Publication: 23 décembre 2021
Temps de lecture: ~ 33 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le Temps de Dieu

Exhortation Spéciale de Décembre 2021

Mes bien-aimés frères et sœurs, je vous salue tous dans le nom précieux de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ en cette fin d’année, par cette Parole de notre Seigneur à Son Église de la fin des temps, à la fin du livre prophétique d’Apocalypse : « Bienheureux sont ceux qui font ses commandements, afin qu'ils aient droit à l'Arbre de vie, et qu'ils entrent par les portes dans la Cité ». (Apocalypse 22:14, version Martin) Le ciel estime bienheureux dans notre génération, ceux qui font les commandements du Seigneur Jésus, c’est-à-dire, ceux qui obéissent à Sa volonté. En le faisant, ils lavent leur robe, comme l’a traduit Louis Segond dans sa version de la même bible. « Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville ! » (Apocalypse 22:14). Autrement dit, faire le commandement de Dieu, c’est aussi laver sa robe. Mais de quelle robe s’agit-il ? Il s’agit bien de notre ROBE spirituelle – celle que PORTE notre ÂME, la robe que tous ceux qui vont dans l’enlèvement sont obligés de porter ; Car nous devons être vêtus. Frères et sœurs, nous n’entrerons pas au ciel, nus. Dans Apocalypse 19, il nous est précisé au verset 8 que l’Épouse de Christ était vêtue d’un fin lin éclatant et pur – et que ce fin lin représentait les œuvres JUSTES des Saints. Il est très important pour nous de savoir de manière définitive que nous sommes appelés à nous vêtir d’un vêtement spirituel qui nous donnera le droit d’entrer dans le ciel.

Il est clair que Jésus n’a rien caché à l’Église au sujet de cette réalité spirituelle. Mes bien-aimés, laver notre robe nous donne des droits, et ne pas laver notre robe, nous prive aussi de ces droits. Comme cela est écrit, c’est seulement en lavant notre robe que nous pouvons avoir droit à l’arbre de vie et entrer par les portes dans la ville – la nouvelle Jérusalem. Il existe malheureusement aujourd’hui, un évangile qui veut ignorer les œuvres justes que les saints sont appelés à produire comme fruit et résultat de leur connaissance de Dieu. Quel est ce chrétien qui a reçu la vie et l’Esprit de Christ et qui n’a pas d’œuvres, ni de fruits spirituels qui attestent de sa FOI ? Sur quel arbre sommes-nous greffés à ce moment-là ? Jésus a dit dans sa parabole sur le cep et les sarments que tout sarment qui est EN LUI et qui ne porte pas de fruits sera coupé et jeté : « Je suis le vrai Cep, et mon Père est le Vigneron. Il retranche tout le sarment qui ne porte point de fruit en moi, et il émonde tout celui qui porte du fruit, afin qu'il porte plus de fruit » (Jean 15:1-2, version Martin). Dans le principe de Dieu, celui qui est obéissant est abondamment béni et prospère, mais celui qui n’obéit pas s’appauvrit et sèche parce qu’il est jeté hors de la communion avec Dieu et il meurt, faute d’alimentation spirituelle, à moins de revenir au Seigneur et de se repentir comme le fils prodigue.

Si nous voulons entrer par la porte dans la sainte ville et dans la sainte communion de Dieu, nous devons laver notre robe spirituelle, c’est-à-dire obéir à notre Dieu, en suivant les prescriptions de Sa parole. N’avons-nous pas lu dans les paraboles de Jésus, ce qui est arrivé à l’homme qui est entré dans la salle des Noces sans avoir la robe recommandée ? Quel sort lui fut-il réservé ? Il fut jeté dehors. (Matthieu 22:13) N’est-ce pas sur ce même sort que Jésus a conclu son propos dans Apocalypse 22 ? « Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! »

Qui sont ceux qui sont restés dehors et ne sont pas entrés dans la ville ? Ou qui étaient dans la ville et qui ont été jetés dehors ? N’est-ce pas ceux qui ont refusé de laver leur robe ? En refusant de laver leur robe, ils ont refusé de sanctifier leur conduite dans le monde et dans l’Église. Sont-ils bienheureux ! NON ! Car ils ont été chassés de leur position par le Seigneur. Mes chers frères et sœurs, un chrétien doit surveiller sa conduite dans le monde et traiter toutes ses affaires avec Dieu, sans faux-fuyant. Jésus a été très clair à la fin. Il a encore dit : « Moi Jésus, j'ai envoyé mon Ange pour vous confirmer ces choses dans les Églises. Je suis la racine et la postérité de David ; l'étoile brillante du matin ». (Apocalypse 22:16) Ce qui est dit doit être accepté et cru comme venant de Celui qui décide de tout pour chacun de nous. Si nous voulons avoir part à l’arbre de vie, c’est à dire à la communion PRÉSENTE avec Dieu, nous devons sanctifier notre CONDUITE dans ce monde et dans l’Église. Si nous voulons manger le lait et le miel, nous devons laver nos œuvres afin de les rendre PROPRES et PURES dans la présence de Dieu.

