Publication: 28 septembre 2019
Temps de lecture: ~ 59 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le quatrième, cinquième et sixème sceaux

death-pale-horse.png

Le message des sept sceaux. Nous sommes dans la deuxième partie du quatrième sceau. Apocalypse 6, nous lisons, le quatrième sceau se trouvent au verset 7 : 

Quand il ouvrit le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. Amen !

C’est le quatrième sceau. On va ajouter une autre écriture dans 2 Thessaloniciens 2. On est encore sur le quatrième sceau et on va continuer dans le cinquième. Il y’a beaucoup de connexion dans le quatrième sceau. Il faut qu’on épuise les connexions avant d’aller plus loin. Que Dieu soit béni ! Un sceau est relié à beaucoup d’autres d’écritures, donc, il faut insister là-dessus. Et comme le quatrième, c’est le sceau qui nous concerne, qui concerne notre génération et qui est d’actualité, il faut faire comprendre toutes les connexions. Amen ! Donc l’une des connexions les plus importantes, c’est le texte qu’on va lire maintenant, 2 Thessaloniciens chapitre 2 à partir du premier verset. C’est un texte que nous connaissons. Je pense que ceux qui nous suivent depuis longtemps peuvent savoir pourquoi j’ai dit que je prêche déjà les sceaux. Cette écriture est très bien connue, on l’a expliquée plusieurs fois et je vais revenir là-dessus.

Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par une parole, ou par une lettre qui semblerait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune manière !

Jésus avait dit cela dans Matthieu 24, je crois à trois reprises. Que personne ne vous séduise. Amen ! C’est ce que Paul rappelle ici, que personne ne vous séduise d’aucune manière.

Car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, Auparavant de quoi ? avant l’avènement du Seigneur Jésus-Christ, avant son retour sur la terre. Il faut auparavant que l’apostasie soit arrivée. Amen ! Et que se révèle, que se révèle, que se révèle ; que se manifeste…Et qu’on ait vu paraître l’homme impie, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore ; il va jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraitra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie-t-il une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés.

D’autres versions disent qui ont pris plaisir « au mensonge ». Amen ! C’est grave ! Quand Dieu peut envoyer à quelqu’un une puissance d’égarement. C’est un démon, la puissance d’égarement, c’est un démon. Dieu l’envoie. Quand on est sortis de l’église où on était, le Seigneur m’a montré dans une vision qu’Il avait envoyé un esprit là-bas. Il a envoyé un esprit dans l’église pour s’occuper de ceux qui sont restés là-bas. C’était un mauvais esprit. C’est à partir de ce moment-là que j’ai arrêté de prier parce qu’un problème que Dieu a créé, aucun homme ne peut le régler. Vous allez faire toutes les tonnes de prières, de jeûnes, tant que Dieu n’a pas dit à cet esprit, éloigne-toi ! Il ne bougera pas. Amen ! Il ne bougera pas, c’est comme ça. Et quand vous recevez un esprit comme cela, vous croyez aux mensonges. Vous prenez le mensonge pour la vérité et, vous allez le traiter de menteur, de séducteur, de trompeur celui qui va venir vous expliquer la vérité. Vous allez même le chasser, malgré les versets bibliques qu’il va aligner pour vous convaincre, vous ne serez pas convaincu. Amen ! Ceux qui sont animés par une puissance d’égarement ne sont jamais convaincus.

S’ils sont convaincus, c’est par du mensonge qu’ils sont convaincus. Oui, oui, ils sont convaincus du mensonge et ils refoulent les hommes de Dieu. Jean a dit : ceux qui sont de Dieu nous écoutent. (1Jean 4 :6) Amen ! Mais celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas parce que c’est trop compliqué. On va ajouter à cela 1 Corinthiens 3 :16. Est-ce qu’on peut guérir Babylone ? Alléluia ! Est-ce qu’on peut guérir Babylone ? C’est écrit, qu’on ne peut pas guérir Babylone. Qu’est-ce qu’on fait ? Abandonnons-là et allons-nous-en ! Fuyons ! Fuyons ! Parce qu’on ne peut pas guérir Babylone. Et je vous ai dit au début, qu’ici dans ce lieu, dans notre rassemblement, le jour que vous avez vu que Babylone s’est établie ici, ne venez pas me dire au revoir. Courez ! Alléluia. Courez ! Fuyez ! Allez-vous-en !

Le frère disparaît et on ne le voit plus. Frère, qu’est-ce qui se passe ? Vous êtes dans Babylone donc moi je me suis éloigné. S’il a raison de partir, c’est que c’est juste. Alléluia ! Mais avant de fuir, il faut t’assurer que Babylone est vraiment établie là, dans ce lieu, Sinon là où tu t’en vas, tu vas t’égarer. Que Dieu soit béni ! Voilà ce qui est écrit dans 1Corinthiens 3 :16 : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » Amen ! Je lis ce verset pour éclairer la notion de "temple de Dieu" qui a été cité dans Thessaloniciens.

Lisons à côté 1 Corinthiens 6 :19-20 :

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? Car vous avez été racheté à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu ».

 > Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou entre Christ et Satan ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; (on ne sort pas pour sortir. Quand on sort on se sépare. Alléluia !) Ne touchez pas à ce qui est impur, et Je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant. (2 Corinthiens 6:14)

Amen !

Je vais faire un rappel avant de continuer dans cette connexion. Après on lira deux ou trois autres versets. Écoutez très bien frères. Normalement, à la fin de cette série d’enseignements, vous allez comprendre les choses. Je dis cela pour celui qui suit bien les différentes séances, qui ne manque pas ou bien qui se rattrape quand il manque. Vous allez comprendre clairement ce que c’est que le message du temps de la fin et ce que nous faisons depuis le début. Amen ! Vous allez comprendre cela clairement et vous allez identifier clairement le camp de Jésus aujourd’hui et aussi clairement le camp de Satan. Et celui qui est conscient ou bien qui prendra conscience après cela, il n’aura plus un pied dans le camp de Jésus et un autre dans le camp de Satan. Il va prendre sa position. Amen ! Alors on est au quatrième sceau. La connexion du quatrième sceau en rapport avec les Ages de l’Eglise, c’est le septième âge de l’Église.

La prophétie donnée par Jean a divisé la marche de l’Eglise en sept périodes, en sept temps et nous sommes dans la septième période, donc dans le septième âge de l’Eglise qu’on appelle l’âge de Laodicée. Nous sommes même très avancés dans cet âge. Amen ! Le quatrième sceau qu’on vient de lire parle du cavalier qui est sorti. Je vous ai dit dimanche passé que le cavalier du quatrième sceau a un nom, contrairement aux autres sceaux où le cavalier n’a pas de nom. Dans le quatrième sceau, dans notre génération, il a un nom : il s’appelle la mort. Le cavalier s’appelle la mort et il est accompagné dans sa chevauchée par le séjour des morts et la mission qui lui a été donnée est de tuer le quart de la terre. Dieu a livré la terre entière entre les mains de Satan et de l’ange de la mort dans notre génération. Et pourquoi cela a-t-il été fait comme ça ? Parce que Satan a réussi à se marier à l’Église, c’est la mort.

Depuis le premier âge, le Diable a commencé sa chevauchée, son attaque contre l’Église, parce qu’il poursuivait un objectif qui était de détruire le royaume de Dieu, détruire la puissance du Saint-Esprit, l’effacer et la remplacer. Je vous ai dit au début que ce qui a fondé l’Église, c’est la puissance du Saint-Esprit et la parole de Dieu. Jésus a laissé la parole, et l’Esprit est venu pour interpréter la parole. Donc Satan ne peut pas détruire l’œuvre de Dieu sans avoir auparavant maîtrisé le Saint-Esprit, sans avoir réussi à le remplacer, à l’empêcher de travailler parce que tant que l’Esprit de Dieu est aux commandes l’Église avance sans problème car l’Esprit de Dieu enseigne les voies de Dieu. Amen ! Il enseigne la vie de sainteté, la vie de justice, en somme, les valeurs de Dieu. C’est Lui qui entretient la nouvelle vie que nous avons reçue en Christ. Amen ! C’est par l’action de l’Esprit de Dieu que tout ce que le Seigneur nous a donné est manifesté, comme les ministères, les dons, toutes les capacités spirituelles qu’on a reçues chacun pour sa part, sont manifestées ou révélées par l’Esprit de Dieu. Mais si l’Esprit n’agit plus dans l’Église c’est la catastrophe, parce que c’est Lui que le Seigneur a laissé. Il a dit : Je m’en vais, mais je vous enverrai le Saint-Esprit, Il sera toujours avec vous. Amen !

