Publication: 21 avril 2020
Temps de lecture: ~ 41 minutes
Auteur: Parfait M'bra
Download
Les frères jumeaux du Message du Temps de la Fin [audio] (2)
Deuxième partie

Jacob-and-Esau.png

Mes frères et sœurs, que Dieu nous bénisse. Nous rendons grâce au Seigneur notre Dieu, pour l’occasion qu’Il nous donne de continuer ce que nous avons commencé. Nous allons lire dans Matthieu 25, en continuant ce qu’on a commencé hier. Nous lisons à partir du premier verset :

1Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. 2Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. 3Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ; 4mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. 5Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. 6Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre ! 7Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. 8Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. 9Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. 10Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. 11Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. 12Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. 13Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. 14Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. 15Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. 16Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. 17De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. 18Celui qui n'en avait reçu qu'un alla faire un creux dans la terre, et cacha l'argent de son maître. 19Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. 20Celui qui avait reçu les cinq talents s'approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m'as remis cinq talents ; voici, j'en ai gagné cinq autres. 21Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 22Celui qui avait reçu les deux talents s'approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m'as remis deux talents ; voici, j'en ai gagné deux autres. 23Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. 24Celui qui n'avait reçu qu'un talent s'approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné ; 25j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi. 26Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, et que j'amasse où je n'ai pas vanné ; 27il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. 28Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. 30Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Que le Nom du Seigneur soit béni.

Je voudrais m’occuper de la suite de cet enseignement sur la vision prophétique dans laquelle nous sommes. Comme je vous l’ai dit, le message du temps de la fin a fait des jumeaux comme Rebecca, la femme d’Isaac. C’est une réalité qu’on ne doit pas oublier, une réalité qu’on doit prendre en compte dans la marche avec le Seigneur. On doit la prendre en compte dans la situation où nous nous trouvons actuellement, frères et sœurs. Parce qu’on se rend compte qu’il y a trop de charnels parmi nous. Il y a beaucoup de frères et sœurs qui sont charnels. Justement, c’est cela le problème. Le message a fait des jumeaux, donc quand on parle du message du temps de la fin, il faut s’en tenir à la Parole de Dieu. Il faut s’en tenir aux prophéties bibliques ; il ne faut pas marcher selon ses propres raisonnements. Car celui qui veut marcher selon ses propres raisonnements ne s’en sortira pas. Il faut analyser et examiner la Parole de Dieu, pour voir et comprendre les choses. C’est très important frères et sœurs.

Une vision prophétique, ce n’est pas de l’imagination. La vision prophétique traite ce que Dieu a dit qu’Il va faire concrètement. Et on Le voit faire concrètement les choses. C’est cela la vision prophétique. Si Dieu annonce un évènement, certainement que l’évènement va s’accomplir ! Mais avant que ça n’ait lieu, il faut pouvoir comprendre ce que Dieu a dit pour voir et reconnaître l’accomplissement de la chose. Quand on parle du message du temps de la fin, il faut prendre en compte ce que Dieu a dit au frère Branham. Il faut prendre en compte les visions de frère Branham. Il faut prendre en compte les visions du frère Frank et ce que Dieu lui a dit. Il faut prendre en compte les expériences des serviteurs de Dieu, quand on voit que c’est clairement établi dans l’écriture et que ça touche l’Église ! Je ne parle pas des expériences personnelles, car dans ce que Dieu dit à ses serviteurs, il y a ce qui est personnel, qui est lié à la personne du serviteur de Dieu et il y a ce qui concerne Son plan, Son programme.

J’ai parlé hier de 1933, de ce que Dieu a dit à frère Branham devant des témoins, pendant une séance de baptême - qu’il était envoyé avec un message qui va préparer la seconde venue de Christ. C’est clair ! Ça c’est une parole qui touche la vision prophétique. C’est de cela qu’on parle frères et sœurs. Donc il faut prendre en compte ce que Dieu dit. Quand le Seigneur dit au frère Branham d’emmagasiner de la nourriture, ça touche la vision prophétique ! Il lui a dit « emmagasine de la nourriture, parce qu’un temps va venir où il y aura la famine ». Dès ce moment, le prophète avait commencé à enregistrer ses prédications parce que ceux qui devaient recevoir ce message n’étaient pas encore là. Il fallait donc mettre de côté cette parole pour eux. Et quand le Seigneur va dire au frère Frank d’emmagasiner de la nourriture parce qu’une famine va venir, ça touche également la vision prophétique, la promesse de l’héritage. Donc il faut prendre cela en compte. Quand Dieu montre en vision un aigle allemand et un cavalier vêtu en tenu d’équitation anglais, chevauchant l’Afrique, cela touche la vision prophétique, l’œuvre de Dieu. Il faut prendre cela en compte mes frères et sœurs, c’est très important de comprendre ces choses.

Quand Dieu dit au frère Frank qu’il ira de ville en ville prêcher le Message, cela touche la vision prophétique ! Ça touche le fait d’aller concrètement sur le terrain, pour aller prêcher le message, répondre aux questions des frères et des serviteurs de Dieu, aller à leur rencontre, les rassurer. Car l’œuvre missionnaire permet d’entretenir la vision spirituelle. Donc les missionnaires doivent être sur le terrain. C’est très important mes frères et sœurs. C’est tout cela qu’il faut analyser, en plus de ce qui est écrit noir sur blanc dans les saintes écritures, ce qui est écrit comme une prophétie. Donc la mission de distribution de la nourriture, effectivement, s’est déroulée dans le monde entier. Cela a suscité des églises, qui sont nées dans plusieurs pays. Ces églises ont été édifiées par le Message des missionnaires. Tous ceux qui ont été appelés à sortir des dénominations et qui se sont rassemblés dans les différents lieux de prière, ont été fortifiés et encouragés par le travail missionnaire qui a été fait dans l’esprit de la distribution de Matthieu 24 les versets 45 à 47. Cela a fait du bien à tout le monde.

