Publication: 22 août 2022
Temps de lecture: ~ 33 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le témoignage de Dieu

ue le nom du Seigneur soit béni. Nous allons commencer notre lecture dans Ézéchiel chapitre 14 à partir du verset 12 :

12 La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots :

13 Fils de l'homme, lorsqu'un pays pécherait contre moi en se livrant à l'infidélité, et que j'étendrais ma main sur lui, -si je brisais pour lui le bâton du pain, si je lui envoyais la famine, si j'en exterminais les hommes et les bêtes,14 et qu'il y eût au milieu de lui ces trois hommes, Noé, Daniel et Job, ils sauveraient leur âme par leur justice, dit le Seigneur, l'Éternel.

15 Si je faisais parcourir le pays par des bêtes féroces qui le dépeupleraient, s'il devenait un désert où personne ne passerait à cause de ces bêtes,16 et qu'il y eût au milieu de lui ces trois hommes, je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ils ne sauveraient ni fils ni filles, eux seuls seraient sauvés, et le pays deviendrait un désert.

17 Ou si j'amenais l'épée contre ce pays, si je disais : Que l'épée parcoure le pays ! si j'en exterminais les hommes et les bêtes,18 et qu'il y eût au milieu de lui ces trois hommes, je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ils ne sauveraient ni fils ni filles, mais eux seuls seraient sauvés.

19 Ou si j'envoyais la peste dans ce pays, si je répandais contre lui ma fureur par la mortalité, pour en exterminer les hommes et les bêtes,20 et qu'il y eût au milieu de lui Noé, Daniel et Job, je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Éternel, ils ne sauveraient ni fils ni filles, mais ils sauveraient leur âme par leur justice.

Amen. Comme vous le voyez, c’est le Seigneur qui est en train de parler de trois personnes. Il parle de Noé, de Daniel et de Job. Ce sont trois serviteurs de Dieu qui ont vécu à des époques différentes et ici, par la bouche du prophète Ézéchiel, Dieu est en train de leur rendre témoignage. Voilà ce qu’il dit encore :

Oui, ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Quoique j'envoie contre Jérusalem mes quatre châtiments terribles, l'épée, la famine, les bêtes féroces et la peste, pour en exterminer les hommes et les bêtes,22 il y aura néanmoins un reste qui échappera, qui en sortira, des fils et des filles. Voici, ils arriveront auprès de vous ; vous verrez leur conduite et leurs actions, et vous vous consolerez du malheur que je fais venir sur Jérusalem, de tout ce que je fais venir sur elle.

Amen. C’est Dieu qui est en train de dire ici qu’il envoie un châtiment contre Jérusalem. Jérusalem c’est Israël et d’un point de vue prophétique, Jérusalem c’est l’Église, c’est le cœur de l’Église, mais Dieu lui envoie l’épée, la famine, les bêtes féroces et la peste. Jérusalem n’est pas l’ennemie de Dieu, mais Dieu est en train de dire ici qu’il lui envoie des calamités et dans cette calamité, il y a un reste qui va se distinguer. C’est là-dessus que je voudrais parler ce soir. Maintenant, regardez le verset 23 :

23 Ils vous consoleront - il parle du reste -, quand vous verrez leur conduite et leurs actions ; et vous reconnaîtrez que ce n'est pas sans raison que je fais tout ce que je lui fais, dit le Seigneur, l'Éternel.

« Quand vous verrez leur conduite et leurs actions ; et vous reconnaîtrez que ce n'est pas sans raison que je fais tout ce que je lui fais, dit le Seigneur, l'Éternel. » Amen. Asseyez-vous frères et sœurs. C’est le Seigneur qui parle ici et ce qu’il dit est très important. Ce soir je voudrais nous parler encore du témoignage parce que le témoignage est très important. Nous sommes des croyants et ce qui compte pour le croyant c’est son témoignage. Nous pouvons faire tout dans la maison de Dieu, on peut remplir toutes les fonctions qu’on veut dans la maison de Dieu, on peut exercer tous les ministères qu’on peut exercer, on peut manifester tous les dons qu’on peut manifester. Alléluia. Tout cela est important mais le témoignage du croyant est très important parce que notre vie doit finir dans le témoignage. Le témoignage, c’est ce que Dieu pense de nous.

Il y a ce que nous disons de Dieu. En tant que croyants on dit beaucoup de choses de Dieu. On peut parler de Dieu aux autres, oui, parce que Dieu est notre Père, c’est notre Seigneur, c’est notre Maître. On peut parler de Lui à tout moment. C’est notre témoignage. Mais Dieu aussi parle de ses enfants. Dieu parle de ses serviteurs et ses servantes. Dieu parle de ses adorateurs. Dieu est notre témoignage, Dieu rend témoignage et le plus important pour nous, c’est le témoignage que Dieu rend de nous. Ce que nous pensons de nous-mêmes, c’est bon. Ce qu’on peut penser d’un frère aussi est bon mais ce que Dieu pense de nous, ce que Dieu dit à notre sujet, c’est cela qui est le plus important et c’est cela qui a de la valeur devant Lui parce qu’Il sait toutes choses. On ne l’informe pas, on ne lui fait pas de compte rendu. Lui-même sait déjà toutes choses. Il sait ce qui me concerne, il sait ce qui te concerne. On n’a pas besoin de lui faire de rapport : Dieu sait toutes choses et il connaît chacun de nous. Comme il connaît chacun de nous, alors le témoignage qu’il rend de nous est vrai et c’est cela qui a de la valeur.

