Publication: 18 janvier 2019
Temps de lecture: ~ 29 minutes
Auteur: Parfait M'bra

Aux Jours du Saint-Esprit

SHALOM ! Ce mot je l’ai encore mieux apprécié ici au Congo. Généralement à Abidjan on est habitué à dire : « frère, que Dieu te bénisse ! ». Ici, j’entends beaucoup SHALOM ! Amen ! [L’Assemblée répond : amen ! Rédaction]. C’est un vrai mot. C’est un mot qui vient de Dieu. Que Le Nom du Seigneur soit béni !

Nous sommes vraiment encore heureux cet après-midi de nous retrouver dans la présence du Seigneur pour écouter Sa Parole, parce que ce qui fait la vie du croyant, c’est la Parole de Dieu. J’aime dire que c’est la Parole de Dieu qui nous a donné de l’importance. Sinon, la Bible dit que l’homme n’est rien. L’homme, il est comme de l’herbe. Il se lève un matin, il sèche par la suite et puis il meure. Mais ce qui a donné à l’homme de la valeur, c’est la Parole de Dieu qui lui est parvenue. C’est pour ça que la Bible dit que la Parole de Dieu demeure éternellement.

Dieu, Lui, ne change pas. Sa Parole a de l’importance parce que la Parole de Dieu, c’est Dieu Lui-même. Donc celui qui a reçu la Parole de Dieu reçoit de la valeur devant Dieu. C’est pour cette raison que, sur la terre, ceux qu’on appelle chrétiens, c’est-à-dire ceux qui ont été régénérés par la Parole Dieu, aux yeux de Dieu, sont importants. Ils sont précieux parce qu’en eux se trouve la Parole.

La Bible dit aussi que ce n’est pas la peine d’écouter la Parole Dieu et de ne pas la mettre en pratique. Parce que si on écoute, si on reçoit toutes les vérités bibliques et qu’on ne les applique pas à notre vie, Ses Paroles ne sont pas en nous. Et alors elles ne peuvent pas avoir de la valeur pour vous. C’est pour ça qu’il est bien frères qu’on n’écoute pas seulement la Parole de Dieu mais qu’on puisse la mettre aussi en pratique.

Dieu a pesé le fils de Nebucadnetsar. Vous connaissez tous cette Parole, cette prophétie qui dit : « Tu as été pesé mais tu as été trouvé léger dans la balance de Dieu. »

Celui en qui est la Parole de Dieu est lourd dans la balance de Dieu. Quand Dieu le pèse il est lourd parce qu’en lui se trouve établie l’Écriture. Mais celui qui n’a pas l’Ecriture en lui, c’est-à-dire qui ne pratique pas la Parole de Dieu, est léger quand Dieu le pèse dans Sa balance. Alors le feu peut l’emporter.

Mais pour celui qui est lourd dans la Parole, le feu viendra mais il ne sera pas consumé. L’enfer va le refuser mais le Ciel va le prendre. Alléluia ! [L’Assemblée répond : Amen ! Réd.]. Parce que la Parole de Dieu vient du Ciel. L’Esprit aussi vient du Ciel. Que Dieu nous bénisse !

Nous sommes à l’heure de la Parole de Dieu. Nous sommes à l’heure de l’accomplissement des prophéties bibliques. C’est pour cette raison frères, que les promesses de Dieu ont pour nous une importance particulière dans les temps où nous sommes. Nous sommes un peuple promis. Donc ce qui est important pour nous, ce sont les promesses de l’heure et leur accomplissement.

Dans les temps où nous sommes, plusieurs prophéties parlent de nous dans la Bible, de notre génération, de nous en tant qu’élus, de nous en tant que Corps de Christ, de nous en tant qu’Épouse de Christ, de nous en tant que soldats de Jésus-Christ. La Bible parle de nous. Les prophéties parlent de nous. Elles nous concernent et nous devons aller vers leur accomplissement. Alléluia ! [Amen ! Réd.].

C’est très important frères et sœurs. Souvenez-vous, frères, de ce que je vous ai dit ici. C’est le message particulier que je vous apporte ici à Pointe Noire parce que vendredi [le 21 Avril 2006 .Réd] je m’en vais. Le vendredi tôt le matin je m’en vais et c’est peut-être le dernier culte que j’aurai avec vous ici.

Alors retenez ce message qui est très important. Préparez la guerre ! Préparez l’avenir, pour chacun d’entre vous, ayant à l’esprit que vous êtes de vaillants soldats, des guerriers. Ayez aussi à l’esprit que nous sommes dans un temps où on doit changer de mentalité. Alléluia ! [Amen ! Réd.].

