Publication: 29 mars 2022
Temps de lecture: ~ 18 minutes
Auteur: Parfait M'bra

La peur de Satan

Exhortation fin mars 2022

Mes bien-aimés frères et sœurs, je vous salue tous dans le nom précieux de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ par cette parole d’Adam, après avoir péché contre son père, l’Éternel Dieu : « J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché. » (Gen 3 :10) Dieu venait de lui demander où il se trouvait avec sa femme Ève, à l’heure de la communion, car Il ne les voyait pas à la place habituelle. À cause de leur péché, ils s’étaient cachés loin de la face de Dieu, étant animé par la peur. C’est ici pour la première fois que l’homme va être animé par ce sentiment. Qu’est-ce que c’est que la peur ? le dictionnaire décrit la peur comme un sentiment d’angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d’un danger réel ou supposé, une menace. Lorsqu’on consulte la bible, Adam et Ève sont les premiers à avoir éprouvé ce sentiment qui est désormais propre à l’être humain. Toutefois, cette peur n’est pas venue seule, mais elle est née à la suite d’un évènement dans le jardin d’éden.

Adam et sa femme avaient désobéi à la voix de Dieu qui leur avait recommandé de ne pas avoir de relation avec son ennemi, symbolisé par l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Cet arbre, Satan, avait les moyens de corrompre Adam et Ève, et Dieu le savait. C’est pour cette raison qu’il leur avait défendu de parler avec lui, mais Adam et sa femme n’écoutèrent pas le conseil de Dieu. Au contraire, Ève eut avec le serpent, une conversation à l’issue de laquelle il la convainquit de manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. C’est à la suite de cet acte qu’elle et son mari découvrirent qu’ils étaient nus. C’est là que le mystère qui entourait le sexe fut dévoilé. Alors Adam et Ève furent envahis par un sentiment de peur, la peur de la réaction de Dieu, surtout qu’Il les avait mis en garde contre leur relation avec le serpent. Les deux s’enfuirent et se cachèrent dans les arbres du jardin.

Mes bien-aimés frères et sœurs, notons qu’Adam et Ève furent les premiers à éprouve la peur, à cause de leur attitude vis-à-vis de Dieu et de Sa parole. Ce fut la peur qui conduisit Adam et Ève à fuir la présence de Dieu pour se cacher. Par-là, nous comprenons que la peur ne vient pas seule dans la vie des hommes, mais elle vient avec la frayeur, le tremblement, le manque d’assurance et de sérénité, lesquels poussent toujours à la fuite et à l’agressivité. La peur fait perdre la foi en Dieu. À la création de l’homme, Dieu dit : « Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. » Quand on examine cette déclaration de Dieu, on comprend que l’homme avait une position dans la création. Non seulement, il avait été fait à l’image de Dieu, mais il devrait dominer sur toute la création. Et le jardin d’Éden était son lieu de domination. Mais on peut voir que la chute dans le péché a fait perdre à l’homme, cette position. Adam et Ève avaient peur parce qu’ils venaient de perdre leur liberté dans le Jardin d’Éden. Ils venaient de perdre aussi la confiance de Dieu. Car la désobéissance nous fait perdre la confiance en Dieu et peut nous faire perdre aussi la confiance de Dieu.

À partir de cette histoire, chacun de nous peut comprendre ce qui se passe chez le croyant qui a peur et qui manque d’assurance. En effet, la peur est le fruit d’une déstabilisation intérieure, provoquée par l’ennemi. Si notre cœur nous condamne, parce que Dieu nous fait un reproche, cela va susciter en nous de la peur, des craintes et des tremblements. Généralement, dans les communautés chrétiennes, les frères qui s’éloignent ont des problèmes non réglés avec Dieu, par conséquent, ils craignent sa réaction. Comme Adam et Ève, ils préfèrent se cacher loin du Seigneur et des frères pour éviter de les rencontrer. Le chrétien qui a peur devrait déjà savoir qu’il est déstabilisé et qu’il n’a plus de foi.

