Publication: 2 juin 2016
Temps de lecture: ~ 32 minutes
Auteur: Parfait M'bra

L’autorité spirituelle

Alléluia ! Que le Seigneur nous bénisse ! Amen ! Je voudrais revenir sur la foi ce matin. C’est un sujet qui est à l’ordre du jour. Et je pense que chacun de nous doit faire attention à la parole de Dieu. Vous savez, la parole de Dieu est notre conduite. Depuis l’ancien temps, le peuple d’Israël qui a eu premièrement affaire à Dieu avant les nations, a vécu une expérience et c’est par rapport à cette expérience qu’on trouve aujourd’hui des prédicateurs. Ce sont les enfants d’Israël qui ont dit à Dieu de ne plus leur parler comme Il l’avait fait du haut de la montagne. Cela a été difficile à supporter. Ils ont donc dit à Dieu de ne plus leur parler de cette manière, et qu’il serait mieux qu’Il choisisse des hommes pour leur adresser la parole. Amen !

Vous ne verrez donc pas Dieu descendre et vous parler d’une certaine manière. Désormais, c’est à la chaire que Dieu s’adressera à vous. Il donnera des inspirations à Ses serviteurs pour vous apporter la parole. Celui qui a une bonne oreille spirituelle pour comprendre ce que Dieu dit pourra suivre le mouvement du Saint Esprit. C’est très important. C’est donc par les prédications qu’on écoute qu’on suit l’orientation du Saint Esprit et qu’on comprend ce que Dieu nous dit. Amen !

Nous allons lire dans Mathieu 28. Je voudrais parler ce matin de l’autorité spirituelle. Amen ! On commence à lire dans Mathieu 28:17.

17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. 18 Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

J’ai déjà parlé ici de l’autorité spirituelle et j’en avais parlé dans le sens du respect qu’on doit avoir pour l’autorité spirituelle établie dans l’Assemblée telle que les anciens et les Ministères. Amen ! Mais ce matin, je voudrais en parler en relation avec la foi. Comme nous sommes engagés dans un combat spirituel, il est important qu’on écoute la parole de Dieu par rapport à cela. Et si la question de la foi revient, c’est parce que pour mener le combat spirituel, on a besoin de beaucoup de foi. Amen ! L’épreuve contre le diable nécessite beaucoup de foi et surtout la compréhension des positions des uns et des autres. Amen !

Jean 19:10-12.

10 Pilate lui dit : Est-ce à moi que tu ne parles pas ? Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher ? 11 Jésus répondit : Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. C’est pourquoi celui qui me livre à toi commet un plus grand péché. 12 Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient : Si tu le relâches, tu n’es pas ami de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César.

Est-ce que vous avez compris la déclaration du Seigneur Jésus vis à vis de Pilate ? On va lire Actes 4:5-10.

Le lendemain, les chefs du peuple, les anciens et les scribes, 6 s’assemblèrent à Jérusalem, avec Anne, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la race des principaux sacrificateurs. 7 Ils firent placer au milieu d’eux Pierre et Jean, et leur demandèrent : Par quel pouvoir, ou au nom de qui avez-vous fait cela ? 8 Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit : Chefs du peuple, et anciens d’Israël, 9 puisque nous sommes interrogés aujourd’hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, 10 sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous.

Que Dieu soit béni ! Je voudrais parler de l’autorité spirituelle en relation avec la foi. Amen ! Mes frères et sœurs, ma prière est que vous compreniez la parole de Dieu, que vous la compreniez comme quelqu’un le disait,  qu’il aurait voulu que tout le monde soit comme lui…C’est Paul qui le disait. Il était tellement fier de ce qu’il était, de sa position en Christ, qu’il aurait voulu que tout le monde soit comme lui. Amen ! Que Dieu soit béni ! C’est très important ! Donc moi aussi j’aurais vraiment souhaité que tout le monde comprenne la parole de Dieu telle que nous la comprenons aujourd’hui parce que la compréhension de la parole de Dieu est ce qui nous donne de la force et de la puissance pour résister à l’adversaire. Si on ne comprend pas la parole de Dieu comme il se doit, et si on n’est pas dans la bonne position, il est difficile d’avancer. L’autorité spirituelle est source de foi. Amen ! Je sais que le frère Branham a souvent abordé ce sujet et quand il en parlait, il y a un exemple qu’il prenait pour éclairer tout le monde. Il prenait l’exemple des policiers qui sont dans les rues et qui règlent la circulation. Amen !