Nous sommes ici, dans l’accomplissement de la Parole de Dieu. Nous sommes dans le déroulement normal de la promesse que Dieu a faite dans notre génération, par le message. Et il ne faut pas oublier le but pour lequel le message est venu. Les serviteurs de Dieu passent, mais le BUT demeure ! L’objectif de Dieu demeure ! Et l’objectif de Dieu est le plus important. Abraham est mort, Isaac est mort, Jacob (Israël) est mort. Mais le Christ est né un jour à Bethléem ! Et quand le temps était venu pour le Christ de naître, des anges sont venus parler à Marie. L’ange Gabriel a parlé à Marie, il a parlé à Zacharie, il s’est révélé à lui. Et les choses ont été faites de telle manière que la Parole de Dieu a trouvé son accomplissement ! Mais Isaac n’était plus là, Abraham et Israël n’étaient plus là. Toute la lignée de Christ n’était plus là, mais Christ est né effectivement. Donc les serviteurs de Dieu passent, mais le plus important, c’est le but, mes frères et sœurs. Quel est le but du message du temps de la fin ? Et qu’est-ce que nous avons fait de ce but-là ? C’est de cela qu’il s’agit. Pourquoi est-ce que Dieu a envoyé le message du temps de la fin ? C’est cela qui est le plus important. Et qu’est-ce qu’il faut faire pour atteindre ce BUT ? Qu’est-ce que Dieu a dit ? C’est le plus important et c’est vers ces choses que nos regards doivent se tourner.

Aujourd’hui, il se passe quelque chose de grave, de dramatique dans le milieu des frères qui ont cru au message du temps de la fin. Et il est important pour nous, en tant que serviteurs de Dieu, de dénoncer ces choses-là. Il faut les dénoncer parce que ce n’est pas juste. Comme Rébecca, le Message a produit deux jumeaux. Et on va le voir transparaître dans Matthieu 25. C’est Jésus qui a parlé, c’est Lui qui a expliqué les choses. Et sur le terrain, cela se vérifie. C’est un esprit méchant et mauvais, qui vient de loin mes frères et sœurs. Quand le frère Branham a commencé son travail, quand Dieu a parlé au prophète en 1933, avec toutes les visions qu’il a eues concernant son ministère et l’œuvre, et qu’il a commencé à travailler, le premier ministère qui a été révélé dans sa vie, c’est le ministère d’évangéliste avec son don de guérison. En effet, l’ange qu’il a rencontré lui a dit qu’il était né pour prier pour les malades. Cela faisait partie de sa mission. Et c’était un appât pour focaliser l’attention des gens sur lui, afin qu’il libère le message que Dieu lui a donné. Dieu a donné en appât dans un premier temps, le ministère de la guérison. Et quand les gens étaient bien focalisés sur lui, alors il a commencé à libérer, dans une seconde phase de son ministère, le message prophétique.

Là, il y a eu des chocs. Beaucoup se sont retirés de lui. Mais ce n’était pas pour eux, le message. C’était pour nous. Eux ils ont reçu en grâce le don de guérison. Puisqu’en son temps, le frère Branham a prié pour les malades de son temps mais nous, nous avons reçu en héritage le message parce que justement, notre héritage se trouve dans le message, ce n’est pas dans le don de guérison. Cependant, il y a un esprit qui a commencé a travaillé pendant le ministère du frère Branham : C’est l’esprit d’idolâtrie, le démon de l’idole. Quand Dieu suscite un serviteur, autour de lui, il y a beaucoup de gens qui viennent. Parmi ceux qui viennent, il y a ceux que Dieu a appelés pour travailler avec lui dans le ministère que Dieu lui a confié. Donc autour de frère Branham, il y avait un premier groupe de collaborateurs, qui étaient chargés de récolter des dons pour organiser ses campagnes. Ce n’est pas un service qu’il leur a demandé mais c’est ce qu’ils ont été conduits à faire quand Dieu les a attirés autour de son serviteur. C’était des hommes d’affaires organisés, qui soutenaient l’œuvre de Dieu.

Il y avait d’autres frères qui étaient chargés d’organiser les campagnes. Ils faisaient les programmes de campagnes, de voyages. Ils étaient inspirés à le faire ainsi. Il y a ceux qui l’aidaient dans l’église locale où il était. Donc il y avait plusieurs sortes de collaborateurs et plusieurs sortes de collaboration. Et il y en a d’autres qui étaient là et qui étaient de simples admirateurs. C’est ceux-là, qui, à un moment donné sont devenus des idolâtres. Des gens qui ont mangé et bu avec le frère Branham, des gens qui étaient dans son environnement, qui le connaissaient très bien et qui, à un moment donné, ont commencé à dire de lui qu’il était Jésus-Christ. Ils l’ont dit, ils lui ont posé la question, il a répondu non ! Mais ils ont persisté, ils ont continué à le faire. Ils ont dit de lui qu’il était Jésus-Christ. Et pour cela le frère Branham a été blessé. À un moment donné, il a voulu abandonner le ministère. Ce témoignage se trouve dans la prédication Le serpent écrasé. Vous pouvez le lire ou l’écouter.

C’était un démon qui avait attaqué le ministère de frère Branham ! C’était la manifestation de satan contre le serviteur de Dieu. Et il n’est pas allé loin, il a pris des frères qui étaient avec lui dans son environnement ! C’est eux qu’il a pris, pour lui donner une place qui ne lui revenait pas. Non seulement une place dans leurs cœurs qui ne lui revenait pas, mais aussi une place sur la place publique qui ne lui revenait pas ! Ils disaient qu’il était Jésus et il voulait amener les autres à croire à cela, que le frère Branham était Jésus-Christ revenu. Cela a été un combat, du vivant du frère Branham. Il était vivant quand l’esprit en question a été manifesté. Il a dit « Non, frères, ne faites pas cela », mais ils ont continué, jusqu’à ce que dans son église locale de Jeffersonville, plusieurs viennent lui poser la question. Et qu’il soit obligé de s’expliquer, pour leur dire que ce n’est pas vrai.

Des gens lui ont envoyé des messages, des lettres, des appels téléphoniques, parce que ceux qui avaient commencé à faire ce travail avaient répandu la nouvelle partout. C’était devenu un enseignement au Canada, en Amérique, un peu partout, ils ont commencé à répandre l’information pendant que frère Branham était vivant. Frères et sœurs, mais c’est une attaque de satan ! Le message a produit des jumeaux, ne l’oubliez jamais. L’écriture dit que ce ne sont pas tous ceux qui sont issus d’Abraham qui sont des fils de Dieu. Ce ne sont pas tous ceux qui sont issus de Branham qui ont compris ou reçu la vision spirituelle du message du temps de la fin ! Ce ne sont pas tous ceux qui sont venus dans le message du temps de la fin qui ont compris ce message ! Ce ne sont pas tous ceux qui se réclament du message du temps de la fin, qui lisent les brochures et les lettres circulaires, et les ont en stock qui ont l’esprit du message.