On peut observer la situation de Caïn et voir comment il exprima sa peur de Dieu après avoir tué son frère : « L'Éternel dit à Caïn : Où est ton frère Abel ? Il répondit : Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ? » Par son agressivité, on peut comprendre qu’il avait peur, car il venait de tuer son frère. Il était déstabilisé en lui-même parce que le diable venait de l’utiliser pour faire le mal, et pourtant, Dieu l’avait prévenu, mais il n’avait pas écouté, comme ses parents. « Et Dieu dit : Qu'as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi. Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre. »

Voici comment Dieu punit Caïn le criminel. Il fut maudit et devint un homme errant sur la face de la terre. Caïn avait des craintes parce qu’il portait désormais le poids du mal qu’il avait fait, donc il ne pouvait pas avoir de la sérénité. Il ne se sentait plus en sécurité sur la terre. « Caïn dit à l’Éternel : Mon châtiment est trop grand pour être supporté. Voici, tu me chasses aujourd'hui de cette terre ; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. ». Caïn craignait la mort et il avait peur à cause de son crime et de la malédiction que Dieu prononça sur lui. Ce fut dans la crainte et la peur qu’il alla s’installer à l’Est d’Éden : « Puis, Caïn s'éloigna de la face de l'Éternel, et habita dans la terre de Nod, à l'orient d'Éden. »

Mes bien-aimés frères et sœurs, voici comment la peur gagna l’humanité entière. Elle tire sa source dans le péché. Si après avoir cru en Jésus-Christ, on éprouve encore de la peur, c’est la preuve qu’on a un problème avec Dieu. Adam et Ève se sont cachés à cause du péché et de la peur qui s’en est suivi. Caïn s’éloigna de Dieu à cause de la peur qui le gagna, à la suite de son péché. La peur suscite toujours la fuite et l’éloignement, comme on peut le voir. Et la peur est toujours en relation avec la réaction de Dieu. En effet, les hommes ont peur quand ils ne connaissent pas la réaction de Dieu qui demeure toujours un mystère. C’est comme un père et son fils en faute. Quand on ne connaît pas la réaction de papa, alors qu’on a fait quelque chose de mal, on a peur. La peur ne vient pas de Dieu, mais c’est le sentiment qui nous habite quand nous avons offensé la sainteté, la justice et l’autorité de Dieu. Et celui qui offense Dieu ne se sent plus en sécurité, car le tout puissant n’est plus avec lui. Vivre sans la sécurité de Dieu nous expose à tous les dangers de la vie. C’est de cette manière que Caïn se senti en danger.

Après le péché, Adam et Ève furent chassés du jardin d’Éden, qui représentait la présence de Dieu. Le couple a dû vivre avec la peur. De même, toute l’humanité vécu avec la peur, d’autant plus que le péché qui avait engendré la peur n’avait pas été ôté. Tous ceux qui sont venus après Adam et Ève eurent peur. Cependant, la peur va disparaître avec l’avènement de Jésus-Christ, en sa mort et sa résurrection.

« Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. À peine mourrait-on pour un juste; quelqu'un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. (Rom 5 :6-10)

Après la chute dans le péché, nous sommes devenus des ennemis de Dieu, mais en Christ, nous avons été réconciliés avec Dieu. Désormais, nous entrons à nouveau dans la communion de son esprit. Désormais, nous avons été ramenés dans notre jardin d’Éden, d’où nos ancêtres avaient été chassés, à cause de leur désobéissance. « Souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. » (Eph 2 :12-13) Nous étions éloignés à cause du péché et de la malédiction, mais en Christ, Dieu nous a rétablis dans nos droits auprès de lui. En effet, désormais, nous avons le droit à la protection totale de Dieu. Nous avons part à son règne et à son héritage. Nous avons part à l’expression de son autorité dans les cieux et sur la terre (Matth 18 :18). Tout cela parce que nous avons obtenu son PARDON en Jésus-Christ. Nous sommes libres de tout mouvement dans notre jardin d’Éden. Nous pouvons à nouveau manger tout ce que nous voulons dans le jardin et découvrir tout ce que nous voulons découvrir. Nous pouvons même nous baigner dans le grand fleuve à quatre bras qui sort d’Éden et qui arrose tout le jardin. (Gén 2 :20) C’est le fleuve de la vie. En Christ et dans le royaume de Dieu, nous ne sommes plus des fugitifs, ni des gens errants. C’est avant Christ, que nous étions des hommes errants, comme Caïn, mais Pierre dit que nous sommes retournés comme le fils prodigue, au gardien de nos âmes. (1 Pier 2 :25)

