qui se passe !

moses-aaron-snake-pharaoh-vaera.jpg

Ce matin je voudrais revenir sur certains points pour aller plus en détail, parce qu’effectivement la dernière fois, il y a des passages qu’on n’a pas lus. Nous sommes juste passés dessus, donc on va y revenir et achever. On avait parlé des signes mensongers, des signes qui ne sont pas vrais dans le sens où ils sont établis sur le faux. On les reconnaît par le fait qu’il n’y a aucun message qui les accompagne. Ce sont des signes sans voix. On avait lu dans Exode 4, où il est dit qu’il y a toujours une voix qui accompagne les signes. Dieu ne donne pas les signes pour les donner. On doit reconnaître notre Dieu quand Il agit. Quand Dieu a envoyé Moïse, Il lui a donné des signes, mais derrière ces signes, il y avait un message adressé au peuple, pour sortir de l’Égypte. C’était aussi un message adressé à la personne de Pharaon. Tous les prophètes que Dieu suscite ont un message de la part de Dieu. Donc, si les signes accompagnent le message, c’est pour amener les gens à écouter la voix, le Message ! Il y avait une voix dans le ministère de frère Branham. Il faut savoir distinguer entre les signes et le message donné. Ceux qui étaient les contemporains de frère Branham ont vu les miracles, mais nous avons reçu le message. De même, les contemporains de Jésus ont expérimenté les miracles, les guérisons et nous n’étions pas là ! Mais aujourd’hui, nous avons le message qu’il prêchait au moment même où il faisait ces choses. Donc ce matin je vais revenir plus en détails pour qu’on puisse bien comprendre.

Il y a un élément que j’avais omis, et qui est important. Quand j’ai abordé le point concernant les différentes sphères de manifestation des signes, j’ai parlé de l’âme, de l’esprit et du corps. J’ai dit que, quand il est question du corps et de l’esprit, nous avons affaire aux signes intérieurs, qu’on ne voit pas à l’œil nu. Mais vous devez savoir que les signes intérieurs touchent des maladies intérieures, c’est-à-dire des maladies de l’âme et de l’esprit. Donc lorsque Dieu manifeste les signes, il y a des guérisons intérieures qui s’opèrent, parce qu’il y a des maladies en nous qui sont liées à nos âmes et à nos esprits.

On va revenir sur les ministères, en lisant Éphésiens 4 .7:

« Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. 8C'est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes. 9Or, que signifie: Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ? 10Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. 11Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, 12pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, 13jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, 14afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, 15mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ ».

Maintenant on va sur Romains 10 .14:

14Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche ? 15Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés ? selon qu'il est écrit: Qu'ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! 16Mais tous n'ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Esaïe dit-il: Seigneur, Qui a cru à notre prédication ? 17Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

Ces deux passages que nous venons de lire sont liés. Les premiers signes, en-dehors des signes intérieurs dont on a parlé, ce sont les ministères de la Parole. Nous avons lu qu’il y en a cinq: les apôtres, les prophètes, les évangélistes, les docteurs et les pasteurs. Il existe beaucoup de ministères dans l’église, et quand on parle de ministère, on parle de service ; le service qu’on fait dans le rassemblement des saints. Mais les cinq ministères sont liés à la prédication de la Parole de Dieu. La bible les présente comme des dons que Dieu a fait à l’Église. Non pas seulement les ministères, mais les porteurs eux-mêmes tout entier sont des dons à l’Église. Normalement, il existe des interdits sur les ministères. Ce sont des hommes ! Mais ils ont été donnés à l’Église comme des signes, parce que Dieu fait obligation à l’Église de prendre soin des ministères, à tous les niveaux ! Normalement, tel que les choses sont établies dans le royaume de Dieu, un apôtre, un prophète, un évangéliste, un docteur, un pasteur, n’a pas le droit de faire autre chose que de s’occuper du peuple de Dieu. C’est ce qui est établi normalement, dans l’Église du Dieu vivant. Leur seul travail est de prêcher l’évangile, répandre la Parole de Dieu partout pour que ceux qui écoutent soient sauvés. Mais comme le monde n’est pas toujours ce qu’il devrait être, les choses ne sont pas non plus ce qu’elles devraient être.

Dans l’ancien temps, Dieu a mis de côté les Lévites parce que c’était parmi eux qu’on prenait les serviteurs. Et il a mandaté les onze autres tribus pour les nourrir. C’est pour cela que les dîmes, les offrandes, et tout ce que vous connaissez ont été instituées. Sinon Dieu ne mange pas ! Qu’est-ce qu’Il va faire avec les dîmes et les offrandes ? Tu envoies du riz ou de l’igame dans la maison de Dieu, qu’est-ce que Dieu va en faire ? L’avez-vous déjà vu ? Non ! Mais Il a fait cela pour ses serviteurs. Car Il les a mis de côté et a placé un signe sur eux et il est dit qu’ils ne devraient pas travailler. Leurs frères les nourrissaient mais ils devraient faire le travail de Dieu et s’occuper de sa maison. Et quand Dieu veut s’adresser au grand nombre, Il appelle ceux qui sont de service parmi les Lévites. Les sacrificateurs avaient des interdits sur eux. Ils n’allaient pas n’importe où, leur vie était rattachée au tabernacle, au temple ! Ils avaient aussi une vie réglée: Ils ne touchaient pas les morts par exemple. Vous voyez frères. Mais aujourd’hui les choses ont changé, l’Église a un autre visage et ce sont les faux qui en profitent toujours. Ce sont eux qui crient partout avec un évangile de prospérité pour amener les gens à s’occuper d’eux.

Donc quand Dieu fait une œuvre authentique, les premiers signes qu’on voit à l’intérieur, c’est que Dieu suscite des ministères de la Parole authentiques ! Quand ils prêchent, celui qui écoute sait très bien qu’ils ont été appelés. Ils ont la maîtrise de la Parole et de la vision spirituelle ; ils ne disent pas n’importe quoi, ils disent clairement les choses pour qu’on comprenne et qu’on marche. Ça ce sont les premiers signes. Et leur prédication suscite dans l’Église et dans la vision, des dons parce que c’est l’onction qui est sur eux qui se répand dans le rassemblement ou l’église. Cette onction suscite des dons portés par des croyants, des frères et sœurs qui croient la même chose. Ici, on a parlé du don de prophétie, de parler en langues, mais il y en beaucoup d’autres ! Comme le don de discernement des esprits, de guérison des malades, de sagesse, de connaissance, il y a beaucoup de dons dans l’église. Même le fait de se dépouiller pour les frères, mettre ses biens à la disposition du peuple de Dieu, c’est écrit, ce sont des dons ! Oui, ce sont des dons ! Tout le monde donne, mais il y a des frères qui ont des dispositions particulières pour cela. C’est un ministère. On a tous les mêmes responsabilités en tant que croyants, mais quand vous voyez un frère qui en fait un peu plus c’est qu’il a une disposition particulière de Dieu. Sinon il y a des gens qui le font aussi, mais qui commencent à se plaindre après. Ils commencent à réfléchir et à raisonner. Par contre, il y en a qui ont la foi et qui le font avec assurance.

