Publication: 31 mars 2020
Temps de lecture: ~ 14 minutes
Auteur: Parfait M'bra
Download
COVID-19 ou la mort dans les nations
Exhortation de Mars 2020

Coronavirus-COVID-19.jpg

Mes bien-aimés frères et sœurs, que la grâce et la paix de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ soient avec vous dans Son précieux nom qu’Il nous a donné. Nous rendons grâce à Dieu pour tout ce qu’Il fait pour nous. Je vous salue par cette Parole de Genèse chapitre 2 :

L'Éternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder. L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. (Genèse 2 : 16-17) 

Comme nous le savons, et comme on peut le lire, le Seigneur avait mis en garde notre père Adam contre la mort. Ce qu’il faut déjà retenir ici est que la mort n’a jamais été dans la volonté de Dieu, car Dieu avait créé l’homme pour vivre éternellement. En effet, si Dieu voulait qu’Adam meurt, Il ne l’aurait pas prévenu contre la mort. Et la mort n’est pas apparue seule, mais elle est la conséquence d’un acte posé par Adam – acte que Dieu lui avait défendu de poser : Adam ne devait pas manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Et l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui était dans le Jardin et qui pouvait donner la mort à Adam s’appelle Satan – le serpent ancien ; (Apocalypse 12 :9) Et son fruit qu’il porte, auquel Adam ne devait pas toucher ni manger, c’est la désobéissance

Si Lucifer qui était auprès de Dieu est tombé en disgrâce, c’est parce qu’il avait mal apprécié la connaissance du bien et du mal qui était en lui, au point que son cœur a voulu s’élever au-dessus de Dieu. Il n’était pas comme Adam, qui n’avait que la connaissance du bien. C’est donc lui qui pouvait enseigner Adam à faire le mal. C’est pour cela que Dieu ne voulait pas qu’Adam parle avec lui. Car la bible nous apprend dans Ézéchiel 28 que Satan était en Éden :

Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, De sardoine, de topaze, de diamant, De chrysolithe, d'onyx, de jaspe, De saphir, d'escarboucle, d'émeraude, et d’or ; Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, Préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t'avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; Tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, Depuis le jour où tu fus créé Jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi. (Ezéchiel 28 :13-15)

Quand Adam a écouté le diable par Ève, il est entré dans la mort. La connaissance du bien et du mal a tué l’humanité entière, car il n’appartenait pas à Satan d’enseigner la connaissance du bien et du mal à l’homme. Donc il est important de comprendre que la mort n’est pas la volonté de Dieu, à l’origine. Cependant la mort a régné sur l’humanité à cause du péché et de la désobéissance. Dans notre génération, la mort est très présente dans l’humanité parce qu’elle s’est complètement mariée au diable par le péché. Or qui parle du règne de Satan, doit aussi parler du règne de la mort et de la malédiction. Nous ne devons pas oublier qu’un premier monde avait existé au temps de Noé et que ce monde fut détruit à cause du péché.

L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Et l'Éternel dit : J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel. (Genèse 6 :5-8)

Mes chers frères et sœurs, quand Dieu peut regretter d’avoir créé les hommes et voir son cœur affligé à cause de leurs péchés, cela veut dire que les hommes sont allés très loin dans le mal. Puisque l’humanité était allée si loin dans le mal, la mort ne pouvait qu’établir son règne : c’est cela qui provoqua la destruction du monde par le déluge. Toutefois, Noé trouva grâce aux yeux de Dieu, avec sa famille. L’apôtre Pierre nous rappelle dans sa seconde épitre que les moqueurs qui sont dans le monde veulent ignorer cette réalité.

Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau, et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. (2 Pierre 3 : 5-7)

Les moqueurs peuvent ignorer ce qui s’est passé au temps de Noé, mais pas nous les croyants qui attendons l’enlèvement et qui vivons dans les derniers moments de l’histoire de l’humanité. Dans notre génération, la mort sera encore plus présente parce qu’elle a reçu le pouvoir de détruire les hommes. Et ce pouvoir lui a été donné par Dieu parce que l’humanité entière s’est mariée à la mort par le péché. Or le salaire du péché, c’est la MORT. (Romains 6 :23) C’est dans le quatrième sceau que les prophéties nous parlent de la mort dans notre génération :

Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. (Apocalypse 6 :7-8)

