Publication: 20 septembre 2019
Temps de lecture: ~ 61 minutes
Auteur: Parfait M'bra
Download
Le Cavalier au Cheval Blanc d'Apocalypse
Premier Sceau

quatres-cavaliers-de-l'apocalypse.jpg

J’ai annoncé une série d’enseignements que nous allons commencer ce matin, sur le message des 7 sceaux. C’est en relation avec le combat spirituel que nous menons et aussi avec l’œuvre de Dieu dans notre génération. Ce sont des enseignements très importants et pour vous en montrer l’importance, j’ai tiré une prophétie qui a été donnée en 1916, avant l’ouverture des 7 sceaux. C’est un document que nous avons lu il y a déjà quelques années en arrière. Pour certains c’est une révision. J’ai aussi partagé deux documents qui parlent de la prophétie de Charles Price et du message que j’ai reçu ici à la chaire quand on priait à la veillée. Après il y a également une sœur qui a été visitée et qui a reçu un message dans le même sens. Les documents sont disponibles pour ceux qui n’en ont pas eu.

Quand on priait ici lors de la veillée, j’ai reçu un message et je vous ai dit que le Seigneur ne veut plus que nous soyons de simples hommes dans nos familles, mais qu’on prenne la position de sauveur. Que nous ne soyons plus des accusateurs, des gens qui sont toujours en train de chercher la petite bête, dévoiler des sorciers ou sorcières, ceux qui sont à la base de nos problèmes. Ça c’est une position d’accusation, ce n’est pas juste. Il faut prendre la position de prière, d’intercesseur, de sauveur dans sa famille, car nous sommes arrivés à la fin des temps, et il faut sauver ceux qu’on peut sauver. Si vous savez que Dieu vous a délivrés de l’enfer et des ténèbres, vous ne pouvez pas souhaiter que l’un de vos parents se retrouve là-bas ! Ce serait vraiment difficile. Donc l’amour du Seigneur nous commande de sauver nos parents des liens démoniaques, des alliances qui ont été tissées, des adorations ou des cultes païens qu’ils ont eus avant, dans les temps d’ignorance. Une fois que ces alliances sont contractées, les esprits jouent là-dessus.  C’est la tromperie de Satan.

Quand on reçoit la lumière, on fait le point de toutes ces choses dans la prière et on demande à Dieu de faire entrer notre parenté dans la nouvelle alliance en Jésus-Christ. C’est la bonne position. J’ai médité sur la prophétie en question, quand nous avons fini la veillée et je me suis rendu compte qu’effectivement, il y a Jésus-Christ le Sauveur et l’accusateur, le diable. Soit, tu es avec le Seigneur et tu prends la position de sauveur, d’intercesseur, de miséricordieux, soit tu es avec le diable et tu es l’accusateur. Il n’y a pas trois camps, c’est soit Jésus, soit le diable. C’est comme cela que le diable a fait avec Job. Il l’accusait en disant à Dieu que Job se comportait bien avec Lui parce que Dieu l’avait béni. Mais c’était faux, et Dieu lui a démontré que c’était faux. Il y a aussi l’image de la reine Esther et du roi Assuérus dans le message que notre sœur a reçu. C’est très significatif. En ce temps-là, quand Esther est devenue reine, le diable avait monté un coup avec Amman pour exterminer la race des juifs dans le royaume d’Assuérus. Et son oncle Mardochée est allé lui dire de se lever, de prendre cette affaire à cœur et de parler au roi. Elle a d’abord convoqué trois jours de jeûne et de prière sans boire ni manger pour tout le peuple. C’est une position qu’elle avait prise ! Esther était haut placée, elle aurait pu dire qu’elle est la reine donc qu’on élimine les hébreux ou pas, ce n’était pas son problème. C’est pareil aujourd’hui ! Nous pouvons penser que puisque nous sommes sauvés, que nos parents le soient aussi ou pas, cela ne nous empêchera pas d’entrer au ciel ! Mais qui perd ? C’est Dieu qui perd ses enfants ! Et c’est nous qui perdons des parents. Esther a réfléchi et elle a pris la bonne position. Elle s’est humiliée, elle a jeûné et prié pour son peuple. Et Dieu a touché le cœur du roi et elle a obtenu sa faveur. Il a signé un décret pour que les hébreux se défendent parce qu’il ne pouvait pas révoquer son premier décret. Et les hébreux, après avoir jeûné, se sont défendus et ont triomphé de leurs ennemis. C’est la même chose qui se passe aujourd’hui.

Le frère Kadjany nous a parlé sur ce texte je crois, disant que nous avons un décret divin. En Christ nous avons un décret qui nous donne le droit de nous défendre contre Satan et ses démons, un décret qui nous donne pouvoir, puissance, domination, règne sur tous nos ennemis. Alors nous pouvons nous défendre. Maintenant, celui qui ne veut pas mettre à exécution le décret qu’il a reçu du Seigneur, c’est son problème, car comme je l’ai dit la dernière fois, Dieu a laissé les démons en liberté comme dans le désert, les serpents qui mordaient les hébreux étaient en liberté. Jésus est venu faire l’œuvre de la croix, mais les démons sont en liberté ! Ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Mais toi, tu as reçu le pouvoir de détruire leurs œuvres, de les chasser. Tu as reçu pouvoir, autorité, puissance, règne sur tous les démons, au nom de Jésus. Mais nous devons savoir que les démons sont en liberté.

Quand les serpents avaient commencé à mordre les juifs dans le désert, le Seigneur a dit à Moïse d’élever un serpent d’airain afin que celui qui est mordu regarde le serpent. Mais Dieu n’avait pas tué sur le champ les serpents ! Non, ils étaient en liberté dans le camp et ils ont continué de mordre les hébreux. Il y a un temps que Dieu a prévu pour mettre tous les démons en prison afin qu’il y ait la paix sur la terre. Ce temps n’est pas encore arrivé, aussi ils sont en liberté et font ce qu’ils veulent. Mais toi le chrétien, tu as tous les pouvoirs de te sortir d’une affaire provoquée par un démon. C’est la grâce que nous avons et on l’appelle aussi la grâce de Dieu ou la foi.

Ce sont des choses importantes et moi je les ai reçues comme la réponse à nos prières. Quand tu prends cette position, le reste devient facile. Mais quand tu te mets dans une position d’accusation de tes parents, de méfiance, même d’irrespect parce que tu as appris que ton parent travaille avec le diable, cela engendre chez toi de mauvaises pensées ou de mauvais comportements à son égard. Dieu ne peut pas exaucer tes prières. Ce n’est pas possible. Dieu n’est pas comme ça. Que le Seigneur soit béni. Je pense que nous pouvons méditer sur ces choses et puis nous allons avancer.

Je vais revenir sur la prophétie de Charles Price avant de commencer la série d’enseignements pour vous montrer l’importance de ce qui s’est passé dans notre génération. Les 7 sceaux ont été ouverts en 1963 par le ministère du frère Branham. C’est à lui que Dieu a donné la révélation des sceaux. Mais la prophétie date de 1916, donc bien avant. Rappelez-vous qu’aux États-Unis, un grand réveil avait commencé en 1906. C’est ce réveil qui a suscité les serviteurs de Dieu qui sont allés semer la Parole dans le monde pour l’avènement de Jésus. J’ai dit la dernière fois que nous sommes à la fin des temps, et quand la bible parle de cela, il faut savoir que de façon pratique, cette période a été ouverte dans notre génération par le réveil de 1906.

Ce réveil a suscité plusieurs évangélistes, pasteurs, docteurs, prophètes mondialement connus et beaucoup d’autres serviteurs de Dieu qui sont allés partout dans le monde. Les évangélistes comme Billy Graham, TL Osborn, Oral Roberts, sont allés dans le monde entier prêcher la Parole pour remuer la terre par rapport au retour de Jésus qui est prévu dans notre génération. Parmi ses serviteurs de Dieu, William Branham a reçu un message prophétique. Il avait pour mission d’expliquer les prophéties bibliques qui se rapportent à notre génération afin qu’on les comprenne. Et que par cette compréhension, nous ayons l’intelligence ouverte en vue de nous préparer pour l’enlèvement. C’est ce qui a fait la différence entre son ministère et celui des autres.

Parmi toutes les prophéties dont il a eu la révélation et l’explication, il y a eu les 7 sceaux. Mais avant que le Ministère de frère Branham n’entre en scène, il y a une prophétie qui a sonné sur la révélation des 7 sceaux. Cette prophétie a situé l’importance de la révélation des 7 sceaux. Je voudrais qu’on revienne sur cette prophétie avant de commencer les enseignements sur les 7 sceaux. Voilà ce que dit cette prophétie.

