Publication: 22 août 2022
Temps de lecture: ~ 33 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le témoignage des apôtres [audio]

Que Dieu vous bénisse. Nous rendons grâce au Seigneur. Comme le frère l’a dit, cela fait depuis 2015 que je ne suis plus venu ici. Mon dernier voyage date de 2015 et il faut dire que toutes ces années passées j’ai voulu venir mais cela n’a pas été facile. Vous savez, c’est Dieu qui fait toutes choses parce qu’après toutes ces années, je reviens et je vous trouve tous en place et je suis content. Amen. Vous comprenez ce que je veux dire ? si tout le monde était dispersé, que chacun était allé ailleurs, ce serait vraiment une préoccupation. Malgré toutes ces années passées vous êtes toujours là, vous tenez dans la foi, vous marchez avec le Seigneur. Donc, cela aussi me réjouit car cela veut dire que si j’étais mort, vous seriez encore en train de marcher avec le Seigneur. Amen ! c’est le plus important car même si les missionnaires ne viennent pas, mais que vous êtes avec le Seigneur et son Esprit, c’est déjà bon. Les frères vous saluent : ceux de l’église et aussi certains frères en Europe. Que Dieu vous bénisse.

Nous allons lire quelques écritures et on va commencer par 2 Pierre chapitre 1 à partir du verset 16 :

16 Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux.

17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

18 Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

19 Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs.

On va ajouter une autre écriture dans 1 Jean chapitre 1

Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, -

car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée,

ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.

Amen. Asseyons-nous. Mes frères et sœurs que Dieu vous bénisse. Je suis à Matadi jusqu’à dimanche. Nous allons prêcher la Parole de Dieu, on aura aussi la communion fraternelle. Je suis là, je loge quelque part, vous pouvez me rendre visite, on peut discuter il n’y a pas de problème. Il est très important pour nous de nous rapprocher les uns des autres. Il est aussi très important pour nous de nous rapprocher du Seigneur parce que la fin des temps est une période très difficile et, frères et sœurs, nous ne devons pas nous tromper là-dessus parce que Jésus a annoncé beaucoup de choses.

Quand on lit les écritures, on voit bien que Jésus a annoncé beaucoup de choses à la fin des temps et nous sommes effectivement à la fin des temps parce que nous avons reçu le message de la fin des temps, le message qui a été prêché par le prophète William Branham. Il n’y a pas plusieurs messages à la fin des temps. Il y a un seul message à la fin des temps : c’est le message que le frère Branham a prêché. C’est quelque chose qui est établi pour nous. William Branham était un prophète de Dieu qui l’a appelé pour faire sortir des dénominations son peuple, faire sortir son peuple et le préparer pour l’enlèvement.

Donc, William Branham était un vrai prophète de Dieu. Il a expliqué les prophéties de la fin des temps, il a appelé le peuple de Dieu à sortir des organisations religieuses. Alléluia. Notre foi est établie là-dessus. Il n’y a pas de discussion là-dessus : est-ce que William Branham était un vrai prophète… il y en a qui disent que c’était un faux prophète… aujourd’hui, c’est un sujet de discussion mais pour nous, il n’y a pas de discussion. William Branham était le prophète de Dieu, il a prêché la vérité, il a expliqué les prophéties de la fin des temps et il a appelé le peuple de Dieu à sortir des dénominations parce que les dénominations sont l’organisation des hommes, ce n’est pas l’organisation de l’Esprit de Dieu et donc, l’esprit de la religion ne peut pas nous préparer pour l’enlèvement. Celui qui veut être enlevé doit être préparé par le Saint-Esprit et non par des hommes. Les hommes sont des instruments, ils prêchent la Parole et prodiguent des conseils, mais c’est le Saint-Esprit qui assure la sanctification de l’Épouse.

Frères et sœurs, ce soir, je voudrais commencer la réunion par nous parler du témoignage de Jean. Si vous avez suivi la lecture, j’ai lu un témoignage de l’apôtre Pierre et un autre témoignage de l’apôtre Jean. Je voudrais utiliser ces deux écritures pour nous parler de ce que nous sommes appelés aujourd’hui à rendre témoignage et aussi montrer combien notre témoignage est important à la fin des temps. Vous savez que l’Église de la fin des temps est placée à nouveau dans la condition des apôtres au commencement du premier âge de l’Église. Quand Jésus est venu, et avant de commencer son ministère, il a appelé les apôtres avec lui. Jésus a choisi douze disciples. Ces douze disciples sont devenus apôtres. Il y en a un qui n’a pas fini la course avec eux – en la personne de Judas qui a été remplacé par un autre, Matthias. Jésus a donc choisi douze apôtres, et ces douze apôtres étaient douze témoins. Il les avait choisis pour rendre témoignage de Lui parce que le témoignage est important dans l’œuvre de Dieu. Alors quand il a appelé ces douze, par la prédication, il en a appelé d’autres qui sont venus, mais ces douze apôtres étaient douze témoins symboliques.