Ce ne sont pas tous ceux qui se réclament du message du temps de la fin qui sont des fils de Dieu. Tous ceux qui croient au message ne sont pas tous fils de Dieu, car être fils de Dieu, c’est avoir été régénéré par la parole de Dieu. C’est être né de l’Esprit de Dieu. Tous ceux qui sont dans le message ne comprennent pas tous la vision prophétique du message du temps de la fin. Non !

Le message a produit des jumeaux. Il y a ceux qui ont reçu l’esprit d’Elie et qui comprennent la vision prophétique, qui croient dans cette vision et qui poursuivent l’OBJECTIF de Dieu dans le Message. Ceux-là poursuivent l’héritage de Dieu. Parce qu’ils l’ont reçu, ils poursuivent sa manifestation. Et puis, il y a ceux qui disent qu’ils sont dans le message, qu’ils croient dans les ministères que Dieu a envoyés, et qui ne poursuivent AUCUN Objectif. Ils ne poursuivent pas l’Objectif du Message. Je vais vous le démontrer frères et sœurs.

Ce mouvement a commencé pour dire que William Branham est Dieu. C’est un esprit d’idolâtrie. Ils ont fait de frère Branham leur idole, qu’ils ont appelé Jésus-Christ. Malgré son intervention, ils ont continué de le dire. Et Dieu lui a montré en songe, que c’était un serpent qui l’avait attaqué. Le serpent l’avait mordu ! Et il a tiré sur lui. Il devait l’achever avec un bâton, mais il est entré dans une petite marre d’eau et la vision est finie. Quand le frère Branham est mort, cet esprit a continué son travail et il a fait annuler la promesse de l’héritage avec les américains. Le frère était en Amérique, c’est là-bas qu’il a prêché le message. Donc l’esprit d’idolâtrie qui a attaqué le frère Branham, qui a continué son travail après sa mort a réussi à faire annuler la promesse de l’héritage au niveau des États-Unis. C’est la réalité ! Il faut qu’on atterrisse dans le concret, dans la réalité des choses quand on parle du message du temps de la fin. Puisque nous sommes les acteurs, nous vivons la chose ; on vit, on voit et on observe la situation donc on ne peut pas ignorer ce qui est.

L’église des Etats-Unis a annulé la promesse de Dieu à son égard. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas compris que le frère Branham prêchait pour le monde entier ! Ils n’ont pas compris qu’après le frère Branham, Dieu pouvait susciter d’autres serviteurs pour continuer à faire son œuvre en-dehors des Etats-Unis ! Ils n’ont pas compris cela. Puisqu’ils ont fabriqué une idole qui vit dans leurs cœurs, même s’il y a la disparition physique du serviteur de Dieu, comme c’est une idole, alors cet esprit vit dans les cœurs. Donc ils ne peuvent pas donner foi à un autre serviteur de Dieu. Ils ne peuvent pas croire que Dieu ait appelé quelqu’un d’autre à prêcher la même parole. Ils ne peuvent pas l’accepter parce qu’ils ont déjà une idole dans leurs cœurs. Ça c’est l’esprit du monde ! Ce n’est pas le Royaume de Dieu ! Cet esprit est dans le message aujourd’hui. Et actuellement vous savez très bien qu’il y a des frères qui disent que frère Branham est Jésus. Ils disent que « Branham » c’est le nouveau nom de Dieu ! Ceux-là, ils baptisent les frères qui croient au nom de Branham. On ne peut même pas les appeler « frères », parce qu’ils ne sont même pas dans le Royaume de Dieu. Ce sont des idolâtres ! On ne peut pas les appeler frères parce qu’ils ne connaissent pas Dieu ! Si Dieu ou Jésus-Christ pour eux, c’est William Branham, cela veut dire qu’ils ne connaissent pas Jésus ! Donc on ne peut même pas les appeler frères. Mais aujourd’hui, ils sont dans le monde.

J’ai rencontré l’un d’entre eux dans les rues de Kinshasa. J’ai même pris une photo avec lui en guise de témoignage. Il a écrit dans son dos « William Branham, notre Dieu créateur ». C’est mon témoignage, parce que je l’ai vu. C’était un Camerounais. Et ils sont nombreux ici en Côte d’Ivoire. Ils sont partout. On dit qu’ils sont des frères du message, mais c’est un esprit qui vient des Etats-Unis, du vivant du prophète. Et cet esprit d’idolâtrie a une manière de travailler. Son premier souci, c’est d’amener les croyants à se focaliser sur un être humain, sur un frère, un serviteur de Dieu. Ils se focalisent sur lui et ils s’arrêtent là. Ils ne sont pas intéressés par le BUT de Dieu, ni par ce qui se passe dans le Royaume de Dieu. Ils sont intéressés par ce qui se passe avec l’INDIVIDU, parce que c’est de lui qu’il s’agit pour eux. Et quand le frère Branham est mort, l’œuvre a été bloquée au niveau des Etats-Unis. Mais comme on savait qu’il y avait la vision d’un Aigle Allemand, quand le frère Frank a libéré son témoignage, cela a libéré ceux qui étaient intéressés par la continuation de l’œuvre de Dieu. Ils ont été libérés avec l’œuvre de Dieu. Et l’œuvre a continué de plus belle. Mais les autres sont restés dans le noir, dans les ténèbres, c’était fini.

