Publication: 4 mai 2021
Temps de lecture: ~ 44 minutes
Auteur: Parfait M'bra

La prédication de la croix et le Message du temps de la fin

Alors ce matin, je vais expliquer certaines choses. Il n’y a rien de nouveau, ce sont les mêmes choses que nous disons, mais on le dit de plusieurs manières pour que chacun de nous puisse comprendre. On se répète aussi parce que c’est important, c’est même le plus important. Que Dieu nous bénisse. Priez pour notre sœur Adrienne, la femme de notre frère Germain pour qu’elle soit vraiment consolée. Pour nous-mêmes, ce n’est pas facile car comme je vous l’ai dit, Germain est mon fils, donc c’est très difficile, on pleure en cachette. Donc priez pour que Dieu nous console. Moi j’en ai besoin, je vous le dis honnêtement parce que, quand je regarde l’œuvre de Dieu, c’est une grosse perte, c’est un grand vide. Le zèle et l’amour que le frère avait pour l’œuvre de Dieu et les frères sont irremplaçables. On ne sait pas comment les choses vont se passer, mais c’est Dieu qui sait. Vous savez dans l’œuvre de Dieu, l’amour pour les frères est très fort et c’est cela qui fait l’œuvre de Dieu. Ce n’est pas facile de trouver des gens qui aiment le Seigneur, qui aiment son œuvre, qui aiment les enfants de Dieu au point de se livrer et de se battre pour eux, comme David l’a fait pour les brebis de son père.

Il est allé se battre contre l’ours, contre le lion. C’est l’onction qu’il avait sur lui qui l’amenait à faire cela. Et en se battant, on prend des coups aussi. Je me souviens des situations où on est allés prier pour des frères et on a essuyé des représailles. Cela, on l’a expérimenté plusieurs fois. Il y a des gens qui se découragent, mais c’est le combat. Tu vas te battre, essayant d’arracher une brebis à un groupe de démons, aussi c’est normal que tu aies des représailles. Nous avons vécu cela. Il y a des gens pour lesquels on va prier, et après les démons viennent nous attaquer. Ils attaquent nos maisons, ils attaquent nos enfants. Mes enfants ont trop souffert de cela. Il y en a qui gardent encore les séquelles de ces combats de délivrance. Ma femme aussi a été victime de ces attaques. Ce sont des choses qui arrivent, mais c’est l’œuvre de Dieu. C’est pour cela qu’on a été appelés : arracher de la gueule du loup et des lions, les âmes du Seigneur. C’est le travail d’un vrai pasteur. Amen ! C’est le travail d’un vrai pasteur. C’est le travail d’un vrai fils de Dieu. Quand tu es serviteur de Dieu ou servante de Dieu, il faut te préoccuper de ceux qui ont besoin du Seigneur.

On va s’entretenir un peu sur la croix de Jésus. La croix ou bien la prédication de la croix. Souvent on fait beaucoup de confusion, mais il faut éviter la confusion parce qu’on est venu au Seigneur pour être éclairé. La prédication de la croix qu’est-ce que c’est ?

Nous allons lire dans Matthieu chapitre 27, c’est le texte de base et on lira à partir du verset 27 :

27 Les soldats du gouverneur conduisirent Jésus dans le prétoire, et ils assemblèrent autour de lui toute la cohorte. 28 Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d'un manteau écarlate. 29 Ils tressèrent une couronne d'épines, qu'ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite ; puis, s'agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant: Salut, roi des Juifs! 30 Et ils crachaient contre lui, prenaient le roseau, et frappaient sur sa tête. 31 Après s'être ainsi moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l'emmenèrent pour le crucifier. 32 Lorsqu'ils sortirent, ils rencontrèrent un homme de Cyrène, appelé Simon, et ils le forcèrent à porter la croix de Jésus. 33 Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne,

34 ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel ; mais, quand il l'eut goûté, il ne voulut pas boire. 35 Après l'avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique. 36 Puis ils s'assirent, et le gardèrent. 37 Pour indiquer le sujet de sa condamnation, on écrivit au-dessus de sa tête : Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. 38 Avec lui furent crucifiés deux brigands, l'un à sa droite, et l'autre à sa gauche. 39 Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête, 40 en disant : Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix ! 41 Les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, se moquaient aussi de lui, et disaient : 42 Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même ! S'il est roi d'Israël, qu'il descende de la croix, et nous croirons en lui. 43 Il s'est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s'il l'aime.

Car il a dit : Je suis Fils de Dieu. 44 Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.

Ça c’est le témoignage de Matthieu, mais on sait qu’il y a un brigand qui lui a demandé grâce. Amen ! C’est la scène de crucifixion de Jésus qui a été rapportée par Matthieu. Alors on va lire une autre écriture, dans 1 Corinthiens chapitre 1, verset 17. Voilà ce qui est écrit :

17 Ce n'est pas pour baptiser que Christ m'a envoyé, c'est pour annoncer l'Évangile, et cela sans la sagesse du langage, afin que la croix de Christ ne soit pas rendue vaine. 18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. Amen !

Galates chapitre 2, le verset 20 :

20 J'ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain. Amen !

Frères et sœurs, je voudrais expliquer certaines choses parce que nous qui avons cru au Message du temps de la fin qui a été prêché par le prophète William Branham, nous faisons un peu de confusion. Quand on parle du Message, il y en a qui font beaucoup de confusion. On a l’impression que le Message du temps de la fin nous a fait sortir du royaume de Dieu et des principes spirituel que Dieu a établis. On a aussi l’impression quand on écoute certains frères, qu’ils font de la confusion entre l’Évangile et le Message du temps de la fin. Donc, il est bon d’expliquer certaines choses pour qu’on soit très bien assis dans l’enseignement, dans la connaissance parce qu’en ce moment, frères et sœurs, je vous assure qu’il y a beaucoup de confusion dans le milieu de ceux qu’on appelle les frères du Message. Il y a une grande confusion et cela va en s’aggravant. Donc, ceux qui ne sont pas assis dans la parole de Dieu sont facilement happés par des mouvements spirituels, des manières de faire et de voir qui n’ont rien à voir avec la parole de Dieu.

William Branham n’a pas prêché dans le vide. Il a prêché en s’appuyant sur la parole de Dieu, sur ce qui est écrit noir sur blanc dans la bible. Vous ne verrez pas une brochure, une prédication de William Branham où il a commencé à prêcher dans le vide, sans lire une écriture ou sans faire référence à la bible. Ça n’existe pas. Il a prêché en expliquant les écritures et je l’ai déjà dit : il existe deux catégories de serviteur de Dieu. Ne l’oublions pas mes frères et sœurs.