Vous voyez que dans 1 Jean chapitre 1 c’est l’apôtre Jean qui rend témoignage – c’est Jésus qui l’avait appelé. Pierre aussi rend témoignage – c’est Jésus qui l’avait appelé. Matthieu a rendu témoignage en écrivant le livre de Matthieu – c’est Jésus qui l’avait appelé. Marc aussi, Jésus l’avait appelé. Tous ces apôtres avaient été appelés à rendre témoignage. Mes frères et sœurs, à la fin des temps, Jésus nous a apporté un message et le message a pour but d’appeler de nouveaux disciples en Christ. De la même manière que Jésus a choisi des apôtres au commencement de l’Église, à la fin des temps, le message vient appeler des disciples, le message vient appeler de vrais serviteurs de Dieu, de vrais apôtres, de vrais évangélistes, de vrais pasteurs, de vrais prophètes. Le message vient susciter de vrais disciples de Christ et ces disciples sont appelés aussi à rendre témoignage de Jésus et c’est ce témoignage qui va achever l’œuvre de Dieu dans les nations. Alléluia.

Le message a un objectif. Dieu ne nous a pas appelés à quitter les dénominations pour rien. Le message du temps de la fin poursuit un objectif et l’objectif est aussi de susciter des témoins, de véritables témoins de Christ à la fin des temps, pas des religieux parce que dans la religion, on adore ce qu’on ne connaît pas. Jésus l’a reproché à la femme samaritaine. Elle a dit à Jésus « nos pères ont adoré sur cette montagne ». Jésus lui a dit « mais je suis venu pour qu’on n’adore plus sur cette montagne ». L’adoration n’est plus dans un lieu ni dans un temple, mais c’est en Esprit et en Vérité. Donc, Jésus était venu pour faire de vrais témoins, de vrais témoins de la puissance de Dieu, de vrais témoins de la Vérité, de vrais témoins du Royaume de Dieu parce que Jésus est venu avec un royaume. Il est venu avec le Royaume de Dieu. C’est pour cela que le Seigneur est venu.

Il n’est pas allé choisir ses apôtres dans le temple. Il ne les a pas choisis parmi les scribes et les pharisiens, mais il les a pris sur la place publique, il les a pris au marché, il les a pris au bord de la mer, il a pris des gens qui ne connaissaient rien, ils n’avaient pas de connaissance de la loi de Moïse, ils ne savaient rien des prophètes, ils ne connaissaient même pas le déroulement du culte dans le temple. C’étaient des gens qu’on ne considérait pas. Ils étaient perdus dans le peuple. C’est eux qu’il est allé choisir ! il est allé les choisir pour faire d’eux des témoins, des témoins de son ministère, des témoins de son témoignage du royaume de Dieu. Il les a appelés de manière qu’on ne dise pas « celui-ci était pasteur dans le temple, celui-là était prophète dans le temple. » Non, frères, il a choisi des incultes, des gens qui ne connaissaient rien ! alléluia. Dès qu’il les a choisis, il a commencé à leur prodiguer une formation spirituelle. Ils étaient avec Lui, ils ont entendu Son enseignement, ils ont vécu des expériences avec Lui.

Ce que je veux nous dire ce soir, c’est que le message est venu remplir le même but car, à la fin des temps, il y a de faux prophètes et de faux apôtres dans l’Église. A la fin des temps, il y a un esprit religieux dans l’Église : c’est l’esprit de Satan. Satan est devenu un pasteur, il est devenu un prophète, un docteur. C’est lui maintenant qui explique la Parole de Dieu. Frères et sœurs, le diable est entré dans l’Église, il s’est assis dans l’Église, il s’est même assis dans les cœurs des croyants. Le message est venu pour qu’il y ait de vrais disciples et de vrais témoins. Alléluia.

C’est ce que je veux nous dire ce soir : le message est venu pour qu’il y ait de vrais témoins de Jésus comme il y a eu de vrais témoins de Christ au commencement de l’Église : il y a eu les Pierre, les Jean, les Jacques, les Luc, les Paul. C’étaient de vrais témoins. Ils avaient été choisis par le Seigneur, ils avaient rencontré le Seigneur, ils l’ont expérimenté, ils n’avaient pas seulement entendu parler de Lui mais ils l’ont expérimenté, ils l’ont pratiqué, ils ont vécu avec Lui. Frères et sœurs, regardez le témoignage de Jean. Il dit « Ce qui était dès le commencement ». Qu’est-ce qui était au commencement ? c’était la Parole de Dieu. Alléluia. « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos propres yeux ». Vous voyez comment il parle ? Il est en train d’écrire une lettre, une lettre qui allait se trouver dans la main de n’importe qui ! Aujourd’hui, nous avons cette lettre. C’est une lettre adressée à l’Église mais celui qui écrit la lettre parle de choses très importantes. Il est en train de dire qu’il a été un témoin oculaire et c’est Jésus qui l’avait choisi. Jésus l’a trouvé avec son frère et il les a invités à le suivre. Ils ont abandonné les affaires et ils l’ont suivi. C’était pour qu’ils soient témoins, témoins de ce que Jésus allait faire.

