Publication: 26 mai 2021
Temps de lecture: ~ 9 minutes

La maison construite sur le roc

Nous allons lire la parabole du sage qui construit sa maison sur le roc et du fou qui construit sa maison sur le sable.

lighthouse-storm.jpg

C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande.28 Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme leurs scribes. (Matthieu 7:24-29)

On a coutume d’utiliser ce texte pour l’évangélisation pour démontrer que le chrétien doit construire sa maison sur la Parole de Dieu. En général on explique que la pluie qui vient sont les épreuves de la vie. Ce qui n’est pas faux. Je pense cependant que ce texte veut nous amener dans une réflexion bien plus profonde et pertinente. Pour nous qui vivons dans les temps de la fin, nous pouvons découvrir un sens qui est caché dans une première lecture. Il me semble que Dieu veut nous amener à réfléchir bien plus profondément. En effet, on peut aussi comprendre que cette pluie est la pluie de l’arrière-saison que Dieu va envoyer sur son Église. La Parole dit que la pluie tombe sur les bons comme sur les méchants :

Afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. (Matthieu 5:45)

Nous savons que le roc, c’est le Seigneur Jésus, la Parole et aussi la révélation de la Parole :

Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l'homme ? Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie, ou l'un des prophètes. Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.  (Mathieu 16 :13-18)

Dans ce passage, le Seigneur dit à Pierre : Tu es bienheureux, Simon, car la chair et le sang ne t’ont pas révélé cela mais mon Père qui est dans les cieux. Et le Seigneur poursuit en disant : et moi, sur ce roc (la révélation), je bâtirai mon assemblée.

Pour nous qui vivons dans les temps de la fin, nous avons reçu beaucoup de révélations, beaucoup de prédications. Dieu a envoyé des serviteurs pour nous instruire sur la Parole et c’est sur cette Parole révélée, qu’il faut poser les fondations de notre maison. Dans la construction d’une maison, il faut d’abord creuser pour poser les fondations sur une base solide (Luc 6 :46-49). Quand on creuse, on doit enlever les racines des arbres qui pourraient déstabiliser, voire casser la construction. Nous devons aussi creuser et arracher les racines d’amertume, de méchanceté, d’orgueil, ainsi que les liens spirituels et charnels. C’est un type de la repentance.

Certains chrétiens, en particulier ceux qui ont entendu le message apporté par le messager de notre temps, William Branham, ressassent les Paroles reçues sans les mettre en pratique. Ils répètent ces Paroles comme des mantras en pensant que c’est Dieu qui fera. A force de répéter, ils transforment la révélation. Ils la détruisent, et pour finir, le roc est transformé en sable.

Je prendrai un exemple. Un homme riche donne la clé d’une magnifique maison avec un droit de jouissance sans limite de ce bien à une famille. Si celle-ci répète sans cesse : « J’ai la clé. J’ai la clé, j’ai la clé… » et qu’elle n’en profite pas pour prendre possession de cette maison, cela ne lui sert à rien d’avoir la clé. Cela ne sert à rien d’avoir reçu un message de la part du prophète de notre temps, si on ne le met pas en pratique. Cela ne sert à rien de dire, j’ai le message, j’ai la pure parole, je suis la semence, je fais partie de l’Épouse etc… si je ne mets pas en pratique ce que dit le message pour notre temps. Mettre en pratique, cela veut dire faire comme le sage qui construit sur le Roc. Il va creuser, chercher et extirper toutes les racines du mal. Il va mettre de l’ordre dans sa vie en priant, en jeûnant, en suppliant Dieu de l’aider à voir, à discerner les actions, les pensées, les doctrines qui ne sont pas conformes à une vie sanctifiée - une vie détachée des choses de ce monde, de la mondanité, des plaisirs futiles et entièrement tournée vers Christ et son avènement.

Quand la pluie viendra, c’est-à-dire, quand l’onction divine que Dieu nous donnera à la fin des temps par son Saint-Esprit, tombera sur nous, elle va détruire les maisons construites sur le sable et seuls ceux qui auront mis en pratique les révélations de Dieu, en se tenant devant Lui dans les jeûnes, la prière, la repentance, résisteront à cette pluie divine.

Les vierges folles, toutes joyeuses, se réjouiront parce que les malades seront guéris, les démons seront chassés, ils prophétiseront, ils feront des miracles mais leur maison sera détruite quand même, parce que n’ayant pas des fondations assez solides, l’orgueil les submergera et les détruira.

Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l'habit, et la déchirure serait pire. 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent.  (Matthieu 9 :16-17)

Devant Dieu, nous sommes des vases que nous devons nettoyer non seulement à l’extérieur, l’apparence, mais aussi à l’intérieur en extirpant toutes les mauvaises choses :

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu'au dedans ils sont pleins de rapine et d'intempérance. Pharisien aveugle ! nettoie premièrement l'intérieur de la coupe et du plat, afin que l'extérieur aussi devienne net. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés. Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité.

(Matthieu 23:25-28)

Dans la Bible, les vêtements blancs ou de fin lin symbolisent les œuvres justes des saints :

* *Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints. (Apocalypse 19:7-8)

Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ? Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? Il en est ainsi de la foi : si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu'un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile ? Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel ? Tu vois que la foi agissait avec ses oeuvres, et que par les oeuvres la foi fut rendue parfaite. Ainsi s'accomplit ce que dit l'Ecriture : Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de Dieu. Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement. Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les oeuvres, lorsqu'elle reçut les messagers et qu'elle les fit partir par un autre chemin ? Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. (Jacques 2:14-26)

Dans ce texte, on voit que les œuvres sont liées à la foi et que cette foi produit une action. Ceux qui bâtissent sur le roc pourront témoigner de la gloire et de la puissance de Dieu sans chuter parce qu’ils se seront préparés avec l’aide de Dieu et seront devenus semblables au Christ dans l’humilité, la justice, la connaissance, l’autorité, l’amour. Seuls ceux qui seront de la même nature que le Christ seront enlevés. Il faut remarquer que cette parabole suit ce texte d’avertissement sévère :

Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. (Matthieu 7:21-23)

Voyons l’avertissement qui est donné à l’église de Laodicée :

je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. (Apocalypse 3 :18-20)

Dans ce passage, Dieu conseille à l’Église de Laodicée d’acheter de l’or, un vêtement blanc et un collyre pour oindre les yeux. Pourquoi ? L’or symbolise la foi, la pureté, la valeur (dans le sens être précieux), le vêtement blanc est le type des œuvres justes des saints et nous avons besoin du collyre pour que Dieu nous ouvre la vue et que nous puissions voir et comprendre notre situation.

Que Dieu nous aide dans cette démarche de sanctification, de mise à part pour son service. Qu'Il nous ouvre les yeux sur notre situation réelle et qu’Il nous aide à nous mettre en route sur ce chemin étroit qui mène à la vie éternelle.

En conclusion, tout ce qui a été dit concerne non seulement chacun de nous individuellement, mais aussi l’Église dans son ensemble. Chacun de nous doit se mettre en ordre avec Dieu, et l’Église doit aussi se mettre en ordre avec Dieu, Car nous sommes le Corps uni dont le Christ est la tête.

Stéphane Pouyt, novembre 2017