Barnabas est allé vendre son champ et a envoyé l’argent aux pieds des apôtres, et il est allé faire l’œuvre de Dieu. Mais quand Ananias et Saphira ont voulu tromper les apôtres ils ont eu un malheur ! En voulant bien faire, ils ont pris un malheur, parce qu’ils voulaient suivre le mouvement. On ne suit pas un mouvement ! Ce n’est pas parce que Koffi a vendu son champ que Kouadio doit aussi vendre son champ ! Tu ne sais pas ce qui s’est passé dans le cœur de Koffi pour qu’il aille vendre son champ. Il y a des dons qui sont là dans l’église, certains sont manifestes, d’autres sont endormis. Souvenez-vous qu’on a prié pour cela, pour que Dieu remplisse cette église de dons, afin que ça aide le peuple de Dieu. Pas seulement ici, mais aussi ailleurs.

Hier les parents de notre frère Coulibaly sont venus nous rencontrer pour nous dire encore merci. Ils ont dit que notre église est une église un peu spéciale. Ils ont dit qu’ils n’avaient jamais vu une église comme cela. Ses collègues ont dit la même chose. Ils ont vu des veillées funèbres, mais ce qui s’est passé avec nous était un peu particulier: une église qui est debout toute la nuit jusqu’au matin, en train de louer le Seigneur. C’est un témoignage ! Au-delà de cela, ils ont parlé de notre manière de nous vêtir, de nous comporter vis-à-vis du départ du frère. Ils ont été touchés. C’est un témoignage ! Quand l’église est remplie de bonnes dispositions, c’est comme cela. Lorsque vous allez quelque part, vous portez un témoignage avec vous, les gens vous regardent, ils voient que vous êtes différents donc ils se posent des questions, ils cherchent à comprendre. Ce genre de personnes, si un jour elles veulent se convertir, elles vont chercher à vous voir, à connaître votre lieu de rassemblement.

Donc, les premiers signes ce sont les ministères de la Parole. Après, il y a les dons qui se manifestent dans l’église. C’est la preuve que Dieu est en train de travailler. Il donne des dons et des ministères authentiques. C’est pour cela que je ne doute pas des dons. Si je doute des dons, ça veut dire que mon ministère est faux ! Parce que c’est l’onction qui est sur moi qui se répand. C’est l’onction qui est sur les frères qui prêchent ici qui se répand dans les rassemblements. Les ministères sont sous la même onction que les dons. Donc si les dons dans l’église sont faux, c’est que mon ministère est faux. A ce moment-là, on se disperse et chacun va chercher où il peut avoir la lumière. Le diable peut attaquer un don, mais dire qu’il est faux, c’est qu’alors tout est faux depuis le début ! Le faux accouche du faux, le vrai accouche du vrai ! Et nous n’irons pas jeûner 21 jours deux fois pour demander à Dieu de remplir l’église de dons, pour qu’à la fin, Il nous donne de faux dons ! Jésus a dit que le méchant sait donner de bonnes choses à ses enfants, à plus forte raison Lui qui est bon donnera de bonnes choses à ses enfants. Jésus donne de bonnes choses, de vrais dons authentiques à ses enfants. On ne va pas prier le Seigneur de nous donner des dons et puis Il va nous donner des serpents. Je ne crois pas à cela.

C’est la vérité frères. La semence que le frère Branham avait est celle que nous avons reçue, donc s’il est dans le faux alors nous aussi, nous sommes dans le faux. Il a dit qu’il avait prêché le même évangile que Paul, donc si ceux qui ont écouté l’apôtre Paul sont entrés au ciel, alors ceux qui l’écouteront, entreront aussi au ciel. Et c’est la vérité. Les signes sont clairs: il y a les ministères de la Parole et les dons manifestés. Il ne faut pas seulement se focaliser sur un aveugle qui a vu ou un sourd qui a entendu. Pour les dons manifestés dans les rassemblements comme les prophéties et autres, il y en a qui se manifestent dans le champ missionnaire. C’est-à-dire, quand on est en train de travailler en-dehors du rassemblement des saints. On va lire dans Actes 9 .31:

31L'Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s'édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s'accroissait par l'assistance du Saint-Esprit. 32Comme Pierre visitait tous les saints, il descendit aussi vers ceux qui demeuraient à Lydde. 33Il y trouva un homme nommé Enée, couché sur un lit depuis huit ans, et paralytique. 34Pierre lui dit: Enée, Jésus-Christ te guérit ; lève-toi, et arrange ton lit. Et aussitôt il se leva. 35Tous les habitants de Lydde et du Saron le virent, et ils se convertirent au Seigneur.

On continue juste à côté, dans Actes 8:4:

4Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. 5Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. 6Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu'elles apprirent et virent les miracles qu'il faisait. 7Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris. 8Et il y eut une grande joie dans cette ville.

Est-ce que vous voyez ? Les gens étaient attentifs parce qu’il y avait des signes que Philippe manifestait en Samarie: il accomplissait des miracles qui sont cités dans les passages qu’on a lus. Des démons sortaient des corps et il y avait des paralytiques qui venaient aux réunions et qui retournaient guéris. Ça attirait les gens et ils venaient ; mais qu’est-ce que Philippe faisait ? Il prêchait le Christ ! C’est la voix du signe. Dieu les a attirés par les miracles qu’il faisait, Philippe prêchait le Christ et les gens se convertissaient. Dans Acte 9, quand le paralytique Enée a été guéri, la bible dit que les gens se sont convertis. Les signes ont plusieurs buts: Dieu veut attirer l’attention des gens, les amener à la conversion, à la repentance. Mais de manière générale, les signes viennent soutenir le travail des ministères. C’est ça le but principal de Dieu à travers les signes. Dans une église où nous sommes rassemblés comme ici, où nous avons tous cru, nous avons été baptisés, nous marchons avec le Seigneur, quels genres de signes voulez-vous ? Quand nous avons déjà cru, il y a certains signes qui se manifestent au milieu de nous et il y en a d’autres qui se manifestent quand nous ne sommes pas dans un rassemblement formel de croyants. Les signes sont différents: pour nous, ils servent à nous édifier, à nous faire aller de l’avant, pour d’autres, ils servent à attirer leur attention sur ce que Dieu fait. C’est comme quand vous allez à la pêche. Vous mettez un appât à l’hameçon et vous le mettez à l’eau et quand les poissons viennent, on les sort de l’eau.

