Publication: 2 juin 2016
Temps de lecture: ~ 23 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le réveil de la Fin des Temps selon William Branham

Nous lisons dans 2 Rois 2, le texte que notre frère a lu dans la prédication que nous venons d’écouter. Un homme appelé de Dieu.

Lorsque l’Eternel fit monter Elie au ciel dans un tourbillon, Elie partait de Guilgal avec Elisée. 2 Elie dit à Elisée : Reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie jusqu’à Béthel. Elisée répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! Je ne te quitterai point. Et ils descendirent à Béthel. 3 Les fils des prophètes qui étaient à Béthel sortirent vers Elisée, et lui dirent: Sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 4 Elie lui dit : Elisée, reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie à Jéricho. Il répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! Je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent à Jéricho.

5 Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s’approchèrent d’Elisée, et lui dirent : Sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître au-dessus de ta tête ? Et il répondit : Je le sais aussi ; taisez-vous. 6 Elie lui dit : Reste ici, je te prie, car l’Eternel m’envoie au Jourdain. Il répondit : L’Eternel est vivant et ton âme est vivante ! je ne te quitterai point. Et ils poursuivirent tous deux leur chemin. 7 Cinquante hommes d’entre les fils des prophètes arrivèrent et s’arrêtèrent à distance vis-à-vis, et eux deux s’arrêtèrent au bord du Jourdain. 8 Alors Elie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et ils passèrent tous deux à sec. 9 Lorsqu’ils eurent passé, Elie dit à Elisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Elisée répondit : Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit ! 10 Elie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi ; sinon, cela n’arrivera pas.

11 Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon. 12 Elisée regardait et criait : Mon père ! mon père ! Char d’Israël et sa cavalerie ! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux, 13 et il releva le manteau qu’Elie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s’arrêta au bord du Jourdain...

C’est le passage que le frère Branham a utilisé dans cette prédication qu’on vient d’écouter et qu’il a essayé de commenter. Mais l’élément fondamental que je voudrais qu’on retienne, en fait nous le savons, mais je voudrais que vous puissiez, pour ceux qui ne le savent pas, de vive voix entendre cela de la bouche du frère Branham…Et je pense qu’après avoir écouté, vous avez saisi. Frères, on ne peut pas avoir un réveil spirituel dans le monde, dans l’Eglise, tant que des hommes et des femmes ne se lèvent pas et ne s’engagent pas dans cette voie. Au commencement, lorsque le frère Barilier a fait paraître les révélations que j’ai reçues du Seigneur, ça été un conflit,  un débat sur la conception du réveil que nous attendons. Il y a des frères qui disent que Dieu va faire Son réveil. Ça veut dire qu’il faut rester là tranquillement et attendre qu’il y ait un jour quelque chose qui se passe dans tout le monde entier et qu’on voit des frères et sœurs qui commencent à être agités par le Saint Esprit. Cette conception n’est ni dans la bible, ni dans l’histoire, ni dans le Message. Ce n’est pas possible. Pour qu’il y ait un réveil, il faut que Dieu choisisse des hommes et les entraîne à porter son réveil. C’est cette pensée que le frère Branham a développé dans cette prédication. Il faut que Dieu parle au cœur de certaines personnes. On ne peut pas avoir un réveil en un instant et dans toute l’Eglise en même temps. Ce n’est pas possible. Mais il y a des hommes que Dieu choisit pour porter le réveil plus loin. Des hommes et des femmes qui ont accepté de s’engager dans cette voie.

