Publication: 29 décembre 2019
Temps de lecture: ~ 17 minutes
Auteur: Samuel Pouyt
Download
Le salut selon la Bible

De nombreuses traditions, toutes les religions, toutes les sectes ont leur compréhension de ce qu’est le salut, mais que dit la Bible, que dit la Parole de Dieu. Que devons-nous faire ou pas pour être sauvé, pour être réconcilié avec Dieu, pour pouvoir être des fils de Dieu. Voici ce que nous pensons être nécessaire en accord avec la Bible pour être sauvé. Tous les versets cités le sont de la Bible Martin 1744

Croire en Jésus Christ

Pour être sauvé, il est nécessaire de croire en Jésus Christ (le vrai… voir plus loin).

Celui qui croit en lui [Jésus] ne sera point condamné; mais celui qui ne croit point est déjà condamné; parce qu'Il n'a point cru au Nom du Fils unique de Dieu. (Jean 3:18)

Croire en Jésus est donc la condition nécessaire et indispensable pour être sauvé. Jésus nous dit bien qu’Il est le chemin la vérité et la vie.

Jésus lui dit: je suis le chemin, et la vérité, et la vie; nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père; [mais] dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. (Jean 14:6)

Ce n’est que par Jésus que nous pouvons être sauvé, il n’y a pas d’autre chemin, il n’y a pas de vie hors de Jésus. Car si nous connaissons Jésus, nous connaissons Dieu.

Pour connaître Jésus, il nous faut connaître Sa voix. C’est la seule façon de pouvoir Le suivre. Si nous entendons Sa voix, Il nous connaît et donc, si nous l’écoutons nous n’avons rien à craindre :

Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent. 28 Et moi, je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais; et personne ne les ravira de ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne les peut ravir des mains de mon Père. 30 Moi et le Père sommes un. (Jean 10:27)

Si donc nous faisons la volonté de Dieu car nous écoutons sa voix, personne ne peut nous ravir de sa main. Nous allons revenir un peu plus loin sur l’obéissance aux commandements de Dieu.

Croire en Dieu ne suffit pas car, comme Jacques nous le fait remarquer, Satan et ses démons croient aussi qu’il y a un Dieu, mais eux En on peur :

Tu crois qu'il n'y a qu'un Dieu; tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils [en] tremblent. 20 Mais, ô homme vain! veux- tu savoir que la foi qui est sans les oeuvres est morte? 21 Abraham notre père ne fut- il pas justifié par les oeuvres, quand il offrit son fils Isaac sur l'autel? 22 Ne vois- tu [donc] pas que sa foi agissait avec ses oeuvres, et que ce fut par ses oeuvres, que sa foi fut rendue parfaite; (Jacques 2:19)

Nous ne sommes pas sauvé par nos œuvres, mais si nous croyons, nos œuvres sont celles du Seigneur Jésus et n'ont plus rien à voir avec les œuvres des ténèbres. La foi sans les œuvres est vaine car elle est morte. C’est avec les œuvres que notre foi devient parfaite. L'homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement (Ja 2 :24).

Jean nous explique bien que celui qui vient à Dieu, à la Vérité, celui-là manifeste des œuvres justes :

Mais celui qui s'adonne à la vérité, vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites selon Dieu. (Jean 3:21)

Par contre, la foi précède les œuvres car le salut est une grâce, un cadeau gratuit de l’Eternel qui ne requiert aucun « travail » si ce n’est d’y croire et de l’accepter:

Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi; et cela ne vient point de vous, c'est le don de Dieu. 9 Non point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. (Ephésiens 2:8)

Si le salut pouvait se gagner par les œuvres, la nature humaine étant ce qu’elle est, les hommes auraient tôt fait de regarder les œuvres de leur voisin et de comparer ce que eux on fait de plus pour, par arrogance, montrer aux autres leur « perfection », leur « dévouement », leurs œuvres. Le salut est donc un don de Dieu pour que Lui-seul soit glorifié et nul autre.

Nous ne pouvons donc pas faire des œuvres justes si nous ne croyons pas d’abord en Jésus Christ et que nous nous sommes ensuite repenti de nos mauvaises voies.