Pour détruire l’influence du Saint-Esprit, le diable a attaqué frontalement par la persécution, mais ça n’a pas marché, puis il a associé le monde à l’Église. Il a séduit l’Église et il a envoyé la mondanité et l’organisation : c’est une association, un mariage. Quand on parle du diable, on parle de la mondanité, de l’organisation, des fausses doctrines, de tout ce qui est charnel, humain qui n’est pas spirituel. C’est au Concile de Nicée en 325 que l’esprit de l’organisation a pris vraiment le pas sur la puissance de Dieu dans l’Église et je vous ai dit que c’est une association qui a marché. C’est ce qui a marché sinon les persécutions ne pouvaient pas arrêter les chrétiens. Cela n’a pas empêché que les chrétiens avancent, que la foi chrétienne évolue, mais ce qui a détruit l’Eglise, c’est quand le Diable a réussi à introduire dans l’Eglise le péché, la mondanité, la chair, l’organisation.

L’organisation, c’est lorsque les choses tournent autour des hommes. Et je vous ai dit que dans notre génération, cette œuvre de Satan a atteint son apogée. Pourquoi ? Parce que nous sommes dans l’âge de l’organisation. Nous sommes dans l’âge des dénominations, des églises organisées bien bâties. Et on a beaucoup d’exemples en Côte d’Ivoire comme à l’étranger. Beaucoup d’églises sont bien organisées, bien structurées avec des présidents, des vice-présidents, des bureaux, des écoles de pasteurs. Ajoutée à cela, la mondanité. Donc le monde a été transporté dans l’Eglise. C’est une association et cela a marché. Comme ça a marché, le diable a pris le pouvoir par ce moyen. Or quand vous associez le diable ou bien l’esprit de la mondanité aux œuvres de Dieu, aux œuvres de l’Esprit ça donne la mort, ça ne donne pas la vie.

C’est cette association qui a donné la force au quatrième cavalier. C’est pour cela que son nom est apparu : la mort. Puisque l’Église s’est mariée à Satan, elle lui a ouvert la porte. Comme Dieu est jaloux et qu’Il ne partage pas son peuple avec le diable, Il a abandonné l’Église entre les mains de Satan, avec le monde. Car le monde aussi a choisi le diable au détriment de Dieu. Vous savez que lorsque Jésus est venu, il est écrit que les hommes ont choisi les ténèbres au lieu de la lumière. Les hommes ont choisi le diable au lieu de Jésus, le Sauveur. Et Jean a dit que la lumière est venue et qu’elle n’a pas été reçue, voilà ! ils ont laissé la lumière et ils sont allés prendre les ténèbres parce que les hommes ne veulent pas que leurs œuvres viennent à la lumière. Donc aujourd’hui, cette association, cette union entre le monde et l’Eglise a donné la mort. Cela a renforcé le Diable qui est devenu un esprit de mort. Il est en train de tuer tout le monde entier. Je vous ai expliqué comment il y a trop de morts dans notre génération.

On a connu deux grandes guerres mondiales. Les Etats s’affrontent, les crises politiques se multiplient. Les évènements naturels comme les tsunamis, les tremblements de terre qui ravagent les êtres humains, la famine dans beaucoup de pays, dans beaucoup de régions de la terre. Actuellement il y a les rebellions, le terrorisme, les grandes épidémies, les pandémies : toutes sortes de maladies qui ravagent le monde qui a été livré à la mort et au séjour des morts. Je vous ai dit que ce cavalier ne prend pas les gens pour les envoyer au paradis, parce que la bible dit que le séjour des morts l’accompagne. La bible n’a pas dit que le paradis l’accompagnait. C’est le séjour de morts qui accompagne la mort. Ceux qui meurent vont dans les ténèbres, ils ne sont pas sauvés. Amen ! Et quand vous lisez le quatrième sceau, rien d’autre n’est dit. Il n’y a rien ! La bible décrit la mort, le séjour des morts et comment les gens vont mourir : par la famine, par la peste, par les bêtes sauvages de la terre. Voyez frères, c’est ce qui est décrit dans le quatrième sceau et c’est ce que nous voyons aujourd’hui dans le monde.

A chaque fois, c’est le quart de l’humanité qui meurt et je vous ai dit que, quand la bible dit le quart c’est le quart, et c’est Dieu qui veille à cela. Si vous êtes dix milliards, c’est le quart qui meurt. Si vous êtes un milliard, c’est le quart qui meurt. Un équilibre se fait par la destruction massive. Amen ! Le noir, ou la couleur livide, c’est la mort, c’est la destruction, c’est la perdition. Notre âge est l’âge du jugement. C’est l’âge des dénominations, des grandes organisations politiques aussi. J’ai parlé des grandes organisations politiques qui sont établies, qui gèrent le monde entier, qui gèrent les différentes régions de la terre. D’abord les grandes organisations mondiales puis les organisations régionales dans chaque continent. En Europe, c’est l’Union Européenne. Ici c’est l’Union Africaine, les américains ont leur organisation, ainsi que les asiatiques. Il y a aussi l’OTAN qui est une organisation militaire et dans les régions aussi, il y a des démembrements et dans chaque pays, les églises sont organisées de la même manière. Tout est organisé.

Que Dieu soit béni ! On doit être conscient de ces choses. Aussi, ce matin, après avoir parlé de l’organisation, et de la mort, je vais mettre l’accent sur le fait que le diable dans notre génération a occupé le temple de Dieu. Quand on a lu le premier sceau, il a été dit que le cavalier est sorti, en vainqueur et pour vaincre. Il est allé à une conquête. Il est allé à la conquête du Royaume de Dieu, à la conquête de l’Eglise, des croyants. C’est vous et moi que le diable cherche, ce n’est pas les incroyants. Le diable n’a rien à faire avec les incroyants. Ils sont déjà sous sa domination, sous son règne. Amen ! Mais ceux que le diable cherche, là où il mène sa conquête, c’est dans l’Eglise, parce que c’est l’Eglise qui a la force, la puissance et l’autorité nécessaires pour bloquer le diable dans ses manifestations.

Il n’y a pas une autre autorité. Si ce n’est pas l’Église, il n’y a pas une autre autorité. Et Jésus a dit : « Je vous donne le pouvoir. » Amen ! C’est à l’Eglise que Jésus a donné Son pouvoir, Son autorité, Sa puissance, Sa domination et Son règne. Mais pour quoi faire ? Pour détruire les œuvres du diable. Donc l’Eglise est la seule autorité qui peut bloquer le diable dans ses œuvres dans les cieux et sur la terre. Jésus a dit à l’Eglise : « ce que vous allez lier sur la terre sera lié au ciel, ce que vous allez délier sur la terre sera délié au ciel ». C’est une grande autorité, c’est une grande puissance. Donc c’est l’Eglise seule que peut contrecarrer le diable et ses œuvres. Si l’Eglise dit NON à Satan, c’est NON. Amen ! Je parle de l’Eglise vivante du Seigneur qui connaît sa volonté et qui l’exerce, parce que c’est l’Eglise qui exerce la volonté de Dieu. Si l’Eglise dit NON ! C’est NON. OUI ! C’est OUI. D’ailleurs le Seigneur nous a dit cela, Il a dit : « que votre oui soit oui, que votre non soit non. Ce qu’on y ajoute vient du malin ». Donc, on se rend compte dans notre génération que Satan a réussi sa conquête contre l’Église, puisque l’Église lui a ouvert la porte. L’Eglise est entrée en association avec lui. Il a réussi à s’emparer du temple de Dieu. C’est ce qu’on a lu dans 2 Thessaloniciens 2. Paul a donné cette invasion comme un signe en relation avec l’avènement du Seigneur, car déjà au début, les apôtres avaient vu par des visions que le diable allait parvenir un jour à s’asseoir dans le temple de Dieu.

Ils avaient déjà vu qu’un temps allait venir où le diable s’établirait dans le lieu saint. Jésus a dit cela aux apôtres : « quand vous verrez l’abomination de la désolation établie en lieu saint ». Amen ! Daniel avait vu cela aussi. Jésus l’a rappelé et les apôtres l’ont vu. Paul a dit aux frères, parlant de l’enlèvement : « Que personne ne vous séduise ». Il y a un évènement qui doit arriver d’abord : quand l’homme de péché, le fils de perdition, l’adversaire de Dieu, Satan viendra s’asseoir dans le temple de Dieu, alors ce sera le moment... Satan a beaucoup de noms. Amen ! Et si vous lisez dans Apocalypse 12, vous allez voir que des noms de Satan ont été dévoilés. Satan a été dévoilé dans Apocalypse 12. Amen ! Donc, Paul dit que lorsqu’on va le voir établi dans l’Eglise, dans le temple de Dieu, dans le Corps de Christ, on doit savoir que le temps est arrivé pour le retour du Seigneur.

