Publication: 4 novembre 2019
Temps de lecture: ~ 44 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Les croyants du Message du Temps de la Fin comme les disciples de Jean-Baptiste

Convention de Kpèbo

john-disciples-follow-Jesus.jpg

Nous allons lire dans Luc chapitre 3. Ce matin, je voudrais m’adresser aux prédicateurs, à tous ceux qui sont dans le service de Dieu, mais aussi à vous tous. Luc chapitre 3 à partir du premier verset :

La quinzième année du règne de Tibère César, lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée, son frère Philippe tétrarque de l'Iturée et du territoire de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l'Abilène, et du temps des souverains sacrificateurs Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. Et il alla dans tout le pays des environs du Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés, selon ce qui est écrit dans le livre des paroles d'Ésaïe, le prophète : C'est la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées ; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis. Et toute chair verra le salut de Dieu. Il disait donc à ceux qui venaient en foule pour être baptisés par lui : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? (Luc 3:1-7)

On va ajouter à cela Jean chapitre 1 à partir du premier verset 23 :

Jean répondit : “Je suis, comme l’a dit le prophète Isaïe, la voix qui crie dans le désert : Préparez un chemin droit pour le Seigneur.” Ceux que l’on avait envoyés étaient des Pharisiens. Ils lui demandèrent encore : “Pourquoi baptises-tu si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ?” Jean leur répondit : “Je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas ; bien qu’il vienne après moi, je ne suis pas digne de lui enlever la chaussure.” Cela se passait à Béthanie, au-delà du Jourdain, là où Jean baptisait. Le lendemain, Jean voit Jésus qui vient à lui et il dit : “Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Je parlais de lui lorsque j’ai dit : Après moi vient un homme qui déjà me dépasse, car bien avant moi il était. Je ne le connaissais pas, mais je suis venu avec le baptême d’eau pour qu’il puisse se manifester à Israël.” Jean fit cette déclaration : “J’ai vu l’Esprit qui descendait du ciel sur lui comme fait la colombe, et il est resté sur lui.

Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé pour baptiser m’a dit : Celui sur qui tu verras que l’Esprit descend et reste, c’est lui qui baptise dans l’Esprit Saint. Cela, je l’ai vu, et je peux déclarer que c’est lui le Fils de Dieu.” Le lendemain, Jean était là de nouveau, et deux de ses disciples étaient avec lui. Il fixa son regard sur Jésus qui passait et il dit : “Voici l’agneau de Dieu.” Lorsque ces deux disciples l’entendirent, ils allèrent et suivirent Jésus. Jésus se retourna et vit qu’ils le suivaient ; alors il leur dit : “Que cherchez-vous ?” Ils lui dirent : “Rabbi (c’est-à-dire Maître), où demeures-tu ?” Jésus leur dit : “Venez et vous verrez !” Ils vinrent donc pour voir où il restait, et ce jour-là ils demeurèrent avec lui. Il était environ quatre heures de l’après-midi. L’un de ces deux disciples qui avaient écouté Jean et avaient suivi Jésus, était André, le frère de Simon-Pierre. Il alla d’abord trouver son frère Simon et lui dit : “Nous avons trouvé le Messie” (ce qui veut dire : le Christ). Et il l’amena à Jésus. Jésus le regarda et dit : “Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Céphas” (ce qui veut dire Pierre). Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée ; c’est alors qu’il rencontra Philippe et lui dit : “Suis-moi.” Philippe était de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre.

Que Dieu soit béni !! Alors on en vient maintenant au chapitre 3 au verset 22 :

Après cela Jésus alla avec ses disciples à la province de Judée. Il y resta avec eux un certain temps et se mit à baptiser. Jean aussi baptisait à Énon près de Salim, parce que l’eau y était profonde ; on y venait pour se faire baptiser. C’était avant que Jean ne soit mis en prison. Un jour les disciples de Jean eurent une discussion avec un Juif sur la façon de se purifier. Ils vinrent trouver Jean et lui dirent : “Maître, celui qui était avec toi de l’autre côté du Jourdain, celui dont tu as fait l’éloge, il s’est mis à baptiser et tout le monde court vers lui !” Alors Jean leur répond : “Personne ne peut s’attribuer plus que le Ciel ne veut lui donner. Je ne suis pas le Messie, mais celui qui a été envoyé devant lui : je l’ai dit et vous êtes mes témoins.

Amen ! Verset 30 :

Il faut qu’il croisse et que moi je diminue. Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous, celui qui est de la terre est de la terre et il parle comme étant de la terre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous.* Que son Nom soit béni !

Je voudrais aborder un sujet très important. Moi je le trouve très important et je pense qu’au fur à mesure vous allez comprendre que c’est important. Je voudrais parler d’un groupe de personnes qui est apparu au temps de Jésus, et ces gens qui sont apparus au temps de Jésus ont eu un comportement qui n’était pas bon ; et il ne faudrait pas que nous tombions dans ces choses-là. Je voudrais parler des disciples de Jean-Baptiste et je souhaite que les prédicateurs écoutent très bien, notamment ceux qui dirigent les assemblées, ceux que les frères et sœurs écoutent.

Je souhaite que chacun de nous comprenne très bien l’esprit dans lequel cette parole est apportée. On aborde ce sujet parce que le message dans lequel on est engagés, est venu faire le même travail que Jean-Baptiste a fait en son temps. Il a été dit à frère Branham : De la même manière que Jean baptiste a été envoyé avec un message pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un message qui va préparer ma seconde venue. Amen ! Jean-Baptiste avait été envoyé pour préparer la venue du Messie et il avait reçu un message pour cela. Il est écrit que : La parole de Dieu fut adressée à Jean-Baptiste dans le désert. Et quand Dieu veut agir dans les nations, quand Dieu veut agir dans un peuple, Il donne un message à ce peuple et le message est transmis au peuple de Dieu par un prophète. Donc l’écriture dit qu’un message a été adressé à Jean-Baptiste dans le désert. Dieu a parlé à Jean et le message qu’il a reçu était un message pour préparer le cœur du peuple d’Israël à recevoir le Messie, car avant que le Messie ne vienne, il fallait que le cœur du peuple de Dieu soit préparé à le recevoir. Un sauveur devait être manifesté en Israël et il fallait donc que Dieu prépare la voie de ce sauveur. Et la voie du sauveur se trouve dans les cœurs des croyants. Lorsque Dieu vient visiter son peuple, Il vient au travers des cœurs. Donc Jean-Baptiste a été envoyé avec un message pour préparer le cœur du peuple de Dieu. Personne ne connaissait le Messie en Israël et quand Jésus est né, il y a des gens qui l’ont vu comme un bébé mais Jésus a grandi, Il a eu trente ans et Il était confondu au peuple. Personne ne le connaissait. Jean-Baptiste ne le connaissait pas. Il ne le connaissait pas de visage et il l’a dit à ses disciples. Il a dit : « Je ne le connaissais pas, je ne l’ai jamais vu, je ne savais pas qui Il était » parce que Jean avait grandi dans le désert et Jésus a grandi de son côté aussi. Les deux ne se connaissaient pas, mais Dieu a donné un signe spirituel à Jean-Baptiste parce que c’est Jean qui devait présenter le Messie. Alors Dieu a mis un signe spirituel sur le Messie afin qu’en le présentant au peuple, il ne se trompe pas. Et Jean ne s’est pas trompé. Le Seigneur lui a dit : il viendra vers toi dans les eaux du baptême et quand Il viendra, tu verras l’Esprit descendre sur lui sous une forme corporelle. C’est celui-là que tu devras présenter à Israël parce que c’est lui qui est mon Messie, c’est lui qui est le Sauveur que j’ai donné.