La pleine révélation du salut se fera par Christ, c'est le mystère caché qui ne peut être compris que par la révélation du Saint-Esprit. Celui-ci le révèlera à ceux qui recherchent ardemment l’amour et la sainteté ! L'accomplissement final de l'œuvre du salut se trouve contenu dans les sceaux. Aussitôt que l'Esprit de Dieu ouvrira les sceaux, l'un après l'autre, le plan entier du salut sera révélé en détail. Dans l'ouverture du plan du salut en Christ se déploie l'insondable sagesse de Dieu ! Au chercheur qui en sera digne, il sera donné accès à des choses nouvelles et fraîchement révélées, dans ce but, l’arche de l’alliance dans le ciel sera ouverte avant la fin de cet âge-ci. Les sceaux du témoignage vivant qui s'y trouvent doivent être brisés, l’arche de l’alliance qui, dans le ciel, se trouvera présente, au milieu des pures vierges de l’Église, là où se trouvera le corps de Christ, là se trouvera également l’arche de l’alliance. Avec l'ouverture du témoignage vivant qui se trouve dans l’arche de l’alliance de Dieu, commence la puissante proclamation de ce témoignage – l’Esprit de prophétie est le témoignage de Jésus - la puissance de proclamation de ce témoignage sera comme le son d'une puissante trompette parmi les peuples, par l'autorité que Christ donnera, toute désobéissance sera terminée dans la vraie Église qui est née de Dieu ; conformément à sa décision, s'accomplira alors le véritable scellement du corps de Christ. La pleine autorité de son nom leur sera accordée, afin qu'ils puissent accomplir la Mission qu'ils ont reçue ; ce renouveau les différenciera de tous ceux qui feront partie de Babylone. L’appel et la préparation de cette Église sans tâche arrivera d'une manière surprenante et cachée. De même que David a été élu par le ministère d'un prophète du Seigneur, ainsi une minorité sera amenée à la pleine maturité.

Quand on parle d’accomplissement final, c’est qu’après cela, il n’y a plus rien. Actuellement nous sommes à la fin, au temps de la moisson. Une fois que le Seigneur vient moissonner la terre, c’est fini ! Donc l’ouverture des 7 sceaux fait quelque chose de très important dans l’église. Dans le fond, on en parle déjà souvent. Tous ceux qui ont cru au message et qui prêchent sont influencés par la révélation des 7 sceaux sciemment ou inconsciemment. Moi je prêche les sceaux parce qu’il y a beaucoup de choses à l’intérieur, mais il y a une particularité dedans qu’on développe bien et vous aurez le temps de vous en rendre compte. Maintenant concernant le chercheur, il faut savoir que nous sommes dans un temps où nous devons chercher Dieu. Ce sont ceux qui vont chercher Dieu qui vont le trouver. Aussi c’est dans l’arche de l’alliance que l’on trouve le témoignage et le bâton d’Aaron, symbole de la puissance de Dieu, de la restauration et de la restitution, Car tous ceux qui avaient été appelés à déposer un bâton dans la présence de Dieu, dont Aaron, ont déposé un bâton sec. Mais Dieu a fait refleurir en une nuit, le bâton d’Aaron, et il a poussé, il a donné des fruits mûrs. Donc c’est le symbole de la restauration, de la restitution et du témoignage.

Nous trouvons également le passage des pures vierges dans Matthieu au chapitre 25, parlant des vierges folles et des vierges sages. Ce sont des choses qui sont destinées à des gens déjà déterminés par le Seigneur. Cette partie de la prophétie est aussi en relation avec Matthieu 24 : 28 « Là où sera le corps, là s’assembleront les aigles ». Jésus a dit aux disciples de ne pas aller là où on dit qu’Il serait parce que là où sera le corps, là s’assembleront les aigles. On retrouve aussi la puissante trompette dans Matthieu 24 : 31 « il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents ». Un temps va venir où Dieu enverra ses serviteurs, de puissants serviteurs de Dieu, prêcher dans le monde entier pour appeler tous ceux qui vont dans l’enlèvement. Ils vont se rassembler ; pas dans un lieu de prière mais un message va les attirer et le Seigneur viendra les chercher. C’est une prophétie qui est tellement vraie. C’est écrit dans plusieurs versets. Beaucoup de choses ont été dites en une prédication.

Toute désobéissance avant l’enlèvement sera terminée ! L’Église sera tellement restaurée qu’il n’y aura plus de désobéissance ni d’insoumission. Nous aurons atteint un tel niveau d’obéissance et de soumission que la volonté de Dieu s’accomplira simplement dans la vie des uns et des autres. Frères, moi je crois à cela. C’est pour cela que je viens ici depuis longtemps, c’est pour cela que je prêche. Je crois à cela ! Et c’est mon réconfort. Je sais qu’un jour, un groupe de croyants va arriver à un niveau avec Dieu où il ne sera plus question de désobéissance ou d’insoumission. Ce sera fini. Nous serons tous unis au Saint-Esprit et nous parlerons le même langage. Ce sera la paix et la joie de l’Esprit et nous rendrons témoignage de Jésus-Christ par notre comportement, au-delà de la parole. Je n’en doute pas un seul instant ! Ça va arriver parce que c’est Jésus qui l’a dit.

Ensuite il est dit que le véritable scellement du corps de Christ va s’accomplir. Récemment, il y a eu un tumulte parce qu’un prédicateur a dit que le mariage avec Jésus-Christ, c’est le baptême du Saint-Esprit. Mais ce que nous croyons, c’est ce qui est écrit ici. Ce n’est pas le baptême du Saint-Esprit ! Le vrai scellement, c’est dans le corps de Christ restauré, glorifié ! C’est une puissance qui va venir nous unir entièrement, totalement et pleinement à Jésus-Christ. Cette puissance nous remplira d’obéissance et de soumission à la Parole de Dieu. C’est ce qu’on appelle en d’autres termes le règne de Christ dans son Église. Le règne de Christ va s’établir dans l’église et Il va régner dans le cœur de chacun de nous. Ça c’est le mariage entre l’Époux et l’Épouse ; ça se passera sur la terre ici avant l’enlèvement. Le mariage n’aura pas lieu au ciel. Là-bas, ce sera plutôt la réjouissance et les noces. Celui qui dit le contraire, alors il ne maîtrise pas tous les pans de la prophétie, parce que le sujet du lieu du mariage fait beaucoup polémique actuellement parmi les frères.

En ce qui concerne la pleine autorité de son Nom, nous avons prié afin que le nom de Jésus redevienne grand et puissant au milieu de nous. J’ai même prêché le nom de Jésus.

‘’Ils auront cette Autorité afin qu’ils puissent accomplir leur mission’’. Déjà cette prophétie disait que l’Épouse aura une mission ; c’est ce qu’on appelle aussi « le ministère de l’Épouse ». Tout le message est contenu dans cette prophétie. C’est vraiment un résumé qui a été fait. Cette manifestation de l’Épouse arrivera de façon surprenante - c’est-à-dire qu’on ne s’y attend pas, et cachée parce que tout le monde ne voit pas et ne sait pas. C’est grave ! Est-ce que nous pouvons dire que le message n’est pas connu ? Non ! Le Message est bien connu sur toute la terre. Il y a même des traductions en plusieurs langues. Il y a des églises du message sur tous les continents, jusqu’en Inde, dans le milieu des Arabes, il y a des églises partout. Mais la bible dit que ce sera de manière surprenante et cachée ! Là, nous sommes dans le développement du message.

Enfin la minorité. Il y a des frères qui ont des problèmes avec le nombre. Ils se disent que comme nous ne sommes pas nombreux, les gens ne croient pas, peut-être que ce n’est pas vrai. En 1916 déjà, Dieu avait donné une prophétie pour dire qu’à un moment donné, ce ne sera plus le grand nombre. Mais une minorité ! C’est effrayant, frères.

Donc vous voyez ici que la révélation et la compréhension des 7 sceaux, c’est très important. Quand tu as compris le message qui est contenu dans les sceaux, alors tu es conduit tout droit à l’accomplissement de la Parole de Dieu. Mais aujourd’hui, beaucoup ont reçu la révélation des sceaux et c’est prêché dans les églises. C’est plus sérieux qu’on ne le croit. Il ne faut pas comprendre le message dans la tête, mais dans l’Esprit. Il faut le comprendre dans le fond. C’est très important frères et sœurs. Je parle de message parce que je vais mettre l’accent sur ce que Dieu a voulu dire dans les 7 sceaux. Alors nous allons commencer la lecture dans Esaïe 46 au verset 9. Je vais poser le fondement.

9Souvenez-vous de ce qui s'est passé dès les temps anciens ; Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre, Je suis Dieu, et nul n'est semblable à moi.
10J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté.

On ajoute Apocalypse chapitre 1 à partir du premier verset :

1Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu'il a fait connaître, par l'envoi de son ange, à son serviteur Jean, 2lequel a attesté la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ, tout ce qu'il a vu. 3Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche.