Frère Branham a pris l’image d’Elie et d’Élisée. Le premier s’en va au ciel après avoir travaillé pour le Seigneur, le second, recherche la bénédiction de Dieu. Donc ils ont marché, ils sont arrivés au Jourdain. Vous avez entendu, le Jourdain, c’est le symbole de la mort. La mort de soi-même, la mort du vieil homme, la victoire de l’esprit sur la chair. C’est ça le symbole du Jourdain. Quand ils ont traversé, c’est là qu’Elie va demander à Élisée « qu’est-ce que tu veux que je fasse pour toi ? » Maintenant que tu es mort à toi-même, tu as réussi à vaincre la domination de la chair, maintenant que tu es devenu un homme spirituel,  tu es entré dans les dimensions spirituelles, qu’est-ce que tu veux que je fasse pour toi ? Il a dit : je veux une double portion de ton esprit. Là, il pouvait l’obtenir puisqu’il avait traversé le Jourdain. Vous voyez ? Il avait traversé le Jourdain. C’est-à-dire que son esprit a pris le pouvoir sur sa chair. Mais vous verrez que les fils des prophètes n’avaient pas traversé le Jourdain. Et le frère Branham l’a dit « Un jour, le monde entier devra se soumettre aux fils de Dieu ». Un jour, le monde entier devra se soumettre à des hommes et à des femmes qui ont traversé le Jourdain de la mort avec le Seigneur, comme les fils des prophètes qui se sont soumis à Élisée après qu’il ait traversé le Jourdain…

Quand Elisée a reçu le manteau et qu’il est revenu, quand les fils des prophètes l’ont vu, ils ont dit « l’esprit d’Elie demeure sur Elisée » Et ils se sont soumis, ils se sont prosternés. Et le prophète a dit que c’est de cette manière que le monde se soumettra aux fils de Dieu. Mais avant cela, il nous faut traverser le Jourdain de la mort. Nous devons vaincre la chair, le vieil homme, pour révéler dans notre vie et dans le monde la nature de Christ. Amen ! Donc frères, ce sujet-là, je souhaite vraiment que de manière définitive chacun d’entre nous le comprenne clairement et que chacun prenne sa position vis-à-vis de cela pour ceux qui trainent encore les pas. Dieu ne fera pas de réveil avec nous tant que nous ne prenons pas nous-mêmes la décision de nous engager dans cette voie. Il faut que chacun d’entre nous réfléchisse à cela. Dieu cherche des hommes, Il l’a dit. Dieu cherche des cœurs disponibles, sensibles à Sa voix.

En fait, quand on parle de réveil, c’est que la situation qui précède est une situation catastrophique et difficile. Donc il faut des gens qui se lèvent. C’est une question de décision et c’est personnel. Dans une situation chaotique, il faut qu’il y ait des gens qui se décident. Si on ne se décide pas, c’est difficile. Et ce n’est pas non plus facile de se décider, mais il faut qu’il y ait des gens qui se décident. Et il a parlé de ce qui le concerne…

Vous voyez ? Il a mis en avant son exemple et après il a parlé du reste. Le frère Branham s’est décidé. Dieu lui a dit de quitter les dénominations, il s’est mis à l’écart. C’est pour ça qu’il a été combattu. Il s’est mis à l’écart. Il a pris cette décision et il s’est engagé avec le Seigneur. Le Seigneur l’a entraîné pendant des années. Pendant des années il a été instruit. Le frère Branham a souffert dans sa vie vous le savez. Mais toutes ces souffrances étaient pour un but ! C’était pour qu’en lui soit révélé cette puissance que nous avons vu. Et c’est le même chemin que nous traversons aujourd’hui.

L’église doit passer par là. Celle qu’on doit appeler « Epouse » demain doit passer par là. C’est la voie des élus. La voie du prophète est notre voie. La voie de Christ, c’est notre voie. Il faut qu’on accepte de se laisser instruire par le Seigneur. Et le prophète l’a dit : Qui mieux que Dieu peut instruire un homme ? C’est Dieu seul qui a la capacité, les moyens de mieux instruire quelqu’un qui se met à son service ! C’est Dieu qui peut le faire, frères ! Donc il faut qu’on s’abandonne entre les mains du Seigneur. Il faut qu’on accepte que le Seigneur nous instruise,  qu’Il nous forme, qu’Il nous forge un caractère spirituel qui peut nous amener vraiment à traverser le Jourdain avec Lui pour hériter le manteau d’Elie.