On doit changer de mentalité spirituelle. Nous avons fini avec le désert. C’est notre marche frères. Le temps dans lequel nous sommes maintenant est le même que le temps où les frères israélites sont arrivés au Jourdain. Ils s’apprêtaient à entrer dans la Terre promise. Le temps du désert était fini. Nous aussi nous entrons dans la Terre promise mais les réalités ne sont pas les mêmes.

Dans le désert frères, comme je l’ai déjà dit, il n’y a rien. Il n’y a que du sable. Il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de nourriture. Aussi, Dieu s’est occupé d’eux de manière particulière. La manne est tombée du ciel pour eux. Amen ! Ils veulent manger ? la manne tombe du ciel. Ils veulent de la viande ? ça tombe du ciel. Ils veulent de l’eau ? le Rocher est là. Quand Moïse frappe, l’eau sort. Paul nous dit que ce Rocher auquel ils buvaient c’était Le Christ. [1corinth.10 :4 Réd.] Amen !

Mais en Canaan frères, là-bas la manne ne tombe pas. Il n’y a pas non plus un rocher qui donne de l’eau. L’eau y est déjà. Il y a déjà de la nourriture. Il y a des raisins, des fruits qu’ils peuvent cueillir pour manger. Ils peuvent boire de l’eau. Il y a le Jourdain. Il y a beaucoup de fleuves là-bas, beaucoup de rivières. La terre est bonne, ils peuvent cultiver pour manger. C’est un pays où coulent le lait et le miel. Mais il s’avère qu’il y a aussi là-bas des Géants, des hommes costauds. Des gens qui occupent le territoire qui revient de droit aux Israélites. Le territoire qui leur a été promis est occupé. Mais Dieu leur dit : « allez-y, je vous donne ce territoire, prenez-le, mais vous devez combattre avant». C’est la volonté de Dieu. Vous ne pouvez rien contre La volonté de Dieu. C’est Dieu qui a décidé. Ce Dieu qui nous a promis quelque chose veut qu’on aille se battre pour l’obtenir. C’est Dieu qui l’a décidé ainsi ! Et nous on doit faire ça ! On doit se battre frères. Le temps est venu où on doit se battre pour prendre possession de notre héritage.

De manière pratique, voici une promesse : la Bible dit « En mon Nom, ils chasseront les démons ». Alors s’il y a un frère parmi vous qui est possédé de démons, qu’est-ce qu’il faut faire ? Il faut les chasser. Amen ! Il faut les chasser ! C’est ce que ça veut dire : entrer en possession de son héritage. Si tu ne peux pas chasser un démon frère, si un démon te tourmente, un démon t’influence et que tu n’arrives pas à le chasser sur la base de ce qui est écrit, ça veut dire que cette promesse n’est pas encore pour toi.

Si tu n’as pas encore le Saint-Esprit qui a été promis, cela veut dire que tu n’as pas encore cette portion de terre. Qu’est-ce qu’il faut faire ? Il faut aller prier, réclamer le Saint-Esprit. Dans Luc 18, Jésus a dit celui qui demande le Saint-Esprit, il le reçoit. C’est une promesse, le Saint-Esprit.

Est-ce que vous l’avez reçu ? C’est le temps frères, d’entrer en possession de ce que Dieu nous a promis par les prières, par le jeûne, par les supplications, par la consécration.

Nous sommes dans un état de démonstration. Alléluia ! [Amen ! Réd.] C’est le temps où la Bible doit être démontrée.

C’est le temps où ce qui est écrit doit prendre corps pour nous. La Bible n’est pas de l’intellectualisme ! La Bible est une vie, la Bible c’est un comportement. La Bible c’est une vie frères ! Les promesses, c’est une vie. Les promesses c’est la vie de Christ, Sa manifestation dans Son Corps. C’est ça la Bible. Ce n’est pas de la théorie, c’est de la pratique. La loi a dit : « ce pays, c’est pour vous. » Les promesses ont dit : « ce pays c’est pour vous. ». Il y a une différence entre ce qui est écrit et son accomplissement. Dieu peut promettre une chose mais pour qu’elle soit accomplie, il faut travailler. Il faut se battre. C’est comme ça que Dieu l’a décidé. Celui qui ne veut pas se battre ne pourra pas entrer dans le pays. Amen !

Si on ne veut pas se battre on ne pourra pas entrer. Il faut se battre en prenant appui sur les prophéties bibliques. C’est mon message essentiel. Et je crois nous avons tous compris Amen ! Notre vie n’est plus la même. Les choses ont changé, les choses ont évolué. Regardez le monde autour de vous. Tout évolue ! C’est pour ça que nous aussi, nous évoluons. On doit évoluer. On doit suivre le mouvement de l’Esprit saint.