Nous sommes dans ce temps, dans cette période. C’est un grand signe que Paul a donné. Je ne parlerai pas des autres signes, comme par exemple Israël qui est retourné sur son territoire, qui est devenu à nouveau une nation. Ce sont des choses sur lesquelles je ne voudrais pas parler ici, mais je veux m’occuper spécialement du temple de Dieu, du temple de Christ qui est pris en otage à la fin des temps par le diable. Quand on parle du temple de Dieu, il y a des frères qui n’ont rien compris. Les frères du message souvent ne comprennent pas les choses. Et je bénis Dieu d’avoir ouvert mes yeux parce qu’on était du nombre des ignorants. On croyait que le temple de Dieu, c’était les catholiques, les dénominations. Mais la bible ne parle pas de dénomination, de catholique et de tout le reste. La Bible a un langage qu’il faut utiliser pour comprendre les choses. La bible a son langage. Le temple de Dieu, ce n’est pas le temple de Jérusalem. Non ! Ce n’est pas un bâtiment physique parce que Dieu n’habita pas dans ce qui est fait de mains d’homme.

Avant, quand on parlait du temple de Dieu, on parlait du temple de Jérusalem qui actuellement n’existe plus. C’est cassé ! Même si ce sera rebâtie. Et puis cette écriture ne s’adresse pas aux juifs. Elle s’adresse à l’Église, aux frères de Thessalonique. Thessalonique, ce n’est pas les juifs. Paul parle à l’Église de ce qui va arriver dans l’Eglise. Et c’est le même Paul qui dit dans 1Corinthiens 6.3 que le Temple de Dieu c’est vous et moi, donc il sait de quoi il parle. Vous allez comprendre quelque chose frères. Vous allez comprendre quelque chose. C’est vous et moi, et quand le diable s’est emparé du Temple de Dieu, vous devez savoir d’abord que le fait qu’il entre, qu’il s’asseye dans le Temple de Dieu, c’est qu’il s’agit d’un mariage. Est-ce que vous comprenez ?

Quelqu’un peut-il entrer dans ta maison sans que tu ne l’aies invité ? Il peut entrer dans ta maison : la bible dit qu’il est entré, il s’est assis et puis il s’est présenté comme Dieu et les adorateurs de Dieu l’adorent croyant adorer Dieu. Est-ce que vous comprenez ? C’est ce qui est écrit. Et la bible appelle cela le mystère de l’iniquité. « Mystère ». Quand l’écriture parle de mystère ça veut dire que c’est difficile à comprendre. Le Mystère de l’iniquité, c’est le péché établi en lieu saint. Le péché établi en lieu saint. Le péché pour lequel le Seigneur est mort. Le péché qu’Il est venu combattre pour le mettre hors de l’Eglise. L’iniquité, c’est le péché établi en lieu saint, le péché commis par les serviteurs et les servantes de Dieu. Comment des croyants, des serviteurs et des servantes de Dieu peuvent-ils adorer le diable ? Comment peuvent-ils se tromper, prendre Jésus-Christ pour le diable et le diable pour Jésus ? C’est un mystère ! C’est certainement parce que les yeux sont fermés, les yeux sont aveuglés, frères ! Et ce sont les chrétiens de Laodicée qui se comportent de cette manière – ceux qui ont reçu le Message de l’aigle.

Lisez Apocalypse 3 à partir du verset 14 où il est question de l’Eglise de Laodicée. Le Seigneur a dit à Laodicée : Tu es aveugle. Et un aveugle peut applaudir le diable, il peut adorer le diable, chanter le diable, louer le diable, prier le diable parce qu’il ne voit pas clair. Et comme il ne voit pas les choses alors naturellement, il ne comprend pas les choses. Il n’a aucun discernement. Il peut de manière très sincère, se prosterner devant Satan, croyant se prosterner devant Dieu. C’est de cela qu’il est question frères. C’est une grande séduction de Satan, parce qu’il est entré dans le Temple de Dieu et ce n’est pas un temple physique. Si c’était un bâtiment physique connu de tous, on pourrait dire aux frères de ne pas y aller, mais c’est une affaire d’esprit. Ce n’est pas un Temple physique, c’est spirituel. Et il y a des images dans la bible qui nous permettent déjà de comprendre cela. Le veau d’or. Israël en marche après avoir été délivré de l’esclavage a fabriqué un veau d’or, au moment où Moïse était sur la montagne pour recevoir la Parole. Ils ont fabriqué un veau d’or et ils ont commencé à l’adorer là.

Et Aaron dit : « Israël voici, voici l’Eternel ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Egypte ». Ah ! Frères, ce n’est pas lui, mais le peuple lui a dit : Fabrique-nous un dieu qui marche devant nous. Plus tard, les mêmes enfants d’Israël ont commencé à faire des hauts lieux pour adorer d’autres dieux quand ils sont allés s’établir à Canaan dans leur territoire. Ce sont les mêmes enfants d’Israël. Il y a même des rois qui ont pris des dieux étrangers pour les installer dans le Temple de Dieu, à côté de l’arche du Seigneur. Des rois d’Israël ! Qu’est-ce que c’était : l’Association, le mariage, l’abomination établie en lieu saint. Les fils d’Eli en leur temps, avant d’aller faire le sacrifice couchèrent d’abord avec les femmes qui venaient avec leurs animaux, dans le Temple. (1 Samuel 2 :22) Ce n’était pas leurs femmes ! Les femmes des autres, les femmes qui venaient avec leur sacrifice, ils couchèrent avec elles d’abord. C’est ce que l’écriture dit. Avant d’aller faire le sacrifice. Mystère ! Mystère ! Comment est-ce possible ? Une femme vient avec son sacrifice, elle a des péchés, elle vient confesser, et toi tu couches avec elle d’abord avant d’aller immoler son animal sur l’autel de Dieu. Alors que ton père est prophète ! Alors que ton père est prophète d’Israël, sacrificateur d’Israël. Le voyant chez qui Dieu vient. Et tu fais cela. Dans le Message, on voit cela. : les fils de William Branham, quand je parle des fils de William Branham, je ne parle pas de ses enfants dans la chair que je ne connais même pas. Je parle de ses enfants en esprit. Plusieurs serviteurs de Dieu vivent de cette manière. Nous sommes les fils des prophètes. Plusieurs vivent comme les enfants d’Eli. Voyez frères ! Le mystère de l’iniquité est grand. Le diable qui a envahi le Temple de Dieu, qui s’est établi et qui se fait adorer. Il se fait adorer de quelle manière ? Dans la débauche, avec de fausses doctrines, des doctrines qu’on prêche pour soutenir le péché des gens, car l’iniquité est soutenue par des doctrines, des enseignements, par des conceptions de la foi. Et le diable ne peut pas s'asseoir dans le temple de Dieu sans y prêcher ! C'est mal connaître Satan qui prêche lui aussi.

Satan ne peut pas entrer dans le Temple de Dieu et ne pas prêcher ! Il prêche, il a des prédicateurs dans le Message. Il a des prophètes, il prêche, il a tous les ministères dans son camp. Et il prêche en prenant des déclarations de William Branham, en prenant la bible, il prêche. Il prêche et c'est d'ailleurs par les prédications basées sur les déclarations du prophète qu'il arrive à convaincre les gens. Frères, vous voyez ! C'est un mystère. Pourquoi ? Parce que Satan a réussi à entrer dans l'Église, parmi le peuple de Dieu. Quand l'écriture parle du quatrième sceau, Dieu tient compte de cela parce que pour bien comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans l'Eglise, on doit avoir la révélation de 2 Thessaloniciens 2 : Le mystère de l'iniquité. Le diable établi dans l'Eglise. Et c’est cela qui donne la mort. Si l’ennemi est assis parmi nous, nous sommes sous la malédiction et c’est la mort. Amen ! Que Dieu soit béni ! Maintenant, qu'est-ce que le message nous dit ? Là je viens de parler de la conséquence, ou bien si vous voulez de la finalité de ce que le diable a réussi à faire.

Dans notre génération, l'esprit de l'organisation a donc permis à l'ennemi d'entrer dans l'Eglise et de s'asseoir. Maintenant, le message qu'on a reçu est venu pour nous prévenir de ces choses afin que nous prenions nos dispositions pour y échapper. Vous comprenez ? C’est pour cela que le message vient dire : Sortez de Babylone ! Ne touchez pas à ce qui est impur ! Ne touchez pas à ses œuvres pour ne pas avoir part à ses châtiments ! C’est ce que le message dit. J’ai prêché ici sur Apocalypse chapitre 17. J’ai dit que le message dit de sortir de Babylone. Babylone c’est la grande confusion. C’est le Mystère de l’iniquité, le diable établi en lieu saint, trompant le peuple de Dieu, séduisant le peuple de Dieu ; Faisant passer la vérité pour le faux et le faux pour la vérité. Ça c’est le diable. C’est ce qu’il est en train de faire.

