Publication: 17 août 2019
Temps de lecture: ~ 32 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Et soudain entrera dans son temple, le Seigneur que vous cherchez

Que Dieu nous bénisse, je pense qu’il y a déjà des choses qui ont été dites. Nous allons lire dans proverbe 24, le verset 30 à 34

J'ai passé près du champ d'un paresseux, Et près de la vigne d'un homme dépourvu de sens. Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, Et le mur de pierres était écroulé J'ai regardé attentivement, Et j'ai tiré instruction de ce que j'ai vu. Un peu de sommeil, un peu d'assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir ! Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes.

On va ajouter à cela une autre écriture dans Malachie chapitre 3 à partir du premier verset. 1. Voici, j'enverrai mon messager ; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l'Éternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? Car il sera comme le feu du fondeur, Comme la potasse des foulons. On pourra ajouter à cela d’autres écritures.

Frères et sœurs que Dieu vous bénisse. Je voudrais revenir ce soir, sur notre vie intérieure parce que c’est le plus important. Je pense que chacun de nous doit savoir, pourquoi il est venu au message du temps de la fin. Et comme j’aime le dire, le message est un appel. Ce n’est pas le message qui a envoyé la nouvelle naissance dans l’église. Je veux dire que ce n’est pas à partir du message du temps de la fin qu’on a commencé à expérimenter la nouvelle naissance. Ce n’est pas le message qui a envoyé le Saint-Esprit dans l’Église. Le Saint-Esprit est descendu à la Pentecôte. C’est là-bas que cela commencé. La nouvelle naissance a commencé quand les gens ont commencé à écouter Jésus-Christ. Ce sont des expériences qu’on vit dans la foi. Et ce n’est pas le message du temps de la fin qui a apporté le salut à l’humanité, mais il faut qu’on comprenne bien ce que c’est que le message du temps de la fin. C’est un appel qui a été adressé au peuple de Dieu à la fin des temps. Et cet appel a été adressé pour un but bien précis. Il faut connaître le but pour lequel le Seigneur nous a envoyé un prophète. Ce but est clairement écrit ici dans Malachie chapitre 3. Amen ! C’est pour préparer le temple de Dieu. Alléluia !

Le temple de Dieu doit être préparé. Voici j’enverrai mon messager il préparera le chemin devant moi et soudain entrera dans son temple le seigneur que vous cherchez. Cette prophétie a été rapportée à Jean Baptiste. Jean Baptiste est venu comme un prophète qui a précédé le Messie. Et quand Jean est venu, il a prêché la parole, il a préparé le cœur de ceux qui l’écoutaient à recevoir Jésus. Et Jésus a été envoyé sur la terre comme le temple de Dieu. Dieu voulant se révéler aux hommes, Il s’est préparé un temple, un homme dans lequel Il devait entrer pour se révéler aux hommes, pour que les hommes le touchent, parlent avec lui, l’écoutent et qu’ils expérimentent la guérison et le salut. Amen ! Ainsi Jésus-Christ a été le premier temple de Dieu. Et avant qu’il vienne entrer dans ce temple-là, il y a eu une préparation et c’est Jean qui a disposé le cœur des gens. Jean a prêché, disant qu’il y a un Messie qui venait, que celui qui venait allait les baptiser du Saint-Esprit. Et quand Jésus est venu au Jourdain, c’est Jean qui l’a baptisé. Au départ, Jean voyant la grandeur du Messie a dit : c’est toi qui dois me baptiser, mais le Seigneur lui a dit : non, accomplissons les écritures. Alors, Jean a baptisé le Seigneur. Jésus-Christ était le temple de Dieu. Amen ! Dieu avait besoin d’un homme pour venir sur la terre et c’est Jésus qu’Il a trouvé. C’est ce que cette prophétie dit : Voici j’enverrai mon messager et il préparera le chemin devant moi et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez. C’est Jésus-Christ qui a été présenté comme le temple de Dieu et Paul va dire : en Christ habitait corporellement toute la plénitude de la divinité. Amen ! Jésus-Christ était le temple de Dieu.

Au travers de Christ, on a découvert Dieu et le prophète l’a prêché. Dieu révélé dans un homme, dans la simplicité parce que on ne peut pas voir Dieu. L’écriture dit que nul ne peut voir Dieu et vivre. Dieu est invisible, on ne peut pas voir Dieu. Pour voir Dieu, il faut voir un homme, un serviteur. Amen ! Et Christ est venu comme un homme, mais en lui, on a découvert Dieu. Mais avant qu’Il n’entre en scène, un messager a été envoyé pour préparer le chemin. C’est ce qui est arrivé au commencement, et à la fin c’est la même chose qui doit arriver. Quand vous lisez la consigne qui avait été donnée en 1933 à frère Branham, l’ange du Seigneur a fait référence à Jean-Baptiste. Il a dit : de la même manière que Jean-Baptiste a été envoyé pour préparer ma première venue, tu es envoyé avec un message qui va préparer ma seconde venue. Ainsi, le rôle du message, c’est ce rôle que Jean-Baptiste a joué ici. Jean a été envoyé pour préparer le temple de Dieu, c’est à dire Jésus-Christ.