Il y a deux catégories de serviteur de Dieu. Il y a ceux que Dieu a utilisés pour écrire la bible. La bible que nous avons aujourd’hui a été écrite par des témoins, les prophètes et les apôtres de Jésus-Christ. Les prophètes de l’ancien testament ont été utilisés par le Seigneur pour annoncer ce qui arriverait dans la nouvelle alliance en Jésus-Christ, car Dieu avait en vue une nouvelle alliance à travers ce qui s’est passé avec Abraham, Isaac et Jacob, devenu Israël. Dieu avait en vue une nouvelle alliance en Jésus-Christ. Il a tout placé en image au temps des prophètes et cela a été écrit. Même concernant la période où les prophètes n’existaient pas pour écrire comme la période de la Genèse où on parle de l’histoire d’Abraham, d’Isaac et de Jacob et qui a été écrite par Moïse. Dieu lui a tout montré et il a écrit.

Genèse a été écrit par Moïse. Vous savez que Moïse a fait quarante jours sur la montagne. Dieu lui a montré les choses, et il a écrit. Maintenant à partir de Moïse, on a Deutéronome, Lévitique, Exode, Nombres. C’est l’histoire des enfants d’Israël, et cela a été écrit aussi. Mais tout ce qui est écrit avait en vue l’avènement du royaume de Dieu en Jésus-Christ puisque Dieu avait déjà condamné la création entière. Il a donc organisé un plan de sauvetage en Jésus-Christ pour nous qui sommes venus après.

Il y a cette catégorie de serviteurs de Dieu qui a eu à écrire l’Ancien Testament qui est l’image de la réalité en Jésus-Christ, et il y a eu les douze qui ont été choisis par le Seigneur pour qu’ils rendent témoignage de ce qu’ils allaient voir dans le ministère de Jésus. Et ils ont rendu témoignage fidèlement. Matthieu, Luc, Jean, Marc ont rendu fidèlement témoignage de ce qui s’est passé dans le ministère de Jésus. En tout cas, l’essentiel a été écrit. Ce n’est pas tout qui a été écrit, mais c’est l’essentiel parce qu’il y a une autre écriture qui dit que si on devait rapporter ce que le Seigneur a fait, on remplirait des milliers de pages. Donc l’essentiel a été dit. Il y a aussi des apôtres qui ont été mandatés comme Paul, avec tous ceux qui étaient avec lui et qui ont travaillé pour ouvrir les yeux des nations.

Paul avait reçu le mandat du Seigneur Jésus pour fonder l’Église. Je dis fondateur entre guillemets sinon le vrai fondateur de l’Église, c’est le Christ. Donc, en tant qu’apôtre mandaté pour fonder l’Église, il a reçu les enseignements fondamentaux de l’Église et les écrits. C’était son travail. Ceux qui ont écrit les évangiles devaient rendre témoignage du Ministère de Jésus et des enseignements qu’Il avait donnés. Paul, avec son entourage était chargé de propager l’Évangile et d’écrire ce qui concerne les bases de l’Église pour qu’il n’y ait pas de confusion. Amen !

Dieu a fait la grâce à Jacques d’écrire aussi, ainsi qu’à Pierre qui a écrit ce qu’il a vécu avec le Seigneur. Jean a été mandaté pour écrire tout ce qui concerne le plan de Dieu jusqu’à l’établissement du règne de Christ. C’est l’Apocalypse. Il a reçu une vision claire jusqu’à l’établissement du règne de Christ et quand il a fini d’écrire, Jésus a dit : Que personne n’ajoute, que personne ne retranche. Ça veut dire que c’est scellé, et c’est Dieu qui a scellé. Nous qui venons après ceux qui ont écrit la bible avons pour mission de l’expliquer. Nous venons expliquer PAR L’ESPRIT, ce qu’ils ont écrit PAR L’ESPRIT. On ne vient pas écrire à nouveau la bible. On vient pour expliquer ce qu’ils ont écrit. Donc à partir de ce moment-là, que tu sois docteur, prophète, évangéliste, pasteur, qui que tu sois, quelle que soit l’ampleur de ton Ministère, ce que tu vas dire ne peut pas avoir la même valeur que ce qui a été écrit et scellé par le Seigneur.

Ce qu’un Ministère viendra expliquer après ceux qui ont écrit, aura la même valeur que ce qui est écrit, à condition qu’après ton explication, Dieu n’ait plus rien à dire. Je prends l’exemple des sceaux d’Apocalypse. Frère Branham a reçu la révélation des sceaux. Ce qu’il a prêché est figé et il n’y a pas un autre prophète qui viendra donner une autre révélation sur ce sujet. Non ! C’est fini. Les révélations qui sont contenues dedans sont fixées et c’est fini. Ce sont des révélations que Dieu lui a données et il a même reçu des visitations pour cela parce qu’il faut bien qu’il y ait des ministères qui expliquent certaines prophéties pour qu’on comprenne. Alléluia !

Quand un serviteur de Dieu explique l’écriture, il l’explique en fonction de la LUMIÈRE que Dieu lui a donnée sur le sujet. C’est un principe biblique. Moi, je ne peux pas expliquer une écriture au-delà de la lumière que j’ai reçue de cette écriture. Ce n’est pas possible ! Selon la lumière que Dieu me donne, selon le niveau de connaissance que Dieu me donne, j’explique l’écriture. D’autres serviteurs de Dieu peuvent venir après moi et expliquer la même écriture avec plus de profondeur, mais sans contradiction, mais seulement plus de profondeur. Il ne peut y avoir deux vérités différentes sur une même écriture. Non, cela ne fait pas partie des PRINCIPES BIBLIQUES. Ce qui est juste est que les différentes explications donnent plus de lumière et de profondeur, car il doit y avoir une croissance dans la compréhension des écritures.

C’est comme cela. C’est pourquoi au fur et à mesure qu’on avance, la connaissance augmente. Donc aujourd’hui, comme je le disais quelque part à des frères, nous avons plus de connaissance que Paul. C’est la vérité ! Aujourd’hui nous avons plus de connaissance que l’apôtre Paul parce que Paul n’a pas connu l’Apocalypse. Il ne l’a pas connu parce qu’au moment où Jean recevait la lumière de l’Apocalypse, Paul était déjà mort. Pierre, Paul et la plupart des douze n’ont pas vu l’Apocalypse de Jean. Ils étaient déjà morts, donc ils n’ont pas eu connaissance de la totalité du plan de Dieu. Mais notre génération connaît l’Apocalypse. Et frère Branham a expliqué les sept sceaux et par cela, nous avons obtenu plus de lumière.

Mais aujourd’hui le prophète est mort. Est-ce qu’il peut avoir plus de connaissance que nous qui sommes vivants ? Non ! Dans le principe, ce n’est pas possible. Est-ce que quelqu’un qui est mort peut avoir plus de connaissance que celui qui est vivant, frères et sœurs ? Normalement, ce n’est pas possible, puisque ceux qui sont vivants évoluent avec l’Esprit de Dieu dans la connaissance. Je prends un exemple : Matthieu chapitre 25. Quand frère Branham prêchait sur Matthieu chapitre 25, il y avait lui, ceux qui ont cru en son message et les dénominations. Donc quand il parlait des vierges folles, il faisait référence aux dénominations. Dans son esprit, les dénominations étaient les vierges folles et ceux qui ont cru à son message, les vierges sages. En ce temps-là, c’était vrai à cent pour cent et ceux qui écoutaient pouvaient crier amen ! Car Dieu n’était plus dans les dénominations.