Frères et sœurs, quand Dieu veut faire une œuvre, il cherche des témoins, il cherche des hommes et des femmes qui vont rendre témoignage. Et ici, à Matadi, l’Église est grande mais Dieu vous a choisis afin que vous soyez témoins, témoins de ce qu’il va faire maintenant. Alléluia. Mes frères et sœurs, le message est venu pour susciter de vrais témoins de Christ, des hommes et des femmes qui connaissent Jésus, car dans le monde, actuellement, il y a un faux Jésus. Il y a un faux Jésus. Celui que les gens appellent Jésus aujourd’hui n’est pas le vrai. Non, ce n’est pas le vrai. C’est un faux Jésus. C’est Satan déguisé en ange de lumière, Satan déguisé en prophète, Satan déguisé en évangéliste, Satan déguisé en pasteur. C’est lui qu’on appelle Jésus aujourd’hui.

Mes frères et sœurs, le Jésus que les gens prêchent n’est pas le vrai Jésus. Le vrai Jésus est venu avec le message, le vrai Jésus est venu avec le message du temps de la fin. Le ministère qu’il a exercé avec le frère Branham c’est le ministère du Fils de l’homme, c’est le ministère de prophète de Jésus. Vous savez que Jésus-Christ était un prophète. A la fin des temps, il apparaît de nouveau dans l’Église comme un prophète. Alléluia. Il y en a qui n’ont pas su faire la différence entre William Branham et Jésus. Ils sont allés dire que frère Branham était Jésus. Ce n’est pas la vérité non, frères. Mais le Seigneur a exercé un ministère au travers de frère Branham. Il s’est repositionné dans l’Église. Par le ministère de frère Branham, le Seigneur a repris le contrôle des choses, il a commencé son ministère de la fin des temps. Le message poursuit un objectif. Il y en a qui en ont fait une dénomination. Ils sont retournés à la religion avec le message – des pasteurs qui n’ont rien compris, ils n’ont pas compris pourquoi le message a été envoyé et ils ont pensé que c’était pour bâtir de grands temples. Non, frères ! non, frères ! le message est venu afin qu’il y ait de vrais témoins dans l’Église, de vrais témoins, des gens qui ont entendu la Vérité, qui ont vu la Vérité, qui l’ont touché et qui l’ont contemplé. C’est ce que Jean dit « ce que nous avons entendu, ce que nos yeux ont vu, ce que nous avons contemplé, que nos mains ont touché » - alléluia - et à la fin il dit « la Vie a été manifestée, la vie a été manifestée ». Alléluia.

Frères et sœurs, est-ce que nous avons entendu la Vérité ? est-ce que nous avons vu la Vérité ? est-ce que nous avons touché la Vérité ? est-ce que nous avons contemplé la Vérité ? c’est ce que Jean dit en tant que vrai témoin et il est important que, nous qui avons cru au message, acceptions d’aller plus loin avec le Seigneur. Ce n’est pas pour faire une adoration superficielle. Frère Branham a prêché « la profondeur appelle la profondeur ». Le message est venu pour approfondir la communion avec Dieu, ce n’est pas pour que nous soyons dans la superficialité. Dieu ne nous a pas appelés pour qu’on soit dans les choses superficielles, dans une adoration qui n’a pas de profondeur. Non, frères et sœurs, il faut qu’on accepte d’aller loin avec le Seigneur. On doit aller loin avec le Seigneur, on doit faire la différence avec la religion. Cela est important car ce qui se passe, c’est que le message est venu pour qu’il y ait de vrais témoins - pas des témoins que la religion suscite – mais des témoins de l’Esprit, des témoins qui ont vu la gloire de Dieu, des témoins que le Seigneur a formés.

Regardez Jean, il était avec Jésus, il a marché avec le Seigneur, il a vu beaucoup de choses. Quand on lit ce qu’il dit, on voit bien qu’il a vu beaucoup de choses. Il dit « ce que nos oreilles ont entendu », cela veut dire qu’ils ont entendu quelque chose ! Ils ont entendu une parole, une prédication leur a été donnée, un enseignement leur a été donné, des prophéties leur ont été annoncées, le Maître les a enseignés – alléluia – et le Maître en question c’est le Saint-Esprit ! Jésus est devenu le Saint-Esprit. Il a dit aux disciples « Je serai en vous, je serai au milieu de vous ». C’est Lui qui est le Saint-Esprit donc le Saint-Esprit doit prendre en charge les témoins. Si tu veux être un vrai témoin, le Saint-Esprit doit te prendre en charge, il doit t’enseigner, tu dois entendre sa parole et quand tu as entendu sa parole, tu dois maintenant le voir. Il ne faut pas rester seulement au stade d’écouter la Parole de Dieu, tu dois voir l’Esprit qui prêche, que l’Esprit te prêche la Parole. Tu dois voir l’Esprit qui t’enseigne. Tu dois voir l’Esprit qui t’enseigne.

C’est ce que Jean dit « ce que nous avons entendu, ce que nos yeux ont vu »... Avant de partir, Jésus a dit aux disciples « quand je serai parti, le monde ne me verra plus mais vous, vous me verrez », vous mes disciples vous me verrez. Qu’est-ce que ça veut dire ? Cela veut dire que, si tu es un témoin, tu dois voir le Seigneur. Dans ta communion avec le Seigneur, tu dois le voir. Ce n’est pas réservé au pasteur ou au prophète. Il y en a qui passent leur temps à raconter les témoignages des autres. Ils racontent les témoignages du prophète – quelqu’un qui est mort il y a plus de cinquante ans – parce qu’il ne peut pas raconter son propre témoignage. Est-ce que tu as vu l’Esprit qui t’enseigne ?