Je voudrais poser ce fondement en vous disant que ce qui caractérise Dieu, celui que nous servons et que nous adorons, c’est qu’Il annonce toujours à l’avance ce qui va arriver. Un dieu qui n’annonce pas à l’avance ce qui va arriver est un faux dieu. L’Éternel Dieu que nous adorons, a quelque chose qui le caractérise, c’est qu’Il sait les choses à l’avance. Comme Il les sait à l’avance, alors Il prend toujours le soin de les annoncer afin que son peuple voyant les choses arriver, sache que c’est effectivement le Dieu qu’ils adorent qui est en train d’agir. C’est ce qui caractérise Dieu frères et sœurs. Il annonce toujours à l’avance ce qu’Il va faire. Et Il le fait pour préparer son peuple à le suivre là-dedans. Dieu ne surprend pas ses serviteurs et ses servantes avec les nouvelles. Il les informe toujours à l’avance afin qu’ils aient les yeux pour suivre, pour regarder, pour observer et ne pas tomber dans la tentation. C’est très important.

Ici dans Apocalypse, le Seigneur s’est révélé à l’un des douze apôtres qui s’appelle Jean. L’histoire dit qu’il a été le dernier à mourir. Le Seigneur s’est révélé à lui, pour lui montrer le cheminement de l’Église jusqu’à la fin. Depuis la naissance de l’Église au premier âge, Dieu a montré à Jean tout ce qui allait se passer jusqu’à la fin, jusqu’à l’établissement du règne de Dieu sur la terre. Tout a été dévoilé à Jean dans Apocalypse. Donc à partir du premier chapitre d’Apocalypse, jusqu’au chapitre 22, il est question du plan de Dieu, de la marche de l’Église. Dieu l’a fait parce que c’est son caractère. Il fallait qu’Il fasse cela afin que nous observions et qu’on fasse attention, qu’on ne se laisse pas surprendre. Il a même donné à l’avance, différents messages à chaque église. Il les a décrites dans leur force et dans leur faiblesse.

Et quand on arrive dans notre génération, une prophétie sort pour dire que les 7 sceaux contiennent un message qui sera dévoilé à l’Église dans notre génération et que lorsque ce sera dévoilé, cela va conduire un petit peuple à la maturité spirituelle, à l’obéissance totale à Christ et à la manifestation d’un témoignage, au rassemblement de l’Épouse pour l’enlèvement. Alors si cela a été annoncé en 1916 et qu’en 1963 un prophète vient expliquer et dévoiler le contenu des sceaux, ça veut dire que nous sommes dans la volonté et la Parole de Dieu. Et qu’on le veuille ou pas, la volonté parfaite de Dieu va s’accomplir dans l’Église ! C’est ce que ça veut dire. Les choses s’accomplissent sous nos yeux et nous les voyons.

J’ai donc voulu éveiller votre esprit sur ce caractère important de Dieu. C’est pour cela que dans l’Église, il y a des prophètes, des dons de prophétie, parce que Dieu a toujours besoin de dire les choses clairement à son peuple, à l’avance. Quand on a commencé à prêcher le Cri de Minuit, des prophéties ont été données et nous avons vu leur accomplissement. Je ne parle pas des prophéties qui ont été données par les dons, même si elles aussi ont été accomplies, mais je parle des prédications prophétiques qui ont été apportées. Et c’est ça qui prouve que Dieu marche avec vous. Je me souviens de mon premier voyage missionnaire au Congo en 2006. J’ai prêché « préparez la guerre ! ». Je ne savais même pas pourquoi une prédication comme ça avait été inspirée, mais je pressentais que l’Église était engagée dans une guerre spirituelle qui allait se déclencher puissamment. Je voyais cela. Quand nous sommes entrés dedans, j’ai eu le temps de me rendre compte que c’est ce qui avait été dit qui est en train de s’accomplir ! On a entendu beaucoup de choses frères.

« L’ultime épreuve » ou « l’épreuve de la frontière ». Quand tu passes cette épreuve, c’est fini, tu es délivré et tu entres dans toutes tes promesses. Si l’Église passe l’ultime épreuve, elle sera délivrée, libérée, car cette épreuve la conduit à entrer dans toutes ses promesses. Quand Israël est arrivé à l’entrée de Canaan, ils n’ont pas voulu de cette épreuve et ils sont restés là à tourner en rond. Il y a des chrétiens comme ça ! Quand Dieu les jette dans l’eau, ils ne veulent pas nager, mais ils veulent en sortir. Mais si tu as cru à un message qui t’a jeté dans l’eau, il faut y rester ! Tu as cru en Dieu et ta foi t’a conduit dans le feu, il faut y rester. Est-ce que les trois compagnons de Daniel voulaient sortir du feu ? Non, ils n’étaient pas intéressés ! Eux-mêmes ont dit qu’on les mette dans le feu puisque, s’ils en étaient là, c’est parce qu’ils croyaient en Dieu. Ils ont assumé leur foi, leur choix ! Une quatrième personne les a rejoints. Et quand l’assemblée autour a vu que le feu ne les consumait pas, ils les ont fait sortir. Sinon eux, ils n’étaient pas pressés de sortir. Et pourtant ceux-là même qui les avaient mis dans le feu sont morts. L’épreuve ne tue pas le croyant qui est sur la voie de Dieu. Tout le monde voit bien que c’est du feu, mais il ne sera pas brûlé. C’était pareil pour Daniel lui-même. Le roi a tout fait pour le persuader mais Daniel est resté ferme sur sa décision. Il a accepté d’être mis dans la fosse aux lions. Il n’était pas non plus pressé de sortir, c’est le roi qui n’avait pas pu dormir la nuit et qui est allé prendre de ses nouvelles très tôt le matin. Et Daniel lui a fait savoir qu’il était encore vivant et qu’aucun lion ne l’avait approché. Il a assumé son choix ! Et Dieu aime ces gens-là. Ceux qui sont appelés à accomplir la volonté parfaite de Dieu vont assumer tous leurs choix ; quoique ça coûte ils vont assumer ! Et nous ne serons pas les premiers à assumer. Il y en a qui ont déjà assumé et leurs noms sont écrits dans la Bible.

Je dis toujours qu’il y a un livre de souvenirs de Dieu qui est ouvert au ciel là-bas, il faut que mon nom y soit inscrit ! Chacun dans son âge doit assumer la position dans laquelle Dieu le met ! Et d’ailleurs même si nous ne voulons pas accomplir la volonté parfaite de Dieu, elle s’accomplira quand même. C’est ça le danger ! Dieu trouvera des gens qui vont accomplir sa volonté. Il a dit aux juifs que s’ils ne voulaient pas le servir, l’adorer, le louer, des pierres le feront ! Nous voulons être ces pierres-là ; et nous sommes ces pierres. Car Israël a rejeté le Seigneur, donc nous sommes ces pierres qui louent le Seigneur, qui l’exaltent et le chantent comme on l’a fait ce matin. Et nous accomplirons toute la Parole de Dieu. Puisque nos œuvres rendent parfaite notre foi, alors ce que nous sommes en train de faire nous enverra à la perfection. Il ne faut pas croiser les bras pour dire que le temps viendra où nous serons parfaits, non ! Jacques dit que ce sont nos œuvres qui le feront. Les prières, les jeûnes, le combat spirituel, le but de tout cela est unique, c’est de t’amener à la perfection. Nous y arriverons frères.

Dieu prévient toujours son peuple, Il annonce à l’avance ce qu’Il va faire. Il étale son plan et dit à son peuple de regarder, d’observer. C’est la vision prophétique ! Ce matin, je mettrai l’accent aussi sur le fait que le Seigneur a mis à part un peuple par rapport à tout ce dont on parle frères. Il n’y a pas de confusion. Là où Dieu a marqué une séparation, ce n’est pas nous qui allons rassembler. Que Dieu soit béni.

On continue dans Apocalypse chapitre 1 le verset 12 :

12Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m'être retourné, je vis sept chandeliers d'or, 13et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine. 14Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; 15ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. 16Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. 17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point ! Je suis le premier et le dernier, 18et le vivant. J'étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. 19Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles, 20le mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et des sept chandeliers d'or. Les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.

Quand la bible parle d’anges ici, il s’agit des messagers. On retrouve également les sept églises dans Apocalypse chapitre 2 et 3. Et c’est ce qui s’est passé dans la marche des 7 églises qui est décrit dans les sceaux. Donc il y a un lien entre les 7 sceaux et les 7 âges de l’Église. Nous lisons maintenant dans Apocalypse chapitre 5. J’ai déjà prêché sur ce chapitre, parlant de l’importance et de la grandeur du Nom de Jésus. Je vous ai dit que Jésus a eu son nom élevé et glorifié, après qu’Il ait accompli une œuvre. Et le chapitre 5 d’Apocalypse parle d’une étape importante dans cette œuvre. Quand le Seigneur est ressuscité, Il est premièrement monté au ciel avant de revenir pour réapparaitre aux disciples. Je vous ai montré que lorsqu’Il est monté au ciel après sa résurrection, Il est allé faire une œuvre qui est décrite ici dans Apocalypse chapitre 5. Son sang a été versé, et il a pris ce sang, à sa résurrection pour aller dans la présence de Dieu et l’offrir sur son autel.