C’est comme cela que le message a été distribué partout dans le monde entier. Mais cet esprit d’idolâtrie ne meurt pas ! Il a poursuivi la semence, le message. Et il est arrivé dans Matthieu 24 à partir du verset 45, dans la mission du serviteur fidèle et prudent. Ce démon d’idolâtrie est arrivé là-bas. Nous sommes maintenant dans ce contexte-là. Et dans ce contexte de la distribution de la nourriture, là aussi le message a enfanté des jumeaux. Pendant le ministère du frère Branham, le message a enfanté des jumeaux, et c’est l’Israël qui a continué avec le message. Vous comprenez ? Parce qu’il y a Israël et il y a Esaü. Dans le ministère du frère Branham, il y avait beaucoup de personnes dans son environnement et beaucoup de grandes choses se passaient, mais deux jumeaux sont nés. Et l’Israël qui tenait la promesse de l’héritage a continué l’œuvre. Esaü est resté de l’autre côté, dans les ténèbres. Mais quand vous lisez dans Genèse, au moment où Rebecca était enceinte, qu’est-ce qui a été dit ? Le Seigneur lui a dit : « il y a deux nations dans ton ventre, qui vont se séparer à leur naissance ». Ils vont se séparer à leur naissance ! Et ils se sont séparés.

Quand le frère Frank a pris le message comme le prophète lui a dit : « Tu iras avec ce message en Allemagne ». Il l’a pris et il a continué, avec le frère Barilier. Ils ont répandu le message partout. Les Américains n’ont jamais reconnu la position du frère Frank. Ils n’ont jamais accepté la position que Dieu lui a donnée dans cette œuvre. Donc comme eux avaient déjà été mis de côté, alors cet esprit d’idolâtrie a continué avec la mission du serviteur fidèle et prudent. Et là encore, le message a enfanté des jumeaux : Il y a Israël et il y a Esaü. C’est ce qui est, c’est ce que nous voyons, mes frères et sœurs. Mais au départ, ce n’était pas bien perceptible. C’est le CRI de Minuit dans Matthieu 25 qui va dévoiler les deux jumeaux. C’est vrai qu’on lisait Matthieu 25, la parabole parlant des vierges folles et des sages, mais on ne comprenait pas bien les choses. Mais c’est quand le CRI de Minuit sonne qu’on voit très bien qu’il y a deux jumeaux ! Il y a Israël et il y a Esaü. On va le voir !

Je vais remonter, toujours au temps de frère Branham, pour vous dire qu’au moment où le Seigneur était en train de libérer le message dans le ministère du frère Branham, la génération de frère Frank, frère Barilier et de tous ceux qui ont continué l’œuvre, était des vases de réserve. Par rapport au ministère de frère Branham, le ministère de frère Frank est un vase de réserve. Le ministère de frère Barilier est un vase de réserve. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu’après le frère Branham, ces frères devaient continuer l’œuvre. Donc, quand on regarde dans Matthieu 25, on comprend que c’étaient des vases de réserve. Mais regardons ce qui se passe aujourd’hui dans le message. Il y a des idolâtres qui se sont encore levés au milieu de nous. Des idolâtres ! Et nous voulons dénoncer les idolâtres ; on veut dénoncer leur travail, leur œuvre, leur manière de se comporter dans le Royaume de Dieu. On veut dénoncer l’esprit d’idolâtrie qui est entré au milieu de nous et qui est en train de détruire l’œuvre de Dieu sur le terrain.

La Mission de la distribution de la nourriture a enfanté deux jumeaux. Et l’un des jumeaux est un idolâtre, un vrai idolâtre, focalisé sur un serviteur de Dieu et non sur l’œuvre à entreprendre ! Je vous ai dit que dans Matthieu 24, quand la mission du serviteur fidèle et prudent est mentionnée, après il y a une mise en garde contre son comportement et celui de ceux qui travaillent dans cette mission : s’il se met à battre ses compagnons, ceux sur qui il a été établi, s’il se met à manger et à boire avec les ivrognes, le maître de ce serviteur viendra au moment où il ne s’y attend pas et donnera sa part avec les hypocrites. Là, il est question du comportement des serviteurs de Dieu : les gens de la maison et le serviteur fidèle et prudent lui-même. Il est question de leur comportement ! Lui en tant que serviteur fidèle et prudent, il ne doit pas se comporter méchamment, en battant ses collaborateurs, ceux sur qui il a été établi et en mangeant et buvant avec d’autres. Autrement dit, d’un côté il bat certains collaborateurs, avec la langue, car battre ici, c’est avec la langue - parler contre certains collaborateurs - et de l’autre côté, il mange et il boit avec d’autres gens de la maison qui sont des ivrognes et des idolâtres. Il mange, il boit avec eux, ça veut dire qu’il a communion avec eux. Des ivrognes, ça veut dire des gens qui ne connaissent pas les choses. Et cela se voit sur le terrain aujourd’hui !

Quand les serviteurs de Dieu se comportent mal dans leurs assemblées, et qu’ils veulent redorer leur blason, ils s’en vont à Krefeld. Ils vont apparaître là-bas, ils vont se faire voir. Nous voulons dénoncer le comportement du diable en notre milieu. Nous sommes des fils de Dieu, nous devons retourner à la vie de Dieu, à la vérité, à la lumière. Nous devons retourner à la vision spirituelle du message du temps de la fin. La promesse que Dieu nous a faite, l’héritage que Dieu nous a promis, c’est la manifestation de la vie du Seigneur Jésus-Christ en chacun de nous, et la révélation de cette vie par notre témoignage. C’est de cela qu’il s’agit et c’est vers cela qu’on doit conduire le peuple de Dieu. C’est dans ces choses qu’on doit entretenir le peuple de Dieu. Comment est-ce qu’on peut aujourd’hui dire aux gens que, parce que le frère Frank boit alors vous pouvez boire, il n’y a pas de problème ! On prétend qu’il n’y a pas de doctrine sur la boisson ! Il y a des frères qui disent des choses comme cela, mais c’est faux !

Il faut que nous comprenions qu’on n’a pas été appelés à vivre de cette manière dans le Royaume de Dieu. Hier je vous ai dit que l’ange du Seigneur qui est apparu à Zacharie a interdit à l’enfant l’alcool. Frère Branham a été appelé, il lui a été interdit l’alcool. Alors, comment se fait-il qu’aujourd’hui, on peut enseigner aux frères qu’ils peuvent boire ? Comment peut-on fabriquer des ivrognes encore aujourd’hui dans l’Église ? Ce n’est pas juste. Nous nous élevons contre ces esprits aujourd’hui. Ce n’est pas juste, mes frères et sœurs. Et vous ne devez pas cautionner ce genre de choses ! Notre modèle dans la foi, ce n’est pas un serviteur de Dieu, c’est la personne de Jésus-Christ ! C’est à Christ qu’on cherche à ressembler. On ne cherche pas à ressembler à un homme. Il ne faut pas faire des serviteurs de Dieu des idoles.