Donc, alors que nous marchons on doit garder à l’esprit le témoignage de Dieu. De temps en temps on doit se demander « Qu’est-ce que Dieu pense de moi ? », « qu’est-ce que Dieu pense de mon témoignage ? », « qu’est-ce que Dieu dit de moi ? », « qu’est-ce qu’Il dit de ma foi ? », « qu’est-ce qu’Il dit de ma conduite ? ». Frères et sœurs, cela est important ! la bible dit que celui qui se juge lui-même ne sera plus jugé. Parce qu’il se juge lui-même. Et quand il se juge, il se corrige.

Ici, le Seigneur parle de trois personnes et ces trois personnes sont des croyants. Alléluia. Ce sont des croyants. Noé était un croyant, Job était un croyant, Daniel était un croyant et la bible parle de plusieurs croyants. La bible rend témoignage de plusieurs croyants mais, curieusement, dans Ézéchiel, le Seigneur fait sortir trois noms : Noé, Daniel et Job, et il parle d’eux comme des gens qui l’ont influencé par leur conduite. Ces trois frères ont influencé Dieu par leur comportement et c’est important que notre comportement influence Dieu. Mais notre comportement doit influencer Dieu en bien. Il ne faudrait pas que notre comportement influence Dieu en mal, non mais il faut que notre comportement influence Dieu en bien.

Donc, le Seigneur est en train de dire que ces trois hommes l’ont marqué par leur comportement. Ils l’ont marqué par leur foi et il en parle publiquement. Dieu ne craint pas de parler publiquement de ses enfants. Regardez frères, il a dit à Satan : tu es allé te promener sur la terre. Est-ce que tu as remarqué mon serviteur Job ? c’est une question ! Est-ce que tu as vu mon serviteur Job ? Satan a dit : Oui. Dieu lui a dit : C’est un homme qui me craint. Il s’éloigne du mal, c’est un bon serviteur, il a la foi. Le Seigneur a rendu témoignage de Job et Satan a entendu le témoignage. C’est Dieu qui l’a dit « Job, mon serviteur, est intègre ! », « Il est intègre dans toutes ses voies ».

Quand Satan a entendu ça, il a essayé de montrer à Dieu qu’Il se trompait et que ce qu’il disait de Job n’était pas tout à fait vrai. Regardez Satan qui veut amener Dieu à changer de position ! car plus tard, le Seigneur lui dira : « tu m’excites à perdre Job !  Tu m’excites à le perdre ! ». Satan a des manières de faire : il veut amener Dieu à perdre Job, à se séparer de lui. Comment cela s’est-il passé ? il a fait de telle manière que Dieu l’autorise à aller attaquer Job ! vous voyez comment le diable travaille ? Dieu lui rend témoignage de Job et lui, il va négocier pour attaquer Job et amener Dieu à changer de position à son sujet. C’est ça qu’il est allé faire auprès du Seigneur. Ça, c’est l’ennemi et c’est arrivé parce que Dieu avait témoigné de Job.

On va regarder un peu ces trois hommes et leur témoignage. D’abord, vous devez savoir qu’ils ont vécu dans des temps difficiles. C’est la première chose que chacun de nous doit savoir. Ces trois frères ont vécu dans des temps difficiles. Aujourd’hui, les chrétiens ont des problèmes avec les temps difficiles. Quand c’est dur, quand c’est éprouvant, les chrétiens ont des problèmes. Mais Noé a vécu dans des temps difficiles. La bible dit même qu’au temps de Noé, les hommes étaient méchants. Ils étaient tellement méchants que Dieu a regretté de les avoir créés. C’est écrit dans Genèse chapitre 6 et regardez le verset 5 : « L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. » Les hommes étaient méchants. Les hommes du temps de Noé étaient méchants. Et quand on regarde dans Luc chapitre 17, Jésus apporte une précision. Il dit que les gens au temps de Noé mangeaient, buvaient, se mariaient, mariaient leurs enfants, étaient violents. Les hommes méchants sont violents.

Et qu’est-ce que la bible dit ? la bible dit que Dieu s’et repenti d’avoir créé l’homme en ce temps-là et son cœur a été affligé. C’est dans ce temps que nous sommes aujourd’hui. Les temps dans lesquels nous sommes aujourd’hui sont semblables aux temps de Noé. C’est Jésus qui l’a dit dans Luc chapitre 17. Il dit que la fin des temps sera comme les temps de Noé, ce sera aussi comme les temps de Lot. Donc, Noé a vécu des temps difficiles. Le temps de Noé, c’est comme le temps dans lequel on vit maintenant. Les hommes sont méchants, il y a une grande croissance du péché, il y a la violence sur la terre, les guerres, les rebellions… l’homme est devenu méchant, il tue pour l’argent parce que l’argent est devenu le dieu de tout le monde. Frères et sœurs, regardez ce que la bible dit au verset 8 : « mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel ». Malgré le temps mauvais, malgré la méchanceté des hommes, la bible dit que Noé trouva grâce aux yeux de l’Éternel. Il dit que Noé était un homme juste et intègre dans son cœur. Noé marchait avec Dieu. Alléluia.