Nous lisons à partir du verset 6 :

6Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. 7Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. 8Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. 9Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; 10tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

J’espère que vous vous souvenez de cette prédication : J’ai prêché et expliqué pour quelle raison les genoux fléchissent dans le ciel, sur la terre, sous la terre, dans la mer et partout. C’est parce que Jésus a accompli une œuvre, il a fait un travail. Il a racheté le monde entier en versant son sang. Et quand Il est ressuscité, les sœurs voulaient l’approcher, mais Il leur a dit de ne pas le faire parce qu’Il n’était pas encore monté. Donc quand Il est monté, c’est là qu’Il a reçu la gloire, l’adoration, la domination et le règne sur toute chose, car Il est allé présenter l’œuvre de rachat qu’Il a accomplie à la croix.

Le livre de la rédemption est scellé de 7 sceaux, c’est-à-dire qu’il y a 7 mystères qui font que nous ne voyions pas ou que nous ne comprenions pas le plan de la rédemption. Je les décris comme ça pour que vous compreniez. Donc quand Jésus a fait cette œuvre de rédemption, c’est Lui seul qui a été capable d’aller prendre le livre de la main de Celui qui était assis sur le trône pour l’ouvrir afin que nous nous puissions voir, comprendre et prêcher le plan de salut de Dieu. C’est pour ça que dans la prophétie que nous avons lue tout à l’heure, il est dit que le plein salut sera accompli en Jésus-Christ. Ici dans Apocalypse chapitre 5, le Seigneur est allé présenter le sacrifice. C’est Jésus-Christ qui ouvre les sceaux, ce n’est pas un homme. C’est lui qui a dévoilé la compréhension des sceaux au messager du septième âge de l’église. La bible dit que c’est Lui qui a été digne de prendre le livre et d’en briser les sceaux. Je voudrais établir cela aussi avant qu’on évolue.

On a lu deux apparitions de Jésus dans Apocalypse. Dans la première, Il s’est présenté comme un homme effectivement, mais Il était au milieu de 7 chandeliers et Il avait 7 étoiles en main. Dans la deuxième, dans Apocalypse chapitre 5, Il est présenté comme un agneau immolé qui a 7 cornes et 7 yeux. Les deux textes parlent de la même personne. Les 7 cornes qu’Il a sur la tête représentent les 7 églises, et les 7 yeux sont la manifestation de l’Esprit dans chacun des âges de l’Église. Les yeux représentent la vision prophétique dans chacun des âges. Et c’est Jésus qui est cette vision, puisque les 7 yeux sont sur la tête de l’agneau. Et c’est Lui qui donne la vision. Maintenant dans le premier texte, Jésus a dit que les 7 chandeliers sont les 7 églises. Nous, nous sommes dans la septième église, la dernière. Il a aussi dit que les 7 étoiles sont les 7 messagers envoyés pour prêcher aux 7 âges de l’Église.

Maintenant, Il a commencé à ouvrir les sceaux dans le chapitre 6. C’est l’agneau qui ouvre les sceaux, parce que c’est Jésus qui est responsable de ce qui concerne son Église ! C’est lui le chef, Il donne le tempo de la marche, l’orientation à suivre. Ce n’est pas un homme qui donne l’orientation et le tempo. Par contre, il délègue cela aux serviteurs qu’Il envoie à chaque fois. *1Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre : Viens. 2Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.*

Comme je vous l’ai dit, le livre de la rédemption était scellé. Donc c’est l’œuvre de la croix qui a permis à l’Église de savoir ce qui concerne ce livre-là ; surtout dans notre génération. Quand le premier sceau est ouvert, on voit un cheval blanc. Quelqu’un le montait, et cette personne avait un arc et était couronnée. Ça c’est le premier sceau. Ce personnage n’est pas allé pour s’amuser ! Il est allé en vainqueur et pour vaincre ! Avec une couronne sur la tête. Ça veut dire qu’il y a eu un couronnement quelque part. Nous allons maintenant lire un autre passage concernant le cheval dans Apocalypse chapitre 19 le verset 11 :

11 Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s'appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. 12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n'est lui-même ; 13 et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. 14 Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur. 15 De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant.

Le texte parle ici de Jésus parce que la bible l’appelle le Fidèle et Véritable, la Parole de Dieu. Ça ne peut qu’être Jésus ! Maintenant revenons à Apocalypse chapitre 6. Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand vous lisez ce texte, de qui parle-t-il ? C’est un inconnu ! C’est pour ça qu’on parle de mystère. Quand on lit, on ne perçoit pas encore l’identité de celui qui monte le cavalier. La bible nous dit seulement que celui qui monte le cheval blanc a un arc à la main, une couronne et il s’en va en vainqueur pour vaincre. Mais on ne sait pas qui c’est, puisqu’il n’y a pas de nom. C’est bizarre ! En revanche, quand on lit dans le chapitre 19, il y a aussi quelqu’un qui apparaît sur un cheval blanc. La bible dit qu’il s’appelle le Fidèle, le Véritable, la Parole de Dieu, et des armées des cieux sont derrière Lui. Elles aussi sont sur des chevaux blancs. Donc c’est clair que ce personnage est connu – c’est Jésus ! Mais l’autre, c’est difficile de l’identifier.

Au début, nous ne comprenions pas qu’il s’agissait de Satan, mais plus tard, on a vu qu’en réalité, c’est bien lui ! C’est Satan ! Déjà dans la description, on voit comment il se cache. Il est sur un cheval blanc. C’est un imitateur ! Ainsi, la description du premier sceau ouvert parle de l’adversaire de Dieu. Quand l’Église a été établie à Jérusalem au commencement, Satan est sorti pour contrecarrer le plan de Dieu, pour s’attaquer au royaume de Dieu, aux saints. Il voulait s’attaquer à ceux qui sont entrés désormais dans le royaume de Dieu par la nouvelle naissance, et qui ne sont plus des êtres humains normaux, car ils ont changé d’identité, de royaume, ils sont entrés dans le salut. Satan, qui combattait l’œuvre de Dieu depuis l’Ancien Testament est donc entré en guerre contre l’Église à ses débuts.

Le premier sceau est en lien avec le premier âge de l’Église. Quand on lit l’Écriture, il faut toujours la ramener à la réalité concrète. Nous avons un cavalier sur un cheval blanc qui sort pour vaincre avec un arc et une couronne. Ça veut dire qu’il s’est résolu à attaquer l’Église et à la combattre jusqu’à l’assujettir. Ah oui ! Il est allé en vainqueur, donc il a pris une position. Et comme Satan ne fait pas les choses de manière visible, il se cache. Donc la description de ce premier sceau parle de Satan, l’esprit Antichrist, le séducteur. Il a beaucoup d’autres appellations.

Lisons dans Apocalypse 2, ce que le Seigneur dit à propos de l’église d’Éphèse :

1Écris à l'ange de l'Église d’Éphèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé. Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

C’est ce que le Seigneur a dit concernant le premier âge de l’Église, au commencement.

Quand le frère Branham a prêché sur ce sujet, il a essayé de situer ces églises dans le temps en se basant sur l’histoire de l’Église. Et il a situé l’église d’Éphèse autour de l’an 53 jusqu’à l’an 170. C’est le frère Branham qui l’a fait, ce n’est pas « Ainsi dit le Seigneur ». Quand on parle des âges de l’Église, il faut consulter l’histoire pour comprendre ; ce ne sont pas des imaginations. Ces églises ont déjà existé. Donc en lisant, on voit que la bible parle d’abord des apôtres, ensuite de leurs disciples, ce qu’ils ont fait, comment on est arrivé au Concile de Nicée en 325, puis comment des mouvements religieux ont commencé à naître dans l’empire romain, en Arabie et dans d’autres endroits du monde où sont allés les chrétiens. Même l’Islam est né dans un milieu chrétien. Il y a un des parents du Prophète Mohammed qui était chrétien. On les appelait les Nestoriens à l’époque. C’étaient des chrétiens déviants. Ce n’était pas des chrétiens assis dans la Parole, telle qu’elle a été donnée au commencement. Déjà en leur temps il y avait la déviation.

C’est pour ça que le Coran dit aux musulmans de ne pas s’associer aux chrétiens et aux juifs parce qu’ils avaient dévié. Effectivement dans leur temps, ceux que Mohammed voyait et qui se disaient chrétiens étaient des chrétiens qui avaient dévié. Mais ça ne veut pas dire que la Parole de Dieu telle qu’on l’a connue n’existe plus ! C’est eux qui ne l’avaient pas sinon elle existait ! Le diable était déjà allé loin. On va y arriver.