Le frère Frank a dit dans ses écrits que Dieu lui a fait grâce. Depuis qu’il prêche ou qu’il écrit, il n’est jamais revenu sur un enseignement. Il y a des frères qui ont pris cela et qui ont commencé à dire que le frère Frank est « infaillible » dans la prédication de la Parole. Mais ce n’est pas ce qu’il a dit ! Il n’a jamais dit qu’il est infaillible dans la prédication de la Parole de Dieu ! Il dit que Dieu lui a fait la grâce de ne pas revenir sur un enseignement ou une prédication, cela veut dire que Dieu l’a préservé de telle manière qu’il ne raconte pas des hérésies ! Au lieu de bénir Dieu pour cela, on va dire qu’il est infaillible dans la proclamation de la Parole ou bien de l’enseignement. Mais c’est un esprit démoniaque qui vous influence ! Vous êtes en train de tuer un serviteur de Dieu et de détruire son ministère ! Ce n’est pas juste !

Le message, pendant ce temps de distribution, a fait des jumeaux ! Ne l’oubliez jamais mes frères et sœurs. Ne vous associez pas à ces choses-là. Dieu a de la haine pour ce genre de comportement dans l’église. Nous croyons au ministère du serviteur fidèle et prudent, mais nous n’acceptons pas le culte des idoles. Nous n’acceptons pas la confusion que le diable est en train d’installer dans l’esprit des uns et des autres. Nous n’acceptons pas de faire de frère Frank ou de son ministère, une image ; utiliser l’image du serviteur de Dieu, pour se donner bonne impression ! Beaucoup de serviteurs de Dieu ont fait du mal au peuple de Dieu ; ils sont tombés dans le mal, ils ont opprimé les fils de Dieu ; Au lieu de se repentir, ils vont soigner leur image auprès de frère Frank. Ils parlent du Ministère du serviteur fidèle et prudent pour qu’on les reçoive. Il faut qu’ils disent : « Nous sommes en connexion avec le frère Frank » ; il faut qu’ils disent cela pour se faire voir. Ils vont appeler à Krefeld pour transmettre les salutations. Et sans discernement, les frères de Krefeld, avec toute leur bonne foi, vont venir à la chaire transmettre les salutations des frères en citant leur nom. On va dire publiquement leur nom pour que tout le monde entende.

Et eux, ils ne voient pas le piège qu’il y a derrière. Ils ne voient pas que derrière ces noms il y a des individus, des serviteurs de Dieu qui sont rejetés par le peuple de Dieu à cause de leur méchanceté, de leurs mauvaises œuvres. À cause de ce qu’ils dominent et méprisent le peuple de Dieu. Ils ne savent pas. Pour eux, ce sont des frères, des serviteurs de Dieu alors ils vont transmettre publiquement leur salutation, ils vont apparaître à Krefeld, aller prier à la chaire. Et les frères bien-aimés ne savent pas que le diable est en train de manipuler des gens, des Esaü qui ont perdu la promesse de Dieu. Des Esaü qui ne sont plus dans la pensée de Dieu, qui ne sont plus dans la voie de Dieu. En effet, ils ont quitté la voie du Seigneur pour entrer dans d’autres choses. Ils ne savent pas que ces Ésaü tournent autour du serviteur de Dieu mondialement connu, pour se repositionner, pour se faire voir, pour s’attirer le prestige et la gloire.

Nous voyons le diable dans ses œuvres et dans ses manifestations. Et c’est ce que mon bien-aimé frère Alexis Barilier a dénoncé avant de s’en aller dans le repos du Seigneur. Il a dénoncé ces esprits, et les frères ne comprennent pas. Tout ce qui brille n’est pas de l’or ! Mes frères et sœurs, réveillez-vous ! Réveillez-vous et poursuivez l’objectif du Seigneur ! Ce pourquoi le Seigneur nous a appelés dans notre génération. Il veut que Christ soit révélé, il veut que Christ soit vu, qu’il soit manifesté ! C’est cela qui est important mes frères et sœurs. Ce n’est pas l’image ou le nom d’un serviteur de Dieu. Ce n’est pas quand on va se retrouver dans l’église ou dans l’assemblée d’un serviteur de Dieu qu’on verra la gloire de Dieu. Ce n’est pas quand on va transmettre notre salutation, qu’on dise notre nom qu’on verra la gloire de Dieu. Mes frères et sœurs, on dit leur nom à la chaire, ils saluent les frères, mais dans leur assemblée ils sont assis sur les mêmes bancs et ne se parlent pas. À quoi est-ce que cela rime frères et sœurs ? C’est l’esprit d’idolâtrie, c’est un esprit méchant ! Et c’est de cela que le Seigneur parle.

Si c’est un méchant serviteur qui se dise en lui-même : Mon maître tarde à venir et qui se mette à battre ses compagnonsLe fait de battre ses compagnons à la chaire, le fait d’utiliser la chaire de l’Assemblée pour frapper les frères, les serviteurs de Dieu, d’autres compagnons d’œuvre, la bagarre entre les serviteurs de Dieu, entre les anciens dans les églises n’est pas seulement une affaire d’un serviteur de Dieu. C’est un esprit qui se manifeste partout dans le Message. Battre ses compagnons, c’est l’esprit qui a prévalu pendant toutes ces années dans l’œuvre de Dieu, dans le message du temps de la fin ! Les églises se divisent, se redivisent, on règle les problèmes à la chaire, on se tape dessus… C’est l’esprit qui a prévalu dans ce temps-là qui est là aujourd’hui et qui se manifeste.