Quand Jean l’a vu, il a dit à ses disciples : voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. De la même manière, le message qu’on a reçu dans notre temps doit présenter Jésus-Christ. Il faut qu’il y ait un message qui nous présente le Seigneur Jésus-Christ. Il faut qu’il y ait une parole qui nous rassemble autour du Seigneur Jésus. Il faut qu’il y ait une parole qui crée en nous la soif de Jésus-Christ, comme on l’a entendu hier, parce que le peuple de Dieu doit avoir soif de Dieu. Alléluia ! Le peuple de Dieu doit avoir soif de Dieu. Si tu es issu des croyants, tu dois avoir soif de Dieu, mais cette soif est créée par un message parce qu’il y a un message qui t’appelle à entrer en communion avec le Seigneur aujourd’hui : c’est un signe spirituel. Et c’est le message qu’on a reçu, mais il y a un problème qui est arrivé au temps de Jean-Baptiste. Parmi ceux qui ont reçu le message de Jean, il y en a qui ne l’ont pas bien compris. Il y en a qui sont allés créer un groupe avec le message de Jean-Baptiste : ils ont créé leur religion, leur église avec le message de Jean-Baptiste. Au début, ce n’était pas un message pour aller créer leur église, mais c’était un message pour leur montrer Jésus.

Le message dit : voici Jésus, l’agneau de Dieu. Si le prophète était ici, il ne dirait pas voici Jésus en s’indexant lui-même, mais il dirait voici Jésus en indexant effectivement Jésus. Le message : voici Jésus, voici le Sauveur, voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, allez à Lui ! AMEN ! A nous, il est dit : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! Matthieu 25, au chapitre 6. Le Cri de Minuit dit : Voici l’époux, allez à sa rencontre. Alléluia ! C’est un message qui montre Jésus, c’est un message qui montre qui est l’époux et ce message va créer en nous la soif de Dieu, la soif de la sainteté, la soif de la justice, la soif de ressembler à Jésus-Christ. Le message doit créer cela dans nos cœurs. Si tu n’as pas ces choses en toi, c’est la preuve que tu n’as pas compris le Cri de Minuit. Et je vais vous démontrer ici que beaucoup parmi les disciples de Jean n’avaient pas compris son Message.

Jean-Baptiste est venu. Il est allé se mettre au Jourdain et il a commencé à prêcher. Les gens allaient à lui pour l’écouter et se faire baptiser, après s’être repentis. Ensuite, il fallait attendre pour voir ce qui allait se passer. Un jour est arrivé le Messie qui est aussi venu pour se faire baptiser ; et Dieu dit : Jean, voici le Messie. Il ne le connaissait pas, mais il a vu le Saint-Esprit descendre sur lui comme une colombe et le Seigneur lui dit : Voici le messie. Qu’est-ce que Jean a fait à ce moment-là ? Jean a crié à ceux qui ont cru en lui : Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.

Les guides religieux envoyaient des émissaires lui poser des questions : Qui es-tu ? Tu fais des baptêmes, qui es-tu ? On lui posait des questions. Est-ce que tu es Elie ? Il a dit : non ! Parce qu’Elie a été enlevé dans un char de feu donc le peuple d’Israël s’attendait à ce qu’Elie revienne. Ils s’attendaient aussi à ce que Moïse revienne parce qu’ils n’ont jamais vu son corps. Jean leur a dit : Je ne suis pas Elie. Je ne suis pas le Messie. Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur. Mais après moi viendra un autre, c’est lui qui vous baptisera de feu et d’Esprit Saint. Il viendra après moi, mais il a été avant moi. Il est plus grand que moi. Moi, je vous baptise d’eau seulement mais il y a le plus grand qui arrive. Amen !

Frères et sœurs, nous avons reçu le message précurseur mais le plus important arrive. Le plus important arrive. Ce n’est pas maintenant le plus important, mais le plus important arrive. Amen ! Celui qui baptise de feu et d’Esprit Saint arrive. Donc le jour ou Jean l’a vu, il a dit : Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Celui au sujet duquel j’ai dit : il vous baptisera d’Esprit Saint et de feu. Donc nous devons comprendre que Jean-Baptiste avait annoncé le baptême du Saint-Esprit. C’était la chose la plus importante, aussi ses disciples devaient s’attacher à Jésus afin d’expérimenter la promesse de Joël, comme cela est écrit : dans les derniers jours, Dieu répandra de son Esprit sur toute chaire. Jean a annoncé ces choses mais frères, le problème qui s’est posé, c’est qu’il y a des disciples de Jean-Baptiste qui sont allés former un groupe avec le Message qu’ils ont reçu. Cependant, ils n’ont pas formé le groupe tout de suite mais le groupe est né petit à petit, avec le temps. Amen ! Suivez-moi très bien. Comme je l’ai dit, je parle premièrement au serviteur de Dieu parce que c’est nous qui sommes tentés de former des groupes.

Dieu n’est pas dans les groupes. Dieu n’a pas de groupe. Dieu n’a jamais été dans les groupes et Dieu ne sera jamais dans les groupes. Dieu est dans sa Parole et le groupe de Dieu, c’est le groupe qui est dans sa Parole et qui suit son plan. Dieu exprime sa volonté, et celui qui veut être dans le groupe de Dieu doit marcher selon cette volonté. Jésus avait un groupe – c’était ses disciples et, après son départ, son groupe s’est retrouvé à la chambre haute parce qu’ils avaient bien compris son message et celui de Jean. Ils avaient bien compris le message de Jésus parce que Jean avait annoncé le baptême du Saint-Esprit, et Jésus, avant de s’en aller, avait rappelé cela a ses disciples. Ensuite Il leur a demandé d’aller attendre à la chambre haute la promesse du Saint-Esprit. Donc, Jésus a confirmé le message de Jean-Baptiste au sujet du Saint-Esprit.