À la fin des temps, le message est envoyé pour préparer le temple de Dieu. Amen ! Et le temple de Dieu ici, ce n’est plus Jésus-Christ, mais c’est toi et moi. C’est en nous que Christ viendra habiter corporellement pour se révéler encore dans les nations. Alléluia ! Et c’est ce que l’écriture dit. Ce qui est arrivé dans ces temps arrivera pareillement dans notre génération. C’est de manière soudaine que le Seigneur est entré dans son temple. Quand Jésus a été prêt, il est allé au Jourdain. Quand Jean l’a baptisé et qu’il est sorti des eaux, une voix s’est fait entendre. D’abord l’Esprit est descendu sur lui sous forme de colombe. C’est comme cela que le Seigneur est entré dans son temple, parlant du Saint-Esprit qui a habité en Jésus corporellement. Par la suite, le Seigneur a été conduit au désert. Il a jeûné quarante jours, quarante nuits et quand il est sorti du désert, il était revêtu de la puissance de Dieu. Là, un second témoignage a été rendu du haut des cieux. Amen !

Frères, on doit bien comprendre le message du temps de la fin. William Branham n’est pas le but du message. Ewald Franck n’est pas le but du message. Matthieu 24 n’est pas le but message. Le but du message, c’est toi, c’est moi, c’est que chacun de nous individuellement soit une habitation de Jésus-Christ. C’est en nous que doit être accompli le but du message. L’explication du message doit se dérouler au travers de nous. Oui frères, Le message est venu pour préparer le temple de Dieu parce que Jésus-Christ doit revenir, Jésus-Christ doit se glorifier dans les nations, Jésus-Christ doit se montrer à l’humanité, il doit encore se manifester. Amen ! Et nous, nous sommes le temple de Dieu qui va le recevoir parce qu’on ne peut plus voir Jésus-Christ en chair et en os, comme on l’a vu à Jérusalem pendant son Ministère. Maintenant le corps de Christ, c’est vous et moi. Le temple de Dieu, c’est vous et moi. C’est cela la vérité. Le message a été envoyé pour préparer le temple de Dieu afin que, soudainement, entre dans ce temple le Seigneur Jésus-Christ que la création cherche encore aujourd’hui. Les gens cherchent Jésus, aujourd’hui. Tout le monde cherche Jésus. Il y a beaucoup de faux Jésus-Christ sur la place, beaucoup de faux prophètes, beaucoup de faux docteurs, beaucoup de faux enseignants.

Frères, il y a toutes sortes de gens sur la place et il y a beaucoup de Jésus qu’on présente aux gens, mais nous, nous connaissons un seul Jésus et Dieu ne se presse pas, Dieu est patient, Dieu sait ce qu’il fait. Actuellement, il est en train de préparer son temple. Dieu prépare son temple et, soudainement, Il va entrer dans ce temple. Ce sera de manière soudaine. Frères, c’est de manière soudaine que cette chose doit se passer. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous devons comprendre, nous qui avons cru au message du temps de la fin, surtout nous qui avons connu ce qu’est le Cri de minuit, ne nous trompons pas de combat. Ne nous laissons pas distraire : nous attendons un évènement. Nous attendons un évènement et c’est un évènement qui va se produire de manière soudaine. C’est l’évènement qu’on attend. Et soudain Il entrera dans son temple. Et soudain ! Amen ! Ça se passe de manière soudaine. Ça veut dire que c’est de manière inattendue, on ne s’y attend pas, de manière soudaine le Seigneur va entrer dans son temple. Donc, il s’agit de nous préparer à recevoir le Seigneur. Si tu as cru au message du temps de la fin, il faut savoir que tu as reçu un appel de Dieu. Cet appel est pour un but et le but c’est que tu sois le temple de Dieu, un temple dans lequel le Seigneur Jésus-Christ va s’incarner pour achever son ministère, son œuvre dans les nations. C’est tout simplement cela frères. C’est pour ça qu’on a été appelés au message. Ce n’est pas pour rester là à regarder un serviteur de Dieu ou rester là à dire : le prophète a dit, le serviteur fidèle et prudent a dit, Untel pasteur a dit. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Il faut que nous soyons conscients que Dieu nous a appelés pour nous préparer comme un temple en vue d’entrer pleinement en nous. Il veut que nous soyons comme Lui et capable de témoigner de sa gloire et de sa puissance dans les nations.

