Publication: 22 août 2006
Temps de lecture: ~ 34 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Le bâton de Dieu

Exhortation spéciale du Mois d'Août 2006

Je voudrais adresser pour ce mois spécial d'Août, une troisième parole d'exhortation à tous les usagers de notre site officiel et particulièrement aux membres de la chaîne de prière et d'intercession qui a effectivement commencé le Samedi 05 Août 2006 par un jeûne de repentance. Je remercie particulièrement le Seigneur pour les événements spirituels qui ont cours dans son royaume. Je le loue pour l'adhésion de plusieurs frères à travers le corps de Christ dans cette œuvre. Comme je l'ai dit, cette œuvre est pour les faibles et non pour les forts. Que le Seigneur vous bénisse tous à travers le corps de Christ en Haïti, à Madagascar, en Afrique Centrale, en Afrique de l'Ouest et en Europe. Que sa grâce et sa paix soient sur vous et qu'Il vous conduise tous par son bras puissant. Ma prière est qu'il se révèle à chacun d'entre vous dans cette œuvre.

Au niveau de la Mission, nous avons entamé le jeûne de repentance le jeudi 03 pour l'achever avec vous le samedi. J'ai senti une grande opposition du royaume des ténèbres pendant nos moments de prière. Mais le Christ a vaincu les ténèbres. Sachez-le mes bien-aimés frères et sœurs que nous ne voulons pas lier des fardeaux sur vos têtes. Mais tous les réveils ont besoin de beaucoup de prières. Seul le Seigneur saura récompenser chacun d'entre vous pour votre engagement dans cette œuvre.

En Côte d'Ivoire, la chaîne s'élargit. Plusieurs frères qui n'ont pas accès à Internet ont quand même intégré la chaîne en recevant les sujets de prière par téléphone. Tous les moyens sont bons pour l'avancement de l'œuvre de Dieu. Je suis en train de préparer une étude biblique sur la vie de prière en vue de notre édification. Mais en attendant, je voudrais insister sur le fait que chaque membre de la chaîne doit s'imposer une heure à laquelle il commence à prier. Cela est très, très important parce que la vie de prière requiert de la discipline. Un intercesseur doit être discipliné comme un militaire pour être efficace dans la chaîne et dans sa vie de prière. Je reviendrai sur ce sujet dans l'étude biblique.

Je voudrais comme parole d'exhortation vous adresser une prédication que j'ai apportée pendant un voyage missionnaire au Congo, à Pointe Noire. C'est une Parole qui est appropriée pour les moments dans lesquels nous vivons. Que la grâce du Seigneur vous soit accordée dans la lecture de cette prédication. Nous continuons de prier pour les sujets en cours. Une série de sujets sera donnée la semaine prochaine.

En Christ notre Seigneur

Fr M'BRA Parfait

Le bâton de Dieu**

Prêché à Pointe Noire, République du Congo, le 17 Avril 2006

Pour ceux qui étaient là hier, nous avons déjà parlé d'un sujet ici. La Bible dit dans Joël 3 : 9-10 : Préparez la guerre ... C'est une Parole qui nous a tous invités à affermir nos positions en Jésus-Christ, parce que les jours à venir seront des jours difficiles. Un chrétien est un homme qui est en guerre. Et la vie chrétienne est un champ de bataille ou s'affrontent deux Royaumes : le Royaume de Dieu dans lequel nous sommes et le Royaume de Satan qui est Babylone qui est à la fois spirituel et physique. Les Saintes Ecritures parlent de ces choses-là. C'est pourquoi notre vie chrétienne ne doit pas être une vie aussi simple. Un chrétien ce n'est pas un homme qui vit comme un simple homme. Un chrétien est un homme spirituel qui doit prendre toutes choses dans le sens spirituel. Quand la vie paraît calme sur la terre, dans le monde des esprits, il y a un affrontement terrible entre le Royaume de Dieu et le Royaume de Satan.

Les anges combattent pour le Seigneur Jésus – les saints, les croyants combattent pour le Seigneur Jésus. Et de l'autre côté, les démons, les magiciens, les politiciens, les grands guides religieux combattent tous pour l'adversaire. Les grandes stars du football, de la musique, de la mode et du cinéma combattent pour le Royaume de Satan. C'est pourquoi il faut faire attention à tout ce qu'on voit à la télévision et à tout ce qu'on écoute parce que dans toutes ces choses, il y a des souillures, il y a des impuretés. C'est pourquoi lorsque le diable nous attire dans ces choses, on doit revenir en arrière. Alléluia ! (Amen !) Nous sommes des combattants.

Je voudrais vraiment finir avec ce sujet en évoquant quelque chose. Lisez dans la bible, dans 2 Samuel, le chapitre 23 qui présente les vaillants hommes de David. David en tant que roi avait de vaillants hommes qui combattaient avec lui dans son armée. Et la bible parle d'eux. Ce sont des hommes de guerre, des hommes physiquement forts qui étaient engagés avec lui dans le combat spirituel. Nous lisons 2 Samuel 23 verset 8 :

Voici les noms des vaillants hommes qui étaient au service de David. Joscheb Basschébeth, le Tachkemonite, l'un des principaux officiers. Il brandit sa lance sur huit cents hommes, qu'il fit périr en une seule fois. (Il est tellement fort qu'il a brandi sa lance sur huit cents hommes qu'il a tués en un seul coup ) Après lui, Eléazar , fils de Dodo, fils d'Achochi. Il était l'un des trois guerriers qui affrontèrent avec David les Philistins rassemblés pour combattre, tandis que les hommes d'Israël se retiraient sur les hauteurs. Il se leva, et frappa les Philistins jusqu'à ce que sa main fût lasse et qu'elle restât attachée à son épée. L'Eternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Le peuple revint après Eléazar, seulement pour prendre les dépouilles. Après lui, Schamma, fils d'Agué, d'Harar...