Frères et sœurs, ce que Ézéchiel dit ici est la vérité. Amen. Donc, Noé a vécu dans des temps difficiles. Cela a été un temps comme celui qu’on voit aujourd’hui. Nous sommes témoins de ce qui se passe dans le monde aujourd’hui. Nous n’avons pas besoin de témoignage. Nous voyons la méchanceté des hommes. On voit comment les hommes peuvent tuer, opprimer leur prochain, on voit la sorcellerie et la magie, la mort, les rebellions. On voit comment la vie de l’homme n’est plus rien, les maladies sont développées. La bible parle de la peste. La peste, ce sont les épidémies comme le Corona qui tue les gens par milliers. Frères et sœurs, il y aura encore de grandes épidémies devant nous parce que la bible dit que c’est le temps. Quand vous lisez dans Apocalypse chapitre 6, dans le quatrième sceau, la bible dit que la mort est venue, la mort est venue dans le monde dans notre génération. Quand le quatrième sceau s’est ouvert, l’esprit qui est sorti, c’est la mort. Dans notre génération, Satan s’appelle la mort et il lui a été donné le pouvoir de tuer les hommes, tuer avec la peste et les maladies graves, avec la guerre, les rebellions, la famine et tous les problèmes que nous connaissons aujourd’hui. C’est une punition de Dieu. C’est pour cela que les hommes meurent aujourd’hui en grand nombre et il n’y a pas de solution.

Dans notre temps, il faut que les chrétiens influencent Dieu par leur comportement parce que c’est le comportement du chrétien qui va faire la différence. Au temps de Noé, qu’est-ce qui a fait la différence ? Pourquoi Noé n’a pas été placé parmi tout le monde ? mais c’est parce qu’il marchait avec Dieu ! La bible dit qu’il était intègre et juste dans toutes ses voies. Donc, son intégrité l’a mis de côté, sa marche avec Dieu l’a mis de côté et c’est sa marche avec Dieu qui a fait qu’il a trouvé faveur aux yeux de Dieu. Frères, si on veut avoir la faveur de Dieu, regardons notre marche. Alléluia. Si tu veux la faveur de Dieu, il faut regarder ta marche. Regarde ta marche avec Dieu. On peut avoir la faveur de Dieu, mais nous devons regarder notre marche. Donc, Noé a été un homme particulier dans son temps, mais c’est son comportement qui l’a rendu particulier. C’est ce que la bible dit : son intégrité et sa justice. Il ne se mêlait pas à ce que les hommes de son temps faisaient. Alléluia.

Regardons maintenant Job. Que s’est-il passé avec Job ? Le cas de Job est un peu particulier par rapport à Noé. Job a vécu une attaque contre sa personne. Son problème n’était pas un problème de sa génération comme c’était le cas de Noé. Pour Job, ce n’était pas un problème de sa génération, mais c’était un problème qui concernait sa personne. Le diable est venu agresser sa foi donc, le combat se trouvait en lui-même. Là, il n’était pas question d’hommes méchants ou violents. Job n’avait pas ce genre de problème. Pour Job, il s’agissait d’une confrontation directe avec Satan et, dans cette confrontation avec le diable, il a eu la victoire. Alléluia. Il a eu la victoire. Ici, c’est le croyant qui est concerné et non un problème de génération. C’est le croyant, le témoignage personnel, la foi en rapport avec ce qu’il a entendu. Dieu avait déjà parlé sur Job car Dieu a dit à Satan « c’est un homme qui me craint ». C’est Dieu qui parle ! Dieu a dit à Satan « Job me craint, il est intègre ». Donc il est venu le tester et cela a été un combat personnel.

Mes frères et sœurs, dans notre foi, on a des combats personnels. Tu ne peux pas dire que tu es chrétien et ne pas avoir de combats personnels avec le diable. Si tu as rencontré Jésus, forcément tu vas rencontrer le diable. C’est sûr ! C’est sûr ! On ne peut pas éviter cela : un chrétien doit rencontrer Satan. Il doit le rencontrer dans le combat spirituel et c’est là qu’il va s’affermir, c’est là qu’il va influencer Dieu par sa conduite. C’est là que Dieu saura s’il y a la victoire ou pas. Alléluia ?

Donc, Job a rencontré le diable. Dans ce combat, le diable a pris plusieurs visages. J’en ai parlé souvent : Satan a plusieurs visages. Regardez quand il est allé auprès du Seigneur : ils ont eu un entretien et le Seigneur l’a laissé aller vers Job. Mais quand il vient vers Job, il se cache. Qu’est-ce qui s’est passé ? Job était là et il reçoit une nouvelle, la première nouvelle. On lui dit que des sabéens - un groupe de brigands est venu et a tué le troupeau et ceux qui le surveillait. Mais l’un d’eux a pu s’échapper pour envoyer la nouvelle à Job. Celui qui a apporté la nouvelle n’avait pas fini de parler qu’un autre serviteur est arrivé pour lui annoncer que son troupeau de chameaux a été volé par d’autres brigands qui ont tué tous les serviteurs qui le gardaient. Job a dit « que le nom du Seigneur soit béni ». Il était encore là quand un troisième est venu pour lui dire « tes enfants étaient réunis en train de faire la fête quand un grand vent est venu frapper toute la maison qui s’est écroulée sur eux. Ils sont tous morts. » Frères !... Puis encore un autre qui lui dit qu’un feu est tombé du ciel et a consumé des animaux. Job avait plusieurs troupeaux.