Ne voyez-vous pas cet arbre de vie planté au milieu de l’Église et qui donne beaucoup de fruits dans le monde entier ? Paul exprime clairement la pensée de l’Esprit sur le sujet dans son adresse aux Colossiens, parlant de l’Évangile : « Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous ne cessons de prier pour vous, ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ et de votre amour pour tous les saints, à cause de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l'Évangile vous a précédemment fait connaître. Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c'est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité (Colossiens 1:3-6). L’Arbre de vie – Jésus-Christ – la Parole de Dieu est planté dans son Église et Il porte du fruit. Si nous sommes reliés à cet arbre, nous porterons du fruit sans cesse et dans toutes les saisons, car en Christ, nous portons désormais du fruit dans toutes les saisons. Le fruit est très important, car c’est par lui qu’on peut distinguer les arbres – s’ils sont bons ou mauvais. Dans notre génération, le monde saura la vérité – toute la vérité et rien que la vérité. Tous les fruits paraîtront dans le monde. On peut déjà distinguer les choses, même si elles ne sont pas encore très claires. Chaque arbre donnera ses fruits et le monde entier pourra distinguer clairement à quel arbre correspondent les fruits.

Le monde donne déjà ses fruits, car chaque mouvement politique a atteint son apogée dans notre génération. Chaque religion donne ses fruits. On peut déjà voir les fruits de l’Islam, avec la tendance à soumettre tout le monde à la religion musulmane, comme on peut aussi voir les fruits du Christianisme, en tant que religion mondiale. Notre temps est le temps de la moisson – la grande récolte. Toutes les semences jetées en terre présentent maintenant leurs fruits, car les arbres ont grandi. Le croyant consciencieux, devrait se poser la question suivante, en tant que disciple de Christ : Quelle semence ai-je reçu ? Et quel fruit suis-je en train de porter ? Car pour nous, le fruit est connu. Si c’est Christ que nous avons reçu et si c’est Son Évangile qui a été planté dans notre cœur, comme un arbre, nous porterons son fruit, dans la Loi de la liberté. Mes bien-aimés frères et sœurs, que nous le voulions ou pas, le fruit de la semence que nous avons reçue sera manifesté. C’est le temps et il ne peut en être autrement. On peut voir que le fruit de l’islam étonne le monde entier avec le Jihad. On peut aussi voir que les fruits de la démocratie surprennent le monde, parlant des droits des homosexuels, de l’orientation sexuelle et de beaucoup d’autres sujets sur lesquels des droits seront accordés à tous le monde. L’humanité n’avait pas compris la pensée de Satan au moment où il poussait les hommes à faire les révolutions dans les siècles passés. Toute liberté définie en dehors de Christ et de sa parole conduit à la seconde mort, c’est-à-dire à la séparation totale d’avec Dieu. Car Dieu a fixé dès le départ de la création, la limite à ne pas franchir. Quand les hommes ont dit : vive la démocratie ! Ils ont crié sans le savoir : Vive Satan ! Car c’est lui, le père de la démocratie.

Les fruits de la démocratie sont là : C’est la révolution des pervers que rien ne pourra arrêter. Le monde ira sans frein à la dérive et c’est le jugement de Dieu qui viendra arrêter les choses. Nous pouvons voir la révolution des pervers en marche, mais où est la révolution des saints ? Au commencement des années 2000, l’Esprit de Dieu me parlait de la révolution des pervers. Je ressentais en moi-même cette ferme assurance qu’une révolution allait s’emparer du monde entier pour placer Satan au pouvoir dans les nations par des lois. Je voyais que le mal allait prendre une grande avance sur le bien et qu’il n’y aurait plus de place pour la justice et la crainte de Dieu dans le monde. Nous sommes dans la révolution des pervers. Car ce sont maintenant les pervers qui dictent les lois et gouvernent le monde. La perversion est devenue la RÈGLE et il faut la SOUTENIR. Il s’agit d’une révolution, et comme toute révolution, il existe des têtes pensantes qui enseignent la doctrine de la révolution, et on les retrouve dans les milieux politiques et les associations. Ce sont eux qui travaillent dans toutes les couches de la société pour faire admettre l’inadmissible. C’est le fruit de la démocratie – un travail de longue haleine que les hommes n’ont pas compris.