Il a pris un jour l’exemple d’un policier. Il a dit que vous pouvez être un grand monsieur, vous pouvez avoir une grosse voiture, mais lorsque vous rencontrez un policier dans la circulation qui vous dit stop, pour laisser passer d’autres véhicules, vous êtes obligé de vous arrêter. Même si vous êtes le commissaire de police, c’est-à-dire le patron de l’agent qui est dans la rue en train de régler la circulation, vous devez vous arrêter. Si vous êtes un député,  un parlementaire qui vote les lois à l’assemblée, vous devez vous arrêter. Si vous êtes un ministre du Gouvernement, vous devez vous arrêter. Qui que vous soyez s’il siffle pour dire : stop ! Pour laisser passer d’autres voitures, vous devez obéir. Les policiers remplacent les feux tricolores quand ils sont à un carrefour, par moment ils font passer ceux qui sont à leur droite et par moment ceux qui sont à leur gauche. Quand ils disent STOP, vous devez vous arrêter.

Mais pourquoi est-ce que vous vous arrêtez quand le policier vous dit stop ? C’est parce qu’il a d’abord une tenue qu’il porte, que l’État lui a donné. Il a des galons qui représentent ses attributs et aussi les attributs de l’État. Pendant qu’il est en service, il exerce l’autorité de l’Etat et de la Police, donc tout le monde doit lui obéir. Amen ! Tu peux même aller en prison si tu touches à un policier dans l’exercice de ses fonctions. S’il te demande de t’arrêter et que toi tu refuses en voulant forcer pour passer et qu’on te prend tu auras des amendes et on va même te retirer ton permis. Vous comprenez ?

Donc la personne de l’agent, ce monsieur qui te dit stop dans la rue, s’il ôte sa tenue de policier et qu’il s’habille en tenue civile, il ne peut plus se mettre à un carrefour pour régler la circulation ! Il ne peut pas le faire. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas en service. Alors personne ne lui obéira. Et si un agent de police prenait le risque de réguler la circulation en tenue civile, il pourrait être renversé par une voiture. Vous comprenez frères ? Amen ! Pour parler un peu de l’autorité, quand vous regardez cet exemple, vous comprenez un peu que cet agent agit parce qu’il a une autorité. Amen ! Il est investi d’une autorité là dans la circulation. Il a un pouvoir pour arrêter les véhicules et pour les faire circuler. Et c’est sa tenue qu’il porte qui le lui donne. C’est son travail et c’est la loi qui a créé la police qui lui a donné cette autorité. Dans cette position, il fait arrêter tout le monde. Et s’il n’y a pas une loi qui dit au chef d’État de passer, s’il arrive à son niveau, il ne passera pas. Mais s’il y a une loi qui dit : priorité au chef de l’État,  alors là il passera. Vous comprenez ? Je sais qu’une année en France, il y a eu un décret qui est paru et qui a mis tout le monde au même niveau dans la circulation. Tout le monde doit respecter les feux tricolores y compris les membres du Gouvernements…L’autorité spirituelle se présente de cette manière. Amen ! On ne fait rien sans avoir reçu de Dieu une autorité. Amen !

Dans le monde des esprits, les croyants de l’Eglise ne s’engagent pas dans les choses sans avoir reçu de Dieu une autorité. Amen ! Et j’ai lu Mathieu 28 pour aller au commencement. Quand Jésus est venu, Il a accompli une œuvre. Il a été tué et Il est revenu à la vie. Il est ressuscité. Amen ! Quand Il est ressuscité, Il a dit aux disciples dans ses dernières consignes : tout pouvoir m’a été donné dans les cieux et sur la terre. Amen ! Ça c’est une déclaration très importante. Et celui qui est chrétien, celui qui appartient à l’Eglise et au Corps de Christ doit comprendre ce que veut dire cette déclaration du Seigneur. Amen ! Parce que nous formons un même Corps avec le Seigneur. Nous sommes liés avec Lui ensemble. Donc, quand le Seigneur dit que tout pouvoir lui a été donné dans les cieux et sur la terre, Il ne le dit pas seulement pour Lui. Il le dit aussi pour l’Eglise qui est son Corps. Amen ! C’est aussi ce qu’on a vu dans Actes des Apôtres. C’est parce que Jésus a reçu justement tout pouvoir dans les cieux et sur la terre, qu’Il a dit aux disciples d’aller dans toutes les nations pour prêcher Sa Parole. Jésus a reçu Pouvoir et Autorité sur TOUTES les nations ! J’ai reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. J’ai reçu le pouvoir sur la France !  J’ai reçu le pouvoir sur la Côte d’Ivoire.  J’ai reçu le pouvoir sur l’Asie. J’ai reçu le pouvoir sur l’Afrique, sur l’Amérique, sur l’Europe. Amen ! J’ai reçu le pouvoir dans toutes les nations. Allez partout dans toutes les nations et faites des disciples en mon nom. Car il n’y a aucune portion de la terre qui échappe au pouvoir et à l’autorité du Seigneur. Amen ! Christ détient l’autorité suprême sur toutes choses dans les cieux et sur la terre. Amen !