Vous voyez frères ? qui avait envoyé les sabéens ? c’est Satan ! Qui a envoyé le feu qui est tombé du ciel ? c’est Satan ! Qui a envoyé le vent qui a tué les enfants de Job ? c’est Satan ! Derrière tous ces événements, il y avait le diable qui s’est caché dans le vent, qui s’est caché derrière les sabéens, les brigands, qui s’est caché dans le feu de Dieu. Frères, Satan prend beaucoup de visages ! Quand il vient nous attaquer, il prend beaucoup de visages c’est pour cela que le chrétien doit être spirituel ! Alléluia ! Il faut qu’on soit spirituel pour voir Satan. On doit le voir dans toutes ses cachettes.

Après cela, Job était dans le deuil, dans l’angoisse mais il a dit « l’Éternel a donné, s’il a repris que Son Nom soit béni. » c’est alors qu’il est tombé gravement malade. Le diable a dit à Dieu que ce sont les biens qui sont partis et que cela ne suffit certainement pas à le faire tomber, mais que si on pouvait toucher son corps, il renierait le Seigneur. C’est ainsi que Satan a touché le corps de Job qui est tombé gravement malade.

Frères et sœurs, regardez un peu l’histoire de Job : en fait, c’est l’histoire du chrétien dans le combat spirituel. Alléluia. Ce sont des choses qui sont dans la bible pour nous affermir et notre intelligence doit s’ouvrir pour comprendre ces choses-là. C’est là que nous avons la victoire. Job est tombé gravement malade. Frères, c’était une maladie grave. Ses amis sont venus le voir et, quand ils ont vu son état, la bible dit qu’ils sont restés une semaine avant de lui adresser la parole. Une semaine ! Pendant ce temps ils ne savaient pas quoi lui dire tellement ils le voyaient dans la misère. Ils ont réfléchi pendant une semaine avant de lui adresser la parole. Mais regardez Job : ses biens – les animaux – ont été tués. Aujourd’hui, cela peut être une maison, un commerce, des biens qu’on a dans ce monde ou notre travail.

Ensuite, le diable a attaqué ses enfants et les a tués. Donc ce qui lui appartenait, ses enfants et ses biens matériels sont tous morts. Ensuite, le diable s’attaque à sa personne, à sa santé. Frères, ce qu’un homme a de plus précieux c’est sa santé. Tant qu’on n’est pas malade on ne se rend pas compte, mais c’est quand on tombe malade qu’on réalise que la santé c’est très important parce que tu ne peux rien faire quand tu es malade, surtout quand tu es malade comme Job. Il ne pouvait rien faire et restait assis dans la cendre. Là, sa femme a trouvé que c’était trop. Vous voyez ? maintenant le diable va venir du côté de sa femme parce que le combat continue. Il a utilisé les sabéens, les brigands, le feu de Dieu, le vent, la tempête et maintenant il vient utiliser la femme de Job, sa moitié ! Voyez d’où vient l’agression de Satan qui utilise tous les moyens ! Elle lui a dit : « Mon mari, tu souffres trop ! Maudis Dieu et meurs ! » C’est Satan qui a parlé par sa bouche. Ce qu’il cherchait en faisant tuer les enfants de Job et ses animaux, il ne l’a pas obtenu. Maintenant, il vient demander cela par la bouche de sa femme. Il lui a répondu : « tu parles comme une femme insensée. Tu ne sais pas de quoi tu parles. » Effectivement, elle ne savait pas de quoi elle parlait. Après cela, ses amis sont venus et le diable va utiliser encore leur bouche pour parler contre lui.

Vous voyez que, quand on compte depuis les biens, la femme, les amis, on voit que c’est la vie de l’homme, c’et la vie du croyant. On a toujours des amis, on est marié, on a des biens dans le monde, on a des enfants. C’est la vie du croyant. Ici, la bible est en train de nous montrer la vie du croyant face à Satan. Quand tu es chrétien, tu rencontres le diable à tout moment. Chaque chrétien est appelé à mener un grand combat contre le diable, le combat de la délivrance, le combat de la victoire totale. Ce combat-là arrive un jour dans notre vie et ce ne sont pas les frères qui vont nous assister car c’est un combat personnel. C’est un triomphe, une victoire personnelle et cela concerne le chrétien, le chrétien en tant qu’individu. Alléluia. Cela doit arriver et quand cela arrive il ne faut pas reculer, il faut faire front ! il faut faire front ! Si tu fais front, tu auras la victoire et c’est ce que Job a fait. C’est arrivé. La bible dit « résistez au diable et il fuira loin de vous. » Pour le témoignage c’est très important.