Chers amis, Dieu m’avait parlé de toutes ces choses qui se passent actuellement dans le monde. J’avais tellement été secoué par cette alerte de l’Esprit que j’ai écrit un petit livre intitulé : LA RÉVOLUTION DES PERVERS, que je n’ai jamais publié. Je savais qu’il s’agissait d’une révolution spirituelle. Dieu m’a montré que le monde allait entrer dans une grande révolution spirituelle et que cette révolution finira par faire éclater sa colère dans le monde. C’est une révolution conduite par les pervers – c’est-à-dire ceux qui vivent sans loi et sans respect pour le NATUREL. J’ai vu la chose comme un viol de l’humanité, car les choses seront imposées par les pervers, qui n’auront pas d’égard pour Dieu et le reste du monde. Cette révolution est en marche et elle est spirituelle. C’est le monde d’aujourd’hui – le monde des homosexuels, des bisexuels, des travestis, de l’argent, de l’industrie du sexe, du trafic des êtres humains. Ce que j’ai ressenti, m’avait fait penser à ce qui s’est passé au temps de Lot, quand les anges sont venus chez lui. Nous avons vu que toute la ville était à sa porte pour réclamer les deux étrangers, petits et grands. La débauche sexuelle était leur vie et ils ne s’en cachaient pas. N’est-ce pas ce que nous voyons aujourd’hui ?

Après quelques années, je peux moi-même constater que ce que j’avais ressenti est en marche et que Satan s’est donné les moyens de sa révolution. Il s’est donné les hommes et les moyens technologiques d’atteindre son but. Le monde numérique avec Internet n’est pas anodin. Le développement de l’industrie du sexe sur le net n’est pas simple. Le droit accordé aux enfants non plus n’est pas simple, car le diable casse le contrôle parental pour récupérer les enfants très tôt, afin de les soumettre à sa volonté. C’est une révolution : la révolution des pervers. Malheureusement, c’est cette révolution qui conduira Dieu à détruire le monde comme Il avait détruit Sodome et Gomorrhe en son temps.

Curieusement, au verset 11 d’Apocalypse 22, Jésus donne une exhortation particulière à tous : « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore ». Que signifie une telle exhortation ? Je crois qu’ici, l’Esprit est en train de dire qu’un temps viendra où il n’y aura plus de frein dans la vie des hommes. Chacun ira en persévérant dans le mal ou le bien qu’il sait faire. Et c’est le jugement de Dieu qui mettra fin à cela, comme cela est aussi écrit : « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre ». (verset 12)

Et tout cela s’accorde avec la prophétie de Paul dans la deuxième épitre de Timothée, au chapitre 3 :

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là ». (2 Timothée 3:1-5)

Mes bien-aimés, rappelons-nous que notre Seigneur Jésus et les apôtres nous ont déjà mis en garde contre le monde et son esprit. Le Seigneur pendant son Ministère avait beaucoup parlé du monde et de ses œuvres. Aujourd’hui nous pouvons aisément comprendre qu’Il dénonçait un esprit qui était contre Dieu et Son royaume. Dans Sa prière en faveur de l’Église le Seigneur avait instamment demandé à Son père de nous garder dans le monde : « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité ». (Jean 17:15-17) Voilà une prière qui est très claire ! En tant que disciple de Christ, notre lieu de résidence et de travail, c’est le monde. C’est ici dans le monde que nous sommes appelés à prouver par nos œuvres que nous sommes chrétiens – ce n’est pas dans le ciel. Donc il ne s’agit pas pour Dieu de nous ôter du monde, même si nous ne sommes pas du monde, mais de nous garder du monde et de ses œuvres. Si nous avons compris que l’Esprit de Christ est contre l’esprit du monde, nous saurons comment marcher dans le monde.

A la suite de leur Maître, les apôtres nous ont mis en garde contre le monde et son esprit :

« N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. (1 Jean 2:15-17)

Cette déclaration de Jean est très claire. Nul ne peut AIMER et SERVIR deux maîtres à la fois. Cela n’est pas possible. Aucun chrétien ne peut aimer Christ et Satan en même temps. Nul ne peut vouloir gagner le monde et le ciel en même temps – ce n’est pas possible. C’est pour cette raison qu’avant notre engagement dans les eaux du baptême, nous sommes appelés à faire un CHOIX : renoncer à nous-même en vue de gagner Christ et son royaume. La plupart des chrétiens qui ont des problèmes dans la marche sont ceux qui veulent à la fois gagner le monde et le royaume de Dieu. Ils veulent à la fois vivre le monde et le royaume de Dieu. Comment est-ce possible ? La vie de l’éternité ne peut pas cohabiter avec les choses du monde qui sont éphémères. Jean dit que la convoitise du monde passe. Toutes les choses du monde passent, sans possibilité de les ramener. Tout se fane, tout vieillit. Tout pâlit et meurt.

Quant à Jacques, il nous apprend que le chrétien qui aime le monde se rend ennemi de Dieu : « Adultères que vous êtes ! Ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu ». (Jacques 4:4) J’avoue que c’est une déclaration que j’ai eu du mal à comprendre. Elle paraît simple mais renferme une grande profondeur. Ici, on comprend que celui qui aime le monde a fait UN CHOIX. Et la conséquence de son choix est qu’il est devenu un ennemi de Dieu. Ce n’est pas Dieu qui a fait de lui son ennemi mais c’est plutôt son choix qui a fait de lui un ennemi de Dieu, car l’esprit qui anime le monde n’est rien d’autre que l’esprit de Satan. Aujourd’hui, la révolution spirituelle démoniaque qui a cours dans le monde devrait nous amener à faire très attention au monde et à ses œuvres, car tout autour de nous constitue UNE MENACE pour notre FOI en CHRIST. Nous sommes résolument en territoire ENNEMI. Comprenons que c’est une révolution spirituelle menée par Satan – une grande fronde dirigée directement contre Dieu et la création. Satan a soulevé l’être humain contre Dieu pour provoquer sa colère. C’est pour cette raison que nous devons revoir notre conduite et notre manière de penser.