Donc le groupe de Jésus, c’est-à-dire ceux qui avaient bien compris le message de Jean et de Jésus, sont allés attendre à la chambre haute le feu du Saint-Esprit. Ils ont pris une position de prière et d’intercession pour rappeler à Dieu sa promesse. Dieu est descendu pour les remplir du Saint-Esprit. Vous voyez ! Ceux qui se sont retrouvés à la chambre haute avaient bien compris le Message de Jean-Baptiste.

Ils avaient bien compris le message de leur temps qui a abouti au baptême du Saint-Esprit. Ils ont reçu le baptême de feu et ont été remplis de la puissance de Dieu. Ils ont été un témoignage à Jérusalem, en Judée, à Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Ils ont accompli la volonté de Dieu puisqu’ils avaient bien compris le message. Quand Dieu parle, il faut bien comprendre. Quand Dieu envoie un serviteur, il faut le comprendre. Il ne faut pas t’attacher à l’homme, mais il faut t’attacher au Message pour bien le comprendre afin que la Volonté de Dieu soit accomplie à ton égard. Quand Jean a montré Jésus ce jour-là, il est dit qu’il y a deux disciples qui étaient avec lui. Ces deux disciples ont suivi Jésus aussitôt.

Jésus leur a demandé : Qu’est-ce que vous voulez ? Ils lui ont dit : Maître on veut savoir où tu demeures, parce qu’on nous a dit que c’est toi qui baptises de feu et d’Esprit Saint. On veut savoir où tu demeures. Pourquoi ? Parce que pour ces deux frères, désormais le Maître, c’était Jésus ! Et ils sont devenus ses disciples. Car le Message de Jean-Baptiste est venu pour faire des disciples à Jésus. Ainsi, ils venaient de voir l’accomplissement du Message de Jean. Jésus leur a montré sa demeure. Ils sont allés appeler Pierre. Ils ont dit à Pierre : on a trouvé le Messie, Celui dont Jean-Baptiste a parlé, nous l’avons trouvé. Il faut venir nous allons te le montrer. Alléluia. Si tu as trouvé le Messie, tu peux le montrer aux autres. Si tu as trouvé Jésus, si tu l’as vu, tu peux le montrer aux autres ! La samaritaine l’avait trouvé et elle l’a montré aux gens du village. Ils ont dit : Nous l’avons vu, il faut venir. Donc Pierre les a suivis et quand Jésus l’a vu, Il lui a donné un nouveau nom. Il lui a dit : Tu es Simon, fils de Jonas. On ne va plus t’appeler Simon, on va t’appeler Pierre, Cephas.

Jésus lui a donné un nouveau nom et il est resté avec lui. Puis ils sont allés et ont commencé à appeler les autres parce qu’ils ont bien compris le Message de Jean-Baptiste. Pour eux, c’était fini avec le Ministère de Jean-Baptiste. Il y a des frères dans le Message qui attendent qu’un frère meurt avant d’écouter la voix d’un autre. Il y en a qui raisonnent en disant : on ne peut pas avoir deux prophètes majeurs en même temps. Moi je ne sais pas ce que cela veut dire. Je ne sais pas d’où vient cette loi “on ne peut pas avoir deux prophètes majeurs en même temps”. Donc si Dieu a élevé quelqu’un il faudrait qu’il meure avant d’écouter un autre. S’il meurt, on peut écouter quelqu’un d’autre.

Jean n’était pas mort, il était encore vivant quand Jésus travaillait. On a lu l’Ecriture ! Jésus baptisait parce qu’Il était entré dans son Ministère. Jean baptisait aussi et continuait de baptiser. Et les disciples de Jean avait été baptisés par Jean. Normalement, ils auraient dû se retrouver avec Jésus. S’ils avaient bien compris le Message de Jean, ils auraient dû se retrouver avec Jésus mais ils sont restés avec Jean et ils sont allés lui demander : Maître, l’homme que tu as baptisé la dernière fois dans le Jourdain est en train de baptiser et il y a beaucoup de gens qui vont à lui. Vous voyez, ils étaient en train de se plaindre. Il y a des gens comme cela qui sont toujours en train de se plaindre. Ah frère, il y a tel frère qui est en train de faire l’œuvre ! Est-ce qu’il est avec nous ? On ne sait ce qu’il est en train de faire. Il n’est pas avec nous, il n’est pas de notre côté…

Vous voyez ! C’est l’esprit du groupe. C’est l’esprit sectaire. Si le frère est avec le Seigneur, si le frère est en train de faire l’œuvre de Dieu, toi être humain quel est ton problème ? (L’Assemblée répond : Amen !!!) Est-ce que le champ de Dieu est ta propriété ? Je m’adresse aux prédicateurs : Frères ! Dieu n’est pas dans un groupe. Quand tu te mets dans un groupe ou si tu crées ton groupe, c’est une affaire entre toi et ton groupe. Dieu n’est pas dans un groupe, Dieu est dans Sa Parole. Dieu marche dans sa Vision spirituelle.

Jean a dit : Mais qu’est-ce que vous voulez ? Moi je vous ai déjà dit que je ne suis pas le Christ et je vous ai montré le Christ, allez à lui ! Vous êtes avec moi, vous venez me faire des rapports. Moi je ne suis pas ces choses. Il faut qu’il croisse parce qu’il vient d’en haut. Il faut qu’il croisse et que moi je diminue. Il faut que je ne sois plus là et qu’il prenne toute la place, parce que c’est pour lui que je suis venu. Je suis venu le présenter. Pendant qu’Il en train de travailler, vous me demandez pourquoi Il travaille ? Frère, Dieu n’est pas dans cet esprit. Ce que nous avons à faire, c’est de sortir de cet esprit. Il faut t’assurer que tu marches dans la voie de Dieu, il faut t’assurer que tu marches dans la vision spirituelle de Dieu.

Sachez-le ! Dans l’œuvre de Dieu, aucun serviteur de Dieu ne contrôle son prochain. Ce n’est pas spirituel. On doit bien comprendre cela frères, ce n’est pas un serviteur de Dieu qui doit contrôler un autre. Est-ce que vous comprenez ! Est-ce qu’on se comprend frères ? Un serviteur de Dieu n’a pas le contrôle sur un autre serviteur de Dieu. Amen ! Ce n’est pas un serviteur de Dieu qui contrôle un autre. Est-ce que vous comprenez ? C’est comme cela frères. Dans le Message, beaucoup de frères ne comprennent pas cela parce qu’on est allé créer des groupes. Et dans le Message, il y a beaucoup de groupes. Nous ne devons pas former un autre groupe. On ne doit pas former un nouveau groupe. Non frères ! Il y a un Message qui a été publié. Si tu veux être dans le groupe de Jésus, il faut comprendre le Message, il faut recevoir l’esprit du Message, l’onction qui est dans le Message pour voir dans la vision spirituelle. C’est de cette manière que Dieu va te positionner.