Le frère FRANK dit que le temps est venu de prêcher maintenant Matthieu 25 :6.  Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est l’Appel au réveil, l’Appel au réveil ! Le frère invite les prédicateurs à prêcher Matthieu 25 :6. « Voici l’Époux, allez à sa rencontre ! ». Mais dans cette Parole, il y a beaucoup de choses qui doivent se faire. Il y a des détails que chacun doit prendre. Alléluia ! [Amen ! Réd]. Que Le Nom du Seigneur soit béni ! [Amen !]

LES JOURS DU SAINT-ESPRIT

Ce soir, je veux parler un peu du Saint-Esprit. C’est un des sujets que nous connaissons déjà mais on y revient à chaque fois car c’est important. Amen ! Lisez les brochures. Frère Branham a traité du Saint-Esprit en deux ou trois brochures : QU’EST-CE QUE C’EST QUE LE SAINT-ESPRIT, POURQUOI LE SAINT-ESPRIT A ETE DONNE ? Dans plusieurs prédications il fait des déclarations sur le Saint-Esprit. Et, en prêchant sur le Saint-Esprit, il a dit ceci : « j’ai prêché sur plusieurs sujets, mais le sujet dont je parle maintenant est le plus capital dans mon ministère ». Il a parlé du Signe. Il a dit que c’est le sujet le plus capital dans son ministère. Si vous avez toutes les brochures mais que vous manquez ce sujet, c’est comme si vous n’avez pas cru au Message. Donc, c’est un sujet important et je veux en parler ce soir au moment où je me sépare de vous. Alléluia ! [Amen ! Réd.]. Que Le Nom du Seigneur soit béni ! [Amen ! Réd.].

On va lire dans Jean chapitre 7 à partir du verset 37 : « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. 39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »

Le Saint-Esprit n’était pas encore venu parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. Il a été glorifié à la résurrection. Jean 14 verset 18 : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. 19 Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. 21 Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui ».

Nous lisons Ezéchiel 47 …on commence au premier verset : « *Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l’eau sortait sous le seuil de la maison, à l’orient, car la face de la maison était à l’orient ; l’eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l’autel. 2 Il me conduisit par le chemin de la porte septentrionale, et il me fit faire le tour par dehors jusqu’à l’extérieur de la porte orientale. Et voici, l’eau coulait du côté droit. 3 Lorsque l’homme s’avança vers l’orient, il avait dans la main un cordeau, et il mesura mille coudées ; il me fit traverser l’eau, et j’avais de l’eau jusqu’aux chevilles. 4 Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser l’eau, et j’avais de l’eau jusqu’aux genoux. Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser, et j’avais de l’eau jusqu’aux reins. 5 Il mesura encore mille coudées ; c’était un torrent que je ne pouvais traverser, car l’eau était si profonde qu’il fallait y nager ; c’était un torrent qu’on ne pouvait traverser. 6 Il me dit: As-tu vu, fils de l’homme? Et il me ramena au bord du torrent. 7 Quand il m’eut ramené, voici, il y avait sur le bord du torrent beaucoup d’arbres de chaque côté. 8 Il me dit : Cette eau coulera vers le district oriental, descendra dans la plaine, et entrera dans la mer ; lorsqu’elle se sera jetée dans la mer, les eaux de la mer deviendront saines. 9 Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera, et il y aura une grande quantité de poissons ; car là où cette eau arrivera, les eaux deviendront saines, et tout vivra partout où parviendra le torrent ».*

Que Le Nom du Seigneur soit béni ! [Amen !] [Le frère écrit sur le tableau Réd.] Notez : la cheville, la cheville c’est ici en bas, le genou, les reins et puis la plénitude. Alléluia ! [Amen ! Réd.].

Comme je l’ai dit, je voudrais parler des jours du Saint-Esprit. Jésus-Christ de son vivant, alors qu’Il marchait encore avec les frères… dans la chair je veux dire sur la terre, sinon Christ est encore vivant. Il vit toujours. Mais quand Il était dans la chair en Israël, Il a fait une promesse, Il a dit : « Venez aux eaux » et Il dit : « Celui qui croit en Moi, des sources d’eau vive couleront de son sein comme dit l’Écriture ». Il a ajouté cela. Il a dit : « comme dit l’Écriture ». « Celui qui croit en moi, des sources d’eau vive couleront de son sein. ».

L’Écriture dont Il parlait, c’était Ezéchiel 47. Là, dans ce texte, la Bible parle d’un torrent d’eau, un torrent d’eau vive. Le prophète a vu un torrent d’eau vive qui est sorti de l’autel du temple et qui a coulé du temple jusque dans le monde. La Bible dit que ce torrent d’eau vive est le symbole du Saint-Esprit, c’est la représentation du Saint-Esprit. Et Le Seigneur a dit que celui qui croit en Moi, des sources d’eau vive couleront de son sein, de son sein. Cela veut dire que ça va jaillir de l’intérieur. Une source d’eau vive.