Il dit « Ce que nos mains ont touché ». On ne l’a pas seulement entendu, on ne l’a pas seulement vu, on l’a aussi touché. Cela veut dire que notre cœur est entré en relation avec Lui. On l’a touché parce qu’il nous a touchés. Il y a une communion, nous nous connaissons. Mes frères et sœurs, cela est important ! il ne faudrait pas que nous soyons des chrétiens vides, des chrétiens qui n’ont pas de témoignage. Jean dit que « la vie a été tout simplement manifestée ». Quand on a rencontré la vie, elle a été manifestée. Pourquoi les frères parlent-ils tout le temps du témoignage du frère Branham ? Quand vous rencontrez des gens qui sont tout le temps en train de parler du témoignage de frère Branham, ils racontent tout ce qu’ils voient dans les brochures du frère Branham, ils ne parlent jamais d’eux-mêmes. Ils ne parlent pas de leur témoignage avec le Seigneur. Cela veut dire qu’ils n’ont rien compris. Ils n’ont rien compris. Ils sont venus après un prophète mais ils ne connaissent pas l’Esprit qui a animé le prophète.

Frères et sœurs, Jean dit « ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons ». Nous vous l’annonçons ! il ne peut pas annoncer autre chose, non ! Il ne peut qu’annoncer ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont entendu, ce qu’ils ont touché, ce qu’ils ont contemplé. C’est ça le témoignage. On n’invente pas le témoignage, on ne fabrique pas le témoignage. Le témoignage c’est ce qu’on a vu, ce qu’on a expérimenté, ce qu’on a touché. C’est ça le témoignage et le chrétien doit avoir un témoignage authentique - un vrai témoignage – un témoignage authentique. Et quand on en vient à Pierre qui a dit aux frères – à nous qui n’étions pas là – il nous dit « ce n’est pas en suivant des fables qu’on vous a parlé du Seigneur Jésus. Non, nous ne sommes pas dans les fables ! Un témoin n’est pas dans les fables, il dit les choses clairement. Il dit « ce n’est pas en suivant des fables conçues habilement que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement du Seigneur. »

Qu’est-ce qui s’est passé ? Pierre raconte l’expérience. Ce jour-là, Pierre était là avec Jean et Jacques. Jésus les a emmenés sur une montagne. Arrivés là-bas, il s’est révélé à eux. Une gloire l’a enveloppé. Ils étaient là, tous les trois à regarder. Ils ont vu Moïse et Elie apparaître et parler avec Jésus. Ils ont suivi la scène. Cela étant, ils sont partis. C’est cette scène qu’il raconte ici. Il dit « nous avons vu Sa majesté de nos propres yeux ». Alléluia ! frères et sœurs, c’est clair ! Est-ce que ce n’est pas clair ? c’est clair ! il dit « nous avons vu, on a vu Sa majesté de nos propres yeux ». Qui peut convaincre Pierre que Jésus n’est pas le Fils de Dieu ? Qui peut le convaincre que Jésus n’est pas le Fils de Dieu ? Qui peut convaincre Jean que Jésus n’est pas le Fils de Dieu ? Personne !

Et c’est là où le Seigneur veut nous amener dans le message pour qu’on ait une foi solide. Si nous croyons dans le message, il faut que notre foi soit solide. Si nous croyons au cri de minuit, il faut que notre foi soit solide, il faut qu’on sache dans quoi nous sommes engagés. Le vrai témoin c’est cela même : il sait ce qu’il est en train de faire, il sait où il s’en va, il sait avec qui il marche, car, Celui avec qui il marche, il l’a vu, il l’a entendu, il l’a touché, il l’a contemplé. Alléluia. Ils savent ce qu’ils sont en train de faire ensemble. Frères et sœurs, le message est venu pour qu’il y ait de vrais témoins dans l’Église parce que Jésus va engager un grand combat contre Babylone, le Seigneur va engager une grande guerre dans le monde. C’est une guerre mondiale, une guerre pour détrôner le diable – le fils de perdition, Satan l’adversaire de Dieu. Le Seigneur va l’attaquer, mais il va l’attaquer avec de vrais témoins, des gens qui ont vu la gloire de Dieu, des gens qui ont touché le Seigneur et qui le connaissent, qui sont remplis de Lui. C’est eux que le Seigneur va utiliser.

Regardez les apôtres, quand l’Esprit est descendu et qu’ils ont commencé à prêcher partout. On a commencé à les persécuter, mais est-ce qu’ils ont abandonné ? ils n’ont pas abandonné. Pourquoi ? parce que leur témoignage était accompli. C’est comme David qui est sorti devant Goliath, ceux qui étaient autour avaient peur. Lui, il en avait fini avec la peur parce que déjà, dans le secret, il avait tué un ours, il avait tué le lion, il avait sa communion avec Dieu. David avait déjà l’expérience de l’onction qui l’animait. Il savait que c’était une onction qui était capable de faire tomber Goliath. Quand il est apparu devant Goliath, ses frères ont eu peur, l’armée d’Israël a eu peur mais David n’avait pas peur. Il n’avait pas peur parce qu’il était témoin de ce que Dieu faisait avec lui, dans le secret contre le lion, contre l’ours. Il avait déjà tué des bêtes féroces, des bêtes plus dangereuses que Goliath. Il ne craignait pas Goliath et sa masse. Qui peut avoir peur d’un homme après avoir tué un lion ?