J’ai prêché la vision du manteau. Le manteau d’Elie, c’est le symbole de la puissance de Dieu et c’est notre héritage parce qu’aujourd’hui, nous sommes dans la position d’Élisée. Amen ! Les vierges sages qui vont parvenir à cette position d’Epouse de Christ sont dans la position d’Élisée. Et nous devons savoir que le manteau d’Elie est notre héritage. Nous avons hérité de la puissance de Dieu. Amen ! Oui cette dernière portion de puissance qui vient est un héritage de l’Epouse. Donc il nous faut traverser le Jourdain pour entrer dans cet héritage et revenir vers le reste de l’Eglise et le monde. Et les fils des prophètes, c’est le symbole des vierges folles. Ils étaient informés qu’Elie serait enlevé, comme actuellement ils sont informés qu’il y aura l’enlèvement, mais il y a une vision qu’ils n’ont pas : C’est la vision du manteau, la vision de la puissance de Dieu. En fait, avoir l’information que l’enlèvement aura lieu dans notre génération ne suffit pas ! Il faut aussi avoir la vision de l’œuvre de Dieu à cette heure.

Élisée avait la vision du manteau, la vision de la puissance de Dieu. Il recherchait la puissance de Dieu. Donc il a marqué les pas avec le prophète jusqu’à la fin. C’est-à-dire qu’il a suivi l’orientation, le cheminement de la vision prophétique depuis le départ jusqu’à la fin. Pour nous la marche a commencé en 1933 quand le Seigneur a parlé au frère Branham. Donc il fallait suivre le cheminement de cette vision prophétique jusqu’à la fin. En son temps, Elisée a suivi Elie jusqu’à la fin. Et à la fin, il a traversé le Jourdain et s’est retrouvé nez à nez avec l’homme de Dieu. Il lui a dit : Je veux une double portion de ton esprit. Amen ! C’est une demande claire. C’est une bonne demande. Et c’est normal, c’est juste. C’est notre héritage. Il ne faut pas avoir peur de dire au Seigneur qu’on veut Sa puissance ou Son Esprit ! Amen ! Je veux accomplir ta volonté et tes desseins. Je veux que tu me bouleverses. Je veux être dans ta main un instrument que tu utilises pour accomplir ta volonté. C’est notre droit le plus absolu. C’est un héritage pour ceux qui ont cru à ce Message. Il y a un héritage qui est attaché à cela.

Donc Élisée a marqué le pas avec le prophète jusqu’à la fin et il a pris le manteau d’Elie. Quand il a pris le manteau, sa vie et son Ministère ont changé. Les fils des prophètes lui demandaient : Est-ce que tu sais que ton maître sera enlevé ? Il répondait : Je le sais, taisez-vous. Vous n’avez pas besoin de me le dire. Les fils des prophètes ne posaient que des questions à Elisée, mais ils n’étaient pas intéressés par le Manteau d’Elie. Moi je cherche quelque chose, mais vous m’informez seulement que mon maître sera enlevé. Et le manteau ! Qui va le porter ? Amen ! Ce n’était pas leurs soucis. Mais Élisée avait cette vision du manteau. Donc il a suivi Elie et quand il a pris le manteau et qu’il est revenu, les fils des prophètes ont commencé à s’humilier pour dire qu’Elisée avait l’esprit d’Elie. C’était le même esprit.

Quand l’esprit d’Elie va commencer à agiter certaines personnes, le monde le reconnaitra. Les gens diront que c’est l’esprit de Branham qui est revenu, puisqu’il y en a qui pensent que c’est l’esprit d’un homme. Quand ils verront les Ministères faire les mêmes discernements, les mêmes pratiques que le prophète, ils diront que l’esprit de William Branham est revenu. Mais ce n’est pas l’esprit de William Branham, c’est l’esprit d’Elie. Amen ! C’est l’Esprit de Dieu. C’est l’Esprit du Christ. C’est le Ministère de Jésus-Christ. C’est le même Esprit et le même ministère qui se manifestent. Amen ! Que Dieu soit béni !