Aujourd’hui on ne peut plus voir Jésus-Christ comme on l’a vu en chair et en os. C’est toi et moi qui sommes maintenant la chair et les os de Jésus. L’écriture dit que nous sommes le corps de Christ, vous et moi. Amen ! Si on veut toucher Jésus aujourd’hui, c’est toi qu’on va toucher. Si quelqu’un veut voir Jésus aujourd’hui, c’est toi qu’il viendra voir. Quand Jésus était en Israël, ceux qui avaient la révélation savaient qu’Il était Dieu. Un disciple lui a posé la question : tu nous parles tout le temps du père, montre-nous le père et cela nous suffit. Jésus lui a dit, mais depuis que nous sommes en ensemble tu ne m’as pas connu ? Philippe, tu ne sais pas qui je suis ? Quel père tu veux voir ? Si tu m’as vu, tu as vu le père. Parce que Dieu est invisible. On ne peut pas voir Dieu a l’œil nu. Si tu m’as vu, moi Jésus, tu as vu le père parce que je suis l’incarnation du père. C’est pour cela qu’Il a dit : je suis dans le père et le père est en moi. Alléluia ! C’est Jésus qui a dit cela. Aujourd’hui c’est la même chose qui se répète, le message est venu pour faire de nous des temples de Dieu. Frères nous avons une origine divine, nous sommes des dieux. Je l’ai prêché hier, nous sommes des dieux. Et nous sommes à la consommation des temps. Ce qui va se passer sont des évènements qui dépassent l’entendement de l’homme. Cependant, les fils de Dieu vont comprendre. Quand il est question de la parole prophétique, on ne fait pas de discours en l’air, mais on dit des choses qu’on sait être la vérité. Que Dieu soit béni !

Frères, ici c’est de manière soudaine que la chose est arrivée. C’est ce qui va se passer. Lisez ce qui s’est passé à la Pentecôte, l’écriture dit que : tout à coup, soudainement, il y a eu un bruit. Les frères priaient et il y a eu un bruit. Et l’Esprit est entré. Celui qui n’a pas pris conscience que Dieu le prépare comme un temple va devenir paresseux et négligeant. Vous voyez ? Aujourd’hui quand on regarde les prophéties, on se rend bien compte que les frères du message n’ont pas compris le message. On est venu dans le message sans vraiment comprendre de quoi il est question. Une fois que tu as saisi le but, une fois que tu as compris pourquoi Dieu t’as appelé, je pense que tu ne peux plus être paresseux. Tu ne peux plus être paresseux. Dans Actes chapitre 7, il est écrit que Dieu n’habite pas dans ce qui est fait de la main des hommes. Dieu prépare lui-même son temple. Dieu habite dans un temple qu’Il prépare lui-même. C’est de cela qu’il s’agit.

Dieu est en train de faire une œuvre, il est en train de préparer un temple. Il faut que nous soyons conscients que nous avons été appelés pour être une pleine habitation du Seigneur, afin de se glorifier dans ce monde. Nous avons le même sort que Jésus. On a le même sort que Jésus. La seule différence, c’est que Jésus est né de manière miraculeuse. C’est une naissance miraculeuse qui s’est faite sans le secours d’un homme. C’est une naissance miraculeuse et celui qui expérimente cette nouvelle naissance peut être un temple de Dieu. Il peut être habité corporellement par Jésus-Christ. Et c’est cela le mystère de Christ. Il y a le mystère de Dieu et il y a le mystère de Christ. Le mystère de Dieu, c’est Dieu habitant corporellement en Jésus-Christ et le mystère de Christ, c’est Christ habitant corporellement dans l’église. En effet, nous et le Christ formons une seule personne. Il est la tête, nous sommes les membres. On le voit également dans la parabole du cep et des sarments. Que Dieu soit béni !

Ainsi frères, maintenant dans Apocalypse chapitre 3:14, quand le Seigneur a parlé au sujet de Laodicée, Il a dit : je connais tes œuvres, Laodicée je connais tes œuvres. Tu n’es pas chaude, tu n’es pas froide, tu es tiède. Laodicée est une église tiède. Et dans la tiédeur il y a la paresse, il y a la négligence. Mais cette tiédeur de Laodicée a une origine : la séduction en est l’origine. On le voit dans les reproches qui suivent. Laodicée est une église qui a été séduite par Satan. Et ceux de l’église de Laodicée sont ceux qui ont reçu le message de l’ange de Laodicée puisque l’écriture dit : écrit à l’ange de l’église de Laodicée, ce qui veut : écrit à ceux qui ont reçu le message de l’ange de l’église de Laodicée. Et Jésus dit : C’est une église qui est tiède et qui dans sa tiédeur et sa paresse se vante. Elle dit : moi je suis riche, je me suis enrichie, je n’ai besoin de rien. Elle se vante dans sa tiédeur. Une église qui n’a pas de zèle, qui est tiède, qui est nonchalante, qui est paresseuse et qui se vante. Elle n’a pas pitié d’elle-même. Elle se vante. Je suis riche, je me suis enrichie, je n’ai besoin de rien. Et ce que Laodicée appelle la richesse ici, c’est certainement le prophète. On a reçu un prophète, on a les brochures, on connaît les enseignements, les âges de l’église, les sept sceaux, la semence du serpent etc. On connaît toutes ces choses, on connaît le baptême au nom de Jésus. On ne peut pas se comparer aux gens des dénominations parce qu’ils ne connaissent plus rien. C’est cela la richesse dont Laodicée se vante, mais j’aime le dire frères : Ce n’est pas cela la richesse biblique. La richesse du chrétien, ce sont les fruits du Saint-Esprit, ce sont les dons du Saint-Esprit, ce sont les vertus du Christ. C’est cela notre richesse. Si nous avons tout cela, si nous sommes remplis de tout cela, alors on peut dire qu’on est riche. Mais dans le Message, il n’y a pas ces fruits, sinon on ne serait pas dans les querelles, on ne serait pas dans les inimitiés, on ne serait pas dans les déviations de doctrine. Il y a beaucoup de divisions et de doctrines à l’intérieur du message ; Des doctrines que le prophète n’a même pas prêchées : tout cela est dans le message. C’est la pauvreté. Et Jésus de lui dire : toi, tu penses que tu es riche mais tu te trompes. C’est parce que tu es séduite que tu penses comme ça. Tu ne vois pas clair.