Voyez-vous, les disciples de Jean sont venus se plaindre et il leur a donné une bonne réponse parce que Jean était un prophète, il connaissait les choses. Il leur a donné une bonne réponse. Il leur a dit : Il faut qu’Il croisse et que je diminue. Après, Jean a été pris et mis en prison. On n’a pas lu le passage ou il était en prison, parce que je veux qu’on aille vite. Jean a été arrêté par Hérode et mis en prison. Et quand Jean a été mis en prison, ses disciples rodaient autour de la prison. Pendant ce temps Jésus était en train de travailler sur le terrain. Il était en train de prêcher partout et faire des disciples. Il faisait des miracles et opérait des guérisons. Mais le groupe des disciples de Jean tournait autour de la prison. Pourquoi les disciples de Jean tournaient-t-ils autour de la prison ? Parce que leur maître était en prison, donc ils étaient là, ils tournaient autour de la prison. Peut-être qu’ils lui envoyaient à manger. Ils lui racontaient ce qui se passait dehors : Celui que tu as baptisé fait des miracles, Il prêche, Il fait des baptêmes…

Il est dit que depuis la prison, Jean a appris des choses au sujet de Jésus car ses disciples venaient lui faire des rapports. Mais normalement, les disciples de Jean auraient dû être avec Jésus s’ils avaient bien compris le Message de leur Maître, car Jean était venu présenter Jésus afin que ses gens aillent à Jésus. Mais ils ne sont pas allés à Jésus, ils sont restés avec Jean. Savez-vous qu’un serviteur de Dieu peut se retrouver en prison ? Il existe des prisons spirituelles. Est-ce que vous comprenez ? Il y a des prisons spirituelles. J’ai déjà prêché ces choses. Pierre était en prison et il se trouvait entre deux soldats. Il a mis sa ceinture de côté, il a mis ses chaussures de côté, son manteau de côté et il était tenu en prison.

C’est un ange qui est venu le libérer alors que les frères priaient pour lui. En esprit, c’est la même chose. Quand Dieu élève un serviteur, le diable combat pour le mettre en prison. Mais cette prison devait le conduire à la mort parce que son temps était fini. Et comme ses disciples étaient attachés à lui, ils tournaient autour de la prison. Alors, il leur a dit : allez demander à celui dont vous parlez si c’est vraiment lui qui est le Christ ou si on doit attendre un autre. Voyez-vous cette question ? Pourtant, c’est lui le prophète, c’est lui qui a dit aux disciples : Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. Alors qu’il était en prison et ne se retrouvait plus parce qu’il était embrouillé par le diable, il s’est posé beaucoup de questions car il ne comprenait plus les choses. Et ses disciples sont allés voir Jésus pour lui poser la question : Jean nous a dit de venir te demander si c’est toi qui es le Messie ou si on devait attendre un autre.

Frères, voici des gens qui ne peuvent pas aider un serviteur de Dieu. Ils étaient avec lui pour rien, ils ne pouvaient pas l’aider. Ils ne pouvaient pas lui rappeler ce qu’il leur avait dit ; lui rappeler que Jésus était le Messie parce qu’il avait vu l’onction sur lui. Ils ne pouvaient pas lui dire cela. Vous voyez ! Ils ne pouvaient pas le fortifier parce qu’ils ne comprenaient rien dans son Message. Tu ne t’es pas trompé, homme de Dieu. C’est lui le Messie, tu nous as dit que tu avais vu l’onction qui est descendue sur lui. Tu ne t’es pas trompé, c’est lui. Mais comme ils n’avaient rien compris dans son Message, ils étaient là à tourner en rond ne sachant quoi faire. Ils tournaient autour de la prison. Jésus, Jean nous a envoyé te demander si c’est toi qui es le Messie. Après toutes ces années, ils étaient incapables de reconnaître le Christ. Après avoir écouté le Message de Jean qui était supposé leur indiquer le Christ, le Messie, ils étaient incapables de reconnaître le Christ en action et ils sont allés former un autre groupe autour d’un serviteur de Dieu et de sa prison au lieu de suivre le Messie. Mais ils ne pouvaient pas Le reconnaitre !

Cependant, voyez que la question était déjà réglée pour d’autres disciples de Jean qui avaient bien compris son message et qui étaient avec Jésus. Amen ! Ceux qui étaient avec Jésus avaient déjà réglé ce problème. Ils avaient vu le Christ et étaient devenus ses disciples, comme André et Jean. Alléluia ! Ils croyaient déjà et ils étaient avec le Seigneur. Au moment où ceux qui étaient avec Jean se demandaient si Jésus était le Christ, les autres étaient déjà ses disciples. Pourtant, ils avaient écouté les mêmes prédications de Jean-Baptiste. Est-ce que c’est vraiment lui le Messie ?

Au moment où Jésus était en train de travailler sur le terrain, ils se posaient encore des questions. Il ne s’est pas occupé d’eux, Il leur a dit : Allez dire à Jean ce que vous voyez. Je n’ai rien à vous répondre. Alléluia ! Frères, ces disciples de Jean n’avaient rien compris. Ils n’avaient rien compris au Ministère de Jean-Baptiste. Mais il y en a qui avaient compris et qui étaient avec Jésus. Parmi les douze disciples de Jésus, il y en avait certains qui avaient été disciples de Jean.

Ce que nous observons, c’est le comportement des frères du Message : ils peuvent lire une révélation qui est clairement selon la Bible mais il faut qu’il aille demander au prophète si c’est vrai avant de croire. Or le prophète est mort. Vous voyez ! Au point que ce que le prophète n’a pas dit dans les brochures n’est pas vrai. Il faut que le prophète confirme avant que les frères ne croient à cela. Si le serviteur de Dieu auquel ils se sont confiés n’a pas confirmé une révélation, ça ne peut pas venir de Dieu. Normalement, il doit confirmer et s’il ne confirme pas c’est que ce n’est pas juste. Quel est cet esprit frères ? Jésus leur a dit : Allez dire à Jean ce que vous voyez. C’est l’esprit de groupe – l’esprit sectaire. Tout ce qui concerne l’Église est dans la Parole de Dieu. Dieu n’est pas dans un groupe, frères. Dieu est dans Sa Parole. Quand on se réunit, on prêche la Parole de Dieu. Le jour où vous vous rendez compte qu’on ne prêche plus la Parole de Dieu, allez ailleurs. C’est qu’on est en train de faire un autre groupe.