Maintenant on lit dans 1 Jean 4. Tout à l’heure je vous ai dit que Jean était le dernier apôtre vivant et qu’il était déjà vieux quand il écrivait ses épitres. Mais il voyait ce qui devait arriver et mettait en garde contre le cavalier d’Apocalypse chapitre 6, parlant du premier sceau. Je vous ai dit que Dieu annonce les choses, c’est ce qui le caractérise. Donc il avait déjà dit aux apôtres qu’il y a un Antichrist qui venait :

1Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

Comprenez-vous ? Quand Jean écrivait ça, il n’avait pas encore écrit la révélation sur Apocalypse. Mais qui leur a dit que le cavalier venait ? C’est dans les rassemblements des chrétiens, par des prophéties et par des visions que le Seigneur montrait déjà aux frères qu’un esprit antéchrist venait parmi eux. On verra plus tard dans Thessaloniciens, où Paul dit les choses clairement, parlant du fils de perdition, l’homme impie qui viendra s’établir dans la maison de Dieu. C’est important, frères. Donc le cavalier du cheval blanc avait déjà été dévoilé aux apôtres. Dieu a donné des signalements en leur temps pour qu’ils fassent attention. On va au chapitre 2 de 1 Jean verset 18, qui parle très fort aussi :

18 Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c'est la dernière heure.

Ça veut dire qu’en leur temps, ils avaient le discernement, ils voyaient clairement et Jean décrit cela. Ce sont des gens qui étaient dans l’église, et comme le cavalier mystérieux est entré dans l’église, alors il les a pris et a commencé à les chevaucher. Et les frères voyaient clairement qu’il y avait un autre esprit qui était entré dans l’église : l’esprit antichrist, c’est-à-dire l’esprit qui est contre le Seigneur Jésus-Christ et ses œuvres. Maintenant dans l’adresse que le Seigneur a faite à la première église, il a évoqué cela. Il a parlé de « ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas ». Les disciples avaient marché avec les apôtres, aussi, quand ils ont vu qu’il y avait des frères chevauchés par un autre esprit, ils ont dit « non, ce n’est pas la même chose, ce sont de faux apôtres ».

Mais il y a une chose importante. Un âge est reparti sur plusieurs siècles ; il y a même un âge qui est reparti sur près de 1000 ans. Là de 53 à 170, nous avons un peu plus d’un siècle. Mais il y a une doctrine qui est née au commencement de l’église que le Seigneur a dévoilée dans sa première adresse à la première église d’Éphèse: *Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi*. Ce mot Nicolaïtes est très important. C’est une doctrine. Si vous comprenez le premier âge de l’église, vous n’aurez aucune difficulté pour comprendre les autres âges, car ce que le diable a semé au commencement, a poussé à la fin. Donc le Seigneur a dénoncé une doctrine qui a commencé à naître dans l’église au début. Cette doctrine est très importante parce qu’elle est venue toucher le fondement de l’église. Et le fondement de l’église c’est le Saint-Esprit. C’est le Saint-Esprit qui fait l’œuvre de Dieu. Quand Jésus est venu, il a passé 40 jours avec les disciples. Il les a enseignés sur le fondement, sur ce qui fonde l’église. Il leur a dit qu’Il s’en allait mais qu’Il leur enverrait un consolateur : l’Esprit de vérité. Quand il viendra, il vous conduira dans toute la vérité. Il vous parlera et rendra témoignage de Jésus. Il a dit qu’Il sera au milieu de nous, en nous et plus tard, Paul va nous informer que nous sommes le temple du Saint-Esprit. Donc le fondement de l’église, c’est Dieu habitant dans les hommes, les croyants régénérés par la parole de Dieu. Comme tout à l’heure, nous l’avons chanté ! Ceux qui ont reçu la vie éternelle, en qui Dieu habite sont devenus la maison de Dieu. C’est eux qui forment l’Église. Donc la doctrine des Nicolaïtes a été semée au commencement pour bloquer le travail du Saint-Esprit, par l’esprit de l’organisation.

Dans plusieurs passages, Jésus a annoncé l’avènement de quelqu’un, de l’Esprit qui va venir prendre en main l’Église et les apôtres. Il l’a annoncé clairement avant de partir. S’il ne venait pas, il n’y aurait pas l’œuvre de Dieu, non ! Et le Saint-Esprit, c’est le même Jésus, mais sous une forme invisible, spirituelle. C’est le même parce que c’est lui qui gère l’Église ! Il était avec les disciples physiquement, Il leur a apporté la Parole, Il les a enseignés ; maintenant qu’Il a fini son travail, Il est monté, Il revient en esprit les habiter pour continuer le même travail. Donc il n’y avait pas de rupture. Et c’est là-bas que le diable est allé attaquer ! L’Écriture dit que satan est allé en vainqueur et pour vaincre, mais pour vaincre, il fallait que le diable maitrise l’action du Saint-Esprit, Car c’est lui qui fait le travail. Tout à l’heure, je vous ai dit que l’agneau qui est apparu avait 7 cornes et 7 esprits. Les 7 cornes sont les 7 églises, mais les 7 esprits représentent l’Esprit qui anime l’église ! Donc pour maîtriser l’église, il faut maîtriser le Saint-Esprit. Si tu le maîtrises dans ses œuvres, dans ses manifestations, c’est fini, il n’y a plus d’église ! Satan sachant cela est allé attaquer précisément là. En effet, le produit qu’il a créé de cette attaque, c’est l’organisation, c’est-à-dire faire en sorte que les décisions et la conduite de l’Église soient humaines et non divines. Si c’est humain, c’est mort ! Parce que l’humain n’a pas la vision spirituelle pour conduire l’Église du Dieu vivant. Il n’a pas la vision de l’œuvre de Dieu. C’est Jésus qui a fait un travail, donc c’est Lui qui mène l’Église. C’est Lui le Chef ! C’est lui qui décide, qui donne l’orientation.

C’est pour cela que le frère Branham, lorsqu’il est venu a prêché contre l’organisation et a toujours utilisé le terme « dénomination ». C’est un combat de survie frères. Quand l’esprit de l’organisation prend le contrôle d’une église, elle meurt. Le frère Branham guérissait les malades, il faisait des miracles, tout le monde le suivait, mais quand il a pris la Parole prophétique et qu’il a commencé à taper fort, à dénoncer ce démon, les gens ont commencé à se retirer de lui. Mais ce que le diable a semé au temps de frère Branham a poussé aujourd’hui en notre milieu. Même les collaborateurs sûrs du frère Branham l’ont abandonné. Mais c’est le combat ! Et c’est un combat à mort !

Le Seigneur a donc dénoncé cet esprit Nicolaïte. Le mot Nicolaïte signifie « la conquête du peuple ». Le diable est allé remettre la direction de l’église à des individus qui n’ont pas été appelés de Dieu. Il a mis en place un clergé. On ne voyait pas ça au départ, mais cela a pris forme plus tard. Avec l’évolution du temps, on a vu qu’elle a été séparée en deux. Il y a un groupe appelé « le clergé » qui est contrôlé par le diable et il y a les autres. Et c’est eux qui gèrent l’église. Le Saint-Esprit n’a plus sa place ! Ce qu’on voit aujourd’hui a commencé comme ça. Et avec cette méthode, c’est sûr que le plan du diable va fonctionner. Si tu maîtrises le Saint-Esprit ou bien si tu maîtrises déjà ceux qui peuvent être conduits par l’Esprit, ça va marcher pour toi ! Une église sans homme, ça n’existe pas. L’église, c’est l’Esprit de Dieu et les hommes. L’Esprit de Dieu dans des hommes obéissants, soumis, appelés de Dieu, formés, mûrs ! C’est de cela qu’il s’agit !

Donc l’esprit de l’organisation a déjà commencé là. Le Seigneur dit que les frères ne supportaient pas cet esprit. Et lui Jésus non plus ne supportait pas cela. Mais vous verrez qu’avec le temps, cet esprit a eu accès à l’Église. Vous avez plus tard l’exemple du concile de Nicée qui est le concile le plus célèbre qui a eu lieu en 325. C’est là qu’ils ont mis les fondements de l’église catholique. Parce que ce cavalier blanc, était dans sa première phase, où on ne le distinguait pas bien. C’est vrai qu’il a été dénoncé par l’Esprit de Dieu, mais dans le premier âge, on ne voit pas exactement sa stratégie. Il usait de dissimulation. C’est pour cela qu’on ne voit pas à quoi sert l’arc qu’il a en main. Nous savons bien que c’est pour combattre, mais nous ne savons pas ce qu’il va utiliser ! L’arc n’est pas décrit ici, mais nous verrons dans le deuxième sceau qu’il a reçu une épée. C’est-à-dire qu’à un moment donné, il y a une doctrine claire qui est apparue et qui lui a tracé une ligne de conduite avec laquelle il a commencé à marcher. On verra ça plus tard. Mais sa ligne de conduite, c’est l’esprit de l’organisation : contrôler le peuple de Dieu, contrôler la direction de l’Église. Une fois que tu contrôles la tête, tout le reste est mort ! Et c’est ce que nous voyons aujourd’hui : Dans les églises, on parle de plus en plus de « leader », c’est-à-dire « conducteur » ! On entend souvent que tel pasteur est « le leader » de telle Mission. « Leader » : Ce sont des mots qui sortent, mais nous savons d’où c’est parti. C’est un vocabulaire qui est attribué à ce monsieur, le premier cavalier ; ce n’est pas un vocabulaire qui vient de notre royaume. Nous, nous ne connaissons pas cela.