C’est ce que le Seigneur a dit au sujet de Laodicée. Tu ne vois pas clair, tu ne comprends pas les choses, tu as la lettre du message, mais tu n’as pas son Esprit, Or le message a été prêché par un Esprit. C’est l’Esprit d’Elie. Cet Esprit a habité Jean-Baptiste, il est venu sur le frère Branham et maintenant, cet esprit nous montre le chemin. Beaucoup ont reçu seulement la lettre du message. On n’a pas l’Esprit. C’est difficile frères. Où est la préparation ? Dans le message, on raisonne, on ne fait que raisonner. Donc, il y a la misère, mais pour s’en sortir aujourd’hui, il faut avoir la révélation de cette misère. Il faut comprendre cela. Il y a des frères qui appliquent l’adresse de Jésus à Laodicée aux dénominations. Mais comment est-ce possible ? Les dénominations n’ont pas cru au message de l’ange de Laodicée, aussi ils ne peuvent pas être concernés par cette écriture ! C’est une adresse qui nous concerne. Ça concerne les élus. Alléluia ! Jésus a été clair, Il a exhorté Laodicée. Il lui a dit : il faut abandonner tes raisonnements. Maintenant, achète de moi un collyre pour oindre tes yeux, aie du zèle et il faut te repentir. Alléluia ! Pour reprendre la marche avec le Seigneur, il faut commencer par la repentance. Si tu es intérieurement détruit, il n’y a plus de zèle dans ton cœur, il n’y a plus de courage dans ton cœur, il n’y a plus de force dans ton cœur, tu n’arrives plus à suivre les choses. On voit frères, on sent vraiment que partout, ça ne va pas. Dans tous les pays. On voit quand on voyage. Un jour, j’étais chez le frère Lifésé en Belgique. De là, nous sommes allés à Krefeld. J’y ai rencontré un frère de Côte d’Ivoire qui s’était établi en Allemagne avec sa famille. Ce frère que je connaissais de l’Assemblée d’Abidjan m’a averti que je ne devais pas m’attendre à voir quelque chose de spécial à Krefeld. C’est la première nouvelle qu’il m’avait donnée. Je me suis demandé pour quelle raison ce frère me donnait une pareille nouvelle. Est-ce qu’il pensait que je m’attendais à quelque chose de spécial parce que j’arrivais dans l’Assemblée du serviteur fidèle et prudent ? Mais je savais déjà en allant.

Frères aujourd’hui, Dieu nous appelle à nous humilier. Abaissons-nous devant le Seigneur, ce n’est pas un combat d’homme, ce n’est pas la force, ce ne sont pas les discussions, il s’agit de l’enlèvement, il s’agit de nous mettre au service du Seigneur. Est-ce que tu veux être le temple de Dieu ? C’est de cela dont il est question, car l’appel porte sur quelque chose de particulier. L’appel porte sur le temple de Dieu, le Seigneur prépare son temple aujourd’hui. Le Seigneur prépare son temple parce qu’il doit revenir dans les nations, il doit venir régner dans les nations, il doit venir encore proclamer sa parole, il doit rétablir la vérité, il doit rétablir sa puissance, son autorité sur l’église. Alléluia ! C’est de cela qu’il s’agit frère. Donc est-ce que nous voulons être le temple de Dieu ? C’est la question. Ce n’est pas d’un serviteur de Dieu qu’il est question. Le message s’accomplit en toi et moi. C’est de ça qu’il s’agit, frères. Le message doit être accompli en toi, il faut que tu sois prêt comme un temple disposé, comme Jésus qui s’est levé à 30 ans, comme un homme responsable, comme un homme de mission qui s’est levé, qui est allé dans les eaux du baptême pour dire : Seigneur, je suis prêt pour la mission à laquelle tu m’as appelé. Alléluia ! C’est comme ça que c’est écrit dans les prophéties : je suis venu ô Dieu pour faire ta volonté. Amen ! C’est écrit comme cela dans Hébreux. Il est venu pour faire la volonté de Dieu, il est venu pour se prêter, pour se donner, pour se livrer parce que dans les cieux, quand s’est posé le problème de la rédemption, la bible dit que ça pleurait.

