Publication: 31 mai 2021
Temps de lecture: ~ 47 minutes
Auteur: Parfait M'bra

L’ Ancien Testament et le Royaume de Dieu

Je vais revenir et continuer sur ce qu’on a commencé dimanche passé : L’Ancien Testament et le Royaume de Dieu. C’est un enseignement sur lequel je vais aller tranquillement pour qu’on se comprenne, parce que ce sont des choses auxquelles on ne fait pas souvent attention.

Dimanche passé, j’ai essayé de montrer que le fait qu’on ait reçu le message du temps de la fin, prêché par le prophète William Branham ne veut pas dire qu’on est sorti de l’évangile de la croix. Le message est un simple appel, à la fin des temps, à sortir des dénominations et des organisations humaines. En effet, sur chaque réveil qu’il y a eu au fil des âges de l’Église, s’est construite une organisation religieuse. Quand Dieu élève un serviteur qui réussit à produire un réveil et qui conduit des âmes au Seigneur par son Ministère et que ce serviteur n’est plus là, ceux qui viennent après lui font une dénomination. Ils mettent en place par leurs œuvres, par leur manque de maturité et de connaissance, une religion ou une organisation religieuse. Et ça va continuer mais Dieu n’y est plus. Ça a été comme cela pendant les âges de l’Église.

À la fin des temps, le diable a vraiment réussi à construire son royaume dans le Royaume de Dieu. Et le message que nous avons reçu est venu pour nous appeler à sortir des organisations religieuses et revenir à l’adoration originelle telle qu’elle a été conçue au commencement par les frères, les premiers qui ont commencé l’œuvre, parlant de nos pères apostoliques avec à leur tête, le Seigneur Jésus. Tels qu’ils ont commencé l’œuvre, tels que l’Esprit les a conduits au commencement, tel qu’on le lit dans les Actes des apôtres et dans leurs épîtres, telle l’Église doit continuer d’être. Normalement, les œuvres de l’Église aujourd’hui doivent ressembler aux œuvres de l’Église dans les Actes des apôtres. Le message est venu pour cela.

Maintenant, le messager étant un prophète, Dieu l’a utilisé pour expliquer les prophéties bibliques de la fin des temps afin que nous soyons éclairés, à la fois sur la démarche de Dieu et de Satan. Et la démarche de Satan, c’est ce que le Seigneur a dévoilé dans les sceaux d’Apocalypse. J’en ai parlé ici. Le premier cavalier qui symbolisait le commencement de la séduction de Satan dans l’Église, jusqu’à ce qu’on arrive au dernier cavalier qui s’appelle la mort ; car lorsque le diable s’établit quelque part, il engendre la mort. Tout cela, nous en avons parlé ici. Ceux qui ont oublié peuvent reprendre les prédications. C’est déjà mis par écrit pour ceux qui veulent revenir là-dessus. Que Dieu soit béni.

Ce matin, je vais continuer en abordant un sujet très important. Ce sont des choses que nous savons peut-être d’une manière ou d’une autre, mais il est bon d’y apporter des précisions claires et une prédication bien ordonnée pour que nous comprenions. L’Ancien Testament et le Royaume de Dieu. Je vais expliquer certaines choses, car il y a des gens aujourd’hui, des prédicateurs, qui prennent des exemples n’importe comment pour expliquer de fausses doctrines qui n’ont rien à voir avec la Parole de Dieu. Ils vont prendre dans l’ancien testament mais, quand on en vient au nouveau testament, ils tordent le sens de certaines écritures pour construire leur enseignement. Ma démarche ce matin est de nous expliquer ce qu’il y a dans l’ancien testament, comment Dieu a conduit ses serviteurs et comment il y a eu une nouvelle alliance dans le nouveau testament. Comment le Royaume de Dieu a été manifesté et comment y marcher en ayant la bonne manière de lire l’ancien testament. C’est très important.

On va commencer la lecture dans Matthieu 11 à partir du verset 7 :

7Comme ils s'en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ? 8Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. 9Qu'êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète. 10Car c'est celui dont il est écrit : Voici, j'envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi. 11Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. 12Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent.

J’ai écrit ici « L’ancien testament et le Royaume de Dieu ». Vous pouvez mettre le Royaume des cieux, ça ne change rien, il n’y a pas de différence. Seulement que les désignations font apparaître de petites nuances sinon, c’est le même Royaume qui a en fait deux représentations : une représentation dans le ciel et une représentation sur la terre, c’est tout. Ce texte que nous venons de lire parle de Jean-Baptiste. Il a été un prophète que j’ai qualifié de prophète intermédiaire. C’est-à-dire que c’est le prophète dont le ministère s’est retrouvé entre l’ancien testament et le nouveau testament. Jean-Baptiste a été établi prophète selon les principes de l’ancien testament, mais il a annoncé la nouvelle alliance en Jésus-Christ. Donc ce que le Seigneur a dit de lui ici est très important. Il a dit que Jean-Baptiste a prophétisé et que ce qu’il est venu faire est le point final de la loi et des prophètes : « 13Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean ».

C’est-à-dire qu’à partir de Jean-Baptiste, on bascule dans le Royaume des cieux. Je vais vous le démontrer. Lisons dans Matthieu 3 à partir du premier verset : « 1En ce temps-là parut Jean Baptiste, prêchant dans le désert de Judée. 2Il disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. » Voici le message de Jean-Baptiste. « 3Jean est celui qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète, lorsqu'il dit : C'est ici la voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers. » Ça c’est Esaïe 40. Jean-Baptiste avait un message : il était venu annoncer le Royaume des cieux et il a dit aux enfants d’Israël « Préparerez-vous car le Royaume de Dieu est proche ! » Donc il était prophète, et c’était cela sa mission : annoncer un Royaume qui allait venir s’établir, qui n’a rien à voir avec le royaume d’Israël qui était déjà là. C’était d’abord un Royaume spirituel que Jean-Baptiste était venu annoncer. Écoutez-moi très bien frères et sœurs. Ma démarche est de vous montrer que le message du temps de la fin ne nous a pas fait sortir du Royaume de Dieu ! Ce sont des choses très importantes qu’il faut comprendre, parce que l’égarement aujourd’hui a une source. S’enfermer dans une petite affaire d’un individu est très facile et c’est ce qui est arrivé dans le message du temps de la fin.

Quand le Seigneur a établi le Royaume au commencement du ministère de Jésus, la démarche de Satan était aussi de commencer un royaume. Et on retrouve les deux royaumes à la fin. Il y a Babylone, le royaume du diable et il y a le Royaume de Dieu qui existe depuis le commencement. J’ai déjà parlé ici de Babylone, et le message dit « Sortez de Babylone ! » ; c’est-à-dire qu’il faut sortir du royaume religieux de Satan ! Et ce royaume est constitué par les églises organisées, par les faux prophètes et les faux christs qui ont été envoyés par le diable à la fin des temps. Satan a son église dans notre génération. Il a des pasteurs, des prophètes, des apôtres, des évangélistes, car il évangélise. Satan a ses évangélistes qui prêchent pour lui dans les marchés, les rues, les églises, ils vont en campagne partout dans le monde.