Quand on entend parler de « leader », d’hommes et de femmes « leader », qu’il faut en former parce que le leader doit savoir gérer l’Église, tout cela est propre à l’esprit de l’organisation. On t’apprend à te tenir et on peut voir que les pasteurs d’aujourd’hui sont très bien habillés de la tête aux pieds. Ce n’est pas simple ! C’est une formation. On lui montre comment s’habiller, comment prendre la parole devant les gens, gérer les dîmes et les offrandes, les projets de l’église, l’extension du ministère, tout cela est enseigné. Ce ne sont pas des choses simples ! Il y a des pasteurs qui sont expérimentés et spécialisés dans la formation des leaders. Ils font des séminaires et on en voit à Abidjan ! Abidjan est une plaque tournante de cet esprit ! Mais le temps viendra où on n’en parlera plus.

Satan est un brigand : il ne respecte rien, il n’a pas de loi. Pour le combattre, il faut des gens dans le royaume de Dieu qui ne vont rien respecter chez lui non plus ! Il faut la réponse appropriée ! Un homme comme Etienne qui sort tout feu tout flamme ; la bible dit qu’il était rempli du Saint-Esprit. Il a commencé à prêcher à tel point qu’à un moment la prédication était devenue tendue ! Tous ceux qui étaient là transpiraient, ils étaient fâchés ! Il y en a qui ont bouché leurs oreilles, ils ne voulaient plus rien entendre, alors, ils ont commencé à ramasser les pierres pour le lapider. Mais est-ce que c’était le problème d’Etienne ? Non ! L’onction et la main du Seigneur étaient sur lui, il avait été suscité pour ce temps-là, donc il ne pouvait pas se taire. Il a été lapidé, et vers la fin il a dit : Je vois le ciel ouvert. Il voit la gloire de Dieu, le Fils de Dieu, mais c’était fini ! Il est mort et a été classé martyr. C’est l’un des premiers martyrs de l’Église. Celui-là, nous allons le trouver au ciel ! Il aura une grosse couronne brillante ! Ah oui frères ! Pourquoi ? Parce qu’il fait partie de ces gens qui sont tombés comme des semences. Sa mort a suscité la foi chez beaucoup de frères. Ils se sont dit que si Etienne ne s’est pas soumis aux directives de l’organisation du sanhédrin, pourquoi eux devraient-ils s’y soumettre ? Quel esprit l’a animé au point de rester ferme devant les cailloux qui pleuvaient sur lui ? cela a suscité la foi chez les frères qui ont commencé à répandre le feu partout. Même Paul, frappé et blessé se relevait et continuait son ministère ! C’est de la même manière qu’il y aura des gens qui ne respecteront rien chez le diable.

C’est un combat frères ! Ce qui se passe depuis le début est un combat. La bible dit que le cavalier est sorti en vainqueur et pour vaincre ; c’est sa décision, c’est son plan, et il est engagé là-dessus. Ça fait plus de 2000 ans qu’il est là-dedans ! C’est un vieil esprit. Les 2000 ans sont par rapport à Christ, sinon c’est depuis le jardin d’Éden. L’arc c’est son arme, mais c’est plus tard qu’on a vu les éléments qu’il y avait dedans : c’est l’esprit de l’organisation. Depuis le début le diable a une seule stratégie, parce qu’il ne peut pas faire autrement. Il peut faire beaucoup de choses, mais tant qu’il n’a pas réussi à maîtriser l’Esprit de Dieu et ceux qu’il doit conduire, il ne pourra pas maitriser l’Église. C’est sa stratégie depuis le début, c’est-à-dire créer un royaume à l’intérieur du royaume de Dieu, développer un autre jésus, un autre roi. C’est une séduction ; et malheureusement, ceux qui ne voient pas se laissent prendre. Ce qui fait qu’aujourd’hui il y a beaucoup d’églises.

La couronne du cavalier est aussi venue après : cela veut dire qu’il a eu des adeptes, des gens de son côté qui l’ont couronné. Quand on parle de couronne, ça veut dire que le cavalier a été élevé ! Donc quand le diable est allé pour conquérir l’Église, il a eu à l’intérieur de l’Église des gens qui ont fait sa promotion, qui l’ont élevé, qui ont été ses disciples, ses serviteurs. Par conséquent il a pris place et il règne ! Ils ont scellé son règne et ça fait maintenant deux individus dans le royaume de Dieu. Avant ce n’était pas comme ça. Mais il l’a fait. Et la couronne montre bien qu’il a eu des adeptes. Étalez ça sur plusieurs siècles pour mieux comprendre. C’est une vision et la vision c’est un développement qui vient au fur et à mesure. Le moment où le cheval blanc est sorti et le moment il a été couronné ne sont pas pareils. Il a été couronné après que la doctrine ait bien pris forme et que l’esprit de l’organisation soit entré dans l’Église. Et Jean va dire aux frères : n’ajoutez pas foi à tout esprit ! Parce qu’ils avaient été informés qu’il y a un antichrist qui venait. Maintenant il y a beaucoup d’antichrists ! Ils sont là !

Cet esprit a eu beaucoup d’adeptes, il les a conquis, il les chevauche, et ils ont une doctrine et un enseignement. Il y en a même qui ont enseigné que la résurrection a déjà eu lieu. Paul a évoqué cela ; qu’il y a des frères qui enseignent que la résurrection a déjà eu lieu. Ça veut dire qu’il n’y a plus d’enlèvement, c’est fini. « Mangeons et buvons, demain nous mourons », il n’y a plus rien, c’est fini. Alors que jusqu’à aujourd’hui, l’enlèvement n’a pas encore eu lieu. Même aujourd’hui il y a des gens qui disent que l’enlèvement a eu lieu en 1962 dans une vision de frère Branham. C’est le même démon. Donc sachez que la semence que le diable a mise en terre au commencement de son combat contre l’Église, c’est l’esprit de l’organisation - faire les choses dans l’Église par des hommes ; prendre les décisions par les hommes, envoyer les hommes dans des écoles de pasteurs, de prophètes, de leaders, etc. Et ça a bien pris forme avec l’église catholique car on voit que dès tous les apôtres sont morts, il y a eu beaucoup de courants religieux dans le milieu des chrétiens. Et chaque courant portait le nom de son inventeur. Donc il y avait beaucoup de flou et d’incompréhension sur la Parole. C’était le fond du problème.

A l’époque, les rois craignaient l’Église, ils craignaient les chrétiens et ils cherchaient alors à les dominer, à les prendre sous leur contrôle. C’était leur stratégie. Vous avez vu que lorsque Jésus est venu, Il a trouvé l’empire romain en Israël. Les romains occupaient Israël. Et vous avez vu que généralement, les gouverneurs romains discutaient avec la classe religieuse juive. Ils prenaient les décisions avec eux. Souvent ils respectaient leurs décisions parce qu’ils ont vu que le milieu religieux était dangereux à cause du fanatisme. Avec eux, il fallait éviter les problèmes et les avoir plutôt de son côté. C’est pour cela que Pilate n’a rien pu faire pour Jésus. Il a dit qu’il ne trouvait rien de mal dans cet homme, mais les religieux juifs ont exigé qu’il soit crucifié. Il a respecté leur volonté et leur a livré Jésus. Au fond, il ne souhaitait pas cela, mais en même temps, il ne voulait pas s’opposer aux juifs, Car Pilate craignait les émeutes.

Un empereur est apparu dans l’histoire : il s’appelle Constantin. Il a essayé d’amener les chrétiens à s’entendre. Il voulait amener les différents courants religieux existant à s’entendre. Il a organisé une rencontre qu’on appelle le concile de Nicée et c’est là-bas qu’ils ont créé la doctrine de la trinité. Cela a pris forme là-bas. C’est aussi dans cette période de l’histoire que l’esprit de l’organisation a vraiment pris place et que l’église catholique est montée en puissance. Donc par-là, le diable a réussi à établir une organisation dans l’Église. Cela a été le couronnement.