Il n’y avait personne pour faire ce travail. C’est lui qui s’est levé et a dit : moi je vais le faire. Me voici envoie moi, je vais être un temple. Alléluia ! C’est de ça qu’il s’agit aujourd’hui. Frères, réfléchissons, réfléchissons ! Aujourd’hui dans l’église, dans le monde entier, qui peut relever le visage de Jésus, à part nous les frères du message qui avons reçu la lumière, la vérité d’aujourd’hui. Qui est-ce qui peut le faire ? Qui peut se livrer au Seigneur comme un temple, comme un instrument pour que Dieu accomplisse sa volonté ? Qui peut le faire ? Les catholiques ? Ou bien les nombreuses dénominations qu’on voit ? Qui peut le faire ? Qui peut se lever comme un homme aujourd’hui pour dire : Me voici Seigneur, prend moi, je veux être ton temple ? Amen ! C’est de ça qu’il s’agit. Mais les gens sont dans les faux débats : ah un tel a dit ça et ce n’est pas vrai. Regarde dans telle brochure, voilà ce que le prophète a dit. Ce sont de faux débats. Ça n’a rien à voir. Frères, laissez-moi vous le dire : on n’a même pas besoin de connaître tout le message pour réaliser ce dont on parle là. Pour se donner au Seigneur comme un temple est-ce que tu as besoin de connaître tout le message ? Tous les enseignements ? Ce n’est pas nécessaire. Il faut connaître seulement le but. Pourquoi le Seigneur nous a t ’il été envoyé ? Le but suffit. Les autres choses, les doctrines, les grandes révélations, mes frères, ce n’est pas de cela que Jésus a besoin. La connaissance bourre l’esprit pour rien. Oui frères, ça bourre l’esprit pour rien. Et beaucoup ont l’esprit bourré.

Jean Baptiste est venu, il a dit aux gens : il y a quelqu’un qui vient après moi et quand il va venir, suivez-le. Il vous baptisera du Saint-Esprit. C’est de ça qu’il s’agit. Dieu n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme. Dieu a son temple qu’il est en train de préparer aujourd’hui avec une onction, avec le message et avec des serviteurs qui peuvent apporter la lumière pour encourager le peuple de Dieu. Ces serviteurs sont des vases de réserve. Nous sommes dans Matthieu chapitre 25. Il y a eu un cri de réveil et quand les vierges se sont réveillées, elles ont pris de l’huile dans des vases. Au sujet des vases, c’est Paul qui a dit à Timothée : Dans la maison du Seigneur, il y a beaucoup de vases ; il y a des vases en pierre, il y en a en bois, il y en a en argent, il y en a en or, mais celui qui se sanctifie sera un vase d’honneur. Vous voulez être des vases d’honneur, des vases qui ont été éprouvés, des vases faits avec de l’or. Ce vase c’est le temple de Dieu. C’est le temple de Dieu.

Aujourd’hui, il s’agit pour nous d’être des temples du Saint-Esprit, des temples de Jésus-Christ. Et donc par rapport à Matthieu chapitre 25, là aussi, les vases ce sont les serviteurs de Dieu. Ce sont des gens qui ont de l’huile. Ils ont l’huile de réserve. C’est une onction renouvelée, c’est la révélation. Quand tu les écoutes, ta vision est d’avantage éclairée et tu comprends mieux les choses. Ce sont des vases de réserve. Pourquoi est-ce qu’ils ont été mis en réserve ? Ils ont été mis en réserve pour l’évolution de l’œuvre car celui qui se réveille aujourd’hui doit être à nouveau enseigné. Il faut qu’il soit éclairé pour qu’il voit le chemin et puisse avancer. Nous avons besoin d’écouter encore des serviteurs de Dieu, des vases de réserve qui ont encore de la parole, qui ont encore de la lumière à apporter au peuple de Dieu en vue de sa marche. Amen ! Que Dieu soit béni.