Mais frères, soixante ans après, en prêchant sur le même passage, on ne peut plus dire que les vierges folles sont à chercher parmi les dénominations ! Parce que le message s’est corrompu, au point qu’il y a beaucoup de vierges folles au milieu de nous. L’Église évolue frères et sœurs, réveillez-vous ! Quand le prophète est mort, il n’y avait pas de message à Abidjan. Il n’y avait pas de message en Afrique. Le prophète a seulement prêché en Afrique du sud, mais qui a envoyé le message en Côte d’Ivoire et dans toute l’Afrique ? Qui a envoyé le message dans les autres endroits du monde ? Ce sont d’autres serviteurs. Un homme de Dieu ne meurt pas. Ce qu’il prêche résonne dans toute la création. Les gens vont écouter et ils vont se convertir. Amen ! Il y a un frère qui m’a envoyé des photos, un frère qui est en Zambie, là où j’ai été invité. Il m’a parlé d’un pasteur qui était décédé. Il m’a dit que ce pasteur est celui qui lui a parlé de moi, mais moi je ne connaissais pas ce pasteur. Cependant, il lisait les brochures et les prédications que j’envoyais sur le site.

Moi je ne le connaissais pas ! Mais c’est la parole de Dieu, et Dieu fait son œuvre. N’importe qui peut lire les brochures pour être éclairé. Et Dieu approfondira sa connaissance. Frères et sœurs, ne vous comparez pas à ceux qui sont morts. Vous n’avez pas les mêmes problèmes que les morts.

Aujourd’hui, l’œuvre de Dieu est notre responsabilité à nous. C’est notre responsabilité, nous qui sommes vivants et qui avons reçu l’Esprit. C’est de nous qu’il s’agit. C’est nous qui pouvons agiter de nouveau la parole de Dieu. C’est nous qui pouvons agiter à nouveau la puissance de Dieu. Alléluia ! C’est nous qui pouvons prêcher le message avec puissance et autorité pour que les autres se convertissent. Et quand ils vont venir à la foi, c’est encore nous qui devons les suivre pour qu’ils mûrissent et grandissent dans la foi. Ce n’est pas le prophète qui est mort. Voilà mon bien aimé frère Germain qui s’est couché. Aujourd’hui c’est dimanche, qui va faire le culte dans son Assemblée ? Qui va prêcher là-bas ? C’est Dieu qui s’en charge. L’Évangile est agité par les vivants.

Paul est mort, Pierre est mort, Jacques est mort, Jean est mort. La bible dit qu’ils ne parviendront pas à la perfection sans nous. C’est-à-dire que sans notre travail, ils sont encore dans les tombes. C’est notre travail qui va les ramener à la vie. C’est pour cela qu’on doit s’encourager, se fortifier, on doit prendre les armes de Dieu et mener tous les combats nécessaires pour que la victoire de Christ soit manifestée. La victoire de Christ doit être manifestée. Alléluia ! Amen ! Ce qu’il a commencé à la croix doit être manifesté. L’Évangile est pour nous les vivants, pour travailler et devient un vêtement pour celui qui s’en va, qui se couche, car son travail est fini.

Mais nous, nous sommes vivants, frères et sœurs ! C’est malheureux que les gens ne comprennent pas ce qui se passe dans l’Eglise. Et c’est un grand jugement. C’est un grand jugement, un jugement qui se passe dans l’Eglise. Et on doit faire attention !

On a lu que Jésus a été crucifié. Mais c’est toi et moi qui avons été crucifiés avec Jésus. C’est ce que la bible dit. Paul dit qu’on a été crucifiés avec Christ. Donc quand on parle de la croix, quand on parle de la prédication de la croix, c’est une histoire qui te concerne et qui concerne Jésus. C’est l’histoire de la mort de Christ, c’est l’histoire aussi de ta propre mort et de ta propre crucifixion, en vue d’une résurrection en Jésus-Christ. C’est-à-dire une résurrection pour être une nouvelle création. C’est de cela qu’il s’agit.

L’Évangile te concerne, ça me concerne, ça concerne Jésus-Christ. Christ a été crucifié. Il a souffert à la croix. On s’est moqué de Lui, on l’a humilié. Amen ! Il a versé des larmes, et c’est comme cela qu’Il nous a sauvés. Et nous qui sommes venus après, qui avons reçu la même parole, nous vivons la même expérience. Il faut qu’on soit crucifiés et qu’on souffre les douleurs de la crucifixion. C’est une épreuve. Amen ! C’est la mort du vieil homme. C’est la mort de la chair en vue de la résurrection de l’esprit pour une œuvre en Christ. Et l’Eglise subit le même sort que le Christ.

Ce sont des choses qu’on doit bien comprendre pour ne pas être dans la légèreté et dans la confusion. Amen ! Christ a été crucifié. Nous aussi on a été crucifiés avec Lui. Chacun a été crucifié avec le Seigneur. Et la crucifixion de Christ est pour la perfection. C’est pour la perfection, Christ a été crucifié pour la perfection. Toi aussi tu es crucifié en Jésus-Christ pour la perfection. Ce n’est pas pour le malheur, mais plutôt pour la perfection. Si tu n’as pas été crucifié, tu ne peux pas mourir et revenir à la vie. Tu ne peux être rendu à la perfection. Ce n’est pas possible ! Donc l’Evangile de la croix, c’est l’Evangile de la perfection. C’est l’Evangile de la perfection par la douleur, par la mort, par la crucifixion du vieil homme. C’est différent du Message du temps de la fin. Ce n’est pas la même chose.

En prêchant le message, on peut prêcher l’Evangile, mais ce n’est pas la même chose. L’Evangile de la croix est différent. Le Message du temps de la fin comme son nom l’indique, c’est le Message de la fin des temps. Mais est-ce que c’est à la fin des temps que l’Évangile de la CROIX est sorti ? Non ! Non, Non, Non ! Le Message du temps de la fin est un APPEL À SORTIR des dénominations, et de l’organisation religieuse pour laisser la place au SAINT-ESPRIT. C’est un appel à sortir du péché et de l’esprit babylonien qui est entré dans l’Eglise d’aujourd’hui. Le Diable, Satan, est entré dans l’Église de Jésus-Christ et a créé à l’intérieur, son église à lui. La Bible parle de cette église.