Donc il y a des signes qui sont comme des appâts ; mais avec nous, Dieu n’a plus besoin d’appât. Nous sommes déjà dans le filet, Il nous a déjà pris ! Il veut même nous utiliser pour en attraper d’autres encore. Regardez la sœur Tabitha par exemple, elle avait un don dans l’assemblée ! C’était une sœur en Christ, elle était un don dans l’église. Elle faisait les habits, elle s’occupait des veuves, des orphelins et tout. Au point que quand elle est décédée, les frères ont pleuré, prié jusqu’à ce que le Seigneur la ramène à la vie pour qu’elle reste encore un peu avec eux, tellement elle était importante ! Est-ce que vous comprenez ? Un frère, une sœur ou un couple qui accueille d’autres frères chez eux, parce qu’ils ont été rejetés par leur famille à cause de l’évangile, c’est un don ! Jésus a dit que, si à cause de sa Parole tes parents te rejettent, tu trouveras des parents en Christ. C’est dans une église bien constituée que tu vas trouver de nouveaux parents ! Il y a des capacités et de bonnes dispositions que le Seigneur donne à des frères et sœurs dans l’église pour cela. Sinon tu ne peux pas être un papa supplémentaire alors que tu as déjà des enfants ! Mais la bible dit qu’on doit le faire, ce sont des dons.

Dans l’église, il y a des signes, des dons qui sont là, qui se manifestent. Et quand on sort et qu’on va faire l’œuvre de Dieu, il y a là aussi d’autres dons qui se manifestent pour attirer les gens. Lisons par exemple dans Jean 6:

1Après cela, Jésus s'en alla de l'autre côté de la mer de Galilée, de Tibériade. 2Une grande foule le suivait, parce qu'elle voyait les miracles qu'il opérait sur les malades. 

Voilà ! Les gens le suivaient parce qu’ils voyaient des signes, des guérisons. L’objectif ici, c’est d’attirer les foules. Et quand Dieu attire les foules, Il donne la Parole et cette Parole va amener les gens à croire. Puisque la bible dit: comment croiront-ils s’ils n’ont pas entendu la Parole ? Et comment ils vont entendre la Parole s’il n’y a pas de prédication ? Donc c’est un point important à noter.

Je vous ai parlé aussi du fait que les signes peuvent s’accomplir et les gens ne croient pas, ils ne sont pas d’accord. Ce n’est pas toujours que la mission assignée aux signes s’accomplit comme Dieu l’aurait voulu. Vous pouvez lire dans Jean 12:37 et voir ce qui est écrit:

37Malgré tant de miracles qu'il avait faits en leur présence, ils ne croyaient pas en lui, 38afin que s'accomplît la parole qu'Esaïe, le prophète, a prononcée: Seigneur, Qui a cru à notre prédication ? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ?

Ça c’est un endroit où Jésus a fait de grands miracles, de grands prodiges, mais les gens n’ont pas cru. Tous ceux qui ont été témoins de ces prodiges n’ont pas cru. Par contre, il y a des endroits par exemple, où il a fait les mêmes miracles et les gens ont cru, ils se sont donnés. Il y a d’autres endroits aussi où Il n’a fait que prêcher et ça a suffi à gagner des gens. C’est pour dire que c’est vrai que les signes poursuivent un but, mais ce n’est pas toujours que ce but est atteint. Le but est atteint dans la vie de ceux qui voient et qui croient ; pour ceux qui ne croient pas, ils voient les signes, mais c’est pour leur perdition. Vous pouvez lire cela dans Matthieu 11. J’ai déjà prêché sur cette écriture quand je parlais d’un autre sujet.

Matthieu 11:20-24:

20Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu'elles ne s'étaient pas repenties. 21Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. 22C'est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. 23Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu'au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd'hui. 24C'est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.

Est-ce que vous comprenez ? Ce sont des villes, des endroits où le Seigneur a fait de grands miracles et de grands prodiges. Il a guéri les malades, chassé les démons, même fait marcher les paralytiques tout ça, mais ils n’ont pas cru ! Ça n’a pas touché leur cœur, ils ne se sont pas repentis de leurs mauvaises œuvres, donc ils ont été condamnés. Ainsi les signes peuvent produire le jugement. C’est-à-dire qu’il y en a qui voient les signes et qui les banalisent. Et souvent en faisant ainsi, ils pèchent contre le Saint-Esprit. Quand le Saint-Esprit est en train d’opérer des signes et que toi tu banalises, tu parles contre, la bible dit que pour ce péché, il n’y a pas de pardon ! Dieu fait une œuvre, et toi tu dis que c’est Satan, et tu mènes une campagne pour dire que c’est Satan, et dire aux autres de ne pas écouter, de ne pas y aller. Pour ce genre d’offense, il n’y a pas de pardon et c’est Jésus qui l’a dit. Les personnes qui se comportent comme ça ne seront pas pardonnées ni maintenant ni dans le siècle à venir ; c’est-à-dire que la porte de la vie leur est fermée. C’est ce péché que la bible appelle « le péché qui conduit à la mort ». Pour tous les autres péchés, tu peux toujours revenir en arrière tant que tu as le souffle de vie, mais pour celui-là particulièrement, il n’y a pas de possibilité de repentance, Dieu te condamne pour toujours.

Donc les signes ont un côté dramatique. Mieux aurait valu alors pour ces villes de ne pas avoir vu les signes. Si Jésus y est allé et qu’Il a prêché, et que les gens n’ont pas cru malgré tout ce qui s’est passé, c’est malheureux ! Il y a d’autres endroits où il est dit qu’à cause de l’incrédulité des gens, Jésus n’a pas fait beaucoup de miracles mais dans ces villes, Il a fait beaucoup de miracles bien qu’ils ne croyaient pas, et ils ont été condamnés. C’est bizarre n’est-ce pas ? C’est cela le problème avec les signes. L’incrédulité peut faire que le Seigneur n’accomplisse pas certains signes. Maintenant pour ce qui nous concerne, j’ai évoqué 1 Corinthiens 11 et ce matin on va le lire, parce qu’il y a le contexte de l’enseignement de l’église et il y a celui du terrain. Mais nous allons nous focaliser sur le contexte de l’église, et c’est ce passage qui en parle:

27C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; 29car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. 30C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts. 31Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