C’est un esprit qui vient de loin : ce sont les idoles, les démons d’idolâtrie, le culte des idoles. On a fait d’un serviteur de Dieu, un homme infaillible. On lui a fait une image, une représentation, on exploite son mandat ! On exploite son appel pour assouvir ses propres desseins ! C’est ce qui se passe et c’est cet esprit que nous condamnons. C’est pour cette raison que nous, on ne s’associe pas avec ce genre de choses frères et sœurs. Il y a beaucoup de frères qui viennent nous voir pour qu’on s’associe, qu’on marche ensemble. Non, mes frère et sœurs bien-aimés. Il y a des choses qu’on ne peut plus faire ; c’est fini ! Jacob et Esaü sont dans le message du temps de la fin. L’église de Laodicée a enfanté des jumeaux : Jacob et Esaü. Ils sont là. Et Jacob, qui est devenu Israël va continuer l’œuvre de Dieu. Il va continuer avec la promesse de l’héritage. Il ne va pas s’arrêter, il va continuer. Il va avancer, prospérer ; mais Esaü, c’est fini. Esaü n’a pas la promesse, il l’a perdue et il ne pourra pas continuer. Parce que l’Esaü d’aujourd’hui, ce sont des idolâtres qui sont autour du frère Frank. Ils sont partout, ils présentent l’image d’un serviteur de Dieu pour eux-mêmes se donner de l’importance, se faire voir.

C’est un esprit qui est connu, beaucoup ont fait cela. Et le même esprit est encore là. Frère Branham n’est plus ; cet esprit a égaré les Etats-Unis et il est encore là aujourd’hui, il continue de travailler. C’est vrai qu’on ne dit pas ouvertement que le frère Frank est Jésus-Christ ; mais quand vous dites d’un serviteur de Dieu qu’il est infaillible dans la prédication de la Parole, c’est clair que vous le présentez comme étant la Parole de Dieu Elle-même ! C’est de cela qu’il s’agit. Si frère Frank est infaillible dans la prédication de la Parole de Dieu, ça veut dire que frère Frank est la Parole de Dieu. Il est devenu Jésus-Christ, c’est ce que cela veut dire. En plus, les idolâtres disent que c’est le frère Frank qui a « LE MANDAT ». C’est lui qui a le mandat de Dieu. En dehors de lui, personne n’a de mandat. Il y a un frère qui est allé jusqu’à me dire que même Alexis Barilier n’avait pas de mandat. Oui ! Il n’avait pas de mandat… Et pourtant c’est lui qui a fondé les églises ici, en Afrique francophone. Les chrétiens qui ont cru au message en Afrique francophone sont les plus nombreux, mais il n’avait pas de mandat. Barilier a parcouru toute l’Afrique, il a prêché, enseigné, sans mandat de Dieu ! Allez-y comprendre quelque chose frères et sœurs ! Sans mandat de Dieu, Barilier est venu présenter le Ministère du serviteur fidèle et prudent chez nous en Côte d’Ivoire. C’est Alexis Barilier qui nous a présenté le frère Frank. C’est le frère Barilier qui a expliqué la Mission du serviteur fidèle et Prudent en Afrique. Alexis a travaillé dans le monde entier « sans mandat ». Il a voyagé et prêché partout sans mandat. Il a fait des fils et des filles, il a sauvé des âmes sans mandat !

Mes frères et sœurs, quand des hommes parlent de cette manière, cela veut dire ce que ça veut dire : ce sont des idolâtres ! En fait, quand tu as une idole dans le message, c’est de cette idole qu’il s’agit ! Il n’y a plus personne ! Comment est-ce qu’on peut penser qu’un missionnaire n’ait pas de mandat de Dieu. Par définition, un missionnaire est un envoyé de Dieu ! Il a un mandat ! Un missionnaire va en mission, donc il a un mandat de Dieu. Il se déplace, il va en mission. Et il y va parce que Dieu l’a envoyé. C’est malheureux qu’il y ait des croyants qui parlent et qui voient les choses de cette manière. C’est la preuve qu’on ne comprend pas la vision spirituelle de Dieu dans notre génération. Beaucoup sont dans le message, beaucoup lisent les brochures, les lettres circulaires, ils écoutent, ils regardent les vidéos, mais ils ne comprennent rien à la Parole de Dieu.

J’entends dire que c’est le frère Frank qui a le mandat. Ça veut dire que dans le Royaume de Dieu, il n’y a qu’un seul individu dans notre génération, qui a reçu de Dieu, un mandat ou une Mission. Mais cela n’existe pas dans le Royaume de Dieu ! Et on fait la différence entre le ministère du frère Frank et les ministères d’Éphésiens 4. On fait la différence entre le ministère du serviteur fidèle et prudent et les ministères décrits dans Éphésiens 4. Vous savez, quand on devient un idolâtre ou quand on conçoit une idole dans la tête, on ne comprend plus rien dans la Parole de Dieu. Dans Éphésiens 4, la bible détermine les 5 ministères de la Parole. Ce sont les prophètes, les apôtres, les docteurs, les pasteurs et les évangélistes : C’est la qualité mes frères et sœurs ! Si moi, je prêche la Parole de Dieu aujourd’hui, en quelle qualité est-ce que je prêche la parole ? Je prêche parce que je suis pasteur, parce que je suis docteur ou bien évangéliste, ainsi de suite. Cela c’est ma qualité. Et celui que Dieu appelle, Il lui donne un ordre de mission et Il lui détermine un champ de mission. Donc dans Matthieu 24 :45 à 47, parlant du serviteur fidèle et prudent qui doit distribuer la nourriture, il est question de la mission. La mission c’est la distribution de la nourriture, mais celui qui exécute cette mission, quelle est sa qualité ? C’est un docteur. Où est-ce qu’on trouve les docteurs ? C’est dans Éphésiens 4/11. C’est ce passage qui parle des docteurs en tant que ministres de la Parole.

Donc le serviteur fidèle et prudent se trouve bien mentionné dans Éphésiens 4. C’est un docteur des Saintes Écritures. Il n’existe aucun ministère de la Parole qui ne soit pas dans Éphésiens 4/11. Même le frère Branham est dans ce passage. C’est parce qu’il est Éphésiens 4/11 qu’il été appelé à prêcher le message. C’est parce que Frank est Éphésiens 4/11 qu’il a été appelé à distribuer la Parole, à aller de ville en ville pour prêcher. Si tu n’es pas Éphésiens 4/11, tu ne peux pas faire cela. Un missionnaire fait partie des Ministères de la Parole. Frères et sœurs, ne soyons pas de ceux-là, qui ne voient pas la main de Dieu dans l’œuvre de Dieu et qui se focalisent sur des individus. Ne soyons pas de ceux qui utilisent l’image des serviteurs de Dieu pour se donner de la valeur, de l’importance ; alors que dans la réalité, ils ne sont plus rien.