Schamma ! c'était aussi un vaillant homme. Lisez tout le chapitre. La Bible donne leurs noms. C'est pour vous faire voir quelque chose frères. Dans une armée, il y a de vaillants hommes ! des hommes qui peuvent se lever devant le peuple pour foncer tout droit sur l'adversaire pour mener le combat spirituel. Quand le peuple voit de vaillants hommes se lever, le peuple peut être encouragé à se lever aussi. Quand le peuple voit des pasteurs engagés, des apôtres engagés, des docteurs engagés, des évangélistes engagés, tous sortes de croyants engagés dans la foi et le combat spirituel, alors le peuple peut être engagé à se lever aussi.

Mais si nous avons des pasteurs qui faiblissent, qui manquent de zèle pour s'engager avec le Seigneur, avec le peuple de Dieu, le combat devient difficile. C'est pourquoi j'ai dit que nous devons changer de mentalité, pour avoir la mentalité de Josué et Caleb, qui étaient deux vaillants hommes engagés dans le combat spirituel, engagés pour faire tomber tous les royaumes qui étaient installés sur la terre promise. Changeons de vision frères et sœurs, changeons de mentalité frères et sœurs, ayons la mentalité des vaillants héros, comme Gédéon, il s'est levé avec Dieu, il s'est engagé. Quand Gédéon s'est levé avec le Seigneur, il a trouvé des hommes avec lui et ils sont allés combattre, ils ont obtenu la victoire.

David lui-même était un vaillant héros, un combattant qui a fait parler de lui vis-à-vis de Goliath. Il était petit certes, mais il avait sur lui une onction puissante et il a fait tomber Goliath. Dieu cherche des hommes. C'est le temps où Dieu cherche des hommes, Dieu cherche des femmes, de vaillants héros, des gens qui se lèvent dans la foi, qui s'engagent dans le combat spirituel, dans le jeûne, dans la prière, dans la sanctification, des gens qui se consacrent corps, âme et esprit, des gens qui se donnent entièrement à Dieu, parce que Dieu cherche des hommes pour se venger de Babylone - Dieu cherche des hommes pour faire tomber Babylone, la confusion, les fausses doctrines, les fausses pratiques, la vie de débauche, la vie de péché qui est entrée dans l'Eglise et qui doit sortir. C'est une vie qui n'est pas de Dieu et qui doit sortir. Mais il faut des hommes pour mener ce combat – il faut des hommes pour galvaniser les troupes. Alléluia ! (Amen)

Il faut des pasteurs, des apôtres, des évangélistes, des docteurs, des prophètes, des hommes engagés qui encouragent le peuple de Dieu à entrer dans le combat spirituel, à entrer en communion avec Dieu, comme Josué et Caleb se sont levés et ont pris les devants avec l'épée en main et qui ont dit aux frères : ce pays là ! Dieu nous l'a promis, basons-nous sur les promesses. Même si ces hommes sont géants, ils tomberont à nos pieds.

Alléluia ! (Amen !) Il faut des hommes qui connaissent la Parole de Dieu, qui savent les prophéties et qui veulent les mettre en pratique. Il faut des hommes qui prennent appui sur ce que Dieu a dit, pour se dresser contre l'adversaire pour le combattre et le faire tomber. Alors préparons la guerre frères et sœurs, parce que notre avenir sera difficile. Je vois cet avenir ! il sera difficile. Il y aura une grande pression sur l'Eglise. Une pression démoniaque. S'il vous plaît frères et sœurs, ce n'est pas les hommes, mais il s'agit d'une pression qui viendra de Satan, parce que Satan sait avec toute son armée que le temps est venu où on doit s'élever dans les airs.

Le diable sait ces choses. Il sait que Jésus-Christ s'est levé sur son trône et qu'il vient. Il sait que dans le monde, il y a des ministères qui vont se lever pour prêcher avec puissance et autorité pour galvaniser les troupes afin qu'elles s'engagent dans le dernier combat. Alors le diable se prépare. Si vous ne le savez pas, je vous informe que dans le royaume de Satan, il se prépare pour mener ce combat, le dernier affrontement qui doit opposer le royaume de Dieu au royaume de Satan, le diable se prépare, les démons se préparent. Et les hommes sont manipulés sur la terre pour se préparer aussi à entrer dans ce dernier combat.

Alors dans le royaume de Dieu, il faut qu'il y ait aussi des hommes pour prévenir. Alors préparez la guerre ! préparez la guerre frères ! préparons ensemble la guerre ! parce que la pression vient sur l'Eglise. La pression de séduction. Ce que vous voyez dans les rues va s'accentuer. Davantage vous verrez le péché, davantage vous serez tentés, davantage les démons vont semer les fausses doctrines, davantage tout ce qui est mal, tout ce qui est inimitié va venir dans l'Eglise. Mais il faut des hommes consacrés pour dire NON à cela aussi. Alléluia ! (Amen !)