Là nous sommes dans le rassemblement d’une église, celle de Corinthe. Et Paul est en train de leur dire que parmi eux, il y a beaucoup d’infirmes. Quand la bible dit infirmes, il faut voir l’infirmité spirituelle aussi ; ce n’est pas seulement l’infirmité physique. Quand la bible parle de maladies, il faut toujours voir les deux aspects: les maladies spirituelles et les maladies corporelles. Donc il est en train de leur dire que les frères de Corinthe prennent la sainte Cène sans discernement, ils ne discernent pas le Corps de Christ. Et les conséquences sont que parmi eux, il y a beaucoup d’infirmes, de malades, et un grand nombre d’entre eux sont morts ! Pourquoi ? C’est à cause des jugements de Dieu. Et j’ai dit la dernière fois que si vous mettez des tonnes d’huile sur ce genre de malades, qui sont dans cette condition à cause des problèmes de péché dans l’église, ils ne vont pas guérir, à moins d’une sincère repentance. Tu t’es mêlé d’une affaire qui ne te concerne pas, et tu as attrapé une maladie qui est sur toi, même si on prie pour toi, tu ne seras pas guéri. Si toi-même tu ne cherches pas la face de Dieu pour savoir pourquoi tu es malade, afin que Dieu te révèle si possible, et qu’Il te fasse grâce, c’est la mort ! C’est pour cela que beaucoup sont morts. C’est un apôtre qui parle, frères ! Il connaissait très bien la vie, le comportement des frères dans cette église-là. Donc quand il dit que beaucoup sont morts parce qu’ils ont pris la sainte Cène sans discernement, ça veut dire ce que ça veut dire. Vous savez, quand Dieu agit, Il ne se presse pas. Si moi j’ai un problème avec un frère, je ne lui ai pas pardonné et malgré cela, on me sert la coupe dans laquelle je bois parce que je me dis que si je ne la prends pas les frères vont me questionner et alors je serai obligé d’avouer le problème ! Mais le problème en question: tu veux en être délivré ou rester dedans ? Si tu avoues, les frères te diront de laisser tomber, de pardonner. Et si tu es vraiment chrétien, que tu as bien compris la Parole de Dieu, tu es obligé de laisser tomber. Si tu ne le fais pas, tu seras toujours privé du pain et du vin, mais le fait de t’abstenir ne règle pas ton problème ! Normalement, quand on sert le pain et le vin, tout le monde doit boire, tout le monde doit manger. Mais il ne faut pas le faire sans discernement.

Ce sont des choses établies dans l’église pour amener les uns et les autres à revenir au Seigneur. Donc les signes se manifestent, mais il y a des jugements à l’intérieur. Les frères de Corinthe n’ont pas discerné le corps de Christ et ils ont pris des maladies. Et ceux qui ne comprennent pas diront que Dieu n’est pas avec eux, puisqu’il y a beaucoup de malades. Mais c’est justement parce que Dieu est là qu’il y a beaucoup de malades ! Sinon si Dieu n’est pas là, Il ne nous juge pas. Quand vous voyez les églises dans les dénominations, est-ce qu’il y a des jugements ? Dieu ne s’en préoccupe pas, chacun fait ce qu’il veut ! Mais à Corinthe, les frères étaient malades, avec plusieurs morts parce que Dieu était effectivement au milieu d’eux. Je me souviens une fois, il y a un frère qui disait qu’il n’y avait pas de signes parmi nous. On a corrigé cela au cours de la réunion de la dernière fois. Parce qu’effectivement il y a des frères qui ne comprennent pas ce que c’est que les signes.

Quand nous sommes rassemblés comme ce matin, la bible est claire: il y a des signes. Seulement qu’il faut faire attention. Et il faut analyser et examiner les choses. C’est quand on examine les choses qu’on voit que Dieu est là parmi nous. Mais si on ne fait pas attention pour analyser, on banalise ! La Parole qui sort dans une église, il faut écouter ! Ça commence par là. Il faut écouter la prédication qui sort, il faut l’analyser. Tu sauras si Dieu est là ou s’il ne l’est pas. Il faut aussi examiner les évènements. Donc ici, parlant des signes qui s’accomplissent dans une église locale, j’ai lu quelques portions dans Actes des apôtres qui concernent les jugements. Quand une prophétie sort dans un rassemblement de croyants, il faut prêter attention. Si tu ne les analyses pas, tu ne verras pas comment les choses évoluent sur le long terme. Je me souviens très bien quand on avait engagé la prière ici, il y a une prophétie qui a sonné et qui a nommé l’esprit de tiédeur. Qui s’en souvient ? Après nous avons lu un songe de la sœur Rebecca, toujours parlant de la tiédeur. Ça fait des mois ; mais examine si tu n’es pas attaqué par la tiédeur. Quand on s’engage dans un combat spirituel, il faut savoir écouter et analyser les choses. Dieu n’est pas dans l’esprit profane. Jésus a dit qu’Il sera avec nous jusqu’à la fin du monde, et que si nous sommes rassemblés à deux ou à trois, Il est au milieu de nous. Ce n’est pas un démon qui viendra te dire de faire attention parce que tu es dans la tiédeur ! C’est l’esprit même de ce siècle ! Il est là justement pour te refroidir, et rendre sans goût ton adoration devant Dieu. Ce n’est pas non plus lui qui viendra te dire d’être vigilant ! C’est d’ailleurs le but du diable de te surprendre. Réfléchissons et prenons garde !

Les démons ont un comportement. Quand ils viennent, ils essaient de vous emballer et de vous mettre dans un environnement qu’eux-mêmes maîtrisent et vous vous oubliez ! Vous oubliez l’objectif de Dieu, l’œuvre de Dieu, et vous êtes dans le vent, ils vous manipulent. Mais un esprit qui te crie de faire attention, de ne pas faire ceci ou cela, de marcher d’une telle manière, un esprit qui te reprend sur ton comportement, et tu vas dire que c’est Satan ! Il faut regarder la bible ! As-tu déjà vu un démon qui reprend les chrétiens ? le diable nous encourage dans le mal où il nous accuse devant Dieu. Il faut lire la bible. Une vraie prophétie a des caractéristiques. Et je vais vous dire: Si le diable entre ici dans cette église, et qu’il veut nous tromper, il va essayer de prendre le contrôle de la chaire. Mais il ne peut pas parce que nous avons la Parole. Et c’est la Parole qui conduit l’église. Ce n’est pas le don de prophétie, mais il y a des ministères qui sont là pour conduire l’église. Quand les faux prophètes se manifestent, ils cherchent à prendre le contrôle de la direction. On connaît le diable.

Si un esprit démoniaque se manifeste, il sera dévoilé. Donc les signes que Dieu donne, c’est pour un but: attirer l’attention, amener les gens à comprendre, édifier l’église, le peuple de Dieu, l’encourager, l’exhorter. Les prophéties ont des caractéristiques, c’est écrit dans 1 Corinthiens 14, on va le lire. Ce sont des choses dont on a déjà parlé, mais il y a des frères qui ne comprennent pas encore:

1Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.

Pourquoi Paul dit aux frères d’aspirer à tous les dons ? Il y en a beaucoup, mais particulièrement le don de prophétie ? Pourquoi est-ce qu’il met l’accent sur ce don ? Parce que c’est un signe pour les croyants. Paul a expérimenté les dons ; et quand on lit plus loin, il dit qu’il bénit le Seigneur parce qu’il parle en langues plus qu’eux tous. Mais il dit que le don de prophétie est important:

2En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères.