A cause de cette situation, dans notre génération beaucoup ont commis le péché contre le Saint-Esprit et sont entrés dans l’égarement. On ne peut pas les ramener à la raison. Il y en a plusieurs comme cela. Tu ne peux pas leur expliquer quelque chose pour qu’ils comprennent. Ce n’est pas possible, parce qu’ils ont franchi le Rubicon, ils ont franchi la ligne rouge. Ils sont entrés dans une dimension où on ne devrait pas entrer. Oui frères ! L’égarement est un processus. Il y a une dimension où on n’entre pas. C’est la dimension où tu commets le péché contre le Saint-Esprit. Tu prends l’œuvre de Dieu pour l’œuvre du diable. Dieu se manifeste, tu le prends pour le diable. Qui peut t’aider ? C’est fini ! Et tu enseignes aux autres à en faire autant, à renier, à combattre l’œuvre de Dieu. C’est fini ! Tu as franchi le Rubicon. Un esprit d’égarement te saisit et t’emmène plus loin, tu ne peux plus te retourner parce que c’est devenu impossible.

La crainte de Dieu n’est plus dans ton cœur, c’est fini. Donc ce mystère de l’iniquité est très important mes bien-aimés frères et sœurs. Aujourd’hui il faut comprendre cela. C’est à cause de cela que dans l’Église, il y a des possessions démoniaques. Des croyants qui sont dans les églises et qui sont possédés par le diable. C’est le mystère de l’iniquité. Est-ce que vous comprenez ? Souvent il y a des frères qui raisonnent, ils raisonnent. On ne raisonne pas ! La bible est claire ! On ne raisonne pas ! Un chrétien peut être possédé aujourd’hui dans notre génération. Possédé par le diable, maitrisé par le diable, enchaîné par le diable, mais il est à l’église tous les jours. Il fait les cultes normalement. C’est un frère, c’est une sœur. On l’a baptisé. Souvent même, il est depuis longtemps dans l’église. C’est pour cela qu’on insiste sur la délivrance ; qu’on conduit le peuple dans le jeûne et la prière. C’est à cause de ces choses frères. Et celui qui ne veut pas prier va périr ! Il va périr !

Paul dit que nous sommes le temple du Saint-Esprit, mais si le temple du Saint-Esprit est occupé ? Oui ! La terre d’Israël était occupée. Les frères sont venus chasser les étrangers pour s’installer. C’est comme cela. Ce sont des choses qui sont dans la bible. Si le temple est occupé par l’ennemi, par l’adversaire, par l’impie, il faut le chasser au nom de Jésus. Et le fait de le chasser ce ne sont pas des rêveries. C’est une démonstration pratique, c’est le combat spirituel réel. Chasser l’ennemi du temple de Dieu, ça engendre le combat spirituel ; Ça engendre la guerre spirituelle et on ne peut pas faire l’économie de cette guerre. Non frères ! Tu ne peux pas dire : je vais mettre cela de côté. Tu ne peux pas mettre la guerre spirituelle de côté, ce n’est pas possible et celui qui ne mène pas ce combat est perdu. Il est perdu, il ne sera pas prêt quand le Seigneur viendra. Il ne sera pas prêt, il faut qu’on vous dise la vérité. Amen ! Tu ne peux pas faire l’économie de ce combat en le repoussant. Tu peux repousser, tu repousses, tu repousses, mais il faut savoir ce qui t’attend. Et si le Seigneur t’a dévoilé un esprit ou bien des esprits qui te combattent, qui sont dans ta vie, il ne faut pas penser que tu vas faire l’économie de ce combat, ce n’est pas possible. Non ! Non ce n’est pas possible !

Tu dois mener le combat pour chasser l’homme impie, chasser le fils de perdition. Et cet esprit, quand il est établi, c’est le péché qui se manifeste : C’est le sommeil, c’est l’assoupissement, la tiédeur. Il est venu dans l’Église pour souiller le Corps de Christ, pour souiller l’Église, pour souiller la vie des croyants. Ce n’est pas pour faire la promotion de la sainteté. Non ! Quand on lit la description de l’Église de Laodicée, on voit bien les conséquences de l’occupation de cet esprit d’iniquité. Si vous voulez voir ses manifestations, le chaos qu’il a créé dans l’assemblée de Dieu, lisez ce qui est écrit dans Apocalypse chapitre 3 à partir du verset 14 et comment le Seigneur a décrit l’Église de Laodicée. C’est la manifestation de ce démon qui est dans le Temple de Dieu. Il a séduit Laodicée. Et le Frère Branham a prêché une église séduite par le monde. A quelle Église pensez-vous ? Les gens n’ont pas compris qu’il parlait de notre église Laodicée.

Quand une femme mariée est séduite par un autre homme, elle est déséquilibrée. Une femme qui vit dans un foyer normal et qui est séduite par quelqu’un d’autre dehors, change de comportement. Elle ne peut pas se cacher, elle peut faire des efforts pour se cacher, mais son mari la connaissant va le savoir. Elle devient bizarre parce que quelqu’un d’autre est en train d’entrer dans sa vie. Elle reçoit des appels téléphoniques, des sms codés. Elle commence à protéger son téléphone pour que son mari ne voit pas ce qui se passe. Elle efface les sms, les appels en absence. Il y a des numéros qui n’ont pas le nom réel de la personne, c’est codé. Mais elle n’écrira par sur le numéro de son amant « mon chéri » sachant très bien que ce n’est pas le numéro de son mari. Il faut qu’elle se cache. Elle va aller mettre un nom inconnu pour faire penser à quelqu’un d’autre, peut-être à un collègue de service…

Et les femmes séduites dehors ont plusieurs manières de faire pour tromper leurs maris. Elles ont des jeux pour tromper leurs maris et c’est ce que l’Eglise fait dans notre génération. L’Eglise est mariée à un autre esprit. Je vous ai dit qu’il y a un esprit qui a été révélé ici dans notre église. On l’a vu comme une femme. Et je vous ai dit qu’on va prier jusqu’à ce que l’environnement change. C’est cet esprit qui poursuit le Message partout où il est prêché. Il veut s’emparer de nous dans le sommeil et l’assoupissement, la tiédeur. Il y a longtemps qu’il combat le message et à chaque fois qu’un groupe émerge, il court après pour le rattraper. Cet esprit n’a aucun intérêt qu’un groupe de croyants dans le Message se réveille. Mais il est arrivé à son terminus. C’est la fin de sa chevauchée. Sa course prendra fin au milieu de nous. C’est le terminus pour lui parce qu’on ne se laissera pas faire. C’est écrit dans la bible. La prophétie est claire. Le Seigneur n’a pas dit que ce démon va triompher. Non ! Certes, il est entré dans le temple de Dieu, mais par le Cri de Minuit, Dieu cherche une nouvelle génération pour le chasser dehors.

Frères, avec nous, c’est son terminus. Regardez dans la bible, depuis la genèse. Il y a des croyants qui mettent fin aux Goliath. Nous sommes de leur race. Amen ! On ne se laissera pas faire. Si tu tombes sur cette race, c’est ta fin. Vous avez vu les vaillants héros de David ! Et aujourd’hui, le Seigneur fait le même travail. Amen ! Quand les espions au temps de Josué ont vu les géants, ils sont venus dire aux frères : Les gens qu’on a trouvé dans le pays sont des géants. On ne pourra pas les combattre. Moïse nous a mis dans un piège, on va mourir. A leurs yeux, nous sommes comme des sauterelles. Ils ont commencé à pleurer. Dieu a dit dans ce cas, vous allez faire quarante ans dans le désert, je vais vous exterminer, mais vos enfants qui n’auront pas peur de l’ennemi prendront possession du pays.

C’est Dieu qui a dit cela. Vos enfants vont entrer, vous ne pouvez pas parce que vous n’avez pas la foi, mais vos enfants vont entrer. Et ceux qui sont nés dans le désert et ceux qui avaient moins de vingt ans au moment des faits sont entrés avec Josué et Caleb après quarante ans. Ils ont marché sous le soleil, sous la pluie. Ils ont tous vu les châtiments de leurs parents, comment ils sont morts, comment Dieu les avait jugés ! Ils ont appris à faire la guerre, à se battre pendant la marche dans le désert. Au moment où les quarante ans sont arrivés, ils étaient prêts à affronter les géants, frères. Amen ! Ils étaient prêts. Et ils étaient obéissants, ils avaient un chef, Josué, qui a dit un jour, après la mort de Moïse : Préparez-vous, on va entrer dans le pays. Josué avait eu le temps encore de s’affermir dans la foi et dans la guerre. Il avait appris beaucoup auprès de Moïse. Il était prêt.