Le message du temps de la fin ne nous a pas fait sortir du Royaume de Dieu. Mais il y a des frères qui sont sortis du Royaume de Dieu après avoir lu les brochures de William Branham. Ils ne sont plus dans le Royaume de Dieu car ils font autre chose. Je vous mets en garde, écoutez, suivez très bien. Jean-Baptiste a annoncé le Royaume de Dieu. Il a dit aux enfants d’Israël « Préparez-vous car ce Royaume des cieux est proche ».

Lisons Matthieu 4 au verset 17 :

17Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

Ça c’est Jésus. Jean-Baptiste a fini son travail et il a été tué. Jésus commence le sien et qu’est-ce qu’Il prêche ? Il annonce le même Royaume ! Jean a annoncé Jésus comme le Messie, le Christ qui vient sauver Israël, mais Il a annoncé le Royaume de Dieu. Et Jésus également commence son ministère et il annonce le Royaume de Dieu.

Lisons Matthieu 10 au verset 7 :

7Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche. 8Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

Tout ce que nous sommes en train de lire ici, la guérison des malades, la résurrection des morts, sont des manifestations du Royaume de Dieu. Regardez ! Jean-Baptiste annonce le Royaume des cieux ; Jésus choisit des disciples pour aller prêcher et leur commande d’annoncer le Royaume des cieux ! Ça fait trois témoignages.

Lisons Actes 19 à partir du premier verset :

1Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, 2il leur dit : Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. 3Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. 4Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus. 5Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. 6Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. 7Ils étaient en tout environ douze hommes. 8Ensuite Paul entra dans la synagogue, où il parla librement. Pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le Royaume de Dieu, s'efforçant de persuader ceux qui l'écoutaient.

Paul n’était pas avec les douze. Jésus l’a rencontré en chemin, mais pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le royaume de Dieu. Écoutez très bien frères et sœurs.

Lisons Actes 20 au verset 24 ; c’est l’apôtre Paul qui parle :

24Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m'était précieuse, pourvu que j'accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j'ai reçu du Seigneur Jésus, d'annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu. 25Et maintenant voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous au milieu desquels j'ai passé en prêchant le royaume de Dieu. 26C'est pourquoi je vous déclare aujourd'hui que je suis pur du sang de vous tous, 27car je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher.

Lisons Actes 28 au verset 30 ; là Paul était arrivé à Rome, il attendait la mort mais il a loué une maison où il était chez lui.

30Paul demeura deux ans entiers dans une maison qu'il avait louée. Il recevait tous ceux qui venaient le voir, 31prêchant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute liberté et sans obstacle.

Pendant deux ans, il attendait la mort, il prêchait, il expliquait les choses concernant le Seigneur Jésus. Jésus lui-même, en prêchant, parlait du Royaume de Dieu. On peut lire dans Matthieu 13 qu’Il a donné sept paraboles du Royaume de Dieu. Quand vous lisez Matthieu 25, parlant des vierges, il s’agit là encore du Royaume de Dieu ! Il y a beaucoup de versets dans lesquels on retrouve des paraboles sur le Royaume de Dieu. L’Église est dans le Royaume de Dieu et l’Église est le Royaume de Dieu.

Le Royaume de Dieu est constitué de Jésus-Christ qui est le Roi, de l’Église entière, et des anges qui sont au service du Roi comme nous. Voici les éléments du Royaume de Dieu. Quand je parle d’anges, je parle de tout ce qui est au ciel qui appartient à Dieu. Nous, en tant qu’Église, nous sommes le Royaume de Dieu et depuis le commencement, nous sommes dans ce Royaume. Lisons Apocalypse 5 au verset 7.

J’ai déjà prêché ici sur ce passage. J’ai expliqué que c’était une vision qui a montré ce qui s’est passé après la résurrection de Jésus. Il avait son sang à présenter devant le trône de Dieu. Quand Il est apparu aux sœurs à sa résurrection, elles voulaient le toucher, mais Il a dit non, car Il n’était pas encore monté au ciel ; donc Il est monté au ciel où Il a présenté son sang devant le trône pour avoir l’approbation de Dieu et revenir en puissance sur la terre. Vous savez que, quand Christ est ressuscité, Il a fait 40 jours où Il apparaissait aux frères. Cette vision où Il est monté présenter l’œuvre qu’Il a accomplie, se voit dans Apocalypse 5. J’ai parlé de cela ici, parlant du « Nom de Jésus ». Souvenez-vous. J’ai aussi montré qu’il y a une puissance dans le nom de Jésus parce que le porteur de ce nom a accompli une œuvre de rachat. Si tu dis à un démon : Je te chasse au nom de M’BRA, il va se moquer de toi ! Quelle œuvre M’BRA a-t-il fait pour qu’il y ait une puissance dans son nom ? Personne sur la terre ne peut se prévaloir d’une certaine puissance ou autorité sur les démons, mais c’est Jésus, car Il a fait une œuvre et Il est allé présenter cette œuvre au Seigneur Dieu. Et dans les bénéfices de cette œuvre, regardez ce qui est écrit ici :

7Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. 8Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. 9Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; 10tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

De qui est-ce qu’il s’agit ? C’est de nous qu’il s’agit, l’Église ! Nous sommes un Royaume. Après l’œuvre de la croix, l’Église a été engendrée et cette Église est un Royaume. Pour l’heure, ce royaume est spirituel, mais vous devez savoir que nous sommes dans un Royaume. Et à l’intérieur, il y a des chrétiens de toutes races, de toutes tribus sur la terre ! Mais il y en a qui se disent serviteurs de Dieu, qui prennent en otage un groupe d’individus et qui créent leur royaume à eux, comme on en voit aujourd’hui. C’est pour cela que la bible condamne les religions, les chefs et les guides religieux, qui ramènent les choses à leur personne !

Dans le Royaume de Dieu, il y a un Roi, on y prêche son Royaume, ses enseignements, on parle de Lui aux fils et filles du Royaume afin qu’ils apprennent à Le connaître. Ça c’est le travail des serviteurs de Dieu. Tu es pasteur, apôtre, prédicateur, qui que tu sois, tu dois parler du Roi, qui est aussi notre Père, notre Seigneur, notre Dieu, aux fils et filles de Dieu ! Afin qu’ils apprennent à Le connaître et à Le servir ! C’est de cela qu’il s’agit frères et sœurs. Celui que Dieu envoie ne parle pas de lui-même ; et quand il est mort, ceux qui viennent après lui ne parlent pas de lui. On parle de Celui qui mandate, c’est Jésus-Christ ! Il est le Chef !

Éphésiens 1, je l’ai prêché ici : Jésus-Christ le Chef, Pour montrer que dans l’Église, il y a un Chef ! Ce n’est pas un endroit où chacun fait ce qu’il veut ! Si nous sommes là, sans chef, c’est qu’on ne connaît pas Dieu ! Il y a un Chef, nous ne le voyons pas à l’œil nu, mais il y a un Chef ! L’Église a un Chef, un Roi, un Seigneur, c’est Jésus ! Nous avons un Père, c’est Jésus ! C’est lui qui est le Chef, Il est tout, et nous, nous sommes avec lui. Maintenant quand tu es mûr, tu dois parler de lui aux plus jeunes pour qu’ils apprennent à le connaître et mieux le servir. Mais ne viens pas parler de toi-même aux gens ! Qui vont-ils servir ? Qui vont-ils connaître ? Et comment ?!