Je me souviens une fois, je crois que c’est le frère Mardochée qui avait parlé en langues. Nous n’avions rien compris ! On a entendu, mais on n’a rien compris parce que ça n’a pas été traduit. Quand on est emporté dans la prière, à un moment on parle en langues, mais si ce n’est pas traduit, ce n’est pas une prophétie. Par contre quand la langue est traduite, elle devient une prophétie. C’est dans ta communion avec Dieu que la langue est venue, ça ne nous concerne pas ; mais quand c’est traduit pour l’ensemble, ça devient une prophétie et nous sommes tous concernés:

3Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console.

Voici trois fonctions claires de la prophétie. Qu’est-ce que ça veut dire une prophétie qui console ? Quand vous entendez par exemple une prophétie qui dit: « Ainsi dit le Seigneur: dans trois jours, il y aura une grande tempête ». C’est une prophétie qui prédit un événement, ce n’est pas une exhortation, ce n’est pas une parole de consolation, ce n’est même pas une parole d’édification. C’est une simple prédiction. Il y a des gens qui ne sont pas habitués à ce genre de prophéties qui exhortent ou qui consolent. Pour eux, une prophétie ne sert qu’à prédire un évènement. S’il n’y a pas cela, ce n’est pas une prophétie. Il y a des frères du message qui ont déjà eu à dire dans leur prédication que si une prophétie vient pour exhorter, ce n’est plus une prophétie. Mais ce n’est pas vrai ! Je suis honnête avec vous, avant on croyait comme cela. Or une prophétie exhorte ! Quand vous lisez Esaïe, Jérémie, Ézéchiel et tous les autres, ce sont des exhortations aussi ! Dieu exhortait le peuple par les prophètes à se détourner du péché, à revenir à Lui etc. Il les reprenait aussi. Ce sont des prophéties ! La bible est remplie de prophéties. Vous pouvez même lire dans Esaïe 40 « consolez mon peuple » !

La prophétie soutient le ministère pastoral, parce qu’elle fait une œuvre d’édification et de sanctification dans l’église. Donc Dieu peut inspirer des paroles à celui ou celle qui a ce don:

4Celui qui parle en langue s'édifie lui-même ; celui qui prophétise édifie l'Église. 5Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète, pour que l'Église en reçoive de l'édification.

Quand Paul dit ici que le don de prophétie est plus grand, ce n’est pas un ordre de grandeur selon les hommes. Il dit simplement qu’il y en a qui parlent à Dieu, et d’autres qui parlent aux hommes, donc qui édifient toute l’église. C’est par rapport à cela qu’il dit que ce don est plus grand. Sinon c’est le même Saint-Esprit, seulement que les conditions sont différentes. C’est pour cela qu’on conseille aux frères qui parlent en langues de prier pour avoir le don d’interprétation. Moi je connais une sœur qui a le don d’interpréter les langues ; donc si quelqu’un parle en langues, elle peut interpréter. C’est la même famille de dons, donc priez pour cela. Une fois que la langue est interprétée c’est une prophétie parce que tout le monde reçoit le message:

6Et maintenant, frères, de quelle utilité vous serais-je, si je venais à vous parlant en langues, et si je ne vous parlais pas par révélation, ou par connaissance, ou par prophétie, ou par doctrine ?

Paul oppose ici le parler en langues et les différentes manières d’édifier le peuple de Dieu:

*7Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe, ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaîtra-t-on ce qui est joué sur la flûte ou sur la harpe ? 8Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ? 9De même vous, si par la langue vous ne donnez pas une parole distincte, comment saura-t-on ce que vous dites ? Car vous parlerez en l'air. 10Quelque nombreuses que puissent être dans le monde les diverses langues, il n'en est aucune qui ne soit une langue intelligible ; 11si donc je ne connais pas le sens de la langue, je serai un barbare pour celui qui parle, et celui qui parle sera un barbare pour moi. 12De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l'édification de l'Église que vous cherchiez à en posséder abondamment.

Au lieu de fuir les dons, il faut chercher à les avoir abondamment ! J’ai dit cela aux autres frères. Priez dans vos églises pour que les dons viennent abondamment et que l’église en soit remplie ! Nous, nous voulons que ce soit rempli. Comme ça, il y a beaucoup d’yeux. C’est comme une personne ou une tête qui est entourée de beaucoup d’yeux. On peut discerner tous les mouvements du diable ! Avant même de franchir la muraille, on l’aura déjà vu. Si tu es allé dans les ténèbres quelque part, on t’aura déjà vu. Du coup quand tu te lèves le matin, et que tu sais que tu as fait quelque chose de mal, tu es déjà en alerte. Si vous le voulez, dès qu’on finit de prêcher, nous allons prier pour cela. On va prier pour cela. Nous voulons des dons qui dénoncent le péché, qui révèlent ce qui est caché. Il y a beaucoup de sujets pour les prochaines semaines de jeûne !

Vous savez, le diable ne veut pas ces choses-là. Quand l’église est froide, tiède, morte, chacun fait ce qu’il veut, c’est ce que Satan veut. C’est comme quand vous sortez et que vous revenez la nuit, dès que vous allumez la lumière, les cafards, les souris et tous les insectes qui rodaient dans la maison se cachent. Ils s’enfuient en renversant tout parce qu’il y a la lumière. Lorsque la lumière est allumée, chacun se cache. Chacun va se cacher et l’endroit devient calme. Les démons sont comme cela. Mais nous allons prier pour que cette église soit bien vivante, de sorte qu’en venant ici le dimanche matin, chacun arrange sa vie et mette de l’ordre ! Il faut que la présence de Dieu soit rétablie dans nos cœurs:

13C'est pourquoi, que celui qui parle en langue prie pour avoir le don d'interpréter. 14Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile.

Pourquoi est-ce qu’il dit que l’intelligence demeure stérile ? Parce que tu ne comprends pas la langue que tu parles toi-même. Quand tu as l’intelligence ouverte et que tu comprends, comme c’est dit dans Éphésiens 4, tu peux libérer le message. Sinon tu parles à Dieu, mais tu ne comprends pas ce que tu lui dis. Donc toi-même tu n’es pas édifié, c’est pour cela que Paul le dit:

15Que faire donc ? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence ; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence.