Frères et sœurs, Dieu nous appelle à avoir un témoignage accompli avec Lui. C’est pour cela que nous passons par des épreuves, nous passons par des difficultés, nous passons par de grandes souffrances. Oui, le diable nous persécute. Il nous fait beaucoup de choses et il faut avoir le cœur pour tenir. Il faut tenir ferme. C’est Dieu qui est en train de construire notre témoignage. Il est en train de construire ton témoignage parce qu’il veut que tu aies un témoignage solide. Le témoignage de Pierre était solide, le témoignage de Jean était solide. Même quand le Seigneur a rencontré Paul, il a été terrassé. Le Seigneur l’a foudroyé et quand il lui a rendu ses sens, Paul avait un témoignage. Il était contre l’Église, mais quand le Seigneur l’a rencontré, quand il l’a vu, quand il l’a entendu et contemplé Sa gloire alors il a dit « j’ai un témoignage ». Il a témoigné devant les rois, il a témoigné devant le sanhédrin, il a témoigné partout jusqu’à Rome. Dans les villes où il passait, il témoignait, dans les synagogues, il prêchait, il témoignait. Frères et sœurs, le Seigneur avait construit son témoignage. Paul disait aux frères « mais vous me connaissez ! vous m’avez connu. J’étais contre l’Église, j’étais contre cette doctrine. Vous m’avez bien connu et j’étais zélé j’étais un homme violent mais si je parle de cette doctrine aujourd’hui c’est parce qu’il s’est passé quelque chose ».

Frères et sœurs, si tu dis que tu crois au cri de minuit, tu dois avoir un témoignage sinon on va penser que tu es dans une doctrine de M’BRA Parfait ou dans une doctrine de pasteur Diakessé. C’est ce qu’on peut penser. Mais si tu as un témoignage alors tu peux le brandir. Qui va parler ? qui peut parler contre le témoignage d’un frère ? c’est lui qui l’a vécu et personne ne peut parler contre cela. C’est important. Si Dieu nous a envoyé un message à la fin des temps c’est pour que nous soyons de vrais témoins de Christ. Regardez dans les Écritures, Jésus a annoncé des choses graves. Dans Mathieu chapitre 24, Il parle de choses graves. Il a dit qu’il y aura de faux prophètes, qu’il y aura de faux christs, il y aura des guerres, des tremblements de terre, il y aura de la violence. Dans Luc chapitre 17, il compare notre génération au temps de Lot, au temps de Noé. Il en parle dans d’autres écritures comme 1 Timothée chapitre 4, 2 Timothée chapitre 3. Il y parle de la fin des temps, de ce que les hommes vont devenir. Il y a beaucoup de choses même dans 2 Thessaloniciens chapitre 2 où il parle de l’invasion du temple de Dieu par le diable. Il y a des choses graves qui arrivent à la fin des temps.

Le Message vient pour nous ramener à la Vérité, le Message vient pour nous ramener au Seigneur et si on retourne au Seigneur, on doit l’entendre, on doit le voir, on doit le toucher, on doit le contempler. La bible dit que nous sommes le temple du Saint-Esprit – 1 Corinthiens chapitre 3, 1 Corinthiens chapitre 6 – nous sommes le temple du Saint-Esprit. C’est Paul qui l’a dit « ne savez-vous pas que le Saint-Esprit habite en vous ? » Alléluia. Nous sommes le temple du Saint-Esprit, le Seigneur nous a acquis pour nous habiter, pour faire de nous de vrais témoins, des témoins du Saint-Esprit, des témoins de la Vérité, des témoins de la Lumière, des témoins de la Sainteté, des témoins de l’œuvre de Dieu à la fin des temps. C’est pour cela que le message est venu et non pour bâtir de grandes églises et se vanter d’avoir mille membres ou mille cinq-cents membres, ou se vanter d’être le plus grand pasteur du Congo. Cela n’a aucun sens !

Ce qui a un sens c’est que ton témoignage soit construit. Il faut que tu sois un vrai témoin de Jésus parce que le Seigneur va vaincre le diable, le Seigneur va attaquer le diable, Jésus va attaquer le diable. Il est en train d’aligner les soldats, il est en train d’aligner de vrais témoins. Il va attaquer le diable et il va l’attaquer violemment pour le détrôner, pour le faire tomber. L’Église doit déloger satan de son sein. La Vérité doit juger le diable. Mes frères et sœurs, le message c’est la Vérité, le cri de minuit est la Vérité. Le cri de minuit c’est un appel à la guerre, c’est un appel au combat spirituel, c’est l’esprit de Josué et de Caleb, c’est l’esprit de la conquête, la conquête des promesses de Dieu, la conquête de tout ce que Dieu nous a donné par Sa Parole. Alléluia.

