Publication: 18 octobre 2019
Temps de lecture: ~ 30 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le nom de Jésus

Nous remercions encore le Seigneur ce matin. On va lire la Parole de Dieu. Hier nous avons entendu qu’on est toujours appelés à faire un choix. Vous serez toujours placés devant un choix à faire. Ce sera la voie de Dieu ou bien la voie de l’ennemi. Ce sera toujours comme ça. On est appelés à toujours choisir la voie de Dieu, parce que c’est sur la voie de Dieu qu’on a le bonheur et la paix. Ce matin j’ai une chose importante à vous dire et il est bien que chacun de nous saisisse cela. Ce sont des choses que nous savons déjà, mais quand Dieu parle de cela aujourd’hui, il faut essayer de comprendre ce que ça veut dire. Alors on va lire dans Philippiens chapitre 2, à partir du verset 5 voilà ce qui est écrit :

5Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6qui existait en forme de Dieu n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, 7mais il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes.

La bible dit que Jésus-Christ existait en forme de Dieu. Il était au ciel, et un jour Il s’est dépouillé de sa gloire pour prendre la forme d’un serviteur. Il est devenu semblable aux hommes et Il a paru comme un simple homme, Il s’est humilié lui-même et s’est rendu obéissant jusqu'à la mort, jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi Dieu l'a souverainement élevé. Dieu a élevé Jésus. Il lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin que, au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre, sous la terre, 11et que toutes les langues confessent que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Amen. Nous allons lire dans Apocalypse chapitre 5. Ce texte qu’on va lire dans Apocalypse est très important. C’est un texte qui montre ce qui s’est passé au ciel après la mort de Jésus, quand Il est monté au ciel pour présenter son sacrifice. Jésus est mort sur la croix et Il a été enterré dans un tombeau. Et le troisième jour, Il est revenu à la vie, Il est apparu à Marie et à Marthe, le même jour, Il est monté au ciel. Et quand, Il est monté au ciel, Il est allé faire quelque chose. C’est ce qu’Il est allé faire là-bas qui est écrit dans Apocalypse chapitre 5 qu’on va lire. À partir du premier verset il est dit :

1Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit au dedans et en dehors, scellé de sept sceaux.

Amen ! Auparavant, les livres n’étaient pas imprimés et reliés comme ceux qu’on voit de nos jours. C’étaient de grandes feuilles sur lesquelles on écrivait et qu’on enroulait pour les fermer. On faisait des rouleaux avec ces feuilles et pour les tenir fermés on les attachait. Certains rouleaux étaient scellés.

Pour lire dans le rouleau, il fallait d’abord le délier et le dérouler jusqu’au bon endroit, comme dans nos livres actuels où on cherche la bonne page. On a donc attaché et scellé le livre avec 7 sceaux. Amen ! Donc c’est ce livre qui était dans la main de celui qui était sur le trône. C’était le livre du plan du salut de Dieu. Alors que toute la création était perdue, Dieu a mis en place un plan pour la sauver, pour la racheter parce qu’il y a eu la chute dans le jardin d’Éden. Donc, Celui qui était assis sur le trône cherchait quelqu’un pour prendre le livre, l’ouvrir et lire ce qui est écrit dedans afin qu’on écoute et qu’on soit sauvés. Amen ! Alors il dit :

2Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ?

C’était une grande question qui avait été posée dans le ciel et sur la terre ! : « qui est digne ? »

3Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre et le regarder. 4Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder. 5Et l'un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et les sceaux. 6Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. 7Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.

Personne ne pouvait s’approcher de Dieu et prendre le livre. Mais l’agneau de Dieu s’est approché et a pris le livre. Alléluia. Il l’a ouvert. Amen.

8Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau,

Ils sont allés se prosterner devant l’agneau parce que Lui, Il a été capable d’aller prendre le livre dans la main de Dieu ! Amen, ils se sont prosternés devant Lui !

Et ils tenaient des harpes et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau.

Alléluia. Parce que Dieu venait de faire quelque chose de nouveau, le ciel pouvait chanter un cantique nouveau. Une nouvelle œuvre de Dieu inspire de nouveaux cantiques. Donc ils ont commencé à chanter un cantique nouveau. Et le cantique dit :

Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, des hommes de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tous les hommes de la terre, tu les as rachetés, tu les as sauvés. 10 Et tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

11Je regardai, et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône. Beaucoup d’anges qui sont autour du trône de Dieu, beaucoup d’êtres vivants, les vieillards. Il dit : leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ça veut dire qu’on ne peut pas les compter. Ils sont autour du trône de Dieu et on ne peut pas les compter, ils sont nombreux. Alléluia !