Un frère peut être sous l’onction de l’Esprit, et il chante en langues. S’il reçoit la traduction de la langue, il comprend et c’est édifiant:

16Autrement, si tu rends grâces par l'esprit, comment celui qui est dans les rangs de l'homme du peuple répondra-t-il Amen ! à ton action de grâces, puisqu'il ne sait pas ce que tu dis? 17Tu rends, il est vrai, d'excellentes actions de grâces, mais l'autre n'est pas édifié. 18Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous ; 19mais, dans l'Église, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. 20Frères, ne soyez pas des enfants sous le rapport du jugement ; mais pour la malice, soyez enfants, et, à l'égard du jugement, soyez des hommes faits. 21Il est écrit dans la loi: C'est par des hommes d'une autre langue Et par des lèvres d'étrangers Que je parlerai à ce peuple, Et ils ne m'écouteront pas même ainsi, dit le Seigneur. 22Par conséquent, les langues sont un signe, non pour les croyants, mais pour les non-croyants ; la prophétie, au contraire, est un signe, non pour les non-croyants, mais pour les croyants. 23Si donc, dans une assemblée de l'Église entière, tous parlent en langues, et qu'il survienne des hommes du peuple ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? 24Mais si tous prophétisent, et qu'il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous, 25les secrets de son cœur sont dévoilés, de telle sorte que, tombant sur sa face, il adorera Dieu, et publiera que Dieu est réellement au milieu de vous.

C’est cela les prophéties ; quand elles sortent, elles dévoilent. Si quelqu’un a entendu des paroles qui l’ont dévoilé, en rentrant chez lui, il méditera là-dessus et comprendra que Dieu se trouve dans l’église où il est allé. Et si c’est quelqu’un qui veut marcher avec Dieu, il reviendra encore. Donc c’est très important. J’ai été long sur ce sujet parce que je veux que vous compreniez que quand on se rassemble dans l’église, il y a des signes qui se manifestent. Et Paul dit que ces signes sont très importants. C’est pour cela que nous prions qu’il n’y ait pas d’interférence entre les dons dans l’église et le diable. Car, le diable sachant que les dons sont importants fait tout ce qu’il peut pour interférer, pour semer la confusion. Ça, c’est la stratégie de Satan, mais Dieu merci, on l’a vu. Donc on prie pour que n’importe quel don qui se lève dans l’église ne soit pas interféré par l’ennemi, qu’il n’y ait pas de bruit pour semer le désordre parce que Dieu est un Dieu d’ordre. Après Paul parle un peu de comment les choses doivent se passer. Mais je voulais parler de ce que la prophétie a plusieurs fonctions. J’espère qu’on a compris ça.

Maintenant je reviens un peu sur les signes mensongers. On va lire dans 2 Thessaloniciens 2:9:

9L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. 11Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, 12afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.

Dans Matthieu 24 le verset 24:

24Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus.

Pourquoi ? Parce que c’est une séduction raffinée. Une fois j’ai visionné une vidéo, il y a un certain prophète qu’on appelle Daddy Schékina qui fait beaucoup de bruit dans le pays. Je voulais voir ce qui était dans son ventre. Il arrivait à faire marcher des gens, c’est bien, c’est un miracle. Un paralytique a marché, n’est-ce pas ? Maintenant la bible dit qu’il y a les vrais miracles et les miracles mensongers. Comment le savoir ? C’est à partir de la voix du signe. Il faut chercher à écouter la voix derrière le signe. C’est-à-dire qu’il faut écouter celui qui opère les signes dans ce qu’il fait et ce qu’il dit. C’est par-là qu’on voit si c’est Dieu qui l’a envoyé ou bien si nous avons affaire à un esprit de séduction.

Paul dit dans Thessaloniciens que l’impie, le fils de perdition est dans le temple de Dieu ! Et je vous ai dit ce qu’était le temple de Dieu. Il est là, il se manifeste. Et quand il se manifeste dans le temple de Dieu, il y a des miracles qui s’opèrent, ne nous trompons pas frères ! C’est Jésus lui-même qui a dit que ce sont des miracles. Un miracle, c’est quelque chose de surnaturel qui arrive. Ils vont opérer des miracles, des prodiges, comme Jésus en a opéré. Aujourd’hui, il y a des gens qui marchent sur l’eau ! Les miracles sont allés loin ! Quand vous-mêmes vous regardez, vous êtes étonnés. Mais c’est fait comme ainsi parce que Dieu a besoin de savoir qui a compris Sa Parole. Et la bible même dit que l’impie va faire des miracles au point de séduire, si c’était possible, même les élus ! Ce sont de faux christs et de faux prophètes. Frères, n’oubliez jamais: un vrai prophète envoyé de Dieu a un message ! C’est comme un chef d’État qui donne une lettre à un ambassadeur pour un autre chef d’État. Si on vous dit qu’untel monsieur a été envoyé par le gouvernement français pour rencontrer le président ivoirien, il est clair et évident qu’il est venu avec un message ! Il ne peut pas venir juste pour serrer la main du chef de l’État et retourner en France. L’usage dans ce domaine, c’est qu’il est porteur d’un message. Un envoyé de Dieu est porteur d’un message.

Les miracles sont des signes qui ne précèdent pas le message, mais qui viennent avec le message. C’est écrit comme cela dans Exode 4, il y a toujours une voix et tous les signes accompagnent le message. Donc les faux christs et les faux prophètes dont Jésus a parlé sont effectivement des gens qui viennent au début dans le champ de Dieu. Ils prêchent et ils font des miracles. Et ce qu’ils n’arrivent pas à faire, ils le font par des mises en scènes comme on l’a vu récemment. Il y avait des bruits qui couraient concernant une fausse résurrection ; il y avait un homme de Dieu qui a fait du cinéma avec un individu. Comme il n’arrivait pas à ressusciter les morts, il a créé les conditions pour qu’il y ait un mort qui ressuscite. Tout cela, pour attirer les gens, mais si quelqu’un dit qu’il est prophète, c’est qu’il a un message de la part de Dieu. S’il n’en a pas, c’est que ce n’est pas un prophète. Je ne parle pas du don de prophétie dans l’Assemblée ! Je parle de celui qui dit qu’il est prophète, et qu’on voit dans l’œuvre de Dieu, en train de prêcher. Si tu te dis prophète, et qu’on te voit prier pour les malades seulement, c’est qu’en réalité, tu n’en es pas un. Un prophète a un message pour le peuple de Dieu ! Pas pour n’importe qui, mais pour le peuple de Dieu. Ils sont envoyés pour l’Église.

Généralement, ce sont des ministères que le Seigneur suscite quand l’Église s’égare. Quand l’Église prend une voie qui n’est pas bonne, qu’elle s’écarte de la voie de Dieu, ils viennent pour la redresser. C’est un ministère qui vient pour redresser, recadrer, ramener le peuple sur la bonne orientation spirituelle. Ce ne sont pas des gens qui viennent dans l’Église pour s’amuser. Et le message prophétique qui est porté est clair. Il n’est pas confus, il est clair comme de l’eau de roche. Ce n’est pas non plus compliqué à comprendre. Si Dieu a parlé par un prophète et que je n’ai pas compris, comment est-ce que je vais marcher ? Quand le son de la trompette sonne, il est clair parce qu’il vient justement pour ramener, pour corriger le peuple de Dieu.