Dans Lévitique 10, je vous lis ici le verset 8. Dans ce chapitre, les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, sont morts parce qu’ils ont apporté un feu étranger. Mais quand vous regardez l’esprit de ce texte, ça donne l’impression que ces deux enfants ont bu avant d’aller faire le service de Dieu. Donc ils ont apporté du feu étranger et ils sont morts. Voilà ce qui est dit au verset 8 :

8L'Eternel parla à Aaron, et dit : 9Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d'assignation, de peur que vous ne mouriez : ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants, 10afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur, 11et enseigner aux enfants d'Israël toutes les lois que l'Éternel leur a données par Moïse.

Voilà ! Dieu a interdit la boisson. Le vin et l’alcool, les boissons enivrantes, Dieu a interdit cela à Aaron et à ses fils. Il dit « quand vous entrez dans la tente d’assignation, ne buvez pas ». Mais aujourd’hui, nous, nous sommes dans la tente d’assignation constamment ! On est même dans le saint des saints, en tout cas pour ceux qui ont une bonne communion avec Dieu, nous sommes dans le saint des saints ! C’est-à-dire que nous sommes dans le lieu très saint, dans le service que nous faisons. On a reçu un message, une promesse d’héritage. C’est tellement important, nous sommes appelés à manifester le caractère de Christ ! C’est tellement important que Dieu nous dit qu’on ne doit pas boire le vin ni l’alcool. Dieu l’a interdit à Aaron et à ses enfants et l’écriture dit que c’est une loi perpétuelle pour toi Aaron et tes descendants. Là où la bible dit loi perpétuelle, il faut faire attention parce que la sacrificature continue ! Nous ne sommes plus dans la sacrificature d’Aaron, mais nous sommes maintenant dans celle de Melchisédek ! C’est-à-dire Jésus-Christ !

Mais même concernant Jésus, vous avez oublié ce qu’Il a dit ? Vous me direz que Jésus est venu, il mangeait, il buvait. Ce que moi je sais, c’est que Jésus a dit, le jour il faisait la sainte scène avec ses disciples, « Je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu’à ce que j’en boive du nouveau dans le Royaume de Dieu ». Le vin, dans le Royaume de Dieu, c’est quoi ? C’est le Saint-Esprit ! Donc si Jésus est venu en Israël, qu’Il a eu à boire du vin, frères, cela ne nous autorise pas aujourd’hui en tant que ministres de la Parole, à boire du vin ou de l’alcool ! Non ! Parce que Jésus a dit à ses disciples à la Sainte Cène « Je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu’à ce que j’en boive du nouveau dans le Royaume de Dieu » ! Et Jésus est parti. Il est mort, Il est ressuscité ; Il n’a plus bu de vin. Les apôtres ne buvaient pas frères, je suis désolé ! Il y a quand même des indices dans la bible qui le montrent. Paul a écrit par endroit « ne soyez pas enivrés de vin, mais soyez remplis de l’Esprit », parce que c’est ce que Jésus a dit.

Dans le Royaume de Dieu, notre vin c’est le Saint-Esprit. Soyons remplis du Saint-Esprit. Il ne faut pas boire l’alcool parce que nous sommes dans la sacrificature de la perfection. Donc les interdits à notre niveau, sont plus nombreux que sous la loi de Moïse. C’est cela la réalité des choses, frères. Dieu a dit au frère Branham de ne pas boire, parce qu’il y avait sur lui l’esprit d’Elie. Qu’est-ce que Branham et Jean-Baptiste avaient en commun ? C’est l’esprit d’Elie ! L’ange a dit au père de Jean-Baptiste qu’il ne fallait pas que l’enfant boive de l’alcool. Frère Branham est appelé au ministère, Dieu lui dit de ne pas boire l’alcool. Il a essayé, parce qu’on se moquait de lui, il n’a pas pu.

Mais nous, que ce soit le serviteur fidèle et prudent, que ce soit notre bien-aimé Alexis Barilier qui n’est plus au milieu de nous, qui est allé se reposer, et tous les serviteurs de Dieu qui sont venus, qu’est-ce que nous avons en commun avec le frère Branham et Jean-Baptiste ? C’est l’esprit d’Elie ! C’est l’onction d’Elie que nous avons en partage ! Donc si Dieu leur a interdit la boisson, est-ce à nous qu’Il va donner l’autorisation de boire ? Moi je ne crois pas à cela, c’est faux ! C’est un égarement ! C’est de la séduction ! Paul a dit à Timothée « fais usage d’un peu de vin pour tes problèmes de digestion ». Mais qu’est-ce que cela veut dire cette parole-là ? Cela veut justement dire que Timothée ne buvait pas ! Si Timothée avait l’habitude de boire, pourquoi Paul aurait eu besoin de lui dire de faire usage d’un peu de vin pour ses problèmes de digestion ? C’est parce qu’il ne buvait pas. Et Paul lui a fait cette recommandation pour des questions d’ordre de santé.

Maintenant, vous savez que Paul est le père de Timothée. S’il buvait, Timothée serait aussi en train de boire. C’étaient des gens qui étaient consacrés. C’est cela la vérité frères et sœurs. Donc ne pensons pas qu’on connaît tellement les choses, non. Que Dieu nous assiste et nous aide, frères. Et je voudrais vous mettre en garde, vous, mes bien-aimés, vous qui avez cru au CRI de Minuit, au message d’appel au réveil aujourd’hui. Dieu nous appelle à nous réveiller, à mettre de l’ordre dans notre vie pour aller à la rencontre de l’Époux, pour aller vers le BUT pour lequel le message a été donné dans notre génération. C’est le but que nous poursuivons. Et le but du message du temps de la fin, c’est notre ressemblance parfaite à Christ, c’est la révélation de Christ en nous. Il y a une onction que nous allons recevoir qui va faire ce travail ; une onction qui va nous positionner, nous manifester en tant qu’Épouse de Christ.