Ainsi, dans Matthieu 25, les vases de réserve et l’huile de réserve sont des serviteurs de Dieu qui ont été à nouveau oints par le Seigneur. Ce n’est ni William Branham, ni Ewald Franck. La marche a commencé avec le message de frère Branham au temps du Soir. Et quand Dieu a repris le frère Branham, son ministère a continué avec le frère frank parce que l’un a emmagasiné la nourriture et l’autre l’a distribuée. C’est le même ministère. Donc frère Franck et le frère Branham ont travaillé dans le même ministère. Ce ne sont pas des ministères séparés, ils sont liés. C’est pour cette raison que Dieu a permis que les deux se connaissent. Amen ! Mais il s’est passé une chose. Il y a eu une chute pendant la marche et la chute, c’est le verset 5 de Matthieu 25 : Le sommeil et l’assoupissement. Il faut mettre cela en rapport avec Apocalypse chapitre 3, à partir du verset 14. Ce que Jésus a reproché à Laodicée, c’est le sommeil et l’assoupissement parce que la tiédeur provient du sommeil et de l’assoupissement. La paresse vient de là, la pauvreté vient de là. Et c’est qu’on a lu dans Proverbe chapitre 24 verset 30. On a parlé d’un champ, un champ qui a été abandonné où on voit les ronces, les mauvaises herbes qui poussent : ce n’est pas entretenu. Celui qui a vu cela dit qu’il en a tiré instructions. Voici un champ qui est abandonné. Dans un champ pareil, il n’y a pas la nourriture. Il a dit : un peu de sommeil, un peu d’assoupissement et la pauvreté va te surprendre. C’est ce qui est arrivé à Laodicée. Laodicée est tombée dans le sommeil, dans l’assoupissement et cela a engendré la paresse et la négligence. On néglige la vie intérieure alors que tout le travail se passe dans notre vie intérieure. C’est notre vie intérieure qui est le temple de Dieu. C’est ça que Dieu prépare : notre vie intérieure, notre personne spirituelle. C’est notre homme intérieur que Dieu prépare. Mais il est tombé dans le sommeil, il est tombé dans l’assoupissement, dans la tiédeur et la pauvreté nous a surpris. Frères nous sommes pauvres. Il faut le reconnaître. Il faut qu’on arrête d’être trop orgueilleux. Quand tu vois ton état, il faut le reconnaître. Qu’est-ce que ça fait de reconnaître son état ? Est-ce que ça dérange de reconnaître son état ? Si tu es pauvre, il faut reconnaître que tu es pauvre. Si spirituellement ça ne va pas, il faut le reconnaître. La vie chrétienne ce n’est pas beaucoup de discours. Quand le Seigneur s’est révélé à moi, par rapport au cri de minuit, Il a commencé par agir dans ma vie intérieure. Je l’ai souvent dit, j’avais des visions sur ma propre vie et je me voyais sale, pourtant je prêchais la parole de Dieu. Je me voyais misérable. Je me voyais nu dans les songes, je me voyais nu dans les visions. J’avais des problèmes. Je voyais ma maison désordonnée. Moi j’ai eu tous ces genres de songes ; mon champ rempli de mauvaises herbes et de beaucoup de choses. Dieu parle frères. Alors quand Dieu te montre ces choses, il faut comprendre par là que ça ne va pas. Amen ! C’est comme ça.

Quand je parle de sommeil et d’assoupissement, ce n’est pas une invention, c’est dans les visions et les songes que j’ai vu ces choses. C’est ainsi que Dieu a utilisé les songes et les visions pour m’expliquer les prophéties bibliques. C’est comme ça que Dieu m’a expliqué comment est l’état de celui qui dort ou bien celui qui est assoupi. La bible en parle, mais moi, j’ai vécu cela dans les songes et les visions. Et quand j’ai compris, c’est là que l’Esprit m’a dit qu’il en était ainsi pour toute l’église. Vous êtes dans le sommeil et l’assoupissement, l’église dort. C’est pour cela qu’il y a des querelles et des inimitiés entre les pasteurs. C’est pour cela qu’il n’y a pas de puissance. Tous les frères du message vont tout le temps dans les hôpitaux et consomment des médicaments ; ce qui n’est pas interdit, mais et pourtant le prophète est venu avec la guérison divine. Il n’y a rien frères, nous sommes misérables. C’est la vérité. Pourquoi ? Parce qu’on a manqué le but et jusqu’à aujourd’hui il y en a qui n’ont pas encore compris qu’ils sont assoupis et endormis. Il y en a qui n’ont pas encore l’esprit ouvert pour comprendre cela.

Ils sont tout le temps dans les débats, les discussions mais ce n’est pas de ça qu’il s’agit, frères. Matthieu 25 est clair : Les vierges ont pris des lampes, elles sont allées à la rencontre de l’époux. On est tous d’accord que c’est le ministère de frère Branham qui a mis les vierges en marche. On est tous d’accord que le message est la lumière du soir, c’est la parole prophétique. La lampe, c’est la parole prophétique. C’est ce que notre frère Diakiésé a dit tout à l’heure. Les lampes que les vierges tiennent, c’est la parole prophétique. C’est elle qui éclaire. Au début quand elles l’ont prise, elles ont été éclairées et elles ont marché. Puis une chute a eu lieu : Elles sont tombées dans le sommeil et l’assoupissement. Pourquoi ? Parce que l’époux tardait à venir. Au départ, on a pensé que l’enlèvement allait se passer assez rapidement. Au début les églises étaient un peu chaudes parce qu’on pensait que le Seigneur allait venir assez rapidement. Et puis, il a tardé et l’église s’est refroidie. Les gens ont commencé à se fatiguer et ont voulu s’établir. C’est alors que le diable est monté sur nous. C’est cette partie de la marche de Laodicée concernant le sommeil et l’assoupissement que Jésus a vue et c’est ce point qu’il a reproché à Laodicée. C’est cette même situation que le prophète William Branham a décrite, quand il a vue en vision que l’église marchait bien, les jeunes filles marchaient bien. Puis soudain, elles sont tombées. Elles se sont ensuite relevées et se sont mises de nouveau en marche. Vous vous imaginez si aujourd’hui le frère Branham revenait et voyait ce qui se passe dans le message ? S’il voyait comment les gens le vénèrent ? S’il voyait ses photos affichées dans les églises, mais il pleurerait.