Donc, ce sont des gens dont la vie a influencé le Seigneur. Dieu est très avare dans les témoignages. Vous comprenez ce que je veux dire ? Dieu ne parle pas comme ça des gens mais quand Dieu parle de toi, c’est que ta foi l’a vraiment influencé. Il y a beaucoup de gens qui ont marché avec Dieu dans la bible : il parle de Noé, de Job et il sait pourquoi. Il parle aussi de Daniel et ce qui était particulier avec lui c’est qu’il vivait en dehors de Jérusalem. Son histoire s’est passée durant la déportation. Daniel était en déportation. Aujourd’hui, on peut dire que l’Église est en déportation parce que nous sommes dans le royaume de Babylone. Alléluia. A la fin des temps, le royaume de Satan s’appelle le royaume de Babylone. Le monde actuel s’appelle Babylone. L’Église est en déportation parce que l’Église a perdu ses valeurs, l’Église a perdu sa puissance. Nous sommes dans la condition de Daniel et notre foi doit influencer le Seigneur. On doit tenir ferme pour que notre foi influence le Seigneur.

On prêche régulièrement sur Daniel et ses amis. Regardez ce qui s’est passé avec Daniel : il était à la cour du roi de Babylone. Frères, il était bien logé. Daniel avait à sa disposition ce qu’il fallait mais il a refusé d’en profiter. C’est une image très importante. Alléluia. La bible parle de la sobriété à la fin des temps, n’est-ce pas ? à la fin des temps, la bible nous demande d’être sobres, qu’on soit sobres et sages pour vaquer à la prière. Daniel avait une position qui lui permettait de disposer de tout ce qui était sur la table du roi de Babylone, mais il n’était pas préoccupé par le manger et le boire. Pourquoi ? Parce que Jérusalem était en ruines et que lui se trouvait en terre étrangère. Le sentiment qu’il avait, c’est ce sentiment-là qui a influencé Dieu. Cela a touché le cœur de Dieu qui s’est dit « mais voici un homme conscient ! ». Il y avait beaucoup de juifs en déportation, mais ils faisaient leur commerce, ils étaient dans leurs affaires. Vous savez, les juifs sont bénis partout où ils se trouvent. Ils font une entreprise et ça marche, donc, même en Babylone ils ont prospéré. Leurs affaires marchaient bien et ils avaient oublié la question du retour à Jérusalem. C’est comme dans notre génération : les juifs qui étaient en Europe prospéraient bien aussi, si on leur disait de retourner en Israël, ils n’auraient pas envie de partir ! il a fallu la guerre pour les inciter à y retourner. Donc, en déportation, les juifs prospéraient bien.

Mais Daniel avait une préoccupation : son cœur était touché par la situation de Jérusalem. Il n’était pas content d’être en déportation. Alléluia. C’est le sentiment que Dieu nous demande d’avoir aujourd’hui. Dieu veut que notre cœur soit bien disposé pour son royaume. Dieu veut que nous ayons le souci de son œuvre. Jésus veut qu’on ait à cœur son retour. Quand il nous a appris à prier, il a dit « dites : que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme elle est faite au ciel » et le message qu’on a reçu, c’est le message qui parle du retour de Jésus. Nos cœurs doivent être ramenés à la foi des pères apostoliques. Nos cœurs doivent aspirer au retour de Jésus parce que tout le travail de l’Esprit se passe dans le cœur. Si le cœur de l’Église n’est pas préoccupé par le retour de Jésus, Dieu ne peut pas travailler. Si notre cœur est dans le monde, si notre cœur est dans les affaires, si notre cœur est dans l’enrichissement, dans les affaires du monde, dans les affaires de la vie, si on ne pense pas au retour du Seigneur, si on ne travaille pas au retour du Seigneur alors Dieu ne peut rien faire avec nous.

Donc Daniel était différent. Il avait tout à sa disposition parce que le roi voulait des serviteurs bien nourris, des serviteurs intelligents, sages, propres. C’est ce que le roi voulait. C’est ainsi qu’ils ont dit à Daniel « Toi et tes amis, il faut manger à la table du roi » mais Daniel n’a pas accepté parce qu’il était préoccupé par autre chose. Alléluia.

Aujourd’hui, dans l’Église, nous sommes préoccupés. Qu’est-ce qui nous préoccupe ? Daniel était préoccupé par leur retour à Jérusalem et il travaillait à cela et c’est en travaillant qu’il a découvert que le temps était arrivé. Il fallait faire soixante-dix ans en déportation avant de retourner à Jérusalem. Quand il a vu que le temps était arrivé, il a commencé à prier, à jeûner et à s’humilier pour son peuple. C’est grâce à cette disposition que des anges l’ont visité et lui ont dit beaucoup de choses. Alléluia. C’est dans l’exaucement des prières de Daniel qu’il y a eu le retour des enfants d’Israël à Jérusalem. Donc, Dieu lui a rendu témoignage parce que sa conduite à Babylone a touché le Seigneur.

Mes frères et sœurs, nous devons le savoir, dans notre génération, ce qui va faire la différence entre nous et les autres, c’est notre conduite, ce sont nos actions en faveur du Royaume de Dieu en péril. C’est ce que le Seigneur a dit dans Ézéchiel 14 quand il a dit qu’il y a un reste, un petit groupe qui va se démarquer, se mettre à part et leurs actions et leur comportement vont apporter la consolation. Il parle d’un reste à Jérusalem qui va échapper. On va le lire :

22 il y aura néanmoins un reste qui échappera – il parle d’un reste à Jérusalem -, qui en sortira, des fils et des filles. Voici, ils arriveront auprès de vous ; vous verrez leur conduite et leurs actions, et vous vous consolerez du malheur que je fais venir sur Jérusalem, de tout ce que je fais venir sur elle.