Et l’Eglise participe à ce Pouvoir et à cette Autorité. Un frère en Christ qui a compris et qui a la foi peut dire aussi : J’ai reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre. Parce que Jésus a dit : Je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions. Amen ! Qu’est-ce qu’il y a dans les cieux ? Ce sont les serpents et les scorpions, les démons. C’est d’eux qu’il s’agit. Vous comprenez ? Quand Jésus dit : J’ai le pouvoir dans les cieux et sur la terre, dans le ciel, le Seigneur a reçu le pouvoir sur les esprits méchants et c’est pareil sur la terre. C’est Lui qui est l’autorité suprême. Amen ! Et son Corps qui est l’Eglise est avec Lui. C’est pour cela qu’Il a dit dans Matthieu 18 que, ce que l’Eglise lie sur la terre est aussi lié au ciel et ce que l’Eglise délie sur la terre est aussi délié au ciel. C’est une question d’autorité.

Et quand on parle de lier, il faut étendre cela, parce que L’Eglise a reçu le pouvoir d’ouvrir dans les cieux et sur la terre, de fermer dans les cieux et sur la terre. Amen ! Ce n’est pas seulement lier, mais aussi ouvrir et fermer. L’Eglise a le pouvoir de détruire, d’anéantir dans les cieux et sur la terre. Jésus a reçu du père le Pouvoir et l’autorité dans les cieux et sur la terre, mais comme Il n’est plus dans la chair, c’est l’Eglise qui exerce ce pouvoir. Amen ! C’est l’Eglise qui est Son Corps ! C’est vous et moi. Amen ! C’est pour cela que j’ai dit la dernière fois ici qu’on ne peut pas parler de Jésus-Christ sans parler de vous et moi, sans parler de tous ces croyants qui marchent honnêtement avec Dieu et qui sont dans Ses mains des instruments. Ce n’est pas possible parce que sans nous, que vaut le nom du Seigneur ? Amen ! Ça c’est la foi. C’est-à-dire que pour saisir cette parole, il faut avoir la foi. Amen ! C’est pour cela que je parle de l’autorité spirituelle en relation avec la foi.

Un chrétien qui a peur et qui tremble n’a pas encore compris et il ne croit pas en lui-même. Je l’ai dit aux frères à la cellule de prière. Si tu veux avoir la foi, il faut commencer par croire d’abord en toi-même. Oui frères ! Commence par croire en toi-même d’abord, en ce que tu es d’abord. Pose-toi la question : Qui es-tu ? La foi commence par là. Amen ! Tu ne peux pas croire en Dieu sans croire en toi-même, Sans avoir la révélation de TA POSITION devant Dieu ! Vous allez dire que le frère M’BRA est en train de renverser les écritures, mais je dis non ! Je ne les renverse pas ! Parce que celui qui ne peut pas croire en lui-même ne peut pas croire en Dieu. Comment vas-tu faire ? L’écriture t’a déclaré fils de Dieu ! Est-ce que tu crois vraiment que tu es un fils de Dieu ? Si tu ne crois pas que tu es un fils de Dieu, comment pourras-tu croire en Dieu Lui-même ? Ce n’est pas possible. Si tu as un doute sur ton identité spirituelle et sur tes attributs, mais ça ne pourra pas aller ! On t’appelle par exemple Ouattara Aïssata parce que tu es la fille du président Ouattara. C’est une information qui est portée sur ta pièce d’identité : fille de OUATTARA ALASSANE. Mais tu n’y crois pas parce que tu ne l’as jamais vu, comme nous non plus, on n’a jamais vu Dieu ! Tu vas te demander si tu es vraiment la fille du président Ouattara puisqu’il a beaucoup d’enfants. Tu seras dans le flou. Amen !

C’est le jour où tu seras convaincu que tu fais partie des filles du chef de l’État que tu vas entrer dans les privilèges qui leurs sont donnés. C’est la réalité frères ! Si tu ne crois pas en toi-même, tu ne peux pas croire en Dieu. Si tu ne crois pas en ce que Dieu a fait de toi, tu ne peux pas croire en Dieu, tu seras un incrédule parce qu’il y a des privilèges qui sont liés à ta nature et à ta position devant Die. Un fils de Dieu est libre une fois qu’il parvient à la compréhension de son statue, mais sinon il ne l’est pas. Et c’est le problème de beaucoup de personnes en Christ. Ils ne croient pas en eux-mêmes. Ils ne croient pas en ce que Dieu a fait d’eux. Ils ne maitrisent pas bien leur position.

Jésus a dit : Tout pouvoir m’a été donné dans les cieux et sur la terre. Allez et faites des disciples dans les nations parce que moi Jésus, j’ai l’autorité sur tous les continents. J’ai tout racheté et j’ai toute l’autorité, le pouvoir de gouverner tout le monde entier et toutes les nations. Vous pouvez le faire parce que j’ai reçu l’autorité. Va Eglise ! Prêche ma Parole et va Me révéler aux nations et elles croiront. Allez-y et vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée, en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. Amen ! N’est-ce pas ce qu’Il a dit ? Et que s’est-il passé quand les disciples sont partis ? Ils prêchaient et les gens croyaient. Il y avait des miracles et des guérisons. Amen ! La gloire du Seigneur était avec eux et c’est ce qu’on vit encore aujourd’hui. Jusqu’aujourd’hui l’Eglise continue encore de travailler pour le Seigneur. Elle continue d’exécuter l’autorité de Jésus.