## Se repentir

La repentance est un virage à cent quatre-vingts degré. C’est le moment où Dieu nous montre la noirceur de notre cœur et notre éloignement d’avec Lui. En se repentant, nous demandons pardon à Dieu et nous devons croire que nous sommes pardonnés car Dieu nous pardonne si nous le Lui demandons.

Mon âme, bénis l'Eternel, et n'oublie pas un de ses bienfaits. 3 C'est lui qui te pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes infirmités; (Psaume 103:2)

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés, et nous nettoyer de toute iniquité. (1 Jean 1:9)

Nous devons donc nous appuyer sur les promesses que la Bible nous fait. Si nous confessons nos péchés à Dieu, Il nous pardonne. Nous ne devons pas rester dans le doute et nous demander si nous sommes pardonnés. C’est le diable qui veut cela pour que nous n’avancions pas avec Dieu mais que nous restions bloqués sur cette question-là.

Le but de la repentance est que nous renoncions complètement au péché et changions radicalement de comportement. Nous sommes tous injustes, nous sommes tous pécheurs, nous avons tous un jour ou l’autre dit un mensonge, pris quelque chose qui ne nous appartenait pas, convoité quelque chose qui n’est pas à nous etc.

Je [Jésus] ne suis point venu appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. (Luc 5:32)

[…] si vous ne vous repentez, vous périrez tous de la même manière. (Luc 13 :3)

La condamnation pour ceux qui ne se repentent pas, qui ne renoncent pas au péché est la mort. La repentance est l’action de reconnaître que l'on est séparé de Dieu et qu'on a des torts devant Lui, reconnaître que nous avons péché et que nous sommes donc pécheurs et de Lui demander pardon et, le cas échéant, de réparer. Jésus est notre avocat, nous n’avons pas besoin de confesser nos péchés à un homme (curé, pasteur, etc.). Par contre si nous avons blessé une personne, nous devons lui demander pardon et nous devons aussi pardonner à ceux qui nous ont offensés.

Car si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi [les vôtres]. 15 Mais si vous ne pardonnez point aux hommes leurs offenses, votre Père ne vous pardonnera point non plus vos offenses. (Matthieu 6:14-15)

Le pardon est une décision. Si nous décidons de pardonner, le Seigneur Lui-même pansera nos blessures et guérira notre cœur.

La repentance est donc le processus qui, lors de la conversion, permet de se détourner du péché pour se tourner vers Dieu. Lorsque nous sommes convertis, la repentance fait partie intégrale du processus de sanctification (purification). En effet, tout chrétien se doit d’examiner continuellement sa vie, pour y effacer toute trace de péché et de l’ « homme ancien » pour ne laisser, à cent pour cent place qu’à l’homme nouveau, celui qui est né lors de la conversion.

Être né de nouveau

La conversion est une nouvelle naissance. Nous étions vivant, mais nous étions mort car nous vivions dans le péché. Quand nous expérimentons la nouvelle naissance, la conversion, nous mourons à notre ancienne vie mais nous renaissons à une vie nouvelle, une vie avec Dieu.

Jésus répondit, et lui dit: en vérité, en vérité je te dis: si quelqu'un n'est né de nouveau, il ne peut point voir le Royaume de Dieu. (Jean 3 :3)

Sans nouvelle naissance, nous ne pouvons pas faire partie du royaume de Dieu. C’est un peu plus loin que Jésus explique que la nouvelle naissance n’est pas une naissance physique ou de chair, mais une naissance spirituelle :

Ce qui est né de la chair, est chair; et ce qui est né de l'Esprit, est esprit. 7 Ne t'étonne pas de ce que je t'ai dit: il vous faut être nés de nouveau. (Jean 3 :6)

La nouvelle naissance est donc la régénération de notre homme intérieur. Ce n’est que par l’Esprit de Dieu que nous pouvons naître spirituellement. C’est Lui qui nous donne la vie et nous fait renaître d’entre les morts.

Sanctification

La sanctification est vitale pour tout chrétien. Lors de notre conversion, Dieu nous libère de nos péchés les plus grossiers et nous lui demandons pardon pour ceux-ci. Mais Dieu ne nous laisse pas dans cet état, Il veut que nous nous purifiions et que nous tendions de plus en plus à être comme Lui, c’est à dire parfait. Le but de la sanctification est que nous puissions, lors de Son retour, nous tenir devant lui avec des vêtements (spirituels) sans tache, sans ride.