Il a aussi dit à Ses disciples : « je ne vous laisserai pas orphelins, mais je serai avec vous jusqu’à la fin du monde. ». Mais Christ est mort, Il est ressuscité, Il est monté au Ciel. La Bible dit qu’à la Pentecôte, alors que les frères priaient à la Chambre Haute, il y a eu un évènement ; un grand vent a soufflé et l’Esprit Saint est tombé sur eux. Ils ont commencé à parler en langues. La Bible nous dit que des langues de feu étaient suspendues sur eux. Ils étaient remplis du Saint-Esprit. Alors ils sont sortis et sont allés témoigner. Jésus a dit qu’avant d’aller témoigner, il faut attendre de recevoir le Saint-Esprit. Alors quand ils l’ont reçu, ils sont allés témoigner.

Frères, le Saint-Esprit est une promesse dans l’Église : c’est la promesse la plus importante dans l’église. La promesse du Saint-Esprit est la plus importante parce que le Saint-Esprit, c’est Dieu Lui-même venant dans le croyant. Le Saint-Esprit, c’est Dieu Lui-même venant habiter dans le croyant.

Dans l’évangile de Luc, il est dit que Le Seigneur est venu sur la terre et n’avait pas de domicile. [Luc 9 :58, Réd.] Il n’avait pas un lieu où dormir, parce que la Bible dit que Dieu ne vit pas dans ce qui est de la main des hommes. Dieu n’est pas dans ce bâtiment où nous sommes.

Mais quand Le Christ est venu, Il est venu pour délivrer les hommes, pour chasser les démons qui avaient occupé la vie des hommes et des femmes. En effet, après la chute frères, les démons sont entrés dans le monde et désormais, en dehors des montagnes, en dehors des forêts, ils vivent dans les hommes. Les hommes sont remplis de démons. Les hommes sont des temples de démons.

Aussi, quand Le Seigneur Jésus-Christ est venu sur la terre, Il avait un objectif : crucifier le péché, prendre le péché des hommes, les délivrer, les affranchir, les libérer et chasser les démons qui habitent les corps des hommes afin que Lui, Dieu, puisse prendre possession des corps des hommes. C’est pour ça qu’Il est venu. C’est pour ça que Paul dit que vous êtes le Corps de Christ. Vous êtes le temple du Saint-Esprit. C’est en vous qu’Il veut vivre. C’est dans l’homme que Dieu veut vivre.

La promesse de l’Esprit Saint est pour le croyant, dans son être intérieur car c’est en nous frères et sœurs, que Dieu veut vivre. C’est en nous frères et sœurs, que Christ veut vivre. Un chrétien est fait pour être habité par le Saint-Esprit. La valeur d’un chrétien c’est la Parole de Dieu, c’est le Saint-Esprit en lui. C’est très important, frères. Et c’est le but du Message. Le Message est venu frères, afin que nous puissions entrer en possession du Saint-Esprit, pas seulement (être) nés de nouveau mais être possédé par Le Seigneur Jésus-Christ.

C’est pour cette raison que celui qui vient à ce Message et n’est pas parvenu à ce stade où il est baptisé du Saint-Esprit, ressent un manque. Il y a un manque en lui. Alors je vous le dis frères, est-ce que vous avez reçu l’Esprit Saint quand vous avez cru ? Paul a posé la question aux disciples de Jean-Baptiste : « est-ce que vous avez reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? ». [Actes 19 : 1-5 Réd.] Ils étaient étonnés. J’espère que vous n’êtes pas étonnés au sujet du Saint-Esprit ? On vous a parlé du Saint-Esprit. Le prophète de l’heure a parlé du Saint-Esprit. Vous savez ce que c’est que Le Saint-Esprit. C’est Dieu Lui-même venant vivre en vous.

Les Jours du Saint-Esprit, ce sont les jours de Dieu dans le Corps de Christ. Les jours du Saint-Esprit, ce sont les jours de Jésus dans le croyant. Alors frères et sœurs, est-ce que vous êtes participants des jours du Saint-Esprit ? Parce qu’aux jours du Saint-Esprit Dieu conduit les hommes. Il vient d’abord habiter dans les hommes, Il les conduit. Amen !

Aux jours du Saint-Esprit, Dieu vit dans les hommes. C’est un mystère. C’est un mystère qu’un corps charnel soit habité dans son intérieur par Le Dieu vivant. C’est un mystère ! C’est un mystère frères ! Est-ce que ce mystère est accompli pour vous ? Est-ce que ce mystère est pour vous ? Est-ce que ce mystère est accompli en nous frères ? C’est important. Posez-vous la question : « Est-ce que ce mystère est accompli dans ma vie ? ».