Les apôtres avaient été appelés et le Seigneur a construit leur témoignage. Quand ils ont eu la possibilité de s’exprimer, ils ont dit les choses clairement et c’est leur témoignage qui a fait que les gens ont cru. Frères et sœurs, Jésus est descendu parmi les apôtres après la résurrection alors qu’ils avaient peur, qu’ils tremblaient. Il est venu au milieu d’eux et s’est présenté à eux avec les traces de clous, les traces de l’épée. Ils ont vu que c’était Lui car ils ont vu les traces aussi, ils ne pouvaient que croire qu’Il était ressuscité. Mais quand ils en ont rendu le témoignage à Thomas, il n’a pas cru jusqu’à ce que lui-même voit parce que le témoin doit voir. Qui pouvait ensuite contester le témoignage de Thomas qui a vu le Seigneur, qui a mis son doigt dans les traces des clous ?

Frères et sœurs, que Dieu soit béni. Cherchons le témoignage – alléluia – cherchons le témoignage. Et c’est la communion avec le Seigneur qui nous conduit dans le témoignage. Je vous ai dit que lorsque je suis arrivé au Congo lors de mon premier voyage, durant ma première nuit, Satan est venu à moi. Je ne dormais pas, j’étais seulement couché. Il m’a dit « faites attention ! faites attention ! partez d’ici, partez d’ici ! » puis il s’est retourné et est parti. Je ne dormais pas et c’était le diable. Mais pourquoi le diable parle-t-il comme ça ? parce que lui, au moins, il connaît la valeur du message. Les frères ne sont pas spirituels donc ils ne voient pas les choses spirituelles et ne les comprennent pas. Satan est spirituel parce qu’il connaît les choses spirituelles. Frères et sœurs, le diable sait qui est serviteur de Dieu. Dans le monde des ténèbres le diable sait qui est serviteur de Dieu, qui est envoyé de Dieu, qui a une position devant Dieu et ceux-là, le diable les craint. Pourquoi les craint-il ? parce qu’il sait qu’ils ont la volonté de Dieu avec eux. Ils ont la volonté de Dieu comme une vision et ils peuvent la communiquer aux autres et s’il y en a deux, trois quatre qui connaissent la volonté de Dieu comme une vision spirituelle alors c’est un problème pour le diable.

Satan m’a menacé. Je vous l’ai dit frères et sœurs mais aujourd’hui le diable en a eu certains. Il a réussi à en avoir certains. Vous voyez ? le cri de minuit ce n’est pas un jeu, ce n’est pas quelque chose pour tout de suite remuer le monde, non. C’est un cri qui est adressé à ceux qui ont cru au message du temps de la fin. Lisez bien les prophéties. La bible parle des vierges. C’est un cri qui est adressé aux vierges, c’est-à-dire à ceux qui ont cru au message, à ceux qui ont reçu le message de l’enlèvement. C’est à eux que Dieu parle ! parce que Dieu fait une œuvre nouvelle avec le message. Il fait une œuvre nouvelle, il suscite des disciples, de vrais disciples qui doivent être de vrais témoins, des témoins appelés à témoigner de Christ parce que le vrai Jésus doit être montré au monde entier avant l’enlèvement - le vrai Jésus – Celui qui a créé le ciel et la terre, Celui qui a suscité la foi, Celui qui est mort pour nos péchés. Le vrai Jésus que nos pères et les apôtres ont connu, doit être révélé au monde. Il doit être encore prêché dans les nations. Par la puissance de Jésus on doit casser la religion, démolir les temples et faire sortir le feu de Dieu. Alléluia ! il doit avoir une dernière évangélisation dans le monde. C’est écrit, c’est prophétisé.

Actuellement, il y a un faux Jésus dont tout le monde parle, même dans le message. Le Jésus que les gens présentent est un faux Jésus. La plupart du temps c’est un faux Jésus. Ce n’est pas le vrai. Il existe le vrai Jésus. Le vrai Jésus a envoyé un message. Frère Branham a dit que ce message va susciter d’autres Jésus. Lisez « la Parole parlée est la semence originelle », c’est de cela dont il parle. Moi, en tous cas, je suis dans la vision de William Branham. Vous comprenez frères ? je ne suis pas dans l’esprit religieux, non. Je suis dans le but du message. Le BUT. Pourquoi le message est venu. Nous, nous sommes dans le BUT – la FINALITÉ. Le but, c’est que Christ soit révélé, c’est que Christ soit manifesté. Mais qui manifeste Jésus-Christ ? ce sont des vrais témoins. Des vrais témoins. Des témoins qui l’ont entendu, des témoins qui l’ont vu, des témoins qui l’ont touché, des témoins qui l’ont contemplé, qui ont contemplé Sa gloire, des témoins qui parlent de Lui avec assurance, avec foi, avec engagement, avec résolution et fermeté. Alléluia.

Frères et sœurs, pour nous, le message est très clair. Donc, si vous avez cru au cri de minuit c’est une très bonne chose, mais allons loin avec le Seigneur, allons dans la profondeur de la communion parce qu’il existe une profondeur dans la communion avec Dieu. N’arrêtez pas de prier parce que la bible dit « priez sans cesse » et quand on lit Luc chapitre 21, Luc chapitre 17, Matthieu chapitre 24, tous ces passages qui parlent de la prophétie de la fin des temps, Jésus dit toujours « soyez sobres pour vaquer à la prière ». Il dit toujours « veillez et priez, que vos cœurs ne soient pas appesantis par les excès du manger et du boire pour que ce jour ne vienne vous surprendre ». Veillez et priez. Pourquoi Jésus a dit de veiller et prier ? pourquoi Jésus associe la prière aux prophéties de la fin des temps ? parce que c’est la vision la plus importante. La prière, c’est la chose la plus importante actuellement.