23** Ils vous consoleront, quand vous verrez leur conduite et leurs actions** ; et vous reconnaîtrez que ce n'est pas sans raison que je fais tout ce que je lui fais, dit le Seigneur, l'Éternel.

Aujourd’hui, l’Église est dans la désolation, l’Église est dans la souffrance, dans les épreuves mais il y a un petit groupe de croyants que Dieu a mis de côté et ils vont consoler toute l’Église par leur conduite, ils vont consoler l’Église par leurs actions, par leur foi – alléluia ! – par leur prédication. Ils vont consoler le reste de l’Église mais ils auront le témoignage de Daniel, de Noé et de Job, cela veut dire qu’ils auront triomphé de leur génération. Ce sont des croyants qui vont triompher des démons de notre siècle. Alléluia ! Ils auront la victoire sur les esprits de Sodome et de Gomorrhe, ils auront la victoire sur la tiédeur – le démon de Laodicée, ils auront la victoire sur le manger et le boire, ils auront la victoire sur la mondanité et ils auront la victoire sur Satan parce qu’ils vont affronter le diable comme Job l’a affronté. Alléluia ! Ils vont affronter le diable et le terrasser comme Job a terrassé Satan. Que Dieu soit béni.

Ce sont des gens qui auront le cœur tourné vers la nouvelle Jérusalem, ils auront le cœur tourné vers Jésus et ils vont prier pour son retour sur la terre, ils seront intéressés par le retour de Jésus. Ce sont des chrétiens, ils ne sont pas nombreux mes frères et sœurs, mais ils vont avoir la victoire sur le péché, sur le monde et leur cœur sera tourné vers Jérusalem, vers le retour de Jésus. Ils vont prier et jeûner pour cela, ils vont crier à Dieu, pleurer jusqu’à ce que la gloire du Seigneur soit révélée, manifestée. C’est écrit comme ça dans les écritures « Pour Jérusalem je ne me tairai point » Alléluia ! « Pour Jérusalem je ne me tairai point », pour le retour de Jésus je ne fermerai pas la bouche. Je vais prier, je vais jeûner, je vais supplier jusqu’à ce que le Seigneur revienne, qu’il revienne dans l’Église, que Sa gloire soit manifestée, que Sa Parole soit accomplie – alléluia – pour le retour du Seigneur je ne fermerai pas la bouche. Je vais prier, crier, supplier jusqu’à ce que Sa gloire soit révélée, jusqu’à ce qu’il y ait des croyants à la ressemblance de Jésus parce qu’il faut qu’il y ait des chrétiens remplis du Saint-Esprit, des chrétiens revêtus de Jésus, des chrétiens qui montrent Jésus à tout le monde, des hommes vaillants, des femmes vaillantes. Alléluia. Il faut qu’il y ait de tels chrétiens sur la terre aujourd’hui, frères. Ici, au Congo Dieu en a besoin ! Dieu cherche des chrétiens puissants, des chrétiens vivants, des chrétiens qui ont la foi, qui ont triomphé de Satan, triomphé du péché, triomphé de Sodome et de Gomorrhe. Alléluia ! des chrétiens vaillants.

C’est ce que Dieu cherche et c’est le Seigneur qui rendra témoignage d’eux. Ce ne sont pas les hommes. Jésus lui-même rendra témoignage d’eux. Il dira « ceux-là sont à moi, c’est pour eux que le message est venu » – le message que le frère Branham a prêché - et il doit manifester des chrétiens, il doit révéler une nouvelle foi. Il dira « ceux-là sont à moi, c’est pour eux que le message est venu. Ils sont là comme Daniel, comme Noé, comme Job. Ils sont là !! » frères et sœurs, il faut qu’on comprenne bien pourquoi on a été appelés ! Ne dormez pas ! soyez éveillés ! que votre esprit soit réveillé, ne dormez pas, le travail qu’on a commencé n’est pas encore achevé mais cela va s’achever parce que Dieu est fidèle.

Dans notre marche, cherchons le témoignage de Dieu. Ne nous occupons pas du monde. Le diable ment. Satan est un menteur, un grand menteur, la bible même dit qu’il est le père du mensonge. Il essaie de se montrer par tous les moyens. Vous avez vu l’orgueil qui était en Goliath, c’est l’orgueil de Satan, c’est comme cela que le diable fait. Il essaie de se présenter comme celui qui est fort, qui est capable de tout mais, frères, le diable ne peut pas nous empêcher d’atteindre l’objectif. Il fait son travail et nous aussi nous faisons notre travail. Si vous êtes deux, trois, marchez seulement ! Job était seul et il a affronté le diable, Daniel était seul et il a affronté le diable, il a affronté la gueule des lions et il a eu la victoire. Après cela il a vu ses amis. Ils étaient trois personnes et il a affronté le roi de Babylone, affronté tous les dignitaires. Ils leur ont dit « vous n’allez pas laisser les hommes vous mettre dans le feu ! non, il faut renoncer ! ». Ils ont dit NON ! notre dieu peut nous délivrer du feu et même s’il ne veut pas nous délivrer, on va mourir pour sa gloire. S’il ne veut pas nous délivrer, cela veut dire que c’est le jour de la mort qui est arrivé. Dieu sait toutes choses. On peut aussi glorifier Dieu par la mort.