Le fait que Dieu vive en nous, que le Seigneur Jésus dont la Bible parle vienne élire domicile en nous, en moi… Est-ce que ce mystère est aussi accompli pour vous? Est-ce que ce mystère est accompli pour toi ? C’est un mystère ! Les hommes ne peuvent pas imaginer ces choses. Les hommes ne comprennent pas cela : que Dieu vive dans un homme, que Dieu habite dans un homme. Parce que Jésus est venu, quelqu’un lui a dit je veux Te suivre, Il a dit moi je n’ai pas de domicile. Les renards sont mieux lotis que moi. Les renards ont des tanières pour dormir, mais moi, je n’ai pas de domicile, je n’ai pas un lieu où dormir.

Cependant, Il cherchait un domicile. Jésus cherchait un domicile. Il veut se faire une maison. Alors pour faire cette maison, Il est venu, Il a pris notre place à la croix. Il a été frappé là-bas. Il est mort certainement comme on devait mourir. Il est mort certainement. Il a pris nos impuretés, Il a pris nos péchés pour que nous soyons délivrés, parce que nous étions possédés par des démons. Nous étions habités par des démons.

Regardez ceci frères. Lisez les quatre Évangiles. Regardez comment les démons se manifestent. Lisez l’Ancien Testament, la loi, les Prophètes, vous verrez que les démons ne se manifestaient pas beaucoup. Satan était caché. On ne le voyait pas. Mais quand Jésus est venu en présence sur la terre, les démons ont commencé à agiter les hommes. Les démons ont commencé à agiter les hommes. Avant la venue de Jésus, on ne voyait pas trop d’agitation. Mais quand Il est venu, présent sur la terre, on a commencé à voir que les gens étaient malades, ils étaient possédés. Les sourds sont possédés, les muets sont possédés. Il y avait Légion, un homme qui était habité par des milliers de démons. Des milliers de démons ! pour un individu ! Cent démons, deux cents démons, mille démons ! Lisez !

Oh ! Les hommes étaient dans la servitude, dans l’esclavage, liés par Satan, liés par l’enfer. Et Christ est venu. Quand Il est apparu, ils ont commencé à s’agiter. Il y en a un qui a dit mais Toi Le Fils de Dieu, pourquoi Tu nous troubles avant le temps. Ils avaient peur ! Ils avaient peur d’être délogés, peur d’être chassés de la vie des hommes. Mais celui qui vient à Christ doit être délivré des démons pour être habité par l’Esprit de Jésus.

Tu es un domicile, en tant que corps, tu es un domicile que Jésus-Christ doit habiter. Il a dit : qu’il frappe à la porte ; et à celui qui ouvre Il va entrer. Il a dit encore ceci : « celui qui garde ma Parole, Moi et Mon Père nous viendrons chez lui et nous ferons notre demeure chez lui ». Ce sont les jours du Saint-Esprit. Les jours du Saint-Esprit, c’est la vie de Jésus dans les croyants. C’est ça les jours du Saint-Esprit.

Dans les jours du Saint-Esprit, la Vérité nous vient, parce que la Bible dit que le Saint-Esprit nous conduit dans toute la Vérité. Le monde est un mensonge. C’est le mensonge de Satan. Il n’y a pas la vérité ici. La terre est faite de mensonge, de tromperies, de séductions. Mais aux jours du Saint-Esprit, quand l’Esprit Saint vient, Il vient nous conduire, nous peuple de Dieu, dans toute la vérité.

Alors, celui qui est dans la vérité prend part aux jours du Saint-Esprit. Mais celui qui est dans le mensonge vit avec le Diable, vit avec la tromperie. Il ne connaît pas les jours du Saint-Esprit. Aux jours du Saint-Esprit, Dieu conduit Son peuple. Christ est la Tête, nous sommes Son Corps et Il nous conduit. Aux jours du Saint-Esprit, l’Église est conduite par l’Esprit de Christ en tant que Corps, en tant Tête du Corps. Est-ce que Dieu te conduit ? Amen ?!

Quand tu es conduit, tu peux prendre part aux jours du Saint-Esprit. Quand tu es conduit par le Saint-Esprit, pas par l’esprit de tromperie, pas par un esprit de mensonge, pas par un esprit de séduction, mais par le Saint-Esprit, alors tu prends part aux jours du Saint-Esprit. Frères, nous sommes dans les jours du Saint-Esprit. Aux jours du Saint-Esprit, L’Esprit entre dans l’Église, les ministères se manifestent, les dons se manifestent, la puissance de Dieu est dévoilée.

Aux jours du Saint-Esprit, il y a des résurrections, les malades sont guéris, les démons sont chassés, et la victoire est pour Jésus-Christ. Aux jours du Saint-Esprit, on peut voir Le Seigneur face à face, dans les songes, dans les visions. Et le peuple est visité, frères. Aux jours du Saint-Esprit, la servitude est terminée pour les hommes. Aux jours du Saint-Esprit le péché est vaincu, le monde est vaincu, les démons sont vaincus. Toutes les puissances démoniaques sont vaincues.