Je vous ai rendu mon témoignage. En 2001, le Seigneur est venu à moi et il m’a dit « lève-toi et prie ! ». Lève-toi et prie. « Car l’heure est à la prière. L’heure n’est pas aux murmures. Plusieurs ont prié et leurs noms sont écrits dans les livres de souvenir de Dieu. Lève-toi et prie ! » Depuis ce temps-là jusqu’à maintenant, j’ai pris une position de prière. C’est biblique. Quand Jésus a annoncé les prophéties de la fin des temps, toutes ces guerres, ces faux prophètes, ces faux christs, cette séduction – Jésus a dit qu’à la fin des temps, le diable va séduire beaucoup de gens. Il a dit qu’il y aura des faux christs et des faux prophètes qui, malheureusement, séduiront beaucoup de gens. Jésus a dit « beaucoup de gens » et quand on parle des faux prophètes, des faux christs, cherchez-les dans le message parce que maintenant ils sont dans le message. Beaucoup de faux christs et de faux prophètes, beaucoup de gens qui disent que Dieu les a envoyés – beaucoup – mais qui sont en réalité dans leur religion.

Jésus a associé le jeûne et la prière aux prophéties de la fin des temps, ne l’oubliez jamais sinon vous allez mourir, vous allez dormir, vous allez vous retrouver dans le sommeil et dans l’assoupissement. Mon travail est de nous exhorter tous. C’est la position que Dieu m’a donnée. Je dois nous exhorter à demeurer dans la vérité, à demeurer dans la vision du message. On ne doit pas sortir de la vision du message par ce que le message est très important. Frère Branham a prêché sur les sceaux. Il a parlé des quatre premiers sceaux où il a décrit la stratégie de Satan à la fin des temps et comment le diable attaque l’Église à travers les mutations qu’il fait. Si frère Branham a parlé de ces choses, c’est pour dévoiler le diable, pour que l’Église le reconnaisse mais malgré cela, on est retournés dans la religion parce que beaucoup ne sont pas conscients que Satan est devenu pasteur, qu’il est devenu prophète, qu’il a pris les brochures et qu’il est en train de prêcher.

Faisons attention. Sortons du culte de l’homme et attachons-nous au Saint-Esprit parce que le Saint-Esprit est Celui que Dieu nous a laissé pour nous conduire. Les hommes se fatiguent, les hommes peuvent se tromper mais l’Esprit ne se trompe pas et l’Esprit a toutes les informations. Ce qui me plaît avec le Saint-Esprit, c’est qu’il sait tout. Oh, frères, un homme de Dieu ne peut pas tout savoir et cela, certains ne l’ont pas compris. Il y en a qui ont dit « le frère Frank ne croit pas au cri de minuit donc cela ne vient pas de Dieu ». Il y en a qui disent « oh, William Branham n’a pas parlé de cri de minuit donc cela ne peut pas venir de Dieu ». Voici des gens qui ont oublié le Saint-Esprit. Ils ont oublié le Saint-Esprit. Ils ont oublié que Dieu ne nous a pas remis à un prophète, il ne nous a pas remis à un docteur. Il a dit « je m’en vais, mais je vous enverrai un consolateur. Je vous enverrai l’Esprit de Vérité, et il viendra, et il vous conduira dans toute la Vérité ». Il n’a pas parlé d’un prophète, d’un docteur, d’un apôtre. Il n’a pas dit que Pierre viendra vous conduire, Paul viendra vous conduire, Jacques viendra vous conduire. Il a dit « je vous laisse le Saint-Esprit et il viendra et vous conduira dans toute la vérité ». Or, le Saint-Esprit c’est Jésus Lui-même ! c’est Jésus Lui-même ! il voulait leur dire « je suis avec vous » mais il a dit « non, je reviens EN vous, AU MILIEU de vous et je serai toujours là ». Alléluia. C’est le même Jésus qui conduit son Église, qui vit avec ses serviteurs et ses servantes. Donc, celui qui est intelligent va entretenir une vraie communion avec l’Esprit de Dieu parce que les pasteurs sont limités. Les hommes de Dieu sont limités.

J’ai lutté pour venir vous visiter depuis 2015 et c’est seulement maintenant que j’arrive. Mais est-ce que Dieu est allé quelque part ? Dieu est avec vous - alléluia – Dieu est avec vous. Cela veut dire que nous sommes limités et qu’on peut ne pas être là, mais le Seigneur est présent et il conduit son Église, il construit le témoignage de son peuple. Et si nous voulons faire partie de l’œuvre de Dieu demain, alors aujourd’hui on doit construire notre témoignage avec le Seigneur. Comme Jean l’a dit, comme Pierre l’a dit, ce ne sont pas des fables qu’ils ont entendues. Dieu leur a parlé. Ils l’ont vu, ils l’ont touché, ils l’ont contemplé. Quand Jésus est ressuscité, la bible dit qu’il apparaissait aux apôtres. Il est apparu à plus de cinq cents frères. Jésus ressuscité est apparu à plus de cinq cents frères. Il est apparu aux disciples d’Emmaüs, il est apparu aux femmes, il est apparu à Paul – un persécuteur de l’Église – Jésus est apparu à beaucoup. Aujourd’hui encore Jésus continue d’apparaître, il continue de nous visiter, il continue de nous parler, il continue de se révéler à nous parce qu’il veut que nous soyons de vrais témoins. Alléluia. Que Dieu vous bénisse.