Mes bien-aimés frères et sœurs, malgré toutes les grâces que Dieu nous a accordées en Christ, nous pouvons malheureusement constater que les chrétiens d’aujourd’hui ont peur. Ils ont peur de tout : du péché, du monde, des démons et de l’avenir. C’est une triste réalité. Et l’artisan de tout ce montage s’appelle SATAN. Que se passe-t-il frères et sœurs ? Comme je vous l’ai dit, c’est après la chute dans le jardin d’Éden que la peur a gagné les hommes. Et on peut constater que dans Genèse chapitre 3, le Seigneur avait maudit Satan, le serpent ancien et l’avait rabaissé vis-à-vis de la postérité de la femme qui est Christ et par extension l’Église.

« L'Éternel Dieu dit au serpent : Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. (Gen 3 :14-15)

La conséquence de cette parole est que Satan est désormais condamné à vivre dans la peur toute sa vie. Il a peur parce qu’il fut banni de la présence de Dieu. Il a été maudit et celui que Dieu maudit n’a plus d’assurance, ni de paix. Au contraire, il est rabaissé et dépouillé. Comme un serpent, Satan marche désormais sur son ventre, il traine dans la poussière de la défaite vis-à-vis des fils de Dieu, et la peur s’est emparée de lui depuis que Jésus-Christ, la postérité de la femme est entrée dans le monde avec le Royaume de Dieu et l’Église. Avant que Christ ne vienne, le diable était caché, toutefois, on voyait ses œuvres, mais en Christ, il s’est visiblement manifesté parce qu’il avait en face de lui, la semence de la femme – celui au-devant de qui il n’avait AUCUN pouvoir, à part ce que Dieu lui donne. Après sa résurrection, Jésus avait parlé de sa position devant le père à ses disciples. En effet, Il avait reçu de Dieu, tous les pouvoirs dans les cieux et sur la terre, à la suite du sacrifice d’expiation des péchés, lequel fut le point culminant de son combat contre Satan. « Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. » (Matth 28 :19). C’est là, à la croix que Satan mordit le talon de Christ. C’est ce qui avait été prophétisé dans Genèse 3. À partir de ce moment, la peur a changé de camp. C’est maintenant Satan et les démons qui ont peur et qui tremblent. Pourquoi tremblent-ils ? Parce qu’ils ont en face d’eux, un peuple qui s’appelle l’Église, qui a été réconcilié avec Dieu et qui a reçu de lui tous les pouvoirs dans les cieux et sur la terre.

Ce peuple représente le Seigneur Jésus-Christ dans tous ses attributs, car il a le POUVOIR de lier et de délier, dans les cieux et sur la terre. Ce peuple est le Corps de Jésus et forme avec lui UNE SEULE PERSONNE dont Il est la tête, comme Paul nous l’apprend dans Colossiens : « Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; » (Col 1 :16-19)

L’Église est un peuple puissant qui a la capacité de soumettre tous les royaumes et tous les peuples sur la face de la terre, y compris le royaume des ténèbres. Ce peuple peut bénir et maudire. C’est un peuple qui n'a pas peur et qui ne tremble pas. Il opère des miracles. C’est la postérité de la femme. « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. » (Marc 16 :17-18)