Jésus a dit : « En mon Nom vous chasserez les démons ». Alléluia ! [Amen ! Réd.]. Par le Saint-Esprit, en mon Nom vous chasserez les démons. Et vos malades seront guéris. Les jours du Saint-Esprit, sont des jours de guérisons, des jours de miracles, des jours de délivrance, des jours de victoire, des jours de communion intime avec Le Christ qui a élu en vous son domicile, frères.

Aux jours du Saint-Esprit, les hommes deviennent une habitation du Saint-Esprit. Alors est-ce que ce mystère est accompli pour toi. ? Depuis que tu as cru, est-ce que ce mystère est accompli pour toi ? Est-ce que Christ vit en toi, toi en tant qu’habitation ? Est-ce que Christ vit en toi ? Est-ce que tu as été baptisé du Saint-Esprit quand tu as cru ? C’est ça la question ! Actes 19 : « est-ce que vous avez reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? ». Est- ce que ce mystère est accompli pour vous ? C’est un mystère que d’être une habitation de Jésus, être habité par Jésus.

Dans Ezéchiel 47 la Bible montre plusieurs niveaux d’habitation ; parce que recevoir le Saint-Esprit, ça ne suffit pas. Ce torrent d’eau vive est profond. Il y a des escaliers en bas. Regardez ici [le frère montre les différents niveaux sur le tableau Réd.], voici un premier niveau qui vient ici, il y a un deuxième niveau qui vient ici et il y a là un troisième niveau.

Regardons à nouveau dans la Bible. Il dit ceci : La cheville. Ézéchiel a vu l’eau. L’ange l’a transporté sur le torrent d’eau vive, a mesuré mille coudées et lui a dit : « viens ». Ça commence ça. Dès qu’on est baptisé du Saint-Esprit, il faut entrer dans les niveaux de plénitude, de profondeur dont parle la Bible. Alors il a commencé. Il dit l’eau était à la cheville. La cheville c’est ici [Le frère montre sa cheville en s’abaissant].

Ainsi, quand Ézéchiel a commencé à marcher dans l’eau, l’eau était à la cheville. Il a mesuré encore mille coudées et l’ange a dit marche, viens. Ézéchiel approche, l’eau est au niveau des genoux c’est-à-dire ici [le frère montre ses genoux Réd.] Alléluia ! [Amen !] L’eau est venue ici. L’ange a mesuré encore mille coudées et lui a dit viens. La profondeur appelle la profondeur. Vous le savez frères [L’assemblée dit : Amen ! Réd]. Il a encore marché, l’eau est au niveau des reins. De la cheville on est arrivé aux reins. Ce sont trois niveaux de plénitude (cheville – genou – reins).

L’ange dit encore à Ézéchiel viens. Il a mesuré mille coudées. Ézéchiel vient et voit que ses pieds ne touchent plus le sol. Pour ceux qui ont nagé déjà, ils savent cela. Ses pieds ne touchaient plus le sol. Après les reins, il a mesuré mille coudées et ses pieds ne touchaient plus le sol. Il ne sentait plus la terre sous ses pieds. L’ange dit alors maintenant il faut nager dans le torrent. C’est la plénitude du Saint-Esprit Alléluia ! [Amen ! Réd]. Il faut nager dans le torrent frères. Pas seulement que l’eau soit à la cheville, pas seulement que l’eau soit aux genoux, pas seulement que l’eau soit aux reins, mais on doit nager dans la plénitude du Saint-Esprit frères.

Celui qui reçoit l’Esprit Saint ne doit pas s’arrêter au fait d’avoir le Saint-Esprit. Il doit aller loin en communion avec Le Seigneur Jésus-Christ dans les jeûnes, dans les prières, dans les supplications, dans la sanctification afin que, de la cheville, il parvienne à la plénitude du Saint-Esprit, parce que nous devons être remplis du Saint-Esprit. Alors, tu es à quel niveau de plénitude mon frère ? Alléluia ! [Amen ! Réd.]

Si tu es engagé dans la course, c’est-à-dire que si tu as déjà reçu le Saint-Esprit, à quel niveau de plénitude te trouves-tu ? A la cheville, aux genoux, aux reins ? C’est une autre question ! Alléluia ! [Amen ! Réd.] Dieu soit béni. La vie chrétienne c’est un combat. Ça c’est un combat. Tu peux avoir reçu le Saint-Esprit. Ça ne suffit pas. Engage-toi.

