Publication: 14 avril 2014
Temps de lecture: ~ 15 minutes
Auteur: Parfait M'bra
Download
L'amour et la connaissance
Exhortation de Mars 2014

Je vous salue tous dans le nom précieux de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ par cette parole de Paul aux Corinthiens : 1 Pour ce qui concerne les viandes sacrifiées aux idoles, nous savons que nous avons tous la connaissance. La connaissance enfle, mais l’amour édifie. 2 Si quelqu’un croit savoir quelque chose, il n’a pas encore connu comme il faut connaître. 3 Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui. (1 Cor 8 :1-3)

Mes bien-aimés frères et sœurs, j’ai souhaité aborder cette question avec vous par inspiration. L’Esprit a attiré mon attention sur ces propos de l’apôtre Paul durant une réunion de prière et cela m’a conduit dans la méditation. Il s’agit de la connaissance et de l’amour. L’auteur de cette déclaration était un homme plein de connaissance. En effet, Paul était un disciple de Gamaliel, docteur de la loi, qui a fait de lui aussi un docteur de la loi. (Actes 5:34) Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.

Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie ; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi de nos pères, étant plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui (Actes 22:3). Paul fut non seulement instruit aux pieds de Gamaliel, mais il reçut aussi de la part de Jésus-Christ une révélation particulière au sujet de Sa parole et du Corps de Christ qui est l’Eglise. Aujourd’hui, les écrits de Paul sont en grande bénédiction à l’Eglise et expliquent mieux les doctrines fondamentales de l’Eglise. C’est cet apôtre et docteur des Saintes Ecritures qui déclare que la connaissance enfle. Il ajoute que celui qui croit connaître quelque chose ne connaît pas comme il doit connaître. Par-là, j’ai compris qu’il y a une manière de connaître qui est nécessaire pour le peuple de Dieu et aussi pour ses serviteurs.

Comment devons-nous connaître ? Et comment devons-nous rendre la connaissance que nous avons reçue? Car, il s’agit aussi de rendre la connaissance que nous avons acquise à tous ceux qui désirent marcher avec Dieu. La vraie connaissance selon Paul doit édifier celui qui l’a et les autres. Mais cela ne peut se faire que dans l’amour. La connaissance enfle, mais l’amour édifie. Car, il y a une connaissance qui enfle, qui rend orgueilleux et qui perd ceux qui la possèdent. Cette connaissance n’édifie pas. Puis, il y a une autre connaissance qui sauve et qui édifie. Cette connaissance est perpétuelle et concerne la personne même de Dieu, de Ses attributs et de Son caractère. Ce n’est pas une connaissance doctrinale, ni livresque. Mais il s’agit de la connaissance de la vie spirituelle dans la foi. Dans cette démarche, personne ne peut dire qu’il connait quelque chose, parce que l’objet de la connaissance qui est Dieu est perpétuel. C’est la vraie connaissance – c’est la connaissance parfaite. Connaître le comportement de Dieu qui est reliée à sa personnalité, c’est entrer dans la vraie connaissance.

Quel est cet enfant qui ne connait pas le comportement de son père ? Quel est cet enfant qui ne peut pas prévoir les réactions de son père ? Celui qui ne peut pas prévoir les réactions de Dieu ne connaît pas suffisamment Son comportement. Or, c’est de là que découle la crainte et le respect du père. Beaucoup prétendent connaître, mais Paul dit que celui qui prétend connaître quelque chose ne connait pas comme il faut connaître. La connaissance qui va avec l’amour et qui édifie, c’est la connaissance reliée à la personne et au comportement de notre père vis-à-vis de nous. Cette connaissance ne s’enseigne pas à la chaire d’une assemblée, mais s’acquière par des leçons spirituelles que Dieu nous donne à travers nos succès et nos échecs dans la marche de la foi.

Mes bien-aimés frères et sœurs, nous pouvons connaître beaucoup de choses dans la Bible, mais si cette connaissance ne nous conduit pas à l’amour de Dieu et des autres, nous avons perdu le temps. En ce moment, nos prétentions ne servent plus à rien et notre bagage de connaissance est anéanti. En réalité, la vraie connaissance est centrée sur la personne de Dieu, son caractère et son comportement. Toutes les histoires et tous les faits relatés dans la bible ont pour but principal de nous amener à connaître notre père pour mieux le servir. Il ne s’agit pas là d’une connaissance pour remplir la tête. Et le caractère principal de Dieu c’est l’Amour. La vraie connaissance de Dieu nous introduit dans l’Amour et dans l’abandon de soi.