Mes frères et sœurs, ce peuple que nous sommes, possède la divinité de Jésus-Christ et est marqué spirituellement. Si vous êtes membre de cette nation et de ce peuple, vous ne devez plus avoir peur, mais vous devez plutôt croire dans votre divinité et l’exprimer. Pourquoi sommes-nous encore habités par la peur ? De quoi avons-nous peur ? Il y en a qui craignent encore le péché et les liens qui les dominent. Ils ont peur des démons qui les tiennent encore dans la captivité. Ce que nous devons savoir est que les démons se défendent, car leur royaume est en péril parmi le peuple de Dieu. C’est la peur qui pousse Satan et les démons à nous attaquer. On peut le voir avec Jésus pendant son ministère. Certes le diable l’attaqua pendant son temps de jeûne dans le désert, mais quand il commença son ministère à la sortie du désert, ce fut la confrontation sur le terrain. Les démons fuyaient dans toutes les directions et les plus chanceux avaient obtenus de Jésus la permission d’entrer dans un troupeau de pourceaux (Matth 8 :31). Quand il envoya les disciples, il leur ordonna de chasser les démons et de guérir les malades : « Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. (Matth 10 :8). Pourquoi les démons étaient-ils chassés pendant le ministère de Jésus et pourquoi le sont-ils encore aujourd’hui ? Les démons sont chassés parce qu’ils ont été maudits et banni de la présence de Dieu. Ils ne peuvent plus y retourner et sont voués à l’errance et à la condamnation comme Satan leur chef.

Les démons sont errants dans les cieux et sur la terre et ils ont peur et ils tremblent. Mes bien-aimés, celui qui a peur est toujours en fuite. Aujourd’hui, ce sont les démons qui sont habités par la peur et non les chrétiens. Si un chrétien a peur, c’est la preuve qu’il est encore sous une mauvaise influence – il n’a pas encore expérimenté une pleine délivrance en Jésus-Christ. Il manque de maturité spirituelle et de foi pour comprendre sa position en Christ. Il est vrai qu’il existe des réalités spirituelles dans la marche de la foi, mais est-ce que ces réalités qui sont factuelles annulent la parole de Dieu ? Je ne le crois pas. La peur du péché, des démons et de la vie ne vient pas de Dieu. Un chrétien ne devrait pas avoir peur de qui que ce soit et de quoi que ce soit. Un chrétien dans ce monde, c’est comme Jésus devant Pilate (Matth 27 :14) ou les apôtres devant le sanhédrin (Actes 4 :19 ; 5 :29), ou encore Daniel et ses compagnons devant les rois de Babylone. (Dan 3 :17-19 ; 6 :13)

Paul dit que l’Esprit Saint que nous avons reçu n’est pas un esprit de timidité et de peur (2 Tim 1 :7). C’est un esprit qui ne tremble pas, au contraire, c’est lui qui fait trembler tous les autres esprits. Alors de quel esprit est animé celui ou celle qui tremble ? Jacques dit que les démons croient en Dieu et ils tremblent : « Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. » (Jacq 2 :19)

Chers amis, est-ce que nous savons que Dieu ne peut pas utiliser celui qui a peur et qui tremble ? Une fois que la peur nous a envahi, c’est la chair qui a pris le dessus – alors, le Saint-Esprit ne peut plus agir. C’est pour cette raison que le diable cherche toujours à nous faire peur, car dans le combat spirituel, celui qui a peur est déjà défait. Et si l’ennemi réussit à nous faire peur, c’est le signe que nous ne sommes pas en communion avec Dieu, car celui qui est en communion avec Dieu n’a pas peur. L’histoire de la bible nous apprend que tous les instruments que Dieu utilisa pour opérer des délivrances dans son peuple n’étaient pas des peureux, mais des hommes et des femmes courageux qui avaient une pleine foi en Dieu. Hébreux 11 rend témoignage de leur foi et de leur courage. Saül trembla devant Goliath parce qu’il avait perdu l’onction, mais David n’eut pas peur – au contraire, il était plein d’assurance. (1 Sam 17) Le même Saül trembla dans une autre confrontation avec les philistins parce que Dieu l’avait abandonné. « À la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s'empara de son cœur. Saül consulta l'Éternel; et l'Éternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l'urim, ni par les prophètes. (1 Sam 28 :5-6)

À la fin des temps, les chrétiens sont devenus peureux et tremblent devant l’ennemi à cause de la propagation du péché et du divertissement. L’iniquité s’est accrue dans le peuple de Dieu et il est devenu religieux, comme Saül qui avait perdu l’onction. Dans cette position, l’ennemi fait peur, surtout quand il est à l’image de Goliath. Tout croyant sous l’influence d’une onction religieuse a peur de l’ennemi et de l’adversité.