Au bout des quarante ans, ils étaient prêts. Amen ! Caleb a dit à Josué : Moi j’ai encore de la vigueur malgré mes quatre-vingt-cinq ans. J’ai encore de la force. Je suis vigoureux, il ne faut pas penser que mon héritage va rester dans la main de ces gens-là. Je vais aller le prendre ! Donne-moi ma montagne, je vais la prendre. Il a réuni ses enfants, ses fils et a dit : allons ! Dieu est avec nous, allons ! Alléluia ! Quand Dieu est avec toi, le reste ne compte pas frères, parce qu’il n’y a pas plus puissant que Dieu. Si Dieu est avec toi et que tu es dans sa volonté, de quoi as-tu peur ? Cette Jézabel de notre génération est arrivée à son terminus. C’est Jéhu qui avait tué Jézabel. Elle a fait le malin sur Elie : Je le jure, si ta tête reste sur ton cou, c’est que je ne suis pas Jézabel ! Elie a fui pour sauver sa vie parce qu’elle tuait les prophètes de l’Éternel. Élisée non plus ne pouvait pas affronter Jézabel. Moi-même je me suis demandé si Jézabel vivait pendant le Ministère d’Élisée parce qu’on ne parlait pas d’elle. Mais quand Jéhu est arrivé, elle a demandé : Est-ce la paix ? Jéhu ne l’avait même pas écoutée. Dieu lui a dit que l’onction qu’il avait reçue était pour exterminer la descendance d’Achab.

Tous les enfants d’Achab et de Jézabel devaient être tués ! C’était son travail. Il avait reçu l’onction pour cela. Quand il a reçu l’onction, il a commencé à être agité au point que son travail a commencé aussitôt. Il a commencé à tuer tout ce qui était de la postérité d’Achab. C’est Dieu qui avait donné l’ordre. Amen ! Quand le serviteur d’Élisée lui a donné l’onction, ses compagnons lui ont demandé ? Pourquoi ce chien est-il venu te voir ? Il a répondu, Il m’a parlé de telle et telle manière et il m’a oint roi d’Israël. Aussitôt, ils sont partis et le jugement avait commencé contre la maison d’Achab. C’est l’onction qui marque le terminus. Pour tuer Jézabel, il y a une onction pour cela. N’importe qui ne tue pas Jézabel ; n’importe qui n’affronte pas Jézabel, il y a une onction pour cela. Amen !

Quand cette onction est là, c’est suffisant. Je me souviens d’une année où notre frère Zahui qui vient prêcher ici, nous avait dit que le Seigneur leur a dit qu’on devrait affronter l’esprit de la vierge Marie mais qu’on n’était pas encore prêts. Préparez-vous ! Vous allez l’affronter ! L’esprit de la vierge Marie est un dieu ? Qui sait que c’est un dieu ? C’est une déesse et elle a une armée dans les nations. L’onction du message du temps de la fin a été suscitée pour juger tout ce genre d’esprit. Des esprits qui forcent dans l’Église, qui ont bâti leur royaume à côté du Royaume de Dieu et qui sème la confusion dans la chrétienté.

Ils prennent le Nom du Seigneur ; ils prennent la bible pour mentir, pour raconter des histoires, pour chercher de l’argent, la popularité, pour s’organiser. A cause d’eux, ceux qui cherchent Dieu ne savent même pas par où passer. Ils ne savent pas par où passer ! Souvent je regarde des témoignages des arabes qui croient dans les pays musulmans. Ils disent qu’ils sont chrétiens, mais quel genre de chrétien ? Ils sont Coptes par exemple. Chrétien copte c’est quoi ? On ne sait pas. Quel chrétien êtes-vous ? Et pour cela on les persécute.

Donc l’onction du temps de la fin dans notre génération a pour mission aussi de juger Jézabel, la prophétesse de Babylone. Et il y a des croyants qui vont se lever dans cette génération, revêtus de cette autorité pour faire ce travail. Quand on sort de Babylone, c’est pour aller s’apprêter pour revenir contre Babylone. Et j’ai prêché ici que l’ouvrage de Babylone n’arrivera pas à sa fin. Il y a une pierre, une petite pierre qui va se détacher et qui va faire tomber toute la construction. Daniel a vu cette petite pierre qu’on ne considérait pas, qui a frappé la statue et qui l’a fait tomber. Elle a été ébranlée. Amen ! Et puis la pierre a grossi. Cela a pris toutes les nations, c’est le royaume de Dieu. C’est Christ, Christ dans son royaume. Amen ! Christ dans ses membres, Christ dans sa manifestation réelle vivante. Alléluia ! Que Dieu soit béni ! Donc l’une des connections les plus importantes au-delà de la question de la mort, de tout ce qu’on voit dans le monde, c’est la prise de l’Eglise par le diable, et le combat que l’Eglise mène pour le mettre dehors.

Et c’est le message qu’on a reçu, parce que je vous ai dit qu’on est dans l’âge de l’aigle. Le message qu’on a reçu de l’aigle, l’esprit prophétique met une église en mouvement pour faire ce travail : c’est une VISION, c’est la finalité. Que Dieu soit béni ! Donc les passages par exemple concernant le message du temps de la fin, vous les connaissez déjà : C’est Malachie 4 :1-6. Voici ce qui est écrit au verset 5 : « voici moi-même je vous enverrai le prophète Elie, avant la venue du jour de l’Eternel, jour grand et redoutable ». Vous devez savoir qu’on est dans un temps de jugement. Actuellement, le monde est dans un temps de jugement. Nous sommes dans un temps comme au temps de Noé. Au temps de Noé, il y avait un jugement qui était suspendu sur la terre. Donc Dieu a suscité l’arche pour sauver ceux qui devaient être sauvés. Dans notre génération aussi il y a un jugement qui est suspendu. Le jour du jugement, c’est ce que l’écriture appelle le jour de l’Eternel. Dans le jour de l’Éternel, on a plusieurs périodes. C’est un jour de jugement pour certains et un jour de vengeance pour Dieu. C’est un jour dans lequel Dieu va se révéler comme le Juge. Amen ! Il va détruire le monde et ses méchants. Sa colère va se manifester, se révéler dans les nations mais ce côté de Jugement a été mis en veilleuse et il a fait venir un message pour nous faire sortir avant. Amen !

Je vous enverrai Elie le prophète avant la venue du jour de l’Eternel, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants. Jean-Baptiste a fait le travail d’Eli en ce qui concerne l’avènement du Messie, le Christ. Et dans notre génération comme je l’ai dit souvent, c’est le prophète William Branham qui pendant le réveil des États-Unis a été visité en 1933. *J’ai prêché ici dans cette église l’appel de 1933. Vous vous en souvenez ! Voilà l’appel de 1933. C’est là qu’il lui a été dit : « de la même manière que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de ma première venue (ou bien annonciateur de ma première venue) tu es envoyé avec un message qui va préparer ma seconde venue ».

C’était en 1933, précisément le 11 Juin. C’est à partir de cette parole qui a été adressée publiquement devant plusieurs personnes au cours d’une séance de baptême que nous tirons l’appel de William Branham, dans sa relation avec Malachie 4 :5. Amen ! Et le Ministère de ce prophète avait pour BUT de ramener le cœur des chrétiens à Jésus-Christ dans notre génération, parce que Dieu savait que nos cœurs seraient mariés à l’esprit dont on parle maintenant : L’esprit religieux, l’esprit de l’organisation qui associe le monde, la mondanité à la foi chrétienne. Amen ! Dieu savait le plan de Satan, Il savait qu’il y aurait une déviation. Il savait qu’il y aurait le mystère de l’iniquité établi dans le lieu saint. Dieu savait cela. Donc pour aider l’Église, Il a envoyé un message pour ramener nos cœurs à Christ, et celui qui a son cœur ramené à Christ est sorti de Babylone. Il sort du péché. Amen ! Il sort de la mondanité parce que qu’il est écrit que : celui qui est ami du monde est ennemi de Dieu. Or dans notre génération, l’esprit de l’iniquité a fait en sorte que les chrétiens soient devenus amis du monde. C’est cela qu’on voit. On trouve les pantalons chez les femmes dans le monde, on les retrouve dans l’Église. On trouve l’impudicité, l’adultère dans le monde, on les retrouve dans l’Église. C’est pour cela qu’il y a des divorces dans l’Église.

Les chrétiens divorcent, ils ne peuvent pas se supporter. On trouve la haine, le mépris dans le monde, on retrouve cela à l’Église. Les frères ont du mal à s’aimer. L’amour s’est refroidi. Donc, dans l’Église il y a beaucoup de problèmes entre les croyants, des inimitiés entre les serviteurs de Dieu qui se séparent. Il y a des chrétiens qui restent des années sans se saluer, sans se dire bonjour, même des couples. Et puis chacun prie de son côté. Voyez ! Vous ne voyez pas ces mystères-là ? C’est vrai, c’est un mystère ! Ah c’est un mystère. Une année, ça doit être en 2001, si ma mémoire est bonne, j’ai haussé le ton sur ma femme. J’ai osé le faire. Cela n’a pas plu à Dieu et Il m’a repris dans la nuit. Il m’a crié dessus. Je tremblais parce que sa Parole a retenti comme un coup de tonnerre. Je me suis réveillé en tremblant. Est-ce que vous comprenez ? Mais il y a des chrétiens qui peuvent se séparer de leur femme, de leur mari pendant des mois, pendant des années. Je connais un frère qui a abandonné sa femme pour aller en Europe. Il est là-bas. Cela doit faire maintenant une dizaine d’années.