Je crois que nous avons compris ce message, c'est ça qui est sur mon cœur. Il faudrait que nous comprenions tous que nous sommes engagés dans un combat, parce qu'il s'agit de la fin du monde, frères ! Imaginez-vous que le monde existe depuis longtemps mais que nous sommes la génération qui verra la fin du monde. Alléluia ! (Amen !) Nous sommes la génération qui verra la fin du système ! C'est important ! on doit prendre conscience de ces choses !

Prenons conscience de ces choses, que depuis Adam et Eve, le monde a existé, mais que nous sommes la génération qui verra la fin du monde. Nous sommes la génération qui verra la fin du système Babylonien, la fin de l'Eglise sur terre ! C'est nous frères ! Nous sommes la dernière génération de saints sur la terre. Prenons conscience de ces choses – que nous sommes les derniers. Nous sommes une dernière génération de saints – nous sommes une dernière génération de chrétiens – nous sommes une dernière génération de combattants – nous sommes la dernière armée de Jésus-Christ sur la terre. Prenons conscience de ces choses. Alléluia ! (Amen !) Le diable lui il sait déjà ces choses. Et il en a déjà pris conscience. Et il se prépare.

Le monde est dirigé frères. Tout le monde entier est sous la puissance du malin. Le monde est dirigé par le gouvernement de Satan. Vous savez ces choses ! Nous sommes à l'avant dernier pape. Il devrait y avoir deux cent soixante-cinq papes et nous sommes au deux cent soixante-quatrième. Benoît XVI est le deux cent soixante-quatrième. Quand le dernier sera là, nous on ne sera peut-être plus là, parce que c'est lui qui fera alliance avec Israël. Donc nous sommes très avancés. Eux, ils savent très bien ce qu'ils font. Le diable sait ce qu'il fait. Il se prépare pour ce combat – une dernière pression sur l'Eglise, une dernière pression sur le Royaume de Dieu. C'est un combat très violent qui se prépare frères ! armons-nous ! Armez-vous ! affermissez-vous ! ne vous laissez pas distraire par l'adversaire ! Un vrai héros, c'est celui qui se prépare en temps de paix. Il n'attend pas la guerre pour se préparer. Tous ceux qui attendent la guerre pour se préparer sont toujours surpris. Vous avez encore la paix : Préparez la guerre !

[Fin du rappel de la prédication : Préparez la guerre !]

Cet après midi, je voudrais aborder un sujet intitulé : le bâton de Dieu. Nous lisons dans exode chapitre 3 à partir du premier verset :

Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. L'Eternel vit qu'il se détournait pour voir ; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici ! (Exode 3:1-4)

Arrêtons-nous là et lisons dans Exode 4 à partir du verset 1 :

Moïse répondit, et dit : Voici, ils ne me croiront point, et ils n'écouteront point ma voix. Mais ils diront : L'Eternel ne t'est point apparu. L'Eternel lui dit : Qu'y a-t-il dans ta main : Il répondit : un bâton. L'Eternel dit : Jette-la par terre. Il la jeta par terre, et elle devint un serpent. Moïse fuyait devant lui. L'Eternel dit à Moïse : Etends ta main, et saisis-le par la queue. Il étendit la main et le saisit et le serpent redevint un bâton dans sa main. Amen !

Moïse avait un bâton. Dieu lui a dit : jette-le par terre ! et le bâton est devenu un serpent. Puis il l'a repris par la queue et le serpent est devenu à nouveau un bâton. Retenez cela. Lisons à partir du verset 14 du même chapitre 4 :

Alors la colère de l'Eternel s'enflamma contre Moïse, et il dit: N'y a t-il pas ton frère Aaron, le Lévite? Je sais qu'il parlera facilement. Le voici lui-même, qui vient au-devant de toi; et, quand il te verra, il se réjouira dans son cœur. Tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche; et moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous aurez à faire. Il parlera pour toi au peuple; il te servira de bouche, et tu tiendras pour lui la place de Dieu. Prends dans ta main ce bâton avec lequel tu feras les signes… Moïse prit sa femme et ses fils, les fit monter sur des ânes, et retourna dans le pays d'Egypte. Il prit dans sa main le bâton de Dieu. (Dans d'autre version il est dit la verge de Dieu, mais chez moi c'est le bâton de Dieu : version Louis Segond révisée)

Nous sommes vraiment heureux de lire la parole de Dieu. On va prier :

Bénis sois-tu Seigneur ! prends soin de cette Parole. Que ton onction descende puissamment, plus que les autres fois afin que nous soyons saisis de crainte – que nous soyons édifiés – que nous soyons heureux Seigneur – que nos cœurs brûlent au dedans de nous en écoutant ta Parole. Mes frères et sœurs sont venus, non pas pour m'écouter, mais pour écouter ta voix parce que tu es le Dieu qui parle, parle-nous encore afin que nos âmes se réjouissent et que ton nom soit glorifié. Merci Seigneur, notre Dieu. Nous comptons sur toi. Accorde-nous ta grâce ce soir – accorde nous ta miséricorde, nous te le demandons, au nom de Jésus ! Amen !