Jésus a parlé des faux christs et des faux prophètes de cette église dans Matthieu 24 qui vont venir et séduire beaucoup de gens. Ils vont venir et se présenter comme étant des serviteurs de Dieu ou comme étant le Seigneur lui-même. Et pourtant ce sont des séducteurs, et ils vont séduire beaucoup de gens, comme Jésus l’a dit. Et le message est venu comme une œuvre de dévoilement de ce plan de Satan. C’est un appel à sortir de cette confusion pour se sauver. Le message nous ramène à l’Évangile de la croix, car cet Évangile a été perverti dans notre génération par l’évangile de prospérité, qui est l’évangile de Satan. C’est un évangile de mensonge, un évangile sans souffrance et sans peine. C’est un évangile où les problèmes sont réglés. C’est cela la prédication de la fin des temps de Satan. Mais le message est venu pour nous ramener au vrai Évangile de la croix – l’Évangile de la crucifixion du vieil homme, de la chair et de ses œuvres.

Et à la croix, c’est la perfection par la souffrance, par la douleur, par la crucifixion du vieil homme. Le vieil homme doit mourir, la chair doit mourir, le monde doit mourir, le péché doit mourir, parce que nous avons la victoire de la croix. Et les démons aussi frères, on doit en finir avec les démons ! Car la croix nous a délivrés de la puissance des démons, de la puissance de Satan. Paul a dit que les démons ont été livrés en spectacle. Ils ont été livrés publiquement en spectacle. Le ciel et la terre étaient témoins. Les démons sont vaincus à la croix. Ils sont vaincus en Christ, ils ne peuvent pas nous dominer, ils ne peuvent pas s’imposer à nous et s’asseoir sur nous, ce n’est pas possible. Amen ! La croix, c’est le règne de la lumière sur les ténèbres. Frères et sœurs, la croix c’est la vie. Mais les frères font comme si le Message est quelque chose de tellement spécial. J’ai très mal et je suis dans une grande colère. C’est n’importe quoi ! Que dit le Message ?

Sortez de la confusion ! Sortez du péché ! Sortez de Babylone, de l’esprit religieux et de l’adoration sans puissance de transformation. Sortez de l’adoration religieuse sans la puissance de Dieu. C’est cela le Message ! Le Message dit : Revenez à l’Évangile de Christ, l’Evangile de la croix. C’est un Évangile de douleur, de souffrance. Mais qui souffre, qui est dans la douleur ? C’est le vieil homme parce qu’il doit mourir pour que Christ vive pleinement sa vie en nous. Christ doit vivre pleinement. Il doit pleinement se manifester en nous. On doit le voir, voir sa gloire ! Et le message nous a ramenés à l’Évangile, au vrai Évangile. Et la vie du prophète a été une vie de consécration, une vie pour manifester cet Évangile. Alléluia ! C’est clair, frères et sœurs. Le message aussi est venu pour expliquer les prophéties bibliques de la fin des temps pour qu’on les comprenne. Et cette mission a été confiée à un prophète qui voit clair et qui a des révélations claires. C’est comme cela qu’il a expliqué l’Apocalypse. Sinon personne ne pouvait entrer dans l’Apocalypse. Il fallait un prophète pour expliquer Joël, car Joël parle de la restauration et de la restitution à la fin des temps.

Le Seigneur doit rendre à l’Église ce qu’elle a perdu. Le Seigneur doit restaurer l’Église comme il a restauré la vie de Job après l’épreuve. Il fallait qu’il explique cela, qu’il explique toutes les prophéties en rapport avec son œuvre de la fin des temps, afin qu’on puisse avoir une vision claire de la fin des temps. C’est de cela qu’il s’agit. Et la vision que le frère Branham a propagée est une vision qui nous conduit directement à la personne de Jésus-Christ ! Pas à un pasteur, je suis désolé. Pas à un guide religieux, je suis désolé. Non frères, non. Réveillez-vous ! Vous comprenez ? Actuellement, le diable est debout et il renverse les gens par de faux enseignements. Réveillez-vous ! Le Message du temps de la fin nous conduit à la sainteté et à la personne de Jésus. On doit former une seule personne avec lui. Si tu dis que tu as cru au Message, tu dois chercher à former une seule personne avec le Christ. Et le prophète l’a dit dans sa prédication : La parole parlée est la semence originelle. Allez la lire. C’est une grande prédication en deux séances. Il a parlé de cela. L’union entre l’Église et le Christ sera comme l’UNION entre le Christ et son Père.

Christ doit remplir complètement l’ÉGLISE DE LA FIN DES TEMPS. C’est la même union, il n’y a pas de confusion. Si vous rencontrez des gens qui disent qu’ils croient au Message et qui vous parlent de vous ramener à un individu et à un lieu de prière : Faites vos bagages ! Même ici, si je commence à vous parler de moi et d’un lieu de prière spécial, faites vos bagages. Je vous l’ai déjà dit non ? Cela veut dire qu’on n’a plus rien à vous dire !!! Moi je n’aime pas coller les gens à ma personne, ça ne m’intéresse pas. Parce que moi-même je me cherche, frères. Actuellement, je me cherche. Quand je devais commencer l’œuvre missionnaire, en 2004, j’ai eu une vision, au moment où j’écrivais le livre sur les Ministères de la Parole. Le Seigneur est venu à moi et Il m’a demandé de lui donner mon passeport ; ce que j’ai fait. Je lui ai donné un passeport que j’utilisais pour voyager dans le cadre de ma profession. Quand Il a pris ce passeport, Il l’a mis de côté. Et Il a sorti un autre passeport qu’Il a rempli : NOM et PRENOM et là où il est écrit la profession, Il a écrit : MISSIONNAIRE. Il l’a cacheté et me l’a donné. Il m’a dit : Ce livre que tu es en train d’écrire va t’ouvrir des portes à l’étranger pour la prédication.

Quand le livre est paru en 2005, j’ai commencé à être invité dans d’autres pays pour aller prêcher. C’est ainsi que je me suis retrouvé en train de voyager à l’étranger pour aller prêcher. C’est très concret ! C’est concret. L’année passée le même Seigneur est venu, et m’a dit : Donne-moi ton passeport. Je lui ai donné le passeport qu’Il m’avait remis en 2005. Et je lui ai demandé : Tu m’en donneras un autre ? Il m’a répondu : Oui. Et Il a sorti un nouveau passeport qu’Il allait me remettre quand le songe m’a quitté.

Il m’a placé dans une position d’attente. Donc actuellement je cherche la face de Dieu. J’attends mon nouveau passeport. Je sais que je vais entrer dans un nouveau ministère, mais je ne sais pas encore lequel, donc je me cherche dans la prière. Le Message nous conduit à une personne, et cette personne s’appelle Jésus. Et ce qui prouve que tu es dans la vérité dans ce message du temps de la fin, c’est que tu as soif d’être comme Jésus. Tu le cherches. La bible dit : Cherchez l’Éternel pendant qu’Il se trouve. C’est cela la preuve que tu es dans le vrai. C’est ta quête, ta soif de Dieu qui prouve que tu as compris quelque chose. C’est ton but. En tout cas, c’est ce que je cherche : être semblable à Christ.