Donc je voulais que nous puissions entendre cette prédication du prophète et que nous comprenions vraiment que ce que nous faisons aujourd’hui n’est pas différent de la conception du prophète. Le frère Branham avait cette compréhension des choses et c’est la même compréhension que nous avons aujourd’hui. C’est une continuité. Amen ! C’est l’évolution de la vision spirituelle. Et il faut dire que c’est un grave problème de compréhension. Si je dois rendre témoignage, je le dirais honnêtement. Je n’avais pas cette compréhension des choses. J’ai grandi dans le Message. Depuis mon enfance, je fréquentais déjà une Assemblée du message. Ce qu’on croyait, c’est qu’il y a un prophète qui est venu, qui a prêché une parole et celui qui croit à cette parole sera enlevé. Donc ce qui était mis en avant, c’était l’enlèvement. Ce n’est pas faut. C’est vrai ! L’objectif, c’est l’enlèvement.

On ne comprenait pas encore l’autre aspect qui concerne l’achèvement de l’œuvre de Dieu au travers d’un groupe de personnes sélectionnés. Il faut dire honnêtement qu’on n’avait pas cette compréhension. Mais à un certain moment, le Seigneur a utilisé le frère Barilier qui est ici. Et dans ses voyages, il avait commencé à annoncer le Ministère de l’Epouse par plusieurs prophéties dans l’Ecriture. Donc j’ai vécu cela comme un renouvellement, une réorientation spirituelle parce que le frère Franck ne parlait pas de ces choses. Ce n’était pas sa mission.

Frère Frank donnait l’information concernant l’évolution des choses dans le monde, dans l’actualité, Israël en parallèle avec l’Eglise. Il nous positionnait à chaque fois sur les évènements. Et il donnait des enseignements en relation avec la divinité et avec les fausses doctrines qui venaient dans le message. Donc il était là en train de mener ce combat pour redresser à chaque fois les frères et les ramener sur la parole. Il essayait de faire sortir certaines contradictions dans le message pour les remettre sur dans la parole. Mais cette évolution de l’œuvre n’était pas bien perçue. Donc le frère Barilier a expliqué dans ses tournés, le Ministère même du frère Franck qui n’était pas aussi compris à l’époque. Donc on a compris ça. Par la suite, il a commencé a annoncé qu’il y a une œuvre que l’Epouse doit entreprendre avant l’enlèvement. Le prophète l’avait prêché, mais ce n’était pas bien su. Vous voyez ? Et c’est quand il a commencé a annoncé ces choses que j’ai compris ce que c’est que le Cri de Minuit. C’était la chose qui manquait. S’il n’y a pas de réveil dans le milieu des vierges, il ne peut pas avoir la manifestation de l’Epouse. Ce n’est pas possible !

Donc les choses sont devenues plus claires et on a compris l’orientation. Mais si vous prenez le milieu anglophone, les gens ne comprennent pas ces choses. Ils ne voient pas la nécessité de se remettre en route, de se préparer sérieusement pour recevoir ce réveil. Et dans notre milieu, ceux qui ont fait le choix des hommes, ce qu’il ne fallait pas faire ! En fait, il ne s’agit pas de faire le choix des hommes, mais il s’agit de suivre la progression de la vision spirituelle. Et là, le frère Branham l’a dit. Élisée a eu une vision ! Il a eu une compréhension des choses. Ce n’est pas la personne d’Elie qu’il suivait! Elie partait pour le ciel, donc son problème était déjà réglé.

Il allait être enlevé, mais comment est-ce que l’œuvre allait continuer après l’enlèvement d’Elie ? C’était ça la préoccupation d’Elisée! C’était ça le plus important. Qu’est-ce qu’on fait après la mort du prophète ? Qu’est-ce qu’on fait dans l’évolution des choses ? Pourquoi Dieu a fait venir le message ? À quoi est-ce que ça abouti ? C’est ça la vision spirituelle. Donc le frère a été visité, il a reçu ça et il a commencé à l’annoncer et nous avons été positionnés. Moi c’est comme ça que j’ai été positionné parce qu’il y avait une révélation que je ne comprenais pas encore parce que je ne savais pas qu’il y avait encore une œuvre à faire avant l’enlèvement. Donc quand j’ai compris ce que le Seigneur était en train de faire en relation avec le Ministère de l’Epouse, c’est là que j’ai bien cadré ma position. Vous voyez ? Que Dieu soit béni !