Que le nom du Seigneur soit béni ! le sujet que je voudrais traiter avec vous c'est le bâton de Dieu. Dieu a fait des promesses à Abraham, lesquelles ont été réitérées à Isaac et à Jacob. Il leur a promis un pays, et ce pays, c'est Canaan, la terre promise. Il a dit à Abraham que ses enfants, son peuple hériteraient de ce pays. Mais Il lui a aussi dit que ce peuple irait en esclavage pendant 400 ans dans un pays étranger. Et c'est en Egypte qu'ils sont partis. D'abord par Joseph, puis par ses autres frères. Ils sont allés en Egypte, ils ont prospéré là-bas. Ils ont fait des enfants. Mais quand Joseph est mort, le peuple est entré dans une grande détresse. Parce que c'est d'autres pharaons qui ont commencé à les maltraiter. Alors ils ont commencé à crier à Dieu.

Chez les juifs ils se parlent de pères en fils. Ce que le père sait, il le transmet à son fils. Donc ils savaient qu'il existait un Dieu qui avait fait des promesses à leurs pères – qu'ils avaient un pays dans lequel ils devraient retourner pour habiter, et que pour le moment, ils étaient en esclavage en Egypte. Alors Dieu qui a fait la promesse a entendu les cris des enfants d'Israël. Et c'est comme cela que Dieu opère. Quand Il fait une promesse et que le temps de son accomplissement arrive, Dieu entend les cris des siens. Alors, il se souvient de ses promesses et il envoie ses serviteurs pour les accomplir.

C'est pour cela frères, que nous disons que nous sommes dans les temps du réveil. Rappelons à Dieu, à son souvenir qu'il nous a fait la promesse, qu'à Minuit Il va nous réveiller. Nous sommes à Minuit, qu'il nous réveille maintenant. On doit crier à cela – implorer sa grâce, qu'il fasse venir la pluie que nous attendons, qu'il fasse tomber sur nous, le feu que nous attendons afin que nos cœurs se consument dans la puissance du Saint-Esprit.

Alors les enfants d'Israël, dans la détresse, ils ont commencé à crier à Dieu. « Tu nous a promis un pays, nous sommes dans l'esclavage, nous voulons maintenant retourner chez nous ». Alors Dieu s'est souvenu d'eux et il a envoyé Moïse. Moïse aurait dû mourir parce qu'il était dans une situation difficile. On ne voulait plus d'enfant juifs – on ne voulait plus de garçons – c'était un plan de l'adversaire. Parce que le diable savait que le temps de retourner en Canaan était arrivé et que Dieu allait se saisir d'un mâle, alors il a commencé à mettre les mâles à mort. Mais celui qui a été élu a été préservé de la mort. Et Dieu a pris Moïse dans la maison du pharaon. Il est resté là-bas un moment et est ensuite allé dans le désert. Dieu l'a envoyé dans le désert parce qu'il avait commis un crime. Il avait tué un égyptien – ce n'était pas la voie de Dieu. Alors il a fui dans le désert, mais c'était à dessein. Dieu a permis cela parce qu'Il avait à changer un instrument. Dieu avait à agir sur un instrument, l'instrument Moïse qui devait accomplir plus tard une mission pour sortir le peuple d'Israël d'Egypte et l'envoyer en Canaan.

C'était une mission difficile. Moïse avec son caractère ne pouvait pas le faire. Alors Dieu l'a mis de côté pour le briser, pour le dépouiller de son comportement qui était charnel. Cela lui a valu quarante ans dans le désert. Il n'était plus un chef de guerre. Il ne savait plus manier les armes des hommes – alors il est devenu un berger – ce qu'il avait pour conduire les brebis, c'était un bâton. Alléluia ! Moïse était un homme de guerre, mais Dieu a fait en sorte qu'il ne puisse plus manipuler les armes de guerre. Ce qu'il avait, c'était un bâton. C'est avec cela qu'il conduisait le troupeau. Et Dieu lui est apparu et lui a donné une mission : « tu vas libérer mon peuple. C'est par toi que mon peuple sortira d'Egypte ».

Moïse a réalisé sa faiblesse. Il ne pouvait plus se battre. Il avait perdu les habitudes du combat parce que quarante ans c'était beaucoup. Il était devenu inoffensif. Il avait besoin de quelque chose. Puisqu'il avait perdu l'habitude de la guerre, il lui fallait une autre arme de guerre, une autre arme de combat. Mais il avait un bâton. Alors Dieu va faire quelque chose. Il a pris son bâton. Dieu lui a demandé ce qu’il a en main et Moïse a répondu « un bâton ». Dieu lui dit « jette-le par terre ». Moïse le jette par terre. Un serpent ! Alors il fuit. Dieu dit : « approche toi et prends-le par la queue ». Il redevient un bâton. Mes frères et sœurs, il s'est passé quelque chose. Que s’est-il passé ? le bâton de Moïse est devenu le bâton de Dieu. Alléluia ! Le bâton de Moïse est devenu le bâton de Dieu.

C'est comme cela que le raconte la Bible. C'était son propre bâton. Il l’avait pour les troupeaux, il l'a jeté à terre parce que Dieu voulait l'envoyer, alors Dieu a opéré un miracle. Le bâton de Moïse est devenu le bâton de Dieu. Il lui a dit ceci : « va en Egypte. C'est avec ce bâton que tu vas faire sortir Mon peuple. C'est avec ce bâton que tu vas frapper l'Egypte, que les grands miracles vont s'opérer pour montrer à Pharaon que Moi, je suis le Dieu du ciel ». Alléluia ! Amen !