Il a raconté cela plusieurs fois dans des brochures. Il a vu l’église et quand il l’a vue au moment où elle est tombée, il était misérable, il avait honte, il était confus. Mais c’est ce que nous vivons aujourd’hui ! L’église est misérable. Si frère Branham voyait que des gens écrivent dans leur dos : William Branham, notre Dieu créateur, il se suiciderait.

Mais c’est ce qu’on voit frères. Vous voyez ? L’église a des problèmes. Le cri de minuit est un cri de réveil. Qu’est-ce que ça veut dire ? Je dois le préciser parce que les gens confondent le cri de minuit et le ministère de l’épouse. Il y en a qui disent : mais si c’est le réveil on ne voit pas les miracles, on ne voit pas les grands prodiges, on ne voit pas tout ça et puis vous dites que c’est le réveil ? Mais le cri de minuit n’est pas le ministère de l’épouse, le cri de minuit n’est pas un réveil de miracle. Le cri de minuit, c’est une prise de conscience, c’est un réveil de repentance, c’est un réveil qui nous remet dans la marche, dans la marche de la préparation parce que tant qu’on est dans le sommeil et l’assoupissement, on ne se prépare plus. Donc le cri de minuit c’est un cri qui nous réveille, qui nous fait prendre conscience qu’on s’est endormis, qu’on a abandonné le but pour lequel le message a été envoyé et qui nous pousse à nous remettre en marche.

On s’humilie devant le Seigneur, on revient dans la repentance sincère parce que dans Apocalypse chapitre 3, parlant de Laodicée, le Seigneur a dit, aie du zèle et repens-toi. C’est la repentance qui a été recommandée. Pour reprendre la marche, pour sortir de la séduction, Jésus a recommandé la repentance. Il faut te repentir et venir acheter du collyre pour oindre tes yeux afin que tu voies. Amen ! Viens acheter un vêtement pour te revêtir. Donc le cri de minuit, c’est un réveil qui nous permet de nous rhabiller parce qu’on est nu. Cherche à te rhabiller. Celui qui est nu c’est celui qui n’a pas d’œuvre, il n’a pas d’œuvre spirituelle parce que le vêtement blanc, ce sont des œuvres aussi. Notre vêtement, ce sont des œuvres. Donc si tu dors, si tu es tiède, si tu es assoupi, tu n’as pas d’œuvre. Le réveil de minuit, c’est un réveil qui nous remet au travail, qui nous remet dans l’œuvre de Dieu. Alléluia ! Ça nous remet dans la préparation pour qu’on s’habille à nouveau, qu’on puisse à nouveau avoir les yeux ouverts afin de sortir de l’aveuglement spirituel pour revoir le chemin. Si ta lampe ne donne pas beaucoup de lumière, effectivement tu peux ne plus voir ton chemin. Quand tu mets l’huile de réserve, que tu nettoie à nouveau la lampe, alors tu peux bien voir. Alléluia !

Donc frère, comprenons bien le but du message. Dans mon église j’insiste beaucoup là-dessus parce que si tu ne comprends pas le but du message, tu vas continuer à dormir. Mais quand tu as bien compris, tu ne dors plus. Tu ne peux pas dormir parce que tu t’en rends compte. Je reviens sur ce qui s’est passé dans la vision de l’Apocalypse, quand il a été question de la rédemption, c’était difficile. Il n’y avait personne. Les gens ont commencé à pleurer. Amen ! C’est cela aujourd’hui, on est dans ce problème. Qui aujourd’hui va se lever et se livrer à Jésus pour être le temple de Dieu ? Qui va se consacrer à Dieu ? Alléluia ! Qui veut se mettre en complicité avec Dieu pour relever le visage de Jésus ? C’est problématique. Celui qui règle cette question ne peut plus dormir. Est-ce que tu peux dormir, Alors que Jésus a des problèmes pour trouver qui va faire son œuvre ? Moi, sachant cela, je ne peux pas dormir. Si tu es vraiment associé à Jésus, tu ne peux pas dormir. Il y en a qui peuvent dormir mais moi, je ne peux plus dormir. Non. Je ne peux pas dormir parce que c’est un problème. Hier j’ai parlé de notre union avec le Seigneur. J’ai dit ce que Dieu est en train de faire aujourd’hui, c’est de nous amener à comprendre qu’on est responsable.