Donc quand toi un fils de Dieu, tu entres en confrontation spirituelle avec une puissance étrangère à la puissance de Dieu,  une autorité étrangère à l’autorité de Dieu,  un royaume qui n’a rien à voir avec le royaume de Dieu. Il faut que tu arrives à saisir qu’aucune puissance, aucune autorité, aucun pouvoir dans les cieux et sur la terre ne peut te résister. Amen ! Tu dois le saisir frère ! On peut prêcher, mais tu dois le saisir, tu dois en avoir la révélation. Tu dois comprendre et cela doit être une révélation personnelle pour toi. Les démons ne nous respectent pas parce qu’on s’appelle Pierre ou Paul ou M’BRA ! C’est comme le policier dont je parlais tout à l’heure qui est dans la rue ! Tu ne connais même pas son nom donc tu ne lui donnes pas le respect parce qu’il s’appelle Goré Bi ou Kouadio ! Mais il est là dans sa tenue et ses attributs de policier pour travailler et quand il siffle tu dois t’arrêter parce que c’est l’autorité. Mais que va-t-il se passer si cet agent de police doutait de sa qualité de policier ! Les automobilistes n’auraient plus de respect pour sa tenue et ses attributs.

C’est pareil pour les démons. Si tu menaces un démon au nom de Jésus, il s’exécute, mais pas en regardant ta tête. Il voit plutôt l’autorité qui est derrière toi. Amen ! C’est l’autorité qui est derrière toi qu’il regarde. C’est par rapport à cela qu’il se pli. Sinon un démon ne t’accorde pas le respect parce que tu t’appelles M’BRA ou Kouassi ! Que va-t-il faire avec ? Mais il sait que tu es une autorité et que tu as une position devant Dieu ! Mais les démons sont des manipulateurs. Ils manipulent les esprits des gens. Si tu es en confrontation avec quelqu’un qui apparemment n’est pas sûr de lui, tu peux le déstabiliser, tu peux l’effrayer.

Si tu l’effraies et qu’il s’effraie à chaque fois alors tu comprendras par là qu’il n’a pas confiance en lui-même donc tu peux le manipuler. C’est comme ça avec les démons. J’ai prêché sur la guerre du droit. La guerre spirituelle, c’est une guerre du droit parce que c’est le droit qu’on avance. Les arguments qu’on prend pour chasser les démons sont les arguments de droit. Et nous avons le droit avec nous. Les démons n’ont pas le droit divin avec eux parce qu’ils sont déchus. Il n’y a plus de loi dans la nature qui fait subsister les démons. Est-ce que vous comprenez ?

Il y a des lois dans la nature qui font subsister les fils de Dieu, mais les démons n’ont plus de loi qui les fassent subsister. Cela n’existe plus parce qu’on ne peut pas les sauver. Il n’y a pas de rachat pour les démons ! Il n’y a pas de rachat pour Satan. Il n’y a pas d’ouverture qui puisse ramener Satan à retrouver sa position auprès de Dieu. C’est fini. La loi qui concerne le diable a été abolie et il n’a plus d’autorité frères. Amen ! Il est là parce que le temps que Dieu a fixé pour le mettre en prison n’est pas encore arrivé, donc il erre dans la nature. Le diable n’a plus d’autorité. C’est-à-dire qu’il n’y a plus de force derrière lui. Il n’y en a plus. Il se manifeste par lui-même. Mais nous, nous avons une autorité derrière nous. On agit parce qu’il y a une autorité qui nous l’a ordonné ! C’est Dieu ! C’est Jésus ! Mais le diable n’existe plus et son royaume ne tient plus parce que son royaume n’a pas la loi. C’est ce que le Seigneur a dit à Pilate.