Voyez-vous Jean-Baptiste ici, à un moment donné, Hérode l’a tué : il a fait couper sa tête. Il est mort, mais on va lire une écriture. C’est dans Jean chapitre 9 à partir du verset 14, c’est une discussion assez grave. Ce sont les disciples de Jean et Jésus et là vous voyez que le groupe est très bien constitué. C’est une écriture où les disciples de Jean demandaient à Jésus pourquoi ils jeunaient, eux et les pharisiens, alors que les disciples de Jésus ne jeûnaient pas. Frères, est- ce que vous comprenez la question ? Ça veut dire ici que les disciples de Jean s’étaient carrément mis de côté. Ils avaient bien leur groupe alors qu’ils étaient censés être des disciples de Jésus-Christ puisque le Ministère de Jean avait pour BUT de leur montrer le Christ :

Alors les disciples de Jean vinrent auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point? (Mat. 9:14)

Frères est-ce que vous comprenez ? Quel était le but du Message de Jean ? C’était de montrer Jésus et que ceux qui ont cru au Message de Jean-Baptiste croient en Jésus et deviennent ses disciples. Donc il ne devrait même pas y avoir de disciples de Jean pendant le déroulement du Ministère de Jésus ! Non ! Au moment où Jésus a commencé son Ministère, il n’aurait plus dû y avoir de disciples de Jean. Mais voici des disciples de Jean qui viennent demander au Seigneur : pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous alors que tes disciples ne jeûnent pas ? Les disciples de Jean se sont mis du côté des pharisiens, ils ont été pris par l’esprit des pharisiens. Vous voyez bien qu’ils sont gagnés par une nouvelle religion. L’esprit religieux les a rattrapés, alors ils sont devenus le Groupe des disciples de Jean-Baptiste. Leur foi dans le Ministère de Jean n’est pas allée à son terme parce qu’ils n’ont pas compris le Message de Jean. Or Jésus a condamné les œuvres des pharisiens. Jésus n’a pas été d’accord avec la manière de faire des pharisiens. Il les a condamnés mais les disciples de Jean-Baptiste sont venus créer un groupe avec les pharisiens au lieu d’être avec Jésus. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire qu’ils n’avaient rien compris dans le Message de Jean. Ils n’avaient pas compris. Certes, ils sont allés avec lui, ils ont cru en son Message, ils ont été baptisés par Jean, ils ont écouté ses prédications, mais ils n’avaient rien compris parce qu’ils avaient manqué le BUT du Message de Jean. Ceux qui avaient compris étaient avec Jésus. C’est eux qui ont été appelés les disciples de Jésus, mais ceux qui étaient restés auprès de Jean n’avaient rien compris.

Et la bible nous dit qu’à la fin des temps, on a reçu un message qui fait, avec nous, le même travail que le Message de Jean. Ce message est apporté par l’esprit d’Elie et on peut constater qu’au milieu de nous il y a beaucoup de groupes. Avant, on voyait les groupes parmi les américains mais maintenant, en Afrique, il y a beaucoup de groupes du Message. En Côte d’Ivoire, il y a beaucoup de groupes maintenant. Avant on était unis mais maintenant, il y a beaucoup de groupes. Mes frères prédicateurs, sachons que le message qu’on a reçu n’est pas pour former un groupe. Ne soyons pas des groupes d’un pasteur, des groupes d’un serviteur de Dieu. Amen ! Ce n’est pas à cela que le message nous a appelés. Le message dit : voici l’époux, allez sa rencontre. Le message n’a pas dit : voici l’époux, allez à la rencontre de William Branham ou d’un serviteur de Dieu.

Est-ce que c’est ce qui est écrit ? [L’assemble répond : NON !] Voici l’époux allez à sa rencontre. Allez à sa rencontre parce que c’est l’époux qui vient. C’est l’époux qui vient. Il y a quelqu’un qui vient. On attend quelqu’un, on attend un baptême de feu, on attend la puissance de Dieu, donc on va à la rencontre du Seigneur. Donc c’est un message pour nous préparer à la rencontre de Jésus. Ce n’est pas un message pour nous mettre dans un groupe. Frères, cet esprit doit mourir au milieu de nous, on doit le tuer. On n’a pas été appelés à ces choses-là. Le message montre Jésus-Christ et la communion avec Lui. On l’a entendu hier, celui qui est en communion avec le Seigneur a une soif qui se crée en lui et en voulant boire, il va rechercher de l’eau vive qui est la Parole. L’eau vive, c’est l’Esprit et il ira plus loin avec le Seigneur. Une église qui n’est pas dans la puissance de Dieu est une église qui est devenue un disciple du message. C’est un disciple du message, on peut lui coller le nom d’un serviteur de Dieu. N’acceptez pas qu’on colle sur vous le nom d’un serviteur de Dieu parce que s’il y a un nom qu’on doit coller sur vous, c’est le nom de Jésus-Christ. Amen !

C’est pourquoi, j’ai prêché le nom de Jésus. Le nom de Jésus est un nom puissant qui a été élevé au-dessus de tout autre nom parce que Jésus a fait une œuvre. Et cette œuvre qu’Il a accomplie, Il a été le seul à l’avoir faite, donc c’est son nom qui est collé sur l’Église. C’est son Église. Que Dieu soit bénit Amen ! Donc quand vous lisez cette question, vous voyez qu’ils se sont mis à l’écart. Frères, c’est très dangereux. Ils ont osé poser la question à Jésus : Pourquoi nous les disciples de Jean-Baptiste et les pharisiens jeûnons-nous… frères, ils sont dans l’erreur parce que si tu as compris le message de Jean-Baptiste, tu dois être avec Jésus, pas avec Jean-Baptiste ! Quand Jean-Baptiste est mort, il est dit que ses disciples sont allés prendre son corps pour l’enterrer. Et quand ils l’ont enterré, leur ministère s’est arrêté puisque le chef est mort. Jean est mort. Ici, il n’était pas question de prison puisque ses disciples pouvaient tourner autour d’elle, être à coté mais là, il avait été tué. On a coupé sa tête. Ses disciples sont allés prendre son corps pour l’enterrer et ils sont allés donner l’information à Jésus. Ils lui ont dit : maître Jean-Baptiste est mort et la bible dit que le Seigneur les a laissés là et s’en est allé dans le désert. Jean-Baptiste est mort et le Seigneur était là, mais ils se sont dispersés ! Chacun est allé de son côté, mais l’œuvre de Dieu ne s’est pas arrêtée pour autant.

Frères, c’est ce qu’on a entendu hier : Quelle est la soif qui nous anime à l’intérieur de nous ? Si le moteur de la soif qui nous anime est un homme, le jour où il meurt tout s’arrête pour nous. Il y en a dont l’œuvre s’est arrêtée au décès de frère Branham. Leur ministère s’est arrêté. Ils n’ont plus eu de révélations, ils sont restés dans les « le prophète a dit ». Or le prophète est mort. Comment est-ce qu’un prophète qui est mort va-t-il parler ? Le prophète est mort, mais le Saint-Esprit est vivant pour apporter la révélation, la lumière. Dieu travaille avec les vivants, Il ne travaille pas avec les morts. Frères, Jean est mort et ses disciples se sont dispersés.