Le bâton de Dieu que Moïse possédait a changé le Nil en sang. Le bâton de Dieu que Moïse possédait a fait venir des grenouilles en Egypte. Le bâton de Dieu que Moïse possédait a mis à mort les premiers-nés des Egyptiens. Le bâton de Dieu que Moïse possédait a fait venir les moustiques pour piquer les Egyptiens. C'est ce bâton frères, qui a ouvert la mer rouge.  Le bâton de Dieu, c'est la puissance de Dieu – le bâton de Dieu, c'est le doigt de Dieu. Lorsque tu as ce bâton avec toi, tes ennemis fuient. Alléluia ! Amen ! l'Eglise a besoin du bâton de Dieu avec elle. Dans le combat qui nous attend, dans la guerre qui nous attend, nous avons besoin d'une seule chose, frères – c'est du bâton de Dieu, de la puissance de Dieu pour aller frapper l'Egypte, en vue d'y ramener les enfants de Dieu qui sont restés là-bas. Alléluia ! Amen !

Nous sommes placés frères, dans la condition de Moïse qui était un homme faible – un homme insuffisant qui a dit : « qu'est-ce que je peux faire devant pharaon ? » Et Dieu lui demande : « qu'est-ce que tu as en main ? qu'est-ce que tu as en main ? » « un bâton » ; « prends ce bâton, jette-le par terre » ; le bâton devient un serpent. « reprends-le » et ce serpent redevient un bâton. Mais il y a une transmission de puissance dans ce bâton, frères ! Ce n'était plus le bâton de Moïse, plus le bâton du berger, mais c'est devenu le bâton de Dieu – la puissance de Dieu qui a pris en main ce bâton et qui a frappé l'Egypte – qui a frappé pharaon. Les premiers-nés sont morts, le Nil est devenu du sang, les grenouilles sont apparues partout.

Le bâton de Dieu a donné les ténèbres à l'Egypte et la lumière aux enfants d'Israël. Alléluia ! l'Eglise a besoin d'une seule chose : c'est du bâton de Dieu – de la puissance de Dieu. On doit avoir en main frères ce bâton qu'est la puissance de Dieu que Moïse a utilisé après le désert pour aller en Egypte. On doit frapper le monde. Dieu doit tirer vengeance du monde. Il y a encore des âmes là-bas. Nous avons des frères et sœurs dans le monde, il faut qu'ils viennent dans le dernier témoignage. Vous le savez frères, que l'Eglise a un dernier témoignage à rendre. Alléluia ! Vous le savez non ?! Pour ce témoignage frères, nous aurons en main, le bâton de Dieu. Alléluia ! le bâton de Moïse symbolisait la faiblesse de Moïse. C'est tout ce qu'il avait. C'est ainsi frères. Quand Dieu veut te prendre, il s'appuie sur ta faiblesse et il agit. Dieu s'est appuyé sur la faiblesse de Moïse symbolisée par un bâton – un bâton !

Qu'est ce qu'un bâton peut bien faire devant le pharaon, devant un lion ? Regardez les vaillants héros de David. Un seul, avec une lance, a transpercé huit cents personnes. Est-ce que cela est humainement possible ? Non, il n'est pas possible qu'une lance transperce huit cents personnes à la fois ! Mais qu'est-ce que c'est ? c'est le bâton de Dieu ! c'est le doigt de Dieu. C'est la puissance de Dieu. Les vaillants héros ont le bâton de Dieu. Les vaillants héros dans la foi ont le doigt de Dieu.

Le bâton de Dieu, c'est le témoignage de Dieu. Aaron avait ce bâton. Vous savez qu'il y avait des discussions dans le désert ! ça parlait beaucoup ! Alors Dieu a dit : « Je vais les faire taire, prenez des bâtons, venez dans Ma présence ». Ils sont venus. Qu'est ce qui s'est passé avec Aaron ? Son bâton a refleuri ! Amen ! Vous savez cette histoire (Nombres 17). Il y avait des discussions, ça parlait beaucoup : « C'est Aaron, ce n'est pas Aaron ». Comme aujourd'hui, ça discute sur les ministères. Ce sont des sujets sur lesquels on ne discute pas. Non ! S'il y a un sujet sur lequel on ne doit pas discuter dans la Bible, c'est bien le sujet des Ministères. On ne discute pas les ministères. Non frères. C'est un sujet sur lequel il n'y a pas de discussion (l'assemblée crie Amen ! Amen !). Lisez la Bible. (le frère M'BRA prend en exemple, lui et le traducteur). Si Dieu dit : « Toi (il s'agit du traducteur) viens, je fais de toi un docteur ou un évangéliste » Point final ! (L'Assemblée crie Amen ! Amen !). Si le concerné dit : « Dieu a fait de moi un pasteur ou un docteur », mais toi ! quel est ton problème ?! Quel est ton problème ?! Moi, Dieu a fait de moi un pasteur ! Si lui (le traducteur), il me dit que Dieu a fait de lui un pasteur, mais que Dieu soit béni !