Pilate lui a posé des questions et Jésus lui a répondu qu’il ne serait pas en mesure de l’arrêter s’il n’avait pas reçu d’en haut une autorité pour le faire. Pilate avait une permission pour arrêter Jésus. Il pensait détenir son pouvoir de César, mais Jésus lui a dit non. Qui est César ? Amen ! Qui est Satan ? Qui sont les démons ? Quel pouvoir et quelle puissance ont-ils ? Quelle puissance ont les serpents, les scorpions et les esprits méchants ? Quel pouvoir ? Quelle puissance et quelle autorité ont les mystiques, les sorciers, les envouteurs et tous ces employés de Satan dans le monde des ténèbres ? De qui tirent-ils cette puissance et pour faire quoi ? C’est cela la question frères. Il faut que toi le fils de Dieu, tu comprennes ces choses. Face à toutes ces choses, tu dois croire dans ta divinité. Il faut croire dans la source de ton engendrement. Il faut savoir qui t’a engendré et pour quelle raison. Si tu es un élément du corps de Christ, il faut savoir que tu as reçu le pouvoir dans les cieux et sur la terre pour détruire les œuvres du diable. Amen ! Tu as une autorité sur toutes choses et cela commence par le diable. Tu as une autorité sur Satan et ses démons,  une autorité sur les puissances, sur les pouvoirs et les dominations qui sont dans la nature. Si tu ne comprends pas ces choses, tu ne peux pas lutter contre le diable. Ce n’est pas possible. Si tu ne crois pas dans ce que Dieu a fait de toi, tu ne peux pas croire en Dieu, par conséquent tu ne peux lutter contre le diable. Avec Satan on ne lutte pas dans le vide. La confrontation entre un chrétien et un esprit méchant ce n’est pas dans le néant, c’est une confrontation qui tire sa source d’une position, d’une autorité, d’une puissance, d’un pouvoir. Amen !

Quand les apôtres ont fait marcher le paralytique, une question leur a été posée. Par quelle autorité avez-vous fait cela ? En quel nom avez-vous fait cela ? C’est une question ! En fait les autorités spirituelles de Jérusalem savaient que personne ne pouvait agir de cette manière sans autorité ! Et la même question fut posée à Jésus pendant son Ministère, quand les gens ont vu ses œuvres. Les dignitaires religieux savaient que celui qui n’a pas une onction, une puissance, une autorité ne pouvait pas faire ce que Jésus faisait. Ce n’était pas possible. Nicodème l’a dit au Seigneur : Nous savons que tu es un docteur venu de Dieu sinon personne ne peut faire ce que tu fais si Dieu n’est avec lui. Amen ! Ce n’est pas possible !

Les apôtres ont répondu à la question en disant : c’est au nom du Seigneur Jésus que vous avez crucifié que cet homme marche. Et Jésus est ressuscité et nous a donné le pouvoir et l’autorité pour dire à tout le monde qu’il n’y a de salut en aucun autre nom si ce n’est dans le nom de Seigneur Jésus ! Amen ! Tous les démons sont chassés au nom de Jésus. Les portes fermées sont fracassées au nom de Jésus. Ceux qui sont liés sont déliés au nom de Jésus. Et ces gens étaient là regardant les apôtres qui leur disaient d’où ils tenaient leur autorité. Après ils leur ont interdit de prêcher et d’agir au nom de Jésus.

Que pouvaient-ils faire ? Rien ! Personne ne peut m’arracher l’autorité que j’ai reçue de Jésus, ni dans le ciel, ni sur la terre. Amen ! Cette autorité est liée à ma personne, à ma nature divine et à ma responsabilité. Personne ne peut me l’enlever. C’est peut être moi-même qui peut renoncer à l’exercer, mais je ne vais pas y renoncer parce qu’il n’y a pas une autre puissance, une autre autorité supérieure à cela ! Les démons travaillent au nom de quelle autorité ? Les démons habitent les corps par quelle autorité ? Les envouteurs envoutent par quelle puissance? D’où prennent-ils leur puissance ? Qui est Satan ? Qui est le diable ? Je me le demande ! Qui est-il ? Le Seigneur dit que le diable est un astre errant. Il se promène comme un brigand partout sur la terre et il opprime ceux qui ne connaissent pas Dieu. Il les manipule et les trompe. Il leur ment et ceux qui ont l’esprit faible avalent ses mensonges et il les tient par cela dans la captivité. Mais Satan ne peut pas se présenter à un fils de Dieu qui sait ce qu’il vaut. C’est un vagabond qui n’a pas où aller. Satan est hanté par la puissance de Dieu et par les fils de Dieu. Amen ! Il ne peut pas se présenter pour essayer de tromper ou manipuler  celui qui connait sa position. Non. Ici sur la terre, je ne sais pas ce qu’il y a de meilleur après la position de fils de Dieu. Qu’est-ce qu’il y a d’autre qui est meilleur à la position de fils de Dieu ? Rien ! C’est un privilège et c’est spirituel frères ! Amen ! Que Dieu soit béni !

Donc, on doit comprendre quand Jésus a dit que tout pouvoir lui a été donné dans les cieux et sur la terre qu’il ne s’agit pas seulement de Lui. Il y a aussi l’Eglise qui forme un Seul Corps avec Lui qui exécute aujourd’hui sur la terre ce pouvoir, cette autorité et cette puissance. Alléluia ! Donc avoir peur d’un démon, c’est un crime contre le royaume de Dieu. Si tu trembles à la vue des démons, c’est un crime. Les hommes diront que c’est un crime contre l’humanité, mais comme il ne s’agit pas ici de l’humanité, je dis que c’est un crime contre le royaume de Dieu. Limiter la puissance de Dieu, c’est un crime contre le royaume de Dieu. Alléluia ! Nous devons avoir la foi frères ! Il faut savoir d’où tu tires ton autorité. Ils ont demandé aux disciples par quel nom et de quelle autorité ils avaient agi. Mais toi, tu dois savoir de quelle autorité tu tires ta puissance et ton pouvoir. Amen ! Il faut savoir de quelle autorité tu tires ton Ministère. Il faut savoir qui t’a envoyé et ce que tu fais sur la terre. Amen ! Il faut savoir frères, sinon tu ne peux pas résister au diable.