Si tu n’as pas cette onction, cela veut dire que tu n’es pas dans le vrai. Les gens se fatiguent. Frères et sœurs, cherchons le Seigneur. C’est le temps de chercher le Seigneur. Alléluia ! Eglise de Koumassi : Cherche Dieu, Cherche le Seigneur, Cherche à être avec Lui, cherche à prier, cherche à être en communion avec le Seigneur et fais l’œuvre de Dieu. Fais l’œuvre ! Il ne faut pas t’arrêter. Fais l’œuvre de Dieu. Il y a des épreuves, il y a des difficultés, il y a des pleurs…Car on reçoit des coups durs. Mais on doit faire l’œuvre de Dieu. Amen ! Paul a prêché à Ephèse. Il a souffert. Quand il a appelé les anciens d’Éphèse, il leur a dit : Frères, vous savez comment j’ai marché avec vous, dans les larmes, dans les pleurs, dans les souffrances.

C’était cela. Il a croisé le fer avec les bêtes d’Ephèse. Ils ont combattu. Mais est-ce que l’église n’est pas née ? L’église d’Éphèse est née, l’église a été établie ! Donc l’œuvre de Dieu se fait ainsi. C’est dans les épreuves et dans les souffrances qu’on sert le Seigneur. Mais actuellement, il y a une grande séduction de Satan dans l’Église. Une grande séduction. Et l’Église est émiettée à cause de ces prédicateurs sans instruction, qui n’ont pas rencontré Jésus, et qui racontent des faussetés à ceux qui les écoutent. Mais c’est terrible ! Et c’est énervant. On voit cela. Les gens font des débats, des querelles, des inimitiés, ils courent à gauche et à droite, mais arrêtez-vous ! Arrêtons-nous ! Vous allez les rencontrer, ceux qui aujourd’hui sont en train de faire l’apologie d’un prophète et ceux qui font l’apologie du péché. Ceux-là prêchent la boisson, prêchent la polygamie, c’est la jouissance de la chair et il y a des frères qui écoutent ça. Méfiez-vous ! Amen ! Il y a des frères qui écoutent cela ! Paul a posé la question : « On a commencé par l’Esprit, maintenant on veut finir dans la chair ? » (Galates 3:3). Mais ça n’a pas de sens ! Ça n’a aucun sens qu’on commence dans l’Esprit et qu’on finisse dans la chair. On doit commencer dans la chair parce qu’on est charnel, et finir dans l’Esprit, dans la puissance de Dieu. On doit finir dans la sanctification complète. Amen ! Maintenant, il y a des frères qui ont la révélation que les chrétiens peuvent boire de l’alcool. Ils boivent de la bière, ils boivent du vin etc. Ils boivent de tout. C’est maintenant qu’ils ont la révélation, après plusieurs années de marche au cours de laquelle ils se sont abstenus de l’alcool. C’est terrible ! On dit qu’il y a des serviteurs de Dieu qui disent qu’on peut boire. Vous voyez le danger de se coller aux gens ? C’est cela le danger !

Quand tu as communion avec Dieu, Il te parle. Il te parle. Si tu as communion avec Dieu, alors il te parlera. Le pasteur prêche, il fait son travail. Mais toi, Dieu te parle. Et si le pasteur prend une voie parce qu’il a été influencé dans une mauvaise direction, alors toi tu diras « pasteur, pour le moment, c’est ton chemin, mais je ne suis pas dedans parce que Dieu m’a parlé ! ». Dieu doit te dire quelque chose, Il doit te parler. Dieu parle. Il faut que Dieu te parle sur ton sort, sur ce qui te concerne. Vous connaissez mon expérience… J’ai bu de la sangria, frères. Vous connaissez la sangria ? Voici mon frère Pierre, on était voisins. J’ai bu de la sangria. C’est du vin mélangé aux fruits. Pour moi, je pouvais boire. J’ai bu et le Seigneur m’a menacé une nuit. Le Seigneur Jésus m’a menacé une nuit. Il m’a demandé d’arrêter avec cela. Vous faites comment ? Vous buvez de l’alcool et Dieu ne vous dit rien ! Vous buvez de l’alcool et rien ne se passe avec vous ?

Il y en a même qui se saoulent ! Ils s’asseyent avec les païens et ils se saoulent et rien ne se passe. Ils boivent le vin, ils boivent la bière et rien ne se passe. Moi j’ai été menacé. Il y en a qui disent que Dieu avait interdit au frère Branham la boisson parce qu’il était prophète. Ah ! C’est William Branham ! Et moi alors ? Est-ce que Je Suis William Branham ? J’ai été menacé. Qu’est-ce que vous en dites ? Qu’est-ce qu’on va faire avec la boisson à cette heure où Dieu nous appelle au jeûne et à la prière ? C’est l’heure d’être remplis de la plénitude de l’Esprit. Qu’est-ce qu’on va faire avec l’alcool ? On n’a pas le temps pour ça, c’est la vie charnelle ! Quand on veut se faire plaisir alors on boit. C’est charnel. On a été appelés à des choses plus spirituelles, plus élevées. Et Dieu a montré ces choses au prophète qui a prêché le Message. Alors ce n’est pas nous qui avons cru au Message qui allons boire, alors que le prophète ne buvait pas. Non ça n’a pas de sens, frères. Pourquoi ? Parce que nous avons les mêmes promesses que le frère Branham. Et nous sommes dans son Ministère. On poursuit le même objectif qui n’est pas encore atteint. Et tous les saints qui nous ont devancés ne parviendront pas à la perfection sans nous. Oui, sans nous, ils n’arriveront pas à la perfection. C’est pour cela que nous sommes invités à redoubler d’effort.

Celui qui commence avec un verre va finir avec quatre verres. Et quand tu es rempli d’alcool, alors tu es content, tu es souriant pour peu. On ne sait même pas pourquoi ? La bible dit que le vin réjouit le cœur de l’homme. Alléluia ! Nous ne sommes pas dans ces choses-là. Mais c’est ce qui se passe. C’est une grande séduction. Et ces choses arrivent parce que les hommes veulent fait sortir le Message de la parole de Dieu. On veut dire qu’on est tellement spécial, nous qui avons cru au message. On est tellement spécial qu’on peut se permettre certaines libertés. Non frères ! Le Message nous a ramenés à la vie de Jésus, à une vraie sanctification. Le message nous a ramenés à la vérité et à la lumière. C’est tout !