Le fait qu'il soit pasteur, est-ce que cela m'enlève mon ministère pastoral ? Non ! Que chacun reste sur l'appel qu'il a reçu. Toi, fais ton travail, lui il fera son travail. Si Dieu l'a appelé, il fera son travail ! S'il ne fait pas son travail, est-ce que c'est à toi qu'il va rendre compte ? Non, il rendra compte à Dieu. S'il dit qu'il est pasteur, alors qu'il n'a jamais été pasteur, est-ce que c'est ton problème ? Non, il rendra compte à Dieu. Celui qui se dit envoyé de Dieu rendra compte à Dieu. Pas à un autre ! C'est un sujet sur lequel on ne discute pas ; Mais dans le désert, les frères voulaient discuter. Alors Dieu a dit « envoyez vos bâtons et vous saurez qui j'ai choisi ». Ils sont venus avec leurs bâtons, et Dieu a dit « celui dont le bâton va refleurir, c'est lui mon choix ». Les bâtons sont sortis, celui d'Aaron a refleuri. La discussion est terminée.

Celui que Dieu choisit, celui qui a le bâton de Dieu est toujours restauré. Sa verge refleurit toujours. Amen ! frères et sœurs, nous avons besoin d'une chose : c'est du bâton de Dieu. Il nous faut ce bâton, ce fameux bâton frères, pour frapper le monde. Et le bâton de Dieu, c'est la puissance de Dieu.

Regardez ce qui s'est passé. Moïse est allé en Egypte avec son bâton. Quand il fait les miracles, les magiciens du pharaon veulent en faire aussi. Ils veulent imiter, en faisant aussi des miracles. Moïse jette son bâton qui devient un serpent. Première démonstration. Le pharaon dit : « les magiciens, réagissez ! » Alors, ils réagissent. Ils font aussi des serpents. Deux serpents contre le serpent de Moïse. Ils ne savaient pas qu'ils avaient affaire à la puissance de Dieu. Qu'est-ce qui s'est passé ? le serpent de Moïse a avalé les deux serpents.

Regardez à cela et lisez-le dans Actes chapitre 8 avec Simon le magicien. Philippe l'évangéliste est descendu en Samarie avec la puissance de Dieu, avec le bâton de Dieu. Il est descendu et a commencé à opérer des miracles et des prodiges. Le magicien qui était là voulait le combattre, mais c'était dur pour lui, parce qu'il ne le pouvait pas. La Bible dit que Philippe a dominé Samarie. Quand il est arrivé, la puissance de Dieu a englouti la puissance de Simon le magicien. C'est comme cela, frères, que nous allons retourner dans le monde avec le bâton de Dieu en main et tous les magiciens vont disparaître. Tous les magiciens vont disparaître avec les miracles mensongers – les prodiges mensongers.

Tout ce que vous voyez dans le monde que les hommes font, les soi-disant serviteurs de Dieu qui font des miracles, des prodiges – ils vendent des onctions, ils en achètent - la Bible dit que ce sont des miracles mensongers, des prodiges mensongers. Ils n'ont pas le bâton de Dieu, mais nous frères, nous avons le bâton de Dieu. Quand on sera à l'œuvre, le monde va disparaître – les magiciens vont disparaître. Ils vont s'évanouir en fumée afin que la puissance de Dieu soit encore démontrée, pour ébranler encore le monde comme c'est écrit dans le prophète Aggée au chapitre 2. La bible dit que « une fois encore Dieu va ébranler le monde ». Dieu va remuer le monde – Dieu va secouer encore le monde, comme Il a secoué l'Egypte avec le bâton de Dieu – avec le doigt de Dieu.

C'est nous les saints frères, qui allons retourner dans le monde, à la conquête du monde pour le remuer, pour le secouer, comme Philipe a secoué la Samarie – comme Philippe a fait taire Simon le magicien. C'est le combat : préparez la guerre ! et le bâton de Dieu nous sera en aide. Alléluia ! Préparez la guerre frères et le bâton de Dieu nous sera en aide. Le doigt de Dieu nous sera en aide. Au temps propice, au temps marqué, le bâton de Dieu nous sera en aide. Préparez la guerre !

Ceux que vous voyez, les magiciens, les faux christs, les faux prophètes qui s'agitent vont disparaître : le bâton de Moïse, le serpent de Moïse va les avaler tous. C'est une image. Ce qui s’est passé chez pharaon est une image de ce qui va se passer. La guerre qui va avoir lieu entre le bâton de Dieu et les magiciens du Pharaon, c'est une image avec les serpents qui seront avalés, qui seront engloutis par la puissance de Dieu. Le monde sera remué, le monde sera secoué par la puissance de Dieu. On doit le savoir.

Nous sommes porteurs en tant qu'Eglise d'une mission divine. Notre mission, c'est de secouer le monde – notre mission, c'est de remuer le monde. Notre mission c'est de faire tomber Babylone la grande confusion. Notre mission, c'est de démontrer au monde que Jésus-Christ est vivant – qu'Il n'est pas mort, mais qu'Il est vivant. C'est notre mission frères. Prends ta mission au sérieux ; prends ton ministère au sérieux ; prends ta position au sérieux.

Dans le Corps du Seigneur, personne, ni la femme, ni l'homme, ni la sœur, ni le frère ne doit se négliger, ni négliger le service de Dieu. Armez-vous frères et tenons-nous debout ensemble. Dressez-vous contre l'adversaire, contre les œuvres des ténèbres avec en main, le bâton de Dieu. Lisons Apocalypse. On va lire ce passage et je vais m'arrêter.