« Repentez-vous ! Revenez au Seigneur ! Prenez le sac et la cendre !». C’est très clair ! Ou bien ce sont des malheurs qui sont annoncés: « 40 jours et Ninive sera détruite » Ce n’est pas un discours compliqué. Est-ce qu’on a besoin d’être un docteur pour le comprendre ? Les prophètes ont toujours un message clair qui met le peuple dans une orientation spirituelle claire. Mais celui qui dit qu’il est prophète et qui dans l’Église ne fait que des miracles ou prier pour les malades, c’est la preuve qu’il n’est pas prophète. Ça, ce sont les prophètes des temps modernes. Une église où on dit qu’il y a un prophète, quand il prêche, les gens attrapent les chaises, ils pleurent sur leurs péchés, leur cœur tremble, et ils cherchent à savoir comment faire pour se mette en ordre avec Dieu. Ça c’est l’onction de prophète ; quand ça te touche, ton cœur brûle ! Tu es pressé de te mettre en ordre. Tu as des problèmes ! Tu cherches ta voie, ton chemin ! Et même quand tu as entendu, tu ne peux pas dire que tu n’as pas compris, tu as compris ! Lorsque Jean-Baptiste a commencé à prêcher, il ne parlait pas beaucoup. « Race de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Repentez-vous !» Les gens se sont demandé « Qui est ce monsieur ! » Après ils sont venus par groupe et ont demandé ce qu’ils devaient faire. Chacun venait poser son problème et recevait une parole.

Aujourd’hui les ivoiriens connaissent des prophètes. Mais quel genre de prophètes connaissent-ils ? Ce sont des églises de « Kômian » (prêtresse traditionnelle) où on ne fait que trembler tout le temps ! Il n’y a pas de message, il n’y a pas de VOIX. Il n’y a rien frères ! Donc, il faut comprendre la Parole de Dieu. Que Dieu nous bénisse.

Il y a beaucoup de signes qui se manifestent aujourd’hui dans le monde, faites très attention. Et le diable est très rusé ! J’ai un ami qui m’a parlé d’un indien qui prêcherait le message qu’on a reçu. Il m’a dit de vérifier, d’aller voir. J’ai fait des recherches, et apparemment il a un message. Mais c’est compliqué. Le diable est devenu très fin. Et pour celui qui n’a pas reçu le message du temps de la fin, c’est difficile après. Parce que quand tu prêches, à un moment donné, ton message n’arrive pas à se cadrer dans la voie que Dieu a tracée. Le message que nous avons reçu a ouvert un chemin et on marche dessus. Mais un ministre de la Parole qui n’a pas été suscité dans cette vision prophétique, après il dévie, il y a des problèmes. Beaucoup de prédicateurs parlent de l’Épouse, mais qu’est-ce que c’est que l’Épouse, d’où vient-elle? Il y a des frères qui ne sont pas prudents, qui cherchent beaucoup de choses à voir, à comprendre. Ce n’est pas mauvais, mais il faut faire très attention, parce qu’il y a des signes mensongers, il y en a beaucoup. Si vous entendez quelqu’un dire qu’il est prophète et qu’il n’a pas de message clair, ce qu’il dit ne repositionne pas ton adoration avec Dieu, au contraire tu es confus, ce n’est pas un prophète. C’est peut-être un autre ministère, je ne sais pas, mais ce n’est pas un prophète. Sinon le message prophétique est clair et il est simple: « Sortez de Babylone ! Sortez des dénominations ! Sortez de l’esprit religieux ! » C’est clair ! Le cri de minuit dit « Voici l’Époux, sortez à sa rencontre ! Réveillez-vous ! Sortez du sommeil, de l’assoupissement, de la tiédeur ! », « Sortez du sommeil, vous dormez, réveillez-vous avec la prière, dans les jeûnes, les supplications ».

C’est clair, il n’y a pas de discussion. Ce message veut dire que Jésus est à la porte. Qu’est-ce que Jean-Baptiste a dit aux gens quand il a vu Jésus ? « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ». On te dit « Voici l’Époux », Il est là ! Mais il faut le comprendre de manière spirituelle. Car le Message te décrit qui est le Seigneur, l’Époux et en même temps, comment tu dois faire pour aller le rencontrer. Donc le message te dit qui tu vas rencontrer et comment le rencontrer. Il y en a qui ne comprennent pas, il y en a qui comprennent. Et vous allez toujours trouver des gens qui aiment ce qui est confus. Ils s’arrangent pour comprendre ce qui est confus. Il y en a qui arrivent à comprendre par exemple le message de Kakou Philippe. Quelqu’un qui commence à parler en disant qu’il n’est pas disciple de Jésus-Christ… Et malgré ça, il y en a qui arrivent à comprendre son message. Quelqu’un qui dit que la bible est un livre d’histoires, que c’est dépassé, alors que toutes les prophéties concernant notre temps se trouvent dans ce livre. Toutes les prophéties qui se trouvent dans les derniers chapitres d’Esaïe… Ce sont des prophéties qui doivent encore s’accomplir ! Mais il dit que c’est un livre d’histoires. Il traite un livre prophétique de livre d’histoires ! Et il y a des gens, je ne sais pas comment ils font, mais ils arrivent à le comprendre. Il n’y a pas d’histoires dans la prophétie ! Je vous ai expliqué ici, que quand un prophète parle, sa prophétie peut s’accomplir plusieurs fois. Il n’y a pas d’histoires ! Toutes les prophéties qui concernent Israël ne sont pas encore accomplies. La prophétie, c’est jusqu’à ce qu’il y ait de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Cependant, il y a des gens qui arrivent à comprendre ce qu’il dit. Mais Jésus a dit qu’il leur enverra un esprit d’égarement, jusqu’au point où ils ne puissent plus revenir en arrière !

La bible dit que Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement, donc un livre prophétique ne peut pas être un livre d’histoires ! Ainsi, dès que quelqu’un dit qu’il n’est pas un disciple de Jésus-Christ, tu mets une croix sur lui ! C’est fini ! Nous vivons le livre de Daniel actuellement, nous sommes aussi dans les sept sceaux. Vous voyez ? Il y a des gens qui font des choses aujourd’hui qu’on n’arrive pas à expliquer, tellement c’est grave et compliqué ! L’écriture dit dans Matthieu 7, comment ceux qui sont dans ces choses seront rejetés:

21Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? 23Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

La bible dit que ce sont des ouvriers d’iniquité. Donc il y en a qui accomplissent des signes mais ils seront rejetés, parce que ce sont des signes mensongers. Si vous voyez des gens qui se disent serviteurs de Dieu, qui font des miracles, qui accomplissent des signes, ne soyez pas emballés. Demain, si vous voyez que Dieu est en train de faire d’autres signes au-delà de ceux que nous voyons déjà parmi nous, sachez que nous sommes passés à une autre étape. C’est ce que vous devez comprendre et c’est ce que vous devez retenir par rapport à cette prédication. Nous sommes arrivés un peu plus loin. Et à chaque sphère spirituelle ses signes, de même à chaque évolution de l’œuvre ses signes. Quand Moïse est allé en Égypte, il avait le bâton, il n’a pas commencé par les mouches et les calamités. Les choses sont allées par étape.