Donc si tu dis que tu as cru au message du temps de la fin, tu dois être ramené à la lumière, à la sainteté, et à la justice de Dieu. Amen ! Pas à la confusion, pas à la chair et ses œuvres. Et il y a des gens qui prêchent des choses vraiment charnelles. On peut se marier à plusieurs femmes, on peut user d’alcool…

Moi je ne sais pas ce que ça veut dire ! Ce sont des prédications qui sont données sur la place publique et il y a des frères qui écoutent cela. Eux, ils cherchent à prendre plusieurs femmes, mais je peux vous assurer que c’est l’enfer ! Dieu peut tolérer que quelqu’un qui n’a pas la lumière fasse cela, mais pas nous ! Non, non. C’est la confusion. La bible dit qu’on a été ramenés au commencement. Sur la question de la polygamie et du mariage, c’est ce que Jésus a dit dans Marc 10 :

Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme ; c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. (Marc 10:7-9)

On a été ramenés au commencement. Qu’est-ce qu’il y avait au commencement ? Adam et sa femme Ève ! Voilà c’est ce que le Seigneur a dit. Dans le royaume de Dieu, on a été ramenés au commencement. Un homme, une femme. On a été ramenés au commencement. Et c’est cela l’Évangile ; Nous ramener au commencement. Maintenant, il y en a qui veulent continuer de vivre la vie du monde dans le royaume de Dieu : CE N’EST PAS POSSIBLE !

Nos parents se mariaient à plusieurs femmes. Nous disons que nous avons la lumière et on veut continuer de le faire dans le Royaume de Dieu ! Où est la différence ici ? Il existe même des païens qui préfèrent se marier à une seule femme.

Dans le monde, on se marie à plusieurs femmes ; on vient à Christ, à la lumière de départ ; On revient au commencement, au Message qui nous dit de sortir de la perversion, de la débauche, de Babylone la grande, et on veut continuer dans les mêmes choses… Autant rester dans le monde.

Le Message doit tuer notre vieil homme. C’est son objectif : Tuer notre vieil homme. C’est l’objectif que poursuit le Message. Et au moment où nous sommes engagés dans un processus pour tuer le vieil homme, il y en a qui disent : NON ! NON ! On doit se marier à plusieurs femmes, on doit boire de l’alcool. Qu’est-ce que c’est : perpétuer la vie du vieil homme.

Au moment où l’évangile de la croix auquel nous avons été ramenés travaille à tuer le vieil homme, il y a une autre prédication qui sort du milieu de ceux qui disent qu’ils ont cru au Message, qui encourage l’existence du vieil homme. C’est cela la séduction d’aujourd’hui !

Il y en a aussi qui voient cette confusion et qui disent : frères, on va couper court. Retournons aux bandes. Retournons à Jeffersonville, au moins, William Branham était là-bas. Mettons ses prédications et écoutons… Et nous ne serons plus dans la confusion. Est-ce que vous voyez ?! Il y a tellement de confusion dans le Message qu’il y a un autre groupe qui a trouvé la solution. Ils disent : Retournons aux bandes.

Mais ce que ce groupe oublie, c’est que toutes ces fausses doctrines ont été tirées dans les prédications de William Branham. Pas qu’il les a prêchées, mais c’est ce qui est. La confusion qu’il y a dans le Message provient des bandes !

Prenez tous ceux qui parlent de polygamie, ils vont trouver des citations du frère Branham dans Mariage et Divorce. Tous ceux qui prêchent sont tombés en écoutant le Message. Ils sont entrés dans la confusion en écoutant le Message. Tous les pasteurs du Message qui prêchent le désordre que nous voyons, prêchent sur la base de ce qu’ils ont entendu dans les prédications de frère Branham.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu’il faut aller à Jésus. Il faut retourner au Saint-Esprit. Il faut chercher la face de Dieu. Il faut prier Dieu pour qu’Il te fasse rencontrer des gens qui ont reçu de Lui la lumière et un APPEL. Ah oui frères ! C’est le problème ! Amen ! Donc ce n’est pas facile. Et ceux qui ne connaissent pas le Message se moquent de nous. Ils se moquent de nous. Pourquoi ils se moquent ? Parce que c’est confus ! Dès que tu dis le nom de frère Branham, il y en a qui sont sur leurs gardes. Oui.

J’ai des amis serviteurs de Dieu en Europe qui m’ont dit : frère, moi je ne mentionne plus le prophète. Ils ont peur ! Ils ont peur de mentionner le prophète. Car s’ils le mentionnent, les portes se ferment. Vous êtes des Branhamistes ! Et puis c’est bon, c’est fini. Tu ne peux plus les avoir, c’est fini. Prendre le temps pour expliquer c’est difficile ! Donc il y en a qui ne mentionnent plus le prophète.

Frères, vous voyez ! C’est un problème. Le diable travaille. Amen ! Il y a beaucoup de confusion. Mais nous devons revenir à Jésus-Christ. Jésus-Christ est une personne vivante. Amen ! C’est une personne vivante. Quelles sont les missions du Saint-Esprit dans l’Église ? Le Seigneur nous a dit que le Saint-Esprit nous conduira dans toute la vérité. C’est une mission du Saint-Esprit ! Cela veut dire que celui qui est en communion avec le Saint-Esprit doit être conduit dans la vérité. Il doit être conduit dans la lumière. Dieu doit guider ses pas jusqu’à ce qu’il soit dans le repos. Frère ! C’est une réalité !

Et toutes ces choses nous arrivent effectivement pour nous amener à chercher la face de Dieu ! Moi j’ai pris au moins trois ans pour parler avec Dieu au sujet du Message que je prêche. Car il ne faut pas raconter n’importe quoi au gens ! J’étais scandalisé quand le Seigneur m’a montré que l’Église était assoupie et endormie. J’ai été choqué d’apprendre cela. J’ai été scandalisé. Je n’y croyais pas parce que pour moi, tout allait bien. L’œuvre avançait. Le Seigneur m’a dit : Non ! Vous êtes assoupis et endormis. Je me suis dit : Comment est-ce possible ? L’œuvre se fait. Les missionnaires viennent, ils prêchent, mais on ne voit pas les œuvres de l’Esprit. J’ai commencé à parler avec Dieu sur le sujet, parce que lorsque tu reçois une information spirituelle, il y a la bible qui est là et qui te permet de faire des vérifications ! Moi je ne crois pas au Message parce qu’il a été prêché par un prophète, mais j’y crois parce que ce qu’a prêché le prophète est clairement établi dans la Bible !

Et nous avons compris que tout ce que le frère Branham prêchait était pour nous. Avant, on pensait que c’était pour les dénominations, mais nous avons compris que c’est pour nous. Il prophétisait sur l’Église qui devait croire à son Message. Le sommeil, l’assoupissement…. Est-ce que l’esprit qui dort peut écouter la parole de Dieu ? Non ! Un esprit qui dort ne peut pas écouter et comprendre ! Lisez Matthieu chapitre 13, la parabole de l’ivraie et de la bonne semence. A quel moment l’ivraie a été semée ? La Bible dit : Au moment où les surveillants du champ dormaient. Ceux qui surveillaient le champ, les pasteurs, au moment où ils dormaient, le diable est venu semer l’ivraie. Donc, quand il y a eu le sommeil dans l’Église, le diable a semé l’ivraie. Il sème la confusion. Il sème le péché. Il sème l’égarement ; et à partir de ce moment, on a des problèmes. Car les deux semences sont dans le champ et elles croissent. Si Dieu n’a pas déterré l’ivraie, tu ne peux pas voir la bonne semence, parce que les deux se ressemblent. Alléluia !