Il a fait un enfant qu’il n’a même pas vu grandir. Une fois je l’ai eu au téléphone et je lui ai demandé : est-ce que tu te rends compte de ce que tu fais ? Et puis c’est lui qui me parle du serviteur fidèle et prudent, de frère Franck. J’avais envie de lui dire : mais tu es fou ! Je ne comprends pas les frères. Mais c’est un mystère ! Je me demande s’il a communion avec Dieu. C’est un problème, le mystère de l’iniquité. Méditez bien cela ! Méditez bien ! Méditez bien cela. Le temple de Dieu est occupé, le cœur est mort. Le cœur est mort et la crainte de Dieu n’est plus là, car on pose des actes qui tuent la communion avec Dieu. Mais quand le cœur est mort là, on s’en fou. Le cœur est devenu froid.

C’est écrit dans Matthieu. Jésus a dit : « à cause des progrès de l’iniquité, l’amour du plus grand nombre va se refroidir ». (Matthieu 24 :12) Ce sont les prophéties. L’homme impie, le fils de perdition assis dans le temple de Dieu fait un travail. Il met le cœur à mort. Quand le cœur est mort, il n’y a plus la crainte de Dieu. Un pasteur peut aller chercher les femmes des autres et venir avec sa bible prêcher le lendemain.

Il peut avoir une femme dehors avec des enfants à l’insu de la communauté. Il peut venir à la chaire, insulter certains membres de la communauté, parler d’eux dans toute la prédication et aller s’asseoir. Tout cela se passe sans problème. Faire des querelles à la chaire, comme on veut, attaquer tout le monde, sans soucis, sans excuse parce que le cœur est mort : c’est l’iniquité. C’est-à-dire qu’on est tellement enveloppé dans le mal qu’il n’y a plus de sentiments spirituels, il n’y a plus la crainte de Dieu. Ce sont les prophéties bibliques qui s’accomplissent. Jésus a dit que ça allait arriver ainsi. C’est pour cette raison qu’on conduit l’église dans le jeûne et la prière pour que chacun retrouve la sensibilité spirituelle ; Que le cœur soit à nouveau sensible et soit à nouveau ramené dans la crainte de Dieu, parce qu’une église qui ne craint pas Dieu ne peut pas avoir la victoire. Ce n’est pas possible ! Jésus nous a enseigné les choses clairement.

Le quatrième sceau est un grand mystère. La mort cohabite avec la vie côte à côte. L’ivraie et le bon grain cohabitent côte à côte dans le même champ. C’est le FLOU, la CONFUSION. On regarde, mais on ne voit pas bien. On ne comprend pas bien. On examine et réexamine des situations, des comportements mais on ne comprend pas. La chose n’a ni queue ni tête, on ne comprend pas. Mais comment cela peut-il se passer dans l’Église ? On reste dans l’étonnement et on observe. Mais ça se passe et ça donne des maux de tête. C’est le mystère de l’iniquité et le diable a réussi à conquérir plusieurs Temples de Dieu parmi nous. Quand je parle de plusieurs Temples de Dieu, je parle de vous et moi ! Alléluia ! On doit prier frères, on doit jeûner, mener les combats nécessaires pour retrouver la sensibilité du Saint-Esprit, pour sortir de la confusion. Aujourd’hui, on peut boire la souillure, l’impureté sans qu’il y ait quelque chose qui nous bloque, mais on est marié au monde, marié à ses œuvres et à ses manifestations.

C’est le quatrième sceau, le mystère de l’iniquité. Et des gens qui font des miracles et des prodiges au nom de Jésus sont dans ces choses. Quand on voit leurs œuvres, on a envie de dire que c’est de Dieu. Les paralytiques marchent, c’est concret. Mais quel est le message qui est derrière tout cela ? Pour moi, un prophète authentique aujourd’hui doit avoir la compréhension des sept sceaux. Un prophète, un vrai doit être connecté à l’esprit d’Elie dans notre génération. Il doit avoir la vision de l’aigle. Avant de faire des miracles, de ramener les morts à la vie, il faut avoir la vision de l’aigle, il faut montrer aux gens la différence entre le vrai et le faux. Tu n’arrives pas à ramener les cœurs des chrétiens à Christ et tu fais des miracles ! Tu fais des miracles et puis dans ton église, les jeunes filles viennent en caleçon, en pantalon, elles ne savent pas s’habiller ! Avec plein de maquillage – les maquillages, c’est Jézabel ! On est chez le prophète. Et elles font beaucoup d’offrandes, mais leur argent est pourri parce que la source est impure. Et elles mettent cela dans le tronc : Pasteur prie pour moi ! Homme de Dieu, prie pour moi ! Serpent, vipère, python, fils de perdition, esprit de Juda. Il n’avait pas peur, Juda. Jésus était là et il prenait l’argent dans la bourse. Il s’en fichait. Il prenait l’argent dans la bourse. Jésus a dit : « vous ne pouvez servir Dieu et Mammon ». C’était aussi pour Juda cette prédication. Pour lui dire : fais attention, Je te vois. Il l’appelait mon ami. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. Il a prêché tout cela et Juda était là.

A un moment donné, une sœur bien inspirée est venue avec un parfum de grand prix. Elle l’a répandu sur le Seigneur : c’était une scène prophétique, une scène inspirée par l’Esprit de Dieu qui annonçait la mort du Seigneur. Les apôtres ont dit : mais ce parfum est un parfum de grand prix. On aurait pu vendre cela et prendre l’argent pour aider les pauvres. Mais comment a-t-elle pu le gaspiller ainsi ? Ah bon ! Parce qu’elle le gaspille en le répandant sur la tête du Seigneur ? Jésus a dit : « vous avez les pauvres avec vous, mais moi, vous ne m’avez pas toujours. Elle a embaumé d’avance mon corps, partout où la parole sera prêchée on parlera de son action ». Amen ! Ils n’avaient pas le discernement, donc ils ne comprenaient pas les choses.

Aujourd’hui c’est pareil. L’argent a pris la place de Dieu dans l’Eglise. L’amour de l’argent a pris la place de Dieu dans l’Eglise. Dans la vie de beaucoup de chrétiens, c’est l’argent d’abord. Vous pensez que vous allez avoir des millions et ces millions vont vous aider à servir Dieu ? C’est faux ! On sert Dieu avec la puissance de Dieu, avec la parole de Dieu, avec l’onction du Seigneur. Ce n’est pas avec l’argent. Dans cette église n’attendons pas l’argent pour servir le Seigneur frères. N’attendons pas ! Il ne faut pas dire : frères, je veux les moyens d’abord. Quels moyens ? Faisons l’œuvre avec le peu que nous avons. Dieu va agir. Amen ! Dieu va agir. Mais l’argent a pris nos cœurs parce que le mystère de l’iniquité qui est ici se trouve dans les questions d’argent.

Quand les anglais parlent de l’argent, c’est avec beaucoup de passion. L’argent ! Tout est de l’argent. Tu vas aux États-Unis, tout est de l’argent. Tu vas en Europe, tout est de l’argent. Tu arrives en Afrique, tout est de l’argent. L’argent a pris le cœur de l’Église, le cœur des chrétiens et beaucoup vont à l’Eglise pour être bien socialement. Ils pensent que c’est à l’église qu’on peut avoir cela. Non, non, non si vous voulez être bien socialement allez dans les clubs, dans les sociétés secrètes. Il y a des clubs qui vont vous dire comment avoir l’argent. Si tu rentres là-bas, après six mois seulement tu auras de l’argent. Quelqu’un m’a raconté l’histoire d’un monsieur qui partait voyager avec sa voiture. Il rencontré un jeune homme garé au bord de la route en train de pleurer, pleurer…Un jeune homme. Il lui a demandé s’il pouvait l’aider, mais le jeune homme a dit non. Monsieur, qu’est-ce que vous avez ? Est-ce que je peux vous aider ? Il dit non, vous ne pouvez pas m’aider. Mais comment ça ? Mais tu es garé là en train de pleurer…Le jeune lui a dit : vous ne pouvez pas m’aider parce que j’ai vendu mon âme au diable et le jour de ma mort est arrivé. Il a vendu son âme au diable pour avoir de l’argent. Vous connaissez l’esprit des brouteurs d’aujourd’hui. Ils ont de l’argent en vitesse, ils en profitent à la folie et ils meurent quelque temps après.