Donc, le diable a reculé et quand on les a mis dans le feu, il ne s’est rien passé. C’est à ce moment-là que le nom du Seigneur est devenu grand à Babylone. Alléluia. Quand Daniel et ses amis ont résisté, le nom du Seigneur est devenu grand.

Ces gens ont aussi mené un combat pour que le nom du Seigneur soit grand. A Babylone, le nom du Seigneur a été glorifié et si Nébucadnetsar a été sauvé c’est parce que ces frères ont tenu ferme. Est-ce que vous savez que Nébucadnetsar a rencontré Dieu ? l’histoire est là. Nébucadnetsar a rendu un témoignage de Dieu parce que Dieu l’a envoyé brouter pendant sept ans. Tout est parti d’une prophétie que Daniel lui a donnée, disant qu’il allait brouter pendant 7 ans avant de revenir dans son royaume. Il est effectivement revenu étant devenu un croyant. Il a abandonné ses dieux, il a écrit de sa propre main qu’il y a un seul Dieu et c’est l’Éternel, le Dieu des hébreux. Alléluia. Frères et sœurs, quand nous tenons ferme le nom du Seigneur devient grand, quand nous tenons ferme le nom du Seigneur est glorifié et c’est ce que Dieu cherche. Dans notre génération, on fera la différence par notre conduite et par nos actions : comment on va se comporter, quelles actions on va mener pour montrer aux hommes que Dieu est vivant. C’est ce qui va faire la différence et pas autre chose.

Ne faites pas attention à tout ce qui se passe autour. Ce qu’on appelle le message aujourd’hui c’est autre chose, c’est une religion mais nous ne sommes pas dans la religion car c’est Jésus-Christ qui nous intéresse. Je parle de la personne de Jésus : c’est Jésus qui nous intéresse et pas un prophète. On respecte les prophètes, on respecte les serviteurs de Dieu, on croit au message du temps de la fin mais c’est Jésus qui nous intéresse, c’est Son retour qui nous intéresse, le retour de Sa gloire, le retour de Sa puissance, le retour de Sa vie dans l’Église et dans la vie de chacun de nous. C’est ça qui nous intéresse. Le rétablissement de l’Église, la révélation de l’Épouse de Christ : c’est ça qui nous intéresse. Alléluia. Frères et sœurs, c’est ça qui nous intéresse et c’est de cela que nous parlons. Nous ne sommes pas dans le culte des hommes.

Le diable a combattu le message pour le détruire et pour désorienter les croyants mais le message est venu aussi avec de vrais ministères : des serviteurs de Dieu qui voient clair, qui connaissent les choses. Peut-être qu’il n’y en a pas beaucoup mais cela existe. Ce ne sont pas des gens qui prennent des bouts de phrases de William Branham mais ce sont des gens à qui Dieu s’est révélé, il leur a parlé et il les a mis en mission. Un homme de Dieu un appelé, puis, Dieu le met en mission et l’accompagne dans sa mission. C’est cela un homme de Dieu : Dieu l’appelle et le met en mission. C’est ça un homme de Dieu. Mais celui qui lit des bouts de phrases dans une brochure pour impressionner les gens n’est pas envoyé de Dieu. Il n’a pas reçu l’Esprit qui a prêché le message donc il est obligé d’aller lire les phrases de William Branham mais celui qui a l’Esprit qui a prêché le message, quand il ouvre la bible il prêche le message. Amen ! Gloire à Dieu ! Celui qui a l’Esprit du message ouvre la bible comme William Branham et prêche le message ! Quand Pierre prenait la parole, il n’allait pas lire la Torah ! Quand Etienne a pris la parole, il n’y avait pas la Torah devant lui, mais l’Esprit de la Torah était en lui. Donc, quand il prêchait, il faisait référence à la Torah et aux prophéties. Il n’avait pas un document pour lire ce qu’il avait à dire. Il faisait sans cesse référence à la Torah et c’était clair, tout allait dans la même voie. Pierre, qui n’est pas allé à l’école, quand il prend la parole pour prêcher dans Actes 2, il n’a pas la Torah devant lui ! il ne savait même pas lire la Torah, il n’avait même pas de copie mais l’Esprit qui a prêché la Torah est descendu à la chambre haute, il était en eux, il était avec eux. Il a prêché une prédication et a dit « ce qui se passe est écrit dans Joël » - alléluia – c’est écrit dans Joël ! comment a-t-il su que c’est écrit dans Joël ? c’est par l’Esprit !

Aujourd’hui, il y a des frères dans l’église qui parlent tout le temps de la Torah. Quelle Torah ? la Torah est en nous ! la Torah est en moi, la Torah est en toi. Si tu as reçu l’Esprit qui a écrit la Torah alors la Torah est en toi. Quand Jésus est venu, il a prêché la Torah, mais est-ce qu’il lisait des versets dans la Torah ? Dans Mathieu chapitre 6, il est écrit : « il vous a été dit : œil pour œil, dent pour dent – ça, c’est la Torah - mais moi je vous dis – moi je vous dis : c’est la parole de Dieu, c’est LUI qui est la Parole de Dieu – moi je vous dis : tu aimeras ton ennemi. » alléluia, mais la Torah dit oeil pour œil, dent pour dent.