12Et ils disaient d'une voix forte : L'agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange. Alléluia !

Écoutez très bien.

13Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, tout ce que Dieu a créé qui est dans le ciel sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis. Écoutez-moi très bien, Jean a entendu tout ce que Dieu a créé qui est dans le ciel, ce qui est sur la terre, il les a entendues, ce qui est sous la terre, dans la mer, dans les profondeurs de la mer…Alléluia !

Je les entendis qui disaient ; ils ont dit quelque chose : À celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! 14Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et l’adorèrent.

Écoutez-moi très bien ! Ce matin je vais vous parler du nom de Jésus. Moi, je m’appelle M’BRA. Il y en a qui s’appellent Koffi, d’autres s’appellent Konan, il y a des noms béninois, chinois, bété, Agni, sénoufo. etc. Alléluia ! Chaque famille sur la terre a un nom. Et souvent il y a des noms qui s’expliquent. Quand on donne un nom à quelqu’un, on va expliquer les conditions dans lesquelles la personne a reçu le nom. Il y a des noms aussi qu’on donne comme cela, qui n’ont pas d’explication. Mais le nom de Jésus a une explication. Le nom de Jésus qu’on prononce tous les jours est un nom qui a une explication. Et ce nom n’est pas comme les autres noms. C’est ce nom qui a fait de nous ce que nous sommes devenus. Parler du nom de Jésus, c’est donner une bonne nouvelle. Celui qui comprend ce qu’est le nom de Jésus a la foi, la paix, l’assurance. Et mon but ce matin est de vous amener à avoir la foi, à rester tranquille, à être des hommes et des femmes sereins ; Des chrétiens qui n’ont pas peur, qui marchent la tête haute. Alléluia ! Quand un chrétien n’a pas peur et que le diable le voit, il a peur et il tremble. Quand un chrétien connaît ce que le nom de Jésus veut dire et que le diable le voit, il a peur, il tremble ! Tous les démons qui les voient tremblent ! Alléluia.

Quand l’ange Gabriel a visité la vierge Marie, il lui a dit : tu vas tomber enceinte, et tu vas faire un enfant. Tu vas appeler l’enfant du nom de Jésus, parce que qu’il est né par la puissance du très-haut. Il n’est pas né naturellement, mais il est né par la puissance du très-haut, de manière surnaturelle. L’ange Gabriel est parti et effectivement, Marie est tombée enceinte. Elle a fait son enfant et lui a donné le nom de Jésus. Mais elle ne savait pas pourquoi elle lui avait donné le nom de Jésus. Mais ce nom de Jésus voulait dire quelque chose. Il y avait une mission attachée à ce nom. Et celui qui portait ce nom devait accomplir cette mission. Alléluia ! On le dit souvent, le nom que tu portes agit sur toi ! Et si vous lisez dans Esaïe chapitre 9, la bible a donné beaucoup de noms concernant le Messie. On va l’appeler Emmanuel, Dieu avec nous, Père éternel. Mais Emmanuel veut dire quoi ? Dieu avec nous et Jésus veut dire quoi ? Jésus veut dire Dieu devenu sauveur. Mais s’il y a un homme qui s’appelle Jésus, et que Jésus veut dire : Dieu devenu sauveur, il faut donc que ce Jésus accomplisse cette parole ! Il faut qu’effectivement par Lui, Dieu sauve l’humanité. Et c’est ce qui s’est passé. A la fin, quand Jésus a accompli son ministère, Il est entré dans la mort, parce que Jésus ne pouvait pas devenir grand tant qu’il n’avait pas accompli le sacrifice suprême.

Normalement pour nous les africains, l’évangile devrait être facile à comprendre parce que dans nos villages, quand on offense le fétiche, celui-ci réclame un sacrifice. C’est comme cela que ça se passe. Nos parents adorent des fétiches ! Donc on sait ce que c’est que l’adoration, on sait ce que c’est qu’un sacrifice. Et quand on offense un fétiche, il réclame un sacrifice. Il y a des fétiches qui prennent des animaux et il y en a qui prennent des hommes. Mais généralement, quand il s’agit du sacrifice des hommes, on ne parle pas de cela. Les parents n’en parlent pas parce que c’est grave. On laisse le fétiche prendre celui qu’il veut dans la famille. Mais souvent, on voit des sacrifices avec des moutons, des bœufs, avec des poulets. C’est l’œuvre des démons qui avaient pris le contrôle de nos parents, mais le fait de réclamer des animaux ou bien des hommes pour le sacrifice, après une offense est le propre des esprits. Et cela vient de Dieu lui-même, parce que Dieu est le père des esprits. C’est Dieu qui a initié les sacrifices. Il prenait des animaux, mais un temps est arrivé où Il voulait un homme pour le sacrifice. Mais quand Dieu a regardé sur la terre, il n’y avait personne qui pouvait faire un sacrifice pour tous le hommes pécheurs, Car il fallait un homme sans tâche de péché. Alors, Dieu s’est contenté des animaux jusqu’au moment où il a dit : Maintenant, Je veux un homme. Frères, c’est la même chose qu’on voit dans nos familles. Les esprits que nos parents adorent prennent au début des poulets, des bœufs, des moutons et après ils commencent à réclamer des hommes. Et ils commencent à tuer dans la famille. Les parents qui savent cela n’osent pas en parler, mais nous, nous connaissons ces choses. C’est la même chose qui s’est passée avec Dieu. Dieu demandait des sacrifices d’animaux et le peuple d’Israël donnait les animaux. Tout dépendait de la nature du péché. Et puis, à un moment donné, Dieu a dit : Je ne veux plus les animaux, je veux un homme. Mais on ne pouvait pas trouver d’homme.