Quand tu entres en confrontation avec un esprit, il faut manifester ta nature. Quand vous entendez les gens faire des querelles, ils disent : Tu vas me connaitre, tu vas savoir qui je suis, tu vas savoir de quel bois je me chauffe. Tout ça pour effrayer l’adversaire. Dans la chair, on s’échauffe puis après c’est le feu partout. Mais il faut pouvoir aussi se chauffer par la puissance du Saint-Esprit contre les esprits méchants. Que Dieu soit béni ! Nous devons donc le savoir. C’est un rappel et c’est important. Comme nous sommes en train de mener des combats spirituels, c’est un rappel. Le diable trompe ceux qui ne croient pas en eux-mêmes, qui ne se connaissent pas suffisamment, qui ignorent ce qu’ils sont ou ce que Dieu a fait d’eux. Et si un fils de Dieu veut avoir une pleine foi dans son père, il doit d’abord savoir ce qu’il EST. Qui es-tu dans le monde des esprits et quelle est ta position vis-à-vis de Dieu et de Satan ?

Jésus a dit : Tout pouvoir m’a été donné. Frères imaginez-vous ce que cela veut dire si le diable entend ça. J’ai reçu tout pouvoir, toute autorité sur les nations, sur les hommes, sur les esprits méchants et ma domination s’étend par tout le monde, sur toute la création parce que tout pouvoir m’a été donné. Je peux faire tout ce que je veux dans les cieux et sur la terre, il n’y a aucune autorité qui puisse s’opposer à moi. Et si elle s’oppose je la broie, je la détruis, je l’anéantie. Amen ! C’est ce que ça veut dire. Il n’y a aucune armée qui va s’opposer à moi parce que c’est Dieu Lui-même qui m’a donné l’autorité et le pouvoir alors que tout est à Dieu et pour Dieu.

Jésus dit : Je vous envois parce que désormais c’est vous qui êtes mon Corps. Vous êtes OS de mes OS et CHAIR de ma CHAIR. Je vous donne donc tout pouvoir dans les cieux et sur la terre d’agir en mon nom et rien ne pourra vous nuire. Amen ! Je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire.

On ne peut pas aller imaginer une autre chose derrière cela puisqu’il n’y a rien. Est-ce qu’un démon qui a été bien enchaîné, bien lié, bien attaché solidement peut faire des représailles ? Il ne peut plus rien faire. Amen ! Un serpent dont tu as coupé la tête et dont la queue remue et saute dans tous les sens que peut-il faire quelque chose ? Il va mourir certainement. Il est juste en train d’agoniser quand il saute et se remue dans tous les sens. J’ai eu une vision comme ça. J’ai coupé la tête d’un serpent, mais quand il avait commencé à sauter dans tous les sens, il donnait l’impression d’être encore vivant. Mais je savais qu’il allait mourir de toutes les façons. J’ai constaté qu’il avait déjà la tête coupée. Frères il faut avoir la foi. On ne meurt pas frères. 

Nos pères ont mené des combats spirituels. Amen ! Paul, Pierre, Jean, Jacques ont été confrontés à des esprits méchants et les ont combattus jusqu’à ce que s’achève leur Ministère dans la foi. Amen ! Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Amen ! Tous les démons qui se lèvent à gauche et à droite, qui se soulèvent et qui mènent des combats contre nous, qui nous attaquent et nous agressent sont sans pouvoir et sans autorité. Dieu n’est plus avec eux. Ce sont des anges déchus. Ces démons ne changeront pas ta position devant Dieu. C’est la vie de péché qui change notre position devant Dieu – pas le combat spirituel ou l’opposition des démons. L’opposition des démons, bien au contraire te donnera la force, le courage et la détermination d’avancer. Amen ! Ça va seulement te faire mûrir et grandir spirituellement. C’est le seul avantage qu’on tire dans les combats spirituels. On acquiert des expériences spirituelles pour davantage  détruire les œuvres du diable.