Regardez ce torrent : c’est une eau qui fait peur. C’est une eau qui fait peur. C’est une grande étendue d’eau. Le prophète l’a vue et a pris peur. Ça coulait. Alors l’ange lui dit : « viens », il est venu et a vu l’eau à sa cheville. Il mesure encore mille coudées, il dit : « viens ! », il voit l’eau aux genoux ; il mesure encore mille coudées, il dit : « viens ! » il voit l’eau aux reins.

Un bon nageur commence à avoir un peu peur parce qu’il voit qu’au fur et à mesure qu’il avance, l’eau devient profonde. L’ange dit encore viens, il vient l’eau arrive au cou puis il se rend compte que normalement ça prend toute sa tête. Ça veut dire que ses pieds ne touchent plus le sol. Il faut donc maintenant nager dans le Saint-Esprit. Nagez dans le Saint-Esprit ! Frères et sœurs, nageons dans le Saint-Esprit.

Ne nageons pas seulement dans la mer ou bien dans les piscines pour nous distraire, nageons dans le Saint-Esprit. Cela est très important. A tous les niveaux frères, la vie chrétienne est un combat. Un combat. On doit prier. Celui qui veut parcourir toutes les étapes doit prier. Il doit prier ! Si tu ne pries pas, peut-être que tu vas rester ici [le frère montre le niveau de la cheville Réd.]. Un jour un frère m’a posé une question. Il me dit : « frère M’BRA, est-ce que quelqu’un peut être baptisé du Saint-Esprit et vivre dans le péché ? »

J’ai dit frère, moi je ne suis pas un théoricien. Je suis un homme pratique. Si tu as été baptisé du Saint-Esprit, que tu ne veilles pas sur ta vie chrétienne, tu ne pries pas, tu ne jeûnes pas, tu ne lis même pas la Bible, tu es désordonné…Que dit Paul : « N’éteignez pas le Saint-Esprit ! » [1Thess.5 :19 Réd]. Frères, Paul a dit ça : « N’éteignez pas le Saint-Esprit ! »

Quand tu es baptisé du Saint-Esprit, c’est comme un feu qui s’allume en toi, c’est comme une flamme qui est en toi. Cette flamme a été vue le jour de la Pentecôte. Ils ont vu des langues de feu. C’est comme ça le baptême de l’Esprit. C’est comme une flamme qui est en toi. Mais si tu te négliges spirituellement, tu n’entretiens pas le Saint-Esprit alors tu peux te retrouver dans le péché et tu vas te comporter comme quelqu’un qui n’a jamais cru. Tu diras alors : Ah ! C’est moi qui ai fait ça ? j’ai insulté ? Ah l’injure est venue de ma bouche ? Oui frère. Ah j’ai désiré la femme là-bas ? Mais bien sûr. Tu l’as désirée. Vous n’avez pas appris que quelqu’un qui a reçu le Saint-Esprit peut tomber et vivre dans le péché ? Ça peut arriver. Celui qui se néglige, un chrétien qui se néglige spirituellement, tout peut lui arriver. Tout peut lui arriver. Tout peut arriver !

C’est pour ça qu’on doit entretenir l’Esprit par les prières, par les supplications, par des moments de retraite. Quand tu deviens une habitation de Dieu, ça veut dire que Dieu vit chez toi. Est-ce qu’on n’entretient pas l’étranger qui vit chez soi ? Mon frère LOTA, un étranger vit chez toi, tu t’occupes de lui, n’est-ce pas ? Bien sûr frère ! Jésus vit en toi, tu es son domicile, occupe-toi de Lui. Comment s’occupe-t-on de Lui ? En priant ! C’est en jeûnant, en lisant la Bible, en la pratiquant, en étant en communion avec les frères, en venant aux réunions de prières, frères. C’est comme ça qu’on entretient la vie de l’Esprit Saint. Si on ne le fait pas, on se retrouve dans le péché.

Frères, cherchons plutôt à quitter la cheville pour venir aux genoux, par la suite aux reins et puis à la plénitude. C’est ce qu’on doit rechercher. On doit chercher à être rempli du Saint-Esprit pour marcher dans les voies de Dieu. Que Le Nom du Seigneur soit béni frères ! Alléluia ! [Amen ! Réd.]. Je pense que je vais m’arrêter. On s’est compris.

Alors répondez à cette question chacun, pas seulement les disciples de Jean-Baptiste, mais celui qui vient à Christ doit répondre à cette question de Actes chapitre 19 : « Est-ce que tu as reçu le Saint-Esprit quand tu as cru. Amen ? [Amen !]. Il y en a qui bégaient sur cette question. Frère, est-ce que tu as le Saint-Esprit ? Il dit ah…Il ne sait pas. Alors ma sœur, est-ce que tu as le Saint-Esprit ? Ah…Elle ne sait pas. Pourtant, normalement on doit savoir. [Des frères disent AMEN, Amen ! dans l’auditoire Réd.] On doit savoir ! C’est une question directe qui mérite une réponse directe.