Dieu voulait un homme quand Il a fait le plan de rédemption pour sauver la création, mais Il n’en trouvait pas. Aussi lui-même a formé un corps parce que les esprits n’ont pas de sang. Pour que le sang soit versé, il fallait qu’il y ait un être humain. Alors, Dieu a formé un corps dans lequel son Esprit est venu habiter. Et c’est à ce moment-là que le sacrifice a été fait et c’est ce sacrifice qui a apaisé le cœur de Dieu. Après, avoir accompli le sacrifice, Jésus est monté au ciel pour aller le présenter parce qu’il fallait qu’Il présente le sacrifice à Dieu sur l’autel qui était devant Lui. C’est ce qui est écrit dans Apocalypse chapitre 5 ! Quand Il est arrivé là-bas tout le ciel était réuni, Dieu sur son trône, les anges, les vingt-quatre vieillards, les quatre êtres vivants, tout le monde était réuni ! Dieu était assis là, son livre à la main. Et la question fut posée « qui est digne de prendre le livre ? ». Silence. Tout le monde se regardait. Jean voyait la vision. C’est lui qui représentait toute la création dans la vision ; il a commencé à pleurer. Si nous étions là, nous aurions aussi pleuré puisqu’il n’y avait personne, ni pour regarder le livre, ni pour le prendre pour le lire. Jean pleurait parce que toute la création était perdue.

Après cela, un des vieillards lui a dit : Ne pleure plus, parce qu’il y a quelqu’un qui a été sacrifié. Jean a regardé et a vu un agneau immolé. L’agneau immolé c’était le symbole de Jésus-Christ. C’est lui qui a été immolé ! Il représente l’homme que Dieu cherchait. Dès l’instant où Il a été immolé, on ne fait plus de sacrifice sur la terre ! On n’a plus le droit de faire un sacrifice à un esprit quelconque ! Personne ne peut faire de sacrifice encore pour dire qu’il sacrifie à Dieu. C’est fini. Que tu sois chrétien ou païen, qui que tu sois, tu n’as plus le droit de faire des sacrifices, de verser le sang d’un animal ou d’un homme, non ! C’est fini. Le Dieu qui réclamait les sacrifices a déjà pris un sacrifice humain, c’est fini ! Celui qui a fait le sacrifice s’appelle Jésus et c’est à ce moment-là qu’Il a accompli ce que son nom voulait dire. Alléluia ! C’est le sacrifice qui a pardonné nos péchés, qui a donné la puissance dans le nom de Jésus.

Frères, écoutez-moi très bien. C’est le sacrifice qui a été fait à la croix qui a donné le pouvoir dans le nom de Jésus et le nom de Jésus pardonne les péchés, chasse les démons, guérit les malades. Pourquoi ? Parce que le sacrifice qui a été fait a donné pouvoir et autorité au nom de Jésus. Alors Jésus a pris le livre qui était dans la main de Dieu et l’a ouvert. C’est le livre qui parle de la rédemption de l’humanité, du plan de Dieu, qui dévoile tous les mystères de l’Église. Il fallait qu’on ait connaissance de ce livre pour avoir la vie. Alors quand dans le ciel, Jésus a pris le livre, tous ceux qui étaient présent l’ont loué, l’ont exalté, l’ont glorifié et ont reconnu sa puissance. Tous ceux qui étaient sur la terre l’ont loué, l’ont exalté et ont reconnu sa puissance. Tout ce qui est sous la terre, dans la mer, tout ce qui est vivant, tout ce qui respire, tout ce qui fait partie de la création de Dieu a reconnu la gloire du Seigneur Jésus. Et la bible dit que Dieu l’a élevé au-dessus de tous les noms. Le nom de Jésus est devenu le nom le plus important dans les cieux et sur la terre. C’est devenu le nom le plus important dans toute la création !