Nous connaissons tous le célèbre verset que nous répétons souvent : (Osée 4:6) *Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, Je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; Puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, J’oublierai aussi tes enfants.*

D’où vient la destruction du peuple de Dieu ? D’où viennent la mort et la déchéance des chrétiens aujourd’hui, si ce n’est du manque de connaissance de Dieu ? Nous disons que la connaissance a augmenté, mais quelle est cette connaissance qui a augmenté ? Evidemment, ce n’est pas la bonne connaissance qui a augmenté, sinon le peuple de Dieu ne serait pas dans une telle déchéance. Ce qui a augmenté, c’est l’instruction religieuse de la bible, ce n’est pas la connaissance spirituelle du caractère de Dieu qui imprime en celui qui la reçoit l’amour de Dieu et du prochain. Le peuple chrétien est en train de périr parce qu’il lui manque la vraie connaissance du comportement de Dieu, d’autant plus que des séducteurs lui ont présenté un autre dieu et un autre jésus qui n’existent que dans leur pensée.

Les chrétiens d’aujourd’hui, pour la plupart ne connaissent pas l’amour et la miséricorde de Dieu. Beaucoup ne connaissent pas le jugement de Dieu, ni Son intégrité, ni Sa justice. Il manque à beaucoup parmi nous, la vraie connaissance de la sainteté de Dieu qui est en opposition et en inimitié directe avec monde. C’est pourquoi les églises sont remplies de mondanité et de débauche. Mes frères, c’est celui qui est entré dans la connaissance du comportement de Dieu qui réalise ce que je suis en train de vous dire.

Toujours dans Osée 6, le Seigneur dit : *Car j’aime la piété et non les sacrifices, Et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes.* (Osée 6:6)

C’est l’Amour qui nous édifie. En effet, la connaissance est bonne et à un sens pour nous quand elle a rencontré dans notre vie, l’Amour de Dieu. Et l’Amour de Dieu nous conduit directement vers l’Amour des autres, qu’ils soient chrétiens comme nous ou incrédules. En effet, quand on a réalisé que notre raison de vivre ne regarde que Dieu, notre Seigneur, on ne peut pas en vouloir aux autres et leur faire des querelles. Au contraire, on a pitié de leur impiété et de leur égarement. Et je dois vous dire que les apôtres sont entrés dans ce mystère de l’Amour de Dieu.

Sans amour, la connaissance des versets bibliques et des mystères est vaine. Pour nous les prédicateurs, sans amour, notre prédication est vaine, elle ne peut pas toucher ceux qui nous écoutent. Tant que notre propre vie n’est pas entrée en relation avec le caractère spirituel de Dieu pour Le connaître, notre prédication demeure infructueuse. Car elle ne peut pas porter les marques de la transformation chez les autres. La prédication qui transforme ceux qui écoutent est basée sur l’Amour, parce que c’est l’Amour qui édifie. C’est l’Amour qui construit la foi. Souvent nous faisons des prédications pour régler des comptes à la chaire. Mais quelles sont les conséquences ? Ce sont les divisions, les séparations et les querelles, parce que ces prédications ne portent pas le germe principal de l’édification qui est l’Amour.

Si nous venons à la chaire dans le but de prouver que nous avons de la connaissance, c’est en vain que nous prêchons. Si nous venons à la chaire parce que nous pensons que nous aussi, nous pouvons nous tenir là, c’est en vain que nous prêchons. Mes chers amis, il est grand temps que nous montrons au peuple de Dieu, la voie de l’Amour qui est la pierre angulaire de notre travail spirituel. La connaissance produit l’orgueil et tue ceux qui la détiennent sans Amour.

En effet, nous ne pouvons pas véhiculer chez les autres, une connaissance qui nous a enflés d’orgueil et qui ne nous a pas construits nous-mêmes, en tant que temple de Dieu. Pourquoi le Message du Temps de la Fin a du mal à passer chez les autres ? C’est parce qu’il a été prêché par des gens remplis d’eux-mêmes qui n’ont pas connu l’Amour de Dieu. Ceux-là n’étaient pas venus faire des disciples de Christ, mais des disciples d’un courant de pensée ou d’une doctrine. Ce n’est pas de cela que nous avons besoin. Le temps est venu de renoncer véritablement à nous-mêmes pour laisser l’Amour de Dieu nous remplir et nous emporter dans la présence de Dieu.