C’est tout ce qu’on tire de bon en cela. Amen ! Et moi ça me fait plaisir parce que tout ce qu’ils font, c’est juste pour qu’on les détruise davantage et qu’on puisse avoir davantage de force, de courage et de foi. Amen ! Quand on mène des combats on acquiert au fur et à mesure de la force et de la foi. Et au fur et à mesure qu’on avance dans le combat, on voit qui est le diable et on rentre maintenant dans le mystère de Dieu. Moi ma compréhension de la foi a évolué. J’en ai parlé un peu aux frères à la maison. Ma manière de comprendre la foi a évolué. Je la comprends maintenant par rapport à ma nature divine. Amen ! Je vais vous développer cela un jour parce que tant qu’on va donner de la considération aux démons, ils vont continuer à nous fatiguer. Qu’est-ce que c’est qu’un démon ? Moi je veux savoir ! Est-ce que vous comprenez ma question ? Qu’est-ce que c’est qu’un démon et qui l’a envoyé ? Quelle est son autorité ? Quelle puissance a-t-il ? Et que peut-il faire ? Qui est Satan ? Satan c’est quelqu’un qui est en train de perdre de la place ! Jésus lui a déjà arraché son royaume. Donc le diable ne sait pas ce qu’il va faire ni ce qu’il va devenir. Est-ce que vous comprenez ? Satan ne sait pas comment faire parce que le Christ vient établir son royaume, donc le royaume de Babylone va prendre fin, tout a été déjà disposé.

Depuis qu’il y a eu la deuxième guerre mondiale, tout a déjà été confondu pour le diable. C’est fini. Le Seigneur a rassemblé Israël Son peuple. Il nous a envoyé un message, donc c’est fini. On tend donc vers la fin de toute chose. Frères, c’est ça la réalité ; c’est ça la vérité du monde. Depuis la deuxième guerre mondiale, il y a eu un changement dans le monde. C’est fini. Dieu a rassemblé Israël son peuple pour se révéler à lui.  À nous l’Eglise, Il nous a envoyé un message pour nous préparer. Amen ! C’est tout ! Le diable a des problèmes, donc il essai d’envoyer des choses comme l’homosexualité, il pousse les nations à faire des lois pour que les hommes se marient entre eux, les femmes se marient entre elles. Il pousse l’esprit musulman à se soulever. On parle des djihadistes, on parle d’Etat islamique, ce sont des guerres, des troubles. Jésus a dit que quand Il serait en train de venir, le diable va commencer à s’agiter,   les nations seront agitées et il y aura des guerres et des bruits de guerre.

Satan pousse les faux prophètes. Il manifeste à la fois plusieurs d’entre eux. Il fait beaucoup de choses, mais nous voyons parfaitement ce qu’il fait puisqu’on a la lumière, nous comprenons tous ses agissements et toutes ses manifestations. Il ne peut donc pas nous distraire. Amen ! Nous voyons tout. Nous comprenons tout. Et j’aime le dire, nous n’irons pas au ciel avec Satan et les démons qui nous combattent. Ils n’iront pas au ciel avec nous. Ils connaissent leur terminus. Ils connaissent où se trouve leur limite et où ils vont finir. Alléluia ! Est-ce qu’un démon peut être enlevé ? Où va-t-il passer ? Un démon n’ira pas dans l’enlèvement. Il ne prendra pas non plus part au règne de Christ, ni au repas des Noces de l’Agneau. Il ne peut y arriver parce que là nous serons avec le Seigneur. Il ne pourra même pas avoir le transport pour y arriver. Le transport c’est le changement de notre corps. Amen ! Ce sont les nouveaux corps qu’on va revêtir qui seront nos transports pour y aller. Il ne pourra donc pas puisqu’un démon ne peut avoir un corps nouveau. Ce n’est pas possible. Amen !

Que Dieu nous aide. Nous devons donc regarder à ces choses et avancer parce que ce sont des choses de gloire. Si tu as les yeux fixés sur un démon, tu n’avanceras pas. Amen ! Il faut regarder les bonnes choses, c’est-à-dire la gloire, le prestige, l’élévation, tout ce que Dieu est en train de faire pour nous emmener plus loin. C’est ce qu’il faut regarder pour avoir la force et le courage. Amen ! Mais il ne faut pas que ton esprit reste figé sur les démons parce qu’ils vont toujours s’agiter, créer des scandales. Ils vont toujours faire beaucoup de choses çà et là mais frères, il faut regarder à la gloire de Dieu. Les disciples avaient avec eux l’autorité du Seigneur. C’est tout. Jérusalem était en ébullition. Les guides religieux se sont soulevés, Rome s’est soulevé, les démons ont commencé à se manifester. Ils ont même tué Jacques parce qu’il y avait la persécution. Voyez-vous frères ? Mais Pierre, Jean et tous les autres apôtres avaient l’autorité du Seigneur. Ils agissaient parce qu’ils avaient l’autorité du Seigneur et ils avaient la foi. Ils savaient qui les poussait à faire ce qu’ils faisaient. Amen !

Ils ne regardaient pas la tête de Rome ou de Pilate,  ce n’était pas là le problème. Amen ! La tête de Rome ou de Pilate ou du grand guide religieux, le sanhédrin n’était pas important. Ils agissaient avec une autorité. Agis si tu sais que tu as une autorité pour le faire. Amen ! Il faut agir parce qu’une autorité agit, elle ne reste pas là sans rien faire. Elle agit tout simplement. Amen ! Voilà frères ! Il faut agir. Il faut te manifester. Si tu es un fils de Dieu alors manifeste toi. Il ne faut pas pleurer. Un fils de Dieu ne pleure pas, il se manifeste. Alléluia ! Que Dieu soit béni !