Puis Jésus est revenu sur la terre après avoir présenté tout ce que je viens de vous dire. Il a passé quarante jours sur terre avant de repartir à nouveau au ciel. Et pendant ces quarante jours, Il a parlé aux disciples. Est-ce que vous comprenez ? Quand Il est ressuscité, le troisième jour, Il est monté au ciel. C’est ce qu’on vient de lire dans Apocalypse chapitre 5. Dès qu’Il a fini là-bas, Il est revenu et est apparu aux disciples pendant quarante jours. Il est revenu sur la terre, est apparu aux disciples pour leur dire ce qui s’est passé ! Il est revenu pour dire aux frères : Dieu a agréé mon sacrifice ! Je suis monté avec le sang chez le Dieu Tout-Puissant qui a accepté le sacrifice. Alléluia ! Donc vos péchés sont pardonnés, Il vous a rachetés. La bible dit que Jésus nous a rachetés. Avant on devait au diable, mais par le sacrifice, Jésus a payé notre dette. Donc on ne doit plus rien à Satan, on ne doit plus rien aux démons ! Il nous a rachetés ! Il a fait de nous un peuple de sacrificateurs, et Il a fait de nous des membres, des citoyens du royaume de Dieu et Il dit que nous allons régner sur la terre !

Quand Jésus est venu, Il a dit aux disciples dans Matthieu chapitre 28 verset 18  : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre » Alléluia ! C’est Jésus qui parle ainsi. Il parle à ses disciples : Maintenant que Dieu a agréé le sacrifice, maintenant que je détiens le livre de la rédemption, j’ai reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. Et moi je vous donne ce pouvoir, à vous l’Église, à vous mes disciples, à vous mes serviteurs, à vous mes servantes, je vous donne tout le pouvoir dans les cieux et sur la terre ! Alléluia ! En mon nom, vous chasserez les démons, vous allez marcher sur les serpents et les scorpions, Vous allez marcher sur toute la puissance de Satan, et rien ne pourra vous nuire. Parce que j’ai reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. La bible dit que nous sommes devenus le Corps de Jésus-Christ. Parce qu’on ne peut plus voir Jésus dans la chair. C’est nous qui Le représentons maintenant. Donc le pouvoir qu’Il a exercé, c’est le même pouvoir qu’on exerce sur la terre.

C’est pour cette raison qu’aucun chrétien ne doit avoir peur. On ne doit plus rien à personne, frères ! Et le nom de Jésus est notre puissance, notre autorité, c’est un nom exceptionnel. La puissance qui est dans le nom de Jésus est exceptionnelle. C’est une puissance qu’on ne peut pas expliquer parce que cette puissance n’est pas venue du néant. C’est une puissance qui est venue de quelque chose. Quand Jésus a fait son œuvre, quand Il a fait le sacrifice, la bible dit que le ciel et la terre étaient témoins, les créatures sur la terre et sous la terre étaient témoins. Frères, c’est toute la création qui a dit « gloire et honneur à l’agneau de Dieu ». Donc quand tu dis au nom de Jésus, les hommes entendent, les esprits entendent, les arbres entendent, les animaux entendent. Toute la création connaît le nom de Jésus ! Tu peux arrêter la pluie au nom de Jésus ! Tu peux arrêter le soleil au nom de Jésus, tu peux chassez un animal au nom de Jésus, tu peux chasser la maladie au nom de Jésus. Alléluia ! Parce que toute la création connaît le nom de Jésus. Toute la création sait qu’il y a pouvoir et autorité dans le nom de Jésus. Toute la création sait que Jésus-Christ a vaincu, Il nous a rachetés, Il nous a sauvés parce que la création elle-même a été sauvée par le nom du Seigneur. Dans Romains, Paul dit que la création entière attend la manifestation des Fils de Dieu parce qu’elle va entrer dans la gloire des Fils de Dieu.

Jésus a parlé à un arbre, l’arbre a séché parce que l’arbre a entendu ce qu’Il a dit ; sa puissance a séché l’arbre. Jésus a parlé à la tempête, et la tempête s’est arrêtée. Les disciples étaient étonnés. Alléluia ! Ils ont dit : mais qui est celui-ci qui peut s’adresser à la mer ? C’est ce que nous sommes devenus frères ! Le nom de Jésus nous a rendus puissant. Le nom de Jésus a rendu puissants les Fils et les Filles de Dieu parce que Jésus a reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. Et les démons connaissent le règne de Jésus. Ils savent également que nous aussi nous régnons avec le Seigneur, nous avons aussi reçu pouvoir et autorité, dignité et règne sur les démons ! Parce que ce qui appartient à Jésus, appartient à ses serviteurs et à ses servantes. Alléluia !