Vous voyez ceux qui sont avec Kacou Philippe ; de qui parlent-ils ? Ils parlent de Kacou Philippe tout le temps ! C’est un esprit ! Et si un frère dit qu’il est dans le message du temps de la fin et qu’il passe son temps à parler de William Branham, ça veut dire qu’il est possédé par le même démon de Kacou Philippe. Il n’a rien compris ! Ce sont les mêmes esprits. Vous savez, les démons ont plusieurs noms. Celui-là, on dira que c’est le démon de Kacou Philippe, mais lorsqu’il se retrouve dans le domaine du message, il va prendre un autre nom. Si vous allez dans un endroit et qu’on met l’accent sur un prophète, faites vos bagages et quittez les lieux, ce n’est pas le ROYAUME DE DIEU. Ils n’ont rien compris, ils ne connaissent pas Dieu ! Si moi j’ai expérimenté Jésus, que je le connais et que je sais qu’Il m’a fait du bien, je vais parler aux autres et les encourager à chercher Jésus pour vivre les mêmes expériences. C’est ce qu’on fait dans l’Église, c’est notre travail. Il faut montrer aux gens où se trouve Jésus. Quand ils vont le connaître, si tu es le pasteur, tu seras tranquille ! Si tu diriges une Église où les gens connaissent Dieu, tu es tranquille ! Ils connaissent Dieu, ils connaissent ses voies…Tu as le temps de t’occuper d’autres choses.

Jésus a dit qu’au départ, nous sommes des disciples, mais après on doit devenir des maîtres. Et le message est venu pour que nous soyons des maîtres, des hommes et des femmes mûrs, qu’on connaisse le Seigneur et qu’on le montre aux autres. Et toi tu passes ton temps à parler de William Branham. Est-ce que Branham peut t’aider alors qu’il est mort ? Quelqu’un qui est mort et enterré, qu’est-ce qu’il peut faire ? Si un frère a des problèmes, est-ce qu’un mort peut le consoler ? Moi je suis scandalisé frères ! Que Dieu ait pitié de moi, je suis scandalisé ! J’ai vu une vidéo d’un mariage à l’église de Jeffersonville. Ça c’est récent. Le couple s’avançait et Joseph Branham a positionné une prière de son père qui bénissait un mariage. Et le couple a écouté cette prière qui représentait aussi leur bénédiction. Cette même prière est faite pour ce couple qui venait de se marier en 2019 ou 2020, je ne sais pas exactement. Et ils étaient là, monsieur et madame, et ils écoutaient la prière du prophète avec respect. Quelqu’un qui est mort depuis 1965. Cela veut dire que dans l’Assemblée de Jeffersonville, après toutes ces années, il n’y a personne qui puisse bénir un couple.

Joseph lui-même pouvait le faire ! Mais non, il ne le fera pas, parce que c’est William Branham qui est le pasteur de l’Assemblée depuis sa tombe. Il est mort, mais il est le pasteur quand même. Je suis scandalisé. Et je vais vous le dire frères, c’est de la séduction ! Et je vous préviens parce que c’est en train de prendre. Celui qui s’amuse à donner de la valeur à des noms est mort. Parce que c’est Joseph Branham, donc c’est vrai ! Si c’est ainsi pour toi, tu es mort. Dans le royaume de Dieu, on ne raisonne pas ainsi !

Aucun nom n’est important ici, sur la terre, à part le nom de Jésus-Christ ! Et la bible dit que c’est le seul nom qui a été donné, par lequel nous sommes sauvés, par lequel les démons sont chassés ! C’est le seul nom ! Ce n’est pas parce que c’est le fils d’un tel, que c’est lui qui a la connaissance ; ce n’est pas comme ça que cela se passe. Nous connaissons de grands serviteurs de Dieu dont les enfants sont perdus, égarés dans les ténèbres.

C’est une question de principe : si tu ne marches pas dans les principes du Royaume de Dieu, tu vas t’égarer. C’est pour cela que ce matin, je reviens sur la notion du Royaume de Dieu. Le frère Kadjany est en train d’apprêter un livre sur le Royaume de Dieu, nous avons pratiquement fini. Il sera imprimé, vous allez le lire. On a déjà prêché plusieurs choses ici, à la chaire, concernant ce sujet.

Le secret est là : quand tu as compris que tu es un chrétien tout court, un serviteur ou une servante de Dieu, et que tu as expérimenté la nouvelle naissance et l’Esprit Saint, alors, tu es dans un Royaume et tu appartiens à un individu qui s’appelle Jésus-Christ. Pourquoi tu lui appartiens ? Parce qu’il est mort pour toi. Paul a demandé aux Corinthiens « Est-ce que je suis mort pour vous ? Est-ce qu’Apollos est mort pour vous ? » Non ! Tu appartiens à Jésus parce qu’Il est mort pour toi ! Dans le Royaume de Dieu, Christ est le thème central, c’est de Lui qu’on parle. Le thème central, le sujet principal, c’est lui ! On parle de ses enseignements et de sa vie, afin que ses disciples s’attachent à cela.

Le message est perdu ! N’espérez rien là-bas, marchez avec Jésus et vous aurez la vie. Les hommes de Dieu qui sont morts n’ont aucun problème ! William Branham n’a aucun problème ! Il a prêché, il a servi le Seigneur, il a jeûné et prié pour ses problèmes et le Seigneur va le récompenser. Ce qui se passe après lui concerne ceux qui ont cru à son message. Il n’a rien à voir avec cela. Il en a été de même après la mort de John Wesley. Les gens ont construit leur religion, l’église méthodiste, sur ses enseignements. Mais c’est leur problème, Wesley est mort ! Dans son âge, ils n’ont pas eu de reproches ! C’était un âge propre parce qu’il était rigoureux. Il prêchait la sanctification et il a maintenu cela. Lisez l’âge de Philadelphie, il n’y a pas eu de reproches du Seigneur à cet âge. Ça a été un bon âge ; mais après lui, les méthodistes ont construit leur religion. Aujourd’hui c’est une coquille vide !

C’est ce que justement frère Branham a condamné dans ses prédications. Il est mort et maintenant on vient construire une religion avec son nom et ses enseignements. C’est le même démon. Frères, le Royaume de Dieu est une réalité. Quand le Seigneur est revenu à la vie, Il a fait un Royaume dans lequel nous entrons par notre nouvelle naissance. C’est écrit dans Jean 3. Le Seigneur a dit à Nicodème que celui qui ne naissait pas d’eau et d’Esprit ne pouvait pas voir le Royaume de Dieu. Nicodème se demandait comment c’était possible de naître de nouveau étant déjà grand ? Jésus lui a répondu que bien qu’il fût docteur de la loi, il ne connaissait pas les mystères du Royaume de Dieu. C’est écrit dans les prophètes, dans Ézéchiel 36. Mais Nicodème ne connaît pas ces choses. Alors, le Seigneur l’a enseigné. Il faut naître d’eau et d’Esprit pour entrer dans le Royaume de Dieu.