C’est un contrat passé avec le diable. Il a vendu son âme au diable pour avoir l’argent. Et le diable lui a donné beaucoup d’argent, mais il lui a aussi donné un délai pour vivre, pour en profiter. Il était à côté de sa grosse cylindrée en train de pleurer. Il pleurait, pleurait, pleurait et personne ne pouvait l’aider. Il l’a regardé et a continué son voyage la mort dans l’âme parce qu’il ne pouvait rien faire pour lui. Il a continué son chemin. Il aurait fallu peut-être un pasteur, un serviteur de Dieu pour l’aider. Je ne sais pas ce qu’il est devenu après. Vous voyez, aujourd’hui nos jeunes frères font ces choses. En fait, ils ne croient pas les féticheurs quand ceux-ci leur disent qu’ils vont avoir de l’argent mais qu’après ils vont vite mourir. Ils se disent que le moment venu, ils vont échapper parce qu’ils ne connaissent pas la puissance de Satan. Ils ne connaissent pas le diable.

Si quelqu’un peut te sortir des mains du diable, c’est Jésus-Christ seul, ce n’est pas un autre marabout ou un autre féticheur, ce n’est pas possible. Non ! Et ça se voit. Il y a pleins d’histoires de ce genre au Nigéria, en Côte d’Ivoire. Beaucoup d’histoires comme cela. Des gens qui ont vendu leur âme au diable. Ils se laissent tromper, mais ils oublient qu’il y a une seconde mort. Quand tu disparais physiquement, tu attends la seconde mort, le feu éternel, la séparation totale d’avec Dieu. Et en te donnant toutes ces choses, le diable voit ta seconde mort et non ta disparition physique. Il voit ta condamnation éternelle.

Frères, le monde d’aujourd’hui est terrible. Mais faisons un effort pour sortir du mystère de l’iniquité. Que nos cœurs soient à nouveau sensibles parce que le message nous ramène à Jésus. Le message nous ramène à Jésus. Quand l’écriture dit d’être ramené, ça veut dire que tu es allé loin de Dieu. Et au temps du Seigneur, les juifs étaient allés loin. Il fallait qu’ils soient ramenés. C’est pareil aujourd’hui, on est allé loin ; on doit être ramenés. Le cœur doit être à nouveau sensible. Alléluia ! Que Dieu soit béni ! Donc mes biens aimées frères, la question du quatrième sceau renferme un élément important : C’est le mystère de l’iniquité, le diable prenant le pouvoir sur les croyants du fait de leur mariage avec la mondanité. Amen ! Pour sortir de là il faut briser tous les liens de péchés, d’abomination. Il faut sortir de Babylone, il faut revenir à l’Evangile. L’Evangile tel qu’il a été prêché par le Seigneur Jésus. C’est très simple. L’Evangile est très simple. Amen ! Ce n’est pas compliqué frères. L’Evangile est très simple. Lisez le Sermon sur la Montagne, Matthieu chapitres 5, 6 et 7. Lisez et vous allez comprendre ce que c’est que l’Évangile Vrai et Pur. Quand Jésus parle, c’est clair, c’est limpide, c’est propre. Tu n’as pas besoin d’interpréter de mille manières. C’est clair. Et les séances de prières qu’on va avoir à partir de demain, c’est de cela qu’il s’agit : que nos cœurs soient ramenés à l’Evangile. Un chrétien n’a pas d’ennemi. Alléluia ! Notre ennemi est unique : c’est Satan avec tous les esprits qui travaillent avec lui. On n’a pas d’autres ennemis. Amen ! Ce qu’on doit au prochain, c’est l’amour, c’est ce que la bible nous demande. Ne laissons pas nos cœurs être refroidis à cause des progrès de l’iniquité, à cause des progrès du péché. Que Dieu soit béni ! Je vais m’arrêter.

On va lire le cinquième sceau. Je vais m’arrêter là et on aura le temps de continuer. Amen ! J’espère que vous n’êtes pas fatigués. (Apocalypse 6 :9-11) : « quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage rendu. (Amen !) Il criait d’une voix forte, jusqu’à quand maître Saint et Véritable tardes-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore jusqu’à ce que soit au complet leurs compagnons de service et leurs frères qui allaient être mis à mort comme eux. ».

Ça c’est le cinquième sceau. Le cinquième sceau n’est pas compliqué, c’est juste une présentation. Le cinquième sceau est ouvert, vous voyez la différence. Je vais vous montrer quelques petites différences. Dans les quatre premiers sceaux vous avez vu que, à chaque fois, il y a un cavalier qui sort. Et dans le quatrième sceau il se nomme la mort. Et puis vous voyez que dans les quatre premiers sceaux, à chaque fois, il y a un être vivant qui vient et qui interpelle Jean. Jean est le symbole de tous les messagers dans chaque âge qui sont appelés à recevoir l’esprit du moment pour conduire l’ensemble dans la vision de Dieu. Il est aussi le symbole de toute l’Eglise, c’est vous et moi. Et les êtres vivants représentent le plan de Dieu. Pour le quatrième sceau, c’est l’aigle. Qui ouvre le sceau ? C’est l’Agneau de Dieu parce que c’est Lui qui a vaincu. C’est l’Agneau qui ouvre les sceaux à chaque fois. Quand l’Agneau ouvre le sceau, l’être vivant dit à Jean : viens ! Regarde. Ça veut dire quoi ? L’Agneau ouvre le Sceau, mais l’être vivant, c’est l’esprit de la génération qui fait voir, qui fait comprendre la vision, le mystère qui est à l’intérieur du sceau à toute l’Église. Amen ! Pour nous, c’est l’AIGLE, l’esprit de prophète, c’est lui qui voit la vision qui est dans le sceau.

Par contre, vous voyez qu’à partir du cinquième, il n’y a plus d’être vivant parce qu’il n’y a plus rien à voir. Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel des âmes, les âmes de ceux qui avaient été égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage rendu. ‘‘Ils criaient d’une voix forte, jusqu’à quand maître Saint et Véritable tardes-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?’’.

Ici, il y a ceux qui ont été victimes des persécutions, ceux qui sont morts au Nom du Seigneur depuis le commencement des âges de persécution et qui ne ressuscitent pas pour l’enlèvement. Une fois au complet avec ceux de la grande tribulation, ils ressuscitent au chapitre 20 d’Apocalypse : Et je vis des trônes, et ils étaient assis dessus et le jugement leur fut donné et les âmes de ceux qui avaient été décapités pour le témoignage de Jésus et pour la parole de Dieu et ceux qui n’avaient pas rendu hommage à la bête ni à son image et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main ; et ils vécurent et régnèrent avec le Christ mille ans : le reste des morts ne revinrent pas à la vie. (Apocalypse 20 :4-5)

Je vous ai dit qu’il y a eu une tribulation de dix années dans l’empire romain. Après, il y en a encore eu beaucoup pendant tout le Moyen-Âge, pendant le règne de l’Église catholique. Les gens parlent de soixante-huit millions de martyrs. Les martyrologues peuvent mettre beaucoup de gens dedans, mais Dieu sait parmi ceux qui sont mort, quels sont ceux qui lui appartiennent, ceux qui sont morts pour la cause de Christ, pour le témoignage de Christ. Donc après que le Seigneur ait fini de présenter ce qui se passe dans notre temps, Il montre à Jean dans une autre vision tous ceux qui sont morts pour la cause du Seigneur. Ils sont devant l’autel, ils ont une robe blanche et ils réclament justice. Le sang des saints parle. L’écriture dit que le sang d’Abel parle, donc leur sang parle, ils réclament justice, ils veulent que Dieu les venge. *Pourquoi ont-ils été tués à cause du Nom de Seigneur durant tous les âges de l’Eglise ? Ils sont morts à cause du témoignage de Christ et ils réclament justice.*

Vous voyez que le monde n’est pas en sécurité ! Pourquoi ? parce que le sang des saints parle, il parle contre le monde, il parle contre Babylone. Le sang des saints parle contre le monde, contre le diable. Le sang de tous nos frères qui sont morts à cause du témoignage du Seigneur accuse le diable et le monde devant le Seigneur. Quand est-ce que tu vas nous venger ? Venge-nous ! Venge notre sang ! Et puis quelqu’un a dit : Attendez ! Attendez un peu parce qu’il y en a d’autres qui doivent mourir encore, on doit les tuer à cause du témoignage. Donc attendez, quand ils seront mis à mort, alors on va vous venger ! Ceux qui doivent mourir encore arrivent. Ils arrivent. Parmi nous, il y en a qui vont mourir pour la cause du Seigneur, parce que le réveil engendre des problèmes, des persécutions et des tribulations. Alléluia ! ‘‘Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux et il leur fut dit de se tenir en repos jusque quelque temps encore ; jusqu’à ce que soit au complet leurs compagnons de service et leurs frères qui allaient être mis à mort comme eux’’. Cela a veut dire que les martyrs ne sont pas finis. Il y en a encore devant. Ce n’est pas Etienne seulement. Amen ! Ce n’est pas Marc seulement. Ce ne sont pas tous ceux qui sont morts pendant les dix années de persécution, ceux qu’on a tués dans l’inquisition, tous ces gens qui sont morts.