Dans le 5e âge de l’Église, la réforme qui a commencé s’est faite avec Martin Luther qui était un moine catholique. Dans leur époque, il n’y avait pas d’autres chrétiens qui avaient la vérité. Le diable avait pris le pouvoir dans le domaine de la chrétienté. C’est pour cette raison que la réforme est partie du sein de l’Église catholique. C’est en ce moment que les protestants, ceux qui n’étaient pas d’accord avec la doctrine catholique, sont sortis du catholicisme. Donc vous voyez que ce cavalier a effectivement pris le contrôle de l’Église. Mais on le verra plus tard. Pour aujourd’hui, je m’en tiens au premier âge. La stratégie de Satan, c’est cela : maîtriser le Saint-Esprit et ceux que l’Esprit de Dieu peut animer. Et pour le faire, il faut établir une doctrine de gestion de l’Église. Et la doctrine c’est que l’Église doit être gérée par une organisation mise en place par des hommes. Et l’organisation c’est un esprit de contrôle. Satan lui, il aime contrôler les gens. Par contre, le Saint-Esprit, lui, Il t’explique les choses et t’amène à prendre une décision et vous travaillez ensemble dans la liberté. Ça c’est le principe de Dieu. Mais l’esprit de l’organisation est un esprit de contrôle et une fois que l’esprit de contrôle s’établit, il n’y a plus de vision spirituelle de Dieu. Ce ne sont plus les 7 yeux de l’agneau qui travaillent, c’est l’œil du diable, c’est l’œil de l’organisation. Et quand le diable a établi cela, il a mis ensemble le pouvoir politique et l’Église, le pouvoir religieux. À l’époque, on parlait d’empire ou de royaume. Nous avons par exemple l’empire romain. L’Église et l’empire romain sont devenus un. Cela a été la consommation de ce que le diable a semé au début. Et quand le diable a réussi à unir l’église à l’État, ceux qui ne rentraient pas dans ce cadre-là étaient persécutés. C’est pour cette raison que dans l’histoire de l’Église, il y a beaucoup de chrétiens qui ont été persécutés et tués.

Souvenez-vous quand on a parlé de la femme dans Apocalypse chapitre 17 – Jézabel, appelée Babylone la grande. La bible dit qu’elle était ivre du sang des saints. Actuellement, on a commencé à parler du commencement de la chevauché de cet esprit, représenté par cette femme. L’église et l’empire romain deviennent une seule entité. Les papes et les rois géraient l’entité ensemble. Les papes avaient d’ailleurs plus d’autorité que les rois de l’époque. Au départ les rois voulaient contrôler l’église catholique, mais quand ils se sont mis ensemble, c’est le contraire qui s’est produit. C’est l’église qui a commencé à contrôler les royaumes. Ils ont tout pris en main. Le pape était devenu le chef de tout. C’est comme ça que ça s’est passé. Maintenant, je vous montre une image de cette stratégie de satan dans l’ancien testament pour qu’on comprenne bien. Lisons 1 Samuel chapitre 8, du verset 3 au verset 9 :

3Les fils de Samuel ne marchèrent point sur ses traces ; ils se livraient à la cupidité, recevaient des présents, et violaient la justice. 4Tous les anciens d'Israël s'assemblèrent, et vinrent auprès de Samuel à Rama. 5Ils lui dirent : Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent point sur tes traces ; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations. 6Samuel vit avec déplaisir qu'ils disaient : Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l'Éternel. 7L'Eternel dit à Samuel : Écoute la voix du peuple dans tout ce qu'il te dira ; car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi qu'ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux. 8Ils agissent à ton égard comme ils ont toujours agi depuis que je les ai fait monter d'Égypte jusqu'à ce jour ; ils m'ont abandonné, pour servir d'autres dieux. 9Ecoute donc leur voix ; mais donne-leur des avertissements, et fais-leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux.

Vous voyez cette stratégie de satan, qui consiste à amener le peuple de Dieu sous le couvercle des êtres humains. Quand le Seigneur a appelé Israël, ils n’avaient pas de roi. Mais Dieu leur a donné un prophète, Moïse. Ils sont arrivés dans la terre promise, ils se sont installés, ils avaient toujours des prophètes et des sacrificateurs qui s’occupaient des questions spirituelles. Il y avait aussi des juges que Dieu avaient établis dans chaque tribu pour s’occuper du peuple de Dieu. Et eux se referaient au prophète en service, celui que Dieu élevait sur le royaume. Ils se référaient à lui pour tout ce qu’il y avait lieu de faire. Il n’y avait pas de roi et Dieu fonctionnait bien comme ça avec eux. Et c’était ça la volonté de Dieu. Mais à un moment donné, comme ils n’avaient pas pu chasser les nations qui étaient autour d’eux, il leur est arrivé ce que Dieu craignait : Qu’ils fassent comme les nations qui étaient en Canaan. Ils ont commencé à regarder autour d’eux, à observer comment les nations étaient gouvernées. Ils voyaient qu’ils avaient des rois qui étaient avec eux, qui faisaient les guerres et d’autres choses. Voilà une organisation ! Ils ont donc voulu faire comme les nations voisines, et quand Samuel est devenu vieux, ils ont regardé parmi ses enfants et n’en n’ont pas trouvé un digne de prendre sa place, comme si c’était eux qui établissaient les prophètes. Laissez Dieu faire ! Il est où le problème ? Dieu gère son église, son peuple. C’est Lui qui détient toute chose, laissez-le faire ! On n’a pas à prendre sa place ou raisonner, non frères ! Ce n’est pas notre travail.

Ainsi, ils sont allés dire à Samuel qu’autour d’eux, il y avait des nations qui avaient des rois, donc, ils voulaient eux aussi un roi. C’est l’erreur qu’il ne fallait pas commettre ! Et c’est ça que satan a fait dans l’Église. Si Samuel avait dit « je m’en vais mourir mais Dieu m’a demandé d’établir sur vous un roi », alors là, gloire à Dieu ! Mais quand ils vont dire à Samuel qu’il s’en va mourir, que ses enfants ne sont pas justes, qu’ils ne voient pas parmi eux qui pouvait le remplacer, cela veut dire qu’ils étaient en train de prendre la place de Dieu. Ils veulent régler un problème qui relève de Dieu ; la conduite de son peuple relève de lui ! C’est lui qui décide, ce n’est pas vous. Dieu a répondu à Samuel. Il a dit : C’est moi qu’ils rejettent, car ils ne veulent plus que je règne sur eux. Ils l’ont déjà rejeté et ça ne datait pas de ce jour. Dieu avait son plan ; Il voyait Jésus qui allait prendre le contrôle du royaume de Dieu ! Donc Il a dit à Samuel de laisser faire. Donne-leur un roi, mais dis-leur le privilège que ce roi aura sur eux. Mais pourquoi selon vous, Dieu a-t-il laissé faire ? Pourquoi n’a-t-il pas dit à Samuel : Dis-leur qu’il n’y aura pas de roi en Israël, Je suis leur roi. Mais il lui a dit de laisser faire. C’est surprenant, Dieu a laissé faire.

Aujourd’hui frères, c’est ce que nous voyons dans l’Église. Chaque église est bien organisée avec un président, un vice-président, des secrétaires généraux ; ils ont des écoles de formation, toutes sortes d’organisations en place. Mais Dieu laisse faire. Il ne va pas aller lutter avec vous. Si vous voulez vous-mêmes vous conduire par votre propre intelligence, Il ne luttera pas avec vous parce qu’Il trouvera toujours des gens qui vont se laisser conduire par son Esprit, qui vont le laisser siéger et régner. Il y a une église, un groupe d’individus en qui sera manifesté le règne de Christ. C’est clair ! Ceux-là ne sont pas dans l’organisation, ils n’ont pas de communion avec cet esprit-là, car il a été dévoilé et on le connaît désormais. Et c’est cela qui a été le ministère de frère Branham. Il était venu dénoncer l’esprit de l’organisation qui est entré dans l’Église depuis le début et qui a tué tous les réveils.

Un jour, le Seigneur a montré une vision au frère Branham. Il a vu une femme qui était battue par un gaillard. La femme tombait et quand elle voulait se relever, le gaillard la frappait à nouveau. Elle luttait pour se relever, et il la battait encore jusqu’à la terrasser. Dieu lui a dit que c’est l’Église et l’esprit qui la bat, c’est l’esprit de l’organisation. Quand un réveil est suscité, il y a le feu, les gens prient partout, ils prêchent, mais le diable vient et fait tout pour tuer le réveil par l’organisation. Quand un ministère sera élevé, il va créer beaucoup d’églises et il va les organiser. Ce sont ses églises. Et il y aura un siège de son organisation. Or les églises sont nées par la puissance de l’Esprit. C’est parce que Dieu a utilisé le Ministère que les Assemblées sont nées. Mais généralement, le serviteur de Dieu ne sait pas rester dans son assemblée locale et laisser les églises qui sont nées se gérer par l’Esprit de Dieu, laisser Dieu établir des gens pour les conduire, laisser Dieu élever des ministères pour travailler, il ne sait pas faire cela. Il faut que toutes ses églises soient sous sa coupe et qu’il y ait « l’église-mère ». Après on établit un président, des vice-présidents, des vice-pasteurs, etc… Et maintenant on commence à mettre des barrières, à cadrer les choses. Ils vont faire des calculs arithmétiques.

Mais vous savez, moi j’ai toujours dit aux frères partout où je vais, que frère Branham a prêché, mais il a eu un comportement que j’ai observé. Frère Branham avait une seule assemblée locale. Un grand évangéliste, un grand prophète qui a prêché partout. Il avait une seule église locale. Et c’est Dieu qui lui avait dit de construire ce temple. Quand il allait prêcher quelque part et que les gens croyaient, il n’en profitait pas pour en faire son église à lui. Il est resté là dans l’Assemblée que Dieu lui a donnée. Il aurait pu créer une grosse organisation mondiale, mais il ne l’avait pas fait parce que c’est le démon que son ministère était censé combattre. Sur les ruines du mouvement pentecôtiste, il y a eu une dénomination. Elle est née aux États-Unis. Maintenant les pentecôtistes sont divisés. C’est pareil pour les Assemblées de Dieu. Ils sont nés à la suite d’un réveil. Toutes les grandes organisations que vous voyez naissent toujours à la suite d’un réveil et l’organisation tue toujours le mouvement spirituel.