Lisons apocalypse 17 à partir du verset 9 :

C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés (c'est un groupe de chrétien), les élus (c'est un autre groupe de chrétiens) et les fidèles (Ce sont les élus juifs)qui sont avec lui les vaincront aussi. (Apocalypse 17:9-14)

Frères et sœurs, la Bible dit que le système qui se met en place qu'on appelle l'empire babylonien va combattre l'Agneau. Babylone se met en place pour un but précis que plusieurs ne savent pas. Le but de Babylone qui se rassemble maintenant, c'est de combattre l'Agneau, frères – c'est pour combattre les saints, la chrétienté et les juifs. Amen ! Amen ! On doit le savoir frères ! C'est de ça qu'il s'agit. C'est de ce combat dont il est question. Donc, une pression va se lever sur nous. C'est pour cela qu'il faut préparer la guerre. Lisez Apocalypse 12, on voit une autre partie de ce combat. Apocalypse 12, lisons à partir du verset 7:

Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps. (Apocalypse 12:7-12)

Observez qu'après l'enlèvement, il y a des restes sur la terre – des frères qui ne seront pas enlevés, les vierges folles. Elles vont rester sur la terre ici, et quand Satan va descendre, il va s'occuper d'eux de manière particulière. C'est pour cette raison que notre objectif est que nous soyons tous enlevés – qu'il n'y ait pas quelqu'un qui traîne les pas. Alors ce combat ici, c'est le côté spirituel, Michel a combattu avec ses hommes. Satan aussi a combattu avec ses hommes. C'est un combat violent qui a eu lieu dans le ciel. Et ce combat va se passer au moment où nous allons traverser le ciel. Parce qu'actuellement, Satan a des places dans le ciel – il a une sphère de règne dans le ciel. Dieu est encore plus haut.

C'est pour cette raison que dans Daniel 10, Daniel a prié Dieu et la bible dit que le même jour, sa prière a été exaucée et un ange a quitté la présence de Dieu pour venir exaucer la prière de Daniel. Mais la bible dit qu'en chemin il a croisé l'adversité. Dans le ciel, en chemin, il a croisé des démons – le chef du Royaume de Perse, c'est un chef démoniaque, avec ses combattants, et ils ont combattu cet ange qui venait vers Daniel pendant vingt et un jours. Les démons occupent aussi une partie du ciel alors, quand les anges viennent sur la terre, ils les combattent. C'est pour cette raison qu'on doit beaucoup prier. Amen !

Quand nous prions, cela donne de la force aux anges. Est-ce que vous le savez frères ?! Quand un chrétien prie, cela fortifie les anges dans le combat spirituel [parce que les anges sont là pour exaucer les prières des saints. S'il n'y a pas de prières à exaucer les anges ne sont pas en mouvement]. Daniel a prié le premier jour. Il a jeûné en fait vingt et un jours, et l'ange est venu lui dire qu'il lui a fallu vingt et un jours pour dégager le chef du royaume de Perse qui l'a pris en embuscade : « Il ne voulait pas que je vienne à toi, mais il m'a fallu vingt et un jours pour le combattre ».

Regardez comment les anges peuvent se battre – pendant vingt et un jours avec des démons frères. Cela veut dire que le combat spirituel n'est pas facile. C'est difficile, le combat spirituel ! C'est difficile frères ! Vingt et un jours pour combattre, pour dégager ces démons, pour avoir accès à Daniel. Souvent vous priez, vous n'êtes pas exaucés, ça met du temps. C'est pourquoi Jésus a dit qu'il faut persévérer dans la prière. Quand vous priez, vous pouvez être exaucé le même jour mais le temps que cela vienne, il y a des combats à mener ! Mais si tu ne persévères pas cela va traîner.

C'est pour cela aussi qu'il y a deux manières de prier. La première manière est le « notre père » : « Notre père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié…et ainsi de suite… ». C'est la prière faite de manière ordinaire. Mais quand tu as un problème sérieux, que tu dis notre père et que ça ne va pas, va jeûner et prier, à ce moment-là, tu as des missiles ! Amen ! [l'Assemblée pousse un grand Amen !]  Notre père… le problème est là, notre père… la maladie est là, notre père… ça ne va pas, mais va plus loin dans la montagne ! Va jeûner et tu verras si le problème va résister aux missiles.

Les militaires savent qu'il y a plusieurs sortes d'armes. Il y a des pistolets automatiques – les Kalaschinikovs - il y a ce qu'on appelle les armes lourdes – quand ça tonne, tout le monde est à terre. Il y a les missiles, les bombes atomiques. De même qu'on utilise les armes de guerre en fonction de l'équipement de l'ennemi, de même on utilise la prière en fonction du problème qu'on a. (l'assemblée pousse un grand Amen !)

Si tu as affaire à un petit voleur, tu lui dit : « arrête-toi !» et il s'en va. Un pistolet automatique ça peut le mettre à terre. Il n'y a pas de problèmes. Amen ! Mais si tu as affaire à des soldats armés jusqu'aux dents, avec un pistolet automatique tu es un homme mort ! Il faut au contraire envoyer un char de combat, ou des hélicoptères de combat ou bien rester en mer et lancer un missile ! (l'assemblée crie Amen !) C'est ça le combat spirituel dans les détails. Mais il y a plusieurs manières de prier. Il y a des frères qui ne savent pas bien ces choses ou qui les négligent. « Oh je prie mais mon problème demeure. Ça ne va pas ». Mais comment est-ce que tu pries ? Comment est-ce que tu pries ? Pose-toi la question de savoir comment est-ce que tu pries. Quelle méthode tu utilises pour prier vis-à-vis de ton problème ? Pose-toi la question.