Mes frères, le temps est venu pour nous de nous réconcilier sérieusement avec le comportement de Dieu que nous ne voulons pas adopter ; et qui pourtant est le meilleur comportement pour nous. Nous ne voulons pas laisser tomber les affaires que Dieu aurait pu laisser tomber s’Il était à notre place, à cause de Son amour et de Sa miséricorde. Nous ne voulons pas renoncer à notre propre justice. Nous ne voulons pas donner aux autres, la miséricorde qui est le pardon, parce que nous voulons toujours nous manifester. Ce n’est pas nécessaire. C’est l’Amour qui va édifier le temple de Dieu que nous sommes jusqu’à la fin. Ce n’est pas notre connaissance des brochures de William Branham et des nombreux versets bibliques que nous récitons à longueur de journée. La connaissance n’est pas mauvaise, mais elle ne nous sert pas en dehors de l’Amour.

Mes frères, à bien y réfléchir, on voit très bien que c’est l’Amour qui tue en nous le vieil homme, parce que c’est l’Amour qui produit en nous le renoncement à soi-même. C’est lorsque mon amour pour Dieu a augmenté que j’ai renoncé à moi-même, mettant ainsi à mort de façon définitive le vieil homme. Et un chrétien ne peut pas renoncer à lui-même tant qu’il n’a pas rencontré le comportement de Dieu sur son chemin. Avant de renoncer à soi-même, il faut auparavant avoir reçu la révélation du caractère intrinsèque de Dieu – l’Amour, le socle de l’édification de notre foi. Et comme vous le savez, Dieu est Amour. Paul dit : « Mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est connu de lui »

Mes chers frères et sœurs, comme je vous l’ai déjà dit : Mon Absolu, c’est l’Amour. Je l’ai dit par révélation. Et ma prière, c’est que votre Absolu soit aussi l’Amour - L’Amour de Dieu et l’Amour inconditionnel pour les frères. Car c’est l’Amour qui édifie le temple de Dieu. C’est l’Amour qui construit notre vie chrétienne et notre foi. L’Amour est même à la base de la révélation des dons de l’Esprit comme Paul l’a dit dans 1 Corinthiens 12 et 13. Que pouvons-nous faire de bon sans amour dans la Maison de Dieu ? Absolument rien ! On peut diviser les frères ou les séparer sans l’Amour. On peut inciter à la haine, au mépris et à la discorde sans l’Amour. On peut faire taire les dons de l’Esprit et les manifestations surnaturelles sans Amour. Sans Amour, on peut conduire une Assemblée hors de la grâce et de la bénédiction de Dieu. Il y a beaucoup de mauvaises choses que nous pouvons faire sans amour.

Mais dans l’Amour, on peut construire la vie des frères par la prédication. Dans l’Amour, on peut les conduire à entrer en communion avec Dieu et en communion les uns avec les autres. Dans l’amour on peut libérer la manifestation de la puissance de Dieu, accompagné des dons de l’Esprit. Dans l’Amour, Dieu peut nous visiter. Mes frères, regardez la démarche de Paul quand il parle des dons de l’Esprit. Il dit aux frères de Corinthes : 31 Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence. Et nous constatons que cette voie par excellence se trouve dans 1 Corinthiens 13, parlant de l’Amour.

1 Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. 2 Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. 3 Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas l’amour, cela ne me sert de rien.

L’apôtre a d’abord montré ce que l’amour n’est pas, avant de montrer que c’est l’amour qui édifie. Les parlers en langue et les prophéties n’édifient pas en dehors de l’Amour. Aucun don, aucune bonne œuvre dans la Maison de Dieu ne peut se faire de manière constructive, édifiante et durable sans Amour. Tous les services que nous entreprenons dans la Maison de Dieu doivent viser l’édification du peuple de Dieu. Or c’est l’Amour qui édifie. C’est l’Amour qui édifie le ménage chrétien, ce n’est pas l’esprit dominateur de l’homme. C’est l’amour du pasteur qui édifie les âmes, ce n’est pas sa domination, comme Pierre le dit. Nous n’avons pas été appelés à nous imposer ou à imposer nos points de vue au peuple de Dieu, mais notre rôle est de leur prêcher le comportement de Jésus-Christ dans l’Amour et la simplicité, afin d’amener chacun à accepter librement de vivre cette vie de Jésus-Christ. C’est l’Amour qui nous conduit dans les exercices spirituels pour nous rapprocher de Dieu. Celui qui s’aime encore ne peut pas jeûner et prier. Mais celui qui a soif de cette vie de Jésus, de ce meilleur comportement que la bible lui présente va faire tous les efforts pour entrer pleinement dans cette vie.