On peut remarquer que la Mort a reçu le pouvoir de détruire les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité (il s’agit ici de la mort provoquée par les épidémies, les pandémies, les catastrophes naturelles etc.) et par les bêtes sauvages de la terre. La mort règne déjà par toutes ces calamités, et nous pouvons le constater. Notre génération a connu deux grandes guerres mondiales qui ont fait des millions de morts. Nous avons déjà connu de grandes pandémies de grippe dans notre génération, notamment la grippe espagnol (1918-1920) qui est apparue aux USA et qui a parcouru la terre. Cette pandémie a fait entre 40 et 100 millions de morts et a contaminée environ 33% de la population mondiale qui était de 1,80 Milliards, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Il y a eu d’autres pandémies qui ont fait assez de morts et dont je ne voudrais pas parler ici. Mais pourquoi parle-t-on tant du COVID 19 ? Pourquoi tant de psychose au plan mondial ? C’est tout simplement parce que dans notre génération, le monde s’est développé avec Internet. Tout ce qui se passe dans le monde est versé sur Internet à travers les réseaux sociaux et Youtube. Les journalistes professionnels font leur travail, mais aussi n’importe qui fait son travail. Celui qui est inspiré peut donner n’importe quelle information sur la plate-forme mondiale, de quoi troubler les esprits et faire peur. Maintenant les hommes communiquent beaucoup entre eux. L’autre raison est que la maladie se répand rapidement et presque tous les pays sont touchés, surtout l’Afrique qui jusque-là n’avait pas connu de grandes pandémies. C’est la première fois dans l’histoire des jeunes états africains qu’on parle d’une telle pandémie et de confinement des populations. Tout cela fait peur, mais c’est ce qui doit arriver dans l’humanité. Le COVID-19 est la crise sanitaire la plus grave depuis environ un siècle. Le monde entier est confiné et tout tourne au ralenti. Tout s’est arrêté brusquement.

Cette crise mondiale fait partie de l’accomplissement du quatrième sceau, le cavalier appelé la Mort, chevauchant dans le monde avec le séjour des morts qui l’accompagne. Ce sont eux qui provoquent les graves crises qui ont pour finalité de conduire les hommes à la mort. Mais que cherche Satan ? Quel objectif poursuit-il en provoquant les pandémies, les guerres et les catastrophes naturelles dans l’humanité ? Pour comprendre les motivations de l’ennemi, on peut regarder dans d’autres prophéties d’Apocalypse. Dans le chapitre 12, on peut voir l’accomplissement d’une prophétie très importante : la naissance du fils de l’Église.

Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. (Apocalypse 12 :1-5)

Les choses ne se répètent-t-elles pas ? Que voyons-nous dans cette vision qui s’accomplit en même temps que le récit du quatrième sceau ? Nous pouvons voir Satan, le dragon, incarné dans les nations babyloniennes (Apocalypse 17), debout devant la femme-Église, enceinte et dans les douleurs de l’enfantement. Que va-t-elle enfanter ? Elle va enfanter le caractère de Jésus-Christ dans un groupe de croyants, dans les nations – ce que le diable ne veut pas voir. Depuis que le Message du temps de la fin a été libéré dans les nations, le diable surveille de très près l’Église qui a reçu cette semence parce qu’il sait que ça va produire un fruit. Si jamais une postérité de Christ réussit à émerger dans les nations avec Son caractère et Son autorité, le diable aura échoué pour toujours. Même s’il sait qu’il ne peut pas triompher de Dieu, il se console du triomphe qu’il peut avoir sur les saints.

Mes bien-aimés, le fils de la femme-Église est le libérateur des nations. Ce que nous avons constaté dans l’histoire de la bible, c’est que dans le plan de Dieu, Il fait toujours naître un libérateur, au moment où son peuple n’a plus de force vis-à-vis de la destruction de l’ennemi. Les hébreux étaient dans l’esclavage en Égypte et ils criaient à Dieu pour leur délivrance. Satan, sachant que Dieu allait susciter un libérateur à ce moment-là, inspira le pharaon pour commencer à tuer les enfants hébreux qui naîtraient garçon. « Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple :

Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. » (Exode 1 :22)

La même chose se répéta à la naissance de Jésus. Hérode ordonna que tous les enfants qui sont nés dans la même période où il avait appris la naissance de Jésus soient tués. Mais l’ange du Seigneur demanda à Joseph de cacher l’enfant en allant avec lui en Égypte. (Matthieu 2 :14-15)

Alors Hérode, voyant qu'il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire, selon la date dont il s'était soigneusement enquis auprès des mages. Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète : On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations : Rachel pleure ses enfants, Et n'a pas voulu être consolée, Parce qu'ils ne sont plus. (Matthieu 2 :16-18)

Plusieurs enfants qui avaient eu le malheur de naître dans la même période que Jésus sont morts parce que le diable voulait tuer l’enfant Jésus, le libérateur de l’humanité pour troubler le plan de Dieu. En Égypte, Moïse avait été sauvé des eaux, de la gueule des crocodiles et s’est retrouvé en train d’être élevé par la fille même de pharaon. Aujourd’hui, c’est ce que nous pouvons constater : La Mort est montée sur ses chevaux pour barrer la route au plan de Dieu, en envoyant des virus en mission dans le monde. L’objectif est de tuer les populations mondiales en masse, dans l’espérance d’empêcher la naissance du fils de la femme-Église, le libérateur des nations. Nous devons savoir que les guerres, les pandémies, et les catastrophes naturelles sont des instruments dans la main de Satan pour détruire les hommes en grand nombre et empêcher la propagation de la Parole de Dieu. Le COVID-19 est dirigé contre le peuple de Dieu. Ce n’est pas une crise sanitaire anodine. C’est une armée de démons sur la planète. Nous sommes dans l’accomplissement du quatrième sceau. Un démon a été envoyé avec une armée pour troubler le monde et conduire plusieurs à la mort. Le peuple de Dieu qui est éclairé doit se lever pour détruire les œuvres du diable. Certes, le diable a reçu le pouvoir de tuer les hommes, mais ce n’est pas la volonté de Dieu. La mort frappe comme un jugement, mais les saints peuvent s’opposer à ses œuvres.