Regardez Getsémané.(Luc 22 :39-53) Là Jésus devait mourir. Il devait porter nos péchés, nos fardeaux. Et puis, il avait affaire à une armée de démons avec Satan en tête. Qu'est-ce qu'il a fait frères ? Il est allé prier jusqu'au matin parce qu'Il a vu le problème. C'est lui qui a dit de persévérer dans la prière. Il a vu le problème. C'était dur. C'était un combat acharné. Donc, il a vu qu'il fallait prier jusqu'au matin. Je ne sais pas à quelle heure Ii a commencé, mais il a prié jusqu'au matin. Il a évoqué le même sujet jusqu'au matin. Il n'a pas évoqué deux, trois sujets, mais le même sujet, jusqu'au matin.

Il a pris en renfort trois disciples qui ne faisaient pas le poids, ils l'ont lâché. Satan a fait ça, ils ont commencé à dormir. [le frère M'BRA fait passer sa main sur son visage] Pierre, Jean et Jacques, dès qu'ils ont pris position à Getsémané, Satan a fait passer sa main sur leur visage et ils ont commencé à dormir. Ils ne pouvaient pas tenir. Et Jésus lui-même a prié. Il a fallu un ange du ciel pour le fortifier. Un ange est venu du ciel pour le fortifier parce que c'était l'homme Jésus priant. Il lui fallait un ange pour le fortifier parce que tout autour, c'était noir de démons. Le ciel était noir de démons avec Satan en tête.

Alors le lendemain, il a pu supporter les coups. On lui a craché dessus, il a supporté. On l'a flagellé, il a supporté. On l'a injurié, il a supporté. On lui a percé le côté, Ii a supporté. Ils l'ont provoqué, il n'a pas réagi : « Si tu es le sauveur, sauve-toi toi-même. Tu as ouvert les yeux des aveugles, tu as guéri les malades, tu as chassé les démons, sauve-toi toi-même ». C'était de la provocation pour qu'Il descende de la croix et que le salut n'ait pas lieu, mais Il n'est pas descendu. Pourquoi frères ? parce qu'Il a mené le combat la veille. Et le jour J, il avait la victoire.

Préparez la guerre maintenant et le jour J vous aurez la victoire. Amen ! La vie chrétienne, ce n'est pas une vie simple. La vie chrétienne n'est pas une vie ordinaire. Vous devriez intégrer ces choses-là. C'est le message que je veux vous communiquer : que la vie chrétienne n'est pas une vie simple. Votre vie en tant que chrétien n'est pas une vie simple comme les autres. C'est pour cela que la bible dit de ne pas faire comme les autres font. Ils sont dans la main de Satan, mais vous, vous êtes des fils de Dieu. Vous n'êtes pas dans la main de Satan.

Alors ne prenez pas la vie simplement. Quand un problème est devant vous, menez le combat en utilisant toutes les armes, toutes les méthodes de prière. Ne dites pas seulement « notre père » Quand ce n'est pas efficace, il faut changer. Il y a des frères et sœurs qui ne prient que pour manger. Normalement, j'ai fini mais je vais encore un peu plus loin. On va se parler face à face. Il y a des frères et sœurs qui ne prient que pour manger. Le matin, une minute de prière : « Merci Seigneur pour la vie que tu m'as donnée, merci pour la santé », il sort de la chambre et il s'en va. A midi, s'il est devant un plat : « Bénis ce repas au nom de Jésus » Il mange, c'est fini. Le soir, il va au lit. S'il a trop mangé et qu'il est rassasié, il dit :« Seigneur bénis ma nuit au nom de Jésus Amen ! » Il dort et il est surpris de faire des mauvais rêves.

Il est surpris de voir les serpents. Il est surpris qu'un homme ou une femme vienne coucher avec lui ou avec elle en songe. Si tu ne pries pas, pourquoi tu es surpris ? Si tu ne pries pas, c'est normal qu'une femme te visite la nuit ! ça, ne n'est pas la vie chrétienne.

Prier seulement pour manger, ce n'est pas la vie chrétienne. La vie chrétienne c'est plus que cela. Il ne faut pas être devant un repas ou devant le sommeil pour démontrer sa vie de prière. C'est pareil pour les Ministères. Il y a des prédicateurs qui prient seulement quand ils viennent prêcher ou quand il y a des jours de cultes. Ça c'est la mort spirituelle. Ce n'est pas le Ministère. Lisez bien dans la Bible ! le Ministère c'est plus que cela. Que le nom du Seigneur soit béni !

Ressaisissons-nous frères et sœurs ! soyons des hommes et des femmes de combat. Soyons de vaillants héros. Ayons avec nous le bâton de Dieu. Dieu est prêt à nous donner son bâton. Dieu est prêt à s'appuyer sur notre faiblesse pour agir pourvu qu'on accepte d'avancer. Que le nom du Seigneur soit béni et que la louange et la gloire soient à lui seul. Si Dieu le veut, demain nous serons encore là. SHALOM ! [l'assemblée pousse des Amen !]

Prière d'ensemble