Frères et sœurs, le nom de Jésus est puissant parce que c’est un nom qui a été donné à la suite d’une œuvre. Ainsi, si on est devenu chrétien et qu’on a été baptisé au nom de Jésus-Christ, nous portons désormais ce nom de Jésus ! Nous sommes dans ce nom de Jésus. Et nous sommes appelés aussi à être des Jésus ! On est appelés à être des serviteurs de Dieu et des sauveurs comme Jésus l’a été. Aujourd’hui, c’est par toi que Jésus peut sauver, qu’Il peut guérir les malades, qu’Il peut chasser les démons parce que tu portes le nom de Jésus et tu tiens le nom de Jésus comme une puissance. Quand tu prononces ce nom, les genoux fléchissent dans les cieux, sur la terre et sous la terre. Partout où il y a la vie les genoux fléchissent. C’est l’apôtre Paul qui l’a dit, car Paul a exercé la puissance du nom de Jésus. Il a utilisé le nom de Jésus, il connaît son efficacité, sa puissance, son autorité. C’est pour cela qu’il dit que le nom de Jésus est le plus grand nom. Il n’y en a pas de plus grand. On connaît beaucoup de noms dans le monde frères, mais ces noms ne sont pas importants ! Ces noms ne sont pas connus de la création, ils ne sont pas connus au ciel, ni sur la terre comme une autorité, une puissance. Alléluia !

Houphouët est mort, il n’a plus de puissance. Il y a de grands présidents qui sont morts, ils n’ont plus de puissance. Mais Jésus est mort, Il est revenu à la vie et sa puissance est encore là : elle se manifeste. Et ce matin sa puissance va encore se manifester. Alléluia ! Le Seigneur est puissant, son nom est puissant. La bible dit : Jésus est le même hier, aujourd’hui et pour toujours. Donc son nom ne vieillit pas, son nom ne disparaît pas, son nom est vivant, il est présent et toute la création parle du nom de Jésus. Jésus nous a dit : tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, Il le fera.

Frères, est-ce qu’on utilise le nom de Jésus ? Est-ce qu’on comprend l’importance du nom de Jésus ? Est-ce qu’on est conscients qu’il y a des genoux qui fléchissent quand on prononce ce nom ? Frères, croyons ce que la bible dit ! Ne croyez pas ce que les esprits disent. Les démons parlent beaucoup. Ils s’agitent pour rien, mais c’est ce que la bible dit qui est vrai. Quand on prononce le nom de Jésus, les genoux fléchissent. Si c’est dans le ciel, ça fléchit, si c’est sur la terre ça fléchit, sous la terre ça fléchit, pourvu qu’il y ait des genoux, ça va fléchir. S’il y a une puissance, elle va s’arrêter. S’il y a une autorité, elle va se briser. Alléluia ! Parce que le nom du Seigneur est puissant. C’est ce nom que nous portons et que nous avons reçu. Ce nom glorieux, ce nom puissant, ce nom vivant, ce nom qui est connu par toute la création. Frères, Toute la création connaît le nom de Jésus. Quand tu dis ″au nom de Jésus,″ la création est en mouvement. Parce qu’on a prononcé un nom que tout le monde connaît. On a prononcé le nom du grand Seigneur. Quand Jésus a fait cette œuvre, Il est devenu le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs. Mais quand on prononce le nom du Roi des rois, il faut que tous ceux sur qui il règne se manifestent ! Donc comme le Seigneur règne sur toute la création, quand on dit ″Jésus″, toute la création a les oreilles tendues pour savoir ce qui se passe. Alléluia !

Alors si tu es chrétien et que tu souffres, tu as des problèmes, des difficultés, moi je peux te demander : qu’est-ce que tu as fait du nom du Seigneur ? Alléluia ! Qu’est-ce que tu as fait du nom du Seigneur ? Comment peux-tu avoir un nom puissant avec toi et avoir des problèmes, des souffrances, desquels tu n’arrives pas à sortir ? Alors que tu as le nom le plus puissant ! Et frères, le nom de Jésus n’a pas d’opposants ! Non, frères ; même le péché est pardonné au nom de Jésus. C’est le péché qui était le blocage, mais la bible dit que le péché est pardonné au nom de Jésus. Il n’y a pas un esprit, une autorité, une puissance, quelqu’un qui peut bloquer le nom de Jésus. Moi je ne connais pas cela. La puissance qui est dans ce nom ne peut pas être bloquée parce qu’il y a une œuvre qui est reliée à cela. Pour qu’une puissance bloque le nom de Jésus, il faut qu’elle démontre que c’est elle qui a fait le sacrifice ! Mais ce n’est pas possible. Il n’y a pas eu plusieurs sacrifices, non ! Il n’y en a eu qu’un seul, et celui qui a fait cela a été élevé, son nom a été élevé.