Or le Dieu de paix vous veuille sanctifier entièrement; et faire que votre esprit entier, et l'âme et le corps soient conservés sans reproche en la venue de notre Seigneur Jésus- Christ. 24 Celui qui vous appelle est fidèle, c'est pourquoi il fera ces choses [en vous]. (1 Thessaloniciens 5:23-24)

Or dans une grande maison il n'y a pas seulement des vaisseaux d'or et d'argent, mais il y en a aussi de bois et de terre: les uns à honneur, et les autres à déshonneur. 21 Si quelqu'un donc se purifie de ces choses, il sera un vaisseau sanctifié à honneur, et utile au Seigneur, et préparé à toute bonne oeuvre. 22 Fuis aussi les désirs de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, et la paix avec ceux qui invoquent d'un coeur pur le Seigneur. (2 Timothée 2:20-22)

Paul nous dit bien que nous devons être conservés « sans reproche » pour la venue du Seigneur Jésus. Il compare les chrétiens à des vases (vaisseaux). Un chrétien doit être ambitieux pour ce genre de chose et chercher à être un vase d’or, un vase d’or fin, pour un usage d’honneur.

Notre conscience est notre meilleure aide pour la sanctification, chaque fois que nous avons le sentiment que nous faisons ou disons quelque chose qui n’est pas juste, c’est notre conscience qui nous le dit. Il faut donc apprendre à l’écouter car la conscience est un instrument que Dieu nous a donné pour que nous puissions nous purifier de toute iniquité.

Nous devons aussi être attentif à ce que nous vivons, car lorsqu’un chrétien passe par des épreuves, c’est que souvent, le Seigneur le fait passer par le feu pour l’éprouver et le purifier, comme l’or que nous purifions en le faisant fondre sur un foyer pour en enlever toutes les impuretés. C’est le but de Dieu que nous nous purifiions, si nous le Lui demandons, si nous Lui demandons de nous montrer ce qui ne va pas dans notre vie, Il va nous le montrer.

La sanctification est un processus, c’est une course :

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetant tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si aisément, poursuivons constamment la course qui nous est proposée; (Hébreux 12 :1)

Ne savez- vous pas que quand on court dans la lice, tous courent bien, mais un seul remporte le prix? courez [donc] tellement que vous le remportiez. 25 Or quiconque lutte, vit entièrement de régime; et quant à ceux- là, ils le font pour avoir une couronne corruptible; mais nous, pour en avoir une incorruptible. 26 Je cours donc, [mais] non pas sans savoir comment; je combats, [mais] non pas comme battant l'air. 27 Mais je mortifie mon corps, et je me le soumets; de peur qu'après avoir prêché aux autres, je ne sois trouvé moi-même en quelque sorte non recevable. (1 Corinthiens 9:24-27)

J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. (2 Timothée 4:7)

Les chrétiens sont engagés sur une course pour recevoir un prix incorruptible. Il faut donc tenir jusqu’au bout et ne pas se laisser happer par le péché et les séductions car ainsi nous ne pourrions pas prétendre à la victoire. Dieu est juste et Il ne nous met pas devant des épreuves sans nous avoir donné toutes les armes et tous les outils nécessaires pour que, de notre victoire, Il soit glorifié. L’image de la course que Paul utilise nous permet très bien de comprendre que c’est un processus et que c’est un processus qui dure toute la vie.

Obéir aux commandements du Seigneur

Jésus Christ n’est pas seulement notre Sauveur, c’est aussi notre Seigneur. Il nous aime, c’est pour cela qu’il est mort sur la croix pour nos péchés. En tant que Seigneur, Il nous demande aussi de Lui obéir et de garder ses commandements. La Bile est claire, celui qui aime le Seigneur, c’est celui qui lui obéit.