Beaucoup discutent sur la marque de la bête et vont la chercher dans les vaccins Covid ou des puces électroniques. Mes frères et sœurs, comprenez que dans les prophéties bibliques, toute marque est d’abord SPIRITUELLE. Car dans sa méthode, Satan cherche d’abord à conquérir l’intelligence de l’homme afin de mieux l’utiliser. Et cela passe par plusieurs doctrines politiques et sociales. En occident, vous avez la démocratie et la liberté. En Chine, c’est le communisme. Dans les pays arabes, c’est l’Islam et le Coran. Dans certains endroits du monde comme la Corée du Nord, vous avez des régimes socio-politiques très complexes qui ont une grande influence sur l’intelligence et la mentalité des peuples. Ce sont des marques spirituelles. Pourquoi ? Parce que c’est incompatible avec l’Évangile de Christ. Là où les hommes sont marqués, l’Évangile ne prospère pas. Toutes les doctrines philosophiques, sociales, politiques et religieuses sont des marques spirituelles, et ceux qui les épousent sont marqués. Dans sa démarche par exemple, le diable a présenté la démocratie comme une valeur sûre pour les peuples. Mais c’est elle qui a tué l’Évangile en occident. Maintenant la démocratie est en train de porter ses fruits. Avec la révolution des pervers, tous les peuples auront la LIBERTÉ qu’ils veulent – vous pouvez en être sûrs. Et cette liberté les conduira dans tous les excès et dans toutes les abominations. Ainsi la coupe de la colère de Dieu sera pleine pour le jugement du monde. La marque de la bête, c’est la marque de Babylone. C’est d’abord une marque spirituelle. Ce n’est pas un vaccin, ni une puce électronique. Ne vous laissez pas distraire par le même diable à travers ses agents positionnés sur internet pour servir des mensonges aux chrétiens et détourner leur attention. Jésus a dit : « Je suis la lumière du monde ». Je voudrais ici mettre en garde tous les frères et sœurs au sujet de ce que le Seigneur est en train de me dire MAINTENANT. LE MONDE VA MAL ET IL VA CONTINUER D’ALLER MAL. MAIS LA SEULE PERSONNE QUE NOUS AVONS POUR NOUS CONDUIRE DANS CE MONDE, C’EST LE SAINT-ESPRIT et non des blogueurs et des activistes sur internet. Dieu ne nous a pas laissés entre les mains de tous ces gens qui parlent sur internet.

Mes chers frères et sœurs, depuis quelques temps, le Seigneur attire mon attention sur le fait que notre sécurité se trouve avec le Saint-Esprit, pourvu qu’on soit attentif à sa voix dans notre vie. Et personnellement, je me réjouis de cela et je suis reconnaissant au Seigneur. Notre sécurité actuelle, c’est l’Esprit de Dieu qui habite en nous, et qui est au courant de TOUT. Quelle joie et quelle grâce ! Le monde dont Jésus et les apôtres ont parlé est présentement sur internet et les réseaux sociaux. Ce monde est dans l’actualité. C’est lui qui va faire manquer l’enlèvement à plusieurs, à cause de la distraction. Frères et sœurs, n’est-ce pas de la compassion que nous devons avoir pour tous ces gens qui croient détenir la vérité et qui se positionnent comme des éveilleurs de conscience sur internet ? Mais activiste ou éveilleur de conscience pour quoi faire ? En quoi cela nous intéresse-t-il ? Est-ce là notre combat ? Tout ce qui arrive dans le monde a une seule explication : C’est la révolution des pervers – la révolution de Satan. Et le BUT est de soulever les peuples contre Dieu et la foi. Qui est la lumière du monde ? Les blogueurs, les activistes, les grands conférenciers ou les chrétiens ? Que peut apporter un homme qui n’a pas l’Esprit dans le débat actuel ? Car nous sommes dans un débat de haut niveau avec le diable ; et nous irons d’explication en explication avec lui, jusqu’à ce que la foudre de Dieu s’abatte sur lui et les siens.

Mes chers amis, faisons très attention à ce qui se passe dans le monde et prions beaucoup pour être un allié sûr du Saint-Esprit afin de nous abandonner à sa conduite. C’est là notre sécurité. Prions pour être délivré des liens des réseaux sociaux, car le salut et la sécurité ne se trouvent pas dans les points de vue des gens sur Youtube. Jésus nous a dit : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi ». (Jean 14:18-19) Où est l’Esprit de notre père ? C’est lui qui doit nous conduire dans le monde actuel sinon nous ne serons pas en sécurité. C’est ce que Dieu est en train de me dire depuis quelque temps. J’y pense et je vais davantage en parler.