Derrière l’organisation, il y a un esprit – Jézabel. C’est une bête féroce. Quand elle réussit à prendre une église, c’est fini, la vie n’y est plus. Ce sont les hommes maintenant qui font les programmes et les font suivre. Le seul programme que nous faisons ici, c’est la chaîne de prière, c’est tout. Le Seigneur m’inspire des sujets de prière, je les donne aux frères. Celui qui veut, il prie ; celui qui ne veut pas, il laisse. Ce n’est pas forcé, mais c’est fait dans un esprit, un contexte spirituel. Il y a un combat spirituel, c’est tout. Sinon ici, nous ne planifions rien ! Depuis plus de 10 ans, nous ne planifions rien parce que nous ne voulons pas d’une organisation humaine, car c’est justement cet esprit de l’organisation que nous combattons.

Si jamais il a pris l’église ou un groupe de chrétiens, c’est fini, c’est la mort ! Malheureusement, une organisation est née après que le frère Branham soit mort. Plusieurs courants de pensées sont nés. Justement le démon qui a été combattu est revenu en force. Moi je fais attention. Je vais là des portes s’ouvrent. Le jour qu’elles se ferment, je n’insiste pas. Je ne lutte pas de place non plus. Nous n’allons pas là où on ne nous invite pas. Et si nous allons quelque part et qu’une église naît, on encadre les frères car ils sont à leur début. Mais à un moment donné, Dieu lui-même sait ce qu’Il va faire. Il ne faut pas prendre la place de Dieu. Quand ça ne va pas chez un frère, on peut le conseiller ou bien lui demander de se retirer un peu. S’il dit non, on n’insiste pas. Il y a un frère qui nous a dit cela. Nous sommes allés le raisonner, lui parler, lui expliquer les choses, les dangers qu’il courait, il a dit : non ne venez plus ici ! On lui a dit qu’il n’y avait pas de problème. Nous nous sommes retirés.

Dans une œuvre, dans une église, il y a un domaine qui revient à l’Esprit de Dieu depuis le début. Et c’est là-bas que le diable est allé attaquer parce qu’il sait que s’il arrive à prendre le contrôle, c’est fini. C’est comme ça qu’il a tué beaucoup d’églises. Les églises du message sont mortes. Vous avez vu dans le 7e âge de l’église, quand le Seigneur parle de Laodicée !  Nous allons y arriver. Il a vomi Laodicée parce qu’elle s’est organisée. Donc le problème, la semence que le diable a semée au début c’est l’esprit de l’organisation, retenez cela ! Empêcher que l’Esprit de Dieu travaille dans l’Assemblée des saints – Qu’Il se manifeste dans la vie des serviteurs et des servantes de Dieu. S’il a réussi à faire cela, c’est mort. Et quand il y a un réveil, comme ce qu’on a connu, il fait tout pour infiltrer le mouvement pour amener effectivement cet esprit de contrôle. S’il réussit à l’imposer, il a gagné. C’est pour ça que dans les églises du message, on ne voit pas les dons du Saint-Esprit. Comment pouvez-vous voir les dons de l’Esprit si vous ne laissez pas la place au Saint-Esprit dans l’Assemblée ?

Moi j’ai grandi dans une église du message, l’église de mon village. Jusqu’à ce qu’on arrive en 2006, au cri de minuit où je me suis retrouvé en train de diriger ce mouvement de réveil, je n’avais jamais entendu une prophétie. Depuis les années 83, où je suis entré à l’Église, jusqu’en 2006 avec tout ce qu’on a fait, je n’avais jamais entendu une prophétie. Nous parlons des dons en raisonnant. Si nous ne connaissons pas, nous ne connaissons pas ! Ça ne se manifeste pas. Il y en a qui ont 30 ans de foi, ils n’en ont jamais vu. Mais en 2006, quand Dieu a commencé à déverser les dons au milieu de nous, nous avons vu des frères et sœurs, qui ont commencé à révéler des dons, à parler en langues, à traduire, à avoir des visions et des expériences spirituelles claires. Frères, nous avons vu beaucoup de choses jusqu’aujourd’hui ! Mais si l’église et les vases de Dieu ne sont pas libres, on ne peut pas avoir de mouvement de l’esprit. Quand cela a commencé, il y en a qui avaient peur. Ils se demandaient ce qui se passait. N’ayez pas peur, regardez ! Moi je sais en qui j’ai cru. Si un démon vient ici, nous le verrons, il ne pourra pas se cacher. On ne se cache pas au milieu de nous. 

Quand nous sommes allés à Lakota, il y a des frères qui ont eu peur. Peut-être les 2/3 de la salle. C’est après qu’ils nous l’ont dit. Le diable a pris le contrôle des assemblées du message depuis longtemps, donc beaucoup, surtout les nouvelles personnes ne savent pas faire la différence entre Jésus et le diable. Mais pourquoi ? Parce que depuis longtemps, ils sont sous le règne des démons ! Ils sont sous le règne de l’esprit antichrist qui a tout bloqué. Dieu agit dans l’homme mais si l’homme n’est pas libre ou bien s’il doute de Dieu, Dieu ne peut pas se manifester ! Là où nous mettons des réserves, des barrières, on a peur, Dieu ne peut pas agir là. Il faut libérer l’Esprit frères ! Nous avons aussi la lumière, nous pouvons faire la différence entre le vrai et le faux. Si le diable commence à parler, on va observer et un jour on lui dira de se taire ! De quoi avons-nous peur ?

Soit, nous sommes au ciel, dans le royaume de Dieu, dans la lumière, soit nous n’y sommes pas. Soit, nous avons l’onction, soit nous ne l’avons pas. Parmi les 7 yeux, il y en a un qui nous permet de voir dans cette génération. Nous voyons clair ! Nous sommes dans un message prophétique, nous voyons clair, nous ne sommes pas dans la confusion. Dieu nous parle, Il nous montre des choses concrètes. Si un démon parle, on le voit et on lui dit de se taire. Donc c’est l’esprit de l’organisation qui a tout dérangé dans l’Église. Il a été semé au début et il a poussé et porté des fruits à la fin, car nous sommes dans l’âge de l’organisation. Que Dieu soit béni.

Les enfants d’Israël ont commis cette erreur, et cette même erreur a été commise dans l’Église, le royaume de Dieu. Ils ont voulu qu’un roi règne sur eux. Et on l’a vu quand Jésus est venu, Il a été rejeté ! Il y a Pilate qui lui a demandé s’Il était le roi des juifs. Mais les juifs ont dit « non, ce n’est pas notre roi, crucifie-le. C’est lui-même qui se dit roi », mais Pilate va quand même écrire sur la pancarte au-dessus de la croix de Jésus « roi des juif ». Le peuple s’est fâché, ils ont exigé qu’on retire cela, mais Pilate a répondu que ce qui est dit, est dit : C’est votre roi. Que vous le vouliez ou pas, c’est votre roi. C’est Dieu qui a écrit cela, c’est leur roi, mais eux l’avaient rejeté. Ils ont dit « que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ». Israël, rejetant Jésus-Christ, c’est l’Église rejetant aussi le Seigneur. Donc les gens ont construit des dénominations, ils les ont bâties et ils ont mis le Saint-Esprit dehors. On le voit dans l’âge de Laodicée où Jésus dit : Je me tiens à la porte et je frappe. Normalement le Seigneur devrait être dedans, mais Il se tient à la porte parce qu’on l’a mis dehors. Qui l’a mis dehors ? C’est l’esprit de l’organisation ! Ils se sont donnés des présidents, des surintendants, des pasteurs principaux, des leaders, des prophètes, des grands évangélistes, des docteurs. Ils se sont donnés plein d’esprits, plein de dieux, et ils ont mis le Seigneur dehors.

Le message est venu pour ramener le Seigneur à Sa place, à l’intérieur de notre cœur. Nous avons cru pour ramener le Seigneur dans nos cœurs ; non seulement qu’Il soit à l’intérieur, mais aussi qu’Il règne sur nous - Qu’il règne dans nos cœurs, dans Son Église afin qu’Il parvienne à accomplir toute sa volonté parfaite. C’est pour cela que nous luttons. Que Dieu soit béni. Donc nous sommes contre ce cavalier bizarre qui est sorti depuis le commencement. Nous sommes contre lui. Nous ne sommes pas d’accord avec lui. Dimanche prochain, nous allons continuer. Mais je pense que celui qui a compris ce qui a été dit aujourd’hui a déjà tout cerné, car le message des sceaux c’est cela. Que Dieu soit béni.