Mes frères et sœurs, prions, faisons l’œuvre de Dieu. Amen ! Faisons l’œuvre de Dieu ! C’est en faisant l’œuvre de Dieu, en marchant dans les voies du Seigneur que nous allons atteindre l’objectif.

Donc l’Évangile que nous avons reçu raconte la mort de Jésus-Christ. L’évangile raconte la mort, il faut le retenir d’abord. L’évangile raconte la mort, il raconte aussi la résurrection. Mais entre la mort et la résurrection il y a la souffrance, Il y a une épreuve, un gémissement. Il y a des douleurs ; et le prophète a prêché « les douleurs de l’enfantement ». Christ doit être enfanté, mais c’est par des douleurs. Ce sont des épreuves, ce sont des souffrances. Amen !

Le vrai Évangile raconte la mort et la résurrection. Et la foi est centrée là ! Souvent on est découragé, on a des problèmes, on est déçu parce qu’on a des souffrances. Mais c’est l’Évangile qui est comme cela. Mais le diable parle dans les oreilles des chrétiens en difficulté. Le diable aussi prêche ! Le diable prêche, il parle à nos oreilles. Il a un évangile qu’il prêche. Vous avez vu ! Cela a été prêché à Jésus à la croix ! Quand Jésus est allé à la croix, Satan a commencé à lui prêcher. Et c’est une prédication qui est donné à nous tous. Amen !

Satan a dit : il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même. C’est une prédication ! Il a sauvé les autres. Regardez-le ! Il a sauvé les autres. Il a prié pour les autres, ils ont été guéris. Il a même ressuscité Lazare. Mais, il ne peut se sauver lui-même ! C’est une prédication. Amen ! C’est une prédication ! Le diable prêche. Alléluia ! Il dit : il s’est confié en Dieu, que Dieu le délivre maintenant. Il s’est confié en Dieu, que Dieu le délivre maintenant. C’est une prédication. Il est en train de se moquer. Satan est en train de se moquer du Fils de Dieu. Il est en train de se moquer d’un homme rempli du Saint-Esprit. Amen ! Il est en train de se moquer de quelqu’un qui a ressuscité les morts, qui a chassé les démons. Il est en train de se moquer de lui. Il lui parle. Il parle dans ses oreilles. Il utilise ceux qui sont autour de lui : les soldats, les sacrificateurs, les hommes de rien. « Toi qui détruis le temple et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix ». C’est une prédication frères ! Amen !

C’est la prédication que le diable nous envoie dans la souffrance, dans les épreuves, car une fois que tu as été crucifié, il y a des épreuves qui viennent. Il y a des souffrances, des choses dures à encaisser. Vous savez, le diable prêche. Il dit : « Toi qui as dit que tu peux détruire le temple et le rebâtir en trois jours, sauve-toi toi-même ! Sauve-toi on va voir ! Tu ne peux pas te sauver ? Il faut te sauver. Descends de la croix. » C’est ce qu’il a dit à Job : « Mais Job, maudis Dieu et meurs ! Ta condition est trop difficile. Maudit Dieu et meurs ». C’est sa femme qui parlait ainsi ! Mais c’était Satan au travers de sa femme. Amen !

Le diable prêche dans nos oreilles frères et sœurs. Ne l’écoutez pas. Alléluia ! Ne l’écoutez pas. N’écoutez pas le diable quand il prêche. Actuellement, il parle. Moi-même, le diable parle dans mes oreilles. Il me prêche, mais on se connaît. Alléluia ! On se connaît. Satan me connaît, les démons me connaissent. Ils parlent, ils se moquent de moi. Je les vois, je les entends. Ils viennent dans ma maison. Ils s’en vont, ils reviennent. Je m’en fous d’eux. Alléluia ! Parce que mes regards sont sur le Seigneur. Je sais où je m’en vais. Je sais quel but je poursuis avec Jésus-Christ. Amen ! Et chacun de nous doit être au clair avec le Seigneur. Amen !

Les épreuves, on va les avoir. « Toi qui dis que tu vas détruire le temple et le rebâtir en trois jours, descends de la croix ! » Et ces gens ne savaient pas que le temple était le Corps de Christ lui-même ! Mais c’est comme cela. Le diable fait comme s’il ne connaissait pas les choses. Mais il sait très bien que c’est ce qui est la vérité ! Il savait que Christ allait revenir à la vie, mais il fallait qu’il prêche. Amen ! Il fallait qu’il prêche. Et les brigands qui ont été crucifiés avec lui se sont aussi mis dans la danse, poussés par le diable, ils ont commencé à se moquer de Jésus. Amen ! Les moqueries, les prophètes en ont parlé. Ils ont dit que les gens allaient se moquer de nous. Ils vont ignorer que Dieu a détruit le monde passé.

Vous voyez ! Au moment où Jésus prêchait, Il chassait les démons, Il guérissait les malades, les moqueurs n’ont pas cru. Ils sont restés dans leur incrédulité. Maintenant qu’Il est en train d’achever son œuvre à la croix, ils disent : « si tu es le Roi d’Israël, descends de la croix. Tu es crucifié, descends de la croix et nous allons croire en toi »*.* Frères, si Jésus était descendu de la croix, ils n’auraient pas cru quand même. Ils n’auraient pas cru ! Si le Seigneur descendait de la croix, ils n’allaient pas croire. Ils sont incrédules, c’est leur vie. Amen !

Il ne faut pas se laisser ébranler par la prédication de Satan. Et aujourd’hui, le diable prêche. Il prêche par la bouche des pasteurs. Il prêche par la bouche de beaucoup de prédicateurs libres qui prêchent dans les rues, qui prêchent dans les radios. Ils ont des interventions à la télévision, sur YouTube. Frères, il y a beaucoup de choses. Nous devons être guidés par l’Esprit de vérité parce que le rôle de Satan est de jeter l’opprobre sur le Message. Il veut jeter l’opprobre sur le Message. Vous comprenez ? Voila ! Jeter l’opprobre pour que les gens fuient cela de loin. Dès qu’ils entendent William Branham : oh ! Ce sont des démons ! Fuyez ! Partez ! Ne les écoutez pas ! Ça arrive frères. Cela m’est arrivé déjà, mais je ne suis pas branhamiste. Je ne suis pas branhamiste, mais je parle de ce que Dieu a fait dans notre génération. J’écris, j’explique les choses, je parle. Mais, tu seras taxé de branhamiste…

C’est le rôle de Satan. Il faut qu’il jette l’opprobre sur le Message, qu’il jette l’opprobre sur le prophète. Et je vais vous dire que c’est une stratégie de Satan. J’en ai parlé dans les complots de Satan : jeter l’opprobre sur les serviteurs de Dieu. Il a réussi cela avec le Ministère de frère Branham. Oui ! On voit des gens qui veulent montrer que Branham est un faux prophète. Il y en a plein sur internet. Il y a une sœur ici qui m’a envoyé un message, elle a entendu des gens qui en parlaient. Je lui ai dit de faire attention avec cela.