Si nous avons marché dans ces derniers temps sans faire attention au Saint-Esprit, revenons en arrière pour reprendre la marche avec l’Esprit de Dieu. Car le monde est devenu très difficile. Les apôtres nous ont parlé aussi de l’Esprit :

Ne savez-vous pas que votre corps est le Temple du Saint-Esprit, qui est en vous, et que vous avez de Dieu ? Et vous n'êtes point à vous-mêmes ; Car vous avez été achetés par prix ; glorifiez donc Dieu en votre corps, et en votre esprit, qui appartiennent à Dieu. (1 Corinthiens 6:19-20)

Mes chers frères et sœurs, cette écriture doit avoir un vrai sens dans notre marche avec le Seigneur aujourd’hui. Nous devons faire tous nos efforts pour que notre corps soit une vraie habitation du Saint-Esprit. L’Esprit de Dieu devrait pouvoir opérer en nous de plusieurs manières. Les chrétiens ne savent pas vraiment où se trouve leur bonheur. En effet, nous ne réalisons pas que notre bonheur se trouve dans la possession complète du Saint-Esprit. Paul nous apprend que nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes, mais à celui qui nous a rachetés. Si nous vivons avec Dieu, Il nous dira ce que nous voulons savoir. Nous ne serons pas effrayés et nous ne nous laisserons pas entraîner par la psychose provoquée par le diable dans le monde pour effrayer les hommes. Au lieu de chercher des informations partout sur internet, cherchons à nous laisser conduire par l’Esprit dans les choses spirituelles. Car si nous sommes en communion avec Dieu nous ne serons pas surpris. Malheureusement, beaucoup se sont égarés en lisant des informations sur internet.

En fin d’année 2019, l’Esprit Saint m’a dit que Satan allait nous combattre en 2020. L’alerte était tellement forte que j’ai prêché sur le sujet pour avertir les frères. A peine nous avons commencé l’année que la pandémie du Covid-19 a pris tout le monde entier. Les États et les peuples ont été barricadés. Des villes entières barricadées. Après une telle révélation, est-ce que le reste devrait nous intéresser ? C’est Satan qui est en train de troubler le monde. Un démon planétaire a été relâché pour troubler tous les continents et il s’en donne à cœur joie. Tous les autres débats sur les variants, les vaccins et l’aboutissement dans la marque de la bête n’ont aucun sens pour nous. Les aveugles peuvent parler de ce qu’ils ne savent pas mais pas nous, mes frères et sœurs. Les chrétiens de maintenant parlent beaucoup, mais ne prient pas assez. Le Covid-19 est un démon. C’est un esprit de mort qui est venu dans le monde pour tuer les hommes. C’est ce que nous devons savoir. Quelle est la réponse de Dieu au Covid ? C’est l’Église – Elle seule peut lier ou délier. C’est Elle seule qui a reçu les pouvoirs dans les cieux et sur la terre pour contrecarrer les œuvres du diable. C’est l’Église qui peut juger les esprits et les arrêter dans leurs œuvres. Ce ne sont pas les blogueurs, les conférenciers, les médecins et tous ceux qui crient au complot des illuminatti. Ne savons-nous pas que le diable fait des complots ? N’avons-nous pas été largement enseignés sur le sujet ? Nous sommes dans la révolution des pervers.

Aujourd’hui, le monde est rempli de démons et de maladies. Satan est en train de détruire les hommes par les épidémies et par diverses maladies. Mais la réponse de Dieu à tout cela, c’est Sa Puissance qui se trouve dans l’Église et avec les Ministères. Notre attention devait être focalisée actuellement sur le Seigneur Jésus-Christ - la Puissance de Dieu, pour guérir n’importe quelle infirmité. Par expérience, nous savons que lorsque les maux se multiplient dans le monde, c’est que la puissance de Dieu qui est la solution n’est plus loin. En Égypte, Dieu s’est manifesté au moment où le peuple Hébreu était à bout. La souffrance était devenue intenable. Au temps d’Élie, la sécheresse avait atteint un niveau intenable et il n’y avait plus rien à manger. C’est alors que Dieu ordonna à Élie d’aller se présenter devant Achab. Au temps d’Élisée, il y eut un siège à Samarie, au point que le peuple n’avait plus rien à manger. La souffrance était telle que deux femmes avaient convenu de manger leurs enfants. Mais par la puissance de Dieu, il y eut de l’abondance le lendemain de leur décision (2 Rois 7). Au temps de Jésus, il y avait beaucoup de malades en Israël : Des aveugles, des lépreux, des estropiés, des paralytiques, des sourds et des muets, des fous et beaucoup de pécheurs. Face à tous ces problèmes, la solution était la puissance de Dieu manifestée en Jésus-Christ. Quand nous considérons les prophéties qui parlent du Messie, il est question de ces choses et le Messie est présenté comme celui qui a la solution à toutes ces choses.