Quand on parle de William Branham, on parle de SA MISSION ET NON DE SA PERSONNE. Et ce n’est pas difficile d’expliquer la mission de William Branham. En deux ou trois lignes, on a fini. Quelle était la mission de Paul ? On l’explique et on passe à autre chose ! Il faut amener les gens à connaître Jésus et tout ira bien dans l’Église. Mais maintenant, il y a des féticheurs, des marabouts, des gens qui font la promotion des serviteurs de Dieu. Actuellement, le même démon est venu plus proche de nous. Tout le monde a les yeux en Allemagne. Il faut écouter le serviteur fidèle et prudent, comme si on ne l’écoutait pas avant. C’est maintenant qu’on doit l’écouter, et c’est devenu une condition absolue pour l’enlèvement. Il existe maintenant une doctrine autour de l’écoute du Serviteur fidèle et prudent. Toute l’Église doit se connecter pour suivre les cultes depuis l’Allemagne, car la solution aux problèmes de l’Église se trouve dans les réunions organisées depuis Krefeld. Nous ne sommes pas concernés par cela. Ils ont insisté, je leur ai dit que nous ne sommes pas concernés par cela. Moi, je ne peux pas faire ça ! Je sais ce que Dieu m’a dit.

Nous sommes dans le Royaume de Dieu et dans ce Royaume, le Chef a des serviteurs ! Mais le fait qu’on doit ramener les choses à la personne d’un mort veut dire qu’on ne connaît pas le Chef lui-même. Et on ne lui fait pas confiance, mais on l’ignore ! C’est très profond ce que je dis. Ça nous concerne nous-mêmes, parce qu’il y a des frères qui pensent que l’Église est sans propriétaire, donc ils n’ont pas peur quand ils font les choses. Ah non ! Il y a un Chef dans l’Église, c’est Christ, une présence spirituelle, surnaturelle ; Jésus-Christ lui-même est là et Il conduit son Église. Mais pourquoi voulez-vous qu’Il ne conduise pas son Église ? Quelqu’un qui a souffert tel qu’on l’a décrit à la croix, vous pensez qu’après cela l’Église s’est arrêtée, au point que chacun est libre de faire ce qu’il veut ?! Non frères ! L’Église est conduite et dirigée, il y a un Chef qui l’aime et qui la porte dans son cœur. Il est là et Il travaille à amener l’Église dans la sanctification, à la position qu’il veut. C’est son travail, c’est son œuvre.

Le Royaume de Dieu est une réalité. Jean a prêché le Royaume. Jésus a annoncé le Royaume aussi. Paul et les douze ont tous parlé du Royaume de Dieu et de la personne de Jésus. Mais au moment où ils faisaient cela, ceux qui avaient les regards dans l’ancien testament parlaient de Moïse. Dès qu’il commence à expliquer les choses, ils disent : « Non, Moïse ne nous a pas dit cela, Moïse, Moïse… ». On leur parle de Jésus-Christ et du Royaume de Dieu, eux ils parlent de Moïse. Ce n’est pas cohérent ! Et c’est le même débat aujourd’hui ! Il y en a qui disent de ramener William Branham à la chaire, alors qu’il est mort depuis 1965. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est le même esprit qui se manifeste.

L’ancien testament et le Royaume de Dieu sont différents. Dans l’ancien testament, il y a des faits et je vais en évoquer quelques-uns pour que vous voyiez la différence. D’abord, la grande différence entre l’ancien testament et le Royaume de Dieu, c’est que dans le Royaume de Dieu, le chrétien devient une habitation de Dieu. Ça, c’est un élément fondamental. Dieu habite en nous, il habite dans l’Église. Jésus a dit : Je serai en vous, je serai au milieu de vous. Paul a dit plusieurs fois : Vous êtes le temple du Saint-Esprit. Ça n’existait pas dans l’ancien testament. C’est une différence fondamentale. C’est pour cela qu’il y a des principes, des faits ou des pratiques qu’on a vus dans l’ancien testament et qu’on ne peut pas retrouver dans le Royaume de Dieu. Nous devons le comprendre ! Toujours évoquer des faits de l’ancien testament et les coller au Royaume de Dieu ne marche pas ! Je prendrai des exemples. Lisons Lévitique 18 au verset 11 :

11Tu ne découvriras point la nudité de la fille de la femme de ton père, née de ton père. C'est ta sœur.

Ça c’est la loi de Moïse. C’est clairement interdit de se marier avec sa demi-sœur. Mais allons dans Genèse 20 au verset 11 :

11Abraham répondit : Je me disais qu'il n'y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, et que l'on me tuerait à cause de ma femme. 12De plus, il est vrai qu'elle est ma sœur, fille de mon père ; seulement, elle n'est pas fille de ma mère ; et elle est devenue ma femme.

Il est question ici de Sara.

Dans Lévitique, nous avons lu que c’est interdit : c’est la loi de Moïse. Donc le fait que Sara soit mariée à Abraham est un fait biblique, c’est de l’histoire biblique, ce n’est pas une loi. Dieu n’avait pas encore établi de loi à ce moment-là. Abraham a épousé sa demi-sœur sans problème. Caïn s’est marié avec ses sœurs sans problème. Mais quand Dieu a décidé de prendre en charge le peuple d’Israël, Il a établi des lois. Il dit : Tu ne prendras pas pour femme ta demi-sœur. Tu ne diras pas : Non, notre père Abraham s’est marié avec sa sœur, Jacob s’est marié avec sa cousine, Isaac a fait la même chose, donc on peut le faire…Dieu a dit que tu ne découvriras pas la nudité de ta sœur, point ! C’est une loi. Tu le fais en Israël, on te tue ! Parmi les enfants de David, il y en a un qui a couché avec sa sœur, il est mort, son frère l’a tué et l’histoire s’est arrêtée là.

Regardez le processus. À un moment donné dans l’histoire biblique, Dieu permet cela. Mais un jour vient où Il y met fin. Désormais c’est interdit. Celui qui le fait tombe sous le coup d’un péché. On le tue ou on le bannit. Ça, c’est une manière de faire de Dieu. Pendant un moment, Dieu peut tolérer quelque chose et plus tard mettre une loi qui l’interdit. Maintenant toi, comme tu veux rester dans le péché, tu vas prendre des faits bibliques pour établir ta doctrine. On n’établit pas de doctrine sur la base de faits ou d’expériences bibliques. J’ai déjà parlé de la polygamie, c’est le même principe : Dieu accepte une pratique et après, Il met une loi là-dessus pour l’interdire.

Joseph s’est marié avec une Égyptienne : C’est un fait biblique. Moïse s’est marié avec une Éthiopienne, une femme noire. Il n’avait pas pris de femme parmi les enfants de Jacob. C’est un fait biblique, qui a peut-être une portée prophétique, mais en tout cas, c’est un fait biblique. Maintenant nous allons plus loin. Lisons Osée 1 :

2La première fois que l'Éternel adressa la parole à Osée, l'Éternel dit à Osée : Va, prends une femme prostituée et des enfants de prostitution ; car le pays se prostitue, il abandonne l’Éternel ! 3Il alla, et il prit Gomer, fille de Diblaïm. Elle conçut, et lui enfanta un fils. 4Et l'Éternel lui dit : Appelle-le du nom de Jizréel ; car encore un peu de temps, et je châtierai la maison de Jéhu pour le sang versé à Jizréel, je mettrai fin au royaume de la maison d'Israël. 6Elle conçut de nouveau, et enfanta une fille.