Frères et sœurs, il faut qu’on avance. L’Esprit qui a prêché le message est encore là. Frère Branham est mort, beaucoup des frères qui ont marché avec lui sont morts. Il y en a qui sont devenus très vieux comme notre frère Frank, mais l’Esprit qui a prêché le message est là, l’Esprit d’Élie est là, l’onction d’Élie est là, l’ange du Seigneur est là, tout est en place. Tout est en place ! ce sont les prophètes, les docteurs, ceux qui ont été au commencement qui sont morts mais TOUT EST EN PLACE. Frère Branham n’est pas mort avec l’ange du Seigneur, il n’est pas mort avec l’Esprit d’Élie, il n’est pas mort avec la prophétie. Tout est en place parce que le but n’est pas encore atteint. Le but pour lequel l’Esprit est sorti n’est pas encore atteint. C’est un travail et Dieu compte sur nous pour poursuivre le travail. Dieu compte sur chacun de nous pour poursuivre le travail et atteindre le but.

Quand il était question du retour de la déportation, il y a un premier groupe qui est venu : c’était Zorobabel avec d’autres personnes qui sont venus pour commencer à reconstruire le temple. Ensuite, le groupe d’Esdras est venu enseigner dans le temple. Puis le groupe de Néhémie est venu et a reconstruit la muraille de Jérusalem. Ils sont venus par vagues. Quand le message a commencé, il y a eu une première vague avec le prophète. Ils sont morts mais cela s’est poursuivi avec une deuxième vague : le serviteur fidèle et prudent avec tous les gens de sa génération. Ils sont vieux. Beaucoup sont morts mais le frère Frank est encore là. Beaucoup sont vieux. Frères et sœurs, l’Esprit continue son travail ! Alléluia ! TOUT doit être rétabli, tout doit être restauré et maintenant, le Seigneur compte sur vous pour continuer et achever le travail.

Ne vous occupez pas des autres. Occupez-vous de Jésus et Jésus va s’occuper de vous. Celui qui s’occupe de Jésus, Jésus s’occupe de lui. Si ton cœur se préoccupe de ses affaires, il va se préoccuper de toi aussi et de tes affaires. Dieu est Tout-Puissant, il est capable de tout faire. Que vraiment Son Esprit soit avec vous, que Sa grâce soit avec nous, que Sa puissance soit avec nous et qu’on soit vraiment encouragés pour persévérer dans la foi. Que le Seigneur rende témoignage de nous. En tous cas, moi, je veux qu’il rende témoignage de moi, qu’il rende témoignage de ma foi, qu’il rende témoignage de mes actions, de ma conduite comme il a rendu témoignage à Job, comme il a rendu témoignage de Daniel, de Noé, de beaucoup, de David. Que le Seigneur rende un bon témoignage de chacun. Qu’on ne soit pas parmi ceux qu’il condamne, ceux qu’il désapprouve car il y a des gens que Dieu désapprouve. Quand il n'est pas d’accord avec eux il les désapprouve. Regardez ce qu’il a dit au sujet de l’église de Laodicée. Il a dit « tu penses que tu es riche alors que tu es pauvre ». L’église, ce sont les hommes, c’est vous et moi, les croyants. « Tu penses que tu es riche mais tu es pauvre, tu es aveugle, tu es misérable, tu ne vois même pas » : ça, c’est une désapprobation, c’est un mauvais témoignage.

Le cri de Minuit est venu pour que nous sortions de ce lot de gens séduits qui ne voient pas, qui ne comprennent pas, qui sont même nus ! Le cri de Minuit est venu pour qu’on sorte de là et qu’on ait un bon témoignage, un témoignage restauré. C’est comme ça que le cri de Minuit est venu et que Dieu m’a mis en mission pour exhorter les frères, pour éveiller leur esprit, éveiller leur conscience afin qu’ils restent éveillés, qu’ils sortent de leur sommeil, qu’ils sortent de leur assoupissement et qu’ils aient la force de résister à Satan. On a tous combattu. J’ai mes combats, vous avez vos combats. Chacun de nous a ses combats et on doit triompher, c’est le plus important. On doit triompher comme Job, comme Noé, comme Daniel. On doit triompher. L’environnement ne doit pas nous faire peur. Le monde est autour de nous, le monde est contre notre foi. Tout ce qu’on voit autour de nous est contre notre foi : la misère, les problèmes sociaux, les difficultés, la politique, les guerres, les troubles, le péché. Regardez aujourd’hui, les femmes ne s’habillent pas bien, elles se promènent nues. La prostitution, l’homosexualité ce sont des esprits qui tous combattent contre notre foi mais on peut avoir la victoire, on peut triompher parce que Noé a triomphé, Daniel a triomphé, Job a triomphé, beaucoup de croyant ont triomphé, nous aussi on peut triompher parce que Dieu est avec nous. Alléluia. Celui qui est avec le Seigneur triomphe toujours. Soyons des triomphateurs, soyons des vainqueurs et que Dieu nous bénisse. Gloire à Jésus.