Ésaïe écrit :

« Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point ; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même, et vous sauvera. Alors s'ouvriront les yeux des aveugles, S'ouvriront les oreilles des sourds ; Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude ». (Esaïe 35:4-6)

C’est conscient de cette réalité que Jésus envoya ses disciples. Il leur donna le pouvoir de guérir toutes les infirmités sur les hommes :

« Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ». (Matthieu 10: 7-9)

La délivrance des hommes de toutes les maladies et de toutes les possessions démoniaques fut au cœur même du ministère de Jésus. Alors, au moment où l’Église s’apprête à entrer dans le nouveau ministère de Christ dans notre génération, il est plus ou moins normal qu’on voit apparaître de graves maladies et de graves phénomènes sociaux dans le monde. Il faut que tout cela arrive afin que Christ soit glorifié.

Personnellement, c’est en voyant l’opposition de Satan contre la prière pour les malades que j’ai compris son importance dans l’œuvre de Dieu. Lors de notre dernière convention de 2018, j’ai résolu de prier pour les malades et ceux qui sont encore sous l’emprise des démons. Pour avoir pris cette décision, je n’ai pas dormi la nuit. Le diable m’a combattu jusqu’au matin. Satan combat contre la manifestation de la puissance de Dieu, car il ne veut pas du témoignage de Dieu. Le diable ne veut pas de la puissance de Dieu dans les nations – c’est pour cette raison qu’il travaille à refroidir l’Église et tous les serviteurs de Dieu. Satan veut des ministères morts qui ne travaillent pas avec la puissance de Dieu. Il veut que dans l’Église et dans le monde, il y ait des malades qui n’espèrent plus dans les miracles de Dieu, mais qui mettent leur confiance dans la médecine et les médecins. Ce combat est d’abord dans notre pensée. Mes chers frères et sœurs, le monde n’est pas l’Église et l’Église n’est pas le monde. Par conséquent, nous ne pouvons pas nous mélanger. Ce que le Seigneur m’a montré, est que le diable ne veut pas du témoignage de Jésus-Christ dans l’Église et dans le monde.

En effet, après la résurrection de Lazare, plusieurs Juifs crurent en Jésus. Mais quelques-uns d'entre eux allèrent trouver les pharisiens, et leur dirent ce que Jésus avait fait :

« Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent : Que ferons-nous ? Car cet homme fait beaucoup de miracles. Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation ». (Jean 11:45-50)

Le miracle de la résurrection de Lazare fut un grand coup porté au diable. Il était dans la confusion. Il ne savait plus quoi dire, car Jésus avait bel et bien ressuscité Lazare qui avait passé quatre jours dans la tombe. Tous ceux qui avaient pris part à ses obsèques étaient là. Les témoins étaient donc nombreux. Qu’est-ce que Satan pouvait faire ? :

« Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie ; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts. Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare, parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus ». (Jean 12:9-11)

Satan ne pouvant plus supporter la honte qui avait couvert son visage à la vue de Lazare, prit alors la décision de le faire disparaître physiquement, comme il avait pris aussi la décision de tuer Jésus. Mes frères et sœurs, le miracle est aussi une arme du combat spirituel. La guérison divine, la résurrection des morts et toutes les opérations du Saint-Esprit qui peuvent étonner les hommes et attirer leur attention sur les choses de Dieu sont aussi des armes contre l’ennemi – par conséquent, Satan les combat et ne veut pas que nous les possédions. Ne les négligeons pas. C’est pour cette raison que nos regards doivent être tournés vers les solutions de Dieu pour le monde et non vers tous ces gens qui parlent sur les réseaux sociaux. Aspirons à la puissance de Dieu – à l’effusion du Saint-Esprit et exerçons l’Autorité que Dieu nous a donnée sur les démons et les maladies qui rongent les enfants de Dieu. C’est à cela que Dieu nous a appelés.

Il y a un temps pour toute chose

Mes bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons nous souvenir après toutes ces années, du commencement de l’œuvre que Dieu a entamée à Minuit. En effet, c’est en 2004 que le Seigneur est venu à moi et m’a dit dans une vision : « Donne-moi ton passeport ». J’avais un passeport que je lui donnai. Il le prit et le mit de côté. Ce passeport me servait à voyager dans le cadre professionnel. Alors que je ne m’y attendais pas, il sortit un autre passeport qu’Il renseigna, signa et cacheta. Là où il aurait dû écrire ma PROFESSION, il ne me demanda rien, mais écrivit : MISSIONNAIRE. Puis Il me dit : « Ceci est désormais ton passeport. Le livre que tu es en train d’écrire t’ouvrira des portes à l’étranger pour la prédication de la parole ». Cette vision ne tarda pas à s’accomplir, car à la publication du livre que j’avais écrit sur les Ministères de la Parole en 2005, le Seigneur m’ouvra des portes dans quelques pays africains et en Europe où j’ai eu l’occasion de prêcher la Parole de Dieu. C’est ainsi que je me suis rendu au Bénin, au Burkina Faso, dans les deux Congo, et au Nigéria pendant des années. J’ai aussi été conduit par le Seigneur en Europe pour la prédication de la Parole. Le Cri de Minuit a atteint plusieurs églises dans plusieurs pays, en dehors de ceux que je viens de citer. Ce Cri a été une grande secousse dans le milieu des croyants du Message du Temps de la Fin. Ce fut le commencement d’une grande guerre spirituelle dans l’Église contre l’esprit du sommeil et de l’assoupissement – une guerre déclarée contre le péché qui avait gangréné le message du temps de la fin.