C’est cela qui va se produire, c’est ce que nous attendons frères et sœurs. Nous ne sommes pas dans la logique d’élever ou de diviniser un serviteur de Dieu, de faire de lui une idole : « C’est lui que Dieu a mandaté ! », pour dire que les autres n’ont pas de mandat. C’est l’esprit des musulmans : Mohammed ou rien. C’est l’esprit des gens de Kacou Philippe : « c’est lui qui est le seul prophète des musulmans et des chrétiens ! ». « C’est lui qui est le prophète du monde entier, celui qui ne croit pas en lui est perdu. ». C’est l’esprit de Kacou Philippe. C’est le démon qui a animé les branhamistes : « Oui c’est le prophète, c’est Jésus-Christ qui est revenu en William Branham, c’est notre Elie, il faut croire en lui pour avoir la vie éternelle ». Ils ne peuvent pas accepter le ministère du serviteur fidèle et prudent, ou bien que Dieu utilise d’autres serviteurs pour apporter la Parole. Et c’est ce qui se passe encore aujourd’hui, avec tout ce qui se passe dans l’entourage du frère Frank : « c’est le frère Frank qui a le mandat de Dieu, il faut suivre les cultes en direct de Krefeld, c’est ce que Dieu est en train de faire de nouveau dans notre génération ». Non mes frères et sœurs. Vous mentez ! Vous n’êtes pas dans la vérité !

Dieu a dit au frère Frank de ne pas fonder d’église locale, parce que son ministère ne va pas directement dans les églises locales. Mais en connectant les églises locales à Krefeld, vous avez franchi cette barrière ! Vous transgressez la Parole de Dieu, vous transgressez l’ordre de Dieu maintenant ! C’est ce que vous faites en distribuant des équipements aux frères dans les églises locales, qui se connectent directement à Krefeld. Vous cassez l’autorité des pasteurs dans les églises locales. Et les problèmes des églises locales sont transportés directement en Allemagne à Krefeld. Ça c’est l’esprit de la dénomination. Et vous incitez le serviteur de Dieu à vouloir régler les problèmes dans les églises locales en posant des questions tendancieuses. Il faut qu’il parle, qu’il dise quelque chose, parce que c’est lui qui a le mandat. Des problèmes que des anciens peuvent régler dans une église locale se retrouvent en Allemagne, sur les réseaux sociaux, dans les écoutes en direct. Frères et sœurs, nous condamnons les idolâtres de notre génération, nous condamnons ces esprits qui sont en train de détruire l’œuvre de Dieu sur le terrain.

Mais n’oubliez jamais que le message du temps de la fin a fait des jumeaux. Il y a Israël qui détient la promesse de l’héritage et qui marche, qui poursuit le BUT, qui est connecté à Jésus, qui crie, qui pleure. Jacob a lutté avec le Seigneur et son nom a été changé ! C’est à cela que Dieu nous appelle aujourd’hui. C’est à ce combat que Dieu nous appelle. Nous devons lutter, lutter, jusqu’à ce que Dieu change notre nom ! Qu’on soit Israël et que l’héritage en nous soit manifesté. C’est ce que le Seigneur veut que nous fassions. Et non pas rester là, à faire le tour des églises pour aller dire aux gens qu’ « il y en a un qui a reçu le mandat, le mandat, le mandat ; Les autres n’ont pas de mandat. Connectez-vous en direct de Krefeld ; c’est de cette manière que vous pourrez entrer dans ce que Dieu est en train de faire maintenant ». Mais qu’est-ce que Dieu est en train de faire maintenant mes frères et sœurs ? Ce sont les idolâtres qui sont en mouvement ! C’est ce que nous constatons et voyons. Ce n’est pas Dieu qui est en train de faire cela ! Non, c’est un autre esprit qui est en train de travailler.

Ce que Dieu a dit au frère Frank depuis le début est très clair. Qu’il aille de ville en ville pour aller prêcher la Parole de Dieu. Dieu lui a dit de construire un lieu et que des gens viendraient là-bas pour adorer. C’est ce qui se passe, c’est ce qui a été fait. Mais ce qui se passe aujourd’hui n’a rien à avoir avec ce que Dieu avait dit au frère Frank. Ce sont les idolâtres qui sont sur le terrain, ceux qui veulent se donner de l’importance en utilisant l’image d’un serviteur de Dieu. C’est eux qui sont sur le terrain en train d’ameuter les troupes, pour assouvir leur désir de devenir grand et important.

Nous allons continuer dans une troisième séance, parce que je dois parler de Matthieu 25, expliquer certaines choses en détail et également parler de la parabole des talents. Il y a beaucoup de choses à dire parce qu’aujourd’hui nous voyons la perversion du peuple de Dieu, qui est entré dans l’idolâtrie, dans l’élévation d’un individu, d’un serviteur de Dieu, le peuple qui est en train de s’égarer avec beaucoup d’esprits méchants. Que Dieu nous aide, qu’il ouvre nos yeux, notre intelligence et qu’on comprenne la pensée de Dieu dans notre génération. Nous n’avons rien contre le serviteur de Dieu, rien contre sa mission divine. Nous avons grandi sous le ministère du serviteur fidèle et prudent. Nous avons lu ses écrits, et les lisons encore. Nous avons écouté ce qu’il a apporté comme prédication, et écoutons encore ; c’est une grande bibliothèque qui est à notre disposition, que nous regardons et consultons en cas de besoin. Mais nous ne pouvons pas accepter les esprits méchants qui s’agitent autour de lui et qui sont en train de détruire l’œuvre de Dieu, de conduire le peuple de Dieu dans le péché et dans le mal.

Que Dieu nous bénisse, que sa grâce et sa paix soient sur nous. Et qu’il nous donne de ne jamais oublier que le message, dans sa phase de distribution, a fait des jumeaux. Ne l’oubliez jamais. Et les jumeaux sont obligés de se séparer parce qu’ils ne peuvent pas détenir ensemble la promesse. Ils doivent se séparer. Il a été dit à Rebecca « il y a deux nations dans ton ventre qui vont se séparer à la naissance ». C’est pour cette raison qu’on voit une séparation dans le message aujourd’hui. Tous ceux qui ont reçu le message et qui sont demeurés sous le ministère des missionnaires européens, sont séparés aujourd’hui en deux grands groupes. C’est ce qui est, c’est la vérité. Depuis que le CRI de Minuit a sonné, il y a eu une séparation parce qu’il y a Esaü et il y a Jacob qui est devenu Israël.

Que Dieu nous bénisse, que sa grâce et sa paix soient sur nous. Je vous donne rendez-vous à la prochaine séance.