Aujourd’hui, nous devons reconnaître que nous sommes animés d’une fausse connaissance et chercher à posséder la vraie connaissance de Dieu – la connaissance parfaite qui concerne directement le caractère de Dieu. La destruction et la misère du peuple de Dieu provient du fait que les bergers n’ont pas acquis la vraie connaissance de Dieu pour l’inculquer à Son peuple.

Mes frères, *4 L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux ; l’amour ne se vante point, il ne s’enfle point d’orgueil, 5 il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche point son intérêt, il ne s’irrite point, il ne soupçonne point le mal, 6 il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ; 7 il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. 8 L’amour ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. 9 Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, 10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra….*Au sens de la foi chrétienne, voici le fondement de l’édification de notre foi et de la manifestation de la puissance de Dieu en notre milieu : L’AMOUR.

Le Message du temps de la fin reçut sans amour ne peut pas nous préparer pour l’enlèvement. Le Message prêcher sans Amour ne peut pas nous distinguer des autres chrétiens. Si en notre milieu, nous cultivons l’intolérance, les rejets et tous les comportements semblables, nous sommes des artisans de la prédication d’un autre jésus qui n’existe que dans notre propre pensée. Sinon le vrai Evangile est basé sur la connaissance de la personnalité de Dieu. Et cette personnalité n’est rien d’autre que l’Amour. C’est un caractère spirituel qu’on acquière par révélation, ça ne s’explique pas. Et je dois vous dire que nous n’avons pas le choix mes frères. Je vous mets en garde contre un faux christianisme qui est en ce moment dans le monde – un christianisme sans amour, sans réel renoncement à soi-même ; Un faux christianisme basé sur la recherche de notre raison et de notre propre justice. Oui, je vous parle d’un faux christianisme basé sur la recherche du gain, des intérêts, en relation directe avec Mamon.

En effet, depuis le début, il n’existe pas un autre christianisme que la vie que Jésus-Christ a manifestée sur la terre. Il n’existe pas une autre foi que la foi que Jésus a laissée sur la terre à Ses disciples. Hier, comme aujourd’hui, l’ENJEU de notre appel demeure le changement de notre comportement dans ce monde. Nous devons accepter le comportement de Dieu manifestée en Jésus-Christ. C’est cela qui est la Lumière du monde. Ce fut la raison de Sa mort. Si nous bâtissons un autre christianisme en dehors de cela, nous n’avons rien compris.

Nous pouvons voir que les gens d’aujourd’hui veulent d’un Dieu qui pourvoit à leurs besoins financiers et matériels, parce qu’ils sont dans la misère. Ils veulent d’un Dieu qui les protège, qui les guérit de leurs maladies, qui leur prédit l’avenir, mais ils ne veulent pas d’un Dieu qui soit leur comportement, ni d’un Dieu qui soit leur vie ; comme Paul pouvait le dire : CHRIST EST MA VIE. Et tous s’attendent à des hommes de Dieu qui leur fassent des démonstrations de puissance. Mais à quoi servent les démonstrations de puissance sans Amour ? C’est l’Amour qui nous conduit vers la Puissance de Dieu, car la puissance de Dieu se manifeste dans l’Amour.

Le Message nous a enseigné l’Amour. Nous connaissons la pyramide de la foi dessinée par le prophète. Au sommet de cette pyramide, c’est l’Amour. C’est la pierre de faîte. C’est pourquoi : *13 Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour.* Alors, au chapitre 14 de 1 Corinthiens, au premier verset, Paul dit encore : 1 Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.

Mes frères, recherchons ensemble l’Amour qui édifie, au moment où nous avons devant nous dressée la table de la connaissance. Sortons du piège de Laodicée, car Laodicée est tombée dans un grand piège. Elle pensait qu’elle avait de la connaissance, mais dans la réalité, elle ne connaissait pas Dieu et était appauvrie à cause de cette ignorance. Elle a dit : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu… C’est le constat de Jésus qui est vraie. La pensée de Laodicée sur elle-même et sa foi n’est pas vraie. Et cela doit nous instruire, afin que nous soyons délivrés de la séduction de cette heure. Mes frères, je vous aime d’un Amour sincère, et ma prière est que vous compreniez cette pensée profonde de Dieu au sujet de l’amour. Ma prière est que vous parveniez à renoncer à vous-mêmes pour entrer dans les pensées profondes de Celui qui nous a appelés et qui veut à cette heure nous élever et faire briller Sa face sur nous. Que la grâce et la paix de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec vous tous. A Lui soient la gloire et les honneurs de Son peuple aux siècles des siècles. Amen !

En Christ notre Seigneur

Votre frère M’BRA Parfait