Si vous êtes devenus chrétiens et que vous avez quitté le monde, vos religions, vos adorations, alors prenez avec vous le nom de Jésus. Alléluia ! Et ne prononcez pas ce nom comme on prononce n’importe quel nom. Mon propre nom n’est pas important. Tu ne peux pas chasser un démon en mon nom. Maintenant nous portons le nom de Jésus. Il faut dire ″Jésus″. Si tu dis ″Jésus ″, le démon tremble. Il ne faut pas dire : frère, c’est trop dur, le démon est trop dur, j’ai lutté longtemps avec lui, je suis fatigué. C’est faux ! Un démon ne va pas te dire : Je suis en train de trembler, prie plus fort. Un démon ne va jamais te dire cela. Au contraire, au moment où tu es en train de prier, il rit ! Il fait comme s’il n’y a rien qui se passe, mais il ment. En réalité, il est en train de pleurer ! Il te fait croire qu’il rit et qu’il n’y a rien, c’est faux. Alléluia ! La bible dit que le nom de Jésus fait trembler les démons. Jésus lui-même, quand Il est venu, les démons tremblaient en le voyant. Ils tremblent parce qu’une œuvre a été faite, un prix a été payé, un sacrifice de rachat a été fait. Les hommes sont devenus libres et les démons savent qu’on est libres. Alléluia !

Si tu es assis ici et qu’un esprit te fatigue, il faut savoir que ce démon sait que tu es libre, mais il fait semblant d’ignorer que tu es libre, mais il sait que tu es libre. Vous voyez frères ! C’est comme dans l’ancien temps, quand nos parents avaient des esclaves. Admettons qu’une loi est promulguée disant qu’à partir d’une date donnée tous les esclaves étaient libres. Penses-tu que, si tu avais été esclave chez un maître, il te dirait de rentrer chez toi parce que tu es libre alors que tu fais ces travaux ? Non ! Il ne te dirait rien jusqu’à ce que tu l’apprennes toi-même. C’est lorsque tu apprends la nouvelle que tu es libre. En ce moment, tu fais tes bagages et tu pars de chez lui au nom de la loi qui t’a libéré ! Ce maître ne peut pas t’empêcher de partir ni t’obliger à revenir. S’il le fait, on enverra les forces de l’ordre chargées d’exécuter la loi chez lui pour l’arrêter et le mettre en prison. C’est ce que les anges font avec les démons qui veulent contester notre délivrance.

C’est comme cela frères et sœurs, qu’on a été libérés. Mais il y en a qui ne sont pas au courant, ils ne savent pas qu’ils sont libres. Donc ils sont encore là à adorer les fétiches, les démons, ils sont en train de se prosterner à leurs pieds. Mais nous qui savons que nous sommes libres, on s’en va chez nous ! On s’en va chez notre Dieu ! On s’en va chez notre père ! On va servir le nouveau maître qui s’appelle Jésus ! Il est le Seigneur des seigneurs, Il nous a sauvés, Il nous a rachetés, c’est lui qu’on sert désormais ! On n’a rien à avoir avec les fétiches. Et si un démon veut barrer mon chemin pour m’empêcher d’entrer dans ma liberté, les anges vont venir le prendre et le jeter en prison et moi je vais entrer dans ma liberté. Alléluia ! On ne doit plus rien à Satan et aux démons. Aussi, on doit avoir la tête relevée pour prononcer le nom du Seigneur. Quand un démon vient t’attaquer, prononce le nom du Seigneur contre lui ! Il ne faut pas le prononcer dans la faiblesse, prononce-le avec force et vigueur ! Prononce-le dans le jeûne et dans la prière, avec autorité et puissance en sachant que tu as la victoire sur lui. Il ne peut pas s’opposer à toi. Et même s’il s’oppose aujourd’hui, demain il va tomber parce que nous connaissons la fin des démons dans les écritures.