Posez-moi la question, je vais vous répondre. Alléluia ! [Amen !]. Chacun doit répondre à cette question. Alors, si vous n’avez pas cette assurance aussi, parce que souvent on peut avoir l’Esprit Saint et puis ne pas le savoir parce qu’on n’est pas enseigné sur la question. Oui ! Si on ne connaît pas l’enseignement sur la question, on peut vivre l’expérience mais ne pas le savoir. Cela a été mon cas. J’ai vécu l’expérience, mais je ne le savais pas. Je savais que dans ma vie chrétienne, j’ai vécu une expérience puissante. Je ne savais pas ce que c’était. Alors j’ai rencontré un ami qui m’a enseigné sur le Saint-Esprit.

Quand il a fini, l’onction que j’avais reçue ce jour-là est descendue à nouveau sur moi et j’ai compris que c’était le baptême du Saint-Esprit. On peut vivre l’expérience sans le savoir quand on n’est pas enseigné sur la question. Mais celui qui a l’enseignement sur la question, qui sait ce qu’est le Saint-Esprit, peut savoir ce qu’il se passe quand il vit l’expérience. Il peut le savoir parce que c’est Dieu venant vivre en lui. Aussi, par rapport à toi, c’est un corps étranger qui vit en toi. Amen ! [Amen ! Réd.]

Dieu, s’Il vit en toi, c’est un corps étranger qui vit en toi. Tu dois savoir qu’un corps étranger est entré en toi et qu’il est là. Et ce Corps étranger te donne la joie. Il te convainc du péché. Quand tu fais le mal, il te reprend. Quand l’Esprit parle, ton cœur bout parce que là-bas, il y a un répondant. Ton cœur est attaché aux choses de Dieu, ton cœur aime la Parole, ton cœur aime la communion des saints.

Oui, ce corps étranger est bon. C’est un bon corps étranger. Quand il vit en toi, il te donne la paix, la joie, l’assurance, le calme, la sérénité, il fait que tu hais le péché. Tu n’aimes plus le péché, tu n’aimes plus le monde, tu veux aller devant, marcher avec Lui, aller dans la plénitude de Sa présence. Si tu as un ministère, tu commences à le manifester parce que l’Esprit saint révèle les ministères, révèle les dons. Amen ! [ Amen ! Réd.] Il révèle les dons, Il révèle les ministères.

Que Dieu soit béni. Levons-nous frères. Nous allons prier ensemble. Que chacun réponde à cette question dans son cœur. Si tu ne l’as pas encore reçu, ça veut dire que ta venue dans le Message n’est pas encore bien accomplie parce que le prophète a dit, prêchant le Signe que ce sujet est le plus important dans mon ministère, parce que l’Esprit saint est venu pour faire émerger le Corps de Christ. Alors on doit tous intégrer le Corps de Christ par le baptême du Saint-Esprit et nous préparer à l’intérieur du Corps, nous parfaire à l’intérieur du Corps pour être enlevés. Christ est venu dans le monde sans domicile, Il est venu sans abri, et le domicile qu’Il a choisi ce sont des hommes et des femmes sanctifiées par la Parole de Dieu dont Il devient une habitation.

Que Dieu soit béni. Si vous avez le Saint-Esprit, priez le Seigneur pour gravir tous les échelons de plénitude. Si vous ne l’avez pas encore, priez le Seigneur afin qu’Il vous visite de manière particulière, qu’Il vous baptise du Saint-Esprit afin que vous soyez intégré dans son Corps et que dans ce Corps, vous soyez prêt pour l’enlèvement.

Que le Nom du Seigneur soit béni !

Si nous avons attristé le Saint-Esprit aussi, si on voit qu’on ne l’entretient pas parce que très souvent, on se souvient du jour où on a été baptisé du Saint-Esprit ; on a eu des moments de communion, des moments de joie, des moments de paix et puis par la suite, cela a disparu, on sent qu’on est devenu faible, on est devenu négligent, on ne prie plus comme avant, on ne jeûne même plus. Notre vie est une vie de lassitude, on manque de zèle… Quand c’est comme ça, la communion est rompue ou bien la communion n’est pas entretenue. L’Esprit est éteint. Ce feu allumé est éteint par notre manque de zèle, par notre manque de prières et de communion. On va présenter tout cela au Seigneur afin qu’Il rallume en nous la flamme de l’Esprit. Alléluia ! [Amen !]

Prions ensemble.

Garde-moi près de Toi

Tout près de Toi… »

3. Que Satan se déchaîne

Ton Amour me ramène

Toujours plus près de Toi

Plus près de Toi

4. Pèlerin bon courage

Ton chant brave l’orage

Mon Dieu plus près de Toi

Plus près de Toi ». [Réd.]