Qui a dit à ce prophète d’aller prendre une prostituée ? C’est Dieu ! C’est un ordre ! Il dit « va ! ». Tu n’as pas à discuter ou à te plaindre, tu le fais ! Pourtant Paul nous dit que celui qui s’attache avec une prostituée devient une seule chair avec elle. Mais c’est le Seigneur qui a envoyé Osée. Il est allé et s’est attaché à une prostituée. C’est un fait biblique. Le Seigneur a également dit à Esaïe d’aller prendre une femme ; ils ont fait des enfants et il y a une prophétie qui est sortie, n’est-ce pas ? (Esaïe 8) Il y a un prophète qui s’est mis au bord de la route. Un individu passait, il lui a dit « Frappe-moi ! ». 1 Rois 20 :35-38) :

L'un des fils des prophètes dit à son compagnon, d'après l'ordre de l'Éternel : Frappe-moi, je te prie ! Mais cet homme refusa de le frapper. Alors il lui dit : Parce que tu n'as pas obéi à la voix de l'Éternel, voici, quand tu m'auras quitté, le lion te frappera. Et quand il l'eut quitté, le lion le rencontra et le frappa. Il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie ! Cet homme le frappa et le blessa. Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux.

Il devait le frapper de manière à ce que son côté se casse. Son compagnon ne comprenait pas pourquoi il devait le frapper. Un autre est venu et l’a frappé fort. Et là, une prophétie est sortie. Mais après la prophétie, vous pensez qu’il n’avait pas mal ? Il avait mal parce que son côté était blessé ! Il souffrait, il était dans la douleur ! Mais c’est une prophétie et c’est Dieu qui a dit de faire ainsi ! C’est un fait biblique. Nous sommes dans l’ancien testament.

Les enfants d’Israël sont allés à la guerre et ils ont pris du butin qui comprenait des animaux et des filles vierges. Mais Dieu a une loi sur les butins. Quand ils sont revenus, ils sont allés donner la part de Dieu. Ils ont donné les filles vierges aux sacrificateurs et Dieu les a réparties parmi ceux qui n’avaient pas de femme. C’est un fait biblique dans l’ancien testament ! Mais il y a le pape de la polygamie, Pierre Kas qui a pris cela et a dit : Dieu lui-même est d’accord avec la polygamie, parce qu’on lui a donné des filles vierges et il a accepté. On lui reprochait que dans l’Église, les frères payaient la dîme sur les jeunes filles. Si tu fais jusqu’à dix enfants et que le dixième est une fille, tu la lui donnes comme une dîme. Et il a justifié cela en prenant cet exemple biblique. Mais la bible parle de « butin ». C’est différent de « dîme », ce n’est pas la même chose.

Il y a une loi sur les butins. Dieu s’appelle « L’Éternel des armées », et Il est avec nous dans les guerres, donc Il a droit au butin. Quand vous allez à la guerre, ce que vous gagnez comme butin, Dieu a sa part là-dedans. Si ce sont des jeunes filles vierges, il y a sa part pour les sacrificateurs et les lévites qui n’ont pas de femme. Ce n’est pas dans tous les peuples que Dieu prend du butin. Il ne prenait pas les butins de tout le monde. Mais c’est un fait biblique qui ne peut être utilisé pour établir ou soutenir une doctrine.

Dans l’ancien testament, Dieu a permis beaucoup de choses. David a pris la femme d’Urie. Dieu lui a dit : David tu as beaucoup de femmes, mais si ça ne te suffisait pas et que tu m’avais demandé, je t’en aurais donné encore. Pourquoi as-tu pris la femme de ce monsieur ? ». David a pris la seule femme d’Urie et pour cela Dieu l’a frappé fort. Salomon aussi en a eu mille au total, trois cents femmes et sept cents concubines. Dieu a permis cela ! Dieu n’était pas contre le fait que Salomon ait mille femmes, mais Il était contre le fait qu’Il aille prendre ses femmes dans des royaumes étrangers que Dieu a interdit à Israël. Sinon, s’il voulait prendre mille femmes parmi les tribus d’Israël, il n’y avait pas de problème. Ce sont des faits bibliques et Dieu est souverain. Mais là, nous ne sommes pas encore dans le Royaume de Dieu ! C’est là où je veux en venir. Nous ne sommes dans un Royaume spirituel, mais dans le royaume d’Israël, avec les douze tribus d’Israël. Mais quand on entre dans le Royaume de Dieu, avec Jésus qui vient parler de ce Royaume, par ses enseignements, les choses changent.

Jésus a envoyé ses disciples prêcher le Royaume de Dieu. Les apôtres comme Paul qui n’étaient même pas là ont été visités et ont aussi prêché le Royaume de Dieu. Frères, il ne faut pas appliquer systématiquement les faits de l’ancien testament dans le Royaume de Dieu ! Il faut faire attention ; car la grande différence entre ces faits qui se trouvent dans l’ancien testament et nous, c’est que nous sommes dans le Royaume de Dieu et que désormais, nous sommes une habitation du Saint-Esprit. Aujourd’hui notre guerre est devenue spirituelle. On ne peut pas parler de butin de femmes dans l’Église ! Tu as combattu quel peuple ? Chez les musulmans, nous voyons cela. Quand Mohammed menait les guerres, les croisades contre les juifs et tous ces peuples en son temps, il faisait des butins de guerre. C’est pour cela que parmi ses femmes, il y avait des juives. Ça c’est l’Islam. Ce n’est pas la foi chrétienne. En ce qui nous concerne, notre guerre est spirituelle.

Nous ne pouvons pas venir dire qu’on fait des butins sur des femmes ou qu’on prélève des dîmes sur des jeunes filles. Ça n’a aucun sens, c’est démoniaque ! Mais il y en a qui se laissent tromper tout simplement parce qu’on a lu une histoire dans la bible. Mais une histoire biblique ne suffit pas pour établir une doctrine biblique. C’est là où je veux en venir. On ne peut pas prendre tous les versets dans la bible pour expliquer quelque chose, non ! Il faut faire attention. Celui qui veut pratiquer la polygamie, par exemple, va vous lire beaucoup de versets dans la bible qui correspondent à des faits bibliques dans l’ancien testament. Mais observez bien, il ne pourra pas faire de démonstration dans le nouveau testament, car il n’existe aucune doctrine de polygamie dans le nouveau testament. S’il essaie, nous le contredisons avec un seul verset. Nous sommes dans le Royaume de Dieu, c’est un Royaume spirituel et le Seigneur a dit dans Marc 10 qu’en ce qui concerne le mariage, nous sommes retournés au commencement. (Marc 10 :6-9)

Mais au commencement de la création, Dieu fit l'homme et la femme ; c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

Ici, Jésus a sauté la loi et s’est retrouvé avec Adam et Eve dans le jardin d’Eden avant la chute. Un homme et une femme. Si ta femme n’est plus, tu peux en prendre une autre sinon, tant qu’elle est vivante, vous êtes ensemble et vous formez UNE SEULE PERSONNE. D’où vient-il que tu peux encore épouser d’autres femmes ? Dans le Royaume de Dieu, où Christ habite désormais en nous, ce n’est pas faisable. Si tu as cru avec tes femmes, c’est-à-dire qu’au moment d’entrer dans le Royaume de Dieu, tu es venu avec plusieurs femmes, la bible dit de rester tels que vous êtes venus. Le Roi, le Seigneur connaît ta condition dans les temps d’ignorance. Restez tels que vous êtes. C’est tout !