C’est écrit frères ! N’ayons pas peur, soyons sereins. Si vous êtes venus au Seigneur avec des problèmes, le Seigneur va vous libérer ce matin. Le Seigneur libère ceux qui viennent à lui. Et il y a longtemps qu’Il nous a libérés. Depuis cette vision qui est écrite ici dans Apocalypse chapitre 5, on est libéré. Donc ce matin, je voudrais que chacun de nous marche dans la foi. Marchons dans l’assurance, n’ayons pas peur frères. Et puis quel que soit le problème que tu vis, je dis bien quel que soit le problème que tu vis, il faut savoir qu’au nom de Jésus, tu as la victoire, au nom de Jésus tu as triomphé. Tout dépend de toi ! Aujourd’hui, les choses dépendent de nous-mêmes. Sinon Dieu nous a libérés depuis longtemps. Si on était enchaîné, le Seigneur a détaché les chaînes depuis longtemps, mais si tu ne veux pas entrer dans ta liberté, c’est toi qui vas souffrir. Sinon il y a très longtemps qu’on a été libérés. Jésus nous a libérés il y a longtemps : il y en a qui ne sont pas au courant et il y en a qui le sont. Alléluia !

Celui qui est au courant entre dans sa liberté. Donc si tu as cru en Jésus, il faut savoir que tu es libre. Il n’y a pas un démon qui peut venir régner sur toi. S’il y en a ici ce matin, ils sont attaqués au nom de Jésus. Amen ! Quand tu prononces le nom du Seigneur, il faut savoir quel nom tu prononces, il faut savoir contre qui tu le prononces. Il faut savoir que lorsque tu as prononcé ce nom, celui contre qui tu l’as prononcé a été touché ! Il ne faut pas penser que ça ne fait rien quand tu prononces ce nom. Il ne faut pas penser comme cela. Quand tu prononces ce nom, l’esprit contre lequel tu l’as prononcé, le péché contre lequel tu l’as prononcé, même si ce sont des sorciers, des confréries de sorciers, quel que soit le mal, le démon contre lequel tu as prononcé le nom de Jésus, il ne faut jamais penser que ça ne fait rien. C’est archi faux ! Le nom de Jésus agit toujours. Et il faut le prononcer dans la foi et la certitude ! Continue de prononcer, de mener le combat dans la prière, dans le jeûne, car celui qui a dans la bouche le nom du Seigneur est dans un combat pour toujours. C’est un combat dans lequel Jésus a beaucoup d’ennemis. Alléluia !

Mes bien-aimés Frères et sœurs, je chasse les démons depuis 1988, ça fait longtemps. Donc les démons on les connaît. Je ne connais pas tous les démons, mais j’en ai affronté beaucoup. Amen ! Ils ont peur du nom de Jésus, ils ont peur des chrétiens. Même si le chrétien est petit, comme la petite fille qui est là, ils ont peur de lui. Ils ont peur de la Parole de Dieu. Si quelqu’un dit Jésus, et qu’il y a des démons dans les parages, ils cherchent à savoir qui a prononcé ce nom, parce qu’ils connaissent le nom de Jésus. Supposons qu’un frère africain, noir arrive en Chine. Tu es le seul noir et tu t’appelles Kouamé par exemple, parmi les chinois. Tu regardes autour de toi. Apparemment, personne ne te connaît et soudain, tu entends « Kouamé !» Qu’est-ce que tu vas faire ? Tu vas regarder autour de toi ! Tu vas te demander : Qui m’appelle ? En effet, il y a plein de chinois autour de toi et tu penses être caché parmi eux, mais on dit ton nom. C’est la première réaction que tu vas avoir. Qui m’appelle ? Les démons réagissent de la même manière quand ils sont attaqués. Quand tu attaques un démon, si tu connais son nom, tu le nommes. S’il est en Chine, comme tu t’es adressé à lui au nom de Jésus, il sera trouvé, il va entendre ! Si tu ne connais pas son nom, il faut dire ce qu’il fait dans ta vie ! « Toi le démon qui me pousse à mentir, aujourd’hui je t’attaque au nom de Jésus !» Quel que soit le lieu où il se trouve, il sera interpellé parce qu’il est convoqué pour être jugé. Les anges vont le saisir. S’il est en Amérique, il va entendre ! Si tu dis « vous les démons qu’on adore dans ma famille, dans mon village à tel endroit, vous qui êtes dans un tel lieu », ils vont entendre et ils seront convoqués pour être jugés. Et cette attaque produira ses effets ! Oui, cela va produire son effet. Croyez dans le nom de Jésus. Alléluia !