Maintenant je vais vous monter quelque chose. Dans Actes chapitre 2, on connait bien ce passage-là, qu’est-ce qui va se passer ? Ce que Jean avait dit va s’accomplir, mais ça s’accomplit sans ses disciples. Le baptême du Saint-Esprit va venir, accomplissant ainsi Joël 2, mais les disciples de Jean n’étaient pas là. Ceux qui le suivaient et qui disaient : « Jean, nous croyons en ta parole, nous croyons en ce que tu as dit, quand tu nous as dit qu’après toi venait quelqu’un de plus puissant pour nous baptiser d’Esprit-saint et de feu ». Cette parole va s’accomplir dans Actes 2, mais il y a des disciples de Jean-Baptiste qui n’étaient pas là parce qu’ils n’avaient rien compris de ce que disait Jean. Il n’avait rien compris depuis le début. Jésus a fait l’œuvre, Il a prêché partout et leur a dit d’aller attendre à la chambre haute, mais les disciples de Jean n’avaient rien compris de tout cela. Non ! Ils n’avaient rien compris frères et sœurs. Et je ne veux pas que cela nous arrive. Ils n’avaient rien vu ni rien entendu. Frères on va le voir dans Actes chapitre 19. C’est écrit là-bas parce que plus tard, Paul va rencontrer des disciples de Jean :

Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit : Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. Ils étaient en tout environ douze hommes. (Actes 19:1-7)

Vous voyez frères, des gens que Jean-Baptiste à baptisés. Jésus est venu, il a fait trois années de ministère, il est mort, il revenu à la vie et le Saint-Esprit est descendu à la Pentecôte. Paul a été visité. Il n’était pas au courant du ministère de Jésus. C’est dans Actes chapitre 9, sur la route de Damas que Jésus l’a rencontré. Paul n’était pas disciple de Jean et n’avait rien vu de tout cela. Et c’est Paul qui rencontre des disciples de Jean à Éphèse et qui leur parle du Saint-Esprit. Si on veut estimer les années, on peut dire que c’est une affaire qui pouvait faire trois ou quatre ans après que le Saint-Esprit soit descendu à la chambre haute et c’est là que Paul va les rencontrer et ils vont lui dire qu’ils n’ont jamais entendu parler d’un Saint-Esprit. Ils n’étaient pas au courant que le Saint-Esprit était descendu. Paul leur a demandé de quel baptême ils avaient été baptisés et ils ont répondu : du baptême de Jean. Et à Paul de leur dire que le baptême de Jean était une vieille histoire. C’était dépassé depuis longtemps et ils n’étaient même pas au courant parce qu’ils n’avaient rien compris au départ.

Après Jean, ils n’avaient pas cherché à savoir ce qui s’est passé. Ces disciples ne connaissaient pas le BUT de la mission de Jean dans leur vie. Jésus est venu en esprit dans l’Église et ils n’étaient pas au courant. Frères, c’est grave. Que cela ne nous arrive pas. Si ça nous est arrivé, que Dieu nous délivre aujourd’hui même ! Amen ! Si on est déjà gagné par cet esprit, que Dieu nous délivre aujourd’hui. C’est ma prière ; Dieu n’est pas dans un groupe. Il faut rentrer dans le groupe de Jésus parce que Jésus est dans Sa Parole. Quand le Seigneur commence un travail, il ouvre un chemin et Jésus a dit : Je suis le chemin, donc quand il fait un travail, il ouvre un chemin et on le suit dans ce chemin. Ce n’est pas Dieu qui nous suit, mais c’est nous qui Le suivons. C’est nous qui suivons le Seigneur et non l’inverse. Donc, quand il commence une œuvre, il ouvre un chemin et il marche dans ce chemin. Puis il envoie ses serviteurs par un message pour appeler le peuple à le suivre dans ce chemin. Si tu le suis tu deviens un membre de son groupe. Dieu n’est pas dans les groupes du Message, mais il est dans Son œuvre et dans Sa parole. Si tu veux marcher dans un groupe, arrange-toi pour marcher dans le groupe de Jésus. Amen !

Les disciples de Jésus-Christ forment le groupe de Jésus, c’est pour cela qu’ils portent son nom. C’est avec Paul que les disciples de Jean vont comprendre. Voyez-vous frères ce qui s’est passé ? Regardez Paul et les disciples de Jean-Baptiste : Ici, il y a quelque chose que je voudrais vous faire remarquer. Les disciples de Jean-Baptiste pouvaient dire à Paul : « Quand l’œuvre a commencé nous étions là, nous sommes des anciens, toi, tu es là depuis pas longtemps ! N’est-ce pas sur la route de Damas que tu as cru ? Nous, il y a longtemps qu’on est là, depuis Jean-Baptiste. On a même été baptisés par Jean. Est-ce que tu as connu Jean-Baptiste ? Mais observez ! Eux, ils avaient Jean-Baptiste mais Paul avait le Saint-Esprit. Ils avaient été baptisés par Jean, mais Paul avait été baptisé du Saint-Esprit et il était déjà entré par cela dans l’accomplissement du message de Jean. Il était rempli du Saint-Esprit, il était dans la révélation, dans la lumière. Celui que Jean avait montré était apparu à Paul sur la route de Damas. Eux ils étaient disciples de Jean, mais Jésus ne leur est pas apparu. Alléluia ! Toi tu es disciple de Jean, tu as été baptisé par Jean, mais Jésus ne t’est pas apparu ; Il est apparu à Paul. Paul a vu la gloire de Jésus, donc vous n’êtes pas dans la même dimension. Paul était dans l’accomplissement du message de Jean et frères, nous devons être dans l’accomplissement du message qu’on a reçu parce que le Dieu que nous servons est l’Alpha et l’Omega. L’Alpha, c’est le commencement et l’Omega c’est la fin, c’est l’accomplissement. On doit être dans l’accomplissement. Si tu as été à l’Alpha, arrange-toi pour être à l’Omega, sinon tu n’es pas arrivé. Amen !

Il y a des gens qui ne seront pas à l’Alpha, mais ils seront à l’Omega. Amen ! Si toi tu es à l’Alpha et que tu n’es pas arrivé à l’Omega, ceux-là sont mieux que toi et ici Paul était à l’Omega.  Paul était à l’accomplissement, il a vu la gloire de Dieu et il a reçu le baptême de feu. Quel baptême avez-vous reçu ? Le baptême de Jean. Mais tu n’as rien compris. C’est comme le message, on a le temps du Soir et le prophète a été envoyé au temps du Soir. Lui-même disait souvent que le message est la lumière du SOIR, mais la lumière ne s’arrête pas au temps du Soir, elle marche jusqu’à MINUIT, jusqu’au CHANT du Coq, après jusqu’au MATIN de l’enlèvement. Et la prière du matin, c’est ce qu’on a entendu hier. Alléluia ! Il y a un temps qui va venir ou le Seigneur va habiter pleinement l’Epouse. L’Épouse et l’Esprit disent « Seigneur, viens ». C’est ce qu’on a lu hier. Pourquoi est-ce que cette écriture se trouve à la fin du livre d’Apocalypse ? C’est parce que c’est l’accomplissement de toute chose. Un temps va venir ou l’Épouse de Christ et l’Esprit vont crier : Seigneur viens, Seigneur viens, Seigneur, viens nous chercher. Et Il descendra du ciel pour prendre son Épouse qui, à ce moment-là, sera complètement prête.