Je prends un exemple. Vous voyez la tombe du frère Branham, c’est comme une pyramide. Eux, ils disent que c’est un symbole franc-maçon. J’ai dit non ! Le prophète a prêché les vertus de 2 Pierre chapitre 1, et il a illustré cette prédication dans un dessein en forme de pyramide. Quand il est mort, ses proches ont décidé de faire sa tombe en s’inspirant de ce dessein. C’est tout. Cela n’a rien à voir avec les francs-maçons. Mais on vous dira que Branham était un franc-maçon, sans jamais vous dire à quelle loge il a appartenu. Vous ne verrez jamais quelqu’un se présenter comme étant un de ces frères lumière. On ne vous dira jamais cela. C’est le diable !

Mais vous voyez frères, puisqu’il y a des branhamistes qui fréquentent cette tombe, comme un lieu de pèlerinage, cela donne raison à ses détracteurs… Il y en a qui vont s’incliner sur sa tombe, qui vont prendre des photos là-bas, puisque c’est leur dieu qui est enterré là. C’est cela le problème. Or le Message est vrai à cent pour cent. Et le messager est aussi vrai à cent pour cent. Il a prêché la vérité, la lumière. Amen ! Donc frères, le Message ne nous a pas fait sortir de l’Évangile de la croix. Non ! L’Évangile de la croix, c’est l’Évangile du commencement. Et comme Jésus avait annoncé beaucoup de faux prophètes et de faux christs… Je vous apprends que les faux prophètes et les faux christs sont dans le message. Regardez dans le Message.

Quand on parle des faux prophètes, vous voyez souvent ailleurs ; mais désormais, voyez dans le Message. Dieu a dit aux enfants d’Israël : « si Je suscite un prophète parmi vous, ou bien quelqu’un vous dit qu’il est prophète parmi vous ; s’il vous dit d’aller après d’autres dieux. Ne l’écoutez pas. » Mais aujourd’hui William Branham est devenu le Dieu Tout-Puissant pour des frères du Message. Est-ce que vous le savez ? Moi j’en ai rencontré un à Kinshasa. Il a écrit dans son dos : « William Branham, notre Dieu créateur ». J’ai pris une photo avec lui en souvenir. Et il y en a encore, et même à Abidjan ici. Et William Branham est devenu leur dieu. Est-ce que vous comprenez ! Maintenant, dans un tel groupe, est-ce que ceux qui prêchent sont de vrais prédicateurs ? Non, ils sont comptés parmi les menteurs et les faux prophètes de notre temps. Ce sont de faux prophètes, mais ils sont dans le Message. Ils prêchent avec des brochures. Donc notre appréciation des faux prophètes doit évoluer. Quand Jésus a parlé des faux prophètes, des faux christs qui vont séduire beaucoup de gens, il ne faut pas seulement voir les prédicateurs des dénominations. Non, c’est révolu. Il ne faut pas voir les AVE MARIA. Ceux qui parlent de la vierge marie... non ! Non ! Il s’agit aussi de ceux qui croient au ministère de William Branham, qui ont les brochures. Il n’y a pas plus faux prophètes que ceux-là !

Satan n’est pas bête ! Non ! Il prend les brochures maintenant. Il prend les brochures de William Branham. Il prend les vidéos et les cassettes. C’est ce qu’on doit comprendre, et c’est cela le danger. C’est pour cela que la vérité doit être manifestée. Amen ! Il faut que la vérité soit manifestée. Si la vérité est manifestée dans notre vie, dans la vie de l’Église, si l’objectif est atteint en chacun de nous, il y aura la différence entre ceux qui servent Dieu et ceux qui ne le servent pas. Que Dieu nous bénisse !

Donc, le Message du temps de la fin ne doit pas nous faire sortir de l’Évangile de la croix. Le Message est un appel à sortir, lancé par le Seigneur à la fin des temps. L’Évangile, c’est depuis la croix que cela a été manifesté. Amen ! Et le Message nous ramène à l’Évangile. C’est l’Évangile de la mort et de la résurrection, en passant par les souffrances, par les douleurs… Le vieil homme qui est en nous doit mourir pour que Christ soit manifesté, pour que Christ vive. Et c’est cette unité d’esprit que cette parole est venue accomplir. Il ne faut pas se détourner ni à gauche, ni à droite. Si tu es dans la vérité, si tu dis que tu as reçu le Message du temps de la fin, cela veut dire que tu dois avoir la soif de chercher le Seigneur Jésus-Christ. Et le prophète a prêché : Soif. C’est le titre d’une de ses prédications. Amen ! SOIF. C’est quoi ? Quel est la SOIF en question ? C’est la SOIF DE CHRIST ! La soif de la vérité, la soif de la lumière, la soif de la sainteté et de la justice. C’est la soif qui va nous emmener dans les airs avec le Seigneur quand Il va revenir. C’est la soif ! Amen ! Et l’onction du Message doit nous donner la soif de Christ.

Si ce n’est pas le cas, cela veut dire qu’on a un problème. On n’a pas encore compris. Amen ! Ce n’est pas une affaire de groupe. Si tu te joins à un groupe, n’oublie pas que tu dois avoir soif de Christ. Que Dieu nous bénisse ! Frères et sœurs, j’ai trop parlé. On va se remettre entre les mains du Seigneur. Qu’Il nous aide. Amen ! Qu’Il nous aide à comprendre Sa Parole. Peut-être qu’une autre fois, je vais continuer. Il y a beaucoup de choses qu’on peut dire. Mais ce matin, j’ai voulu tout simplement mettre sous nos yeux la question de l’Évangile de Christ et du Message du temps de la fin parce que souvent, les frères et sœurs commettent des erreurs très graves. On ne sait pas faire la différence entre les serviteurs de Dieu. Et aujourd’hui, les gens sont en train de faire d’Ewald Frank le nouveau Jésus. Ça, c’est une autre affaire. Ils ont fini avec William Branham, ils sont maintenant sur Ewald Frank, qu’ils considèrent comme le détenteur exclusif de la vérité. C’est de l’idolâtrie. Je prie Dieu pour qu’on aille vite au ciel, car je ne veux pas avoir des idolâtres avec moi. Il ne faut pas qu’il y ait des féticheurs collés aux brochures de M’BRA.