La responsabilité est très importante. Quand tu éduques ton fils et qu’il grandit, qu’il se mari, il faut lui faire comprendre qu’il est responsable. Tu as une femme, tu as un enfant, tu as ta propre maison, tu es responsable. Ce n’est plus ton père qui va venir dicter la loi dans ta propre maison. Frères, il s’agit de cela. On doit loger Jésus, on doit être à lui comme un temple. Il y a donc complicité entre Jésus et nous. Quand la bible parle de l’épouse et de l’époux, il est question de tout cela. L’épouse doit accepter de recevoir l’époux. Il vient et il faut le recevoir. Alléluia ! C’est un mystère, c’est une union spirituelle et c’est là-dedans que nous sommes, frères. Ainsi, celui qui comprend ces choses ne peut pas dormir. Mais aujourd’hui, les gens dorment et font des histoires parce qu’ils n’ont pas encore compris. Ma prière est que chacun de nous comprenne de quoi il est question. Comme Paul l’a dit : j’aurais voulu que tout le monde soit comme moi. Amen !

J’ai vécu une expérience l’année passée. J’ai expliqué cela dans un document. Je devais aller en Suisse pour prêcher la parole, j’étais en contact avec les frères, puis j’ai un peu traîné, car je me demandais s’il fallait partir ou pas. C’était un combat. Souvent, nous les missionnaires sommes confrontés à ces choses-là. Le diable vient te décourager un peu, te disant que tu peux attendre, tu peux reporter le voyage : c’est la voix de Satan. J’étais dans ce combat, alors que je visitais des frères dans une région de mon pays. Quand je me suis couché, j’ai eu une vision. Dans la vision, je montais dans un bâtiment et alors que je montais, j’ai rencontré une personne âgée, un vieux qui descendait. Quand je l’ai vu, j’ai su qu’il n’était pas un homme normal. Il m’a dit ceci : envoie mon fils Emmanuel en Europe. Je n’ai pas compris. Et dans mon esprit, je voyais un jeune homme qui descendait aussi avec lui. Il a dit : Moi je ne vais pas, mais envoie mon fils Emmanuel en Europe. Alors, je lui ai demandé : Qui est Emmanuel ? Il a répondu sur un ton grave : Emmanuel, c’est moi, et son aspect avait changé. Alors, mon esprit s’est ouvert et j’ai compris. Qui est Emmanuel ? C’est Dieu avec nous – Jésus-Christ, que nous portons. Amen ! Si tu te lèves pour aller prêcher quelque part, normalement tu es parti avec Dieu. C’est comme si tu as transporté Jésus là-bas. Et quand tu vas aller, ceux qui vont te recevoir vont recevoir Jésus. C’est pour cela que Jésus a dit : celui qui vous reçoit me reçoit.

J’ai compris beaucoup de choses. Je ne veux pas aller dans les détails, mais j’ai compris beaucoup de chose parlant de la question du fils mâle. Amen !

Ainsi aujourd’hui, nous portons le Seigneur en tant que des temples, mais l’écriture qu’on a lue dans Malachie chapitre 3 est une écriture particulière. Quand l’écriture dit, alors le Seigneur entrera soudainement dans son temple, ce n’est pas le baptême du Saint-Esprit. Je voudrais faire cette mise au point. Nous avons déjà l’Esprit de Dieu en nous. Amen ! Mais il s’agit ici de quelque chose de prophétique qui doit s’accomplir. C’est une habitation corporelle du Seigneur qui doit s’opérer dans l’épouse pour une œuvre. Amen ! C’est pour ça que le message est venu. Il faut qu’on comprenne très bien. C’est quelque chose de particulier, c’est un évènement important et quand ça va se produire, alors on va entrer dans le processus de la chute de Satan. Le processus qui va conduire à la chute du diable dans l’église et dans les nations. Ça va commencer là. Avant que le Seigneur ne vienne à Jérusalem en Israël, Satan était vraiment le roi parce qu’il n’y avait pas d’autorité spirituelle dans le monde pour l’affronter. Mais quand Jésus est venu en Israël, Dieu manifesté dans un homme, au milieu des hommes, cela a marqué la chute de Satan. Il a été dépossédé et le combat est fini à la croix. Amen ! C’est de cela qu’il s’agit et la chose va se répéter quand le Seigneur va entrer dans son temple que nous sommes. Cela va marquer un nouveau développement dans la chute des ténèbres, dans la chute de Satan, dans la chute de Babylone parce que le diable aura à ce moment, en face de lui, beaucoup de Jésus-Christ. Alléluia ! Même si c’est trois frères, c’est beaucoup de Jésus. Amen ! Que Dieu soit béni.

Nous sommes dans un grand combat, nous sommes dans une œuvre particulière et il faut que nos esprits s’ouvrent là-dessus. Ne tournons pas en rond, sortons des faux débats, sortons des fausses affaires qui ont été créés dans le message. Dieu ne nous a pas appelés à cela. Il y a une vision, il y a un but qui est là, il faut qu’on regarde à ce but et qu’on évolue par rapport à cela. Que Dieu vous bénisse et que sa grâce et sa paix soient sur nous. Je pense que j’ai parlé comme j’ai pu. Pour le reste, Dieu va ouvrir l’intelligence de celui qui ne comprend pas. Que Dieu nous bénisse !