Il y en a encore qui seront disciples du message en ce temps-là. Frères et sœurs, Dieu n’est pas dans les groupes. Si vous comptez dix groupes, Dieu n’est pas dedans, vingt groupes, Dieu n’est pas dedans. Il ne faut pas penser que, comme c’est le plus grand groupe donc Dieu est dedans, parce qu’il y a des frères qui ont mis Dieu dans le nombre. Ils ont mis Dieu dans le nombre aussi pour eux, quand il y a beaucoup de personnes, c’est que Dieu est dedans. Et ils tiennent des discours du genre : « Un tel n’est pas d’accord avec ce que vous croyez, et vous dite que cela vient de Dieu ? Les frères les plus importants ne croient pas en cela ». Frères, il n’y a pas de frères plus importants. C’est la relation avec Dieu qui est importante. Il n'y a pas de frères plus importants dans ce sens-là. Si toi tu as reçu un message de Dieu, si tu as vécu une expérience spirituelle que tu viens me raconter à moi, frère M’BRA, et que je ne comprends pas parce que je n’ai jamais vécu une expérience pareille, il ne faut penser que c’est faux parce que je ne comprends pas. Je ne suis pas obligé de voir ou de comprendre tous ce que les autres frères comprennent ou vivent comme expérience.

Dimanche passé on a reçu un frère, un serviteur de Dieu et pendant qu’on parlait, il a commencé à exposer un enseignement qu’il a dit avoir reçu du Seigneur comme une instruction. Je lui ai demandé d’apporter cela à toute l’Assemblée. C’est tout simple. Il faut venir prêcher cela à l’Assemblée afin qu’on écoute tous parce que personne ne doit être privé de la vérité. Tant que cela vient de Dieu, c’est bon ! Même si je ne comprends pas, c’est bon. Il y a des frères qui ont limité Dieu dans le nombre, mais Dieu n’est pas dans le nombre. Jésus à réglé la question du nombre. Il a dit : là où il y a deux ou trois qui sont assemblés en mon nom, Je suis au milieu d’eux. C’est là le nombre de Dieu amen ! Quand Jésus est là, c’est cela le plus important. Si vous êtes mille et qu’il n’est pas là, c’est en vain que vous vous réunissez. Ne limitez pas la révélation au grand nombre. D’ailleurs, quand c’est une révélation, c’est là-même qu’il y a peu de gens qui voient. Quand le plus grand nombre voit, ce n’est plus une révélation. Ce que beaucoup de gens voient n’est plus une révélation.

Donc, vous voyez la fin des disciples de Jean-Baptiste ? Comme ils ont été en retard, c’est plus tard qu’ils ont reçu le Saint-Esprit. Et il y a une chose qui est encore plus grave : cela se trouve juste au-dessus du texte qu’on a lu, le verset 24 de Actes chapitre 18 :

18 Un Juif nommé Apollos, originaire d'Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Écritures, vint à Éphèse. Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connût que le baptême de Jean. Il se mit à parler librement dans la synagogue. Aquilas et Priscille, l'ayant entendu, le prirent avec eux, et lui exposèrent plus exactement la voie de Dieu.

La bible dit qu’Apollos était éloquent, c’est à dire qu’il savait parler, il était instruit, mais il ne savait pas plus loin que le baptême de Jean. Apollos était un homme de Dieu, un serviteur de Dieu et la bible dit qu’il prêchait avec exactitude la parole de Dieu. Sa prédication était propre parce qu’il annonçait Jésus. Tant que tu annonces Jésus, ta prédication est propre, mais Apollos était en retard. Il ne connaissait pas le baptême du Saint-Esprit, ni le baptême au nom de Jésus-Christ pour le pardon des péchés. Toutefois, il était éloquent. Et un jour, un frère et sa femme (Priscille et Aquilas) l’ont écouté pendant un moment et comme ils étaient dans l’Oméga du message de Jean avec Paul, ils ont appelé Apollos, l’ont fait asseoir et la bible dit qu’ils l’ont redressé parce que c’était un couple instruit dans les écritures. Priscille et Aquilas avaient écouté Paul pendant des années, donc ils étaient instruits dans les voies de Dieu. Ils connaissaient l’évolution de la vision céleste. Ils avaient aussi reçu le Saint-Esprit, donc ils étaient dans la révélation et dans la progression de l’œuvre. Ils étaient des ministres de la Parole. Peut-être que l’homme avait un appel, je ne sais pas, on remarque que c’était un couple simple, qui marchait avec Paul, au service du Seigneur. Ils ont observé Apollos dans ses prédications et ils ont redressé son enseignement. Pourquoi ? Parce qu’il y avait quelque chose de tordu ! Apollos n’était pas à jour, puisqu’il était dans le baptême de Jean. Il parlait de Jésus sans connaître le baptême au nom de Jésus, sans savoir que Jésus est revenu dans l’Église par le Saint-Esprit et qu’Il habite désormais les disciples.

D’où est-ce qu’Apollos tenait son Message ? De Jean-Baptiste ! Mais tu parles de Jésus, tu annonces Jésus, c’est bien. Désormais quand tu parles du baptême, ne parle plus du baptême de Jean parce que c’est dépassé, maintenant on parle du baptême au nom de Jésus-Christ pour le pardon des péchés. Il faut revoir ta prédication. De nos jours, on va entendre : Vous n’êtes pas bien placés pour me dire ce que je dois faire, moi je suis ministre de la Parole. Ce n’est pas vous qui allez m’enseigner la parole de Dieu. A notre époque, aujourd’hui, on va entendre cela parce que les frères du Message sont remplis d’orgueil :

Toi Aquilas, quel ministère as-tu reçu ? C’est vous qui allez m’apprendre la Parole de Dieu, à moi un disciple de Jean ? Moi j’ai marché avec le prophète. J’ai voyagé avec lui…C’est Jean qui m’a baptisé et son baptême est juste. Je ne ferai pas un autre baptême.