Maintenant tu ne peux pas dire que, comme ce frère a plusieurs femmes dans l’Assemblée, donc moi aussi je vais me marier à plusieurs femmes. Est-ce que tu sais comment il est venu à Christ ? Il est venu avec ses femmes ! Même si elles sont dix, il est venu avec elles. Ce n’est pas une jurisprudence. Dans la bible, il n’y a pas cela. Si tu es célibataire dans cette église et que tu veux te marier, alors tu prends une femme dans l’Assemblée. Il ne faut pas aller la prendre ailleurs. Ou bien tu es marié et demain tu veux te retrouver avec deux femmes… Ça ne marche pas comme cela. Mais la polygamie se prêche dans la rue, à Abidjan, sur les réseaux sociaux, partout. C’est pour la perdition de ceux qui doivent s’égarer.

Ne confondez pas les faits de l’ancien testament avec les principes du Royaume de Dieu. Les frères du message n’arrivent pas à faire la différence. Ça se voit dans leur comportement. Frère Branham a parlé sur « Mariage et divorce » : il a évoqué des écritures de l’ancien testament. Il a parlé de Salomon, des gens qui se sont mariés dans l’ancien testament. Mais les principes sont clairs dans le Royaume de Dieu. Ce Royaume est spirituel, ce n’est pas charnel. Paul a dit dans Romains 14 que le Royaume de Dieu ne consiste pas dans le manger et le boire. Ce n’est même pas le mariage. Jésus a dit que nous serons comme des anges à la résurrection. Notre fin c’est d’être comme des anges, il n’y aura plus de mariage. Donc ce n’est même pas un sujet sur lequel le Seigneur a déposé une doctrine particulière aux apôtres. C’est une question de principe. Le Saint-Esprit vit en nous, donc l’amour est lié à cela ! Quand je parle de l’amour, je parle de l’homme et de sa femme : leur amour est lié au fait qu’ils sont désormais une habitation du Saint-Esprit. Et la bible dit que le Saint-Esprit déverse dans nos cœur l’amour !

Tu as pris une femme, tu l’as épousée, tu dois l’aimer ! Je dis bien tu dois... C’est un devoir. Si tu ne l’aimes pas, tu dois faire tous tes efforts pour l’aimer, c’est comme ça frères ! Vous êtes UN désormais, c’est ce que la bible dit, vous êtes indivisibles. Tu es obligé de l’aimer ! Si tu ne l’aimes pas, arrange-toi pour l’aimer. C’est pareil pour la femme ! Tu n’aimes pas ton mari, arrange-toi pour l’aimer parce que vous êtes désormais un. Quelqu’un a dit que c’est la mathématique de Dieu : 1+1=1 et non pas 2. Moi, ça a été ma racine. C’est comme ça que j’ai tenu dans le mariage. Ça a été ma boussole. J’ai dit, ma femme je ne peux pas divorcer d’elle, je ne peux pas me séparer d’elle, je ne peux pas le faire. Quelle que soit la colère qui va venir dans mon cœur, je ne peux pas me séparer d’elle. C’est comme si je me séparais d’une autre partie de moi-même. Est-ce que c’est possible de se séparer en deux ? Non ! À partir de ce moment-là, les choses changent.

Après cela, il y a le témoignage. Un prédicateur qui se sépare de sa femme, c’est terrible. Donc tout ce que tu peux faire pour l’aimer, il faut le faire. Ah oui ! Parce que tu peux être une occasion de chute pour les plus jeunes ! Ils vont regarder ton exemple. Cela a été une boussole pour moi. Je me suis dit que comme c’est exclu, ce qui reste à faire c’est de faire en sorte que notre mariage soit un témoignage et on a prié pour cela. C’est comme cela frères. Ce sont des principes du Royaume de Dieu : le principe de l’unité absolue entre l’homme et sa femme.

Adam et Eve, Dieu les a faits ainsi. Quand Dieu a fait Adam, il lui a tiré une côte dont il a fait sa femme. Cela cachait un principe dans le royaume de Dieu. C’est un principe. Dans l’ancien testament, il y a eu un bouleversement, nous étions devenus la race du serpent. Quand on parle de la race du serpent, il y en a qui disent que ce sont les enfants de Caïn. Ce n’est pas vrai. Il s’agit de toute la race humaine. La bible dit que nous étions de leur nombre. La race du serpent, c’est tous les êtres humains. C’est quand ton cœur est régénéré en Christ que tu ne fais plus partie de la semence du serpent, mais tu es devenu la semence de la femme, parce que tu es entré dans le Royaume de Dieu. Par Jésus-Christ, tu es engendré c’est fini, tu es une nouvelle création ; l’ancienne création, c’est la semence du serpent.

Regardez vous-mêmes, la bible dit qu’il y aura inimitié entre la descendance de la femme et celle du serpent, mais est-ce qu’il y a un problème entre les païens ? Non ! L’inimitié qui existe aujourd’hui, c’est entre Christ et le diable. Tous ceux qui ne sont pas en Christ sont de la race du serpent, et on était de leur nombre. Donc quand il y a eu la chute, et alors que la race humaine n’avait pas encore été relevée en Christ, la polygamie et toutes ces choses sont venues normalement ! Caïn s’est marié à ses sœurs parce qu’Adam a mis du temps avant de faire un autre garçon. Qui va se marier avec ses sœurs ? Puisqu’Abel était mort, et que Seth est venu plus tard, c’est donc Caïn qui s’est marié à ses sœurs au commencement. Les femmes de Caïn sont ses sœurs. Ce sont les filles d’Adam et Eve. Que croyiez-vous ? qu’elles viennent d’ailleurs ? Non ! La bible dit qu’Ève est la mère de tous les vivants. Donc tous les vivants nommés dans Genèse sont les enfants d’Eve. Seulement que dans l’ancien testament, quand on trace la généalogie, les noms des femmes ne sont pas mentionnés. Si vous prenez la descendance d’Adam, vous ne verrez pas les noms des femmes, seulement ceux des garçons. Ne soyez pas frustrés, car dans la bible c’est ainsi. Quand on compte les populations, les femmes et les enfants sont exclus. On ne compte que les hommes qui sont en âge de prendre les armes et faire la guerre. Cela permet de savoir la force de frappe d’un Royaume en temps réel.