Au temps de Jésus, les scribes et les pharisiens craignaient les manifestations de la puissance de Dieu. Ils avaient peur des miracles de Jésus, et pourtant cela faisait du bien au peuple de Dieu. Toutefois, ce sentiment ne venait pas d’eux, mais de Satan qui ne voulait pas que les opérations de la puissance de Dieu attirent l’attention du peuple de Dieu qui avait été détournée par l’esprit religieux. L’esprit religieux craint la puissance Dieu, c’est pour cela que les scribes et les pharisiens ne voulaient pas se convaincre que Jésus avait la puissance de Dieu, au point qu’ils sont allés jusqu’à l’accuser d’agir par l’esprit de Satan. C’est la même chose qui arrive dans notre génération. En effet, si aujourd’hui, les chrétiens ont peur et tremblent, c’est parce qu’ils sont devenus religieux. Ils ont perdu la véritable onction qui fait trembler Satan et les démons – l’onction qui transforme véritablement le croyant et qui le replace dans sa position de fils et de fille de Dieu, avec tous ses attributs. Satan a peur de cette onction qui nous a été communiquée par le Message de la fin des temps, et sous laquelle nous sommes placés.

Si nous sommes engagés dans un grand combat spirituel aujourd’hui, c’est parce que le diable est attaqué et il est obligé de se défendre. Il a été attaqué par le ministère de frère Branham et par le message de la fin des temps. C’est une semence qui a été mise en terre et qui doit produire les « Jésus » de la fin des temps. Satan est obligé, s’il veut maintenir son influence dans le monde actuel, de combattre ce projet qui va aboutir, malheureusement pour lui et heureusement pour nous. Nous disons que le projet de Dieu va aboutir parce que nous sommes impliqués dans sa mise en œuvre. Nous ne permettrons pas à Satan de nous barrer le chemin, car nous n’avons pas peur.

Peuple du Dieu vivant, ton heure est arrivée ! Il faut prouver au Dieu qui t’a fait confiance que tu es avec lui et qu’Il n’a pas eu tort de t’associer à son œuvre. Débarrasse-toi de la peur et des tremblements et travaille dans la foi à accomplir la volonté souveraine de Dieu. Car le combat dans lequel nous sommes engagés et qui va connaître son point culminant dans les temps à venir n’est pas celui des peureux et de ceux qui tremblent, mais c’est le combat des courageux et des hommes de foi.

Que la grâce et la paix de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ soient avec chacun de nous dans son amour. Allons-s-y de l’avant dans la voie qui nous est ouverte pour accomplir la volonté de Dieu, et ne l’oublions pas : C’EST SATAN QUI A PEUR ET QUI TREMBLE ACTUELLEMENT. IL TREMBLE À CAUSE DE LA PUISSANCE DE DIEU QUI VIENT DANS LE MONDE POUR METTRE FIN À SON INFLUENCE. IL A PEUR ET IL TREMBLE À CAUSE DE LA LUMIÈRE QUI VA JAILLIR À NOUVEAU DANS LES TÉNÈBRES POUR DÉVOILER SES ŒUVRES. NE L’OUBLIONS PAS : SATAN A PEUR ET NOUS NE DEVONS PAS PARTAGER SES SENTIMENTS.

Soyez bénis au nom de Jésus-Christ notre Seigneur, car c’est en Lui que je vous adresse cette courte Parole d’exhortation.

Past M’BRA Parfait