Vous avez vu que dans le livre des Corinthiens, il y avait une division entre plusieurs frères au sujet de Paul et d’Apollos ! Il y en a qui disaient, nous sommes d’Apollos et d’autre nous sommes de Paul. C’étaient des groupes et cela était lié au fait que l’un des prédicateurs n’était pas à jour. Paul leur a dit : Est-ce que c’est moi qui suis mort à la croix pour vous ? Est-ce que j’ai été crucifié pour vous ? Est-ce qu’Apollos a été crucifié pour vous ? Laissez-nous, mais suivez Christ. Christ est mort pour vous. Paul a dit : Moi j’ai planté, Apollos a arrosé et Dieu qui est tout puissant a fait croître. La gloire revient au Seigneur. Aquilas et sa femme Priscille ont redressé le grand prédicateur et comme il était un homme de Dieu, il a accepté de se faire corriger. Il ne faut pas penser que parce qu’on est appelé de Dieu on doit tout connaître ou mépriser tout ce qui vient des autres. Apollos ne s’est pas opposé à son redressement. Il n’avait pas non plus pris cela en mal. Les frères l’avaient même recommandé à d’autres églises.

Apollos savait qu’un frère et sa femme qui sont dans la foi peuvent te montrer quelque chose que tu ne vois pas. Frères, ça peut arriver parce que le domaine de la connaissance est particulier et Dieu a fait cela de telle manière que personne ne puisse dire qu’il connaît tout. Dieu te montre un côté que tu vois bien et quand tu parles, tout le monde est content. Actuellement où je suis en train de parler, il y en a qui sont contents parce qu’ils prennent plaisir à m’écouter. Moi aussi, il y a des prédicateurs que je prends plaisir à écouter. Chacun a sa chose. Hier, on a entendu une prédication de vingt-et-unes minutes mais j’ai eu l’impression que cela avait duré car, lorsque l’onction est là, en peu de temps, on a tellement bien compris qu’on pense qu’on a parlé longtemps. Vous voyez frères, ils l’ont redressé. Ils l’on mit à jour. Acceptons d’être mis à jour. Acceptons que Dieu nous mette à jour. Quand on ne comprend pas, acceptons que Dieu nous fasse comprendre. Il ne faut pas mépriser ton prochain.

Mes frères et sœurs, un homme de Dieu ne méprise pas les autres, sinon il sera humilié. Il ne faut pas non plus penser que parce que tu écoutes tel serviteur de Dieu, alors tu comprends tout. C’est faux. Que Dieu soit béni. Donc ne soyons pas des disciples de Jean-Baptiste. On a reçu un message qui doit nous conduire au Seigneur, allons au Seigneur Jésus, allons au baptême du Saint-Esprit, allons dans la puissance de Dieu, allons à la sainteté. AMEN ! Enflammons nos églises par la prière parce que la parole qui été donnée nous demande de prier. Le réveil, c’est la prière. N’écoutez pas ce que les gens disent dehors ; il faut suivre Jésus. Quand tu suis Jésus, on te critique, on parle de toi. Ceux mêmes qui ne te connaissent pas parlent de toi et ils parlent en mal, mais toi suis Jésus.

Quand Dieu t’appelle, il te parle en songe ou en vision, il te parle dans le secret, loin des regards des autres. Il ne va pas rassembler le peuple pour te parler donc pourquoi veux-tu avoir l’approbation du peuple avant de faire ce que Dieu te demande de faire ? Si Dieu veut que tu aies l’approbation du peuple avant de faire quelque chose, il va informer tout le monde avant de te parler ? Dieu n’est pas comme cela. La bible dit que la parole de Dieu fut adressée à Jean dans le désert. C’est toujours comme cela. Bien-aimés frères et sœurs, je voudrais vous mettre en garde contre cet esprit. Dieu n’est pas dans les groupes, mais il est dans Sa Parole. Dieu marche avec ses serviteurs et ses servantes, Dieu marche dans la voie qu’il trace et nous, on doit Le suivre. Ce n’est pas Dieu qui nous suit. Si tu veux que Dieu te suive, tu vas aller en enfer parce que vous n’avez pas la même direction. Dieu ne te suivra pas et dans le message, les frères veulent que Dieu les suive. Frères, il y a trop de choses. On ne peut pas trop parler. Si on veut trop parler, on ne va pas finir parce qu’il y a beaucoup à dire. Les frères ne veulent pas grandir, ils veulent rester toujours enfant, mais quand on marche avec Dieu on est appelé à grandir, donc il faut grandir. Et celui qui est mûr a un comportement qui correspond à sa maturité. En ce moment, l’église est mélangée et troublée à cause des serviteurs de Dieu parce qu’ils ne sont pas mûrs d’esprit. Ils veulent former des groupes. On veut s’enfermer avec des frères et sœurs, mais ce n’est pas comme cela. Il faut chercher à savoir qu’elle est la volonté de Dieu. Qu’est-ce que Dieu est en train de faire ? Une fois que tu as vu ce que Dieu est en train de faire, tu cours et tu entres dedans.

Un jour, un frère est venu me voir et m’a demandé de le bénir parce qu’il voulait aller entreprendre son Ministère. Moi, je voulais qu’on reste ensemble mais il voulait partir. Ce n’est pas comme cela. Il ne s’agit pas de marcher avec tel serviteur de Dieu, après avec tel autre, ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Ce n’est pas comme cela. C’est la vision spirituelle de Dieu qu’on suit. On ne suit pas un homme mais la vision spirituelle qui contient la Volonté de Dieu. Amen ! Certains disent : « On a découvert quelque chose de nouveau, on va y aller. » Et ils laissent les autres frères pour y aller. Celui qui est dans la lumière, dans la vérité ne va pas rompre la communion avec les autres frères et sœurs. Au contraire, ce sont les autres qui se séparent de lui, mais lui, il marche avec Dieu. Il ne s’agit pas de quitter un serviteur de Dieu pour aller vers un autre serviteur.

C’est ce qui s’est passé à un moment donné dans le Message : des frères ont pensé qu’il fallait quitter un serviteur de Dieu pour aller vers un autre, qu’il fallait choisir entre des serviteurs de Dieu. On ne choisit pas entre les serviteurs de Dieu. C’est justement ce qu’il ne faut pas faire. Le rapport qu’il y a entre des frères et un serviteur de Dieu n’est pas un rapport de choix. Comprenons ces choses. Amen ! On suit la vision spirituelle parce qu’elle se déplace. Donc les frères qui étaient avec Jean sont allés à Jésus parce que Christ était l’aboutissement de la vision de Jean. Et ils ont fini à la chambre haute à la Pentecôte. Nous aussi, nous attendons la Pentecôte parce que le Message que nous avons reçu est venu nous annoncer une dernière Pentecôte. On attend la double portion de la Pentecôte. C’est l’Omega du message. Nous avons déjà reçu l’Alpha, nous attendons l’Omega du message, la fin, le baptême de feu, en vue du témoignage final. Et c’est dans ces choses que nous sommes et quand on a une telle promesse on prie, on parle à Dieu, on s’humilie devant le Seigneur. On ne se met pas dans un groupe pour manger, boire et dormir. Ça n’a aucun sens. Que Dieu nous bénisse et que sa grâce et sa paix soient avec nous. J’ai parlé beaucoup, je vais m’arrêter là. J’espère qu’on s’est compris. On va se remette entre les mains du Seigneur.