Celui qui a mes commandements, et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père; je l'aimerai, et je me manifesterai. (Jean 14:21)

Seuls ceux qui font la volonté de Dieu font partie du royaume des cieux. Il y a bien des gens qui confessent par leur bouche le Seigneur Jésus mais qui ne font pas sa volonté, ceux-là n’entreront pas dans le royaume de Dieu, ils en seront rejetés (sauf bien sûr s’ils s’en repentent sincèrement).

Tous ceux qui me disent: Seigneur! Seigneur! n'entreront pas dans le Royaume des cieux; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux. 22 Plusieurs me diront en ce jour- là: Seigneur! Seigneur! n'avons- nous pas prophétisé en ton Nom? et n'avons- nous pas chassé les démons en ton Nom? et n'avons- nous pas fait plusieurs miracles en ton Nom? 23 Mais je leur dirai alors tout ouvertement: je ne vous ai jamais reconnus; retirez- vous de moi, vous qui vous adonnez à l'iniquité. (Matthieu 7:21-23)

En tant que chrétien nous avons deux commandements à suivre :

Jésus lui dit: tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 Celui- ci est le premier et le grand commandement. 39 Et le second semblable à celui-là, est: tu aimeras ton prochain comme toi- même. (Matthieu 22:37-39)

Ne pensons pas qu’il est plus aisé pour un chrétien de suivre ces deux commandements car de ces deux commandements toute la loi judaïque en découle.

De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes. (Matthieu 22:40)

En effet, la première partie des dix commandements décrit notre relation avec Dieu et comment nous devons l’adorer. La deuxième partie parle de notre relation avec nos frères et comment nous devons nous comporter avec eux. Le résumé de la loi que Jésus Christ nous fait dans Matthieu 22 permet de comprendre que la clef de voute de tout l’édifice est l’amour. Sans amour, nous ne pouvons pas plaire à Dieu.

Nous ne pouvons pas limiter notre amour à Dieu. La Parole de Dieu est aussi claire à ce sujet. Si nous n’aimons pas nos frères, nous sommes spirituellement mort.

En ce que nous aimons nos frères, nous savons que nous sommes transférés de la mort à la vie: celui qui n'aime point son frère, demeure en la mort. (1 Jean 3:14)

En n’aimant pas nos frères, nous ne faisons pas la volonté du Seigneur, nous n’obéissons pas à Ses commandements et par conséquent nous n’aurons pas part au royaume des cieux car nous sommes spirituellement mort et nous n’avons pas bénéficié de la nouvelle naissance pour que notre esprit soit régénéré par l’Esprit de Dieu.

Nous devons aussi faire preuve de justice car ceux qui ne sont pas justes n’entreront pas au royaume des cieux.

Ne savez- vous pas que les injustes n'hériteront point le Royaume de Dieu? (1 Corinthiens 6:9)

Jésus rajoute que pour être sauvé il faut aussi être baptisé. C’est aussi un commandement du Seigneur.

Celui qui aura cru, et qui aura été baptisé, sera sauvé; mais celui qui n'aura point cru, sera condamné. (Marc 16:14)

Certains diront que le brigand qui a été crucifié avec Jésus et qui a cru n’a pas été baptisé et qu’il a été sauvé quand même. Il en va de même pour tous ceux qui ont cru avant de mourir et que la situation les a empêchés d’être baptisés. Il semble certain que ce brigand, s’il n’avait pas été sur la croix aurait été enseigné sur les voies de Dieu et aurait demandé à être baptisé pour obéir aux commandements du Seigneur. Marc 16:14 dit bien « mais celui qui n’aura point cru » il n’est pas mentionné « ou qui n’aura pas été baptisé ».

## Faire attention aux faux Christ

La Parole de Dieu nous avertit qu’à la fin des temps il y aura beaucoup de séduction et que des ministères dirigés par Satan paraissant « justes » s’élèveront pour séduire même les élus :

Car il s'élèvera de faux christs et de faux prophètes, qui feront de grands prodiges et des miracles, pour séduire même les élus, s'il était possible. 25 Voici, je vous l'ai prédit. (Matthieu 24:24-25)

Cela est possible car notre ennemi est bien plus malin que nous. C’est un ange, un ange déchu, mais il n’a rien de cet être cornu avec une fourche. Si Satan séduit, c’est qu’il est beau et que son message plaît aux oreilles des hommes.