Au départ, nous avons cru que nous voyions les choses de la même manière, mais il a fallu le Cri de Minuit pour que nous comprenions qu’il existait des idolâtres parmi les croyants du Message du temps de la fin. Il a fallu que l’Esprit de Dieu se manifeste parmi nous pour que nous voyions tous qu’il existait de la folie dans le peuple de Dieu qui se targuait de détenir la Vérité. Le Cri de minuit a dévoilé la religion parmi nous et la séparation s’est produite entre les vierges folles et les vierges sages. Chacun a pris son chemin – ce qui était prévisible. Certes, le royaume de Dieu n’est pas divisé, comme Christ n’est pas non plus divisé, mais la folie fait que les frères et sœurs d’une même Assemblée sont souvent obligés de se séparer, comme Abraham et Lot ou comme Jacob et Ésaü. Et c’est Dieu qui fait toutes ces choses.

Mes chers frères et sœurs, comprenons que chaque chose a son temps dans la Maison de Dieu. Il y a un temps pour toute chose, car Dieu opère par saison, comme le dit l’Ecclésiaste : « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux ». Nous nous souvenons que le ministère de frère Branham avait secoué le monde en son temps et proclamé un message. C’est ce message que nous avons cru. Que dit le message ? « SORTEZ DE BABYLONE ! ». Babylone, c’est le royaume de Satan dans notre génération. C’est un royaume religieux, construit sur la séduction des démons. En effet, dès le départ, jusqu’à maintenant, il ne fallait pas oublier ce message, mais travailler à le garder et à le vivre. Autrement dit, tous les croyants qui ont reçu ce message sont appelés à faire tous les efforts pour ne pas tomber dans la religion. Mais que constatons-nous ?

Il y a un temps pour toute chose, car Dieu marche et ne s’arrête pas. Dieu marche en avant dans la voie qu’Il a tracée pour nous dans notre génération. Et nous sommes tenus de Le suivre. Sa marche a commencé au temps du Soir dans le ministère de William Branham. C’est au cours de cette période que la nourriture spirituelle a été emmagasinée et distribuée dans tout le monde entier et que les églises sont nées. Toutefois, le Seigneur ne s’est pas arrêté là, mais Il a continué son œuvre, car l’objectif n’est pas la distribution de la nourriture, mais amener un peuple à la maturité spirituelle – un peuple qui le connaît parfaitement, et en qui Il se retrouve. Nous parlons d’un peuple identifié à Lui, dans sa puissance et dans sa sainteté.

Lorsque l’Église a été gagnée par la tiédeur, le Seigneur a jugé bon de Crier au milieu de la nuit, comme cela était déjà prophétisé, pour secouer à nouveau son peuple qui est tombé dans un état d’inaction totale et dans la mondanité. Le Cri de minuit fut une nouvelle période dans la marche de tous ceux qui ont cru au Message de sélection de la fin des temps. Ce fut un Cri de réveil – un appel à se dépouiller des œuvres du sommeil et de l’assoupissement, car les esprits assoupis et endormis font beaucoup de choses qui n’ont rien à voir avec la parole de Dieu. Le Cri de minuit fut une porte ouverte à tous pour revenir au Seigneur par la repentance. C’est en ce temps-là qu’il fallait obéir à l’exhortation de Jésus qui a dit à ceux de Laodicée : Aie du zÈle et repens-toi ! Pour tous ceux qui furent réveillés, ce fut un précieux temps de repentance, en vue de revenir au Seigneur comme le fils prodigue. À partir de ce moment-là, les orgueilleux et les hautains n’ont plus de place dans l’Assemblée des saints. En effet, Dieu ouvre chaque période de l’Église avec un CARACTÈRE PARTICULIER QUI DOIT SUIVRE. Au temps du soir, il fallait ACCEPTER de quitter sa dénomination pour répondre à l’appel de Dieu - Il fallait partir. À Minuit, le peuple de Dieu doit s’HUMILIER, car Dieu appelle à la repentance :

« Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu » (Apocalypse 3:15-17)

Nous avons affaire à une Église qui est folle et qui ne reconnaît pas sa CONDITION : C’est là le problème de tous les croyants de Laodicée. Ils souffrent parce qu’ils ne reconnaissent pas leur condition spirituelle. Ils prétendent être ce qu’ils ne sont pas dans la réalité. Mais être réveillé, c’est avoir une juste appréciation de sa condition spirituelle. D’un côté, nous avons les orgueilleux qui ne reconnaissent pas leur condition spirituelle et de l’autre côté, nous avons les humbles qui reconnaissent leur condition et qui appellent l’aide du Seigneur dans l’humiliation et la prière. Le temps de Minuit fut donné à l’Église pour sa repentance et pour son retour au Seigneur. Ce fut un temps de grâce.