Vous savez, d’un point de vue prophétique, l’étape entre la manifestation des deux serpents des magiciens et le moment où le serpent de Moïse commence à avaler les deux serpents des magiciens, il y a beaucoup de temps. Quand on ramène cela à nous, il peut y avoir des années. Ils étaient deux contre un, on peut dire qu’ils étaient plus nombreux. Mais un moment est venu où le serpent de Moïse commence à avaler les autres serpents. Et là, le pharaon dit qu’il veut regarder le spectacle jusqu’à la fin. Le serpent de Moïse a attaqué le premier, l’a avalé et ensuite le deuxième et l’a avalé. Puis il est redevenu un bâton dans la main de Moïse. Il pensait que le Pharaon allait laisser partir le peuple, mais cela n’a pas été le cas. Il voulait les garder pour faire les travaux et il a d’ailleurs doublé leurs tâches. Cela montre aussi que pharaon était passé à une autre étape. Le peuple a commencé à murmurer contre Moïse ; il était dans des difficultés ! Dieu lui dit alors, de regarder maintenant ce qu’il va faire à Pharaon: une main puissante va l’obliger à libérer le peuple. On va lire cette écriture:

Exode 6 au premier verset:

1L'Eternel dit à Moïse: Tu verras maintenant ce que je ferai à Pharaon ; une main puissante le forcera à les laisser aller, une main puissante le forcera à les chasser de son pays.

Donc Moïse est allé se plaindre auprès de Dieu et Dieu lui dit qu’une main puissante va forcer Pharaon à les laisser partir. Pourquoi ce verbe « forcer » ? Ça veut dire que c’est contre la volonté de Pharaon. Si ça ne tenait qu’à lui, le peuple n’irait pas. Mais une main puissante viendra pour le forcer, le contraindre à les libérer. C’est comme ça qu’ils sont entrés eux aussi dans une autre phase où il y a eu les dix plaies. Les unes après les autres, à chaque fois, il refusait de les libérer jusqu’à la plaie la plus grave, la mort des premiers-nés. La bible dit qu’ils étaient la vigueur et la force de l’Égypte. Quand Dieu a frappé là-bas, ça les a touchés en plein cœur. Tu es premier-né et tu as 90 ans, tu meurs, tu es bébé, tu meurs ; quel que soit ton âge, pourvu que tu sois le premier-né de ta famille, tu meurs ! Et Pharaon avait un premier fils, c’était son héritier, il a été frappé. Là, frères, nous sommes dans la chair de Pharaon. Mais vous voyez, j’ai réfléchi un peu sur la question du premier-né. Il y a un fruit démoniaque qui est dans l’Église, qui est représenté par le premier-né. C’est la dernière chose que Dieu va faire ; quand Il va l’ôter, le diable n’aura plus d’emprise sur nous. Il n’aura plus d’existence dans l’Église. Jésus a dit que ce que son père n’a pas planté sera déraciné. En conséquence, Il va ôter ce qui est là, qui n’est pas de son père et qui fatigue son peuple, et quand ce sera fait, il n’y aura plus de semence du diable dans l’Église. Que Dieu soit béni.

Donc c’est comme cela qu’ils ont été libérés de la main de Pharaon. Ils sont partis en chantant, avec tous les biens qu’ils avaient reçus. C’est la main puissante, et cette main est avec nous mes frères et sœurs ! Il y a une main puissante avec nous qui va forcer nos ennemis à nous lâcher. Une main qu’on ne voit pas à l’œil nu, mais qui travaille en ce moment même dans l’Assemblée des Saints ! Ne pensez pas que Dieu ne travaille pas, c’est une main invisible. Pharaon ne la voyait pas, lui, il voyait Moïse et Aaron, qu’il méprisait d’ailleurs. Mais la main l’a forcé à libérer Israël. Ils ont pris le désert et Pharaon est revenu de son sommeil, pour les poursuivre. C’est toujours le travail de la main puissante. Elle travaille parmi le peuple de Dieu, dans le monde. Elle a mis Pharaon dans un piège. Ils ont poursuivi Israël jusque devant la mer. Dieu a ouvert la mer, les enfants d’Israël sont passés et ils étaient avancés quand les autres les ont suivis. Dieu a permis qu’ils les suivent et quand ils sont tous bien entrés dans la mer, et qu’à ce moment-là il n’y avait plus de possibilité de s’échapper, Il a refermé la mer en faisant monter les eaux. Aujourd’hui les chars de Pharaon sont dans l’océan ! Ils ont été enterrés là avec leurs démons.

C’est vrai que le monde paraît calme, l’Église paraît calme, mais il y a une main puissante qui travaille, qui va forcer nos ennemis à nous lâcher le moment venu. Ils feront ce qu’ils n’ont pas envie de faire. Quand vous parlez au diable, dites-lui cela: ce qu’il n’a pas envie de faire, il le fera au nom de Jésus ! Il va nous laisser au nom de Jésus. Parce que Dieu a libéré une parole, moi je m’en vais à Canaan. J’ai fini avec l’Égypte ; Il a décrété un certain nombre d’années, 400 ans qui sont finis, il y a même eu une prolongation, mais au point où nous sommes, maintenant, je m’en vais ! Que tu le veuilles ou pas, tu vas me libérer, me laisser partir ! Alléluia ! Le temps pour le diable de nous laisser partir est arrivé ! Il faut vous adresser aux démons, à ceux qui vous fatiguent, dites-leur cela au nom de Jésus-Christ. Ils ne veulent pas, mais Dieu va les forcer comme Dieu a forcé Pharaon. Les Israélites ne faisaient que construire l’Égypte et ils n’étaient pas payés, mais ce jour-là, l’Égypte leur a payé tout ce qu’ils leur devaient. Ils ont été forcés à le faire. Nous, notre salaire ne reste pas chez Satan ! Il y a une main qui travaille pour nous, frères et sœurs. Ayez la foi. Jésus a dit de croire en Dieu et en Lui. Si le Seigneur a dit que c’est le temps de la délivrance et de la restitution, c’est le temps ! C’est la Parole de Dieu ! Job s’est plaint longtemps, mais il y a une main qui travaillait pour lui. Il s’est repenti et il a reconnu que Dieu pouvait tout faire.

Nos affaires ne resteront pas avec le diable. Nous sommes dans le même combat que les Israélites. Dieu a englouti les Égyptiens, mais il a fallu d’abord qu’il y ait une confrontation qui est allée d’un degré à un autre jusqu’à ce qu’ils tombent tous dans la mer. Que Dieu soit béni. On va rendre grâce à Dieu.