Et cela n'est pas étonnant: car Satan lui-même se déguise en Ange de lumière. 15 Ce n'est donc pas un grand sujet d'étonnement si ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice; [mais] leur fin sera conforme à leurs oeuvres. (2 Corinthien 11:14)

Le Seigneur Jésus a déjà vaincu Satan, son jugement est déjà écrit dans la Bible, en Christ, nous n’avons pas à avoir peur de lui, mais il en va de notre salut, il nous faut tout vérifier pour tester si cela est conforme à la Parole de Dieu.

Mes bien-aimés, ne croyez point à tout esprit; mais éprouvez les esprits, [pour savoir] s'ils sont de Dieu; car plusieurs faux prophètes sont venus au monde. (1 Jean 4:1)

La Bible nous demande d’être attentif aux anges qui donnent un faux évangile car il est contraire à la parole de Dieu.

Mais quand nous-mêmes [vous évangéliserions], ou quand un Ange du Ciel vous évangéliserait outre ce que nous vous avons évangélisé [Version Segond 1910: annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché,], qu'il soit anathème. (Galates 1:8)

Tout ce qui contredit la Parole de Dieu n’est pas de Dieu. Tout songe (rêve), vision ou encore révélation qui contredirait la Parole de Dieu, même légèrement, n’est pas de Dieu. Il y a des exemples célèbres de révélations faites à des hommes par des anges qui sont de manière évidente des fausses doctrines car elles contredisent la Bible. Nous pensons particulièrement à l’ange qui est venu visiter Joseph Smith en 1820 premier « président » de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Pour faire court, il s’agit des mormons. Si on étudie leur doctrine on s’aperçoit, malgré un emballage chrétien, qu’elle contredit la Parole de Dieu. Cette doctrine est donc à rejeter. Une autre rencontre entre un homme et un ange ayant permis l’apparition de fausses doctrines a eu lieu en 610 dans une grotte. C’est en cette année que le « prophète » Mahomet aurait été visité par l’ange Gabriel. Cet ange n’était certainement pas Gabriel. Il ne pouvait être qu’un démon car tout ce qu’enseigne Mahomet et contraire à la parole de Dieu (YHWH et non Allah).

La Bible est claire sur ces fausses religions et nous avertit de ce qui se passera à la fin des temps (maintenant).

Or l'Esprit dit expressément qu'aux derniers temps quelques-uns se révolteront de la foi, s'adonnant aux Esprits séducteurs, et aux doctrines des Démons. 2 Enseignant des mensonges par hypocrisie, et ayant une conscience cautérisée; (1 Timothée 4:1-2)

Nous ne devons pas douter de Dieu. Lorsqu’Il dit quelque chose, cette chose s’accomplit. Quand Il promet quelque chose, cette promesse s’accomplit. Le doute est une des meilleures armes de Satan. C’est le doute qu’il utilisa pour tenter Eve.

Or le serpent était le plus fin de tous les animaux des champs que l'Eternel Dieu avait faits; et il dit à la femme: Quoi! Dieu a dit, vous ne mangerez point de tout arbre du jardin? (Genèse 3:1)

C’est le questionnement du serpent qui fait naître le doute dans le cœur d’Eve et qui crée le raisonnement. Elle douta et pécha. Dieu nous interdit certaine chose, nous demande d'en faire d’autres car Il est tout puissant et sait ce qui est bien pour nous. Alors ne doutons pas de Dieu et vérifions tout en ayant comme étalon la Parole de Dieu.

Il nous faut donc nous tourner vers Dieu, vers Jésus Christ qui est Le seul qui puisse nous sauver. Jésus n’a jamais créé de religion, ni d’organisation, ni de système. Ceux qui décident de Le suivre deviennent Ses disciples, Ses enfants. Le salut ne peut être donné par une église, une religion, un homme, etc. Cette grâce est donnée par Jésus Christ. C’est un choix personnel, une décision que chaque homme sincère prend, seul, devant Dieu. Le salut ne peut être acheté, il ne peut être gagné, il est donné par Dieu à tous ceux qui croient et qui ont un désir ardent de Le suivre en toutes choses avec un cœur simple et repentant.