Même récemment dans certaines localités du monde, on a tué des chrétiens et on les tue encore. Dans les pays arabes, musulmans, les chrétiens meurent à tout moment. Ceux qui veulent marcher vraiment avec Dieu meurent, ils ne sont pas en sécurité. Et quand vous allez recevoir la distinction de Dieu, chacun conduit par l’Esprit ira son chemin faire l’œuvre de Dieu. Et dans cette situation, sur le terrain, il pourrait rencontrer la mort. Il y a des apôtres, qui sont allés en Afrique et qui ont rencontré la mort. Il y en a qui sont allés dans plusieurs localités en Europe, plusieurs villes, plusieurs régions et ils ont rencontré la mort. Voilà en Asie, en Inde. Durant tous les âges cela s’est passé ainsi. Donc le Seigneur est en train de dire à ces gens qui réclament vengeance actuellement d’attendre. Leur sang parle. Dieu leur dit : attendez, attendez parce que le nombre des martyrs n’est pas complet. Vous allez le voir, si on continue la lecture. On va le lire dans le sixième sceau.

« Je regardai quand il ouvrit le sixième sceau, il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme des figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous loin de la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau : car le jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » (Apocalypse 6 :12-17). Amen !

J’ai dit tout à l’heure dans Malachie 4 qu’il y a une colère de Dieu qui est suspendue sur la terre. Ici quand on ouvre le sixième sceau, cette colère de Dieu a commencé à se manifester. Maintenant il y a quelque chose qui se passe. (Apocalypse 7:1-3) : « Après cela (toujours dans le sixième sceau), je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre ; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu’il ne souffle point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre. Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant ; il criait d’une voix forte aux quatre anges à qui il avait donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit : ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. ».

Vous allez voir qu’après, ils ont marqué tous ceux qui doivent être sauvés parmi les juifs, c’est-à-dire que la colère de Dieu a été suspendue le temps que soient marqués les juifs, les cent quarante-quatre mille. Mais à quel moment est-ce que les juifs sont marqués ? Je pense que c’est après la prédication des deux témoins, dans la première moitié des 3 ans et demi des sept ans impartis aux juifs. Cela veut dire que cette annonce de la colère de Dieu arrive après l’enlèvement, à la fin de la prédication des deux témoins. (Apocalypse 11 : 7-14) Nous allons actuellement vers ces choses.

En ce qui nous concerne, Dieu va se révéler en nous, Il va manifester sa puissance dans l’Église-Épouse. Et l’Épouse rendra un témoignage pour appeler les derniers au salut, à la vie éternelle avant l’enlèvement. Amen ! C’est ce qui nous attend, c’est notre avenir. Je nous parle de notre avenir, de ce qui nous attend. Et pendant ce témoignage, il y en a qui vont mourir en martyrs. Qu’on le veuille ou pas, ça va arriver. Tu ne peux pas aller combattre Allah ou la vierge Marie ou un quelconque dieu dans ce monde avec les applaudissements de leurs adeptes. Ils vont réagir ! Si certains t’applaudissent et rendent gloire à Dieu pour leur délivrance, d’autres vont te combattre. C’est comme cela. Et tout prophète ou serviteur de Dieu qui se présente aux gens avec un message est combattu. Il y en a qui meurent en martyrs durant le témoignage.

Après l’enlèvement, il y a la grande tribulation. J’ai prêché ici : Ceux de la grande tribulation. Amen ! Pendant la grande tribulation qui va durer trois ans et demi encore, ils vont tuer beaucoup de chrétiens et de juifs. La bête va mettre beaucoup de chrétiens à mort. C’est écrit ici au verset 9, après qu’on ait marqué les juifs.

9 Après cela je regardai, et voici une grande foule que nul ne pouvait compter de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. Et criaient d’une voix forte, en disant : Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l’Agneau. Et tous les anges se tenaient autour du trône, des vieillards et des quatre êtres vivants ; ils se prosternèrent sur leur face devant le trône, et ils adorèrent Dieu, en disant : Amen ! La louange, la gloire, la sagesse, l’action de grâces, l’honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles ! Amen ! Et l’un des vieillards prit la parole et me dit : ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venu ? Je lui dis : Mon Seigneur, tu le sais. Et il me dit : ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau. C’est pour cela qu’ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. (Apocalypse 7)

Vous voyez dans le cinquième sceau, ceux qui ont été présentés, les martyrs qui disaient à Dieu : quand est-ce que tu vas nous venger ? Il a dit attendez ! Maintenant ceux qui devraient compléter le nombre des martyrs dont il est parlé sont là dans le chapitre 7. Les cent quarante-quatre mille hébreux, les enfants d’Israël et ceux de la grande tribulation qui seront tués aussi. J’ai prêché ici : Ceux de la grande tribulation, en trois séances. Amen ! Donc ils vont compléter ces martyrs qu’on a vus dans le cinquième sceau. N’oubliez pas que lorsque le frère Branham prêchait sur le cinquième sceau, il a montré que ce sceau concerne uniquement les hébreux, croyants dans l’Éternel Dieu qui ont été tués pendant les âges à cause de leur foi et de la parole de Dieu. Ces âmes sous l’autel réclament vengeance, mais il leur est demandé d’attendre que leurs frères juifs et chrétiens qui vont être tués pendant la grande tribulation complètent leur nombre avant que Dieu ne les venge. Frère Branham n’a pas fait mention des autres martyrs dans ce sceau. Le plus important, demeure ce que les martyrs ont en commun, qu’ils soient juifs ou chrétiens : la parole de Dieu et la foi. Dieu vengera tous les martyrs. Il est écrit qu’Il vengera ses prophètes.

Cette vengeance commence dans le septième sceau. Vous allez voir maintenant dans le septième sceau, quand il est ouvert, le trône de grâce devient le trône de Jugement, ce qui veut dire que Dieu ne reçoit plus de prière, c’est fini parce que l’ange qui détenait l’encensoir pour recueillir les prières a recueilli les dernières prières, a rempli l’encensoir des braises de l’autel et a répandu cela sur la terre. Pour tous, c’est fini, c’est le feu du jugement. Amen !

Dans Apocalypse 8:5 on lit :

l’ange prit l’encensoir, le remplit du feu de l’autel, et le jeta sur la terre. Et il y eut des voix, des coups de tonnerre, des éclairs, et un tremblement de terre. Et les sept anges qui tenaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner.

Chaque trompette annonce un jugement. On verra cela dimanche prochain, Dieu voulant. Amen ! Donc vous voyez que le plan de Dieu est clair. C’est comme une voiture dans laquelle on est montés, qui a démarré et qui nous emmène. Qui est le Chauffeur de cette voiture ? C’est Jésus. C’est lui le Chauffeur. Celui qui trouve que c’est trop dur peut descendre, il n’y a pas de problème, mais nous on ne descendra pas. On ne descendra pas, on ira jusqu’au bout. Celui qui veut descendre peut descendre, mais nous avec la lumière qu’on a, on ne descend pas. On va aller jusqu’au bout. Donc c’est un plan, c’est un programme. C’est pour cela que la prophétie que j’ai lue ici, de 1916 a dit que le plein salut sera accompli dans les sceaux. Quand les sceaux seront ouverts, alors le plein salut sera révélé, manifesté et nous y sommes. Et le message nous a montré qui est le diable et qui est Jésus. Chacun choisit son camp en connaissance de cause. Amen ! Voilà, il n’y a pas de demi-mesure.

L’esprit religieux est au milieu. Quand vous voyez Jésus d’un côté et Satan de l’autre, au milieu il y a l’esprit religieux. Maintenant ceux qui ne voient pas clair se retrouvent au milieu et ils pensent qu’ils sont en Christ. Est-ce que vous voyez ? Ils sont là, quelque part au milieu et ils pensent qu’ils sont en Christ. Mais il y a deux camps, il n’y en a pas trois. Jésus a dit qu’il y a deux voies, il n’y en a pas trois. Il y a une petite voie, un chemin resserré que tout le monde ne voit pas et il y a une grande voie, une voie large où tout le monde marche. Que Dieu soit béni ! Donc je pense que j’ai assez parlé, je vais m’arrêter là. On va continuer dimanche prochain. Vous devez donc savoir que le quatrième sceau est le sceau le plus dangereux, parce que la couleur du cheval est un mélange de stratégie. C’est le mélange du blanc, du rouge et du noir. Ça donne la couleur pâle, la couleur religieuse de la mort et de la perdition. Et dans notre génération, le diable a mis tout son dévolu sur l’Église pour emporter le maximum de personnes dans la perdition. Il associe toutes les stratégies auxquelles il a eu recours dans les autres âges pour avoir les chrétiens. Dans le camp de Jésus aussi, il y a une association de stratégies. L’esprit de Lion, de Veau et d’Aigle nous accompagne. L’esprit missionnaire est aussi avec nous, avec une pleine révélation des Ministères de la Parole qui va voir le jour dans le Ministère de l’Épouse pour faire éclater à nouveau la gloire de Dieu dans les nations. Que Dieu soit béni. Nous allons nous remettre entre les mains du Seigneur.