Donc la compréhension, c’est très important ! Parce qu’il y a une mauvaise compréhension qui est reliée à ce sujet, qui circule dans le milieu et ce n’est pas juste frères. Et c’est un tort très grave qui est fait au peuple de Dieu. Vous ne pouvez pas attendre un réveil dans la désolation, dans la ruine, dans le sommeil ou bien dans l’assoupissement. Il faut qu’on entende un Message, d’abord une parole qui nous oriente dans cette voie et que chacun prenne sa décision de se lever. Les fils des prophètes qui symbolisent les vierges folles n’ont pas vu cette vision. Ils n’ont pas reçu la vision du manteau, ils n’ont pas compris que la puissance de Dieu était un héritage qu’il fallait avoir, une vision qu’il fallait poursuivre. Élisée a compris ça c’est pour ça qu’il a accepté la mort. C’est-à-dire qu’il a accepté de traverser le Jourdain. Donc quand on a compris, il faut traverser le Jourdain. Amen ! Il faut accepter, il faut décider, il faut se résoudre à détruire le vieil homme, à avoir la victoire sur la chair pour hériter de cette puissance, de cette visitation spirituelle. Que Dieu soit béni !

Donc j’ai voulu qu’on se rassemble ce matin pour juste entendre ces paroles et aussi comprendre ces choses. Je pense que ça fait trois fois que je viens ici donc on a bien compris ces choses. Maintenant pour le reste, il appartient à chacun de prendre sa position, de prendre sa place et de s’approfondir dans cette voie pour ne pas être en reste. Hier j’ai parlé de l’huile et des vases. C’est exactement la même chose. S’il n’y a pas de vase, il n’y a pas d’huile. Disons que ça ne coule pas. Sinon il y en a, mais ça ne coule pas. Amen ! Il faut des vases pour recevoir, en ce moment, ça coule. Quand il n’y avait plus de vase, il n’y avait plus d’huile. L’huile a arrêté de couler. Donc cette église qui était cette veuve, je l’ai dit c’est le symbole d’une église qui a perdu son prophète, donc l’Eglise de Laodicée, et qui s’est retrouvée dans les endettements, dans les problèmes, dans les difficultés, dans la souffrance. Il fallait donc un secours et la bonne dame est allée voir le prophète Elisée. Amen ! C’est toujours l’esprit. Amen ! L’esprit qui a toujours conduit le prophète est toujours là. Le message est toujours là, il est prêché par des ministères selon l’époque, selon le moment.

Donc cette église a dû interroger la parole et elle a vu qu’il lui fallait de nouvelles instructions et les instructions ont été données. Il lui fallait des vases pour recueillir de l’huile. Donc l’Eglise doit fournir des vases, c’est-à-dire que l’Eglise doit fournir des hommes et des femmes consacrées, qui ont pris la résolution d’aller de l’avant avec le Seigneur, d’être des instruments dans les mains du Seigneur. Donc le prophète lui a dit : va chercher des vases et elle en a trouvé et l’huile a commencé à couler. Quand il n’y avait plus de vases, l’huile s’est arrêtée de couler. Et c’est cette huile dans les vases qui a réglé son problème. Vous voyez ! Par-là, nous comprenons que ce sont des vases, des serviteurs de Dieu remplis du Saint-Esprit, de la puissance de Dieu qui vont relever le reste de l’Eglise et qui vont faire paraître la gloire du Seigneur pour l’enlèvement.