Par ailleurs, c’est au cours de cette période que le Seigneur proclama la guerre dans l’Église contre l’esprit religieux – la puissance de séduction qui a réussi à tromper le peuple de Dieu. Cette guerre contre Satan qui a commencé dans l’Église devrait s’exporter dans le monde, avec le ministère de l’Épouse de Christ. Dès le départ, en 2006, nous avons prêché PRÉPAREZ LA GUERRE ! De quelle guerre s’agit-il ? De la guerre de Jésus contre l’esprit religieux dans l’Assemblée des saints. Satan a profané le temple de Dieu – il doit être combattu et jeté dehors, comme la reine ATHALIE, au temps du roi ACHAZIA. (2 Rois 11) L’esprit de Jézabel a pris le contrôle d’Israël spirituel, avec ses faux prophètes de Baal et d’Astarté. Il faut que l’esprit d’Élie se tienne là pour les défier. L’Église est présentement dans une grande guerre spirituelle, mais la majorité de la chrétienté séduite n’en a aucune connaissance.

Mes chers frères et sœurs, nous sommes dans le temps de Dieu et nous allons à une autre période dans l’Église de Jésus-Christ, car il y a un temps pour toute chose : « : Un temps pour naître, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté ; un temps pour tuer, et un temps pour guérir ; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir… ». Dieu a envoyé le message du temps de la fin pour un BUT. Il nous a fait sortir des dénominations pour un BUT. Quand l’Église s’est endormie, Dieu l’a réveillée pour un BUT. Après la chute, Il nous a appelés au zèle et à la repentance pour un BUT. Puisqu’il y a un BUT, qui est CHRIST, c’est vers Lui qu’il faut courir. Car, tous ceux qui ont entendu le Cri de minuit ne devraient pas s’occuper de ceux qui n’ont rien entendu, mais plutôt s’occuper d’eux-mêmes pour répondre à l’appel de Dieu. Comme Jésus l’avait dit dans ses enseignements : Au temps d’Élie, il y avait plusieurs veuves en Israël, mais Élie fut conduit seulement vers la veuve de Sarepta. Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël au temps d’Élisée, mais ce fut Nahaman le syrien qui fut guéri par le prophète. (Luc 4:25-27). C’est le témoignage de la grâce de Dieu.

Nous pouvons constater qu’à chaque fois que Dieu ouvre une nouvelle période dans l’Église, certains y trouvent une occasion de chute, tandis que d’autres y trouvent un relèvement. Les orgueilleux et les hautains chutent tandis que les humbles et les simples se relèvent. N’est-ce pas la même chose qui arrive ? Qui va tomber dans la prochaine période qui s’ouvre devant nous et qui va se relever ? La prophétie de Matthieu 25 nous apprend que les vierges sages seront relevées tandis que les vierges folles tomberont :

« Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l'éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge; et le matin: Il y aura de l'orage aujourd'hui, car le ciel est d'un rouge sombre. Vous savez discerner l'aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s'en alla ». (Matthieu 16:1-3)

Ce reproche du Seigneur aux pharisiens est encore d’actualité, car beaucoup de croyants ne savent pas lire les signes des temps dans notre génération. Or savoir lire les signes des temps est devenu tellement primordial. La présence de Jésus représentait un grand changement spirituel en Israël, mais les scribes et les pharisiens n’en savaient rien, car ils n’étaient pas dans le mystère de Dieu. Comment pouvons-nous discerner les signes des temps si nous n’avons pas de communion avec l’Esprit de Dieu qui est venu pour nous CONDUIRE dans toute la vérité ? Le fait d’être chrétien ou serviteur de Dieu ne suffit pas pour être informé au sujet de ce qui se passe dans le royaume de Dieu. Non. Mais le plus important est d’avoir une relation particulière avec le Saint-Esprit qui détient toute la VÉRITÉ. Il faut qu’il soit au CENTRE de notre relation avec Dieu. Malheureusement, c’est ce que plusieurs n’arrivent pas à faire.

Mes chers frères et sœurs, nous sommes dans le temps de Dieu et tous les changements dans son œuvre sont de Lui – car c’est Lui qui décide. Il va à nouveau ouvrir une nouvelle période pour l’Église et le monde entier, et nous devons Le suivre. Que sa grâce et sa paix soient sur son peuple qui l’attend avec un esprit bien disposé. Je nous souhaite à tous, les grandes bénédictions de Dieu dans les mois et les années à venir. Maranatha ! Notre Seigneur Jésus-Christ revient !

En Christ notre Seigneur

Fr M’BRA Parfait

Missionnaire