J’ai voulu commencer ces réunions par cette parole pour dire que nous sommes aujourd’hui dans la position des disciples de Christ. C’est le message qui nous a placés dans cette position. Le message nous a positionnés comme de nouveaux témoins de Jésus, des hommes et des femmes qui sont appelés à présenter le vrai Jésus, la vraie foi et la vraie vie de Christ parce que le Seigneur va attaquer le diable. Jésus a une grande revanche à prendre sur le diable. Dieu voit tout ce que le diable fait. Frères et sœurs, le Seigneur voit tout ce qui se passe. Regardez dans les prophéties, regardez dans Daniel, il y a là une parole merveilleuse, une parole qui m’excite quand je la lis, à savoir la vision de la grande statue. Vous connaissez cette vision de la grande statue. Cette statue c’est Babylone, c’est la construction de Satan. A la fin des temps, le diable fait une construction, il construit son royaume : un royaume religieux mais aussi politique, c’est le royaume de Babylone.

Babylone a grandi, Babylone. C’est un royaume qui travaille contre le Seigneur Jésus-Christ.

Regardez cette construction. À un moment donné, dans la vision de Daniel, il a vu qu’une pierre s’est détachée de nulle part, sans le secours d’aucune main, et cette pierre a frappé la statue et l’a brisée de tout son long. Elle a tout cassé. Amen. Cette pierre qui a cassé la statue, c’est l’Église. Alléluia. Vous savez, quand on parle de l’Église de Christ, c’est l’un dans l’autre : Christ en nous, et nous en Christ. Cette pierre s’est détachée et a frappé la statue qui est tombée, qui a été brisée en plusieurs morceaux. Et cette petite pierre est devenue une grande pierre et a pris tout le monde entier. Vous savez que, après la chute de Babylone le royaume de Dieu va s’établir pour mille ans. Mille ans de paix. Alléluia. C’est dans cette vision que nous sommes et cette petite pierre c’est nous. Le temps vient où on sera détachés de manière surprenante, sans le secours d’aucune main. Un prophète ne pourra pas dire « oh, c’est grâce à moi », un pasteur ne dira pas « oh, c’est grâce à moi ». Sans le secours d’aucune main, la pierre a été détachée, elle a surpris la statue, elle a frappé fort, elle a démoli complètement et elle a pris la place.

Que Dieu soit béni. Ce sont des choses qui sont vraies. C’est établi dans les prophéties. Nous les croyons, nous les suivons. Notre marche n’est pas avec un individu. Il y en a qui sont restés attachés à la personne de William Branham, aux brochures. Ils ont ignoré le Saint-Esprit. Il y en a qui sont restés attachés au ministère du serviteur fidèle et prudent, ils ont ignoré le Saint-Esprit. Frères et sœurs, nous ne sommes pas attachés à un serviteur de Dieu. On doit suivre la vision spirituelle. Le message a donné une orientation et Jésus Lui-même est dans le message. C’est Lui qui a animé le frère Branham, c’est Lui qui a ouvert le chemin et c’est avec Lui qu’on doit être. C’est Lui qu’on doit suivre. On doit suivre son orientation et entrer dans le but qu’il a dit. Quel est le but ? Nous sommes le temple du Saint-Esprit alors on doit être remplis de Jésus. Alléluia. Nous sommes dans la vision de la plénitude. J’en parlerai prochainement.

Celui qui a la vision de la plénitude ne se fatigue pas, ne se décourage pas parce qu’il poursuit la plénitude. Il veut Jésus dans sa totalité, il veut Jésus dans sa gloire. Alléluia. Il ne se fatigue pas, il ne se décourage pas. On ne doit pas le supplier pour aller à la réunion, on ne doit pas le supplier pour prier, pour jeûner, pour chercher la face de Dieu. On ne doit pas le supplier pour mettre son cœur en ordre avec Dieu, non, non, non ! il est toujours prêt parce qu’il poursuit la vision de la plénitude. Il veut Jésus, il veut voir la gloire de Dieu, il veut entrer dans la puissance du Saint-Esprit, il veut être un vrai témoin donc il cherche. C’est un chercheur de Dieu : il frappe à la porte du Seigneur à tout moment, il frappe à la porte comme cette veuve, il frappe à la porte parce qu’il veut entrer ! pourquoi est-ce qu’il veut entrer ? il veut entrer dans la présence de Dieu.

Frères et sœurs, que Dieu nous fortifie, que Dieu nous encourage et que, vraiment, sa grâce et sa paix soient sur chacun de nous. Pour ce soir, je vais m’arrêter là. Demain nous allons continuer et je crois que le Seigneur sera toujours avec nous. Soyez bénis au nom du Seigneur. Alléluia. Gloire à Dieu.