Dans le livre d’Esther nous est relaté un plan diabolique de Satan contre les hébreux dans le royaume d’Assuérus :

Les lettres furent envoyées par les courriers dans toutes les provinces du roi, pour qu'on détruisît, qu'on tuât et qu'on fît périr tous les Juifs, jeunes et vieux, petits-enfants et femmes, en un seul jour, le treizième du douzième mois, qui est le mois d'Adar, et pour que leurs biens fussent livrés au pillage. Ces lettres renfermaient une copie de l'édit qui devait être publié dans chaque province, et invitaient tous les peuples à se tenir prêts pour ce jour-là. Les courriers partirent en toute hâte, d'après l'ordre du roi. L'édit fut aussi publié dans Suse, la capitale ; et tandis que le roi et Haman étaient à boire, la ville de Suse était dans la consternation. » (Esther 3 : 13-15)

Mes bien-aimés, voyez vous-mêmes ! n’est-ce pas là, un décret d’extermination ? C’était un plan, un programme de destruction du peuple hébreu. Quand on regarde dans l’histoire, on verra que les nazis eurent exactement le même comportement qu’Haman, vis-à-vis des hébreux pendant la deuxième guerre mondiale. C’est ce qui provoqua le massacre de millions de juifs. Le diable peut programmer de détruire les hommes, y compris le peuple de Dieu par des guerres, des pandémies et des catastrophes naturelles. On retrouve tout cela dans les épreuves qui sont survenues sur Job. Il y a eu des attaques de Satan contre ses biens matériels. Actuellement l’économie mondiale tourne au ralenti. Beaucoup vont perdre leur travail si les gouvernements ne font rien pour équilibrer les choses. Après, ce fut les enfants de Job qui furent tués. C’est le drame que plusieurs familles de la terre vivent en ce moment. Elles pleurent des êtres chers qui sont morts de la maladie. Des familles entières ont été décimées. Dieu ne gagne rien dans tout cela – l’Église non plus, mais c’est la mort qui se réjouit d’emporter plusieurs dans les ténèbres de la perdition.

Mes bien-aimés frères et sœurs, il n’y a pas que l’esprit de mort sur la terre en ce moment. Mais le peuple saint de Dieu est encore présent sur la terre. La Parole de Dieu est encore présente sur la terre, de même que l’Esprit saint. L’Église n’est pas encore enlevée de la terre, parce qu’elle n’a pas encore fini sa Mission. Par conséquent, tout ce qui se passe en ce moment et qui nous met dans une situation inconfortable, alors que notre But n’est pas encore atteint fait partie du plan de l’ennemi. En effet, Christ nous a envoyé un Message qui poursuit un objectif qui est sur le point d’être atteint. C’est cet objectif qui doit nous mobiliser dans la prière et la communion avec Dieu. C’est notre rôle d’assurer la sécurité dans le monde jusqu’à ce que nous ayons fini de travailler. Le jour où vous verrez que tout le monde entier s’est ligué contre l’Église, ça sera le signe que nous sommes à la fin – car nous aurons accompli parfaitement la volonté de Dieu. Pour l’heure, c’est Satan qui trouble les nations avec les guerres, les pandémies, les génocides, les rebellions, les famines et toutes les calamités semblables.

La bible dit que toutes choses concourent aux biens de ceux qui aiment Dieu et qui sont appelés selon son dessein bienveillant. La situation présente devrait nous conduire dans la méditation. J’attire notre attention sur la rapidité avec laquelle les choses se sont passées pour que le monde se retrouve dans un confinement presque total. Plusieurs projets sont tombés à l’eau. Des contrats d’affaire annulés, ainsi que de grands événements mondiaux. Des manifestations religieuses aussi ont été annulées. Je reste convaincu que l’humanité ne pourra pas mesurer les graves conséquences de cette crise sanitaire, telles que vécues par les uns et les autres, individuellement ou collectivement.

Que se passera-t-il alors le jour de l’enlèvement ? Que deviendra le monde lorsque Dieu Lui-même va entamer son temps de jugement contre les peuples de la terre ; Ce qui est décrit dans Apocalypse 6,8 et 9 ? Que feront les hommes ? Mes chers frères et sœurs, nous ne sommes pas des ignorants, parce que nous savons très bien ce qui se passe. Puissions-nous rester dans un esprit de prière et de communion avec Dieu dans ces temps de confinement. Que la grâce et la paix du Seigneur soient avec nous tous. Restons solidaires dans la prière.

En Christ notre Seigneur

M’BRA Parfait

Missionnaire