Vous vous imaginez que nous sommes à la fin de la guerre spirituelle, frères ? Oui ! Cette guerre qui dure depuis le jardin d’Éden, nous sommes à la fin de ce combat. Vous voyez comment c’est important ? Ce combat qui dure depuis des millénaires, nous en sommes à la fin vous et moi. Donc c’est un challenge important. C’est vraiment la guerre spirituelle à outrance. Et Dieu ne va pas lésiner sur les moyens pour en finir avec le diable. C’est pour cela qu’Il investit en vous et moi, il investit par un message, Il investit Sa parole. Et Dieu travaille dans la simplicité. Dans la simplicité, Il forge un caractère spirituel à chacun de nous, parce que Dieu doit forger un caractère, une vertu. Et le frère l’a dit, Dieu ne peut pas envoyer des gens en qui Il n’a pas confiance. Il lui faut des hommes et des femmes en qui Il a confiance. C’est tellement vrai frères !

Aux États Unis, quand il y a eu le réveil de 1906, c’est un réveil qui n’a pas été bien préparé quand on lit l’histoire. Ce réveil avait commencé d’abord au pays de Galles en 1904 et c’était un réveil puissant. Le réveil au pays de Galles a été porté beaucoup plus par un jeune homme qui travaillait dans les mines. Il priait pour un réveil et ça duré des années. Je crois qu’il a dû prier dix ans, je ne sais plus et puis quand le réveil est venu, vous voyez, il avait un problème ce jeune homme. Il priait c’est vrai, mais il n’avait pas l’enseignement donc quand le réveil a commencé, il s’est retrouvé du coup envahi par l’évolution de la puissance de Dieu. Le réveil l’a dépassé parce qu’il n’avait pas la formation nécessaire pour le contenir par la prédication. Il n’avait pas eu la préparation nécessaire. Tout le pays a été gagné, mais c’est un réveil aussi qui est fini brutalement parce que ça été mal maitrisé, ça été mal géré. Il n’y avait pas des hommes et des femmes préparés pour ça. Donc le pays était gagné, Dieu se déployait, les gens venaient à la conversion mais l’encadrement a été tellement difficile qu’arrivé à un certain moment, il a dû écouter des conseils qui n’étaient pas appropriés et puis le réveil s’est éteint tout tranquillement.

Et Dieu s’est souvenu des États-Unis qui suivaient ce réveil du pays de Galles de près. Il y avait des échanges de correspondances entre serviteurs de Dieu, il y avait quelque chose qui avait commencé en Amérique par un pasteur avec une église. Je crois que c’est William Seymour. Ils avaient aussi saisi la chose et ça commencé. Aux États-Unis, quand le réveil avait commencé, ils avaient aussi été dépassés par les évènements, mais Seymour était plus préparé parce que c’était un prédicateur. Donc quand la chose a pris une autre dimension avec les mouvements pentecôtistes, il a dû avertir dans les journaux que ce n’était pas comme ça au départ, et qu’il fallait faire attention. Un réveil est basé sur la sanctification, sur le retour au Seigneur. Il a fait des avertissements mais les gens ont continué et ceux qui n’étaient pas préparés sont entrés dans le mouvement de l’Esprit. Qu’est-ce que ça donné ?

On a vu des exemples où le frère Branham a vu par exemple deux hommes qui priaient, qui parlaient en langue. Il y a un qui trompait sa femme et puis il y avait un autre qui était un chrétien sérieux. Vous voyez ça ? En plein réveil frères ! En plein mouvement de l’Esprit, il trompait sa femme et il venait s’asseoir dans l’église pour parler en langue. Voilà ce qui arrive quand il n’y a pas eu de message avant, quand on n’est pas préparé,  quand on n’a pas réussi à vaincre son homme intérieur, à détruire la chair avant d’entrer dans la puissance de Dieu. Celui-là pouvait faire des miracles, mais le prophète l’a vu, il trompait sa femme. Et il parlait en langue et traduisait. On dirait : Mais voici un frère spirituel. Il est dans l’église et on est béni par ses interventions, mais il trompe sa femme. Vous voyez ? C’est-à-dire qu’il est dans le péché, malgré ce qui se passe. Et il y en a qui roulaient par terre. On a dû les surnommer parce qu’ils ne pouvaient pas se maîtriser. Ils n’avaient pas réussi à dominer, à faire mourir leur chair. Ils n’avaient pas traversé le Jourdain. Donc ils ne pouvaient pas contenir leurs émotions dans la présence de Dieu et c’est ce qui arrive. Mais Dieu est en train d’investir dans l’Epouse, un petit troupeau. Donc Il a envoyé un Message. Le Message, c’est pour nous préparer, nous purifier, nous aider à bien tenir la visitation qui vient. Amen !