Adam et Eve ont eu des filles que Caïn a prises pour femmes. Dieu a permis cela, car c’était le commencement de la création, c’était ainsi. Il fallait se multiplier. Mais aujourd’hui, un frère va se permettre de se marier avec ses sœurs ? Ça ne marche pas frères !

Donc les principes du Royaume de Dieu sont des principes qui ont été donnés en Christ. Il ne faut pas aller prendre des faits dans l’ancien testament pour vouloir établir une doctrine, ça ne marche pas ! Si vous voyez quelqu’un qui commence à enseigner une doctrine et qui passe tout son temps dans l’ancien testament, faites attention. Sinon les vrais enseignements ont leur correspondance dans l’ancien et dans le nouveau testament. La bible dit que l’ancien testament est l’image du nouveau testament, donc on se retrouve. Mais là où on ne retrouve pas l’ancien et le nouveau testament, il faut faire attention.

Les gens peuvent parler de la polygamie pendant longtemps, mais si vous regardez bien, vous verrez qu’ils ne parleront que de David, de Salomon et de tous les polygames de l’ancien testament. Mais frères, ce n’est pas comme cela ! Il faut nous dire si Paul était polygame, si Pierre était polygame, si Timothée était polygame ! etc. À défaut, il faut nous montrer ce que les apôtres ont établi comme enseignement sur le sujet. Qu’est-ce qu’ils ont dit sur le sujet ? Qu’est-ce que Jésus a dit sur le sujet ? C’est de cela qu’il s’agit. Au contraire, Paul a dit dans 1 Corinthiens 7 qu’à cause de la débauche, que chacun ait sa femme :

2 Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. 3 Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari.

Qui peut nous montrer que les apôtres ont établi clairement qu’un chrétien peut prendre plusieurs femmes ? Il faut nous dire où se trouvent les versets qui parlent de manière exceptionnelle du mariage chez les apôtres. Ça n’existe pas ! C’est faux ! Un homme, une femme. Les gens croient à ces choses, mais c’est faux. Ce matin, je voudrais montrer cela d’abord - qu’il ne faut pas prendre des faits bibliques pour établir des doctrines. Et c’est pareil dans la manière de lire les brochures de frère Branham. Si l’homme de Dieu parle d’un sujet où il ne va pas dans les détails, s’il n’en fait pas un sujet particulier qu’il enseigne à fond avec des versets et des démonstrations comme on le fait ce matin, il faut prendre cela tel qu’il l’a présenté. Il ne faut pas en faire une doctrine ! Tu ne peux pas parler de la question du mariage sans parler de l’ancien testament ! C’est une évidence, on va lire des versets, mais ça ne veut pas dire que la polygamie est vraie !

C’est pareil pour l’affaire des sept tonnerres qui détruit beaucoup de gens. Si les sept tonnerres avaient été révélés à William Branham, il aurait dû prendre le premier tonnerre et en faire toute une prédication où il aurait expliqué comme il l’a fait avec le premier sceau. Le deuxième sceau, le troisième, le quatrième, etc, jusqu’au septième. Ses prédications sont là. De même avec les âges de l’Église, il a expliqué les choses clairement. Mais les sept tonnerres, avez-vous déjà vu une prédication entière consacrée aux sept tonnerres ? Celui qui voit, qu’il vienne me montrer, je vais m’instruire. Ça n’existe pas. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que le prophète n’a pas eu de révélation claire sur ce sujet. Et les suppositions d’un prophète ou d’un prédicateur ne peuvent pas se transformer en enseignement ou en doctrine dans l’Église.

Frères, nous sommes dans le Royaume de Dieu et c’est un Royaume spirituel qui a des principes de fonctionnement. Celui qui ne les respecte pas s’égare. Tu vas t’égarer et Dieu ne pourra pas te secourir parce que tu n’as pas respecté les principes du Royaume de Dieu qui sont clairs et que Jésus a enseignés ! Ce qui n’est pas écrit, tu ne peux pas l’enseigner. Toutefois, si une affaire arrive dans l’Assemblée et que la bible ne donne pas de position claire là-dessus, il est dit alors que les anciens examinent. Donc les anciens examinent pour voir la conduite à tenir. Mais si les choses sont clairement établies dans la bible, il faut l’enseigner clairement pour que tout le monde comprenne bien. Ce qui veut dire que, si tu as compris ce qu’on t’a enseigné, tu peux l’expliquer à ton prochain. Mais un sujet dont on te parle et que tu ne comprends pas, comment peux-tu l’expliquer à ton prochain ?

Ma démarche ce matin est de nous faire comprendre que le message du temps de la fin ne nous a pas fait sortir du Royaume de Dieu. Le Royaume de Dieu existe, et il y a des principes de fonctionnement de ce royaume qu’il faut respecter. Le Royaume de Dieu n’est pas l’ancien testament, mais un Royaume spirituel. J’ai prêché pendant le confinement sur la loi du Royaume de Dieu et j’ai expliqué que Jésus a évoqué des versets de l’ancien testament qu’Il a adaptés au Royaume de Dieu. Il a dit par exemple : « vous avez appris que tu haïras ton ennemi », mais Il l’a adapté en disant qu’il faut bénir ton ennemi. « Si on te gifle sur une joue, présente aussi l’autre ». Il a dit non à la loi du talion : « œil pour œil, dent pour dent ». Dans le Royaume de Dieu, on ne fait plus cela. Donc les principes sont nouveaux. On ne peut pas prendre n’importe quel verset de l’ancien testament et le plaquer dans le nouveau pour expliquer un enseignement ou une doctrine, non frères !

Je voudrais vraiment que cela soit très clair dans votre esprit. Lorsque vous rencontrez des gens qui vous racontent beaucoup de choses en disant que c’est biblique, et qu’ils ne prennent que des versets dans l’ancien testament pour vous expliquer les choses, exigez ce que disent les enseignements de Jésus et des apôtres sur le sujet. Tu as pris dans l’ancien testament, prends aussi dans le nouveau et nous verrons si ta doctrine est établie ! Oui ! Nous verrons ce que Jésus et les apôtres ont dit, tu vas nous expliquer. Si tu n’arrives pas à expliquer, on met cela de côté. Ce n’est pas biblique. Les apôtres ont enseigné et prêché le Royaume de Dieu. Que Dieu soit béni.

Je pense que nous allons continuer une autre fois parce que si nous sommes trop fatigués, à un moment donné, on n’écoute plus. Excusez-moi de revenir sur ces choses, mais ce sont des esprits qui se manifestent actuellement. Si vous avez des gens dans les rues en train de parler, sachez que ce sont des démons qui se manifestent. Ne voyez pas les choses dans la chair. Quelqu’un qui est debout quelque part dans une rue en train de prêcher la polygamie et la débauche sexuelle, cela veut dire que c’est le diable qui parle par sa bouche. Vous qui êtes dans cette église, vous devez avoir suffisamment d’instruction pour ne pas vous laisser distraire par ces faux enseignements.