Par quelle autorité est-ce que tu fais ces choses ? Par quelle autorité est-ce que tu menaces les démons ? Par quelle autorité est-ce que tu les chasses ? Amen ! Par quelle autorité est-ce que tu combats la sorcellerie ? C’est par l’Autorité de Jésus-Christ! C’est par l’autorité du Seigneur et Il a donné tous les pouvoirs à l’Eglise dans les cieux et sur la terre pour agir en son nom. Au nom de Jésus je chasse les démons, je les menace. Au nom de Jésus, je détruis les œuvres du diable. Amen ! Et il faut le faire par la foi. Il faut le faire en sachant de qui est-ce que tu tiens ton autorité. Il faut le faire en sachant qui tu es toi-même. Moi dans le monde des esprits, dès que je rencontre quelqu’un, je lui pose la question : Qui es-tu ? Je commence par lui demander de se présenter et quand il ne peut pas le faire, je sais que c’est un démon. Ça se voit !

Si par exemple, tu entres dans un bureau, je suppose que tu es un commandant de l’armé et tu dis : C’est Mr Kouassi, je veux voir un tel. On va te faire patienter comme les autres. Comme tu es venu te présenter comme un simple individu, tu seras traité comme tel ! Mais si tu reviens et que tu leur demandes de dire au patron que c’est le Commandant Kouassi, ils vont se dépêcher de te recevoir parce que tu as donné ta vraie identité. Pour un simple nom comme Kouassi, il y en a beaucoup qui peuvent venir attendre au secrétariat. Il faut donc donner ce qui caractérise ton autorité. Est-ce que vous comprenez ? Quand tu uses de l’autorité, du pouvoir que tu as, on te respecte à plus forte raison quand tu dis : Je suis un fils de Dieu. Le fils de Dieu est au-dessus de tout ce qu’on peut imaginer. Si tu confrontes un fils de Dieu avec le chef d’Etat américain, il n’est rien le chef d’Etat américain. Aucune puissance spirituelle ne tremble devant lui.

Si par exemple un ange demandait l’identité spirituelle du président des USA, que pensez-vous qu’il dirait ? Il s’agit de déclarer son identité spirituelle. Il ne s’agit du combat contre la Russie ou de la guerre en Afghanistan ! Je suis le président des USA ! Ce n’est pas suffisant au ciel parce que vous n’êtes pas fils de Dieu. Je suis le chef des sorciers du monde. On va lui répondre qu’il s’est trompé de porte et que là n’est pas le royaume des ténèbres ! C’est le Royaume de Dieu.

Je le répète frères. Si tu ne crois pas dans ta filiation spirituelle, tu ne peux pas combattre Satan. Je ne renverse pas la parole de Dieu. Pour combattre le diable, il faut croire dans ton identité spirituelle d’abord parce que c’est ton identité qui te permet de l’affronter. Celui qui n’est pas un fils de Dieu ne peut pas affronter Satan. Mais si tu es un fils de Dieu, tu le peux. Mais si tu ignores ce que Dieu a fait de toi, là tu es dans la manipulation et tu dois te réveiller. Et quand tes yeux s’ouvrent, tu peux expérimenter maintenant la délivrance. Sinon tu es dans la manipulation. Que Dieu nous aide !

Nous devons vraiment comprendre ces choses. C’est très important frères ! Amen ! Si nous comprenons ces choses, cela peut nous aider à avancer. Nous avons une autorité de la part du Seigneur Jésus. Il a reçu tout pouvoir dans les cieux et sur la terre et Il nous a donné autorité et puissance. Cette autorité ne nous a pas été retirée. Amen ! Le Seigneur n’a jamais retiré son autorité à l’Eglise. L’autorité du Seigneur est là en permanence. Amen ! Elle est reliée à notre nature divine et à notre position. Donc frères, un chrétien qui se lève au nom du Seigneur, dans sa qualité de fils de Dieu et qui agit dans le royaume des ténèbres manifeste la victoire.

Mais si tu as un problème et que tu négliges ta position. Tu es fatigué, tu es assoupi, tu t’endors, en ce moment, ce n’est pas la faute à Dieu. Il ne va pas changer ta nature, ni l’autorité que tu as reçue de Lui, mais à toi d’en faire usage. Est-ce que vous comprenez ? Il te faut tout simplement un réveil. Il faut que ton esprit se réveille pour que tu comprennes les choses et que tu saisisses ta position. C’est tout ce qu’on peut souhaiter à un fils de Dieu qui est paralysé et qui ne se lève pas dans le combat. Que Dieu réveille son esprit pour qu’il se lève. Amen ! Que Dieu nous bénisse !