Celui qui ne travaille pas va se retrouver comme un Holly roller comme on le dit, les gens qui se roulent par terre, qui soulèvent les chaises. On a vu ça en Côte d’Ivoire. Frères, nous avons été puissamment visités, mais on voyait des gens soulever des chaises dans les rassemblements, mais tellement l’onction était là, ils étaient tellement agités, ils ne pouvaient pas se contenir. Vous voyez ! Or, il faut se contenir vis-à-vis de l’onction. Il faut être lourd, rempli de Dieu pour savoir faire les choses. Donc c’est cela que Dieu cherche. C’est très important ! Donc le Seigneur a besoin que nous soyons des gens vraiment stables. J’ai beaucoup de témoignages dans ce domaine. Il y a un frère qui était parmi nous, il avait un don de prophétie et il avait des visions. Dieu pouvait lui montrer la vie d’un frère, la vie d’une sœur ou bien un problème dans un ménage et quand il venait les problèmes étaient réglés. Dieu utilisait le frère. Mais avec le temps, ça commencé à dévier. Le manque de sagesse l’a conduit à faire des choses qui n’étaient pas en ordre avec la parole et le don pour finir, je peux dire l’a détruit. Pourtant c’était un don authentique.

C’est ce qui arrive quand il n’y a pas de préparation, quand il n’y a pas de communion réel avec le Seigneur. Il y a beaucoup comme ça qui ont fait des prophéties authentiques au milieu de nous, qui sont même publiées et qui sont partis du milieu de nous. Il y en a même qui ont parlé des langues qu’on ne connaissait pas, qui ont été interprétées et qui ont édifiées le peuple de Dieu et puis après sont partis du milieu de nous parce qu’ils n’étaient pas assis dans la parole de Dieu, dans la compréhension du réveil. Ils ne savaient pas qu’un réveil commençait d’abord par un véritable retour au Seigneur Jésus-Christ, à une véritable communion avec le Seigneur.

Le réveil est une vie de sainteté et de séparation totale d’avec le monde. Amen ! Ça commence par là. Et celui qui a fait cet exercice et qui a eu la victoire, pour le reste il n’y a plus de problème parce que cette puissance qui vient va dévorer les méchants et puis ça va bénir les plus sages et les plus intelligents. Que Dieu soit béni ! Je voudrais m’arrêter là. Je pense que c’était juste pour compléter ce que nous avons écouté. Et avec cela, je souhaite que ce sujet sur le réveil soit définitivement compris par tous. Je voulais que chacun de nous comprenne le point de vue de frère Branham sur la question.

Le frère a fait référence aussi à 2 chroniques 7:14.

Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

C’est un passage très important. Donc le peuple de Dieu doit s’humilier et crier au Seigneur. C’est ce que nous devons faire. Nous n’avons autre chose à faire aujourd’hui que ça. Prier le Seigneur, entrer en communion avec Lui, combattre le monde et le péché en nous pour être délivré. Paul a dit que vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang en luttant contre le péché. Amen ! Le péché doit être combattu. Il y en a qui disent que le Seigneur a déjà vaincu le péché à la croix. Oui ! Mais ce n’est pas faux, c’est vrai. C’est justement parce qu’Il a pris nos péchés que nous devons combattre le péché. Jésus est venu, Il a combattu le péché, Il a vaincu le péché pour que chacun d’entre nous puisse avoir le pouvoir de combattre et de vaincre le péché. Que Dieu soit béni !

Que le péché ne domine pas sur nous. Que le monde ne domine pas sur nous. Nous avons entendu la position du prophète. C’est ce que j’ai prêché jusque-là ! Que Dieu soit béni. Nous allons nous remettre entre les mains du Seigneur. On va prier par rapport à toutes ces choses.

Articles liés