Quand les branhamistes se promènent et voient que tu parles du message, ils t’abordent et commencent à te présenter des déclarations du prophète ; Parce qu’ils disent que les déclarations du prophète sont au-dessus de la bible. L’absolu pour eux, c’est le prophète, ce n’est plus la bible. Ils vous sortent des déclarations dans les brochures de William Branham pour vous contredire. Et il y a des frères et sœurs qui vont dans ces choses-là. Mais si tu rencontres n’importe quel chrétien, des Assemblées de Dieu, Baptiste ou Catholique, etc... sur quelle base tu vas parler avec lui ? Quel sera ton instrument de travail ? La bible ou les brochures ? Eux ne croient pas au prophète ! C’est avec ceux qui croient au message du temps de la fin, que tu peux parler de brochures. Sinon avec les autres, ça ne peut qu’être la bible. Ça veut dire que notre instrument de travail à tous, qu’on soit catholique, méthodiste, protestant, etc… c’est la bible.

Donc si tu ne peux pas prendre la bible pour expliquer ce que tu dis, il faut te taire. Écoutez-moi très bien, je sais de quoi je parle. Je ne sais pas pourquoi depuis un moment mon cœur est poussé à vous dire cela. Vous rencontrez quelqu’un qui dit qu’il est prédicateur, pasteur, quel qu’il soit et qui vous sort des brochures de William Branham pour vous expliquer un sujet, ne l’écoutez pas ! Si tu peux être patient pour l’écouter, quand il a fini, tu lui dis de te retracer tout cela dans les écritures. Tu dis que les tonnerres sont révélés, d’accord, montre cela dans les écritures. Dis-moi ce que le premier tonnerre a dit, le second, le troisième, etc. S’il ne peut pas l’expliquer, ce n’est pas la peine. On a expliqué les sceaux ici avec les écritures ! J’ai retrouvé des versets dans l’ancien testament qui parlent des sceaux ! Vous l’avez oublié ? Ah non, frères, c’est le Royaume de Dieu ! On a retrouvé des versets dans l’ancien testament : Joël, Michée 5… Il y a beaucoup de prophéties.

Dieu ne ment pas. Ce qu’Il a dit à Esaïe, à Ézéchiel, il le dit aux apôtres ; Paul, Pierre, Jean, ce sont des prophètes ! Dans le nouveau testament, il y a des prophètes, comme dans l’ancien testament. Et j’oubliais un détail. Un prophète, c’est un prophète. Dans l’ancien testament, je vous ai expliqué tout à l’heure une prophétie. Comment les prophètes se comportaient et comment Dieu les traitait. Quand Il dit à un tel, va prendre une femme prostituée et fait des enfants avec elle, Il est souverain. Et il a fait beaucoup de choses avec beaucoup de prophètes. Même dans leur manière de prophétiser, Dieu avait une manière de faire avec eux. Dans le Royaume de Dieu il y a cinq ministères : il y a les prophètes, les apôtres, les docteurs, les évangélistes et les pasteurs. C’est ce qu’on sait dans Éphésiens 4. Il y en a qui font sortir William Branham des cinq ministères de la Parole. C’est-à-dire qu’ils le placent tout en haut et après lui on parle maintenant de Éphésiens 4 :11. Moi je ne sais pas ce que ça veut dire. Tous les prophètes du Royaume de Dieu sont dans Éphésiens 4 :11. Si tu exclus un prophète de ce verset, ça veut dire que tu le places dans l’ancien testament. Mais est-ce que William Branham est un prophète de l’ancien testament ? Non ! Il n’est pas Jean-Baptiste. Il est dans le nouveau testament ! Il fait partie des prophètes du nouveau testament ! La différence entre les serviteurs de Dieu se trouve dans LA MISSION. La mission de Dieu, le travail à faire, c’est là qu’il y a la différence. Sinon Éphésiens 4 :11 dit que Jésus est descendu au séjour des morts et Il est remonté avec des captifs et parmi eux, il y en a qui sont des prophètes, comme Paul, Pierre, Jean, etc. Il y en a qui sont apôtres, docteurs, évangélistes, pasteurs, etc.

Si quelqu’un est appelé au ministère et qu’on lui demande d’où il tient sa mission, il doit pouvoir montrer cette écriture. Ce sont ces cinq ministères qui sont dans le Royaume de Dieu, il n’y en a pas d’autres. Le reste, c’est dans la mission qu’on voit la différence. Si moi, Dieu m’a appelé à une œuvre mondiale, c’est-à-dire que ma compétence dans le Royaume de Dieu touche tout le monde entier, je ne peux pas être placé au même niveau d’influence qu’un frère qui dirige une église locale à Koumassi. L’influence du serviteur de Dieu dépend donc de son champ d’action. L’apôtre Paul l’a expliqué. Il a parlé de champ de mission. C’est établi. Frère Branham a été établi dans l’âge de Laodicée. Son influence spirituelle devait prendre toute la période de la fin des temps. Son influence spirituelle, pas sa personne. La vision spirituelle que Dieu lui a donnée doit donner une orientation à toute l’Église de la fin des temps. Mais il ne faut pas faire sortir son ministère de ce verset, ça n’a aucun sens. Il y a un esprit qui est derrière cela. Et cet esprit veut minimiser les autres ministères du Royaume de Dieu qui émergent dans cet âge. Or chaque serviteur de Dieu a son travail parce que nous sommes dans un corps et il y a plusieurs membres dans ce corps. La tête, c’est Jésus, tout le reste, ce sont les membres. Et Paul a bien décrit cela. Il n’y a pas un membre qui peut se passer des autres. Actuellement, Satan a détruit ces principes dans l’enseignement des frères. Et les frères sont dans une situation où chacun pense que c’est un tel qui a la solution pour l’Église. Moi qui vous parle, je n’ai pas la solution pour l’Église. Si vous êtes ici à cause de moi, retournez chez vous. Chacun de nous doit travailler avec le Seigneur pour manifester la gloire de Dieu et j’en ai parlé un peu en cellule de prière.

Ce n’est pas parce que Dieu n’a pas fait une œuvre avec Paul qu’il ne peut pas la faire avec moi ou avec toi. Ce n’est pas parce qu’un tel serviteur de Dieu est devenu grand, mais n’a pas réussi à faire tel exploit avec le Seigneur qu’un frère ou une sœur dans l’assemblée ne peut pas le faire. Ça n’a pas de sens ! Dans le Royaume de Dieu, la porte est ouverte pour tout le monde ! Nous pouvons tous aller chez Dieu et revenir quand on veut, comme on veut. Chacun peut avoir une expérience spirituelle avec Dieu. Dieu est Tout-Puissant ! Tout est possible à celui qui croit ! Nous sommes invités à la foi et à la persévérance. Il ne s’agit pas de rester là à contempler des individus. Ce sont des enseignements qui n’existent pas dans le Royaume de Dieu. Celui qui doit attirer notre regard, c’est la personne de Christ. Et nous sommes tous invités à aller vers Lui. Que Dieu soit béni.

Je vais m’arrêter là. S’il y a d’autres notions, nous aurons le temps de revenir là-dessus. Mes bien-aimés frères et sœurs, j’ai voulu vraiment vous dire ces choses pour nous prévenir, surtout parce qu’il y a un esprit actuellement qui se manifeste dans l’Église. Chacun de nous doit faire très attention. Que Dieu nous bénisse.