Un chrétien ne doit pas avoir peur. Mais il y en a qui tremblent, ils ont peur des esprits, ils ont peur des démons ! Quand un esprit travaille dans leur famille ils ont peur, ils tremblent. « Ah frères, on a tué mon grand frère, on a tué ma grande sœur, maintenant ils sont sur moi, ils veulent me tuer aussi » Et puis ils tremblent. Mais comment peux-tu trembler ? Alléluia ! Comment peux-tu trembler, toi qui as le nom du Seigneur Jésus ? Ton frère qui est mort n’a pas le nom du Seigneur. Toi tu as le nom au-dessus de tous les noms ! Tu as peur de quoi ? Tu trembles pourquoi ? « Frère, vraiment j’ai peur parce que chez nous les gens sont durs ». J’ai vu beaucoup d’esprits frères. Je vous le dis, j’ai vu beaucoup d’esprits depuis qu’on est entré dans cette œuvre de réveil. Si je vais au Bénin, à mon retour les démons béninois me suivent, ils viennent m’attaquer. Si je vais au Nigéria, à mon retour, les démons nigérians viennent m’attaquer. Souvent, il y a certains mauvais esprits que je vois venir des pays asiatiques. Ils viennent de loin, ils viennent attaquer, ils viennent combattre. Mais celui qui a le nom de Jésus est serein ! Et j’ai dit aux frères à Abidjan, que lorsque Dieu veut juger un démon, Il l’envoie chez nous. Vous ne comprenez pas. S’il y a un démon qui fatigue les enfants de Dieu, alors Dieu veut le mettre en prison, Il veut le juger, Il l’envoie chez ceux qui peuvent l’attacher dans un combat spirituel. Donc les démons viennent pour être jugés. Ce n’est pas pour nous renverser, ils ne peuvent pas ! Ils viennent pour être jugés.

Quand ils arrivent, on les juge et c’est fini, on ne parle plus d’eux. Alléluia ! Quand vous mettez quelqu’un en prison est-ce qu’on parle encore de lui ? C’est fini ! C’est comme cela. Quand un démon arrive parmi nous, c’est pour être jugé. Frères, soyez sereins, soyez calme. Croyez dans le nom de Jésus. C’est un nom qui est puissant, c’est un nom qui est vivant. Et ayez la foi quand vous prononcez ce nom-là. Amen !

Que Dieu nous bénisse ! Donc ce matin, j’ai voulu qu’on s’encourage, qu’on ait la foi dans ce que le Seigneur a fait pour nous. Et le Seigneur a fait de grandes choses pour nous. Amen ! Il a chassé les démons, Il a guéri les malades, Il a ressuscité les morts, et nous qui avons reçu le nom du Seigneur, on chasse les démons, on guérit les malades, on ressuscite les morts, on fait toutes les œuvres qui ont été accomplies en Jésus-Christ. Et Jésus lui-même, quand Il était encore dans son ministère sur la terre, Il a dit : ceux qui croient en moi feront des œuvres plus grandes. Amen ! Alors, n’ayons pas peur.

Nous allons prier. On va rendre grâce à Dieu pour ce qu’Il a fait pour nous. Amen ! Dieu merci parce qu’aujourd’hui par son nom, on peut atteindre tous nos adversaires, tous nos ennemis. Le nom de Jésus est plus puissant que toutes les armes que vous connaissez sur la terre. Les kalachnikovs ne peuvent pas tuer les démons. Est-ce que vous avez vu que les kalachnikovs peuvent tuer un esprit ? Les missiles que les occidentaux fabriquent, les bombes atomiques, si ça tombe dans un pays, ça peut tuer des milliers de personnes, mais ça ne peut pas tuer un seul démon. Alléluia ! Mais le nom de Jésus frappe tous les démons. Or les démons sont plus puissants que les hommes. Mais quand on devient chrétien, on est plus puissant que les démons. Alléluia ! Le nom de Jésus nous a rendus plus puissants que les démons. Un chrétien est plus puissant qu’un sorcier, même le plus puissant des sorciers. Souvent on apprend qu’il y a des sorciers qui sont trop forts. Toutefois, le jour où l’un d’eux rencontre un vrai chrétien qui a reçu la Parole de Dieu, qui a reçu l’Esprit et qui sait ce qu’il est en train de faire – ce jour-là ce sorcier est vaincu. C’est la fin de ses rêves. Quand les sorciers voient les chrétiens, ils se calment et s’éloignent. Quand les chrétiens passent ils les respectent, les féticheurs ont peur des chrétiens parce qu’ils connaissent leurs réactions. Un moment à Abidjan, il y avait un sorcier appelé « Aziz 47 » qui parlait beaucoup. On disait que c’était un grand féticheur, un mystique. Il a lancé un défi à tous les pasteurs de Côte d’Ivoire. Il est allé à la radio et il parlait beaucoup, mais il ne parle plus. Actuellement, il ne parle plus et je suis convaincu qu’il a rencontré quelqu’un. Que Dieu soit béni !